Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 10/06/2018 17h04 → Olympique Lyonnais Groupe : seul club de football français coté en bourse ! (football, loisir, lyonnais)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108 

Beaucoup de choses ont changé depuis l’introduction. L’OL dominait le foot français, les Qataris n’étaient pas là.
L’OL s’assurait chaque année des revenus de la ligue des champions.
Les résultats comptables étaient de 30m environ de mémoire, grâce à la vente des meilleurs joueurs et les fonds propres s’accumulaient.
Le stade allait être construit avec de belles recettes à la clé.
De nombreux recours ont fait perdre 5 ans pour la construction du stade, soit plus de 200m pour le club.
Les Qataris sont arrivés, squattant systématiquement une place qualificative pour la ligue des champions.
La politique sportive du club s’est tournée vers le lyonnisme (le principe étant qu’une personne née à Lyon avec 30 de QI soit préférée à une personne née ailleurs et beaucoup plus compétente) avec tous ses inconvénients (déni, copinage, incompétence).
Le force passée du club est devenue sa faiblesse : la gouvernance.
A noter que le centre de formation a sauvé le club pendant plusieurs années…

Donc pour résumer, le prix d’autrefois était aussi cohérent que le prix d’aujourd’hui.

Hors ligne

 

[+1]    #52 10/06/2018 22h39 → Olympique Lyonnais Groupe : seul club de football français coté en bourse ! (football, loisir, lyonnais)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1004 

Quelques éléments de comparaison avec d’autres clubs de foot cotés :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-06-10_foot_table.jpg

Répartition du chiffre d’affaires :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-06-10_clubs_de_foot.jpg

Je veux bien admettre que la Premier League a une puissance marketing incomparable, se traduisant par d’énormes recettes récurrentes de diffusion et de ventes de produits, mais quand même Manchester United me semble surévalué par rapport aux autres clubs… (d’autant plus que Manchester United fait face à une concurrence plus rude pour accéder à la Champions League chaque année que la Juventus, le Borussia ou Lyon)

Le Borussia et Manchester sont nettement moins endettés que Lyon ou la Juventus.

C’est pourquoi je me suis décidé pour le Borussia Dortmund (même si je suis plutôt fan de la Juventus… et du TFC) :
1) pas d’endettement
2) faible valorisation (VE/EBITDA 3,5)
3) très fort support populaire (le meilleur public d’Europe ?)
4) toujours de très bonnes chances d’accéder à la Champions League (par exemple les cotes pour gagner la Bundesliga 2018-2019 sont : Bayern 1,07, Borussia 8, Leipzig 25, Schalke 25, Leverkusen 70, Hoffenheim 70)
5) capacité à dénicher de jeunes bons joueurs en Allemagne (Götze, Reus…) et à l’étranger (Lewandowski, Kagawa, Mkhitaryan, Dembélé, Aubameyang…), d’en faire des stars…
6) … et de les revendre très cher, avec un débouché permanent, le Bayern.

Ma théorie, c’est que d’un point de vue de la profitabilité, les clubs de premier rang du type Bayern, Barcelone ou Real, obligés à la victoire et enclins à la surenchère des recrutements toujours plus dépensiers, ne sont pas l’idéal. Je préfère un club formateur, de second rang, qui leur sert de vivier. Outre le Borussia, l’AS Monaco m’intéresserait s’il était coté… Le FC Porto aussi (qui ne pèse que 14M€).

Je suis aussi actionnaire d’Evonik, premier actionnaire (15%) et sponsor du Borussia.

Hors ligne

 

#53 11/06/2018 08h40 → Olympique Lyonnais Groupe : seul club de football français coté en bourse ! (football, loisir, lyonnais)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Je constate plusieurs choses :
- le cours d’introduction du Borussia aussi était élevé et s’est effondré;
- le cours de l’action du Borussia se comporte plutôt bien depuis une certaine période mais ne remonte jamais nettement, comme s’il avait également été largement surévalué au départ; et une nouvelle fois ce sont les supporters investisseurs qui auraient payé la note; 
- le Borussia n’est plus endetté et verse des dividendes, ce qui lui confère de meilleurs ratios (VE, PER);
- le Borussia est "condamné", comme Lyon, à ne pas être premier (sauf exception) de son championnat et à jouer les seconds rôles en Europe, ce qui ne l’empêche pas d’être économiquement performant et de verser du dividendes.

Lors de l’introduction de l’OL, le club n’était pas endetté mais il n’était pas non plus propriétaire du stade. Ensuite, il s’est endetté, ce qui a logiquement plombé son résultat. Mais c’était prévu ! Dire que le retard dans la construction du stade a eu un impact, ok, mais je trouve cela étonnant que l’impact dure si longtemps, puisque désormais le stade existe (à moins que la dette ne soit pas la même que prévue).

Finalement, les clubs ne vendent-ils pas leurs actions comme leurs maillots ? Avec une prime à la marque ? Les maillots du PSG se vendent 140 euros en boutique …

Des interventions des uns et des autres, ma conclusion (provisoire) de novice est qu’au bout d’un moment le marché évalue plutôt "rationnellement" l’action (en fonction des performances économiques), mais que lors de l’introduction c’est plutôt l’affectif qui permet la souscription à un prix objectivement excessif.

Hors ligne

 

#54 Hier 12h56 → Olympique Lyonnais Groupe : seul club de football français coté en bourse ! (football, loisir, lyonnais)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108 

Quelques mots sur les évolutions du management d’OL Groupe, dans un business où cela compte bien plus que sur d’autres…

L’entraîneur de l’OL au règne le plus long depuis des décennies quitte (enfin) le club de l’OL, en fin de contrat.
3 ans et demi en poste, dont 3 ans de trop amha. Cette phrase étant subjective, concentrons-nous sur les faits…

Revenons au mois de mars. Jean-Michel Aulas, le président d’OL Groupe, et premier actionnaire (juste devant Seydoux et un partenaire chinois), souhaite prolonger le contrat de l’entraîneur en poste, Genesio. Jean-Michel Aulas est tellement sûr que l’OL va  se qualifier en finale de coupe de France (face au PSG, grosse finale en vue !) face à Rennes, qu’il annonce 2 ou 3 semaines avant, que la décision sur la prolongation va être annoncée après le match. Les supporters, qui ont demandé élégamment et poliment le départ de l’entraîneur par une simple banderole en mai 2018, se sont alors mis à grogner un peu. Puis plus fort. Jean-Michel Aulas rencontre les grands groupes de supporters (pas n’importe lesquels, il y a le plus grand de France parmi eux). Un membre de la Comédie Française écrit même une lettre blanche à Jean-Michel Aulas. Jean-Michel Aulas étant à l’écoute malgré ses idées arrêtées, l’invite le jeune comédien autour d’un verre !
Patatras, L’OL se fait éliminer de la coupe de France début avril face à Rennes, qui a la réputation d’avoir les jambes tremblantes dans les matchs à enjeu. La conférence de presse qui suit, où devait être annoncée la prolongation de Genesio malgré la grogne "populaire" (sous condition d’une place sur le podium pour faire passer la pilule), est dantesque. Je n’ai jamais vu ça de ma vie. Jean-Michel Aulas ne savait pas quoi dire. Les poules avaient des dents ! Il n’y a pas plus gros baragouineur que Jean-Michel Aulas. Il s’est pris la réalité du football dans la figure. La plus grosse équipe ne gagne pas toujours. La prolongation bat de l’aile et est repoussée à la fin de la saison. Genesio annoncera 2 défaites plus tard qu’il ne prolongera pas…

Situation alors très particulière. 1 mois et demi avant la fin de la saison, Jean-Michel Aulas sait qu’il doit trouver un nouvel entraîneur, et pourquoi pas changer la gouvernance sportive du club. Il sait qu’il est trop impliqué, et doit truster la presse à chaque mauvaise performance de l’OL (Dieu sait qu’il y en a eu !), pour protéger Genesio. Jean-Michel Aulas vieillit, à tout juste 70 ans, il n’a plus l’énergie pour cela. Il prépare d’autres projets pour l’OL, bien plus constructifs pour le club (salle de spectacle, franchise aux US, rapprochement avec l’ASVEL de Tony Parker, construction du centre de loisirs à Décines…).

Jean-Michel Aulas sait qu’avoir des bonnes relations avec ses supporters est crucial. Et pour prendre du recul, il doit nommer un directeur sportif qui fera l’intermédiaire entre lui, le Président, et le futur entraîneur (les grands clubs ont quasiment tous un directeur sportif, comme l’OM ou le PSG en France). Quel meilleur choix aurait-il pu faire pour enterrer la hache de guerre que nommer comme directeur sportif le plus grand joueur de l’histoire du club ? Certes il débute, mais Juninho a toutes les qualités humaines pour réussir.
Là où Aulas m’a surpris, c’est qu’il a laissé carte blanche à Juninho pour choisir le futur entraîneur. Il n’aurait agi comme ça avec personne d’autre, j’en suis certain.

Pour le choix de l’entraîneur, oubliés les critères d’un autre âge tels que :
- avoir joué au club en tant que joueur
- être Français (on est passé récemment à être francophone, puis parler anglais !)
- être moins que pas gourmand sur le salaire (Genesio, dans le 2ème club le plus riche de France, n’était que le 9ème entraîneur le plus payé !)

Juninho a choisi un compatriote, ancien bon joueur Brésilien, Sylvinho. Que vaut-il en tant qu’entraîneur ? Personne ne le sait, il n’a jamais entraîné d’équipe. Il est adjoint depuis plusieurs années, pour apprendre le métier. Il a joué sous les ordres de Wenger, Guardiola ou encore Mancini (qui sont dans le top 10 ou top 20 des meilleurs entraîneurs depuis 20 ans), il a gagné des ligues des champions, et une quinzaine de trophées au total. Malgré son inexpérience, il devrait donc être crédible à ce poste aux yeux des joueurs.
Un entraîneur débutant, ce n’est pas nouveau à l’OL, 3 des 4 derniers n’avaient jamais entraîné de club pro.

Juninho et Sylvinho sont connus pour être exigeants et travailleurs, pas pour changer d’objectifs en cours de saison au gré des mauvais résultats (suivez mon regard). Il n’y a aucune garantie sportive sur le futur de l’OL, mais les clés semblent être entre de bonnes mains. Et Jean-Michel Aulas gardera son énergie pour là où il est le meilleur, entreprendre.

Comme je l’avais annoncé il y a 3 ans environ, qu’à la fin du contrat de Genesio, je reviendrais sur le titre, et que le choix de son successeur me semble plutôt prometteur sans être tape à l’œil, je vais réinvestir sur OLG.

La participation à la prochaine ligue des champions (+ 60 M€ environ de recettes) est encore incertaine (85% de probabilité à mes yeux). L’OL y sera si :
-  Chelsea gagne la ligue Europa face à Arsenal (50% de chance)
sinon :
- si l’OL franchit les barrages de ligue des champions (75% de chance face à des équipes théoriquement plus faibles).

J’attends donc de profiter d’une baisse de cours si l’OL ne se qualifie pas, quitte à sacrifier une légère hausse dans le cas contraire.

Hors ligne

 

#55 Hier 13h49 → Olympique Lyonnais Groupe : seul club de football français coté en bourse ! (football, loisir, lyonnais)

Membre
Réputation :   12 

footeure a écrit :

Jean-Michel Aulas sait qu’avoir des bonnes relations avec ses supporters est crucial. Et pour prendre du recul, il doit nommer un directeur sportif qui fera l’intermédiaire entre lui, le Président, et le futur entraîneur (les grands clubs ont quasiment tous un directeur sportif, comme l’OM ou le PSG en France). Quel meilleur choix aurait-il pu faire pour enterrer la hache de guerre que nommer comme directeur sportif le plus grand joueur de l’histoire du club ? Certes il débute, mais Juninho a toutes les qualités humaines pour réussir.
Là où Aulas m’a surpris, c’est qu’il a laissé carte blanche à Juninho pour choisir le futur entraîneur. Il n’aurait agi comme ça avec personne d’autre, j’en suis certain.

Pour le choix de l’entraîneur, oubliés les critères d’un autre âge tels que :
- avoir joué au club en tant que joueur
- être Français (on est passé récemment à être francophone, puis parler anglais !)
- être moins que pas gourmand sur le salaire (Genesio, dans le 2ème club le plus riche de France, n’était que le 9ème entraîneur le plus payé !)

Il n’y avait pas de DS à Lyon mais un rôle de conseiller !
Après je suis aussi surpris qu’il laisse un si grand rôle à Juninho wink par contre j’attendrai un peu avant de juger, a-t-il un réel réseau ? a-t-il les qualités pour le faire ?
Pour l’entraîneur, je suis sceptique aussi !

Par contre, vu de l’extérieur, la très bonne pioche de l’OL ces dernières années, c’est Florian Maurice !

Par contre, autant je déteste le personnage (Aulas) autant je respecte ce qu’il a fait à Lyon (mais pas la manière wink )

Hors ligne

 

#56 Hier 16h16 → Olympique Lyonnais Groupe : seul club de football français coté en bourse ! (football, loisir, lyonnais)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108 

Un conseiller conseille, un DS décide wink
Les 2 postes n’ont rien à voir. Il y a plusieurs conseillers d’ailleurs (des anciens entraîneurs recyclés).

Absolument, Maurice a joué un rôle très important ces dernières années, il déniche des joueurs peu chers dont certains sont revendus une fortune :
Ndombele 10 M€ => revendu 60 M€ ?
Cornet 0,5 M€ => revendu 20 M€ ?
Mendy 5 M€ => revendu 40 M€ ?
Il y a des échecs bien sûr, mais peu coûteux et sans impacts financiers, depuis le cas Gourcuff qui a failli mettre le club en grave difficulté.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech