Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 28/09/2020 19h47

Membre
Réputation :   78  

Bonjour,

Ci-dessous une position que j’ai initiée aujourd’hui pour jouer la hausse du titre URW :
- Vente d’un PUT @29.5 : +149€
- Achat de 2 CALL @36 : -142€
- Couverture SHORT 100 URW par un ordre STOP @29.5
- et Désactivation de la couverture par un ordre STOPLOSS @30
- Echéance : 16 octobre.

Mots-clés : options, portefeuille, stratégie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 16/10/2020 18h53

Membre
Réputation :   78  

Sortie de la position $URW hier :
- Vente d’un PUT @29.5 : +149€
- Achat de 2 CALL @36 : -142€
- Couverture SHORT 100 URW par un ordre STOP @29.5 / Désactivation de la couverture par un ordre STOPLOSS @30
   soit vente le 30 sept, rachat le même jour : -79€
   soit vente le 2 oct, rachat le 5 oct : -64€
- Revente des 2 CALL @36 : +1000€

Gain = +864€

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/01/2021 13h22

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   121  

Bonjour Ernest,

très intéressant comme trade.
Je n’ai jamais utilisé jusqu’à présent les actions pour hedger un short put option, mais c’est un tort dirait-on wink

Si je comprends bien :
- si le cours de URW n’évolue pas vous ne gagnez ni ne perdez
- si le cours baisse vous vous protégez en shortant des actions et ne perdez pas
- si le cours monte vous gagnez sur vos call (il faut quand même +20%, ça n’est pas rien, mais vous aviez vu juste)
C’est un peu "pile je gagne, face je ne perds pas" ^^

Le seul risque que je vois c’est si l’action évolue autour de la zone 29,5 - 30 où vous perdriez 50€ à chaque fois. Comment gérez-vous ce cas de figure ?

En tout cas, merci pour le partage très instructif, je vais m’en inspirer à l’avenir smile


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 10/01/2021 15h36

Membre
Réputation :   78  

Bonjour !
Oui en effet il existe plusieurs risques à la couverture action d’un short option :
- le gap overnight, le prix de l’action "saute en dessus/dessous" du strike
- le "jostle", c’est à dire que le prix de l’action frotte de manière répétitive sur le strike provocant de multiples achat/vente provoquant chacun une petite perte.

En fonction du DELTA du trade j’expérimente plusieurs seuils pour la couverture action : entrée à strike +/- %prime, sortie à strike. Si % = 100 alors je perd toute la prime sur un aller-retour, mais si % = 50 alors la couverture action peut s’activer 2 fois pour que la prime soit totalement perdue. Je cherche actuellement des outils de backtests sur des larges paniers d’actions (avec le minimum de travail de code !), pas facile…

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #5 10/01/2021 17h29

Membre
Réputation :   78  

BILAN 2020 : TWR -3.5%


Je me lance pour tirer le bilan de cette année mouvementée… avec une performance négative du portefeuille contre +45% pour l’indice NASDAQ sur la période, pas fameux !

Cette période se divise en 3 phases dans mon allocation d’actifs :
- de janvier à mars : portefeuille d’ETF 50% Actions / 50% Obligations
- de mars à mai : arbitrage des Obligations vers quasi 100% action
- depuis juin : fin de la stratégie ETF, liquidation des lignes existantes, et passage à une gestion "alternative" orientée exclusivement sur la vente d’options.

De janvier à mai j’ai donc appliqué la méthode "épargnant 3.0" qui, si je m’y étais cantonné, m’aurait très certainement permis de bénéficier du rebond estival. Si cette méthode est excellente en terme de minimisation des frais, elle est cependant fortement corrélée aux marchés. J’ai donc décidé d’expérimenter une stratégie "delta neutre", c’est-à-dire indifférente à la direction des marchés.

time-weighted return sur 2020 :


Allocation d’actif sur 2020, de 90% ETF à 80% cash :


Résultats sur la période juin-décembre 2020 :


Cette stratégie de vente d’options présente un grand nombre de paramètres et nécessite donc de multiples réglages. J’ai donc consacré un temps non négligeable au reporting afin d’établir une relation de cause à effet entre ces paramètres et la performance.

Profit and Loss sur les 6 derniers mois : le cumul des gains est autour de +14.000€ (hors FOREX !) avec un gros trou d’air sur début août dû à une perte sur ZOOM. Curieusement, cette perte ne vient pas d’une assignation sur un CALL alors que le titre était en train d’exploser, mais à la couverture d’un PUT que j’ai laissé trainé par un pur biais d’aversion à la perte. J’aurai pu prendre cette perte le lundi à l’ouverture mais j’ai laissé trainé jusqu’à quasiment la veille de l’annonce des résultats trimestriels.



Un total de 434 trades se répartit sur la période avec un pic d’activité sur le mois de septembre, avec approx. 4000€ de gain pour 105 trades :



Quelles stratégie options ? Principalement des vente de STRADDLE et des ventes de CALL. Ces stratégies sont relativement simples et parmi les plus risquées puisqu’elles sont "à perte illimitée". J’ai aussi tenté quelques achats en pre-earnings, sans grand résultat. Ci-dessous les straddles encaissent approx 7000€, les CALL 5000€.



Nombre de positions gagnantes/perdantes classé par stratégie. En fait ces chiffres ne sont pas vraiment significatif du risque engendré, puisqu’une perte sur une vente d’option peut être infinément plus importante que le gain de la prime collectée !



DELTA : delta est un chiffre clé puisqu’il pilote directement la probabilité qu’une option termine ou non dans la monnaie. Plus DELTA est faible, plus la prime collectée est faible, et plus le risque d’être assigné est faible. J’ai donc choisi de me placer sur un ratio reward/risk piloté par un delta de 10 approx. Ci-dessous 260+ trades avec un delta < 10 réalisent la majorité des gains.



DTE : Days To Expiration est également un paramètre clé. Plus l’échéance est lointaine, plus la prime collectée est importante, et plus le vendeur a de temps pour se retourner ou pour ajuster son trade. Ici j’ai traité des échéances ultra courtes, principalement inférieures à 2 semaines. On voit que les gains par trade sont meilleurs au-delà d’une semaine.



Ma partie préférée : quelles actions négocier ? Sur les graphes ci-dessous on voit que AMD, BOEING, BEYOND MEAT, CROWDSTRIKE et SQUARE qui rapportent le plus, alors que ZOOM, BIDU, KODAK, APPLE, MARATHON PETROLEUM causent le plus de pertes.




Profit and Loss par symbole et par secteur. Bien que ultra liquide, les titres liés à la Tech ne m’ont pas réussi. Je préferrerai à l’avenir des secteurs plus traditionnels, plus industriels.



Profit and Loss par symbole et par stratégie. Vue similaire à celle du dessus. J’ai tenté KODAK sur une position ultra spéculative qui s’est soldé par une perte. De manière générale je préferre à l’avenir négocier des titres plus chers pour économiser le nombre de contrats et donc les commissions.



Feuille de route 2021


La performance médiocre sur 2020 s’explique par 3 facteurs :

- Changement de stratégie à mi-année, d’une gestion classique vers une gestion alternative
- un "sinistre" sur le titre ZOOM. J’ai depuis travaillé mes couvertures Actions pour qu’elles se déclenchent le plus possibles en automatique, et donc libre de toute émotion.
- un cours EUR/USD défavorable. Hé oui, ayant basculé mon enveloppe cash de EUR vers USD début juin, les gains de ma stratégie options ont été intégralement effacés par la baisse de l’USD !

Néanmoins, je reste confiant dans la stratégie qui me semble au final bien moins risquée qu’une allocation LONG ONLY classique.

Pour progresser et avancer dans ma courbe d’apprentissage se trouvent sur mes étagères plusieurs à livre à poursuivre ou à découvrir :

- des ouvrages académiques généralistes traitant de la finance de marché comme le Hull "option, future, and other derivatives" ou dédié option comme le Natenberg "Option volatility and pricing"
- des ouvrages plus opérationnels sur la gestion de portefeuille et les stratégies comme par exemple "trade like a hedge fund" de James Altucher. Il date de 2004 mais les methodes employées sont bluffantes (pour le particulier, car pour un pro je pense qu’elles sont complètement obsolètes). Egalement HIRSCH - "Stock Trader’s Almanac 2020" pour des idées de stratégies.
- des ouvrages de pop culture financière toujours divertissant comme CRAMER James - "Confessions of a Street Addict", DERMAN - "My Life as a Quant Reflections on Physics and Finance" ou LEVEFRE - "Wall Street Stories".

Enfin beaucoup d’outils à explorer ou à déployer :

- point de vue backtesting il faut que je trouve un outil qui permette d’analyser un large panier d’actions, et pas seulement du titre par titre.
- point de vue stratégies, trouver d’autres alternatives DELTA neutre, pas forcément liées aux options
- point de vue courtier, ouverture de 2 micro comptes hors zone EURO : chez TastyWorks et chez TradeStation. Ces deux courtiers proposent des outils très sympas pour des stratégies options plus avancées et à risque cette fois limité. TastyWorks a vraiment une plateforme très avancée comparée à ce que propose les courtiers Europe (hors IB bien sûr). TradeStation a annoncé un partenariat avec OptionAlpha pour du trading automatique sur options vanille, à surveiller également car Kirk Du Plessis est un excellent pédagogue.

Beau programme !

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #6 30/01/2021 18h18

Membre
Réputation :   78  

JANUARY YTD : -6.0%


Performance du Portefeuille (Realized + Unrealized)


Suite à dysfonctionnement du Portal IB, impossible de comparer avec un indice.



Côté allocation, j’ai démarré l’année avec un compte quasiment vierge, c’est à dire approx 80% cash et 20% ETF obligataire (AGGG). Au fir et à mesure des prises de position options j’ai augmenté l’allocation action, principalement pour couvrir les trades options.



Performance réalisée


Le graphe ci-dessous montre l’évolution des gains sur le mois de janvier. A noter que les PnL sont comptabilisés non pas au jour de clôture du trade (approche fiscale classique, mais non disponible), mais au jour d’ouverture du trade (approche intraday, pas très adapté pour faire du positionnel). Le graphique du mois de janvier sera donc amené à être modifié sur février puisque de nombreuses positions sont encore ouvertes. A noter qu’il y a une erreur sur un trade que je n’arrive pas à corriger, erreur qui augmente artificiellement les gains de approx. 1000$



Une autre vue des gains réalisés. La performance est de +178€/jour :



Nombre total de trades : 83
Trades cloturés : 61, dont 16 perdants
Trades toujours ouverts : 22

A noter que les commissions totales payées à IB s’élèvent à 270€ sur le mois de janvier.



Performance par stratégie Option, c’est la vente de Strangle qui a été la plus rentable :



Performance par Day To Expiration. Ce sont les maturité à +35 jours qui sont les plus rentables :



Performance par Industrie :
(attention, le trade sur GILD est faux)



Commentaires


Beaucoup de trades toujours ouverts sont actuellement en moins-value latente. Ceci s’explique par le "double effet Kiss Cool" de la vente d’option OTM :
- Augmentation de la valeur intrinsèque. Beaucoup de positions sont passées dans la monnaie
- Augmentation de la valeur extrinsèque. Le risque associés aux options augmente du fait de la plus forte volatilité des marchés.
Or, si le prix des options augmente il vaut mieux les acheter que les vendre à découvert ! J’ai donc fait exactement l’inverse de ce qu’il aurait fallu faire dans cette période WallStreetBets / GME !

A propos d’Interactive Brokers


Pas mal de soucis avec ce courtier ce mois-ci.

Des soucis d’ordre technique

- Difficulté d’avoir une valeur liquidative réaliste. Exemple sur le trade NVAX : le prix de l’action a explosé en after hours suite à l’annonce d’un vaccin. J’avais une position Covered Call donc je possédais à la fois le CALL et 100 Actions. La valeur liquidative du compte à 16h était de 145k approx. Une heure après j’ai revendu les Actions avec une PV de +5000$ approx. Comme le CALL ne cotait plus, la nouvelle valeur liquidative aurait dû être de 150k. Mais rien n’a bougé.

- Problème sur les assignations de PUT : le lundi le prix d’achat des Actions est nul ! Il faut attendre le mardi pour qu’elles soient corrigées

- Globalement une demi-douzaine de de tickets ouverts auprès du support qui n’ont pas trouvé réponse. J’ai l’impression qu’IB est toujours très perturbé par la migration UK/IE, et que les équipes ne sont pas du tout en ordre de marche pour affronter des pics de volatilité.

Des soucis d’ordre déontologique

- IBKR a interdit aux traders particuliers d’acheter du GameStop ce jeudi 28 janvier, limitant donc la hausse du titre, et favorisant donc les positions short des Hedge Funds. Voir l’interview de CNBC : Interactive Brokers restricted GameStop trading to protect the market, says Chairman Peterffy.

Pour moi le "marché", et a fortiori le "marché libre", c’est un endroit où vendeurs et acheteurs s’entendent pour échanger un bien donné à un prix donné. C’est tout. Si les comptes sont suffisament capitalisés, le rôle du courtier doit se limiter à l’exécution des ordres de ses clients, le courtier n’a pas à interdire l’accès au marché à ses clients particuliers dans le but de favoriser les positions de ses clients professionnels. Surtout si aucune mesure dans ce sens n’a été prise par les autorités.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/01/2021 19h26

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   226  

Bonjour Ernest

Pour comparer votre portefeuille aux indices et avoir pas mal de stats vous pouvez utiliser sur la page web de votre gestion de compte Portfolio Analyst, vous pourrez exporter pas mal de rapports intéressants et en faire des personnalisés.

Pour IB, comme vous je suis un peu déçu mais c’est la premiere fois en 8 ans. Dans mon cas j’ai eu des problèmes de solde Forex et de marge lors du passage a IB Irlande. Et les derniers jour j’ai eu énormément de mal à faire passer mes ordres sur GME, par contre aucun problème sur AMC ou BB.

Du coup je me pose la question d’un backup. Tastyworks m’a l’air intéressant, mais jai plusieurs questions:
Avez-vous déjà eu des problèmes avec eux, notament le blocage de titre comme GME ?
Est-ce qu’il y a d’autres marchés que les USA ?
Est-ce difficile d’alimenter son compte, avec tracfin ma banque m’a pas mal embêté avec IB et là  jai l’impression que sa va être plus difficile. Et l’ouverture du compte est elle complexe ?

Merci d’avance.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #8 30/01/2021 19h56

Membre
Réputation :   78  

Bonjour,

Merci pour l’info concernant les reports.

J’ai également eu des problèmes de change avec IB, avec le message type :
"SELL 20K EUR.USD Forex @ 1.21250" FX trade would expose account to currency leverage.
C’est d’autant plus incompréhensible que mes positions cash EUR et USD sont créditrices, et que mon "account leverage" est <1.

Concernant TastyWorks, voici comment la situation a été géré.

TastyWorks - jeudi 21 à 17h32 a écrit :

Apex Clearing, who acts as the custodian of all tastyworks accounts, has informed us that the following symbols (AMC, GME, & KOSS) will be set to closing only order status immediately. You will only be able to submit orders to close out any open positions that you have in these symbols.

New opening orders will not be accepted at this time. We will update our clients should the clearing firm lift the Closing Only status in the near future.

puis

TastyWorks - jeudi 21 à 20h54 a écrit :

Our clearing firm, Apex, has lifted the closing only status on the following symbols: AMC, GME, and KOSS. You can now place both opening and closing transactions in all three symbols once again.

Donc à défaut d’assurer la continuité du passage d’ordre, TW a au moins eu la courtoisie d’informer ses clients.

Je ne pense pas qu’il y ait d’autres marchés que les US. Par contre tout est pré-organisé en WatchList pour accéder rapidement aux actifs les plus liquides, ETF optionnables, micro e-minis, "hot stocks" etc… L’interface est vraiment géniale, les trades se font directement sur un visualisation type gaussienne, avec en plus un système d’onglets designé pour tout faire sur un seul écran. Technologiquement c’est vraiment un cran au-dessus de ce que propose la TWS.

Pour alimenter le compte je suis passé par CurrencyFair. Ils annoncent des frais de 4€, auquel il faut rajouter un spread de approx 0.6% pour la conversion. En réalité il faut faire un versement SWIFT facturé 20$ de plus.

La paperasse pour l’ouverture m’a parue plus simple que chez IB.

J’ai aussi ouvert un compte chez TradeStation US. Apparement l’aprovisionnement peut se faire en EURO, mais là encore j’ai converti via CurrencyFair. TradeStation Global passe par IB donc je ne pense pas que ce soit une alternative en cas de défaillance.

Dernière modification par Ernest (30/01/2021 19h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 31/01/2021 15h38

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   121  

Bonjour Ernest,

superbe reporting ! Je réfléchis à ajouter des statistiques de ce type dans mon reporting
Puis-je vous demander avec quoi vous le faites ? ça n’est pas que du reporting IB … ?

Pour être sûr de bien comprendre vos chiffres, vous avez une performance de 178€/ jour sur les P/L réalisés et -5,96% en TWR sur l’évolution du réalisé + latent (NAV peut-être si pas de dépôts/retraits) ?

Retour d’expérience très intéressant.
Je vois que vous gagnez principalement sur des shorts strangle. Pour le moment je suis plutôt sur des shorts put mais il faut que je réfléchisse à évoluer vers des shorts strangle, c’est probablement plus intéressant.
En revanche je pense que certains chiffres peuvent être trompeurs, comme par exemple la performance par DTE. Certes une échéance à 4 semaines a un prémiun supérieur à une échéance à 1 semaine, mais vous pouvez la répéter 4 fois sur le même délai.

Et bravo pour les 178€/jour, excellente performance !


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 31/01/2021 16h21

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   226  

Attention quand même avec les combinaisons short strangle/straddle, sur une action le potentiel de perte est limité à la baisse (on ne va pas sous 0) mais illimité à la hausse et les événements récents nous ont rappelés que ce n’était pas si rare (sans oublier les OPA etc…). Donc, sur indice pour moi, oui, sur l’action, ce n’est pas la meilleure des idées.

La vente de put est quand même plus alléchante, si c’est sur un titre que l’on souhait acquérir l’effet le plus négatif est de s’être fait payer pour passer un ordre à cours limité, c’est quand même plus intéressant.

Si on s’obstine sur le short strangle, on peut le sécuriser en achetant un call très au-dessus du call vendu, le gain sera moins intéressant, mais en cas d’échec, on évite le fiasco.

Évidemment ce n’est que mon avis, j’ai une aversion au risque et je pars du principe que le scénario du pire arrivera toujours à un moment ou un autre.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 01/02/2021 23h07

Membre
Réputation :   78  

@rylorin,
Merci pour votre retour, effectivement seuls les trades clôturés sont positifs, la NAV est négatives du fait des nombreux trades toujours ouverts. La volatilité est redescendue aujourd’hui, donc le unrealized PnL s’améliore. A suivre…

Concernant les outils de journaling/reporting j’ai fait un petit calcul de Retour sur Investissement et j’en ai conclu qu’il était plus rentable de payer un outil que de passer des heures à en fabriquer un maison. Parmi les solutions SaaS que j’ai testé :
- TradeBench
- TraderSync (pas d’option dans la demo)
- TradeMetria
- EdgeWonk
- Tradevue
- TradeInsights (gratuit, pas d’option)
- Wingman (reconnait les stratégies options, pas d’import >7 jours, plus cher)
- et TradesViz que j’ai retenu. Ils apprécient les retours clients, ont développé le Dark Mode et la calcul des greeks à ma demande.

Concernant le DTE, c’est toujours un grand mystère pour moi, quand rentrer et quand sortir ? TastyWorks dit que les straddles/strangles se prennent entre 30 et 60 jours, et se lachent à 50% de gains. "Rule of thumb". Je n’ai pas d’outil fiable pour vérifier l’hypothèse. Le backtester d’OptionAlpha utilise des data périmées qui s’arrêtent en 2016 ! J’attends une mise à jour, dommage, sinon j’aurai investi dans GetVolatility.com qui a vraiment l’air prometteur.

@John,
Oui effectivement pour limiter le risque, mieux vaut vendre un PUT qu’un CALL… et sécuriser si nécessaire avec un achat OTM. Le setup que vous décrivez ressemble d’ailleurs à une "nouvelle" stratégie baptisé Jade Lizard.

D’ailleurs c’est là encore une de mes grandes questions, vaut-il mieux vendre un Spread et collecter une petite prime, ou vendre une option OTM, collecter une plus forte prime, couvrir par une position action inititiée au strike, et être à la merci de gaps ou autre ? L’avantage du spread et de connaitre sa perte max à la prise du trade.

De manière générale je manque d’outils quantitatifs. J’espère approfondir mes tests sur d’autres outils, mais ces dernières semaines je suis trop mobilisé sur le début de séance US riche en rebondissements !

Dernière modification par Ernest (01/02/2021 23h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 11/02/2021 19h37

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   226  

Ernest a écrit :

D’ailleurs c’est là encore une de mes grandes questions, vaut-il mieux vendre un Spread et collecter une petite prime, ou vendre une option OTM, collecter une plus forte prime, couvrir par une position action inititiée au strike, et être à la merci de gaps ou autre ? L’avantage du spread et de connaitre sa perte max à la prise du trade.

1-vendre un spread = gain faible et risque limité
2-vendre une option otm = gain plus élevé et risque théorique illimité

Si on ignore la volatilité, le choix entre 1 et 2 dans un but spéculatif est plus une question de quel niveau de risque somme nous prêt à prendre. Conviction forte et erreur possible faible = 2, si on est moins certain = 1
Si on a une idée du niveau de la volatilité implicite, 1 = neutre (pas d’idée), 2 = baisse de volatilité implicite.
Si le sous-jacent nous intéresse, la vente de put est plus indiquée (ça revient à faire être payé pour passer un ordre à cours limité).

Une couverture de ce type est plutôt une mauvaise idée.

Le mieux, quand on traite les options à des fins spéculatives, est de se poser ces questions et de choisir la position la plus adaptée:
- votre opinion sur la volatilité implicite
- votre opinion sur le cours du sous-jacent
- votre opinion sur le temps que cela prendra
Plus l’hypothèse est précise plus la position prise sera efficace.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 25/02/2021 08h26

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   121  

Bonjour Ernest,

Je continue de tenter quelques short Call ou Strangles avec un STOP de protection et un succès mitigé.
Je regardais hier une vidéo des célèbres Tasty Trade qui présente des solutions différentes. Je n’ai pas tout compris mais je partage avec vous et je testerai à l’occasion. Pour alimenter vos réflexions …


Je vous souhaites bonne réussite.


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 26/02/2021 18h08

Membre
Réputation :   32  

Intéressant retour d’expérience!

La vente de strangles avec des écarts larges entre les strikes peut rapporter des gains réguliers avec une très bonne probabilité, mais une faible probabilité d’avoir des pertes importantes.

Quand tout va bien ça paraît trop facile et ça l’est mais quand ça tourne mal c’est là que c’est intéressant d’analyser ce qui s’est passé et d’essayer d’en tirer des leçons pour apprendre de ses erreurs.

Dans cette optique puis-je vous demander de nous indiquer en détail ce qui s’est passé avec Zoom?
En regardant le graphique historique il y a eu un gros gap haussier entre le 31 août et le 1er septembre, qui aurait pu faire beaucoup de mal à des vendeurs de calls par exemple, donc a fortiori à des vendeurs de strangles, mais début août date à laquelle vous indiquez avoir essuyé cette perte il n’y a pas eu une volatilité spécialement plus élevée que la normale.

Pourquoi votre strangle vendu a-t-il alors mal tourné?
- Avez-vous pris une position trop importante?
- Choisi des strikes trop proches en ayant été trop gourmand en premiums?
- Pris une mauvaise décision dans la manière de sortir du trade, sous l’effet de la panique?

Avec le recul pensez-vous que vous auriez pu mieux gérer la position quand elle a commencé à mal tourner?
- Mettre un stop loss?
- Roll the untested side* comme le suggère la vidéo de tastytrade citée ci-dessus?

* : c’est à dire que par exemple, si le sous-jacent se rapproche trop du strike du put, tout va bien pour le call, il ne vaut presque plus rien et on le rachète pour vendre à la place un call à un strike plus bas, afin d’encaisser un peu plus de premium qui compense en partie la perte sur le put, et en même temps en faisant ça on rééquilibre un peu le delta.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #15 01/03/2021 21h19

Membre
Réputation :   78  

FEBRUARY YTD : -4.35%


Performance du Portefeuille (Realized + Unrealized)


J’avais initialement mis en place cette stratégie de vente de straddle pour me décoréler de l’indice de référence, or on voit qu’à partir de fin janvier le portefeuille réplique parfaitement le NASDAQ-100 : échec !

Ceci est dû à la violente hausse de volatilité fin janvier sur les titres proches de GME. En effet j’ai dû couvrir mes ventes de CALL en catastophe en achetant le stock au prix fort. Un mois après les options ont expirées mais je reste LONG sur les titres, le marché baisse donc les titres baissent également, sniff.

Les lignes actuellement en moins-value sont :
BBBY avec un PRU = $34.4
FUBO avec un PRU = $51.2
SOLO avec un PRU = $8.6
SPCE avec un PRU = $50.6
CSIQ avec un PRU = $61.5
JNJ avec un PRU = $170.5
QCOM avec un PRU = $148.6



Côté allocation, je conserve toujours une part importante de cash pour protéger les ventes de PUT actuellement en cours. Le compte est toujours en sous-levier avec un coef 0.7 de leverage. Cette attitude prudente me permets de limiter les dégats dûs à ma stratégie qui -il faut bien le dire- manque de robustesse, mais aussi aux conditions de marge assez changeante chez IB.



Performance réalisée


Ci-dessous le graphe l’évolution des gains, uniquement sur les trades clôturés. J’ai pris une belle tôle en ouvrant une position le 21 janvier sur overstock.com (OSTK).

En quelques mots, j’ai vendu un straddle 53.5/83.5 pour encaisser approx $400 de primes. Ma protection LONG stock n’a pas fonctionné suite à un gap overnight. Le titre est monté jusqu’à $110. J’ai finalement pris ma perte quand il est descendu à $97. Problème, le NASDAQ a perdu de la vitesse fin de la semaine dernière et le CALL a finalement terminé OTM ! Bref, $3800 de pertes qui me serviront j’espère de leçon sur les ventes de CALL.



Ci-dessous les gains quotidiens au jour de l’ouverture de la position. Ca ressemble à du Paretto en pire : mois de 20% des positions génèrent plus de 80% des pertes. C’est typique de la vente d’options, que certains appelent picking up pennies in front of a steamroller !



Ci-dessous le graphe des stratégies les plus rentables. Souvent les Short CALL sont la suite d’un Short STRADDLE avec assignation sur le CALL leg. Côté Long CALL/PUT peu de succès sur les trades spéculatifs purement directionnels. (cependant il y a peut être un bug dans le reporting car les Short CALL/PUT sont étonnament hauts…)



Ci-dessous le graphe DTE (Days To Expiration) versus gains (barres) et nombre de trades (courbes). C’est toujours les échéances les plus lointaines qui sur les plus rémunératrices, probablement parce que je les clôture souvent lorsque 75% de la prime max est collectée.



Egalement, la carte des gains par titre et par industrie sur tous les trades clôturés depuis le début d’année. Overstock.com bien rouge. Quelques succès tout de même avec eBay, Novavax, American Airlines, Palantir, PinDuoDuo, Twitter, même un petit Kodak qui me fait collecter $330.



Vue similaire avec un classement par stratégie option :



Merci pour vos remarques ci-dessous, pour vous répondre

@ryolrin,

Merci pour le lien. Effectivement j’ai été un peu pris par la tourmente de la volatilité ce mois-ci et j’ai manqué de recul sur la partie éducative.

La video recommande une entrée à delta 16, donc un écart-type ou 68% de "chance" pricé par le marché de finir OTM. Elle recommande également en Step 2 de transformer le straddle en strangle, attention aux dégats si le stock part en sens inverse !

Pour l’instant je n’ai pas exploré l’ajustement des stratégies options mais la couverture par l’achat/vente du sous-jacent, ce qui est peu fréquent (car peut-être peu efficace !).

En fait en utilisant Capitalise.ai je pensais couvrir dynamiquement des ventes de straddles plus agressives mais il y a plusieurs paramètres pas faciles à régler :

- si on choisit une base de temps courte, exemple LONG 100 XYZ if XYZ > $100, CLOSE POSITION if XYZ < $100, l’algo se met en mode failsafe donc s’arrête sur plusieurs exécutions ont lieu dans la même seconde.

- si on choisit une base de temps plus longue, exemple LONG 100 XYZ if EMA(5, 1 minute, Close), CLOSE POSITION if XYZ < $100, l’exécution peut se faire au marché 5 minutes après que le seuil de $100 ait été dépassé, donc potentiellement à $100.1, $100.2, $100.5 ou beaucoup plus. S’il y a plusieurs aller-retour le coût de l’activation/désactivation de la protection LONG stock devient supérieure à la prime de vente du straddle, donc ce n’est plus rentable !

@skyfall

Concernant ZOOM, j’ai partagé le trade ici. En gros :
- vente d’un 232.5/282.5 straddle le 7 août,
- couverture du short PUT par une position Short STOCK à $232 le 11 août,
- le straddle finit OTM le 14 août donc j’encaisse la prime
- ZOOM repart à la hausse mi-août, je laisse courir la position Short par pure aversion à la perte, je clôture le 26 août avant l’annonce des résultats à $299
- donc perte égale 100 x (299 - 232)

Donc oui, retrospectivement j’aurai pu par exemple mettre un ordre trailing stop pour racheter la position plus tôt et limiter les pertes. Et oui de manière générale ce type de couverture actions n’est pas du tout optimisé puisqu’il y a surcompensation en delta.

Roll the untested side ne fonctionne pas trop pour des échéances courtes car il suppose que le roll est créditeur.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 02/03/2021 00h35

Membre
Réputation :   32  

Merci pour le retour.
Pour Zoom heureusement que vous avez racheté votre short le 26 août, une semaine après elle passait de 300 à 457$ ! mad

Pour votre trade sur overstock je ne comprends pas très bien : vous parlez d’une protection Long Stock.
Je comprends donc que vous déteniez 100 actions et que donc la partie supérieure (call du strangle) était couverte par la détention de ces actions.
Du coup je ne comprends pas ce qui n’a pas fonctionné : la perte sur le call vendu aurait dû être totalement compensée par le gain sur les actions détenues, donc pas de danger à le laisser vivre sa vie?

Ernest a écrit :

Roll the untested side ne fonctionne pas trop pour des échéances courtes car il suppose que le roll est créditeur.

Je suppose que c’est pour ça qu’ils suggèrent toujours de vendre des strangles avec des échéances à 45 jours (entre 30 et 60).
Et de clore le trade à 50% des profits atteints, en fait en faisant cela on peut atteindre 50% des gains dans moins de la moitié de l’échéance en profitant par hasard d’une baisse momentanée de la volatilité implicite.
Par exemple si on atteint 50% des profits à 40% du temps ça fait plus de gains par jour que si on le laisse expirer (mais plus de commission à lâcher au broker certes).

Dernière modification par Skyfall (02/03/2021 00h49)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 03/03/2021 18h12

Membre
Réputation :   78  

Bonjour,

J’ai partagé le trade sur OSTK ici.

En fait j’ai bien couvert le CALL en achetant le stock @85, mais je l’ai revendu à @82, puis re-acheté à @85, puis revendu @83, puis re-acheté, puis revendu, puis j’en ai eu un peu marre de perdre sur chaque aller-retour donc j’ai laissé dériver la position jusqu’à ne plus avoir de protection et devoir racheté le short option au prix fort. Bref, j’aurai mieux fait de prendre un spread, la perte max aurait étét connue dès le début.

Concernant le timing de la vente de straddle, IV peut beaucoup varier sur les actions, notamment à l’approche d’une annonce des résultats. Avec les indices genre QQQ et SPY les variations d’IV sont quand même moindres.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 03/03/2021 19h36

Membre
Réputation :   32  

Merci pour la réponse détaillée.

Désolé je vous embête à vous poser des questions sur vos opérations qui n’ont pas bien marché mais je pense que c’est cela qui est intéressant d’analyser.
En réalité je pense que c’était une bonne idée d’acheter ces actions pour pour les avoir en portefeulle afin de les livrer en cas d’assignation des calls vendus.
Mais vous une fois les actions achetées il ne fallait plus rien toucher. (Je sais c’est facile à dire après coup, j’avoue que je ne sais pas ce que j’aurais fait à votre place).

Si le call est assigné les actions étaient revendues au strike du call.
Si le call expire sans valeur vous pouvez garder la position long stock pour vendre un autre strangle toujours couvert par ces actions.
Si vous préférez clore le montage avant échéance il vaut sans doute mieux tout clore en même temps aussi bien les positions options que actions.

Vous pouvez faire des simulations de vos positions afin de visualiser quels sont vos gains et risques potentiels en fonction du temps et de la variation du sous-jacent.
https://www.optionsprofitcalculator.com (choisissez covered strangle dans ce cas précis)
Seul bémol ce simulateur ne prend pas en compte les variations de volatilité implicite mais ça permet de se faire une idée.

Dernière modification par Skyfall (03/03/2021 19h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 28/03/2021 19h06

Membre
Réputation :   78  

MARCH YTD : -6.1%


Performance du Portefeuille (Realized + Unrealized)


Pas grand chose de neuf concernant ce mois de mars. En fait j’ai la quasi-totalité de mes positions LONG STOCK qui sont en moins-values donc je patiente soit pour une remontée, soit pour acheter une couverture si la baisse de l’indice se poursuit.

J’ai également la forte impression d’avoir un coup de retard sur le marché : achat de tech US au plus haut (initialement pour couvrir les CALL), ratage de la hausse des taux US etc. Pour décoréler un peu le portefeuille de l’indice j’aurai dû varier le type de sous-jacent (produits de taux, un peu de matière premières, devises).

La fait que le portefeuille soit désormais full USD est d’ailleurs un avantage puisque la position FOREX a pris approx +3% depuis le début de l’année.



Point de vue de l’allocation pas de grand changement. La partie cash reste stable. Peu de vente d’option ce mois-ci, donc peu d’assignation, donc pas de nouvelles positions Actions.



Unrealized


Je rajoute cette section car la part des moins-values latentes augmente significativement pour atteindre approx -30000€. Parmi les positions en souffrance :
CHWY avec un PRU = $101
FUBO avec un PRU = $51.2
SOLO avec un PRU = $8.6
NIO avec un PRU = $52.5
INO avec un PRU = $12
BLNK avec un PRU = $50
SPCE avec un PRU = $50.6
BBBY avec un PRU = $34.4
LI avec un PRU = $30.5
PBR avec un PRU = $10
TAN avec un PRU = $105
QCOM avec un PRU = $148.6
CSIQ avec un PRU = $61.5
QCOM avec un PRU = $148.6
JNJ avec un PRU = $170.5

Realized


Peu d’évolutions concernant les prise de positions OPTIONS par rapport au mois dernier. Je me suis limité à vendre des CALL OTM sur les positions Actions longues.

Quelques trades directifs ont cependant été fructueux :
GME +1600€
RKT +900€, CLVS +700€, IBM +400€



PnL journaliers :



PnL par stratégie :



PnL par DTE :



PnL par ticker (strategy) :



PnL par ticker (Sector) :

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 03/05/2021 20h42

Membre
Réputation :   78  

APRIL YTD : -11.3%


Très mauvais mois : le portefeuille perd 10%, alors que son indice de référence gagne 10% sur la même période !



Pour essayer un peu de comprendre cette tendance j’ai affiché ci-dessous les graphes de mes 12 lignes les + en perte. A noter que la moins-value latente est quand même atténuée par les primes collectées lors de la vente de CALL à l’achat du titre, ou lors de la vente de PUT ayant conduit à une assignation.

Perso je ne vois pas trop de point commun entre tous ces titres. Plusieurs gravitent autour du Véhicule Electric (SOLO, LI, BLNK, NIO) et suivent donc la tendance de TESLA, mais j’ai quand même l’impression qu’il y a un chat noir dans ce portefeuille. Aurai-je été trop gourmand dans ma capture de premium, la volatilité élevée annonçant une baisse imminente ?

- FUBOTV est en pris dans une class action
- INOVIO rate l’opportunité du COVID
- SPCE se fait jeter de l’ETF ARKK et sir Richard Branson basarde ses parts
- et que dire de la correlation entre la déconfiture de CHEWY (portail petcare) et celle de CSIQ (Canadian Solar) spécialiste des panneaux photovoltaïques ?

Ne sachant que faire je conserve mes positions jusqu’à nouvel ordre…
Vos commentaires sont les bienvenus !

FUBO
Objectif de cours $45.4


INOVIO PHARMACEUTICALS
Objectif de cours $14.6


ELECTRAMECCANICA VEHICULES
Objectif de cours $9.16


GSX TECHEDU
Objectif de cours $70.4


BED BATH & BEYOND
Objectif de cours $26.2


LI AUTO
Objectif de cours $37.1


VIRGIN GALACTIC HOLDINGS
Objectif de cours $37.2


BLINK CHARGING
Objectif de cours $41.2


NIO
Objectif de cours $53.6


INVESCO SOLAR ETF


CHEWY
Objectif de cours $101.1


CANADIAN SOLAR
Objectif de cours $51.1

Hors ligne Hors ligne

 

#21 03/05/2021 23h59

Membre
Réputation :   32  

Merci pour le partage, je vous souhaite que mai vous soit plus favorable.

Je verrais bien un point commun, presque toutes ces boîtes ne gagnent pas encore d’argent, ou alors pas encore beaucoup et seulement de façon récente : c’est des paris sur l’avenir, il suffit qu’une seule de ces boîtes devienne la star de son secteur et fasse x10 et ça effacera les pertes de toutes les autres.

Je crois avoir vu une petite biotech dans le tas. C’est du type de trading très particulier. Il suffit qu’une molécule soit acceptée ou refusée par la Food and Drug Administration et/ou par l’Agence Européenne des médicamments pour que le titre explose à la hausse ou s’effondre. Faut connaître un peu les molécules qu’ils ont dans le pipeline, phase 1, phase 2, phase 3… à mon avis sur ce genre de valeurs il ne faut pas trop se prendre la tête sur les variations court terme mais plutôt attendre le verdict de ces agences étatiques en croisant les doigts pour que les molécules passent les phases d’approbation.

En général le portefeuille me parait très concentré sur des valeurs de croissance. Pourquoi pas si avez une conviction forte sur le potentiel d’une entreprise ou d’un secteur économiques pour les années à venir, mais c’est un peu chaud d’avoir tout le portefeuille sur ce type de valeurs.

Je suggérerais un peu de diversification entre les valeurs de croissance et de rendement.

Pourquoi ne pas prendre aussi position sur des valeurs de rendement qui ont démontré leur capacité à générer du cash et à augmenter leurs dividendes, exemple des boîtes un peu à l’ancienne mais bien gérée comme Coca-Cola, Johnson & Johnson, AT&T, etc.
Il y a aussi les REIT, des valeurs de pur rendement qui se contentent d’acheter de l’immobilier et reversent des loyers sous forme de dividendes.
Ou alors des boîtes plus récentes mais qui sont devenues aussi des grosses cash machines, je pense aux GAFAM, qui sont à la croisée des chemins entre les valeurs "croissance" et les valeurs "rendement".

Hors ligne Hors ligne

 

#22 26/05/2021 18h21

Membre
Réputation :   78  

J’ai récemment découvert le site Koyfin qui est assez génial pour du suivi macro (actions, taux, ETF, matières première etc…) et pour du suivi de portefeuille. Une fonction bien sympa est la possibilité de visualiser l’ensemble des titres d’un portefeuille sur deux axes X et Y, chacun des 2 axes pouvant représenter des données de marché, financières ou analyses. Un peu comme les cartes de FinVIZ mais sur la base d’une liste perso plutôt qu’un indice.

Donc ci-dessous j’ai par exemple tracé en X la note moyenne des analystes (entre 1 et 5), et en Y le short interest, donc le % d’actions vendues à découvert. En croisant avec IB, j’ai alors constaté que la taux versé au prêteur pouvait être non négligeable, par exemple plus de 50% de fee rate pour le titre BLNK !



Du coup, j’ai souscrit au programme de prêt d’actions d’IB, le Stock Yield Enhancement Program, car je n’ai vu aucun point négatif dans leur FAQ. En effet les actions prêtées peuvent être vendues à tout moment donc, pourquoi se priver de ce rendement additionnel ? Apparement les actions peuvent même être rappelées peu de temps avant le paiement du dividende pour éviter un Payment "In Lieu".

Si on combine le prêt à une vente de CALL en période de volatilité, cela fait donc 2 vecteurs de rendement supplémentaire.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 30/05/2021 20h08

Membre
Réputation :   78  

MAY YTD : -7.8%


Performance du portefeuille (Realized + Unrealized)


Rebond très appréciable de tous les PUT qui avait été assignés. Le compte repasse à -7.8% YTD après une descente à -17.8% YTD en milieu de mois.



Nouvelle version du Portfolio Analyst de IB. Je trouve que "c’était mieux avant" car désormais on ne peut plus voir graphiquement les différents actifs détenus (actions/bounds/short). Toujours en sous-levier puisque le cash représente 15% du portefeuille.



UNREALIZED


J’utilise désormais Koyfin pour vizualiser mon portefeuille et faire des recherches rapides sur les tickers concernés. Excellent accès aux données, l’inteface graphique est vraiment très novatrice.

J’ai profité des baisses de 70% pour doubler les lignes $SPCE, $FUBO, et tripler la ligne $GOTU. Virgin Galactics a vigoureusement rebondi sur des good news liées à l’exploitation, Fubo a annoncé des bons chiffres lors des récents earning reports. Pour GSX Techedu en revanche, toujours rien à l’horizon…



REALIZED


Les gains des trades cloturés depuis le début de l’année sont autour de +9500€. Le portefeuille compte encore de nombreuses positions en forte moins-value latente. La remontée potentielles de certains titres devraient pouvoir déclencher prochainement des ventes de CALL pour améliorer le rendement.



Rien de bien nouveau concernant les PnL (toujours comptabilisés au jour de l’ouverture de la position et non de la fermeture, bizarre)



Concernant les stratégies OPTIONS, c’est toujours le short STRANGLE qui est en tête. A noter que les trades s’étalent désormais sur plusieurs mois, puisque qu’un short STRANGLE peut être assigné sur le côté PUT, et que je vends ensuite des CALL sur le titre acquis.



Rien de bien nouveau sur les trades individuels. Des petites pertes sur :
- ALS30 / SOLUTIONS 30, je suis rentré lundi en milieu de matinée sur le titre, revendu très vite puisque le short squeeze ne démarrait pas
- MBT, MIRO BITCOIN FUTURE, une vente sur le niveau 40000$, baisse jusqu’à 30000$. Comme je n’étais pas devant les écrans le stop a déclenché à 42000$ le lendemain. Perte de 200$. Dommage mais formidable outil que ce nouveau contrat CME.



Pour le mois de juin, pas de grand changement de tactique en perspective. Je conserve les positions en perte, fortement liée à la tech, notamment au véhicule électrique.

Dernière modification par Ernest (20/06/2021 21h11)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'options d'ernest"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur