Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Favoris 3   [+5]    #1 02/09/2022 11h19

Membre (2011)
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   142  

Bonjour à tous,

Je ne sais pas trop où placer cette discussion (la modération déplacera si besoin) que je voudrais initier suite à la lecture d’un message de Xazh qui selon moi mérite une discussion propre car je le trouve très important :

xazh a écrit :

Qui a fait l’exercice de se demander comment un héritier potentiel ou un ayant droit ou même simplement un ami qui dépanne pouvait ne serait-ce que savoir qu’un compte bancaire en ligne existe, qu’une assurance existe, qu’une activité réalisée mais non facturée existe, qu’une activité réalisée mais non délivrée existe, qu’un portefeuille (banque, titre ou autre) américain, suisse, anglais, chinois existe, qu’un ordinateur est le seul point d’accès à l’ensemble des données nécessaires pour …

Suite à un accident de moto qui aurait très bien pu me coûter la vie, je me suis fait la réflexion suivante :

Dans mon couple, c’est moi qui m’occupe de tout l’administratif, Madame ne s’y intéresse absolument pas et n’a absolument aucune envie de s’en occuper. Si je venais à décéder brusquement, elle serait bien incapable ne serait-ce que d’aller retrouver auprès de quelle compagnie nous avons souscrit les assurances décès sur nos crédits immobiliers.

Donc j’ai constitué un dossier papier que je lui ai donné et que nous avons également remis à nos proches (en cas de décès de nous 2 simultanément), qui contient toutes ces infos :
- inventaire exhaustif des comptes bancaires
- inventaire exhaustif des assurances avec les numéros de polices
- existence d’un coffre fort dans une banque
- existence d’un testament enregistré au fichier central (bon, ça le notaire est censé regarder par lui-même…)
- etc…

Puis, dans la lancée, il m’est venu à l’esprit un problème (de plus) dans l’hypothèse malheureuse d’un décès simultané de ma femme et moi.
Nous sommes encore relativement jeunes et nous n’avons pour le moment rien prévu concernant la transmission à nos enfants (ce qui est une erreur qui sera rattrapée). Nous avons pas mal d’immobilier à crédit, le tout parfaitement couvert par des assurances décès.
Si le pire arrive, les assurances feront leur job et nos enfants vont donc avoir pas mal de droits de succession à régler pour pouvoir hériter. Le montant de ces droits les obligerait probablement, vu la structure pas tellement optimisée de notre patrimoine, à vendre certains biens.
Pour éviter ça, nous avons souscrit des assurances décès avec un capital suffisant pour couvrir les DMTG. Ca ne coûte pas très cher à l’année et c’est à fonds perdus, mais c’est mieux que rien pour le moment.

Comme bien souvent, il a fallu qu’il arrive un accident pour que je pense à prendre certaines mesures.

Alors voilà, le sujet est lancé, je serais intéressé de savoir ce que vous avez prévu de votre côté pour de tels cas…
Et si vous n’avez rien prévu du tout, j’espère que cette discussion vous fera prendre conscience du besoin d’anticiper un minimum certaines situations.

Mots-clés : décès, prévoyance, succession

Hors ligne Hors ligne

 

#2 02/09/2022 11h24

Membre (2010)
Réputation :   174  

Tout pareil, administrativement parlant

synthèse papier complète pour ma femme, avec tous les renseignements nécessaires, comprenant coordonnées de tous les interlocuteurs sectoriellement concernés et les codes accès des sites

en cas de décès du couple, copie aux enfants
et même à un neveu/filleul si toute la famille décède ensemble

Dernière modification par Job (02/09/2022 15h05)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#3 02/09/2022 11h49

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   976  

INTJ

De mon côté j’ai une assurance décès avec un capital de 350ke.

Assurer sa famille - Prévindi - Afi Esca


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#4 02/09/2022 11h57

Membre (2022)
Réputation :   0  

Personnellement, je vais vendre toutes mes maisons afin de pouvoir léguer plus facilement.
je ne souhaite pas que mes enfants se retrouvent devant des problèmes de gestions locatives même si ces dernière sont gérées par Solibail.
Je préfère qu’il puissent avoir du cash.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 02/09/2022 11h59

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   253  

ISTJ

Hello,

Très bon sujet que voila. En tous cas, il m’intéresse fortement.

Arrivant à la 50aine, je pense qu’il faut que je me penche sur cette problématique. Dans la même situation que les intervenants précédents, mon épouse se contrefous complétement de la gestion financière du foyer. Je fais un point avec elle une fois par an, mais 5 minutes après, tout est oublié.

Nous avons une armoire avec tous les dossiers papiers, mais pas de fiche récapitulative de ce dont il faudrait se préoccuper en cas de décès.

Ensuite, concernant les droits de succession, j’avais commencé à envisager que le capital transmis en AV permettrait de payer les droits de succession pour la maison. Maintenant, ce n’était qu’une idée comme ça, sans y avoir réfléchit plus que cela. Je ne sais pas si c’est pertinent ou pas.

Sujet que je vais suivre assurément.

Peut être que prendre une prestation en gestion de patrimoine serait un bon investissement ?

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (02/09/2022 12h58)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 02/09/2022 13h08

Membre (2017)
Réputation :   60  

INTJ

Bonjour,

J’ai aussi eu un grave accident de voiture qui aurait pu nous coûter la vie à 35 ans.
Depuis cette date, j’ai rédigé un testament chez le notaire et désigné un exécuteur testamentaire.
J’ai configuré gmail afin qu’il lui donne accès au compte e-mail ainsi que les informations à comment se connecter sur les différents sites des courtiers et autres banques. Cette action se déclenche après 3 mois sans aucune connexion de ma part sur gmail grâce au Inactive Account Manager.
J’ai mis aussi le lien d’un PowerPoint qui répertorie l’ensemble des comptes et qui contacter pour réaliser la succession et administrer les biens.

Il faudrait communiquer aussi les mots de passe et notamment celui du téléphone pour réinitialiser les comptes.

Dernière modification par FunnyDjo (03/09/2022 22h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 02/09/2022 13h13

Membre (2012)
Réputation :   99  

FunnyDjo a écrit :

J’ai configuré gmail afin qu’il lui donne accès au compte e-mail ainsi que les informations à comment se connecter sur les différents sites des courtiers et autres banques. Cette action se déclenche  après 3 mois sans aucune connexion sur gmail.

Par où êtes-vous passé ?


Portefeuille : 12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 02/09/2022 14h14

Membre (2014)
Réputation :   17  

J’imagine qu’il s’agit du Gestionnaire de compte inactif.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 02/09/2022 15h08

Membre (2011)
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   142  

zeb a écrit :

Ensuite, concernant les droits de succession, j’avais commencé à envisager que le capital transmis en AV permettrait de payer les droits de succession pour la maison. Maintenant, ce n’était qu’une idée comme ça, sans y avoir réfléchit plus que cela. Je ne sais pas si c’est pertinent ou pas.

Ca me parait tout à fait pertinent en effet.
C’est ce que nous ferons par la suite, mais pour le moment nous n’avons presque rien sur AV, et devons encore financer pas mal de choses sur la RP avant de pouvoir recommencer à épargner sérieusement…

Hors ligne Hors ligne

 

#10 02/09/2022 15h59

Membre (2012)
Réputation :   36  

Bonjour,

C’est un sujet intéressant car il élargit l’hypothèse au décès simultané du conjoint, ce à quoi je n’ai pas pensé.

J’avais fait un testament pour léguer tout ce qu’il était possible à ma compagne (nous sommes pacsés et elle n’a également aucun intérêt ni compétence quant à nos investissements) mais il faut que je prévois également en cas de disparition simultanée.

Je ne sais même pas ce qu’il adviendrait en présence d’enfants en bas âge (3 et 5 ans en ce qui me concerne) et qui en aurait légalement la charge.

D’ailleurs personne ne sait que je leur ai ouvert un CTO

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #11 02/09/2022 16h01

Membre (2016)
Réputation :   246  

Bonjour à tout le monde

  Lors d’ un décès, il y a une montagne de démarches !

Voici la liste à faire et les délais selon la situation du/de la défunt(e) :
Je dois faire face au décès d’un proche | Service-public.fr

Formalités décès : guide complet des démarches après décès 

Effectivement , une liste de points à noter sur un cahier-répertoire, laissé bien en évidence, genre par exemple :
Liste des démarches à faire, à imprimer et garder  (temporalité par onglets)

Premier onglet :

      Urgences :
Nom/tel
-du médecin,
-De l’ organisme choisi pour les obsèques, s’ il y en a un, ou volontés posthumes (don d’ organes ou pas, choix d’obsèques (enterrement et où, crémation..)
-De l’ assurance Décès (capital en urgence)
-des amis et famille à prévenir (on ne pense pas ou ne connait pas tout ceux/celles que le défunt(e) voulait informer)
- désignation sur feuille libre d’ un éventuel "mandataire"(bénévole ou leg "en remerciement") donc habilité à faire toutes les démarches à la place d’ autrui, si la proche famille n’ est pas "paperasse" ou n’ existe pas --->  C’ est plus large qu’ un "exécuteur testamentaire", car il agit dès le décès, et pour tout, avant l’ ouverture du testament (son seul rayon d’ action : vos volontés testamentaires, non-habilité pour démarches autres)
- Endroit où trouver tous les identifiants et codes des sites nécessaires (peut être sous forme de jeu de piste/message "mon endroit préféré pour lire/boite du cadeau de Noël/photo de grand-mère/ dossier "nom X"..)
..

2ème onglet
Papiers état civil, testament, notaire..

3ème onglet :

sécu, mutuelle,
travail/chômage/retraite
Assurances (AV, auto, maison, ..)
Banques
Placements
impôts
……

4 ème onglet :

Volontés diverses :
Attribution de la voiture/bijoux ou souvenirs/collections …
Animaux à qui ..
Noms et organismes divers ("association X/maison de retraite/ hôpital pour mes livres, matériel de travaux manuels…;  Emmaüs pour des meubles/brico/.., Club X pour telle chose, etc…

J’ avais fait ça il y a une vingtaine d’ année, mis à jour régulière au fur et à mesure des modification de travail, ou contrats … Et il faut que je réactualise, car non-fait depuis 5 ans !sad

Donc cette file est excellent pour me rappeler à mes devoirs; mon entourage n’ étant pas du tout "démarches", il faut que je (ré)informe ma "mandataire" des évolutions !

-


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 03/09/2022 15h26

Membre (2013)
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   348  

Rapport au post de mimizoe

L’idée d’un classeur bien organisé est plutôt bonne, mais attention tout de même. Le claseur contient des données extrèmement confidentielles, qui ne doivent pas être accessible trop facilement non plus.

Par exemple :
- la copie du testament … Non ! Le testament s’inscrit au fichier des dernières volontés en France, et se dépose chez un tiers de confiance sinon. Il ne doit pas être asccessible, modifiable trop facilement tant par vous (au risque de le modifier en l’invalidant) que par un tiers qui voudrait "le soustraire".
- les informations sur les assurances décès et vie, même les comptes … peuvent générer des problèmes, les bénéficiaires prennent connaissance et agissent en conséquence pour obtenir une adaptation.
- le mandataire, oui, mais attention … il faut bien définir ce que vous voulez qu’il puisse faire, domaine par domaine, et donc comment lui donner les pouvoirs suffisant pour qu’il puisse agir. Il ne suffira pas de dire "je désigne untel comme mandataire" pour que la banque accepte que untel ait accès aux comptes ou effectue des opérations bancaires.

Le conjoint survivant est administrativement incompétent ? Peut être, néanmoins, c’est lui le survivant, c’est lui qui signe certains éléments. Idem pour les enfants majeurs, et pour les mineurs, c’est par défaut leur représentant légal qui est légalement le signataire.

Donc un conseiller qui ne fait que parler, pas de souci, mais pour transférer des pouvoirs, il faut réfléchir sérieusement et adapter la notion "désigner sur papier libre" fonction de l’usage voulu.

Conséquence : le "classeur", oui, mais via un tiers de confiance qui peut "donner accès" au classeur lors de l’évènement, sans que ce classeur soit "bien en évidence". Ce peut être un classeur sous coffre, et code d’accès près d’un tiers, ou plus formel (banque, notaire, accès via le testament, etc, etc, etc, etc)

Avec un conjoint administrativement, financièrement, patrimonialement incompétent, j’ajouterai qu’en présence d’enfant, vous devriez, par voie testamentaire, désigner des administrateurs de bien pour les enfants, avec pouvoir d’intervention sur le patrimoine successoral jusqu’à 25 ans, exactement comme dans le cadre d’un pacte adjoint pour une donation à mineur. Il faudra justifier le délai de gestion, et cadrer un peu le pouvoir de l’administrateur. Par exemple, limiter l’administration à 22 ou 23 ans, c’est à dire à la fin d’un cycle d’étudiant … par exemple en limitant la possibilité pour le mineur devenu majeur de vendre le patrimoine avant la fin du délai d’administration, mais en restant libre d’user des revenus du patrimoine, passé les 18 ans, histoire de lui conserver sa liberté de majeur quand à son autogestion.

A noter que l’administateur comme le "mandataire" précédent … pensez à doubler / tripler. Le cas idiot : désigner son meilleur ami comme administrateur de biens, sortir avec ce meilleur ami et avoir ensemble un accident.

La plus grosse problématique d’un décès inopiné et surtout "jeune" (dans le sens avant la génération précédente ou largement en dessous d’un décès prévisible compte tenu de l’état de santé connu ou de l’espérance de vie), ce sont les données numériques, et là aussi : comptes, assurances, portefeuilles, etc ….

Donc dans l’idée du classeur aussi :
- scinder (ou non, c’est un choix) sur des mails spécifiques des usages spécifiques. Par exemple, le mail relation administrative pour les comptes bancaires, le fisc, etc .. mais à part le mail "participation à l’association Cresus", ou en encore "mail dédié club ski" ou encore … Ainsi, vos héritiers qui n’ont pas nécessairement besoin d’accéder à l’ensemble de vos mails pourront accéder uniquement aux boites que vous voulez transmettre.
- idem pour les disques de stockage. Vous pouvez avoir des documents numériques à transmettre d’un coté à vos héritiers dans l’ensemble, mais aussi à un seul héritier (si leg spécifique d’un bien, peut être que les données correspondantes ne concerne que l’héritier désign), ou à des collègues (travail associatif, par exemple, avec des éléments que vos héritiers ne sont pas sensés lire).

Pour ceux qui ont des sociétés, peu importe l’usage, bien prendre en compte la continuité de la société et l’urgence ou non de cette continuité. Ainsi que le suivi réactif des obligations. Si vous avez 6 mois de retard dans vos facturations, et aucun élément pour émettre les factures ailleurs que votre tête ou votre classement que personne ne comprend, c’est potentiellement des factures qui ne seront jamais établies (ne pas faire confiance à un client pour exiger de payer une facture qu’il n’a jamais recu).

Dernier point, le plus important.

Penser à tout cela en cas de décès n’est pas évident, surtout quand on est relativement jeune. Mais il faut aussi penser indisponibilité suffisante pour générer un problème.

Je ne pense pas un WE ni même 1 semaine voire 1 mois de vacances. Je parle d’indisponibilité de la seule personne pouvant gérer ce que vous pensez devoir intégrer dans une stratégie "décès inopiné"

Quid d’un coma prolongé sur accident ? Quid d’un dommage cérébral impliquant incapacité ? Incarcération préventive (un cas qui n’est jamais prévu) ? et tous les autres cas d’indisponibilité que vous pourriez imaginer.

Vous noterez que la technique Gmail n’est pas nécessairement adaptée pour différencier un décès pur d’un coma de 6 mois. Pourtant, les suites que vous devriez prévoir ne sont pas les mêmes.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 03/09/2022 23h18

Membre (2013)
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   348  

FunnyDjo a écrit :

La solution gmail me correspond. Quelles sont les chances de se réveillé fonctionnel d’un comas de 3 mois et que votre mandataire en ai profité pour siphonner vos comptes si ce n’est pour payer vos dépenses hospitalières.

Suite à ce message en réputation …

La question gmail  dans le cas décès ou autre se pose sur certaines hypothèses.

Premièrement, en coma, vous n’êtes pas décédé, donc pas de succession, donc la problématique de transfert de la compétence n’est pas la même qu’en cas de décès, puisque les "bénéficiaires" ne sont pas les mêmes.

Deuxièmement, un seul coma long peut effectivement poser la question de la probabilité de réveil … ce qui ne change pas le fait que tant que vous êtes vivant, il n’y a pas de succession … par contre, dans certains cas, il se peut qu’une hospitalisation longue nécessite des comas provoqués pour raisons thérapeutiques, fonction par exemple d’opérations successives ou de complications.

Il faut donc bien distinguer la question du décès pur, qui provoque un transfert de propriété, d’une indisponibilité temporaire (cas d’une hiospitalisation longue rendant la prise de décision impossible) ou permanente (typiquement, l’accident cérébral vous rendant inapte, mais néanmoins vivant, ou le coma durable)

Dernière modification par xazh (03/09/2022 23h23)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 04/09/2022 09h53

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   555  

mimizoe1 a écrit :

Effectivement , une liste de points à noter sur un cahier-répertoire, laissé bien en évidence, genre par exemple :

Si vous avez un gestionnaire de mot de passe, vous pouvez normalement créer des documents sécurisés.

Du coup avec la récupération gmail, votre conjoint(e) pourra récupérer l’accès à votre coffre sécurisé et récupérer ainsi tous les sites où vous êtes inscrits (dont assurances, banques, etc.), les mots de passe correspondants, et toutes les informations nécessaires que vous voulez, sans avoir à créer un jeu de piste ou laisser trainer ces informations dans un cahier.

Siocnarf a écrit :

Pour éviter ça, nous avons souscrit des assurances décès avec un capital suffisant pour couvrir les DMTG. Ca ne coûte pas très cher à l’année et c’est à fonds perdus, mais c’est mieux que rien pour le moment.

Sauf erreur de ma part les assurances décès sont les assurances parmi les plus rentables pour les assureurs (du coup probablement pas pour l’assuré). Si vous êtes salarié, votre prévoyance vous couvre normalement déjà pour pas mal de choses avec un capital assez conséquent. A voir si vous avez besoin de plus.

Puis, dans la lancée, il m’est venu à l’esprit un problème (de plus) dans l’hypothèse malheureuse d’un décès simultané de ma femme et moi.

Si vos enfants sont mineurs n’oubliez pas aussi de prévoir à qui sera confié leur garde, etc.
Au delà du purement pécuniaire, c’est pas négligeable.

Dernière modification par Geronimo (04/09/2022 09h59)


Team Pfizer 2+1.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 04/09/2022 12h12

Membre (2011)
Réputation :   42  

Merci d’avoir lancé cette discussion très intéressante et qui nous concerne tous.
Je suis comme vous : épouse totalement ininteressee, l’idée du classeur me semble indispensable.
Pour faire avancée la discussion, je reviens sur l’idée de l’assurance décès pour payer les droits de succession des enfants: savez vous s’il est possible de prendre une assurance décès pour le père ( moi) âgé de 60 ans, de ma femme âgée de 62 ans au profit de notre fils unique ( 22 ans) pour qu’il puisse payer les environ 800.000 euros de droits de succession si les deux parents décédaient ensemble?
Et, éventuellement, savez vous si une telle assurance coûte cher pour un tel capital à notre âge ?

Hors ligne Hors ligne

 

#16 04/09/2022 12h45

Membre (2014)
Réputation :   74  

Il y a la solution du coffre fort numérique notarial
DÉPÔT ÉLECTRONIQUE NOTARIAL - Notaires du Grand Paris

Hors ligne Hors ligne

 

#17 04/09/2022 16h25

Membre (2016)
Réputation :   246  

patrick a écrit :

Pour faire avancée la discussion, je reviens sur l’idée de l’assurance décès pour payer les droits de succession des enfants: savez vous s’il est possible de prendre une assurance décès pour le père ( moi) âgé de 60 ans, de ma femme âgée de 62 ans au profit de notre fils unique ( 22 ans) pour qu’il puisse payer les environ 800.000 euros de droits de succession si les deux parents décédaient ensemble?
Et, éventuellement, savez vous si une telle assurance coûte cher pour un tel capital à notre âge ?

A mon avis, primes très élevées …wink
    Sans compter que je ne suis pas sûre qu’ un tel montant de capital soit possible ? hmm Mais bon, je ne suis pas assez riche pour avoir envisagé un tel montant de capital nécessaire pour couvrir les frais post-décès..

     Faites des simulations en ligne, au hasard des assureurs ou banques, pour avoir déjà un ordre de grandeur et des possibilités …

    D’autre part, le montant des frais de succession estimé me parait important : Peut-être pourriez-vous alléger cette facture en parcourant cette file ?   Comment optimiser la transmission de 2 M€ à ses descendants ?

@FunnyJoe (réponse au point de réputation)
 
      J’ ai formulé sur papier libre une "habilitation" à une amie, genre "je désigne Mme X comme mandataire pour pouvoir faire, en concertation expresse avec mon héritier, toutes les démarches administratives, notariales, fiscales et financières nécessaires post décès, jusqu’ au dénouement de la succession", avec legs en remerciement de X €, déblocable par mon fils à l’ issue de sa "mission", sur les espèces héritées.
      Il faut que je l’ affine, sur le modèle d’ un "mandat de protection future"
Mandat de protection future | Service-public.fr

       Elle est au courant, mon fils aussi et ont signé tous les 2 leur accord;
Cette délégation peut être aussi à l’ initiative de mon fils (il désigne quelqu’ un pour le représenter dans ces démarches), mais a l’ avantage d’ être immédiatement mise en place pour les 1ères choses à faire (déclaration du décès, demandes d’ actes +++ en mairie, …etc ..).
        Mon fils étant basé à 8000KM, ne pouvant  être disponible facilement (militaire en longues missions à l’ étranger), et … avouons-le, pas paperasse! cela lui simplifiera cette corvée à venir… wink

    Je précise que la mission confiée consiste aux démarches post-décès mentionnées dans le guide en lien, démarches "du quotidien", et non gestion à long terme d’ un patrimoine., qui sera du ressort de mon fils, "majeur et capable"…(ou d’ une délégation).

    Si le cas s’ avère nécessaire ou utile , on peut envisager "un mandat à effet posthume"
mandat a effet posthume - Lilo
Le mandat à effet posthume : comment fonctionne-t-il ?

    En attendant, je m’ allège peu à peu (donation, usufruit, vente immo, désencombrement des choses envahissantes -plutôt louer ponctuellement que posséder inutilement la plupart du temps, afin d’ être le plus liquide et l’ esprit léger, et la transmission facilitée  smile

   Cette file m’ a fait également réfléchir en cas de "défaillance" du mandataire (décès, déménagement, handicap, ..);
    Il faudrait que je trouve une solution "à défaut", mais c’ est difficile de trouver une personne en qui avoir pleinement confiance, qui soit capable de gérer tout ça, disposée à le faire, …  Dans mon entourage, c’ est moi (ou elle!) qui gérons la plupart des démarches de nos relations.

    Je vais me renseigner auprès du juge et associations de tutelles si cela pourrait rentrer dans leurs missions, à la demande "civile" d’ un particulier …  Mais j’ en doute FORT, et les délégués salariés étant souvent débordés ….

    A moins de contacter des délégués "à leur compte" ? (liste d’ "experts" indépendants, pour des missions ponctuelles, qui existe chez les juges : A base de candidature, d’ entretien et de mini- enquête de moralité par la gendarmerie ;  elle concerne des "tuteurs", "expertises techniques", "médicales", etc …) 
Je l’ ai été en tant qu’assistante sociale pour les enquêtes sociales des juges - tutelles, enfance, famille,  ..  Coucou Aleph1 wink,

   Je vous tiendrai au courant si j’ ai trouvé des "pistes" d’ organismes ou associations pouvant faire ces démarches …

Bon dimanche …


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 04/09/2022 17h40

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   976  

INTJ

patrick a écrit :

savez vous s’il est possible de prendre une assurance décès pour le père ( moi) âgé de 60 ans, de ma femme âgée de 62 ans au profit de notre fils unique ( 22 ans) pour qu’il puisse payer les environ 800.000 euros de droits de succession si les deux parents décédaient ensemble

Avec l’assurance décès que j’ai, ils disent pouvoir assurer jusqu’à 67 ans et jusqu’à 10Me, mais la prime risque d’être très élevée.

Assurer sa famille - Prévindi - Afi Esca

Les « plus » du contrat Prévindi Famille

    Capitaux assurés jusqu’à 10 000 000 € pour les moins de 67 ans
    Des questionnaires médicaux et professionnels simplifiés
    Aucune exclusion dos/psy (sauf antécédents nécessitant une étude compagnie)
    Vos pratiques sportives après souscription sont assurées sans nouvelles démarches à effectuer.
    Irrévocabilité de la décision médicale : quelle que soit l’évolution de votre état de santé (suite maladie ou accident) entre la signature du questionnaire médical et la prise d’effet du contrat, la décision communiquée reste inchangée !
    Pas de majoration de tarif pour les fumeurs occasionnels


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#19 04/09/2022 17h44

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   555  

spot a écrit :

Il y a la solution du coffre fort numérique notarial
DÉPÔT ÉLECTRONIQUE NOTARIAL - Notaires du Grand Paris

Pour parler d’un service de dépôt sécurisé, un site en http qui redirige lui même vers un autre site en http (forcer une connexion https ne marche pas), ça n’inspire pas trop confiance personnellement (le reste l’est peut-être)

Dernière modification par Geronimo (04/09/2022 17h47)


Team Pfizer 2+1.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 04/09/2022 17h58

Membre (2011)
Réputation :   42  

Oblible a écrit :

patrick a écrit :

savez vous s’il est possible de prendre une assurance décès pour le père ( moi) âgé de 60 ans, de ma femme âgée de 62 ans au profit de notre fils unique ( 22 ans) pour qu’il puisse payer les environ 800.000 euros de droits de succession si les deux parents décédaient ensemble

Avec l’assurance décès que j’ai, ils disent pouvoir assurer jusqu’à 67 ans et jusqu’à 10Me, mais la prime risque d’être très élevée.

Assurer sa famille - Prévindi - Afi Esca

Les « plus » du contrat Prévindi Famille

    Capitaux assurés jusqu’à 10 000 000 € pour les moins de 67 ans
    Des questionnaires médicaux et professionnels simplifiés
    Aucune exclusion dos/psy (sauf antécédents nécessitant une étude compagnie)
    Vos pratiques sportives après souscription sont assurées sans nouvelles démarches à effectuer.
    Irrévocabilité de la décision médicale : quelle que soit l’évolution de votre état de santé (suite maladie ou accident) entre la signature du questionnaire médical et la prise d’effet du contrat, la décision communiquée reste inchangée !
    Pas de majoration de tarif pour les fumeurs occasionnels

Il est probable, si l’on considère l’espérance de vie des deux conjoints, qu’il serait préférable de s’auto- assurer, en faisant par exemple un don manuel annuel du montant de la prime d’assurance, bloquée sur un compte, pour que l’héritier paie les droits par le jeu de la capitalisation de ce compte.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 04/09/2022 22h32

Membre (2016)
Réputation :   246  

Pourquoi pas ?

   Mais ce contrat de capitalisation viendra grossir la masse successorale  et donc les frais de transmission, contrairement à une assurance décès ..

   Pensez au maximum à diminuer vos frais de succession ! (voir le lien fourni)


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#22 05/09/2022 23h43

Membre (2021)
Réputation :   6  

Après un décès, c’est toujours compliqué pour les proches, en effet autant être le plus prévoyant possible.

On a mis en place (et on n’a pas d’enfant) :
- des accès aux documents importants
- le plus possible de comptes bancaires/placements à nos deux noms, important pour accéder aux liquidités le temps de la succession (devrait être plus pratique en amont aussi, si l’un de nous perd ses facultés mentales )
- des délégations croisées quant c’est possible.
- un contrat de mariage  en régime communauté universelle avec clause d’attribution
- un capital décès chacun de 350 000 euros.

Pour autant, un décès tout comme la vieillesse amène à coup sûr, des questions de maintien et de gestion de certains actifs. Ce n’est pas si évident de se substituer déjà entre conjoint pour certaines décisions, trucs à gérer, alors davantage pour des enfants ou des personnes tierces.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 06/09/2022 15h27

Membre (2011)
Réputation :   42  

Bonjour,

Pouvez vous nous dire combien vous payez de prime pour un capital décès de 350000 euros ( et votre âge si ce n’est pas indiscret)?

Hors ligne Hors ligne

 

#24 06/09/2022 20h55

Membre (2016)
Réputation :   246  

@Patrick

Message 17, conseil déjà donné :
  " Faites des simulations en ligne, au hasard des assureurs ou banques, pour avoir déjà un ordre de grandeur et des possibilités …"

Savoir que "machin a des primes de X€" ne veut RIEN DIRE ! Comme pour une assurance auto ….
Cela dépend du modèle, ancienneté, état, couverture choisie , inclusions et exclusions, âge, …
Un contrat peut être totalement différent d’ un autre, hormis s’ appeler assurance décès.
Inutile donc de demander aux membres "combien ils payent" …

Par contre demander un avis général sur les contrats ou les compagnies peut être intéressant :https://www.devenir-rentier.fr/p536669#p536669
Attendons la réponse de Maxicool ?..


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 Aujourd’hui 01h00

Membre (2021)
Réputation :   2  

Bonjour,

J’ai lu en diagonale le sujet, avec certaines publications de manière beaucoup plus approfondie.
Pour ma part, j’aurais peut être quelques notions/avis/observations par rapport à ce qui a été évoqué.
Par ex, l’organisation familiale :
* de mon coté certains décès ont "anticipé" la succession, et également l’idée de personnes de confiance permettent d’éviter de courir après les documents.
* pour les accès bancaires, je les listes en les divisant sur deux documents papiers distincts. Effectivement, outre les comptes à l’étranger dont les héritiers précisés sont simplement avisés par courriel enregistré dans l’interface, il ne m’est pas envisageable d’avoir ces accès "code/mots de passes" sous format informatique : deux personnes en qui j’ai confiance, qui ne se connaissent pas, ont chacun l’identifiant (et la page web concernée) pour l’une, pour l’autre la correspondance avec les mots de passe. Un document seul, est donc inutilisable.

Je tenais à rajouter deux notions :
* je ne compte absolument pas sur les précautions (légitimes et responsables mises en places, pour utilisateurs évidemment en droit d’en profiter) initiées par les gafamnt, notamment leur "en cas de décès", car un compte peut toujours se faire pirater, ou une hospitalisation c/m terme (moins de six mois) se produire et donner lieu à des surprises. Souvenons nous, certains malades médiatisés, notamment sur le thème de la fin de vie, sont restés allités plusieurs années et sans capacités cérébrale/intellectuelle possible !
En complément, je n’utilise plus les gafamnt, n’ayant plus rien chez eux à titre personnel. En cas de décès, je suis déjà dans une organisation simple (les personnes détenant les documennts précisés plus haut étant avisées du numéro à joindre en cas de problématique avec ma personne)
* je tiens également à épiloguer avec ces quelques mots de "Parias", dont l’auteure nous fait part de ce très bref moment de la vie courante où ce sujet lui a été abordé lors d’un départ en vacances de ses parents :

Quelques années auparavant, mes parents étaient partis en voyage avec mon frère et ma sœur, me laissant seule à la maison. Avant le départ, mon père avait insisté pour me donner une série de codes bancaires et mots de passe. « Ce sera toujours ça que t..u auras avant les autres », avait-il mystérieusement précisé. Quels autres ? Il ne répondit pas, cette phrase demeura une énigme et j’ignore toujours de qui on parlait ce jour-là, mais son mutisme laissait planer comme une menace. Il m’indiqua seulement le nom d’une personne qui était « au courant », ce qui ne laissait aucun doute sur la nature des aspects bancaires en question.

(ps: si la modération le juge inadéquat, je le retirerai)

Ah! Et le "one more thing" :
Je recommande également de ne pas fermer avant plusieurs mois les différents comptes, pas que bancaires, notamment pour voir (ou profiter) si la personne disposait de tarifs préférentiels (ex: abo  téléphonique avec très belle réduction), mais également parce que résilier un numéro de téléphone quelques mois après peut être une vraie complication pour s’authentifier ou vérifier certaines procédures (bancaires, médicales, etc) nécessitant une authentification type 3DSecure par sms !
Il en va de même pour les courriels : la différence étant que pour le précédent, c’est la résiliation ou l’impossibilité de prélèvements qui coupera après plusieurs mois la ligne concernée, quant aux courriels : l’absence de connexion c’est vingt quatre mois chez la plupart des prestataires (parfois beaucoup moins chez certains), excepté les fournisseurs de courriels associatifs… À prendre en compte avec prudence, car là où certains fournisseurs permettent de "recréer" l’adresse, chez les fournisseurs de service outre-atlantique, avant c’était cinq ans de délai, maintenant une adresse supprimée ou disparue est irrécupérable (meme remise à zéro).. grande prudence en cas de longue hospitalisation par ex..

Dernière modification par hrld (Aujourd’hui 02h38)


Parrain IB - Boursorama - Hello Bank - Fortuneo - et beaucoup d'autres!

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur