Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Sondage 

Résultat du sondage :

En 2021, recommanderiez-vous la SCPI Foncière Rémusat à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

0% - 0
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

0% - 0
Je ne sais pas (avis neutre)

0% - 0
Non, probablement pas (avis assez négatif)

0% - 0
Non, certainement pas (avis négatif)

0% - 0
Nombre de votants : 0

[+1]    #1 16/09/2016 16h07

Membre
Réputation :   17  

La SCPI REMUSAT a été créée en 1989 et est gérée par le groupe VOISIN.

C’est une SCPI à capital fixe qui à lancé une augmentation de capital actuellement en cours (depuis le 01/09/2061 pour les associés, à partir du 01/10/2016 pour les autres) pour 11680 parts de 1010€. La SCPI compte actuellement 41700 parts.

Le patrimoine est constitué de 34 actifs valorisés 39M€. Il s’agit principalement de locaux commerciaux (78%) situés majoritairement à Toulouse (42%) et Bordeaux (16%).

Sur le marché secondaire, la part se négocie aux alentours de 1035€.

En cas de participation à l’augmentation de capital, le délai de jouissance est fixé au 1er jour du 4ème mois suivant la souscription.

Taux de distribution : fixé à 5,87% en 2015 mais en piochant dans le Report à nouveau. Hors RAN, le bénéfice distribuable par part est de 5,19%.

Taux d’occupation financier : fixé à 93.79% au 2ème semestre 2016

Report à nouveau : distribué à hauteur de 7,08€ par part en 2015 et 5,71€ par part en 2014. Il reste actuellement en réserves au bilan un RAN de 13,47€ par part.

Provision pour gros travaux : néant au 31/12/2015

Eventuellement intéressé par une participation à l’augmentation de capital, voici les points que j’ai retenu qui peuvent être des points forts ou faibles suivant l’interprétation qu’on leur donne :

bon rendement mais en baisse
encore 2 ans de RAN disponible à ce rythme, bonne ou mauvaise nouvelle ?

et d’autres points qu’il va me falloir encore affiner :

petite taille pour une SCPI, risque ou opportunité ?
qualité de la gestion de VOISIN ?
pas de provision pour travaux ?
décote prix d’achat/valeur d’expertise plutôt faible ?

Message édité par l’équipe de modération (17/09/2016 01h58) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : analyse, remusat, scpi, voisin

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/09/2016 17h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   249  

Pour répondre à l’une de vos questions, VOISIN vient de débaucher de Périal Jean-Christophe Antoine et Alexandre Claudet qui sont en grande partie à l’origine de la création et du succès de PFO2.

Carpediem
Edit AMF demande de commercialisation des SCPI Voisin en cours.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/09/2016 17h37

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   214  

A l’occasion de la réouverture, j’ai pu glaner quelques informations supplémentaires auprès du gestionnaire.

La distribution a été volontairement "dopée" avant l’augmentation de capital pour que le RAN puisse (en partie) revenir aux anciens porteurs de parts, avant l’augmentation de capital.

Cette scpi est historiquement positionnée sur Toulouse et ses environs. L’objectif de l’AK est de la diversifier sur d’autres régions françaises.

Cette augmentation de capital est très petite (12 millions environ), et je pense qu’il y aura très peu de parts à souscrire, une fois les anciens porteurs de parts servis.

Cette scpi est très petite. Il existe donc un risque spécifique de liquidité, d’autant plus qu’il s’agit d’une scpi à capital fixe.

Le moment venu, la revente devra se faire sur le marché secondaire, dans un marché étroit (à priori).

Pour le reste, la gestion par le cabinet Voisin me semble correcte. Cette société vient d’être rachetée par la Foncière Atland. Je ne sais pas quelle sera la politique de gestion du nouvel actionnaire. Il semblerait qu’il souhaite augmenter significativement la taille des encours sous gestion.

Dernière modification par stephane (16/09/2016 17h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 28/05/2017 17h27

Banni
Réputation :   -5  

Bonjour,
Au vu de comment s’est passé l’augmentation de capital et les nouveaux investissements  j’ai décidé de me présenter ma candidature au conseil de surveillance.
Je compte sur votre soutien,
F. Simonetti

Hors ligne Hors ligne

 

#5 28/05/2017 20h07

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

Bonjour,
Pourriez vous etayer votre propos ? merci

Hors ligne Hors ligne

 

#6 28/05/2017 21h42

Banni
Réputation :   -5  

Prenons le cas, par exemple des 2 actifs sur le lot de 16 boutiques qui ne sont pas des villes de premier plan (Nevers, Chauny) pour foncière remusat.  Aucune information sur le rendement donné sur le document diffusé au sujet de ces investissements. Après renseignement pris au niveau du service des associés, cela donnerait une rentabilité de 6% AEM. Mécaniquement, cela va avoir un impact avec une baisse du dividende
J’ai le sentiment que le gestion voisin préfère intégrer les bons placements sur epargne pierre.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 29/05/2017 08h18

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   249  

Le cas de Foncière Remusat est un peu particulier en terme de dividendes puisqu’avant la dernière augmentation de capital, une grande partie des reports à nouveaux (qui étaient très importants par rapport à la moyenne des SCPI) ont été distribués aux anciens associés avec un rendement largement supérieur à 6%.

Depuis l’augmentation de capital et le retour à un niveau plus "classique" de report à nouveau, le dividende prévisionnel sera plus de l’ordre de la moyenne des SCPI et donc mécaniquement en baisse par rapport à celui des années précédentes.

Ce n’est pas le dividende actuel qui diminue (encore que), c’est plus les dividendes passés qui étaient gonflés pour ne pas pénaliser les anciens associés.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne Hors ligne

 

#8 29/05/2017 12h19

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2329  

Si j’en crois le dernier bulletin trimestriel de Foncière Rémusat : pour 2016 "le résultat net de 57,83€ par part s’inscrit  en  progression par rapport aux résultats 2014 et 2015 respectivement de 55,01 et de 53,64€."

Cet indicateur (le résultat net) est beaucoup plus représentatif de la qualité de la gestion d’une SCPI que l’évolution du dividende (qui peut largement être gonflé/diminué en jouant les vases communicants avec le RAN, RPV, etc.).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 29/05/2017 14h05

Banni
Réputation :   -5  

carpediem a écrit :

Le cas de Foncière Remusat est un peu particulier en terme de dividendes puisqu’avant la dernière augmentation de capital, une grande partie des reports à nouveaux (qui étaient très importants par rapport à la moyenne des SCPI) ont été distribués aux anciens associés avec un rendement largement supérieur à 6%.

Depuis l’augmentation de capital et le retour à un niveau plus "classique" de report à nouveau, le dividende prévisionnel sera plus de l’ordre de la moyenne des SCPI et donc mécaniquement en baisse par rapport à celui des années précédentes.

Ce n’est pas le dividende actuel qui diminue (encore que), c’est plus les dividendes passés qui étaient gonflés pour ne pas pénaliser les anciens associés.

Carpediem

Je suis d’accord avec vous sur le fait que l’on revient a un rapport classique mais vous oublié la baisse de rendement à l’acquisition des derniers investissements. En fait, je parle de l’avenir de la scpi.

Autre chose, vous oubliez que l’on a l’un des plus important actif qui va être libéré par son locataire et ce dernier va être difficilement louable ! Et cala ne va pas être neutre sur le résultat 2017

Concernant les débauchages chez perial, soyons réaliste: pfo2 est une mauvaise scpi. Regard
La politique environnementale n’est pas suffisante pour garder des locataires et des loyers attractifs.
C’est plutot de l’aspect marketing à mon sens. De 2011 à aujourd’hui, le cashflow et le dividende par part ont baissé systématiquement à l’exception de l’année 2014. La réponse à la question pourquoi ? c’est parce qu’il y a des locataires qui demande des franchise et baisse de loyers. Et pourtant le discours n’est il pas que justement la remise aux normes environnementaux devaient nous protéger de ceci pour pfo2 ?

Autre point, peut on se satisfaire un TOF de 87% ?

Au plaisir d’échanger avec vous

Dernière modification par simlyon (29/05/2017 14h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 04/12/2020 12h20

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   642  

Dans un communiqué Atland Voisin fait le point sur l’activité découlant du second confinement.

Les locataires commerçants de la SCPI (93% des actifs) ont été touché à 53% par une fermeture totale en novembre ce qui suscite une modification des prévisions annuelles de rendement selon ce tableau :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3859_atland.png


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur