Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 18/01/2016 18h37 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   23 

Récemment, j’ai pu lire un des tribunes de l’Investisseur Français qui décrit le business model difficile de l’industrie automobile. Effectivement, les groupes automobiles ont souvent un gros bilan (high capital) mais le ROIC dérisoire (low return). C’est un excellent article avec plein de perspicacité.

Conscient du problème de marge, je vous présente pourtant ici ma thèse d’investissement sur Faurecia, un équipementier (vendeur des parts séparées aux constructeurs) qui a effectivement une faible marge opérationnelle mais qui dispose, à mon avis, de deux catalyseurs à court/moyen terme qui peuvent faire converger l’action vers sa valeur intrinsèque que j’estime entre €43 et €48 par action.

Sans longue présentation inutile, les activités de Faurecia peuvent être divisées en 4 segments (chiffre d’affaire en 2014/résultat opérationnel/marge opérationnelle) comme suivant:
- Automative seating: 5309.1M/ 234.1M/ 4.4%
- Emission Control: 6747.4M/ 257M/ 3.8%
- Interior System: 4709.3M/ 128.9M/ 2.7%
- Automative Exterior: 2063.1M/ 53.7M/ 2.6%

La valeur boursière de Faurecia à ce jour est de €4 312M, à un cours de €31.43 par action.

Le premier catalyseur est annoncé à la fin de l’année dernière: Faurecia va vendre à Plastic Omnium sa division d’Automative Exterior pour une valeur d’entreprise (EV) de €665M (accord de principe).

Le deuxième catalyseur est annoncé au début de cette année (2016), c’est la reconversion des OCEANEs en actions (les détenteurs des OCEANEs avaient l’option de se faire rembourser en actions à un cours d’approximativement €26 par action ou en cash d’une valeur moindre; évidemment, ils ont choisi la première option). Avec ce remboursement anticipé des OCEANEs et le produit de la vente de sa division d’Automative Exterior, Faurecia espère donc réduire à sa dette nette à zéro.

À savoir que le remboursement anticipé des OCEANEs se fait à un prix: en échange d’une augmentation de capitaux propres de €225M, le nombre d’actions circulantes de Faurecia, d’après mes calculs, devrait augmenter de 8 623 867 actions (+6.8%, car 8 454 791 OCEANEs sont échangées contre 8 623 867 actions). La dilution aurait pu être beaucoup élevée si l’action a été plus haute.

Revenons au premier catalyseur. La division qui sera cédée possède la marge la plus faible: l’acheteur Plastic Omnium voit sans doute l’opportunité de synergie/optimisation avec ses autres divisions ? Faurecia estime que la vente d’Automative Exterior est de l’ordre de 2000M, EBIT 2015 estimé à 69M (consistant avec une marge autour de 3%). Donc la transaction a un multiple EV/EBIT de l’ordre de 665/69 = 9.64x. Nous retenons aussi que ce sont les multiples proposés par les connaisseurs de l’industrie.

Post-cession, Faurecia retiendra un EBIT estimé à 673.7M - 69M = 604.7M (673,7M est EBIT de 2014, EBIT de 2015 sera surement plus élevé mais c’est pour avoir un ordre de grandeur). En appliquant le multiple ci-dessus, EV estimé de Faurecia sera de l’ordre de 604.7 x 9.64 = 5829.3M. Rappelons aussi que Faurecia estime qu’il aura une dette nette à zéro après toutes ces transactions, cela veut dire que sa EV sera égale à sa valeur de capitalisation (car EV = market cap + net dette). En prenant la valeur 5829.3M et la diviser par le nombre d’actions flottants de (124.87M+8.63M = 133.5M), ça nous donne un ordre de grandeur de €43 par action.

Rappelons que la division destinée à la vente a la plus faible marge, un multiple plus élevé pourrait être plus logique pour évaluer les divisions restantes. Choisissant par exemple un multiple de 11.x, ça nous donne €48 par action.

Tout le calcul ci-dessus ne tient pas compte de l’amélioration de EBIT 2015 par rapport à 2014, ni les perspectives en 2016 de Faurecia (qui pourrait bien être morose car contexte de la Chine par exemple). Mais l’offre d’un acheteur-connaisseur de l’industrie montre bien un certain aspect de la valeur sous-jacente des actifs de Faurecia. Le marché semble ne pas avoir tenu compte de l’amélioration du bilan de l’équipementier.

Disclaimer: Je ne possède pas d’actions de Faurecia mais pourrai acheter/vendre ces dernières sans notification antérieure. Ceci n’est pas une recommandation à acheter ou à vendre. Et évidemment, je serai ravi d’entendre vos critiques.

Mots-clés : automobile, cession, faurecia


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

#2 11/02/2016 09h42 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   23 

Profitant de la baisse de l’action en dessous de €30 (actuellement vers 28-29) et assumant que sa valeur intrinsèque soit de 43-46 (potentiel haussier de 40-50%), j’ai acheté les actions de Faurecia à un prix moyen de 30 euros.

Disclaimer: je possède des actions de Faurecia. Je peux acheter/vendre ces actions sans notification antérieure.


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

#3 04/07/2016 19h55 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   63 

J’ai investi sur Faurecia aujourd’hui.
On paie 3 fois les cash flow de 2015 de l’entreprise pour chaque action.
La dette pour 2016 devrait être presque nulle après la vente de sa division pare-choc. C’est vraiment très propre.
L’action souffre beaucoup à cause du Brexit mais c’est vraiment pas cher à mon humble avis.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#4 05/07/2016 11h18 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   251 

J’ai fait de même…(en dérogeant à mon univers habituel d’investissement)
Le profil de la boîte a bien changé ; le bilan est très sain.
@ suivre…
Stan


stock picker de small et micro caps - France - compartiments B, C et Alternext

Hors ligne

 

#5 05/07/2016 12h41 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   312 

Je suis d’accord c’est cheap au cours actuel.

Les prochains communiqués financiers mettront en évidence que la boîte a bien changé.

L’impact du Brexit est totalement surpricé.

Les gerants d’Indépendance et Expansion ont indiqué à plusieurs reprise ce semestre que Faurecia était un de leur plus gros potentiel… et le cours d’achat était alors plutôt vers 35 euros (-20% depuis).

Dernière modification par Geronimo (05/07/2016 12h45)

En ligne

 

#6 05/07/2016 13h50 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   

Le cash flow 2015 après opération d’investissement est de 246,5 M€.

Je me trompe peut être, mais écrire "On paie 3 fois les cash flow de 2015 de l’entreprise pour chaque action" est un raccourcis, selon moi lorsque l’on parle de cash flow, on attend free cash flow.

Hors ligne

 

#7 05/07/2016 19h00 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   63 

julien49D a écrit :

Le cash flow 2015 après opération d’investissement est de 246,5 M€.

Je me trompe peut être, mais écrire "On paie 3 fois les cash flow de 2015 de l’entreprise pour chaque action" est un raccourcis, selon moi lorsque l’on parle de cash flow, on attend free cash flow.

Tout dépend du ratio financier que vous préférez et du secteur.
Je n’ai pas de religion particulière à ce sujet. Ca donne juste une vue rapide de la capacité d’autofinancement à court terme, que je trouve excellente dans le cas présent. On ne sait pas forcément quels sont les investissements (court ou long terme) en utilisant le FCF, qui est une variable plus utilisée et plus axée moyen terme.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#8 06/07/2016 23h37 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   45 

Après une lecture rapide, quelques points à peut-être approfondir :

-l’amende de 2M de la Commission des sanctions de l’AMF (en appel) (0.7% du FCF) qui ne devrait pas avoir d’autres répercussions que financières
- En mars 2014, début d’enquêtes de la Communauté Européenne, du département de justice américaine et commission de concurence en Afrique du Sud ; en mars 2016 deux actions de groupes menées contre  Faurecia Emissions Control Technologies US, LLC et Faurecia SA pour pratique anticoncurrentielles. (possible baisse de la marge suite à la spectaculaire hausse de celle-ci ? Coût ?)
- Les Chinois, voyant que l’entreprise fait une bien plus grande marge chez eux qu’ailleurs ne risque-t-ils pas de faire pression pour une réduction des prix ?
-un current ratio (actif courrant / passif courant) plutôt faible, ce qui n’est pas forcément signe de bonne santé financière (même si la dette LT est quasi nulle) : en 2015 : 0.79 / 2014 : 0.73 2013 : 0.78 2012 : 0.84
Peut-être une pratique courante dans le secteur, aucune idée, je ne suis pas allé comparer !

Hors ligne

 

#9 13/07/2016 14h16 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   251 

FAURECIA a bien rebondi sur des supports solides, ie sa MM200 et droite de tendance haussière.

A suivre

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8751_graphe_faurecia.jpg

Dernière modification par stanny (13/07/2016 14h41)


stock picker de small et micro caps - France - compartiments B, C et Alternext

Hors ligne

 

#10 13/07/2016 19h15 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   433 

La société a par ailleurs reçu l’autorisation de vendre sa section pare-choc à POM cette semaine.

Dernière modification par simouss (13/07/2016 19h16)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#11 26/07/2016 08h57 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   251 

FAURECIA relève ses objectifs 2016

Faurecia revise ses objectifs 2016 à la hausse

A suivre
Bons trades
Stan


stock picker de small et micro caps - France - compartiments B, C et Alternext

Hors ligne

 

#12 14/10/2016 22h40 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   312 

Publication assez mitigée (surtout difficile à lire avec les changements de périmètre), mais c’est selon moi que passager et tous les catalyseurs sont là : restructurée, désendettée, et gros potentiel de progression sur les marges (x2 à moyen terme).

En ligne

 

#13 15/10/2016 07h07 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   251 

Réaction mitigée est bien le mot….

Le marché n’a en tout cas pas apprécié du tout ! (on a perdu plus de 3% je crois en début de séance).

S’agissant d’une midcap suivie par au moins 20 voire 30 analystes, tout le monde y va de son interprétation.

Perso, j’ai acheté sur 28 pour jouer le rebond technique et j’ai revendu progressivement jusqu’à la résistance graphique sur 35/36.

Il me reste quelques titres pour le moyen terme.

J’ai refait mes devoirs récemment et le dossier est plus compliqué à analyser que mon univers habituel.

FAURECIA a plusieurs divisions métiers dont une importante "contrôle des émissions polluantes" qui est drivée par le prix des métaux utilisés (les prix clients sont d’ailleurs indexés comme pour LE BELIER sur le cours de ces métaux). il est donc difficile d’interpréter la hausse de 1% ou la baisse de 2% des facturations.

je crois plutôt que le marché surveille les ventes des 2 gros clients de FAURECIA : VAG et PEUGEOT.

En terminant mes devoirs, j’ai aussi découvert (grâce à un ami stock-picker) que FAURECIA recourait (comme quelques autres équipementiers- au reverse factoring* pour un montant sympathique : 840 MEUR au 30-6-2016 de mémoire).

La VE / EBITDA est du coup moins attrayante…

@suivre
Bons trades
Stan

PS : MGI COUTIER et BELIER n’ont pas recours au reverse factoring

(*) : reverse factoring : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affacturage_invers%C3%A9

Dernière modification par stanny (15/10/2016 20h30)


stock picker de small et micro caps - France - compartiments B, C et Alternext

Hors ligne

 

#14 09/07/2017 19h31 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   43 

Je vous livre ci-dessous mon analyse de FAURECIA

Etude FAURECIA (EO)
Prix de l’action : 45,43 €
Capitalisation boursière : 6 190 millions d’€
VE : 6 531 millions d’€

Activités du groupe :

Le groupe Faurecia est l’un des leaders mondiaux de l’équipement automobile. Il développe, fabrique et commercialise des .équipements de première monte, à travers trois principales branches d’activité (Business Groups) :
-    Faurecia Seating (anciennement dénommé Faurecia Automotive Seating),
-    Faurecia Clean Mobility (anciennement dénommé Faurecia Emission Control Technologies)
-    Faurecia Interiors (anciennement dénommé Faurecia Interior Systems), l’activité Automotive Exteriors ayant été cédée le 29 juillet 2016 à Plastic Omnium.

L’offre de Faurecia se développe autour de deux axes principaux :
-    la mobilité durable supposant notamment allègement des matériaux et traitement des émissions quels que soient les types de véhicules, tout en tenant compte des évolutions fondamentales du marché en matière de motorisations ;
-    la vie à bord intuitive, associant la nouvelle architecture intérieure du véhicule, incluant les sièges, avec, entre autres, les commandes Homme/Machine et la connectivité.

Un véhicule sur trois dans le monde est équipé d’origine d’au moins un produit fabriqué par l’un des Business Groups de Faurecia. Au 31 décembre 2016, Faurecia emploie environ 100 000 personnes dans 34 pays, réparties sur 300 sites dont 30 centres de recherche et développement.

Evolution de l’activité du groupe

La production automobile mondiale est en croissance de 4,7 % entre 2015 et 2016. Elle progresse dans toutes les zones géographiques à l’exception de l’Amérique du Sud. (+2,8% en Europe ; + 2% aux USA ; +7,2 en Asie ; - 10,0 % en Amérique du Sud (source : IHS Automotive janvier 2017).

Suite au protocole d’accord signé en 2015 avec Plastic Omnium, l’activité Automotive Exteriors (exceptions faites de l’activité composite (Faurecia Composite Technologies), du site de production Faurecia pour Smart à Hambach (France) et de deux co-entreprises au Brésil et en Chine) a été vendue le 29 juillet 2016.

La répartition géographique des ventes du groupe est la suivante :
-    Europe : 50% ;
-    USA : 28,6% ;
-    Asie : 16,7% ;
-    Amérique du Sud : 3,3%
-    Reste du monde : 4,4%

On peut rapidement constater qu’EO (à périmètre et de taux change constants) est en phase en croissance en Europe, en Amérique du Sud, en Asie et dans la partie « reste du monde (Iran, etc.) mais ses ventes reculent aux USA.

Par ailleurs, par rapport à l’évolution des ventes de véhicules, EO surperforme en Europe (+3,2% contre +2,8%), en Amérique du Sud (+39% contre -10%) et en Asie (+7,4% contre +7,2%), et sous-performe aux USA (-2,2% contre + 2%)

La répartition des ventes par client final est la suivante :
-    VW (19,1%) ;
-    Ford (16,9%) ;
-    Renault-Nissan (15,2%) ;
-    Peugeot (13%) ;
-    GM (7,6%) ;
-    Daimler (7,1%) ;
-    BMW (6%) ;
-    Etc.

Toujours à périmètre et taux de change constants, les ventes sont en augmentation avec Renault (+16,1%), Ford (+8,9%), Daimler (+3,3%), BMW (+7,7%) et en diminution avec GM (-7,7%), VW (-1,6%), Peugeot (-0,3%).

Il est amusant de constater que le groupe Renault-Nissan (principalement Renault) est le principal contributeur de la croissance d’EO cette année !! Plus sérieusement, de manière générale, EO a renforcé ses positions partout sauf aux USA, son second marché. Par ailleurs, le scandale VW ne semble pas avoir particulièrement affecté EO.
 
Analyse du bilan

La liquidité de groupe n’est pas idéale avec un quick ratio de 0,727, même s’il s’améliore par rapport à 2015 (0,55). La société pourrait être en difficulté en cas de situation de stress. Pour y faire fasse, EO dispose entre autre d’un crédit syndiqué de 1200 millions d’€.

Le BFR 2016 est de -817,2 millions d’€ contre -647,6 millions d’€ en 2015.

Le rythme d’écoulement des stocks semble indiquer une baisse de l’activité avec un ratio de 12, 35 en 2016 et de 13,52 en 2015. Ce ratio devra être regardé de près lors des prochains résultats pour voir si la tendance se poursuit ou non !

Valeur Comptable 2016 : 3 157,1 millions d’€ contre 2985,3 millions d’€ en 2015
Valeur comptable tangible : 2049,4 millions d’€ contre 2050,3 millions d’€ en 2015

Le price to book 2016 est de 1,99.

En conclusion, EO peut être en difficulté de liquidité en situation de stress (atténuée par son crédit syndiqué). Ceci reste à confirmer dans l’analyse du compte de résultats. Son activité semble avoir baissée (baisse du ratio CAVA (CA à valeur ajoutée)/stocks). Ce ratio devra être suivi avec intérêt lors des prochains résultats, notamment l’évolution des stocks.  La VCT a, pour sa part, stagné entre 2015 et 2016.

Analyse du compte de résultats

Faurecia analyse son chiffre d’affaires principalement sur la base des ventes à valeur ajoutée qui correspondent au chiffre d’affaires total hors monolithes et qui est le reflet de l’activité réelle (Les monolithes sont des composants utilisés dans les convertisseurs catalytiques pour lignes d’échappement. Les monolithes font l’objet d’une gestion directe de la part des constructeurs automobiles et ne génèrent de ce fait aucune valeur ajoutée industrielle.

CA  2016 consolidé d’EO : 18 710,5 millions d’€ (+2,6% par rapport à 2015)
CA à valeur ajoutée 2016 (CA total hors monolithes) : 15 613,6 millions d’€ (+4,3% par rapport à 2015)

La marge opérationnelle (MO) 2016 : 970,2 millions d’euros, soit 5,2 % du chiffre d’affaires et 6,2 % des ventes à valeur ajoutée.

Par zone géographique :
-    en Europe et aux USA : 4,6 % de MO contre 3,9 % en 2015 ;
-    en Amérique du Sud :  -4,3 % de MO contre - 8,5 % en 2015 ;
-    en Asie :  10,1 % de MO contre 9,4 % en 2015 ;
-    pour les autres pays, l’Afrique du Sud et l’Iran, 8,0 % de MO à comparer à 3,4 % en 2015 ;

Par secteur d’activité (Seating, Clean Mobility et Interiors),  la marge opérationnelle semble être quasiment équivalente (5,2% ; 5,4% ; 5,2%). Mais en retraitant les ventes de monolithes, on se rend compte que la MO est presque deux fois supérieure dans l’activité Clean Mobility (9,4%).

EBITDA 2016 : 1639,3 contre 1441,8 en 2015
EBITDA-CAPEX 2016 : 1639,3 - 171,8 = 1467,5
RO 2016 : 970,2 millions d’€ contre 830 millions d’€ en 2015.

Les règles comptables semblent ici surestimer la sortie de cash réelle de la société (EBITDA – Capex > EBIT). (Une telle différence me paraît énorme. J’espère ne pas avoir commis d’erreur de calcul sur ce point !)

RN 2016 : 637,8 millions d’€ contre 371,8 millions d’€ en 2015.
Endettement nette 2016 : 341,5 millions d’€ contre 945,8 millions d’€ en 2015.

La trésorerie 2016 est de 1 562,2 millions d’€ contre 932,5 millions d’€ en 2015 (variation principalement due à la vente de l’activité Automotive Exteriors et à l’amélioration des flux liés aux opérations de financement).

FCF 2016 : 251,8 millions d’€ contre 317,6 millions d’€ en 2015

ROE 2016 : 23,89 contre 18,07 en 2015. La moyenne sur 5 ans est de 14.

La dette nette en 2016 est de 341,5 millions d’€ contre 945,8 millions d’€ en 2015. Elle a donc été divisée par trois en un an. Le ratio dette nette/EBIT 2016 s’établit à 1,94 contre 2,24 en 2015.
Plus de 70% de l’endettement provient d’emprunts obligataires. L’échéance de ces emprunts va à 2022 et 2023.

EO n’est quasiment plus endetté et dispose d’une trésorerie importante (sans oublier le crédit syndiqué). La faiblesse de liquidité du bilan est donc à relativiser.

Valorisation :

Les objectifs 2018 d’EO sont :
-    Croissance de 6% des ventes sur la période 2016-18 ;
-    MO à 7% sur les ventes à valeur ajoutée ;
-    Cash flow net supérieur à 500 millions d’€ ;
-    RN par action de 5€

EO côte aujourd’hui 10,2x ses bénéfices, 6,73x son EBIT et 26x son FCF.
Sur les objectifs 2018, EO coterait 5,44x son EBIT 2018 (estimé à 1200 millions d’€) et 13x son FCF.

En prenant en compte les résultats 2016, entre 10 et 12x son EBIT, EO valoriserait entre 70 et 84 euros. Pour information, Valeo et POM cotent à 15x leur EBIT.

Sur les objectifs 2018, à 10xEBIT, EO valoriserait 87 euros.

Valorisation par somme des parties :

EO peut être divisé en trois parties :
-    Faurecia Seating
-    Faurecia Clean Mobility
-    Faurecia Interiors

-    Faurecia Seating (CA 2016 : 6 607,4 millions d’€ , marge de 5,2%). Les principaux concurrents d’EO dans ce secteur sont Adient (25x son EBIT pour une marge 2x inferieure), Lear Corp (7,47x son EBIT pour une marge 1,5x supérieure) et Magna Int (9,3x son EBIT pour une marge 1,5x supérieure).

Au vue de son positionnement (3ème fournisseur mondiale de sièges complets et 1er en armatures et mécanismes) et en faisant une moyenne, on peut raisonnablement valoriser Faurecia Seating à 8x son EBIT = 2 748,7 millions d’€

-    Faurecia Clean Mobility (CA 2016 : 7 292,2 millions d’€, marge de 5,4% et de 9,2% sur le CAVA). Le principal concurrent d’EO dans ce secteur est Tenneco (7,8x son EBIT pour une marge 1pts supérieure à la marge sur CA et 3 pts inférieure à la marge sur CAVA).

Faurecia Clean Mobility est le leader mondial sur le marché du contrôle des émissions.
Je pense que l’on peut valoriser FCM à 10x son EBIT soit 6 708,8 millions d’€.

-    Faurecia Interiors (CA 2016 : 4810,9, marge de 5,2%). Les principaux concurrents d’EO dans ce secteur sont Yanfeng automotive Interiors, IAC, et Grupo Antolin.
Faurecia Interiors est le 2nd leader mondial dans les systèmes d’intérieurs. Magna Int a vendu en 2015 pour 525 millions d’€ sa branche interior (3x plus petite que FI) à Grupo Antolin. 
De part sa situation (N°2 mondial) et sa rentabilité, je pense que l’on peut appliquer un ratio de 8x son EBIT soit 2 501,7 millions d’€.

Avec une valorisation par la somme des parties, EO pourrait être valorisé 11 959 millions d’€ soit 86,6 euros / action

Toujours en terme de comparaison, EO a vendu sa branche exterior (CA 2015 de 2 035,1 millions d’€ pour une marge de 2,4) 665 millions d’euros, soit 13,6 l’EBIT.

Catalyseurs :
-    accélération du développement des solutions électroniques pour la voiture connectée avec le partenariat stratégique et la prise de contrôle progressive de Parrot Automotive ;
-    augmentations des parts de marché en  Asie et dans la partie « reste du monde » (Iran notamment);
-    nouveaux clients premium (Jaguar, Porche et Tesla) ;
-    hausse des prises de commandes.

Risques :
-    Marché cyclique (haut de cycle ?) ;
-    Perte d’un des clients majeurs du groupe ;
-    Risque financier dû à la variation à la hausse des taux d’intérêt ;
-    Faible liquidité du bilan ;
-    Baisse du ratio CA/Stock.

Je trouve toujours la société particulièrement cheap! Si elle arrive à maintenir son ROE autours de 25 comme en 2016, il n’y a pas de raison qu’elle reste sous valorisée par rapport à VALEO ou POM (15x l’EBIT). Pour ma part, je vise 10xEBIT, soit 70 euros, avec un probable allègement vers 55 euros.

AMF : actionnaire d’EO

Dernière modification par Cerrano (09/07/2017 20h18)

Hors ligne

 

#15 09/07/2017 19h53 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   87 

Waouh, quel exposé ! Chouette !

Moi aussi, récente actionnaire de Faurecia.

Hors ligne

 

#16 09/07/2017 23h54 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   126 

Bonsoir

Belle analyse, beau travail.
Cependant, attention aux données. L’exceptionnel fausse l’image que l’on peut avoir de la société.
Il y a un profit exceptionnel de 188 Mls € en 2016.
RN 2016 sans exceptionnel = 450 Mls €.
Pour 2015, RN de 311 Mls €.

L’exceptionnel amplifie le cash. Mais que va en faire l’entreprise ?
Pourquoi les Dettes LT augmentent malgré tout de 5 % ?
Et puis, l’EBIT Margin à 3,75 %, c’est un peu faible.

Pour moi, Faurecia est correctement valorisé. J’attendrais les résultats du S1-2017 avant d’entrer pour savoir si la société va poursuivre sur sa lancée. Il peut y avoir une petite pause avant que la croissance ne reprenne vers la fin de l’année.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#17 10/07/2017 21h57 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   43 

bonsoir Durun,

merci pour votre retour.

Comme vous pouvez le constater, j’utilise l’EBIT et non le RN pour mes comparables de valorisation, justement pour ne pas prendre en compte les profits ou pertes exceptionnels.

Pour en revenir à la vente de FAURECIA Automotive Exteriors, cette opération a généré en effet 188 millions d’€ de profits exceptionnels et 479 millions d’€ de flux positif. Sans cette opération, les flux auraient augmenté de 150 millions d’€ par rapport à un flux négatif en 2015. L’amélioration hors exceptionnels du flux de trésorerie en 2016 par rapport à 2015 est de +234,4 millions d’euros.

Le management prévoit pour 2018 un flux de trésorerie positif supérieur à 500 millions d’€. Vu l’évolution des marges et la vente de FAURECIA Automotive Enterions qui était la division la moins rentable du groupe,et la baisse des frais financiers, je pense que cette objectif est réalisable.

Concernant l’endettement, EO avait émis en novembre 2011 et février 2012 des obligations pour un montant total de 490 millions d’euros à échéance du 15 décembre 2016. Ces obligations portaient intérêt à 9,375 % et bénéficiaient d’une garantie de certaines filiales du Groupe. Elles ont fait l’objet d’un remboursement anticipé (make-whole) le 12 avril 2016, à 106,34 % du pair plus les intérêts courus à cette date, pour un montant total de 536 millions d’euros. Ce remboursement anticipé a fait également disparaître les garanties sur le crédit syndiqué et les obligations 2022.

En 2015, Faurecia a émis des obligations à échéance du 15 juin 2022, portant intérêt à 3,125 %.

Faurecia a émis le 1er avril 2016 un montant de 700 millions d’euros d’obligations à échéance du 15 juin 2023, portant intérêt à 3,625 %.

EO a restructuré sa dette en souscrivant des obligations à échéance 2022 et 2023 à des taux 3x inférieurs à celui des obligations émises en 2011 et 2012 (taux de 9,375). Cela me semble particulièrement pertinent.

Enfin, concernant l’EBIT marging, il faut retrancher du chiffres d’affaires les ventes de monolithes qui font l’objet d’une gestion directe de la part des constructeurs automobiles et ne génèrent de ce fait aucune valeur ajoutée industrielle. L’EBIT marging ressort alors à 6,3%.

Hors ligne

 

#18 11/07/2017 12h43 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   126 

Bonjour

Je ferais deux remarques.

D’abord, travailler sur la base de l’EBIT ou du RN est secondaire, ce qui est important, c’est de bien neutraliser les éléments exceptionnels et les minoritaires.

Ensuite, je ne suis pas d’accord avec vous. Le CA officiel de Faurecia est celui officiellement annoncé. C’est le problème de l’entreprise si une partie de son CA ne génère pas de valeur, qu’elle qu’en soit la cause. Ce n’est pas le problème de l’analyste. Pour moi, l’EBIT est bel et bien de 3,75 %, pas de 6,3 %. Le RN représente bien 2,4 % du CA.

Comme je suis déjà actionnaire d’un constructeur automobile, en l’occurrence Peugeot, je vais attendre la publication des résultats de mi-exercice avant d’envisager quoi que ce soit, pour voir si la société poursuit son rythme de croissance.

Bonne chance.
Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#19 11/07/2017 13h28 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   32 

Investir75 a écrit :

Enfin, concernant l’EBIT marging, il faut retrancher du chiffres d’affaires les ventes de monolithes qui font l’objet d’une gestion directe de la part des constructeurs automobiles et ne génèrent de ce fait aucune valeur ajoutée industrielle. .

Bonjour, je ne comprends pas bien cette note. Les constructeurs achètent les monolithes imprégnés à des fournisseurs de rang 2 et Faurecia les intègre dans ses catalyseurs.
La facturation passe par Faurecia ? Sinon, pourquoi compter les monolithes en CA ? Il y a bien une marge de Faurecia quelque part, au moins pour l’activité d’intégration.

En ligne

 

#20 11/07/2017 17h24 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   312 

Durun a écrit :

Ensuite, je ne suis pas d’accord avec vous. Le CA officiel de Faurecia est celui officiellement annoncé. C’est le problème de l’entreprise si une partie de son CA ne génère pas de valeur, qu’elle qu’en soit la cause. Ce n’est pas le problème de l’analyste. Pour moi, l’EBIT est bel et bien de 3,75 %, pas de 6,3 %. Le RN représente bien 2,4 % du CA.

Non, au contraire, c’est justement le problème de l’analyste de comprendre ce qui relève de l’activité de Faurecia ou non. Investir75 a raison, les monolithes ne sont que du pass-through. Ils sont achetés auprès de fournisseurs désignés et refacturés aux constructeurs au coût de revient, ça n’est pas une activité de Faurecia.

Dernière modification par Geronimo (11/07/2017 17h24)

En ligne

 

#21 19/07/2017 20h03 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   43 

boursier.com a écrit :

Faurecia : prend une participation majoritaire dans le Chinois Jiangxi Coagent Electronics

(Boursier.com) - Faurecia a pris une participation majoritaire dans la société
chinoise Jiangxi Coagent Electronics pour un montant total de 1,45 milliard de
RMB (193 millions d’euros).

Jiangxi Coagent Electronics est une société chinoise privée spécialisée dans
l’infotainment et les solutions électroniques du cockpit, notamment
l’intégration d’écrans numériques et de technologies de commandes (HMI).
L’entreprise est basée à Foshan pour ses activités de R&D et dans la province
de Jiangxi pour la production industrielle. Elle emploie 1.300 personnes, dont
plus de 300 ingénieurs spécialisés dans la Recherche et Développement. Jiangxi
Coagent Electronics fournit les plus importants constructeurs automobiles
chinois et enregistre une forte croissance de son activité avec un chiffre
d’affaires 2016 de 148 millions d’euros qui atteindra, en 2019, 270 millions
d’euros.

"Cette acquisition marque une nouvelle étape importante dans le développement
de notre offre technologique et intégrée pour le Cockpit du futur. Les fortes
synergies qui existent entre Parrot Automotive et Jiangxi Coagent Electronics
rendront notre offre encore plus pertinente pour nos clients", déclare Patrick
Koller, Directeur Général de Faurecia.

De fortes synergies entre Parrot Automotive et Jiangxi Coagent Electronics
seront mises à profit notamment dans les stratégies clients et industries
partagées que dans la proposition d’offres technologiques communes pour les
constructeurs automobiles avec un effectif combiné de plus de 700 ingénieurs
spécialisés dans le software au 1er semestre 2018.de

Le closing de l’opération devrait avoir lieu avant la fin 2017.

Pour mémoire, les résultats semestriels seront communiqués vendredi. Les résultats de Renault laissent présager de très bonnes nouvelles

Dernière modification par Cerrano (19/07/2017 20h06)

Hors ligne

 

#22 21/07/2017 08h31 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   43 

AOF a écrit :

Faurecia a relevé ses prévisions de résultats 2017, visant désormais une croissance de 7% de ses ventes à valeur ajoutée (à taux de change constants), soit environ 500 points de base au-dessus de la croissance de la production automobile mondiale, contre une précédente guidance de +6 % à taux de change constants ou 400 points de base au-dessus de la croissance de la production automobile mondiale. De plus, l’équipementier automobile table sur une marge opérationnelle sur les ventes à valeur ajoutée située entre 6,6% et 7% contre entre 6,4% et 6,8% précédemment.

Faurecia se dit de ce fait "en très bonne voie" pour atteindre ses objectifs d’une croissance annuelle de ses ventes de 6% sur la période 2016-2018 et d’une marge opérationnelle de 7% en 2018.

L’équipementier a fait ces mises à jour après avoir enregistré des résultats en hausse au premier semestre. Son bénéfice net part du groupe sur cette période a progressé de 28,3% pour atteindre 314,4 millions d’euros. Sa marge opérationnelle a augmenté de 19,7% à 586,7 millions, représentant 6,8% (+0,6 point) d’un chiffre d’affaires (ventes à valeur ajoutée) de 8,58 milliards d’euros, en croissance de 8,4%. En organique, il a progressé de 8,5%.

Hors ligne

 

#23 22/07/2017 15h55 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   43 

A la suite des résultats semestriels, une petite mise à jour s’impose.

Je rappelle que les objectifs 2018 d’EO sont :
-    Croissance de 6% des ventes sur la période 2016-18 ;
-    MO à 7% sur les ventes à valeur ajoutée ;
-    Cash flow net supérieur à 500 millions d’€ ;
-    RN par action de 5€

EO pourrait atteindre dès cette année une MO de 7% sur ses ventes à valeur ajoutée. La MO a en effet augmenté de 19,7% à 586,7 millions, représentant 6,8% (+0,6 point) du CA/VA de 8,58 milliards d’euros, en croissance de 8,5% en organique.Toutes les directions sont en croissance et améliore leur MO. Le secteur Clean mobility arrive même a une MO de 10,1% contre 9,2% en 2016.

Le RN a progressé de 28,3% pour atteindre 314,4 millions d’euros.

Les charges financières nettes représentent une sortie de 65 millions d’euros contre 83 millions
d’euros au S1 2016.

Sur cette base, en multipliant simplement par 2 les résultats semestriels pour avoir en base annuelle, la valorisation d’EO, entre 8 et 10x EBIT 2017, devrait être comprise entre 68 et 85 euros (aujourd’hui EO côte 5,9x l’EBIT). Sur les mêmes bases, le PER 2017 est de 11.

Hors ligne

 

#24 22/07/2017 16h37 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   63 

Et ça baisse à cause de Valeo, malgré les excellents résultats.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#25 01/08/2017 23h08 → Faurecia : it's all about metrics... (automobile, cession, faurecia)

Membre
Réputation :   

J’aimerai acheter une société du secteur auto. Et j’hésite entre Forecia et Plastic Omnium.

Les fondamentaux des deux sociétés sont bons.
EO s’achète aujourd’hui  moins cher que POM.
Le bénéfice net par action est en faveur de EO.
L’analyse technique indique que le cours est à un niveau intéressant chez POM, avec un objectif de cours plus important pour POM.

Mon objectif est un invesstissement CT/MT.
Je débute et j’aimerai en discuter.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech