Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 15/04/2016 12h21 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   

Etam rachète avec un consortium de marques, 46 anciens magasins BATA pour un total de 7,8 M€.
Je ne suis pas arrivé à trouver la répartition exacte pour chaque marque.

Hors ligne

 

#27 15/04/2016 12h34 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   60 

A priori cela ne concerne que 11 magasins en France :

Rapport Financier 2015 page 16 a écrit :

Dans le cadre d’un consortium avec d’autres enseignes, le Groupe ETAM a été retenu le 14 avril par le Tribunal de Commerce de Nanterre pour la reprise de 11 magasins Bata en France.

Etam a en effet indiqué jeudi soir à l’occasion de la présentation de ses résultats que les 11 points de vente qu’il reprendra seront transformés en magasins sous ses propres enseignes et qu’il n’exploitera donc pas la marque « Bata ».

Le dirigeant d’Etam, Laurent Milchior, a également évoqué l’hypothèse d’une exploitation par l’un ou l’autre des membres du consortium de Bata sous forme 100 % digitale, mais en écartant la possibilité que son groupe « qui n’a pas l’intention de devenir chausseur » le fasse.

Dernière modification par gilgamesh (15/04/2016 12h36)

Hors ligne

 

#28 07/05/2016 16h33 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   60 

sergio8000 a écrit :

Je pense que la partie France à elle seule peut générer 40 à 50 millions de FCF avec une structure de coûts correcte, […]

Quand vous parlez de FCF, vous faites référence au flux de trésorerie libre avant intérêts mais après impôts ?
Si l’on regarde les Résultats 2015, à la page 13, on a :
En 2014 : FCF avant intérêts :-8,3M€ avec 74,7M€ d’investissements opérationnels nets.
En 2015 : FCF avant intérêts :-5,3M€ avec 61,7M€ d’investissements opérationnels nets.

Même si l’on estime qu’il y a 20M d’euros d’investissements de croissance et de possibles gains liés aux investissements informatiques récents je n’arrive pas à votre estimé de FCF.
J’espère que la société communiquera davantage sur tous ces investissements (Bata, cosmétique, rénovations…) et les ROI attendus lors de l’assemblée générale en fin de mois.

Dernière modification par gilgamesh (08/05/2016 09h17)

Hors ligne

 

#29 07/05/2016 23h08 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   108 

Vous ne parlez pas de la même chose : Serge se concentre sur la filiale France (sur laquelle Etam possède à la fois une bonne échelle, une bonne image de marque… et pas mal de magasins en propre), tandis que vous regardez - sauf erreur de ma part - les résultats globaux. La Chine a tendance à plomber ces derniers, et Etam investit aussi pour se développer à l’international.
(Serge parle en outre peut-être de FCF avant impôts.)

Je lisais justement le rapport annuel.
Une curiosité : le nombre d’ETP (équivalents temps plein) a diminué de près de 2000, mais la masse salariale a augmenté ! Eh oui, le nombre d’employés a diminué en Chine mais augmenté en Europe - apparemment l’un ferait plus que compenser l’autre.

Côté rémunération des dirigeants, j’ai vu que 1,8 M€ sont prévus pour les commandités (la famille Milchior en gros). Ou, cf. note 27, que les dirigeants dans leur ensemble perçoivent 5 M€. Ca me semble élevé dans l’absolu, mais je n’ai pas de point de comparaison.
(Comme les dirigeants sont actionnaires largement majoritaires, ils pourraient augmenter le dividende, ce qui bénéficierait aussi aux minoritaires…)

J’ai des actions Etam.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#30 08/05/2016 20h42 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   60 

Je ne suis pas sûr que ce soit plus intéressant pour les dirigeants de verser un dividende plutôt que de s’augmenter leur propre rémunération, mais c’est le même problème dans toutes les entreprises.
Je suis aussi actionnaire de CBO dont le PDG a une rémunération supérieure à 0,42M€ alors que la société est toute petite.En tant qu’actionnaire minoritaire on ne peut pas y faire grand chose.

Rapport Annuel 2015 a écrit :

près d’un million de produits ont été vendus en corners dans 25 magasins et sur le site en ligne d’Etam. Et les trois quarts des femmes ayant acheté des articles beauté sont de nouvelles clientes.

En regardant sur le site d’etam, les best-sellers en cosmétiques on peut voir que les prix varient de 2,9€ (vernis) à 15,9 €.Si on pense que la marge est de 50% cela donne un bénéfice avant intérêt, impôts entre 1,45 et 7,95€ par produit mais la fourchette est tellement large que c’est difficile d’en conclure quoi que ce soit (je pense que les produits à très faible prix représentent plus de 80% des ventes)
A première vue c’est assez moyen par rapport aux 70M€ d’investissements mais on peut aussi y voir des points intéressant :
- cela a permis de recruter de nouvelles clientes qui vont peut être acheter de la lingerie et qui ne seraient peut être pas venues sans cela.C’est sans doute une des explications de la hausse du CA alors que le secteur du textile est en baisse en France.
- il est fort probable que le rendement réel est en fait masqué pour le moment.
Je pense en effet qu’il y a une somme important qui constitue un "coût d’investissement initial" pour établir la gamme des cosmétiques (plus de 600 références), c’est un one shot.Ce qui veut dire que le coût de mise en place des cosmétiques n’est pas 70M€/25=2,8M€ par magasins mais bien plus faible.
Ainsi une fois que la gamme sera proposée dans le reste des magasins, on aura mutualisé le coût de cet investissement initial sur tout le réseau et on bénéficiera d’effet d’echelle ce qui devrait faire augmenter le retour sur investissement.Mais ça reste une hypothèse , à vérifier sur le long terme.

Malheureusement je ne trouve pas le détail entre le coût de la création de cette gamme et le coût moyen pour l’implémenter dans un magasin.

Dernière modification par gilgamesh (08/05/2016 21h08)

Hors ligne

 

#31 21/10/2016 10h22 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   58 

Etam Développement publie des résultats trimestriels en demi-teinte :
- Toujours aucune amélioration en Chine, où la fermeture de boutiques se poursuit.
- 1.2.3 n’est également pas en forme, dans un marché jugé "en forte baisse" par le management (qui cite des statistiques du secteur).
- L’activité lingerie se porte toujours bien.


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#32 21/10/2016 23h00 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   45 

Les chiffres publiés sont effectivement mornes mais il faut relativiser : il ne s’agit "que" du chiffre d’affaires.

J’ai réouvert le rapport semestriel dans lequel on constate certes un CA en baisse mais un EBITDA qui progresse sensiblement.


"La meilleure façon de prévoir l’avenir, c’est de l’inventer", Peter Drucker | Mon portefeuille

Hors ligne

 

#33 22/10/2016 09h41 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   60 

Ce qui me préoccupe chez ETAM c’est surtout les investissements permanents, le cash flow étant systématiquement réinvestit pour maintenir les ventes, que ce soit en rénovant les boutiques ou en se lançant dans des projets risqués.
Les dernières années ETAM a investit plus de 60 millions (peut être même 100 millions) pour se diversifier dans les cosmétiques, le résultat net ne semble pas avoir été amélioré pour autant.
Heureusement certains investissements semblent être rentables comme l’Unidz machine, ou pertinents comme le développement de projets autour de la data avec des puces RFID pour mieux ajuster les stocks.
Mais tous ces investissements ne font que montrer un problème intrinsèque à ce business model : dans le domaine du textile la concurrence est rude, il faut sans cesse investir et sortir de nouvelles collections, le seul avantage compétitif c’est un effet d’échelle couplé avec un réseau logistique et de distribution efficace.Hors avec ces paramètres Inditex, H&M, bientôt Primark qui se développe très vite et peut être Victoria’s secret qui vise aussi la France me semblent plus avantagés.
De plus ces investissement ne servent pas à gagner des parts de marchés ou à augmenter le résultat net mais ils sont simplement indispensables pour être au même niveau de la concurrence qui doit aussi les réaliser.

LaurentMilchior a écrit :

 Aujourd’hui, dans le prêt-à-porter, il faut soit être un géant comme Inditex ou H&M, ou bien installé sur une niche, comme notre groupe avec 123. Sinon, impossible de survivre », lâche Laurent Milchior.

Alors que la stratégie en Chine n’a pas encore porté ses fruits, on apprend qu’Etam vise aussi sur le long terme un investissement risqué à l’international, dans un pays sur le lequel il n’a aucun avantage (pas de notoriété de la marque, de réseau de boutique ni même d’effet d’échelle suffisant) :

LaurentMilchior a écrit :

«C’est un marché très dur. Il nous faudra au moins 100 millions d’euros d’investissement », précise Laurent Milchior.

Source
Bref j’aimerais bien que le management fasse d’abord un bilan du ROI de tous ces investissements avant d’essayer de risquer des montants qui représentent 45% de la capitalisation boursière.
Pourquoi le management pense-t-il qu’il peut battre la concurrence à l’international et avec quel rendement ?
Il me semble que toutes les "niches" sont déjà occupées aux US.
Je préférerais que la société active son programme de rachat d’actions avant de se lancer de ce projet.

Dernière modification par gilgamesh (22/10/2016 09h53)

Hors ligne

 

#34 01/11/2016 13h33 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   45 

Votre remarque est très intéressante.
Ces investissements ont-ils un but de croissance ou de survie ? C’est toujours très difficile à juger pour nous actionnaires mais selon la réponse on peut se faire un avis sur l’action du management.

Ce que je comprends de vos sources, c’est que Laurent Milchior juge ces investissements nécessaires à la survie du groupe. Et dans ce cas, racheter des actions sur le marché n’aurait aucun sens.


"La meilleure façon de prévoir l’avenir, c’est de l’inventer", Peter Drucker | Mon portefeuille

Hors ligne

 

#35 02/11/2016 10h01 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   60 

Le flottant est composé de 267 143 titres et le dernier dividende payé était de 5 033 301,70 €.
A la place de verser ce dividende la société pourrait racheter 111 851 actions à 45 euros soit 42% du flottant.De mon point de vue ce serait relutif pour les actionnaires et permettrait aux minoritaires qui le souhaitent de sortir à un cours minimum.Cela n’empêcherait pas la société de poursuivre ses investissements car le montant de ce rachat est en réalité relativement faible compte tenu du faible nombre de titres dans le public.
C’est à se demander si la société ne cherche pas à laisser le cours baisser pour faire une OPA ou OPR a bon compte.En effet en 2010 Etam avait lancé une OPR à 35 €, je pense qu’entre temps elle a continué à créer de la valeur donc une nouvelle OPR n’est pas impossible même si ça reste spéculatif.

J’ai des actions Etam.

Dernière modification par gilgamesh (02/11/2016 10h12)

Hors ligne

 

#36 02/11/2016 10h23 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   299 

Je suis complètement d’accord sur le fait qu’il serait bien plus rentable pour l’actionnaire que Etam rachète des actions : relutif pour ceux qui restent, porte de sortie pour ceux qui veulent. Mais cela vaut pour toutes les boites décotées, et seules une partie d’entre elles font des rachats. Pour chacune d’entre elles, je me demande si les dirigeants préfèrent garder un cours bas, ou s’ils n’ont pas compris le coté relutif des rachats (ce dont je doute), ou s’ils ont besoin des dividendes pour eux-mêmes (éventuellement pour racheter des actions…). Je n’ai pas la réponse…

Etam a fait une autre OPRA (Offre Publique de Rachat d’actions) en 2013 à 23 €.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#37 02/11/2016 15h13 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   45 

gilgamesh a écrit :

C’est à se demander si la société ne cherche pas à laisser le cours baisser pour faire une OPA ou OPR a bon compte.

Entre nous c’est ce que je crains le plus dans cette histoire quand je vois le cours baisser ainsi.


"La meilleure façon de prévoir l’avenir, c’est de l’inventer", Peter Drucker | Mon portefeuille

Hors ligne

 

#38 02/11/2016 15h35 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   95 

gilgamesh a écrit :

….En effet en 2010 Etam avait lancé une OPR à 35 €, je pense qu’entre temps elle a continué à créer de la valeur donc une nouvelle OPR n’est pas impossible même si ça reste spéculatif.

….

La création de valeur reste à démontrer, les opérations sur la Chine ne sont pas encore véritablement rentables, les rénovations de magasins n’ont pas permis de faire croire le CA dans les proportions des investissements réalisés et le virage vers le cosmétiques n’a pas dégagé une marge spectaculaire.

J’ai plus l’impression d’un maintien de valeur à coup massif d’investissements qui si ils n’avaient pas eu lieu aurait mis Etam dans une situation délicate.

Toutefois, on peut se plaire à imaginer que une fois la phase investissement / mise à jour terminée les cash flow soit pérennisés pour le prochain cycle de vie de l’activité nouvelle.

Prenons cette période comme une période de transition, mais j’ai également peur que le management et Sir Melchior nous propose d’acheter nos actions à un prix dérisoire au regard des perspectives qu"il aura pour l’entreprise.

Dernière modification par Pryx (02/11/2016 15h36)

Hors ligne

 

#39 16/01/2017 19h46 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   60 

En attendant le chiffre d’affaires annuel le 26 janvier, l’émission Capital a réalisé un reportage sur Etam visible en replay ici.
Même si la stratégie en Chine est connue c’est intéressant de voir comment ça se passe en pratique.
On peut notamment voir le choix des vêtements, le côté fournisseur (qui souhaite délocaliser en Birmanie car le salaire mensuel Chinois est maintenant à 500 euros/mois), Laurent Milchior qui présente les magasins en Chine.
Le groupe dit vouloir se focaliser sur la lingerie et il n’y a aucune mention des produits de cosmétiques dans le reportage.On peut donc se demander si c’est un choix lié au thème du reportage ou bien si le segment des cosmétiques est finalement un échec.Le défilé des 100 ans a coûté près de 3 millions d’euros.Le magasin montré dans le reportage a coûté 600.000 euros à rénover (parquet en chêne massif, meubles laqués, écrans géant), il n’y a plus qu’à espérer que ces investissements seront rentables !
Le reportage reste très peu critique : pas de mention des pertes en Chine qui durent depuis plusieurs années.

Pour rappel il y a 449 magasins en France dont la majorité est loué, il faudrait donc dépenser 269 millions d’euros pour tout rénover avec ces standards, si on suppose qu’ils ont tous la même superficie, c’est à dire plus que la capitalisation boursière actuelle.

J’ai des actions Etam.

Dernière modification par gilgamesh (16/01/2017 20h03)

Hors ligne

 

#40 18/01/2017 13h40 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   58 

Ne pas oublier la concurrence entre les Mall en chine (Shanghai par exemple). C’est luxueux, hyper luxueux,  et il y en a beaucoup en centre ville, énormément, donc un magasin qui souhaite exister doit se mettre à niveau, faire toujours plus luxueux. A part peut etre aux champs Elisées en France, il n’y a pas cette pression sur les magasins ici.

Hors ligne

 

#41 21/01/2017 01h00 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   252 

Stibbons, j’ai envie de dire et alors ?
C’est un cas (ultra) classique en stratégie : c’est un red ocean plein de pressions parallèles qui poussent les rendements vers le bas… normalement on cherche à éviter ça lorsqu’on est un "bon allocateur de capital". Pourquoi Etam se jette dans ce red ocean voire en remet une couche ? L’autre classique c’est donc les pressions opérationnelles (les hôtels connaissent bien ça), le concurrent le fait et on doit répercuter immédiatement sans pouvoir augmenter ses prix ou ses marges ! Bcp de business s’enferment dans ce jeu canibale et sanguinaire mais pourquoi Etam s’y plonge et dépense tant de Capex me laisse perplexe.

Ce n’est justifié que si : 1) on est dans l’industrie du luxe avec des RoE hyper élevés pour l’actionnaire ou 2) on crée un nouveau modèle d’affaire avec une proposition de valeur intelligente (Formule 1 était sortie du red ocean en proposant des hôtels low-cost mais avec des lits et un silence d’un 2 étoiles). Ou comme disent les stratèges de façon quelque peu pompeuse : on crée son blue ocean pour sortir du red ocean… ça peut saigner…


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#42 27/01/2017 18h55 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   58 

T4 et année 2016 : http://www.etamdeveloppement.com/wp-con … 2.2016.pdf

L’Europe se porte bien, la Chine toujours moins bien.

Rapport annuel prévu le 20 avril 2017.

A+
Sylvain


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#43 20/04/2017 19h48 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   83 

Résultat 2016 + 1er trimestre 2017 : Communiqué / Présentation

Au niveau consolidé, c’est globalement en baisse à cause de l’activité Chine.

Bon résultats en Europe : EBITDA +11.5%, de plus le ROC est passé à 68M € soit une progression de 14.3%
Avec un EBITDA à 106.4M € on est à un multiple de 3.3 de l’EV rien que pour l’activité Europe qui continue à faire de la croissance.

A l’inverse, la Chine est un dégât : EBITDA à -5.6M € et -19.4M € de ROC.
Un échec sur l’ensemble des objectifs de la filiale (voir présentation)

Au final :

Le Capex a diminué (46.5M vs 74.7M)
La dette fi a légèrement augmenté à 137.5M € (pour une market cap à 215M €)
Soit un EBITDA - Capex à 57.1M €
Par rapport à l’EV, cela donne un earning yield à ~16%

A noter une dépréciation de la cosmétique à 6.2M € (dépense non cash) entrainant u

Sur le premier trimestre :

CA en baisse au niveau consolidé mais la marge a augmenté par rapport au Q1 2016.

Le CA augmente en Europe mais diminue à surface comparable (peut être liées aux ouvertures de magasin en cours de trimestre).
Les performances en Chine sont décevantes et impliquent un changement du CEO.

En conclusion, l’Europe reste un bon business  (croissance dans un secteur très mature et concurrentiel) mais la Chine coûte cher en pertes opérationnelles malgré les investissements.

Niveau valo : on est à un multiple de 3.5x l’EV/EBITDA au niveau consolidé. Les résultats sont pas super sexy à première vue mais ont du potentiel si délestage ou redressement de l’activité Chine (rappel 1.2.3 était autrefois déficitaire et maintenant elle génère un EBITDA positif avec une belle tendance depuis le Q4) et l’activité Europe se porte très bien avec le développement international + la croissance organique.

Hors ligne

 

#44 31/05/2017 14h59 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   45 

Le nouveau programme de rachats d’action a été voté. Le management peut acheter 10% du capital pour un montant max de 75 Eur par action.

À noter que la société ne détient aucun titre actuellement et n’a pas utilisé le dernier programme


"La meilleure façon de prévoir l’avenir, c’est de l’inventer", Peter Drucker | Mon portefeuille

Hors ligne

 

#45 31/05/2017 15h46 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   83 

Des investisseurs ont été présent à l’AG de mardi ?

Pour en revenir au buyback, ETAM côte sous les fonds propre et est profitable.
Le capex est en train de diminuer. Le dividende est plutôt faible.

Au cours actuel, ce serait relutif mais ça dépendra des priorités d’allocation du management.

Hors ligne

 

#46 31/05/2017 15h58 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   49 

Je ne crois pas à un rachat d’action relatif à la vue du flottant qu’il reste (environ 3%) !
La liquidité est bien trop insuffisante.
Un catalyseur serait plutôt une OPAS du management pour sortir la société de la côte !
Dans cette hypothèse, on peut envisager un prix entre 60 et 75 €.

Hors ligne

 

#47 31/05/2017 18h55 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   83 

Quand on lit les ITW de Laurent Milchior, il a l’air plus intéressé pour développer son business à un niveau type H&M ou Zara, donc faire du capex de croissance que du buyback ou autre.

Dans une itw (sur BFM), je crois qu’on lui avait posé la question du retrait de la côte et il avait répondu que s’il avait fallu le faire, il l’aurait fait.

Hors ligne

 

#48 31/05/2017 19h05 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   49 

Aujourd’hui, le dividende atteint presque les 3%. Le flottant est de 3%.
Ok, il faudrait surement une prime pour une OPA mais l’opération est largement faisable pour ETAM, ceci indépendamment des capex !

ETAM finira bien par être retirée de la côte un jour ou l’autre.
La valorisation actuelle est IMO vraiment basse et ne prend pas du tout en compte ce scenario.
Donc je ne vois pas de gros risque à attendre wink

Hors ligne

 

#49 07/06/2017 20h46 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   

Décidément, c’est une semaine à OPA:
http://www.etamdeveloppement.com/wp-con … .06.17.pdf

49.7€

Hors ligne

 

#50 07/06/2017 22h01 → Etam : conception et la distribution de vêtements en Europe et Chine (etam tam)

Membre
Réputation :   83 

Amusant, j’avais estimé 48.72€.
9 fois multiple de l’EBITDA - capex global et en retirant la dette.

EBITDA : 100.7 M
Capex : 46.5M
Dette : 137.5

((100.7-46.5)*9 - 137.5 ) / 7.1904 = 48.72 €

Sachant que je n’ai pas séparé le capex de croissance (pour être conservateur) que j’avais estimé à :
22.4M pour la croissance et 24.1M pour la maintenance.

Bon ETAM a l’habitude de faire des propositions d’OPA, ce n’est pas la première fois.

Cependant ETAM Europe s’ouvre d’avantage à l’internationnal et ETAM Chine pénalise les comptes consolidés.
Rien que la division ETAM Europe vaut bien plus que le prix proposé, Milchior disait même que si on "milkait" le business, on pouvait tirer du 50-60M de FCF par an.

Cependant, on peut être septique sur les investissements de ces dernières années où on a eu du mal à voir le ROI dégagé.

A méditer… je trouve que c’est le prix proposé est tout juste mais comme ce titre est totalement illiquide, je me posais la question si la décote allait se refermer un jour…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech