Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Agripower France sur nos screeners actions.

#1 07/11/2019 06h41

Membre (2019)
Réputation :   0  

Salut !

Ce mois-ci, Agripower va faire son introduction en bourse. 896 522 titres au prix unitaire de 6E70.

"Cette entreprise de 8 salariés équipe des exploitations agricoles et industrielles en systèmes de méthanisation pour produire du biogaz. Elle se positionne sur un marché important puisque le monde agricole français est notoirement sous-équipé, dixit l’entreprise, qui estime que 2% seulement des exploitations d’élevage sont dotées de tels systèmes. L’Allemagne compte par exemple 8200 unités de méthanisation agricole, contre 426 seulement en France. L’entreprise a installé environ 50 unités."

J’ai essayé, malgré l’heure matinale, de faire ma toute première analyse vu qu’il n’y a pas encre de discussion ouverte à ce sujet.

Je me suis penché sur le compte de résultat : http://entreprises.lefigaro.fr/agripowe … -749838884, 452 000E en 2018 ( 10% de marge d’exploitation).

Une analyse de la projection de son chiffre d’affaire me parait alors démesuré quand on voit qu’il espère passer de 7.23Mds à 40Mds en 2023 ; alors que l’entreprise est déjà très endettée au vue des ressources qu’elle peut sortir.

Mon analyse de néophyte :
- marché de niche qui me semble limité seulement à la France étant donné que certains voisins européens ont l’air bien avancés.
- monde agricole, et principalement l’élevage en grande difficulté
- petite entreprise avec des marges et un nombre d’employé restreint

Donc je ne pense pas investir dans ces actions, la méthanisation peut être une énergie d’avenir, mais je la projette mal dans le monde agricole.

Dites-moi ce que vous en pensez, et ce que j’omets de regarder, ce sont mes premières " analyses de débutants" d’entreprise.

Mots-clés : agripower, introduction, méthanisation

Hors ligne Hors ligne

 

#2 07/11/2019 08h58

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   483  

En fait ce sont des gestionnaires de projet. Ils n’ont pas la technologie, qu’ils sous-traitent.
C’est donc potentiellement un métier moins gourmand en capitaux.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/11/2019 10h06

Membre (2013)
Réputation :   173  

Bonjour,

Mon retour d’expérience pro vis-à-vis du secteur (je n’ai pas regardé l’entreprise) : marché concurrentiel mais peu exploité aujourd’hui et à mon sens avec un bon potentiel.

spriten a écrit :

Mon analyse de néophyte :
- marché de niche qui me semble limité seulement à la France étant donné que certains voisins européens ont l’air bien avancés.
- monde agricole, et principalement l’élevage en grande difficulté
- petite entreprise avec des marges et un nombre d’employé restreint

- De niche : oui
- Limité à la France : oui et non. Si l’entreprise veut aller voir à l’international, de nombreux pays sont encore peu équipés.
- A mon sens le monde agricole bénéficie de ce type d’installations puisqu’il s’agit d’une diversification des revenus. Il s’agit la plupart du temps de partenariat gagnant/gagnant avec le développeur (ici Agripower). Pour faire un parallèle (un peu lointain) avec le solaire : un éleveur peut louer sa parcelle agricole au développeur (manne financière) et continuer les pâtures sous les panneaux solaires. Le développeur a un site pour son projet et revend l’électricité. J’imagine qu’un partenariat similaire est possible dans le cas de la méthanisation.
- Taille de l’entreprise : pas d’avis.

kiwijuice a écrit :

En fait ce sont des gestionnaires de projet. Ils n’ont pas la technologie, qu’ils sous-traitent. C’est donc potentiellement un métier moins gourmand en capitaux.

Entièrement d’accord avec kiwijuice : il s’agit à priori de métiers initialement intellectuels. Les besoins en capitaux commencent à être plus importants lorsqu’il faut investir dans les premières unités de méthanisation une fois les autorisations obtenues (probablement la phase dans laquelle entre Agripower actuellement, d’où cette IPO). La production des unités, l’entretien et la maintenance est généralement sous-traité.

Concernant le business : il y a de grandes chances pour que la trésorerie doive constamment être réinvestie pour développer ne nouveaux projets. Il ne faut à priori pas s’attendre à toucher un dividende.

My 2 cents.
A+
Sylvain


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne Hors ligne

 

#4 10/11/2019 14h49

Membre (2017)
Réputation :   7  

INFP

Bonjour,

Je me permet de rebondir sur le message précédent et notamment sur cette phrase :

monpersylv a écrit :

Concernant le business : il y a de grandes chances pour que la trésorerie doive constamment être réinvestie pour développer ne nouveaux projets. Il ne faut à priori pas s’attendre à toucher un dividende

J’ai lu ici qu’il y aurait un dividende et qu’il était possible d’avoir une réduction d’impôt de 18% en souscrivant à cette IPO à la condition de garder les titres 5 ans.

Pour ma part, j’hésite franchement à participer à cette introduction en bourse smile

Bonne après midi

Hors ligne Hors ligne

 

#5 10/11/2019 15h16

Membre (2016)
Réputation :   16  

Bonjour,

Il n’est cependant pas possible d’avoir une réduction d’impôt si les actions sont logées dans un PEA :
Questions - AGRIPOWER France

L’introduction en Bourse d’Agripower France satisfait aux conditions d’éligibilité à la réduction d’impôt sur le revenu (IR) au titre de la souscription à l’augmentation de capital. Les souscripteurs personnes physiques pourront, le cas échéant, faire la demande de l’attestation fiscale auprès de ***** en y joignant une copie du compte titres lors de la livraison des titres. Agripower France délivrera les attestations jusqu’à atteinte du plafond légal applicable. Les actions souscrites doivent pour se faire être logées dans un compte titres ordinaire et non dans un PEA ou un PEA-PME.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 10/11/2019 22h32

Membre (2011)
Top 10 Expatriation
Réputation :   79  

Bonsoir

Quelques éléments qui m’ont fait classer le dossier, si ça peut servir à d’autres :

- fragilité de la structure (1 responsable ops / 1 ingénieur développement / 1 conducteur de chantier / 2 techniciens de maintenante) = que se passe-t-il si 1 ou 2 d’entre eux s’en vont ?

- la note de bas de page sur le compte de résultat page 32 "Données retraitées présentant une performance dépolluée de corrections d’erreurs concernant les exercices antérieurs (reconnaissance précoce du CA)". Le patron est depuis trop longtemps dans les start-ups pour que ça soit un accident provoqué par un sous-fifre, et j’ai déjà perdu des plumes dans un cas similaire dans le même secteur (C2D).

- pas de moat, comme relevé ci-dessus ils installent des produits d’autres fabricants.

- la "parité marché" de la planche 16 me semble comparer le coût de production d’un côté à un tarif avec coûts de réseaux et taxes - le marché de gros est à 50. Même si nos dirigeants sont particulièrement incapables en ce qui concerne les subventions à l’électricité - 800 M€ gaspillés à Landivisiau, premiers parcs offshores renégociés > 100 €/MWh quand ailleurs en Europe certains se construisent sans subventions etc. - je ne les vois pas garantir pendant des décennies la vente de MWh à 175 € quand le dernier appel d’offres éolien offshore est sorti à 44 €/MWh (Dunkerque, par EDF), surtout pour de petites installations dont les fuites de méthane pourraient bien annuler complètement l’intérêt écologique. Sans ce soutien plus d’activité Agripower.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 13/11/2019 11h54

Membre (2012)
Réputation :   0  

Je n’irai pas dessus, car je n’ai pas compris le lien avec le "partenaire" Weltec.
Quels liens entre Agripower vs. Weltec-Biopower vs. SAS Weltec-Agripower ?

Hors ligne Hors ligne

 

#8 17/11/2019 09h55

Membre (2019)
Réputation :   85  

Bonjour,

finalement l’offre Agripower a été largement sur-souscrite, près de 4,8 fois.

Les particuliers ne percevront au mieux que 12,1893 % de leur demande:



Pour ma part, pour 60 actions demandées j"en ai perçu 7 ….

Bien cordialement

Cristobal

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 09/12/2020 13h12

Membre (2016)
Réputation :   246  

Bonjour à tout le monde

Une étude d’ Euroland Corporate reçue ce jour dans une newsletter
https://www.elcorp.com/documents/86/202 … ipower.pdf

Pour ceux/celles qui s’ y intéressent.

Sans opinion de ma part (je n’ y connais pas assez)
Société en WL, mais toujours hésitante sur le développement futur de cette entreprise hmm

Bonne journée et bon moral …
Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 03/07/2021 19h58

Membre (2016)
Réputation :   25  

Bonjour.

Lors de son introduction en bourse, dans le document d’information d’Agripower on pouvait lire dans le compte de résultat, page 72, un bénéfice net de 482.695 euros pour l’exercice clos au 30/06/2019.

Dans le communiqué des résultats annuels 2019-2020, le bénéfice de l’exercice clos au 30 juin 2019 était toujours le même. Jusque là tout va bien.

Mais, dans le rapport financier annuel 2019/2020, en page 34, pour l’exercice précédent, soit le même exercice clos au 30 juin 2019, subitement cette fois, le bénéfice jusqu’alors de 482 695 euros se transforme comme par magie en une perte abyssale de 1,6 M€.

On trouve subitement une charge exceptionnelle qui a, entre-temps, été rajoutée, d’un montant de 2,3 M€ !

En page 57 (note 2.6.3), la Société explique qu’il s’agissait (je cite) d’une erreur relative à la prise en considération de la marge à l’avancement dans le cadre de la nouvelle méthodologie sur les données des contrats à long terme historiques non dénoués à la date de clôture de l’exercice.

On passe donc d’un bénéfice net sur l’exercice lors de l’IPO à un déficit abyssal quelques temps après, une fois la société installée sur Euronext. C’est fabuleux !

En tout cas, cela ne me donne surtout pas envie d’y investir.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 04/07/2021 10h51

Membre (2019)
Réputation :   44  

Dans le dernier communiqué avant l’AK ils avaient dupé le marché en annonçant de bonnes perspectives de croissance à deux chiffres du résultat net par rapport au semestre précédent :

"Malgré ce décalage anticipé, Agripower devrait générer une croissance à deux chiffres sur le second semestre 2020-2021 par rapport à la même période de l’exercice précédent."

Pour celui qui lit un peu vite cela semblait pas mal sur le papier sauf que le semestre précédent était pourri.

En fait pour juste revenir à un résultat correct, il aurait fallu une croissance du résultat à trois chiffres minimum…

J’avais tout vendu après l’annonce. Reste à savoir si l’AK aura permis d’aider un peu, je pense toujours que la société peut être interessante à LT mais il faudra d’abord qu’elle fasse ses preuves rien ne sert d’anticiper

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Agripower France sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur