Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 09/11/2016 14h00 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Sur la victoire de Trump, j’ai légèrement mon compte IB tout en vendant du SPY. Je doit être avec un levier très faible voir nul à présent (difficile à dire avec les ventes de call). Le reste ne change pas.

Je trouve la baisse très modérée au regard de l’évènement. Le Brexit était une opportunité d’achat (impact moyen). Ici, ça me semble un impact moyen voire potentiellement fort et les marchés ne réagissent pas beaucoup …

Hors ligne

 

#52 31/12/2016 12h34 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Reporting du 4e trimestre 2016

Après deux années pas terribles, voici une reprise sensible de mon portefeuille. Je suis toujours très pénalisé par mon exposition aux émergents et ma sous-exposition forte aux US. Je finis même l’année avec un short de 10% de mon portefeuille sur le S&P500 !!

R Valor continue de caracoler bien aidé par son focus sur les GAFA américaines. 4e année de bonne performance pour ce fonds. Je rattrape un peu Carmignac Investissement qui n’a plus que 8 points d’avance.

Sur les valeurs, Société Générale a fait un bon incroyable de +50%. J’ai commencé à en vendre un peu pour renforcer Parrot et Scor. Scor est ma valeur défensive (voire obligataire), elle côte encore un peu en dessous de son ANR et devrait profiter de la hausse des taux (portefeuille de duration assez courte). Parrot a un peu remonté la pente, mais reste à la croisée des chemins. La vente de la division automobile permettra de se focaliser sur les drones et d’avoir du cash pour exécuter la stratégie. Mais il reste à voir quelle stratégie appliquer au regard de l’intensité concurrentielle.

Mon CTO est a présent plein (selon mon objectif). Au regard de mes anticipations, je vais plutôt remplir mon PEA-PME (pour acheter des nano caps techno) ou mes assurances vies pour pouvoir arbitrer sur des obligs dans le futurs si les marchés deviennent trop chers (et que les taux remontent bien). J’ai eu beaucoup d’apports en 2016, mais j’en aurais peu dans le futur a priori.

Stratégie 2017

Pas de changement globalement, je reste equity-only, value, sur-exposée sur l’asie/émergent, sous-exposé USA, avec une poche techno en construction.

Casino reste ma position principale (18% du PF). Après des années de mauvaises nouvelles en France puis au Brésil, on peut espérer du bon pour 2017. Pour enfin rembourser la montagne de dettes au niveau de Rallye.

Je compte continuer ma stratégie de vente de put pour gagner 10% annuel et qui me sert aussi d’option d’achat avec une décote d’environ 30%.

Trouver un remplaçant à Société Générale qui se rapproche à nouveau des 50€. Pour l’instant c’est Scor qui hérite des ventes partielles. Peut-être un tracker émergent ou revenir sur un tracker smart beta mondial. On verra.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2016-q4.png

Depuis 4 ans maintenant, mes 3 positions principales sont toujours les mêmes : Casino (avec pas mal d’arbitratges dans la galaxie, disons Rallye comme pivot), Wendel et Société Générale. Sur ces 5 années, ce n’est pas si mal a part Rallye (le Cac40 est avec dividende les autres non, Rallye a sortit 40% de dividende).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2016-q4-3_main.png

Hors ligne

 

#53 03/02/2017 15h20 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

En regardant par hasard le reporting IB, je viens de voir que mon portefeuille Interactive brokers (très orienté Asie) est revenu à l’équilibre depuis sa création (début 2014 soit 3 ans). Ceci après des montagnes russes entre +25% et -50%. Cela ressemble d’ailleurs peu ou prou à ce qui s’était passé sur mon PEA fin 2006.

De manière intéressante, en prenant l’ensemble des liquidités injectées (plus de la moitié est venue entre Q3 2015 et Q2 2016 et la valeur de ce jour on obtient un rendement de 30% soit l’évolution du CAC 40 sur la période ou du S&P 500 en USD (+70% en EUR).

Cela montre 2 choses :
- les vertus de l’investissement progressif (enfin ici de l’investissement relatif aux opportunités).
- l’importance du mental et de la persévérance.

Le portefeuille IB devient de plus en plus diversifié (des trusts anglais, de la techno) et n’a plus trop de levier donc il y aura moins de vagues de cette amplitude à l’avenir.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_ib-2017-02.jpg

Hors ligne

 

#54 01/04/2017 13h12 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Reporting du 1e trimestre 2017

L’année commence correctement, je suis en ligne avec les indices. Je continue de me rapprocher de Camignac Invest et j’ai dépassé mon "nouveau" benchmark.

Casino reste ma position principale mais elle baisse à 16%. J’ai vendu au profit de la création de trackers émergents (EEM et CE9). CNova a aussi été vendu avec une belle plus value (OPA). Rallye ajuste son dividende à son cash flow, ce qui implique que l’an prochain il n’y aura pas de dividende. Je pense que c’est sain. Après 8 année à avoir espéré une remontée du cours de Casino (et de son dividende), il faut arrêter de consommer des capitaux et commencer à s’attaquer à la montagne de dette.

Un peu de Société Générale a été vendu au profit de Scor pour son coté plus stable lors des récessions, les valorisations étant similaires (le potentiel de Scor étant moindre cependant).

J’ai arrêté ma stratégie de vente de put (je garde le stock). Je ne trouve pas grand chose d’intéressant et la liquidité sur les durations longe me semble avoir disparue. En même temps la volatilité des marchés est faible.

J’ai vendu Sumitomo Corporation, je cherchais à réduire le levier sur IB et c’était en plus value et je n’en attendais plus grand chose.

Stratégie à venir

Globalement, je reste equity-only, value, sur-exposée sur l’asie/émergent, sous-exposé USA, avec une poche techno en construction.

Par contre, je suis depuis 6 mois en mode réduction de la voilure et du risque. Plus de levier, du beta qui se réduit et moins de concentration.

Bref, je me prépare un peu pour la prochaine crise même si elle reste hypothétique. Je suis assez content de mon portefeuille et je m’ennuie.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2017-q1.gif

Hors ligne

 

#55 02/07/2017 12h33 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Reporting du 2e trimestre 2017

L’année continue très bien pour mon portefeuille.

Le plus significatif est la vente de 30% de ma ligne Jardine Strategic qui était en plus value de 50%. J’ai renforcé ma ligne d’Overstock et initié une ligne en SoftBank. Toujours dans l’optique d’investir sur de la techno de second rang (i.e. hors des GAFA qui sont trop exposées).

J’ai continuer à réduire un peu l’exposition Casino pour réduire le risque de concentration.

Je continue de réduire mon exposition globale, avec une position cash net de 2% (vs -16% l’an dernier).

Stratégie à venir

Globalement, je reste equity-only, value avec un touche growth, sur-exposée sur l’asie/émergent, sous-exposé USA, avec une poche techno en construction.

Je me prépare toujours lentement pour la prochaine crise même si elle reste hypothétique.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2017-q2.jpg

Dernière modification par JesterInvest (02/07/2017 12h39)

Hors ligne

 

#56 05/08/2017 23h55 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Petite réflexion sur mon portefeuille chez IB. Ci-dessous, mes positions longues et courtes.

En vert, le cœur de portefeuille, avec dans le passif l’actif net et à l’actif mes fonds/trust/conglomérats/sociétés d’investissement. Une très forte composante Asie (AAS, J37 et 142), value (BTEM) et techno (SMT).

En dessus de cela, une couche stock picking qui est hedgée. En jaune, Overstock qui est compensé partiellement par Wayfair en position courte.

En bleu de la techno (et U96, une utilities asiatique) compensé par une short sur le S&P500. Je pense compenser Intel par Nvidia selon les résultats Q2.

Sur les valeurs spécifiques en short, je pense avoir des gardes fous pour éviter les cygnes noirs (achat de call à 20% au-dessus du prix). Au regard du coût d’emprunt des $ et de la volatilité, il faudrait peut-être regarder du coté des options pour la part S&P500.

Je suis peut-être dans la justification, après coup car au regard du coût des short, il serait plus simple d’alléger à l’actif. Sauf impact de la fiscalité (qui me coûterait 5-9% sur les positions à alléger).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2017-08-05_-_ib.png

Hors ligne

 

#57 30/09/2017 13h37 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Reporting du 3e trimestre 2017

L’année continue très bien pour mon portefeuille qui dépasse les 100% de plus value depuis l’origine. Toujours en retard sur R Valor, mais une avance qui s’agrandie sur les autres comparables.

Overstock a bien explosé ce trimestre. Manque de chance pour moi, j’avais vendu des covered call sur une partie de mon exposition.

La galaxie Casino a de nouveau souffert sur le mouvement d’invasion d’Amazon dans le retail physique.

Sur mon portefeuille IB, j’ai vendu mon short SPY et commencé à utiliser des options pour optimiser le rendement pour là encore me protéger contre une baisse des marchés (mais pas que).

Sur la stratégie, j’ai continué à augmenté mes liquidités (de 2% à 4%) au regard des marchés très biens valorisés.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2017-q3.jpg

Hors ligne

 

#58 31/12/2017 14h37 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Reporting du 4e trimestre 2017

11 ans de reporting !!

L’année se termine bien vu que je suis devant mes comparables. Il faut être honnête, c’est Overstock et la frénésie autour des cryptomonnaies qui en est pas mal responsable.

En tout cas, sur 2016 et 2017, mon compte Interactive Broker aura été le moteur de la performance (+38% l’an dernier, +40% cette année). Il est d’ailleurs passé d’un levier important début 2016 à une situation relativement défensive (un peu de cash, des covered call, des put sur le SPY et 2/3 shorts). L’exposition résiduelle est difficile à déterminer, mais d’environ 50%.

Sur le PEA, la Société Générale et Casino sont bien sûr les poids morts de cette année ce qui compense leur performance de l’an dernier. Ils restent cependant peu cher.

Stratégie à venir

Sur la stratégie, je reste majoritairement equity, value, sur-exposée sur l’asie/émergent, sous-exposé USA, avec une poche techno en construction et une poche type hedge fund.

Cette poche hedge fund consiste tant à générer du résultat sans une exposition significative au marchés que de définir des stratégies de couvertures de risques.

Clairement, je cherche à éviter un autre 2008.

Par exemple, une de mes stratégies et d’acheter des call très hors de la monnaie sur le SPY quand la volatilité est très basse. Ils ne coûtent quasi rien disons 0,2% à 1 an. Mon anticipation est que le SPY aura un pic vers le haut avant de crasher. Donc une fois le strike atteint, je vendrais le SPY (couvert par le call).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2017-q4.png

Dernière modification par JesterInvest (01/01/2018 11h47)

Hors ligne

 

#59 31/12/2017 18h41 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   354 

Bonnsoir JesterInvest,

Tout d’abord toutes mes félicitations pour ces 11 années de reporting.
J’apprécie le fait que votre compte Interactive Brokers fut le moteur de votre performance, c’est en effet un excellent intermédiaire, avec des frais tout a fait raisonnable ce qui permet en effet de pouvoir acheter et vendre sans se soucier de l’incidence de ces frais.
Pour moi aussi Interactive Brokers fut une révélation.

JesterInvest a écrit :

Reporting du 4e trimestre 2017

11 ans de reporting !!

L’année se termine bien vu que je suis devant mes comparables. Il faut être honnête, c’est Overstock et la frénésie autour des cryptomonnaies qui en est pas mal responsable.

En tout cas, sur 2016 et 2018, mon compte Interactive Broker aura été le moteur de la performance (+38% l’an dernier, +40% cette année). Il est d’ailleurs passé d’un levier important début 2016 à une situation relativement défensive (un peu de cash, des covered call, des put sur le SPY et 2/3 shorts). L’exposition résiduelle est difficile à déterminer, mais d’environ 50%.

…/…
Stratégie à venir

…/…

Par exemple, une de mes stratégies et d’acheter des call très hors de la monnaie sur le SPY quand la volatilité est très basse. Ils ne coûtent quasi rien disons 0,2% à 1 an. Mon anticipation est que le SPY aéura un pic vers le haut avant de crasher. Donc une fois le strike atteint, je vendrais le SPY (couvert par le call).

Je note également que vous allez vite en besogne, 2018 ne débute que demain, et pour vous cela est presque deja terminé… wink. Je plaisante… il s’agit d’une erreur d’inattention.

Vous mentionnez "(un peu de cash, des covered call, des put sur le SPY et 2/3 shorts)".
J’imagine que vous vendez de CALL  tout en ayant les titres en portefeuille. "covered Call"

Par contre concernant les PUT sur SPY; s’agit-il de vente de PUT ou d’achat de PUT.

"L’exposition résiduelle est difficile à déterminer, mais d’environ 50%."
"La position d’un opérateur est l’exposition résiduelle que présente son bilan au risque de fluctuation des cours à un moment donné."
Je ne suis pas sûr de comprendre… pouvez vous développer?

JesterInvest a écrit :

Par exemple, une de mes stratégies et d’acheter des call très hors de la monnaie sur le SPY quand la volatilité est très basse. Ils ne coûtent quasi rien disons 0,2% à 1 an. Mon anticipation est que le SPY aura un pic vers le haut avant de crasher. Donc une fois le strike atteint, je vendrais le SPY (couvert par le call).

Je peux en effet acheter
Un CALL SPY $310 Jan 18’2019  le spread est Bid $0.69 Ask $0.78
le cout de cet achat est en effet  $0.78  ce qui représente par rapport au Strike se $310 un taux de 0.2419 % pour 1 an

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_screen_shot_2017-12-31_at_94757_am.png

Le cours actuel du SPY est $268.87 un strike de $310 est en effet très OTM (très hors de la monnaie)
La volatilité est au plus bas Le VIX est a $11.04.
Le SPY en après clôture a baissé a $266 contre 267.87 a la clôture

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/3097_screen_shot_2017-12-31_at_91802_am.png

Je ne comprends pas comment vous allez vendre le SPY une fois le strike atteint, allez vous vendre l’ETF a découvert ?
Pouvez vous illustrer votre stratégie par un exemple ?


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#60 01/01/2018 13h23 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Merci de votre message Miguel, je peux rentrer plus en détail sur les opérations sur options, mais cela reste encore à un stade assez "jeune".

1. Le short SPY (ETF sur le S&P500) amélioré

J’avais historiquement une position short sur le SPY en 2016/2017 pour réduire le beta de mon portefeuille leveragé aux environs de 1. Comme je l’avais indiqué le 05/08, le cash reçu en contrepartie de mon prêt de titre ne venais pas améliorer ma situation de cash (IB ne rémunère qu’à partir de 100k€ et c’est un compte séparé de celui de la marge). Ceci n’était pas optimum.

En allant sur le marché des options, je peux profiter du cash que ces shorts devraient me rendre (car sinon des markets markers feraient un arbitrage).

Le 04/10/2017, j’ai par exemple ouvert une position d’achat de PUT échéance 21/12/2018 avec un strike de 300 pour un prix de 48,03. Le SPY était à 252 et le VIX était bas vers 9,5. C’est donc comme un short sur le SPY pour un coût de 0,03 sur 1 an auquel il faut déduire les dividendes (2% annuel).

L’opération est donc environ 2% plus rentable que de faire un short SPY dans mon cas (le gain du collatéral qu’IB ne me partageait pas). La solution demande de mettre du cash cependant (20% du notionnel, mais actuellement j’en ai qui ne me rapporte rien non plus).

2. Le call / short SPY

Le problème de la solution 1, c’est bien sur que si le SPY monte, on se prend une perte. Donc l’idée du trade que je présente vient de cet article. En gros dans une phase de bulle, on finit souvent par une courbe exponentielle.

Sauf que le marché optionnel lui est bien parti pour rester en mode linéaire sans trop de bosses.

J’ai donc acheté par exemple un CALL 270 échéance 16/02/2018 le 31/10/2017 (le SPY était à 257,4) pour un coût de 0,53 (0,2% du notionnel, mais pas en annuel). On y est presque vu que l’on finit à 266, mais atteint 269 en intraday. Le call vaut à présent 2,31.

Mon idée n’est pas de chercher un gain spéculatif sur la hausse, mais de shorter le SPY (possiblement avec la version 1 précédente) quand le cours aura atteint 270. Ainsi je serais protégé de toute hausse tant que le call restera en vie, tout en gagnant l’intégralité de la baisse. Je pourrais aussi vendre le call et acheter un put au même strike selon les prix.

L’idée, c’est d’avoir un PUT à la monnaie mais sans payer cher. Bien sur pour que cela fonctionne, il faut que les conditions soient réunies (une période de volatilité basse pour faire les achats avant une exponentielle bullesque).

3. Les covered call sur sous-jacent volatiles

Comme tout le monde, je vends quand ça semble cher. Les options permettent de placer l’ordre avant que le cours de vente soit atteint et d’être rémunéré pour ça.

Sur Overstock par exemple, à un cours de 60$, j’ai pus vendre des call à 80$ échéance janvier 2020 pour 20$ soit 15% annuels. Il y a bien sur le risque que les fondamentaux change entre temps (là c’est quand même 2 ans) et bien sur, si le cours dépasse le 80$, on n’y participe plus.

Sur la même valeur, j’ai aussi mis vendu un PUT strike 30 à échéance janvier 2020 pour 10$ (pas le même jour).

Bien sur, la monde n’est pas parfait, j’avais mis pas mal de covered call à un strike de 22,5$. Je crois que ça me faisait gagner 2$ (échéance courte à mars 2018), le cours actuel étant de 60$ vous voyez le coût d’opportunité (mais j’aurais peut-être vendu de toute façon à un moment).

4. Les tentative call sur sous-jacent peu volatiles

Dernière stratégie, acheter des calls sur un titre d’apparence (enfin dans le prix des options) peu volatile pour spéculer à la hausse. Je l’avais fait sur Intel en achetant un call strike 42 quand la valeur était à 36. Cela ne coûtait pratiquement rien. J’ai du vendre à 45.

C’était aussi une couverture sur un short de l’action NVIDIA (qui était trop volatile pour le faire par les options). Acheter un PUT sur NVIDIA aurait été bien trop coûteux. Donc shorter nvidia et un call sur Intel n’est pas parfait, mais bien moins cher (d’ailleurs je n’ai plus le call Intel, mais j’ai encore le short NVIDIA)

En conclusion, j’essaie de profiter de la sophistication et de la liquidité des marchés US pour exprimer très précisément ce que je veux faire. J’espère que c’est plus clair.

Sur mon exposition, il faudrait que je convertisse les options en notionnel pondéré par leur delta (j’ai beaucoup d’options hors de la monnaies donc avec un delta < 1). Une variation de prix entraînant un changement significatif des delta, l’exposition pourrait très bien passer de 50% aux cours actuels à 60% si le SPY varie de 5%. Delta qui varient aussi avec le passage du temps.

Dernière modification par JesterInvest (01/01/2018 13h55)

Hors ligne

 

#61 01/01/2018 22h36 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   354 

Merci de vos réponses, JL
Lorsque je vous lis j’ai l’impression de ne rien savoir et de ne rien comprendre.
Par contre lorsque j’approfondis et que je fait les calculs je suis d’accord avec vous.

Votre réponse #1

Le 04/10/2017,en ouverture achat de 1 PUT échéance 21/12/2018 avec un strike de $300 pour un prix (premium) de $48,03.

Le SPY était à 252 et le VIX était bas vers 9,5.

C’est donc comme un short sur le SPY pour un coût de 0,03 sur 1 an auquel il faut déduire les dividendes (2% annuel).

L’opération est donc environ est donc 2% plus rentable que de faire un short SPY dans mon cas (le gain du collatéral qu’IB ne me partageait pas). La solution demande de mettre du cash cependant (20% du notionnel, mais actuellement j’en ai qui ne me rapporte rien non plus).

Donc en achetant le PUT Strike $300  maturité 21/12/2018, Vous vous offrez la possibilité de vendre le SPY à $300 alors qu’il ne vaut que $252 au moment de votre prise de position.

Le coût réél est en effet de $0.03

Au 29/12/2017  le SPY Cotait $267.87 a la clôture un cours plus élevé que lors de votre prise de position.
et en regardant le premium nous avons un Bid à $33.84 et un Ask à $34.66
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/3097_screen_shot_2018-01-01_at_15146_pm.png
Donc en extrapolant il est possible de dire que le premium vaut approximativement (33.84+34.66)/2=$34.25
Donc si vous aviez clôturé votre position à cette échéance (vente de votre achat de PUT) vous auriez eu une moins value de $48.03-$34.25 = $13.78 (X nbre de lots X 100)
Il reste encore du temps  (maturité 21/12/2018) --- Jusque là c’est tout à fait clair.

Dans le dernier paragraphe vous dites  "L’opération2% plus rentable que de faire un short SPY dans mon cas"
Vous auriez vendu l’ETF SPY a découvert  $252 pour le racheter a $267.87. différence -$15.87
cela aura coûter en effet $2.09 de plus que de passer par un achat de PUT.
Tout a fait en accord avec vous la VAD est toujours plus onéreuse que la vente de PUT.
Je ne rentre pas plus dans les détail.

Votre réponse #2

Je viens d’illustrer le fait que

Le problème de la solution 1, c’est bien sur que si le SPY monte, on se prend une perte

Bien vu pour l’achat du CALL

Et je découvre Kevin Muir the Macro Tourist cet article que vous avez mentionné.
Pas évident mais lorsque l’on creuse un peu … c’est convainquant.
Je suis en train d’écouter le "In search of the next great trade…" | Kevin Muir et les interview suivants.

Merci pour votre réponse détaillée, et pour m’avoir fait découvrir Kevin Muir et les interviews de Aaron Fifield.

Meilleurs voeux pour 2018 et à bientôt de vous lire .

Dernière modification par Miguel (02/01/2018 02h35)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#62 02/01/2018 10h51 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Miguel, si je apporter une pierre à votre édifice, vous m’en voyez ravis car j’en ai déjà emprunté pas mal chez vous (sur les options et sur AAOI qui vient de chez vous il me semble). Je vous en prend aussi le lien vers l’interview et Aaron Fifield que je ne connaissait pas non plus. Comme quoi, c’est bien l’intérêt de ce forum. smile

Juste pour préciser les 2% viennent des dividendes que l’on paye en shortant le SPY (mais qui ne se voient pas dans le cours) alors que les options n’ont pas le gain/coût des dividendes. Dans votre cas, le passage par des option est plus avantageux car comme le cours a monté et la volatilité un peu aussi, la valeur temps de l’option s’est accrue. C’est encore un avantage supplémentaire des options on va dire.

Hors ligne

 

#63 06/02/2018 09h17 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Un petit retour sur ma stratégie atypique de couverture vu les évènements récents.

J’avais donc (et j’ai toujours) des PUT et des CALL (tous achetés) sur des maturités plus ou moins longues mais avec un prix d’exercice toujours très important (SPY 270-320 en commençant quand le SPY était vers 250). Globalement, j’étais donc à dire que soit le SPY allait monté fort (melt-up), soit il allait baissé, mais qu’en tout cas il n’allait pas rester dans ma zone de perte (260-290?). De manière préférable, qu’il monte en melt-up puis qu’il baisse.

Le tout a été payé avec des premium quasi négligeable mais avec un risque de capital important sur les PUT (qui sont comme un short).

Sur les calls, je vais prendre l’exemple du CALL 270 16/02/2018 acheté pour 0,53$ en octobre (SPY 257,40). J’ai pu revendre ce call pour 3,48$ quand le SPY est monté au dessus de 270, je l’ai remplacé par un PUT SPY 265 échéance 03/01/2018 (pour me laisser un peu plus de temps). Ce PUT est aujourd’hui à 12,25$. J’avais un autre call à strike 280, mais celui-ci je l’ai vendu quand le SPY était à 285 sans le remplacer (achat 0,27 aussi, revente 9,43). A ce moment le VIX était déjà à 13, ce qui m’a donné des profits plus important à la vente, mais les calls/puts devenaient très chers.

Sur les puts, le bon exemple est un PUT 300 expiration 21/09/2018. Pas spécialement de premium quand il a été acheté (volatilité implicite à l’achat 7,93%). Au fut et à mesure de sa montée (enfin celle du SPY), son delta a baissé, faisant que chaque point du SPY ne me coûtait plus que 0,65 point de l’option. Avec mes call qui eux avait un delta qui montait, ma position d’option sur le SPY était devenue longue vers les 285. De plus, les puts commençaient à avoir du premium (moins hors de la monnaie et la hausse du VIX), donc ma perte sur la montée était moins forte qu’avec un short.

A la baisse, ce put que j’avais acheté quand SPY = 270 est retourné à l’équilibre bien avant grâce à la volatilité qui était beaucoup plus forte.

De même mes call ont toujours une bonne valeur grâce à la volatilité actuelle (enfin bonne … par rapport au prix d’achat, donc 3x rien au lieu d’1x rien).

Bref, quand la volatilité est baisse, il faut en faire quelque chose.

PS : J’ai bien sur profité de la volatilité à 35 pour vendre des CALL sur le VIX pour un prix ridicule (1$). Bon, je n’avais pas fait mes devoir sur un VIX à 35, je n’avais pas vraiment prévu cela, j’ai raisonné dans l’urgence (ce qui est toujours une erreur).

Dernière modification par JesterInvest (06/02/2018 09h18)

Hors ligne

 

#64 09/02/2018 14h28 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bravo pour votre succès, mais pour ma part je ne toucherai plus aux options SPY, ou alors pour des sommes négligeables. J’en avais acheté… après l’élection de Trump - je trouvais les marché déjà hauts. On connaît la suite !

Et ils ont expiré… en décembre et janvier, donc juste avant ce pic de volatilité. J’avais au départ prévu de les rouler, mais je me suis abstenu en réalisant que je risquais de perdre toujours plus d’argent.

La composante market timing est donc forte - c’est le point que je veux souligner pour ceux qui s’intéresseraient à cette stratégie.

Dernière modification par namo (09/02/2018 14h29)


Parrain pour Hello Bank et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#65 31/03/2018 19h55 → Portefeuille d'actions et OPCVM de JesterInvest

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Reporting du 1er trimestre 2018

On commence l’année dans le rouge! Carmignac Invest repasse devant moi au regard d’un très bon premier trimestre.

Une partie est logiquement liée au marchés, mais Rallye continue de décevoir. La position a été réduite (la partie Casino a disparue à présent). Wendel a bien bu la tasse également sur des problèmes principalement sur IHS (et surtout son pays d’attache, le Nigéria). Les fondamentaux m’inquiètent moins.

Overstock continue d’être corrélé aux crypto-monnaies. Son CEO, un peu fantasque,  a décider d’adopter une stratégie de croissance sur le retail et la vente de cette division devient un peu plus incertaine. La chute a été amortie par des PUT vendus à échéance 1-2 ans et à strike 70-90 et un CALL vendu sur Wayfair qui bien bu la tasse. Les diverses promesse ont du mal à se réaliser et les excuses sont certes valable, mais ne suffisent pas à convaincre (enfin cela convainc Soros).

La valeur de Rocket Internet comment elle a être reconnue par le marché. Les deux filiales cotés (depuis la fin de l’an dernier), Hello Fresh et Delivery Hero sont en progression. Le prix ne correspond qu’à la valeur de ces deux actifs plus la trésorerie nette alors que la société a encore de nombreux autres startups en portefeuille. L’exposition a été légèrement accrue.

Les stratégies sur les options du SPY se prolongent. J’ai pu noter que la stratégie fonctionne bien, l’exposition au marché étant passé sur mon compte Interactive broker de 60 à 40% lorsque le SPY passait de 280 à 260, le tout à un coût très faible.

J’ai aussi initié et renforcé des positions short sur des valeurs technos qui montaient de trop. ADSK (en fait au T4 2017 débouclée depuis, NVDA et récemment NFLX). Ma position NVDA, la plus significative, est en perte de 20%.

Bref, voilà plusieurs trimestres que je me prépare à la baisse et peut-être qu’elle arrive.

Stratégie à venir

Globalement, je suis sur-pondéré equity, value, légèrement sur-exposée sur l’asie/émergent, sous-exposé USA, avec une poche long/short techno en construction et une poche hedge fund options.

Je reste négatif au regard des conditions macro (réduction des bilans des banques centrales à venir, inflation qui peut arriver, …) et des valorisations qui restent chères. Après il n’y a pas d’alternative, donc une exposition de 75% me convient. Je ne pense pas la réduire (hors réduction naturelle) sauf si le marché repasse à l’optimisme.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/343_2018-q1b.png

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech