Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 04/04/2017 10h17 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   

Une analyse du titre ici

Hors ligne

 

#52 19/05/2017 08h28 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1565 

Parmi l’océan de mauvaises nouvelles dans le secteur de la vente aux détails aux USA, la marque phare Old Navy de Gap continue sa remontée :

Reuters a écrit :

Comparable sales at the low-cost Old Navy brand jumped 8 percent in the first quarter ended April 29, handily beating the 2.2 percent rise estimated by Consensus Metrix.

The brand reported a 6 percent drop in same-store sales a year earlier.

Old Navy, the company’s biggest brand by revenue, has been a bright spot, posting its fifth consecutive year of sales growth in 2016.

"Old Navy has a very significant penetration of millennial customers that are engaged in that brand," Chief Executive Art Peck said on an earnings call with analysts.

Peck also remained bullish on the company’s ’Athleisure’ brand, Athleta, calling it an "exceptional performer".

Gap has been looking to replicate its success with the Old Navy at its Banana Republic and namesake brands.

Comparable sales at Banana Republic fell 4 percent, compared with an 11 percent drop a year earlier. Analysts had expected a decline 4.2 percent, according to Consensus Metrix.

Source : Old Navy helps Gap sail through retail gloom
| Reuters

Hors ligne

 

#53 06/06/2017 13h40 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1565 

Time flies! La discussion a déjà presque deux ans…

Hier une analyste d’Oppenheimer a relevé son objectif de cours sur le titre, estimant que le pire était passé et qu’au cours de bourse actuelle, on avait les marques Banana Republic et Athleta pour "rien" :

Anna Andreeva a écrit :

Oppenheimer upgraded Gap, Inc. (NYSE: GPS) from Perform to Outperform with a price target of $28.00 (from $24.00).

Analyst Anna Andreeva reminds clients that "headwinds are only headwinds when facing in the wrong direction" which implies that GPS is likely not to face any headwinds considering the company posted 12 percent EPS growth in Q1 2017 and improved gross margins across all three of its brands.

She further believes investors are getting Banana Republic and Athleta for free at the current GPS valuation noting that both brands together account for 20 percent of GPS sales.

She says the stock is too unloved and sees upside as the company incorporates some of Old Navy’s processes.

---

Les chiffres opérationnels de GAP ne sont pas jolis depuis deux ans, avec une baisse de la marge et du CA :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606.gif

Mais la valorisation est relativement attractive si l’activité est effectivement stabilisée, ce dont ni Anna Andreeva, ni moi, ni personne ne sommes sûrs.

Avec XlsValorisation :

Multiples historiques


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-bis.gif

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-ter.gif

Avec les chiffres opérationnels actuels, si on revenait sur une valorisation conforme aux multiples des dix années passées, on serait sur du $26-33, avec une moyenne pondérée à $30.

Comparables


En prenant Nordstrom et American Eagle Outfitters comme comparables :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-quattro.gif

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-cinco.gif

On serait autour de $28 en moyenne pondérée.

Discount Cash Flow


Historiquement, le titre a un bêta inférieur à 1, mais la situation a changé dernièrement, et le bêta est plus proche de 1,30 que de 0,8. Un ratio de 1,30 correspondrait à un coût des capitaux propres à 11%, qui me semble plus proche de la réalité actuelle et des années à venir compte-tenu de l’environnement concurrentiel. Aussi, je prends 1,30 comme bêta.

Egalement, j’indique une légère décroissance du Résultat Opérationnel dans les prochaines années.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-seis.gif

Soit une valorisation à $27 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-siete.gif

Et même $24 si on retranche également les autres passifs à la valeur d’entreprise.

Synthèse


En mixant le tout, on arrive à une valorisation entre $27-30 et en moyenne pondérée de $28 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-ocho.gif

Pour ceux qui aiment les graphiques (ce n’est pas mon cas, mais au moins, on ne me reprochera pas de ne pas l’avoir mis !), la configuration n’est pas si vilaine si le seuil des $22 continue à tenir :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-nieve.gif

Initiés


Avec le recul, il s’est avéré que suivre les initiés n’était pas un très bon signal, dans un sens comme dans l’autre.

Toutefois, signalons qu’ils sont plutôt à la vente :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gap-20170606-dies.gif

Mais la famille Fisher détient encore environ 40% du capital.

Conclusion


Actuellement, "monsieur le marché" anticipe encore une baisse des ventes et des profits de GAP, comme le montre l’écart entre le cours actuel de $22 et une valorisation à $28 si l’activité est stabilisée.

A vous de voir, mais probablement l’investisseur "dans la valeur" trouvera maintenant la marge de sécurité trop faible compte-tenu des incertitudes sur l’activité.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#54 06/06/2017 20h23 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   278 

Bonjour,

Je rejoins totalement l’analyse financière que vous faites sur la Sté GAP.

IH a écrit :

A vous de voir, mais probablement l’investisseur "dans la valeur" trouvera maintenant la marge de sécurité trop faible compte-tenu des incertitudes sur l’activité.

Avec tous le respect que j’ai pour votre accomplissement, je ne peux m’empècher de vous faire remarquer que vous confondez le terme/le mots "graphique" qui est en fait la reproduction des cours d’une valeurs sur une période, avec "l’Analyse Technique", que vous n’appréciez pas.

IH a écrit :

Pour ceux qui aiment les graphiques (ce n’est pas mon cas, mais au moins, on ne me reprochera pas de ne pas l’avoir mis !), la configuration n’est pas si vilaine si le seuil des $22 continue à tenir :

J’aime les graphiques car il permettent de mieux visualiser le cours d’une action.
Par contre, comme vous, j’apprécie peu l’analyse technique, avec les chandeliers japonnais et toute la sauce qui va avec.
Mais comme d’autres l’ont fait remarquer une grande partie des intervenants sur les marchés ne jurent que par cette "méthode".
Je vous rappelle votre article de 2014
L’analyse graphique : pourquoi l’analyse graphique est absurde ? - Newsletter de l’investisseur heureux

Voici la reproduction graphique du cours de GPS sur l’année passée avec en bleu le détachements des dividendes trimestriels, c’est simple et c’est visuel.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/3097_screenshot_2017-06-06_090357.png

Voici le graphique des cours de l’action GAP depuis ses débuts.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/3097_screenshot_2017-06-06_120600.png

Ce graphique permet de visualiser le cours du titre sur la période. C’est plus rapide et plus "parlant" que de regarder un tableau de chiffres.
Le "graphique" que vous avez reproduit c’est de "l’analyse graphique".Ce que j’apprécie peu également.

Notez que je ne vous reproche avoir mis, cette reproduction de l’Analyse Technique, je pointe simplement le fait qu’il ne s’agit pas d’un simple graphique mais d’une analyse technique de ce graphique.

Pour en revenir a GAP

Il s’agit en fait d’un problème général aux Etats Unis, les gens n’ont plus d’argent et ceux qui en ont l’économisent, consomment moins et d’une autre manière .

Sur la file intitulée  "Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis" poste 494, j’ai mentionné l’article de Barron’s de qui fait "la une" cette semaine.
Le titre de cet article :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2017-06-06_093255.png

Je résume ce titre : "tout va bien"… alors pourquoi les américains n’ouvrent plus leurs porte-monaie. La menace surprenante pour l’économie américaine.

Les consommateurs aux USA ne consomment plus autant qu’avant. Les temps changent.
Ceux qui ont encore les moyens de consommer le font d’une manière différente.

D’ou la disparition de Sears, Macy’s, JC Penney, et bientôt I Magnin, et je m’arrête là.

le future:
(ETSY)  Etsy  va bientôt remplacer les magasins tels que nous les connaissons.
ETSY, Inc, UNITED STATES SECURITIES AND EXCHANGE COMMISSION
Washington, D.C. 20549 FORM 10-K

lire Part I  Business overview.


Le passé:

Magnin resurrected in glossy book / 118-year history of glamorous emporium is chronicled in ’A Store to Remember’ un article qui date de 2006.

The True Story Behind the Banana Republic Brand. Une belle histoire.

Les belles années de GAP c’était 1985 et 1986 lorsque les cours de l’action ont culminé a $75 Banana Republic  fut créé en 1978a Mill Valley, dans le County of Marin, de l’autre côté du pont, le fameux "Golden Gate Bridge".
J’ai acheté en 1980 une veste safari dans ce magasin pour plus d’une centaine de dollars.
Il fallait faire la queue pour entrer dans ce magasin. C’était situé dans le Mill Valley Shopping Center
rien a voir avec le petit magasin d’aujourd’hui.
En 1983 GAP achète Banana Republic

Mon opinion emettre des dettes pour racheter des actions et augmenter le montant du dividende distribué --- j’appelle cela du maquillage.
La vraie augmentation de dividende c’est lorsque la Société augmente ses bénéfices.
Le CA est en baisse comme vous nous le montrez bien

IH a écrit :

Les chiffres opérationnels de GAP ne sont pas jolis depuis deux ans, avec une baisse de la marge et du CA

J’ai également regardé le bilan
Les ventes en million de dollars
2015 KK$ 16436 et en 2016 KK$ 15 597
Résultat disponible pour les actionnaires en baisse
comme on le voit rapidement.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screenshot_2017-06-06_113115.png
Source

Les ventes en lignes
Total online sales were $2.5 billion, $2.5 billion, and $2.3 billion in fiscal 2015, 2014, and 2013, respectively.
Ce sont les ventes par internet qui augmentent.

Ceux qui pensent que je radotte et que je me répète ont certainement raison, je ne rajeunis pas.

Dernière modification par Miguel (06/06/2017 22h16)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#55 06/06/2017 21h58 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   119 

Bonsoir

Votre graphe est brillant, digne des meilleurs forums dédiés à l’analyse technique …. smile

Plus sérieusement, en premier lieu, on constate que la situation de GAP n’est pas catastrophique, la société génère toujours des résultats positifs. Donc pour l’instant, une dégradation soudaine est à priori à exclure.

Elle verse un dividende trimestriel, le même d’ailleurs depuis plusieurs années, de 0,22 ou 0,23 $ par action.
Puisque vous n’accordez pas d’importance aux variations des parités de change ni aux cycles boursiers, mais que seuls comptent pour vous les dividendes, la grande question, si je résume bien (et corrigez-moi si je fais erreur) est de savoir avec 6 mois ou 1 an d’avance quel est le risque qu’une société supprime la distribution de son dividende, pour sortir à temps en limitant les risques de perte.

On constate d’abord que les marges se maintiennent à peu près mais que les résultats nets depuis 3 ans, tout en restant positifs, sont décroissants ($ 1.262 Mls en 2015, 920 en 2016 et 676 en 2017). Comme le dividende est maintenu égal ($ 383 Mls en 2016, 377 et 367 en 2017), le pay out augmente évidemment, 30 % en 2015, 37 % en 2016 et 54 % en 2017.

La question est de savoir combien de temps GAP pourra supporter cette évolution.

Pour l’instant, l’entreprise n’est que moyennement endettée à long terme :
- Pour 2015, Dettes LT de 2473 pour un Equity de 3062, soit 83 %,
- Pour 2016, DLT de 2393 pour 2545, soit 94 %,
- Pour 2017, DLT de 2253 pour 2904, soit 77 %.

Je rappelle que l’on finance des investissements LT avec des ressources LT (des emprunts bancaires), pas avec le Cash CT dégagé par l’activité.

Or GAP investit environ $ 500 Mls par an. Elle a donc besoin des banques puisque la part du RN non distribué diminue ($ 879 Mls disponible en 2015, 543 en 2016, et 309 en 2017), et même de plus en plus si le RN continue de se contracter.
A mon avis, le maintien de la distribution des dividendes deviendrait problématique si la part disponible du RN passait sous les 100 Mls, c’est-à-dire si la société ne pouvait financer avec ses fonds propres au minimum 20 % de ses investissements annuels. Soit un RN inférieur à $ 470 Mls. Et une diminution de ces mêmes investissements aurait probablement un impact négatif sur la croissance ultérieure (moins d’ouverture de magasins), donc sur la génération future de profits.

De mon point de vue, la poursuite de la détérioration est plus probable qu’une embellie qui reste hypothétique.

Je pense que vous pouvez essayer d’attendre la prochaine distribution de 0,23 $, soit 115 $ le 30 juin prochain en conservant le titre jusque là, mais à condition que le cours se maintienne au dessus de 22 $. S’il venait à descendre en dessous, compte tenu d’un PRU que j’estime à 23,15 $ environ, je pense qu’il serait préférable de revendre votre position pour ne pas creuser vos pertes. C’est maintenant une valeur à surveiller de près, car un démarrage à la baisse peut partir très vite.

Mis à part ce type de calcul, je ne vois pas bien comment prévoir à l’avance si une société dont le cours baisse présente un risque de suppression du dividende.

C’est pourquoi je vous proposais un biais, revendre les valeurs qui passent sous la MME 200 (sur un graphe en jours), ou 10 % plus bas si vous voulez garder une marge de manœuvre, puisque c’est le seuil qu’utilisent les professionnels pour se séparer de leurs titres.
Bien sûr c’est simpliste, radical (du genre « je ne veux pas mourir dans un accident d’avion donc je ne prends pas l’avion »), mais c’est moins stressant, plus adapté à la vie affable et sereine  d’un rentier en Espagne ….

En espérant que ces informations puissent vous aider dans votre prise de décision.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#56 06/06/2017 22h53 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   42 

Durun, je dois vous avouer que je n’ai pas compris votre démonstration.

Il y a plusieurs points qui me sont pas bien clairs :

- La société n’est pas obligée d’ouvrir en permanence des magasins pour générer des profits futurs, en cas de contraction du marché, c’est même préférable de fermer les moins rentables, pour restaurer les marges et se concentrer sur les centres de profits.
- Pourquoi y-aurait-il une importance sur la date de détachement du dividende et vendre ensuite.
- Le point sur la MME200 ou -10% de la MME200.

J’ai eu l’impression de lire une analyse technique d’un graphique, mais en version texte.

Je pense plutôt qu’il faudrait se focaliser sur les ventes, les marges, l’ouverture ou la fermeture de magasins et même éventuellement, la météo smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (06/06/2017 23h02)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#57 07/06/2017 15h53 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   278 

Pour info : A l’ouverture de New York ce matin je reçois ce message.

GPS Stock Gains Following Oppenheimer Upgrade

Gap stock is up .04% this morning at $22.56, following an upgrade to "outperform" from "perform" at Oppenheimer, which also raised its price target to $28 from $24. It’s been a choppy few months for the shares, but they’ve continued to find support near the $22 level, which is home to their year-to-date breakeven point. In the meantime, it’s a great time to buy short-term GPS options, according to the stock’s Schaeffer’s Volatility Index (SVI). This reading of 28% is an annual low, showing very muted volatility expectations being priced into near-term Gap options at the moment.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#58 07/06/2017 21h43 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Membre
Réputation :   119 

Bonsoir

Je reviens sur le lien entre distribution de dividendes aux actionnaires et relations avec les banques, qui peut-être n’était pas assez clair.

Les banques acceptent de prêter aux entreprises si celles-ci peuvent leur donner des garanties en retour. A commencer par la capacité à pouvoir rembourser les emprunts, et la capacité à générer du profit.

En prenant le Tableau de Financement, on constate que GAP a investi $ 596 Mls en 2015, 730 Mls en 2016 et 529 Mls en 2017, principalement en immeubles (« properties »). En supposant que GAP réduise un peu ce montant, on peut retenir environ 500 Mls par an.

D’une manière générale, les banques refusent de prêter pour couvrir 100 % des investissements, et vont rarement au dessus de 80 %, par prudence. Donc pour une moyenne de 500 Mls d’investissements par an, elles exigeront que GAP auto-finance au moins 20 %, soit 100 Mls.

Les banques constatent que la rentabilité de GAP diminue depuis 3 ans, puisque le Résultat Net (RN) est passé de $ 1.262 Mls en 2015, à 920 Mls en 2016 et 676 Mls en 2017. Elles constatent aussi que GAP n’a pas diminué le montant des dividendes versés aux actionnaires, 0,22 / 0,23 $ par action, soit un total de $ 383 Mls en 2015, 377 Mls en 2016 et 367 Mls en 2017 (moyenne ramenée à 370 par an). Donc le montant conservé par l’entreprise pour financer sa croissance décline chaque année. En 2015, il restait 879 Mls (1.262-383), 543 Mls en 2016 (920-377), et 309 Mls en 2017 (676-367).

Bien sûr, l’entreprise déprécie et amortit chaque année un montant important d’environ 590 Mls, montant qui n’est pas distribué aux actionnaires, mais cela concerne les immobilisations existantes. Or je m’intéresse aux futurs investissements pour apprécier ce que l’entreprise sera capable d’auto-financer. C’est pourquoi je ne tiens pas compte des amortissements et dépréciations actuelles.

En 2017, il reste pour l’entreprise 309 Mls. Les banques vont considérer qu’au minimum, il doit rester dans l’entreprise 100 Mls pour auto-financer 20 % des investissements annuels. Donc pour ne pas diminuer les dividendes versés, la société doit générer un RN d’au moins 470 Mls (100 pour les investissements, 370 pour les actionnaires).
Or en 2017, le RN n’est plus que de 676 Mls, donc GAP s’approche dangereusement de ce RN minimum de 470 Mls. En dessous de ce seuil, l’entreprise devrait probablement revoir à la baisse sa politique de distribution aux actionnaires.

Bien sûr, GAP a beaucoup de cash et peut proposer aux banques une opération de « portage », c’est-à-dire obtenir plus des banques en déposant sur des comptes bloqués des sommes égales à celles empruntées. Mais autant c’est courant lorsqu’un chef d’entreprise âgé veut revendre sa société (il doit continuer à investir mais ne veut plus le faire avec son argent propre, car il sait qu’une partie de ces sommes sera perdue dans la négociation de vente), autant c’est peu apprécié lorsqu’il s’agit d’une entreprise à priori en croissance. J’espère que vous ne serez plus actionnaire de GAP depuis longtemps si la société en arrive là.

L’évolution de GAP n’est pas très favorable, concernant sa rentabilité et son cours de bourse. Miquel a probablement raison lorsqu’il dit que GAP est un peu passé de mode. C’est pourquoi je vous suggérais de sortir, pour ne pas tenter le diable, soit très vite, soit immédiatement après encaissement du dividende trimestriel versé à la fin de ce mois, si entre temps, le cours ne baisse pas davantage.

Mais vous connaissez votre risque. Comme vous choisissez de bonnes valeurs, elles se retrouvent dans le portefeuille de nombreuses firmes d’investissement. Eux aussi se posent les mêmes questions que vous, voire sont déjà sortis, car le cours était à 40 $ en 2015, contre 22 $ aujourd’hui. Si de gros blocs sont maintenant vendus, le cours plongera vers les 15 voire 10 $. Votre intérêt est de sortir avant. Rappelez-vous. Lorsque Buffett a vendu ses actions Tesco, on ne l’a appris qu’après évidemment, et compte tenu des volumes, il a indéniablement fait plonger le cours.

Je suis conscient que sortir sur la base de MME 200 moins 10 % (ou autre % à votre convenance) n’est qu’une recette de cuisine. Mais si le cours et la rentabilité baissent en parallèle (condition sine qua non, bien sûr), ce truc pourrait vous aider à sortir avant les gros, et peut-être vous permettre de dégager quelques plus values. Dans le cas de GAP, en supposant une entrée en 2012 ou 2013, vous seriez sorti vers les 35 $ au second semestre 2015.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#59 15/07/2017 11h38 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1565 

Les avis des cabinets d’analystes sont toujours à prendre avec des pincettes, mais peut-être avons-nous atteint le point de pessimisme maximum, puisque J. P. Morgan passe positif sur Gap :

SeekingAlpha a écrit :

Gap named top specialty retail pick at J.P. Morgan; shares +10% in two days
Jul. 14, 2017 3:15 PM ET|By: Carl Surran, SA News Editor

Gap (GPS +2.3%) is added to J.P. Morgan’s Analyst Focus List as the firm’s top specialty retail idea, saying the stock’s near-term risk/reward is "too hard to ignore," trading at 4x EBITDA with a 4% dividend and 8% free cash flow yield.

"Our recent fieldwork points to signs of more stable footing at the Old Navy concept with encouraging underlying signs pointing to core Gap product," JPM’s Matthew Boss writes.

GPS surged 5.6% yesterday as the S&P 500’s top gainer after Target’s improved guidance lifted retailers; shares have jumped 10% during the two days.

Hors ligne

 

#60 18/08/2017 10h41 → GAP : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions… (gap, rachat d'actions, vêtements)

Administrateur
Réputation :   1565 

L’amélioration des ventes de la marque phare Old Navy continue chez GAP et pour le 3e trimestre consécutif, les ventes à périmètre constant sont en hausse :

Gap a écrit :

Gap (NYSE:GPS) +6.4% AH after reporting Q2 earnings that more than doubled year-ago results while beating Wall Street expectations, and raising its 2017 earnings outlook.

GPS now sees FY 2017 EPS of $2.02-$2.10, above the $2.00 analyst consensus estimate and the company’s earlier guidance of $1.95-$2.05.

For Q2, overall same-store sales rose 1% vs. a 2% decline in the year-ago period, while analysts were expecting sales to come in flat Y/Y; it was the company’s third consecutive quarter of higher comparable sales.

By global brand, Old Navy comp sales climbed 5% vs. flat a year ago, Gap brand fell 1% vs. a 3% decline last year, and Banana Republic fell 5% vs. a 9% drop a year ago.

Q2 adjusted operating margin was 10.2% compared with 11.1% in the same period last year.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "gap : vêtements américains, cannibale des rachats d'actions…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech