Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#26 09/03/2018 08h11

Membre
Réputation :   85  

Il sera proposé à l’assemblée générale annuelle prévue le 14 juin 2018 de distribuer un dividende de 141,90 euros par action au titre de l’exercice 2017
qui serait détaché de l’action le 18 juin 2018 et mis en paiement en numéraire le 20 juin 2018.
Ce qui fait une augmentation du dividende de presque 31% par rapport à l’exercice précédent et un rendement autour de 9% diversifié en PEA.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 27/06/2018 22h06

Membre
Réputation :   13  

Quelques questions embarrassantes posées par la Financière Tiepolo dont celle-ci :

’’Le prédécesseur du Président actuel Henri Ghosn, Jean-Pierre Salles, percevait de Sofragi sur une année pleine 6 000 euros (rapport annuel 2014, p. 24).
En 2017, le Président actuel, Henri Ghosn, a perçu en 2017 une somme de 100 000 euros de Sofragi (p. 45 du rapport financier).
Quelles sont les tâches que Henri Ghosn exerce et que son prédécesseur n’exerçait pas qui justifient une rémunération 17 fois supérieure ?’’

Et la réponse décomplexée de Sofragi :

’’… Sa rémunération apparait, pour le Conseil d’administration ainsi que, manifestement, pour les actionnaires eux-mêmes qui l’ont approuvé à près de 85% l’année dernière, tout à fait mesurée au regard des pratiques constatées, de la charge de travail et des responsabilités qui pèsent sur le dirigeant mandataire social.’’

En résumé : pourquoi se gènerait-on ?

Cela semble peser sur le cours mais il est vrai que nous sommes post-dividende et que M. le marché a le blues.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #28 28/06/2018 10h35

Membre
Réputation :   6  

C’est à mon avis une bonne chose que la Financiere Tiepolo secoue un peu ce cocotier. Le point soulevé est en effet derangeant mais je conserve une bonne ligne Sofragi en portefeuille :
Decote, diversification et rendement. Du bon fond de portefeuille avec une possibilité d’OPR.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 28/06/2018 19h34

Membre
Réputation :   1  

J’ai aussi en fond de portefeuille 2 actions Sofragi dont je suis contant pour les mêmes raison que vous. Je rajoute que ça permet de détenir en PEA une part d’obligation (convertible - 5,77%- et à taux fixe - 19,81%-; chiffres au 31/12/2017 selon le rapport financier annuel 2017 en ligne sur leur site), puisque ce titre en détient dans la limite de ce qui est permis dans le PEA, avec en plus une diversification géographique intéressante pour un PEA.

Je n’avais pas connaissance du sujet sur la rémunération. Par principe je vote aux AG lorsque mon brooker m’en donne la possibilité. Par fainéantise je donne pouvoir au président de l’AG. Mais si j’avais su j’aurai voté non à cette résolution, même si ca n’aurait pas changé grand chose étant donné la structure actionnariale de Sofragi.

Je reste malgré tout dans le bateau et j’apprécie ce titre. Je regrette d’ailleurs qu’il n’existe pas plus de  SICAF comme SOFRAGI, ce qui ressemble un peu - mais je parle en néophyte - aux fonds fermés que l’on trouve en pagaille de l’autre côté de l’océan.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 29/11/2018 22h27

Membre
Réputation :   7  

Vu dans boursier.com


boursier.com a écrit :

Philippe Taffin succède à Henri Ghosn comme Président Directeur Général.
Lors du Conseil d’administration du 28 novembre, Henri Ghosn a présenté sa démission de ses fonctions de Président Directeur Général et d’administrateur de Sofragi, pour convenance personnelle, à l’approche de l’issue de ses mandats, arrivant à échéance lors de la prochaine assemblée générale annuelle.

Je ne suis pas actionnaire de Sofragi.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #31 09/03/2019 10h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   350  

Sofragi annonce -5M€ de pertes, ce qui tient compte d’une provision pour dépréciation de 14,3M€ de la valeur de son PTF.
Il sera proposé à l’AG en juin le vote d’un dividende équivalent à 52€ p/action (5,2M prélevés sur les réserves), soit un rendement de 3,6% sur le dernier cours connu.
Faiblard mais au moins, ça compensera (pour une large part) la perte de VL par rapport à mon PRU.
source : communiqué sofragi

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#32 09/03/2019 10h28

Membre
Réputation :   87  

Exact.

Il est probablement trop tôt pour se renforcer sur SOFR, mais si les marchés devaient continuer à plonger, je considère cette SICAF comme une bonne façon de gérer de la trésorerie de manière dynamique en prenant relativement peu de risque.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #33 31/08/2019 12h20

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2797  

Un des actionnaires institutionnels de Sofragi, a posé en juin 2019 la question du maintien de la société sous la forme d’une SICAF : SOFRAGI : Réponses aux questions écrites de CCPMA Prévoyance | Zone bourse

Du coup, une réflexion est en cours sur une possible évolution :

Sofragi a écrit :

Ainsi qu’il vient d’être dit, le Conseil d’administration a pris la décision d’engager des travaux d’analyse et ceux-ci sont actuellement en cours.

Au regard du champ de ces travaux et des autorités avec lesquelles la société devra interagir (AMF et Euronext notamment), il paraît raisonnable au Conseil d’administration de pouvoir disposer de conclusions et d’une vision suffisamment précise et étayée au cours du second semestre 2019.

Dans l’hypothèse où la SICAF était convertie en SICAV, la décote persistante d’environ 20% devrait disparaître.

Au cours actuel, on a donc un fonds d’investissement mixte actions et obligations, éligible au PEA, avec une optionalité de 20%, mais une liquidité réduite.

En ligne En ligne

 

#34 29/11/2019 16h16

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2797  

Sur une éventuelle transformation en SICAV, Sofragi joue la montre :

En réponse aux questions écrites de la société CCPMA Prévoyance, membre du Groupe Agrica, présentées lors de l’Assemblée générale du 12 juin 2019, le Conseil d’administration a annoncé qu’il allait engager une étude sur la faisabilité et les modalités d’une éventuelle évolution du statut juridique de Sofragi.

Ces travaux ont été entrepris, requérant l’analyse détaillée des conséquences des différentes options envisageables, notamment réglementaires, boursières, fiscales, comptables et économiques (en termes de coûts pour la société). Ils sont destinés à permettre au Conseil d’administration de formuler une recommandation, respectueuse de l’intérêt social de Sofragi, comme de celui de ses actionnaires. Compte tenu du statut particulier et unique de Sofragi, certaines des options qui pourraient être envisagées, nécessitent également l’examen approfondi par les autorités et organismes de place.

Pour ces raisons, le Conseil d’administration n’est pas à même d’effectuer la restitution des conclusions de cette étude aux actionnaires et au marché avant la fin de l’année 2019, comme il l’espérait en juin dernier.

Le Conseil estime, à ce stade, que cette restitution aux actionnaires pourrait intervenir au plus tôt dans le courant du 1er trimestre 2020.

Dans l’hypothèse où l’étude menée conclurait à la faisabilité et à l’opportunité d’une des options envisageables, il serait alors possible de convoquer une Assemblée générale, afin de soumettre à son vote le principe de la mise en oeuvre de cette option, sous réserve des agréments à obtenir des autorités, et d’en définir le calendrier de réalisation.

Source : Sofragi : réfléchit encore à un évolution de son statut juridique

En ligne En ligne

 

[+1]    #35 31/12/2019 17h15

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2797  

Je ne sais pas si c’est la perspective de transformation en SICAV (et donc d’une possible OPR ?) ou le fait d’en avoir parler dans cette file de discussion, mais la décote s’est considérablement réduite sur Sofragi :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_sofragi-20191231.gif

Plutôt un mal pour ceux qui continuaient à accumuler le titre, soit pour le dividende annuel, soit pour la perspective prochaine d’un dénouement.

En ligne En ligne

 

#36 01/01/2020 10h03

Membre
Réputation :   87  

Il me semble que la perspective de transformation en SICAV est directement à l’origine de cette réduction, qui a commencé une fois que la nouvelle a commencé à filtrer.

Ce n’est en effet pas vraiment une bonne nouvelle que la disparition de cette dernière SICAF.

Hors ligne Hors ligne

 

#37 17/03/2020 14h11

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2797  

On prend donc le chemin de la transformation en SICAV :

Sofragi a écrit :

Le Conseil d’administration a délibéré, dans ses séances des 4 et 16 mars 2020, sur l’éventuelle évolution du statut juridique de SOFRAGI.

Parmi les différents scénarios étudiés, la transformation de SOFRAGI en société d’investissement à capital variable (SICAV) est apparue au Conseil comme étant la meilleure solution pour régler, de façon pérenne, les problématiques de décote et de liquidité tout en préservant tant les intérêts de l’ensemble des actionnaires, minoritaires comme majoritaires, que ceux de SOFRAGI.

Si une telle option avait déjà été évoquée par certains actionnaires minoritaires, cette conclusion n’a été rendue possible qu’après avoir pu valider des préalables juridiques, réglementaires et économiques.

En conséquence, le Conseil d’administration a décidé à l’unanimité de proposer aux actionnaires, lors de l’Assemblée générale annuelle prévue le 25 juin 2020, de délibérer sur le principe d’une transformation de SOFRAGI en SICAV, sous condition de l’obtention par l’AMF (i) d’une dérogation au dépôt d’une offre publique par l’actionnaire majoritaire (Groupe Aviva) et (ii) de l’agrément de SOFRAGI en tant que SICAV.

Il est précisé que - dans la mesure où les travaux relatifs à l’évolution du statut de SOFRAGI font suite à la demande de certains actionnaires minoritaires - l’actionnaire majoritaire a d’ores et déjà fait savoir qu’il ne prendrait pas part au vote, soucieux que cette décision de principe soit prise à la majorité des deux-tiers des voix exprimées par les actionnaires minoritaires.

Si les actionnaires minoritaires approuvent le principe de cette transformation, une seconde Assemblée générale extraordinaire sera convoquée au cours du second semestre 2020 pour décider des modalités de réalisation de cette opération, ainsi que de la radiation de la cote officielle avec effet au 31 décembre 2020, sous les mêmes conditions que celles visées plus haut (à moins que celles-ci n’aient été levées dans l’intervalle).

Le rapport financier annuel sur l’exercice 2019, dont la publication est programmée pour le 29 avril 2020, présentera une synthèse des scénarios étudiés ainsi que les principales conséquences, tant  pour les actionnaires que pour SOFRAGI, d’une transformation en SICAV.

Potentiellement, une réduction de la décote fin décembre 2020, avec un gain de 15-20%.

Mais vu la volatilité actuelle, ce qu’on gagne d’un côté on peut très bien le perdre de l’autre.

En ligne En ligne

 

#38 13/06/2020 19h02

Membre
Réputation :   87  

En cas de transformation en SICAV, SOFRAGI ne serait plus éligible au PEA, et ce en raison de la composition du portefeuille de la SICAF.

Cela changerait probablement significativement la donne pour bon nombre d’actionnaires individuels.

Si l’on se réfère aux cas apparentés, les détenteurs de parts sur un PEA devaient alors vraisemblablement vendre ces dernières (sans quoi ils s’exposeraient à voir clore leur plan d’épargne) ou, s’ils veulent les conserver (par "transfert" sur CTO), procéder à un versement compensatoire d’un montant correspondant sur leur CTO pour y voir apparaître les parts de SICAV.

Le compte de liquidité de leur PEA serait alors bien sûr crédité d’une somme équivalente au montant du versement compensatoire.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (13/06/2020 20h14)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #39 20/06/2020 15h22

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2797  

Plusieurs questions intéressantes et leur réponse lors de l’AG récente :

Question : Lors de la transformation de SICAF en SICAV que deviendront les titres auto-détenus ? Ne serait-il pas avantageux pour l’ensemble des actionnaires de les annuler ?

Réponse : L’annulation des titres auto-détenus est prévue, car obligatoire. En effet, une SICAV ne peut pas détenir ses propres titres.

---

Question : La volonté de certains actionnaires est de sortir dès que possible à la VL. Ceci va induire des ’ventes forcées’ des actifs de SOFRAGI. Quelle est votre position cash et quasi cash (liquidités + obligations Investment Grade) ?

Réponse : A date, les liquidités représentent 26 % de l’actif de SOFRAGI, sans tenir compte des obligations Investment Grade. En outre, le portefeuille est constitué d’actions très liquides : 24 % du portefeuille est investi sur des capitalisations boursières supérieures à 50 Mds €, 14 % est investi sur des capitalisations comprises entre 20 Mds € et 50 Mds €, et 8 % sur des capitalisations comprises entre 10 et 20 Mds €.

En conséquence, quand bien même, par extraordinaire, un nombre significatif d’actionnaires souhaiteraient se voir racheter leur titres suite à la transformation, il n’y a pas de crainte à avoir quand à des ’ventes forcées’ d’actifs.

---

Question : La partie Actions et non Investment Grade est-elle protégée par des contrats à terme ? En cas de stress, chute de 30% du marché d’ici janvier 2021, de combien serait la chute de la partie « non cash » ?

Réponse : La société de gestion dispose de la faculté d’utiliser des instruments de couverture lorsqu’elle le juge utile.

A titre d’exemple, au 29 mai 2020, une couverture sur Euro Stoxx 50 avait été mise en place sur 8,91 % de l’actif net (Exposition Action brute : 56,79 % ; Exposition Action nette : 47,88 % - cf. Reporting de mai 2020 disponible sur le site internet de la société).

Pour ce qui concerne l’impact d’un scénario de tension sur les performances de SOFRAGI, le KID PRIIPS (également disponible sur le site internet de la société) en fournit les résultats, selon le format et les règles de calcul réglementaires, dont l’objectif est de permettre la comparaison des données entre les différents produits du marché.

---

Question : Les Sicav ne manquant pas sur le marché, ne serait il pas possible de commencer à liquider tous les actifs de SOFRAGI afin de n’avoir qu’un véhicule doté de cash ?

Réponse : La proposition faite aux actionnaires est de transformer la forme juridique de SOFRAGI, non d’en modifier la politique d’investissement ; l’application de cette dernière, notamment en matière d’allocation entre classes d’actifs, continuant à relever des décisions de la Société de gestion.

Cette proposition offre ainsi aux actionnaires, qui le souhaiteraient, la possibilité de sortir à la valeur liquidative, tout en permettant aux autres actionnaires de rester investis pour continuer à profiter de la qualité de sa gestion.

Quelle dommage cette conversion en SICAV…

En ligne En ligne

 

#40 26/06/2020 07h06

Membre
Réputation :   87  

Sofragi a écrit :

Les actionnaires ont plébiscité les résolutions proposées par le Conseil d’administration puisqu’elles ont toutes ont été approuvées à plus de 99,99%.

C’est dans ce contexte que le principe d’une transformation de SOFRAGI, SICAF cotée, en SICAV non cotée, a été approuvé par les actionnaires, étant précisé :

    qu’Aviva Vie et Aviva France, contrôlant 68,20 % des droits de vote de SOFRAGI et représentant 78,36 % des droits de vote des participants à cette assemblée générale, se sont abstenus sur cette résolution, comme ils l’avaient annoncé, afin que la décision soit prise par les seuls actionnaires minoritaires ;
    qu’un seul actionnaire participant, représentant 1 voix, a voté contre le principe de la transformation, sans avoir fait connaitre ses motivations à la société ;
    qu’aucun actionnaire non participant n’a exprimé son désaccord sur le projet de transformation.

Il est rappelé que la transformation de SOFRAGI est conditionnée à l’obtention par l’AMF, d’ici le 31 décembre 2020 :

    d’une dérogation à l’obligation de dépôt d’une offre publique par l’actionnaire majoritaire (Groupe Aviva) ;
    et d’un agrément de SOFRAGI en tant que SICAV.

En conséquence, le Conseil d’administration a conféré tout pouvoir au Président Directeur Général pour obtenir la levée des conditions précitées.

Dans l’hypothèse où ces conditions seraient levées, les actionnaires seront appelés, au cours du second semestre 2020, à décider en assemblée générale extraordinaire des modalités de transformation de SOFRAGI en SICAV, avec effet au 1er janvier 2021, étant notamment rappelé que cette transformation entrainera la radiation de SOFRAGI de la cote officielle d’Euronext Paris.

Oui. Quel dommage !…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #41 10/11/2020 14h58

Membre
Réputation :   65  

J’ai posté le message ci-après sur mon portefeuille, concernant un arbitrage que je réalise sur SOFRAGI.
Quelqu’un a t-il eu la même réflexion et/ou fait un investissement similaire/pris le même risque ?

alex470 a écrit :

J’ai réalisé un investissement d’arbitrage sur l’action SOFRAGI, qui doit normalement se transformer en SICAV (non cotée) d’ici la fin de l’année
Sofragi : Résultats des votes de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires du 25 juin 2020 | Societe Francaise de Gestion et d’Investissement Sofragi SA
devenir-rentier.fr/t6012

Pour cela, j’ai pris en compte les éléments suivant :
*actif de SOFRAGI composé à hauteur de +/- moitié d’actions (cette proportion évolue selon les achats/ventes du management et selon la position de couverture de baisse prise par celui-ci).
*couverture via un put CAC 40 sur la partie de l’investissement exposé aux actions.
*partie cash et obligation, je ne l’ai pas couverte car je la considère comme peu volatile

J’ai donc acheté :
*des actions SOFRAGI avec un cours représentant une décote sur la valeur liquidative (différente selon le timing – moyenne de +/- 10%).
*des puts warrant sur CAC 40, échéance 06/21, représentant +/- 10% de la valeur de mon investissement.

Ceci me permet de :
*figer mon gain sur SOFRAGI (moyenne de +/- 11%)
*sécurisé par l’achat de PUT CAC 40, qui devrait occasionner un cout moyen aux alentours de +/-  3%.
*Soit un gain moyen espéré de +/- 8%

Mon risque se situe à deux niveaux :
*non transformation de SOFRAGI
*retard dans la transformation (qui viendrait augmenter la perte sur ma couverture)
J’ai considéré ces risques comme « faible » (ou tout du moins, qui me permettent d’avoir un couple risque intéressant sur l’opération 8% sur peu de mois) pour les raisons suivantes :
*Volonté des actionnaires ;
*Etude juridique réalisée en amont (la dérogation et l’agrément par l’AMF devraient (ce n’est que mon ressenti) pouvoir être obtenue).

Mon approche est assez globale, je n’ai pas calculé de couverture exacte qui me permet de figer mon gain parfaitement. Je suis par exemple allé cherche un PUT sur CAC40 (indice que je connais et suit, et éviter un indice Eurostoxx 50, indice que SOFRAGI a retenu pour sa couverture).
L’objectif est de dénouer l’opération début d’année 2021. Résultat de l’opération à ce moment-là ! Au pire, je me retrouve avec du SOFRAGI acheté avec une décote faible (par rapport à son historique, et minoré par le cout de la couverture).  J’aviserai si je conserve ou pas si mon scénario envisagé ne déroule pas comme prévu.

Nota : j’ai renforcé ma position hier, suite à la forte hausse des marchés, tout en achetant SOFRAGI au prix de la veille, à 1 440 euros.

Hors ligne Hors ligne

 

#42 10/11/2020 16h05

Membre
Réputation :   87  

J’ai également souscrit à quelques parts supplémentaires ces derniers mois sur mon PEA, non pas pour réaliser un arbitrage, cependant, mais pour profiter de la pression baissière.

Si la transformation en SICAV a lieu en 2021 (c’est quasiment fait, à présent), je demanderai à mon broker de liquider ma position sur PEA (la SICAV n’y sera plus éligible) et de faire en sorte que mes titres transformés soient transférés vers mon CTO contre un versement compensatoire.

Je conserverai alors mes parts sur CTO et aurai la joie de payer chaque année des impôts sur les sommes distribuées par la SICAV. Je bénéficierai en contrepartie de la bonne gestion de l’équipe de SOFRAGI.

Si, par chance, l’opération devait être annulée, je conserverais mes parts sur mon PEA et continuerais à percevoir les revenus de la SICAF protégés par cette enveloppe capitalisante. Il est probable que la décote sur la VL se creuse un peu, en revanche.

Mais je ne crois guère à cette possibilité. L’AG a plébiscité la transformation en SICAV, et il me paraît peu probable que l’AMF refuse, d’ici le 31 décembre, la dérogation à l’obligation de dépôt d’une offre publique par Aviva, l’actionnaire majoritaire, ou l’agrément de SOFRAGI en tant que SICAV (il s’agit là des conditions nécessaires à la transformation effective en SICAV).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (10/11/2020 16h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#43 13/11/2020 16h47

Membre
Réputation :   65  

Sofragi vient de publier l’Avis de réunion valant Avis de Convocation au BALO pour une AGM le 18/12/2020 pour la transformation de la société.

ml-eu.globenewswire.com/Resource/Downlo … bc4083589d

Concernant les conditions suspensives, il est toutefois préciser :

Avis de concovation a écrit :

L’assemblée générale, statuant aux conditions de quorum et de majorité requises pour les assemblées extraordinaires, après avoir pris connaissance du rapport du Conseil d’administration et après avoir pris acte que la transformation en Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV) n’entraine ni la dissolution de la Société, ni la création d’une personne morale nouvelle, approuve la transformation en Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV) non cotée avec effet au 1er janvier 2021 sous condition de l’obtention avant la présente assemblée générale par l’Autorité des marchés financiers (AMF) (i) d’une confirmation de l’absence de mise en œuvre d’une offre publique de retrait par l’actionnaire majoritaire (Groupe Aviva) et (ii) de l’agrément de SOFRAGI en tant que SICAV.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #44 30/11/2020 09h46

Membre
Réputation :   87  

Voici le Calendrier provisoire de la transformation de SOFRAGI en SICAV non cotée sous conditions suspensives :

Sofragi a écrit :

L’assemblée générale mixte du 18 décembre 2020 a été convoquée pour décider de la transformation en Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV) sous conditions suspensives de l’obtention par l’Autorité des marchés financiers (AMF) :

    d’une confirmation de l’absence de mise en œuvre d’une offre publique de retrait par l’actionnaire majoritaire (Groupe Aviva), et
     
    de l’agrément de SOFRAGI en tant que SICAV.

L’AMF a accordé à SOFRAGI son agrément en tant que SICAV. Il reste donc à lever la condition liée à l’obtention de l’absence de mise en œuvre d’une offre publique de retrait par l’actionnaire majoritaire, demande en cours d’examen.

Sous réserve de la levée de cette dernière condition avant l’assemblée générale mixte convoquée au 18 décembre 2020 à 10h00, et de l’approbation par les actionnaires de l’ensemble des résolutions proposées à cette assemblée, la transformation de SOFRAGI en SICAV non cotée interviendrait dans le calendrier provisoire suivant :

    18 décembre 2020 : communiqué au marché sur le résultat des votes de l’assemblée générale mixte portant sur la transformation de SOFRAGI en SICAV non cotée ;
     
    18 décembre 2020 : diffusion aux établissements teneurs de compte d’une lettre destinée aux porteurs les informant de la transformation de SOFRAGI en SICAV non cotée au 1er janvier 2021 ;
     
    21 décembre 2020 (à la clôture) : arrêt du contrat de liquidité souscrit par SOFRAGI ;
     
    28 décembre 2020 : réduction de capital et annulation des titres auto-détenus à la date d’arrêt (à la clôture) du contrat de liquidité ;
     
    28 décembre 2020 (à la clôture) : suspension des cotations par Euronext ;
     
    28 décembre 2020 (à la clôture) : publication par Euronext de l’avis de radiation de SOFRAGI de la cote au 4 janvier 2021 ;
     
    1er janvier 2021 : date d’effet juridique de la transformation de SOFRAGI en SICAV ;
     
    4 janvier 2021 : radiation de SOFRAGI de la cote Euronext ;
     
    6 janvier 2021 : décimalisation des actions SOFRAGI ;
     
    7 janvier 2021 : ouverture des demandes de souscription et/ou de rachat d’actions SOFRAGI auprès de CACEIS.

* * *

Selon ce calendrier provisoire (à confirmer), aucune transaction sur le titre SOFRAGI ne pourra intervenir entre le 28 décembre 2020 – date de suspension des cotations – et le 7 janvier 2021.

Il est conseillé aux actionnaires de se rendre régulièrement sur l’onglet « Assemblées Générales » du site internet de la Société afin de prendre connaissance des dernières informations en rapport avec l’évolution du calendrier de transformation de SOFRAGI en SICAV sous conditions suspensives.

Rien n’est spécifié quant à une éventuelle conversion des parts détenues en PEA par les petits actionnaires, et aucune précision n’est fournie quant à l’"ouverture des demandes de souscription et/ou de rachat d’actions SOFRAGI auprès de CACEIS".

Pour en avoir le cœur net, j’ai envoyé ce matin la demande suivante à CYBÈLE Asset Management  :

Chère Madame, cher Monsieur,

Investisseur individuel, je détiens à ce jour sur mon PEA six parts de la SICAF SOFRAGI. J’ai bien pris connaissance du calendrier prévisionnel des modalités de transformation en SICAV et comprends que la SICAV ne sera plus éligible au PEA à partir du 01 janvier 2021.

Pour les actionnaires qui se trouvent dans mon cas, un transfert/conversion des parts sur compte titres ordinaire sera-t-il possible lors de la radiation d’Euronext, ou faudra-t-il souscrire à des parts de la nouvelle SICAV comme si ces actionnaires n’avaient jamais détenu auparavant des parts de la SICAF ?

Le cas échéant, les actionnaires qui se trouvent dans ma situation seront-ils obligés de vendre leurs parts de la SICAF au prix du marché avant le 28 décembre ou un rachat de leurs parts à la valeur liquidative de la SICAF ou de la SICAV leur sera-t-il proposé à un point quelconque du processus ? Si cette dernière solution devait-être retenue, accepteriez-vous de me préciser à quel moment sa mise en œuvre interviendra ?

Avec mes vifs remerciements et mes bien sincères salutations,

(Ours), épargnant / investisseur individuel

Je tiendrai le forum au courant.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (30/11/2020 11h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #45 02/12/2020 17h03

Membre
Réputation :   87  

Je reproduis ici une partie de la réponse promptement et fort aimablement rédigée par M. Dormeau, PDG de SOFRAGI :

SOFRAGI a écrit :

Tout d’abord permettez-moi de vous rappeler que la transformation de SOFRAGI en SICAV n’aura effectivement lieu que si l’ensemble des conditions nécessaires à la transformation de son statut juridique sont réunies, à savoir l’approbation par les actionnaires de l’ensemble des résolutions présentées à l’assemblée générale du 18 décembre 2020 ainsi que la levée, à cette même date, des conditions suspensives soumises à l’accord de l’AMF.

Nous pouvons vous confirmer que, dans cette hypothèse, la société SOFRAGI continuerait à exister en tant que telle et qu’il ne serait pas nécessaire de transformer des actions de la SICAF en actions de la SICAV, cette opération s’effectuant mécaniquement sans aucune intervention des actionnaires.

C’est la raison pour laquelle votre établissement financier sera prévenu par nos soins, dès le 18 décembre en fin de journée, de la transformation de SOFRAGI en SICAV au 1er janvier 2021, de manière à lui permettre d’effectuer les opérations nécessaires.

S’agissant du fonctionnement de votre compte PEA, nous vous invitons par conséquent à vous rapprocher de ce dernier pour qu’il vous conseille sur les différentes solutions possibles, en fonction de votre situation personnelle.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (02/12/2020 17h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#46 05/12/2020 10h30

Membre
Réputation :   87  

J’ai voté NON à la conversion de la société en SICAV…

.. tout en sachant que cela ne changera rien au dénouement de l’affaire.

Hors ligne Hors ligne

 

#47 08/12/2020 21h18

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   198  

Si vous votez oui ça pourrait vous faire quelques soucis avec le fisc et le PEA smile

J’ai contacté l’AMF sur cette histoire de PEA. Ils me renvoient vers mon courtier et le fisc. On trouve assez facilement sur explications sur la fiscalité et comment sera traité la sortie du PEA. J’ai également écrit à Boursorama en ce sens, ils ont plusieurs options.

Ce sera concret quand Sofragi enverra les informations vers le 18 décembre aux intermédiaires financiers.

Par anticipation, j’ai ouvert un CTO pour prévoir le transfert des titres du PEA vers le CTO.

Je compte acheter un titre par jour jusqu’au dernier jour, sauf événement majeur. Les titres seront transférés du PEA au CTO en janvier.

Je ne sais pas trop quelle sera la valeur retenue, fiscalement, pour la sortie du PEA. Je pense à la dernière cotation de la Sicaf.

je suis curieux de voir le dernier jour de cotation. Explosion à la baisse avec la peur suite à la sortie du PEA ? Achats violents pour faire monter la valeur fiscale ? On verra.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#48 08/12/2020 23h24

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   691  

Super_Pognon a écrit :

je suis curieux de voir le dernier jour de cotation. Explosion à la baisse avec la peur suite à la sortie du PEA ? Achats violents pour faire monter la valeur fiscale ?

Les actionnaires ont eu le temps de se préparer à ce qui va arriver. Pourquoi donc se passerait-il quelque chose de spécial le dernier jour ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#49 09/12/2020 07h23

Membre
Réputation :   82  

Bonjour JeromeLeivrek,

Oui bien sûr, nous sommes au courant depuis un moment, donc théoriquement, avons eu bien le temps de se préparer et faire plein de simulations.

Sauf que… pour la migration Binck vers Saxo aussi nous le savions depuis longtemps et avions les outils pour s’y préparer…

Mais bon, dans ce cas précis, c’était facile, il "suffisait" d’ouvrir un CTO Saxo et également utiliser les outils fournis  pour voir comment ils fonctionnent.

Mais…

Dernière modification par Aigri (09/12/2020 07h27)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#50 09/12/2020 10h14

Membre
Réputation :   87  

Super_Pognon, le 08/12/2020 a écrit :

Si vous votez oui ça pourrait vous faire quelques soucis avec le fisc et le PEA smile

J’ai contacté l’AMF sur cette histoire de PEA. Ils me renvoient vers mon courtier et le fisc.

Super_Pognon,

Pourquoi y aurait-il des problèmes avec le fisc ?

Au pire des cas, la (probable) PV sera vraisemblablement incluse dans le calcul des PV / MV de 2020, voilà tout.

J’ouvre un dossier au service épargne de l’AMF pour en avoir le cœur net. En principe, pour cela, ils réagissent assez rapidement. Je vous tiens au courant.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ours (09/12/2020 10h42)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "sofragi : un fonds actions/obligations décoté fermé éligible pea…"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur