Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #151 14/02/2018 15h16 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   43 

J’avoue que je n’ai pas réfléchi à la différence entre TGP-A et -B lors de mon achat de lundi. En fait, j’ai juste regardé mon portefeuille et il me semblait que TGP-B était un bon candidat au renforcement. Heureusement, le marché me semble être cohérent et accorde un stripped-yield de quasiment 9% pour A et B. Si le marché exige un rendement de 10% pour ces titres, les 2 plongent d’environ 2.50$ donc pas de grandes différences de ce côté-là. Ensuite TGP-B jouit d’une meilleure protection de call ce qui est un léger avantage de mon point de vue. Celle-ci est également fix-to-floating mais le changement s’opère dans 10 ans, je ne prends pas ce point vraiment en compte.
Je n’ai pas forcément de préférence entre A et B. Je me demande tout de même si TGP-B n’a pas plus de chance de voir son prix s’apprécier, si le marché redevient favorable aux préférentielles, c-à-d de voir TGP-B à 25$, plutôt que TGP-A à 26.3$ à cause du call plus proche. Ce n’est qu’un sentiment pifométrique.

Hors ligne

 

#152 21/02/2018 16h40 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   43 

Achat de NGL-B à 23.92, avec un stripped yield d’environ 9.49%. Il y a 22 cents de coupon couru.

Merci Sissi pour avoir mentionné ce titre! J’aime bien viser les sociétés de pipelines et les REITs lorsqu’il s’agit d’acheter des preferreds.

Hors ligne

 

#153 21/02/2018 17h47 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   228 

Bonjour

Pensez vous que NGL est dans de bonnes conditions financières pour être à l’aise sur la preferred ?

Les prefered de WPG et CBL ca n’a tenté personne ? Car autant il y a un risque sur l’action mais si on pense que le collatéral à quand même de la valeur, on peut investir sur la preferred.

Dernière modification par roudoudou (21/02/2018 17h55)

Hors ligne

 

#154 21/02/2018 18h08 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   579 

NGL est ratee B1 stable par Moodys - apres avoir été douwngradee il est vrai : lire Moodys

Si on est prêt a y investir ? on a le choix entre le stock, la preferred ou les obligations :

- Les obligations NGL sont ratées B2 la seule sous le pair c’est la 6.125% 2025 près de 97, rendement de 6.55%
- La preferred est une 9% call en 2022 - qui paye trimestriellement- échéance plus proche et rendement meilleur.

Perso je prefere la preferred.

Dernière modification par sissi (21/02/2018 18h10)

Hors ligne

 

[+2]    #155 21/02/2018 19h34 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   674 

Eh bien voilà je me suis constitué mon petit portif d’actions préférentielles US smile Enfin ! J’ai fini en achetant des GasLog partners 8.2% Cumulative (ticker google finance : NYSE:GLOP-B) à 24.85 $ à l’instant. J’ai mis quasiment 2 mois alors que je pensais que je plierai l’opération en quelques semaines. Mes achats se sont espacés entre fin janvier et aujourd’hui.

Attention : je suis débutant actions préférentielles donc aucune expérience pratique, aucun recul. 

En fait, j’ai nanti une assurance-vie Boursorama pour un prêt in fine de xy k€ avec un TAEG de 0.95 % sur 3 ans dont le principal est à rembourser début janvier 2021. Ce fut réalisé justement avec l’idée d’acheter des actions préférentielles US. La moitié de la somme est "hedgée" vis-à-vis de la parité EURUSD sur Interactive Brokers (ce qui aura un coût sur les 3 ans bien entendu), l’autre ne l’est pas. Oui j’ai fait mon Normand et coupé la poire en deux. Bien entendu, j’ai un fichier de suivi de tous les coûts (les 0.95 % du prêt, le coût du hedge partiel, les dividendes nets qui rentreront, etc.). Mais quel bonheur de pouvoir acheter des centaines d’actions préférentielles pour… seulement 1 $ sur IB, c’est comme si les frais ne comptaient pas (même si je compte aussi scrupuleusement ces dollars de frais dans mon tableau de suivi).

Comme il s’agit d’argent emprunté, la 1ère grande règle que je me suis fixée : que des actions en-dessous du pair ou au pair (mais pas trop loin non plus car c’est mauvais signe en général…). Règle suivie pour mes 5 preferred, mon achat le plus "élevé" étant la preferred Wells Fargo 5.70% W à 25.00 $ soit pile dans ma limite.

La 2ème règle est très personnelle et mon raisonnement est peut-être faux (encore une fois, béotien en actions préférentielles) : je ne voulais que des preferred dont les call dates étaient postérieures à la date du remboursement du principal de mon prêt (plein de raisons : ne pas être callé intempestivement, bénéficier au maximum des dividendes pendant les 3 ans, etc.) mais dont les mêmes call dates n’étaient pas trop éloignées… là mon raisonnement est encore plus aventureux, en fait j’espère que lorsque nous approcherons la date d’un (potentiel) call et si bien sûr l’entreprise derrière les preferred ne va pas trop mal, j’espère donc que l’action se rapprochera du pair puisque c’est à ce moment que j’aurais besoin de les revendre. En résumé, j’ai dû me limiter au preferred dont les call dates étaient en 2021 et jusqu’à début 2022 au max.

La 3ème règle était assez classique, bien vérifier sur les derniers documents de la SEC (et non pas uniquement celui de l’IPO qui date parfois…) que le  "Ratio of Earnings to Combined Fixed Charges and Preference Unit Distributions" reste "bon" ; je m’étais fixé comme ratio au moins 3, j’ai enfreint ma règle pour une de mes 5 lignes. Pour une grande partie  de mes préférentielles d’ailleurs, j’ai été étonné de découvrir que le montant total des dividendes de toutes les preferred est souvent faible par rapport au montant des dividendes des actions classiques. C’est plutôt rassurant : il y a de la marge avant de couper le dividende des preferred, couper déjà le dividende… La 4ème règle consiste à diversifier bien sûr (les frais quasi nuls sur IB aident énormément pour cela) et même si la somme totale de l’emprunt n’est pas énorme, j’ai visé 5 actions préférentielles avec des bancaires, tous types de foncières et de l’industriel (transport maritime). Enfin, j’ai calculé un TRI théorique mais je préfère voir si tout se passe comme prévu avant d’en parler big_smile

Donc je finis avec le portefeuille d’actions préférentielles suivant (je ne donne pas les montants, je peux juste dire que je n’ai pas pris trop de risques puisque la plus "chargée" en pourcentage c’est la mieux notée Public Storage) :
Ticker google / Prix d’achat / Nom de la preferred
* DDR-A  / 23.00 $  / DDR Corp 6.375%  A Cumulative, redeemable Preferred
* GLOP-B / 24.85 $ / GasLog Partners LP 8.20% B Cumulative redeemable perpetual fixed-to-floating rate preference units
* PSA-B  / 24.57 $  / Public Storage 5.40% Cumulative Preferred B
* PSA-B  / 24.97 $  / Teekay LNG Partners L.P. 9%  A Cumulative Redeemable
* WFC-W / 25.00 $ / Wells Fargo 5.70% W

Et une feuille Google aux petits oignons pour suivre tout cela. Je me suis même mis un compteur de jours jusqu’au prochain dividende pour chaque ligne. (bon GLOP, je ne sais pas si c’est glop wink )


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#156 21/02/2018 20h31 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

sissi a écrit :

NGL est ratee B1 stable par Moodys - apres avoir été douwngradee il est vrai : lire Moodys

Si on est prêt a y investir ? on a le choix entre le stock, la preferred ou les obligations :

- Les obligations NGL sont ratées B2 la seule sous le pair c’est la 6.125% 2025 près de 97, rendement de 6.55%
- La preferred est une 9% call en 2022 - qui paye trimestriellement- échéance plus proche et rendement meilleur.

Perso je prefere la preferred.

N’oubliez pas que les 9% sont soumis à une retenue à la source contrairement aux 6.55% et qu’il faudra vendre la preferred avant le call pour éviter tout problème smile

Dernière modification par ZeBonder (21/02/2018 20h40)

Hors ligne

 

#157 21/02/2018 23h56 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   579 

C’est juste Zebonder

En lisant de pres sur le site dividendinvestor … il y a possiblement un autre souci : retenue de MLP a 39% ou retenue ordinaire a 15% ?

"Coupon is fixed at 9% until 7/1/2022 after which it floats at 7.213% plus 3 month Libor.
Dividend Payment Will NOT be a Qualified Distributions as NGL is a MLP"

Si c’est 39% meme a 9.41% de rendement aujourd’hui avec la preferred … on se retrouve avec le meme rendement net que l’obligation 6.125 2025

Hors ligne

 

#158 22/02/2018 00h32 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   34 

Une remarque sur les preferred, je rebondis sur une phrase de Politicalanimal

j’ai été étonné de découvrir que le montant total des dividendes de toutes les preferred est souvent faible par rapport au montant des dividendes des actions classiques. C’est plutôt rassurant : il y a de la marge avant de couper le dividende des preferred, couper déjà le dividende…

Cette situation illustre à mes yeux la distortion entre des marchés obligataires encore en pleine bulle (qui désenflent vite aux US certes) et qui restent chers par rapport aux marchés actions.

En effet l’action de préférence, qui n’a pas de droit de vote, voit cette prérogative compensée par un dividende supérieur, prioritaire. Mais le fait qu’il soit inférieur aux dividendes des common shares n’est pas une situation normale. Si les dividendes de ces dernières ont vocation à rester supérieurs à ceux des preferred, alors il me semble que les marchés de taux restent encore chers par rapport aux actions.
De façon analogue, on voit sur le marché des Cocos  des rendements inférieurs aux dividendes d’actions bancaires. Même si une preferred n’est pas un AT1, l’influence du marché obligataire reste pregnante, et en l’occurrence tire les rendements de ces instruments à la baisse.
Par capillarité soit le marché obligataire souffrira, soit le amrché action poursuivra son rally.

Je lis avec intérêt cette file, mais attends un point d’entrée sur le dollar plus attractif, étant investisseur euro.

Hors ligne

 

#159 22/02/2018 13h02 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   336 

Bonjour !

sissi a écrit :

Perso je prefere la preferred.

Avez-vous fait le jeu de mots exprès, où y a-t-il une explication freudienne à cette émergence de votre subconscient ?   ;o)))

Flavius a écrit :

(dividende des préférentielles)…Mais le fait qu’il soit inférieur aux dividendes des common shares n’est pas une situation normale

Perso, je trouve logique que le dividende des préfs soit inférieur à celui des actions ordinaires (AO), car :
- il est plus stable et plus garanti pour les préfs (surtout en "cumulative"), alors que variable pour les AO
- les préfs sont remboursables (callables) au pair et donc sont moins de risque de baisse que la AO
- le potentiel de hausse des préfs est beaucoup plus limité que celui des AO
- la seniorité des préfs est supérieure à celle des AO
- la liquidité des AO est meilleure
- comme vous l’avez dit : les préfs n’ont pas de droit de vote.

Dernière modification par M07 (23/02/2018 10h05)


M07

Hors ligne

 

#160 22/02/2018 13h59 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   228 

Il est parfaitement logique en tant que hierarchie

1) dans les remboursements si faillite
2) de risque pris

Les rendements des preferred soient inférieurs aux div. Un actionnaire prend un risque plus élevé qu’un détenteur de préfered il est donc normal qu’il soit plus rémunéré

Hors ligne

 

#161 22/02/2018 22h41 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   674 

Flavius a écrit :

Une remarque sur les preferred, je rebondis sur une phrase de Politicalanimal

j’ai été étonné de découvrir que le montant total des dividendes de toutes les preferred est souvent faible par rapport au montant des dividendes des actions classiques. C’est plutôt rassurant : il y a de la marge avant de couper le dividende des preferred, couper déjà le dividende…

Cette situation illustre à mes yeux la distortion entre des marchés obligataires encore en pleine bulle (qui désenflent vite aux US certes) et qui restent chers par rapport aux marchés actions.

En effet l’action de préférence, qui n’a pas de droit de vote, voit cette prérogative compensée par un dividende supérieur, prioritaire. Mais le fait qu’il soit inférieur aux dividendes des common shares n’est pas une situation normale. Si les dividendes de ces dernières ont vocation à rester supérieurs à ceux des preferred, alors il me semble que les marchés de taux restent encore chers par rapport aux actions.
De façon analogue, on voit sur le marché des Cocos  des rendements inférieurs aux dividendes d’actions bancaires. Même si une preferred n’est pas un AT1, l’influence du marché obligataire reste pregnante, et en l’occurrence tire les rendements de ces instruments à la baisse.
Par capillarité soit le marché obligataire souffrira, soit le amrché action poursuivra son rally.

Je lis avec intérêt cette file, mais attends un point d’entrée sur le dollar plus attractif, étant investisseur euro.

Intéressant mais pour ma part je parlais de la somme totale payée pour des dividendes d’actions ordinaires versus la somme totale payée pour des dividendes de preferred (et que l’on trouve dans les 10-K, etc.) mais pas du rendement intrinsèque d’un dividende d’action ordinaire de la même boîte versus celui d’une preferred.

J’ai la flemme de retrouver l’exemple (sans doute pour Wells Fargo) mais il y avait un rapport de 1 à 5 entre ce que la boîte payait pour les dividendes des actions ordinaires (au hasard complet disons 5 G$) alors qu’elle n’avait "que" 1 G$ à payer pour les dividendes de preferred.

D’où mon "raisonnement" ensuite de me dire : il y a "de la marge" avant que le dividende des preferred saute (même si la boîte allait moins bien) puisque la somme totale à payer représente une fraction de la somme des dividendes.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#162 23/02/2018 13h09 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   336 

Bonjour !

Je sollicite votre avis sur le risque de remboursement (CALL) des actions CYS-prB.
Voici quelques infos pour aider à juger :
- La prB est "Callable" au 30 avril 2018
- Mais la prA, qui était Callable au 3 août 2017 ne l’a pas été. Or, elle a un % de dividendes plus élevé (7,75 % pour la A, contre 7,50 % pour la B). Si elle devrait l’être, ce serait logiquement avant la B.
- Le % dividendes des actions ordinaires étant bien plus élevés que celui des préfs, CYS n’a pas intérêt à rembourser les préfs.

Un lien intéressant : CYS - préferentielles

Toutefois, le risque n’est pas nul. Et il faut en tenir compte, à cause des 15 % de taxe US sur les remboursements des préfs. D’ailleurs, est-ce récupérable en crédit d’impôt pour les résidents français ?

Bref, je lirai votre opinion avec un triple intérêt (intellectuel, rendement, taxation).


M07

Hors ligne

 

#163 23/02/2018 14h03 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   228 

Il n’y a pas le problème du traitement fiscal US avec les 15% pris sur le remboursement ?

Hors ligne

 

#164 23/02/2018 20h22 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   336 

Re !

roudoudou a écrit :

Il n’y a pas le problème du traitement fiscal US avec les 15% pris sur le remboursement ?

Si ; c’est ce dont j’ai causé dans mes antépénultième et avant-dernière phrases.


M07

Hors ligne

 

#165 23/02/2018 20h32 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   228 

M07 a écrit :

Re !

roudoudou a écrit :

Il n’y a pas le problème du traitement fiscal US avec les 15% pris sur le remboursement ?

Si ; c’est ce dont j’ai causé dans mes antépénultième et avant-dernière phrases.

Re ! ok je comprends mais du coup vous faites comment pour gérer ca ? une fois le call annoncé vous avez du temps pour vendre ?

Hors ligne

 

#166 23/02/2018 20h36 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   321 

Puisqu’on parle souvent de ma mésaventure sur les pref, "heureusement" confirmée par un autre membre….

Mon problème de call a eu lieu sur un exercice N (revoir mon post), j’ai été corrigé par l’IRS en N+1

Sur l’exercice N, pas de problème avec mon rapport fiscal annuel puisque la liquidation n’était pas considérée comme un "revenu"

Sur N+1 après correction, il était forcement trop tard, puisqu’il s’agissait d’un revenu de N. Donc mon rapport fiscal local n’incluait pas la liquidation, ni un credit d’impôt de 15%

J’ai tordu le bras à la banque pour qu’elle édite un nouveau rapport N+1 avec la liquidation en dividende, et un credit d’impôt imputable de 15% du montant 

Je pense que vous pouvez toujours vous brosser pour que votre banque française sorte un nouvel IFU N+1 avec comme reclassement une liquidation en un dividende payé en N …

Hors ligne

 

#167 23/02/2018 20h43 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   228 

Désolé je comprends rien.

En gros vous dites que si je me fais caller une preferred (je suis résident fiscal FR chez Binck) ils vont me prélever 15% de la somme (ou en l’occurence je crois que c’est 10%), que je n’aurais pas de crédit d’impôt, et que je peux me brosser ?

Hors ligne

 

#168 23/02/2018 20h47 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   321 

Effectivement, tout le monde parle de quelque chose que vous n’avez pas lu (message 4)

Oui, liquidation = revenu = retenue de 15%

Mais traité l’année suivante, donc ciao le credit d’impôt

Dernière modification par Tssm (23/02/2018 20h48)

Hors ligne

 

#169 23/02/2018 21h05 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   228 

J’avais lu le début du fil mais j’avais compris qu’il y avait des solutions
Ok mais la solution pensez vous que c’est de ne pas en détenir ou on a le temps de céder le jour du call ?

Dernière modification par roudoudou (23/02/2018 21h05)

Hors ligne

 

#170 23/02/2018 21h12 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   321 

Je pense que le mieux est de ceder sur le marché avant la liquidation

Mais il faut suivre les calls ce qui n’est pas forcément mon cas

Personnellement, je n’ai plus de pref, mais c’est aussi parce que je n’ai pas de revenu sur lesquels imputer le crédit d’impôt qui devient une perte sèche pour moi

Hors ligne

 

#171 24/02/2018 01h33 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   34 

M07, Roudoudou,
Je comprends bien ce que vous voulez dire.
Mon point de vue repose sur le fait que le total return de l’action est articulé en une part relativement stable, le dividende, et l’autre moitié  (je suppose un pay out de 50%) en retained earnings qui à long terme va grossir la valeur de l’action ordinaire.
La preferred a l’intégralité de son revenu fixé par avance, contrairement à l’action ordinaire (qui peut bénéficier d’une OPA par exemple). Cette dernière est plus risquée car moins prioritaire, ou moins protégée par le prospectus, donc plus rémunératrice comme vous l’écrivez.
Si le total return doit théoriquement être supérieur pour compenser le risque, la part prévisible, le dividende, doit être inférieure à la rémunération de la preferred, de façon analogue à l’AT1 en euro.
L’époque pas si lointaine où les dividendes payout étaient faibles, surtout au USA, illustre mon propos.

Hors ligne

 

#172 24/02/2018 08h01 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   336 

Bonjour !

@Tssm, vu que, pour les préfs, je passe par IB/Lynx, et qu’en l’absence d’IFU c’est moi qui déclare, je me fais fort de requalifier le CALL en remboursement, et de récupérer l’US-Tax en crédit d’impôt. S’il y a régularisation l’année suivante, elle ira simplement se déduire du crédit-d’impôt de l’exercice courant. Finalement, être résident français normal peut avoir quelques (menus) avantages…  ;o)))

@Flavius, je crois que si, à une époque, le rendement des dividendes ordinaires était inférieur à celui des perpétuelles, c’était surtout pour compenser la fixité du nominal des obligations en période d’inflation importante. Mais actuellement, l’inflation est très faible, ce qui rend ce différentiel sans objet ; et puis, les préférentielles ont des échéances bien plus courtes.
Un autre élément, vu du côté de l’entreprise : l’émergence des sociétés de cotation, conjuguée au fait que les préfs sont considérées comme faisant partie des fonds propres, ce qui améliore grandement les ratios d’endettement.

@Roudoudou, théoriquement un CALL doit être annoncé à l’avance, laissant la possibilité de vendre. Encore faut-il trouver l’information à temps. Parfois, on peut la trouver sur quantumonline.com ; mais comment être sûr ?

Dernière modification par M07 (24/02/2018 08h05)


M07

Hors ligne

 

[+1]    #173 27/02/2018 16h04 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   43 

sissi a écrit :

En lisant de pres sur le site dividendinvestor … il y a possiblement un autre souci : retenue de MLP a 39% ou retenue ordinaire a 15% ?

"Coupon is fixed at 9% until 7/1/2022 after which it floats at 7.213% plus 3 month Libor.
Dividend Payment Will NOT be a Qualified Distributions as NGL is a MLP"

Si c’est 39% meme a 9.41% de rendement aujourd’hui avec la preferred … on se retrouve avec le meme rendement net que l’obligation 6.125 2025

Après lecture du prospectus, je crois que la crainte est fondée. Les $2.25 qui doivent nous être payés annuellement sont qualifiés de "distribution" et non pas de "dividende".
Je ne sais pas encore si je vais attendre une distribution pour en avoir le coeur net ou vendre juste avant le détachement du coupon.

Dernière modification par Stouf (27/02/2018 16h05)

Hors ligne

 

#174 27/02/2018 17h16 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   579 

M.ERCI d’avoir pris le temps de vérifier.
Pas bon le -39%
Si possible  - vendre avant l’ex-divi … racheter apres si la baisse est équivalente a la distribution?
A voir …

Dernière modification par sissi (27/02/2018 17h16)

Hors ligne

 

#175 09/03/2018 16h53 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   43 

Achat de Spark Energy serie A à $23.9, avec un stripped-yield approximatif de 9.27%

L’idée vient de nos collègues italiens dans la discussion suivante : Keep Calm And Invest Preferred Shares Usa | Pagina 1101 | Forum di Investireoggi (pas forcément de cette page)

A noter également que BRG-A est au cours appétissant de $25 (il faut encore retirer les dividendes courrus)

Dernière modification par Stouf (09/03/2018 17h01)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech