Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 21/01/2013 14h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

Range19 a écrit :

de façon manichéenne sous l’angle grossier d’agents économiques méritants et d’autres qui seraient des parasites du système.
Chaque agent économique joue un rôle, pas un seul agent aujourd’hui ne pouvant affirmer (sauf par aveuglement ou inculture) ne pas dépendre des autres.

Je ne portais pas du tout de jugement de valeur, mais mettait en exergue que la protection à la française dans son sens large (santé, emploi, logement, éducation) encourageait une forte disparité et un manque de fluidité, en ligne avec l’article que je citais.

En voulant protéger à outrance, on créé les conditions de l’exclusion.

Hors ligne

 

#252 21/01/2013 14h52 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

InvestisseurHeureux a écrit :

En résumé, la France est un pays de "rentiers".

D’un côté : les retraités (qui bénéficient de la protection sociale et d’une rente illégitimes au regard de leurs cotisations), les fonctionnaires, les CDI dans une grosse structure (ils sont invirables et aimés des banques) et un logement.

Pensez-vous qu’il soit pertinents d’inclure dans les "rentiers" (futurs - une fois crédit payé, dans 10, 15, 20ans…) tous les investisseurs immobilier "amateurs" qui ont investi dans l’immobilier locatif en masse depuis 10 ans.

(je dis en masse sans avoir les chiffres fautes de les avoir trouvés, ce n’est donc qu’un ressenti, mais alimenté par le fait qu’en discutant autour de moi, de plus en plus de gens affirment faire cela, ou y songer sérieusement)

Thomas a écrit :

Un bon article qui propose d’arreter un peu cet etouffant et inutile "france bashing"

Arrêtons le "France bashing"

Je me trompe peut-être, mais cet article est vide (le Monde ne me paraît pas être une source économique valable) : pas de faits, pas de mécanismes, pas de chiffres. En particulier, la question du "prix" de cette inertie de l’économie française (càd résistance à la récession) n’est pas abordé. Les comptes de la nation ne sont pas considérés. De plus, en effet comme il est dit dans l’article, les ti français sont historiquement bas, ce qui permet de financer cette "résistance", justement. Mais cela donne l’impression d’une économie tenue en pression grâce à la dépense publique. Pourquoi pas? Mais à condition qu’il n’y ait pas d’effets secondaires. Je renvoie aux "papiers" de Natixis sur les conséquences de taux trop bas sur l’investissement productif.

Dernière modification par placementapapa31 (21/01/2013 15h00)

Hors ligne

 

#253 21/01/2013 17h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   16 

Range19 a écrit :

Voilà un résumé tout ce qu’il y a de plus caricatural, présentant une société de façon manichéenne sous l’angle grossier d’agents économiques méritants et d’autres qui seraient des parasites du système.

Je ne pense pas que ce qui est caricatural et manichéen soit pas la présentation du résumé mais la théorie du marché du travail d’insiders elle même. Après, une théorie simple ou manichéenne ou caricaturale ne me pose pas de problème tant qu’elle joue son rôle de théorie.

Dernière modification par kikinou (21/01/2013 17h37)

Hors ligne

 

#254 21/01/2013 19h12 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Que reprochez-vous à la théorie "insiders-outsiders"?

Hors ligne

 

#255 22/01/2013 12h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   16 

Rien, je la decouvre.

Hors ligne

 

#256 22/01/2013 20h14 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   57 

thomz a écrit :

Mes compatriotes m’étonnent, vraiment. Ils sont des centaines de milliers dans la rue contre le "mariage gay" (dont tout le monde se fout, les "gays" en premier!) mais pas un pékin pour protester contre la spoliation en coupe reglée du peuple qui bosse.

Ce ridicule combat d’arrière-garde me semble le symptôme d’une absence de projet/vision de la France. Ne sachant bondir vers l’avenir, ils se crispent sur le passé. France, la belle endormie…

En passant, un exposé de cette fameuse loi par le talentueux, drôle et pédagogique Maître Eolas :
Du mariage "pour tous" (1re partie)
Du mariage "pour tous" (2e partie)

Hors ligne

 

#257 22/01/2013 20h54 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Ridicule combat d’arrière garde en effet, un de plus dirais-je! (depuis bientôt 30 ans l’ "actualité morale" française n’est faite que de cela)

Philippe Muray (déjà cité) décrit cela parfaitement dans l’Empire du Bien.

Ce qui me semble encore plus intéressant, c’est d’essayer de trouver la fonction de ce type de combat d’arrière garde.

Dans ce topic sur la France, nous avons déjà certainement frôlé un ou deux des quelques éléments centraux du problème français. Je pense que ceci en constitue un autre, assez bien identifié par quelques (rares) écrivains, journalistes, et même chercheurs (ex JP Le Goff : Jean-Pierre Le Goff (sociologue) ? Wikipédia), mais insuffisamment analysé selon moi. Il serait intéressant de faire plancher des économistes sur ce phénomène qui n’est aucunement moral (incitation et productivité marginale décroissante?).

Sinclair a écrit :

Ne sachant bondir vers l’avenir, ils se crispent sur le passé. France, la belle endormie…

Il y a peut-être du vrai. D’un autre côté, difficile de bondir avec un boulet.

Sur la théorie "insiders-outsiders" dont nous parlions, il sort justement ceci :

CIB NATIXIS

Dernière modification par placementapapa31 (23/01/2013 01h54)

Hors ligne

 

#258 04/02/2013 12h01 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

L’urgence en France et en Italie : améliorer l’efficacité du capital

Tous les indicateurs (Productivité Globale des Facteurs, robotisation…) montrent que la « qualité », l’efficacité du capital se dégradent en France et en Italie. Ceci a des conséquences très négatives :

- baisse du niveau de gamme de la production, qui rend la demande fortement sensible aux prix. Ainsi, la dégradation de la compétitivité non-prix (de la « qualité » du capital) rend la compétitivité-prix importante : les problèmes de compétitivité non-prix et de compétitivité-prix sont liés ;

- avec la forte sensibilité de la demande aux prix, baisse des marges bénéficiaires de l’industrie, ce qui réduit la capacité des entreprises à investir en capital sophistiqué, et conduit à la poursuite de la perte de qualité du capital, ce qui détourne le capital de l’industrie puisqu’il y est peu efficace ;

- baisse de la productivité du travail, puisque les salariés disposent d’un capital moins efficace pour produire, donc baisse de la croissance potentielle.

Tout ceci montre que la dégradation de la qualité, de l’efficacité du capital est au coeur des problèmes structurels de la France et de l’Italie, et qu’il faut donc de manière urgente améliorer l’efficacité du capital : effort de R&D, d’investissement en nouvelles technologies, de robotisation… Les politiques publiques pourraient aider les entreprises dans cet effort.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68217

--

CIB Natixis a écrit :

La différence essentielle entre le modèle social allemand et le modèle social français : l’Allemagne préfère avoir des travailleurs pauvres plutôt que des chômeurs

L’Allemagne et la France présentent de nombreuses asymétries, en particulier en ce qui concerne la structure productive (le poids de l’industrie).

On considère souvent en France que le modèle social allemand est devenu très différent du modèle social français, avec la flexibilité du marché du travail, la modération salariale, l’effort pour équilibrer les finances publiques ; et que de ce fait l’Allemagne n’est pas un modèle pour la France puisqu’en Allemagne il y aurait eu fragilisation de la population pour améliorer la compétitivité de l’industrie.

Mais en réalité, cette vue est très erronée et les différences entre l’Allemagne et la France sont très concentrées :

- les salaires industriels sont élevés en Allemagne, et la compétitivité de l’industrie allemande ne vient pas de la baisse des salaires ;

- la générosité de la protection sociale en ce qui concerne la retraite, la santé n’est pas très différente en France et en Allemagne ; ceci est vrai aussi pour l’effort public d’éducation ;

- la différence entre l’Allemagne et la France est en réalité concentrée en un point précis : l’Allemagne préfère avoir des travailleurs pauvres plutôt que des chômeurs, la France a fait le choix inverse. Ceci explique les incitations fortes au retour à l’emploi en Allemagne, l’absence de salaire minimum, et aussi la faiblesse du chômage structurel en Allemagne par rapport à la France.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68218

Hors ligne

 

#259 04/02/2013 13h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

www.latribune.fr du 04.02

La tribune a écrit :

Dans une lettre que s’est procurée la chaîne BFM Business, le ministre du Budget demande à tous les ministres de préparer de rigoureux plans d’économie pour 2014-2015…..
…Un avertissement proportionnel à l’engagement de François Hollande de tailler sec dans les dépenses de l’Etat. Objectif : économiser 60 milliards d’euros durant le quinquennat, soit 12 milliards d’euros par an.   "

……  Cahuzac évoque un gel des retraites qui fait réagir la droite….
……  Cahuzac sur les dépenses publiques : "il n’y aura pas de dérapage en 2013"
 
…… Ayrault supprime des commissions, Bercy programme l’austérité ministérielle

Les ministres avaient été prévenus. "Cela va être dur, nous devrons être solidaires", avaient déclaré le ministre du Budget Jérôme Cahuzac et la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu à leurs collègues du gouvernement le 6 novembre dernier.
"Cela va être dur, nous devrons être solidaires",
Hélas c est déjà  trop tard pour compter sur les exilés Russes , Belges ou Suisses

Dernière modification par Swx (04/02/2013 13h41)

Hors ligne

 

#260 08/02/2013 14h56 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Les problèmes structurels essentiels et graves de la France

La France souffre aujourd’hui de problèmes structurels graves qui sont liés entre eux :

- le mauvais fonctionnement du marché du travail : la hausse du chômage, la perte de profitabilité ou de compétitivité ne ralentissent pas les hausses de salaires réels. Les causes : syndicats d’insiders, niveau du salaire minimum ;

- le bas niveau de gamme de la production industrielle, d’où, avec la rigidité des salaires réels, la chute des marges bénéficiaires de l’industrie. Cause : cercle vicieux : la faible profitabilité de l’industrie l’empêche de se moderniser, d’où aussi ses pertes de parts de marché continuelles ;

- l’insuffisante productivité (efficacité) de l’Etat ; le même niveau de services publics pourrait être assuré avec des dépenses publiques plus faibles de 8 points de PIB. Ceci permettrait une baisse de la pression fiscale, une hausse de l’offre, de l’emploi. Cause : absence de réforme de l’Etat qui réorganiserait les administrations publiques ;

- les déficiences du système éducatif, qui réduisent l’employabilité des jeunes, donc conduisent au chômage élevé des jeunes et au subventionnement de l’emploi peu qualifié. Cause : par rapport à la Finlande par exemple, pas le niveau des dépenses d’éducation, mais l’organisation de l’enseignement (vertical et non horizontal) ;

- la désincitation fiscale à épargner en actifs risqués à long terme, qui financeraient l’investissement. Cause : fiscalité punitive sur les actifs risqués, incitations fiscales à épargner en actifs sans risque et à court terme.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68322

CIB Natixis a écrit :

Le problème français ne se traitera pas avec de l’homéopathie

On comprend bien maintenant les causes profondes des problèmes économiques chroniques de la France :

- niveau de gamme faible de la production et absence de gains de productivité et de progrès technique, donc de croissance à long terme ;

- écrasement des marges bénéficiaires de l’industrie, en raison du faible niveau de gamme, donc incapacité pour l’industrie de se moderniser ;

- compte tenu du niveau de gamme et de la dégradation de l’efficacité du système éducatif, coût du travail, y compris charges sociales, beaucoup trop élevé ;

- absence complète de réaction des salaires au chômage, à la perte de compétitivité ou de profitabilité des entreprises, d’où l’absence de correction du recul des marges bénéficiaires.

Ce ne sont pas le CICE (baisse de 20 Mds €, dont 4,4 pour l’industrie, des impôts sur les profits des sociétés liée à la masse salariale), le crédit d’impôt recherche (CIR) ou la petite flexibilité salariale qui va être introduite dans les entreprises en difficulté qui changeront ces problèmes, en raison de leur taille et de leur caractère structurel, durable.

L’heure n’est plus à l’homéopathie mais à des chocs massifs : réforme fiscale radicale pour éviter une baisse forte des salaires, changement complet de la nature des négociations salariales, incitations massives à la recherche en entreprise.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68326

Hors ligne

 

#261 08/02/2013 15h39 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Chacun pourra juger de la possibilité réelle de mettre en oeuvre, dans un pays aussi conformiste, des mesures autres que simplement homéopathiques.

"Réforme fiscale radicale pour éviter une forte baisse des salaires" : je ne suis pas de l’avis d’Artus ici, car quelque réforme fiscale que l’on fasse, celle-ci ne pourra empêcher il me semble une baisse des salaires (salaires réels après prélèvements), ce qui ne serait pas un mal face à un subventionnement généralisé.

Quant à l’innovation, ne rêvons pas : il faudra une niche fiscale.

Dernière modification par placementapapa31 (08/02/2013 15h50)

Hors ligne

 

#262 09/02/2013 07h17 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

ui réduisent l’employabilité des jeunes, donc conduisent au chômage élevé des jeunes

C’est vraisemblablement faux…le taux des jeunes au chomage est proportionel au taux globale du chomage et la france est dans la "moyenne" des pays europeens sur ce rapport. La france a des soucis de taux de chomage (et encore, c’est a mon sens quasiment un choix de societe)…mais pas specifique de chomage des jeunes…
(je ne retrouve plus mon lien qui le montre, j’en met un autre, plus generale qui date mais qui est toujours vrai sur ce genre de sujet):
http://econoclaste.org.free.fr/dotclear … ur-un-tour

Ca fait partie de ces diagnostiques que l’on entends regulierement et qui sont faux, comme la de-industrialisation supposee de la France (et en plus ca n’a aucune importance - et nous sommes dans la moyenne, l’Allemagne etant l’exception) ou ces notions totalement debile de "competition" pour un pays (et qui nous donne des trucs vraiment debile comme des politiques qui nous parle de "choc de competitivite")

http://www.telos-eu.com/fr/politique-ec … iness.html
http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/ … rance.html

http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/ … esoin.html

Un dernier, a lire d’urgence pour la plupart des sujets qui ne concerne pas que la « france »…son declin ou pas, sa balance exterieure negative, sa dette et compagnie…bref pour avoir une grille de lecture pertinante…
http://blogs.univ-poitiers.fr/o-bouba-olga/

Pour la place de la france dans le future, nous avons de belles annees…pas de changement en vue dans les 20 prochaines annees concernant le PIB/habitant, nous resterons dans le top 5…bref, un pays riche…

Hors ligne

 

#263 09/02/2013 08h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Bonjour!

Puis-je résumer 11 page à ma manière et en 3 mots? : Echec et mat .

gruezivoll !


sauvez un arbre ,tuez un castor !

Hors ligne

 

#264 10/02/2013 03h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Je cite Garfield: "Pour la place de la france dans le future, nous avons de belles annees…pas de changement en vue dans les 20 prochaines annees concernant le PIB/habitant, nous resterons dans le top 5…bref, un pays riche…"

Ici en Asie il y a une différence fondamentale qui change le quotidien, la génération suivante vivra mieux que leur parents, ils ont connus des crises violentes (économique ou politique), des catastrophes naturelles mais toujours avec le sourire parceque ils croient en un avenir meilleur. Ici en Thailande pas de Restos du Coeur et personne qui connait la faim, pas de retraite, pas d’assurance chômage, le salaire minimum est de 200 Euro par mois environ, la population a appris a se débrouiller sans le gouvernement et les gens sont heureux, pas de consommation massive d’antidépresseur. 25% de la population a moins de 15 ans et une véritable soif de consommer et vivre.

Par contre en France, tout le monde se bat pour conserver ses avantages et pour l’instant il n’y a pas de véritable crise. Mathématiquement le système des retraites n’est plus viable, même chose pour le chômage, nous n’avons pas le contrôle de notre monnaie et ce n’est qu’une question de temps avant la remontée des taux, la chute de l’immobilier et des salaires etc…Ce qui m’étonne le plus c’est que personne pour l’instant tire le système d’alarme alors que le plus gros des difficultés est devant nous. La France est un merveilleux pays, très riche cette mais pour combien de temps car nous ne parlons pas des difficultés passagères mais de tout un système qui va s’effondrer, la question c’est quand uniquement.

Juste mon humble avis…


Le bonheur n'est pas au bout du chemin, le bonheur c'est le chemin

Hors ligne

 

#265 10/02/2013 14h55 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Nous en saurons plus en lisant les commentaires de la prochaine dégradation de la note française.

Hors ligne

 

#266 10/02/2013 15h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

Pacyfiq a écrit :

les gens sont heureux, pas de consommation massive d’antidépresseur

Puisque vous êtes en Thailande, je vous suggère de vous intéresser aux taux proprement hallucinants de toxicomanie parmi la population.

La situation est encore plus grave dans les pays voisins - Cambodge/Birmanie/Vietnam, à l’exception du Laos qui est resté une société totalement agricole….

Au-delà de cet échantillon particulier - la nation Thai a une longue histoire d’affinité avec les narcotiques - vous verrez que, plus généralement, dans une société pauvre où la pression sociale est maximale (culte de la face/de l’argent/de la famille/etc.) la consommation "d’anti-dépresseurs" est incomparablement supérieure aux standards des sociétés libérales.

Autre chose: dans le royaume encore plus qu’ailleurs en Asie, le sourire est tout sauf un gage de bonheur… Mais les étrangers mettent souvent un certain temps avant d’assimiler cette subtilité culturelle.

Pacyfiq a écrit :

Ici en Asie il y a une différence fondamentale [….] ils ont connus des crises violentes (économique ou politique), des catastrophes naturelles mais toujours avec le sourire parceque ils croient en un avenir meilleur.

Il y a à peine trente ans, pas gand monde n’avait le "sourire" en Asie - au contraire de chez nous, où c’était l’insousciance et la prospérité.

En Europe, c’était disco, sécurité sociale et plein emploi. En Asie, à l’exception du Japon, c’était camps d’internements, boat people, khmers rouges, guerres fratricides et famines….

Dernière modification par thomz (10/02/2013 15h28)

Hors ligne

 

#267 10/02/2013 15h56 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Thomz, je n’ai pas parler de bonheur, vous caricaturez en parlant d’usage de drogue, on pourrait aussi parler de l’alcoolisme, violence conjugale etc…mais les gens n’attendent rien du gouvernement contrairement a nous en France. Dans mon post je parle d’avenir uniquement….


Le bonheur n'est pas au bout du chemin, le bonheur c'est le chemin

Hors ligne

 

#268 10/02/2013 16h16 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

Je ne caricature pas camarade, je vous cite!

Par ailleurs, puisque vous évoquez le sujet, alcoolisme et violence conjuguale sont des problèmes autrement plus graves dans les sociétés asiatiques qu’en Occident (Singapour est peut-être une exception, certes).

Pour ce qui est "d’attendre du gouvernement", ce n’est pas propre à la France mais à toutes les démocraties…. Les Américains attendent aussi beaucoup de leur gouvernement fédéral, les Britanniques de leur parlement, etc.

Evidemment, cette habitude contraste avec nombre de pays (ex) totalitaires dans lesquels on a appris à la boucler pour survivre… La liberté d’expression est un concept encore largement inconnu en Asie!

Je trouve donc vos conclusions très, très discutables….

Toutefois, et au-delà de la polémique sociologique et des points de détail - si j’ose dire - relativement anodins, votre intervention est intéressante car elle force à se questionner: n’auriez-vous pas une guerre de retard?

Il y a trente ans, c’était l’embellie en Europe et la tragédie en Asie. Pourtant, vous avez vu où a eu lieu le développement économique le plus spectaculaire….

Les apparences sont trompeuses, et la roue tourne. Ceux qui étaient à terre hier se relèvent aujourd’hui, et ceux qui sont à terre aujourd’hui se relèveront demain.

Dernière modification par thomz (10/02/2013 16h16)

Hors ligne

 

#269 10/02/2013 16h52 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

gruezivoll a écrit :

Bonjour!

Puis-je résumer 11 page à ma manière et en 3 mots? : Echec et mat .

gruezivoll !

Qu’est-ce que vous voulez dire exactement?

Hors ligne

 

#270 10/02/2013 16h58 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Thomz, je n’ai pas votre talent pour écrire et je vous remercie pour vos avis toujours intéressants sur ce forum. Moi aussi, après avoir compris le"système" ici en Asie je suis retourné au pays plein de certitudes, si je vous racontes mes 18 mois passé en France vous ne me croiriez pas alors j’ai du repartir…ce qui est le plus dur en tant qu’ expat ce n’est pas de constater le long déclin de notre pays mais c’est justement en vivant ici en Asie de constater tout les jours l’immense avance que la France a dans beaucoup de domaines (éducation, santé entre autres) et de voir l’immense gâchis…

La question que je me pose tout les jours c’est quel événement va sonner le réveil de notre pays? Et le plus tôt sera le mieux.


Le bonheur n'est pas au bout du chemin, le bonheur c'est le chemin

Hors ligne

 

#271 10/02/2013 17h16 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

Pacyfiq a écrit :

Si je vous racontes mes 18 mois passé en France vous ne me croiriez pas alors j’ai du repartir…

Je vous crois d’autant plus que je vais moi aussi - manifestement - reprendre le chemin de l’exil, après six mois de prospection infructueuse!

Hors ligne

 

#272 10/02/2013 17h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Pacyfiq a écrit :

le réveil de notre pays

Hum… nombreux sont ceux qui, parmi les jeunes ambitieux et/ou un tant soit peu brillants que j’ai pu côtoyer, ne pensent qu’à une chose : aller chercher rémunération et plaisir ailleurs.

(et parmi les étrangers, qui viennent chercher une formation à bon rapport qualité/prix - vu que c’est gratuit - , beaucoup pensent repartir car pour eux la croissance est chez eux)

La question est : ceux qui restent vont-ils suffire? (et il y a en plus le vieillissement, peu propice au réveil, mais propice à une hausse des dépenses par contre)

On parle beaucoup du facteur capital, dans ce pays, mais assez peu du facteur travail (ça pourrait venir).

Et, finalement, pour prendre un peu de recul, une question simple : quel est l’intérêt d’attendre/espérer un réveil? (en France)

Dernière modification par placementapapa31 (10/02/2013 21h14)

Hors ligne

 

#273 10/02/2013 17h24 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

Pacyfiq a écrit :

Si je vous racontes mes 18 mois passé en France vous ne me croiriez pas alors j’ai du repartir…

Je vous crois d’autant plus que je vais moi aussi - manifestement - reprendre le chemin de l’exil, après six mois de prospection infructueuse!

Thomz, quel est votre pays de destination finalement et quels sont vos critères de choix ?


« Le succès, c’est la capacité à aller d’un échec à un autre sans perdre son enthousiasme »
Churchill

Hors ligne

 

#274 10/02/2013 17h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

Je n’ai pas encore arrêté ma décision, et un imprévu peut encore se produire (cf. un poste très intéressant à Paris pour lequel je suis en lice depuis plusieurs semaines), mais à priori, ce sera Australie, puis Canada…

Critères: possibilité d’avoir un visa + pays moderne et libéral - après trois ans passés dans la brousse,  vous me comprendrez!

Hors ligne

 

#275 10/02/2013 22h09 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   31 

placementapapa31 a écrit :

Et, finalement, pour prendre un peu de recul, une question simple : quel est l’intérêt d’attendre/espérer un réveil? (en France)

L’interet d’attendre : pour moi aucun. Perso, j’ai cherché a repartir a l’etranger, tres loin de la France si possible (je ne suis pas décu, je ne peux faire difficilement plus loin).

L’interet d’esperer: malgre tout, j’apprecie mon pays (meme si il y a de plus en plus de choses qui me gene quand j’y retourne) et surtout je trouve que c’est de plus en plus un gachis a l’heure actuelle.

Lorsqu’on regarde en arriere il y a 20/40 ans (ou plus), la France a créé ou developpée de grandes industries/produits: TGV /Aviation (Airbus, Dassault, Eurocopter) /Nucleaire (EDF/Areva) /Automobiles (3 constructeurs) /Energie(EDF/GDF/Total) /etc… Pour ne parler que des grosses entreprises (il y a d’autres leaders dans leurs secteurs comme Neopost ou Mersen).

Et j’ai l’impression, peut-etre fausse, que tout ceci est sur le declin (a part l’aero) car nous n’avons pas su garder notre avance techno, ou avoir des prix competitifs, etc… et qu’aujourd’hui, rien n’ai fait pour que cela change.

Cela me "frustre" car je trouve que c’est un vrai gachis, de voir des centaines d’ingenieurs partir chez la concurrence a cause de salaire trop bas, ou de voir qu’on prefere dans les grands groupes faire de la "paix sociale" au niveau des augmentations, plutot que de recompenser les meilleurs qui se "donnent" pour leurs entreprises, quitte a laisser sur le "carreau" ceux que ne veulent pas se donner la peine (cela les motiveraient peut-etre). Bref, qu’on "tire" vers le bas.

Cela m’enerve, cette mentalité, la jalousie de ceux (dont je ne fais pas partie) qui reussissent.

Cela m’enerve egalement de voir qu’on incite a l’assistanat (j’ai plein d’exemple autour de moi en France). Pou le coup, Natixis a raison je trouve, la France prefere payer des chomeurs que d’inciter les gens a se trouver un emploi. Il est parfois preferable de rester a la maison, grace a toutes les aides, que d’aller travailler. Est-ce normal? Quelles valeurs donne t-on aux "jeunes"?

thomz a écrit :

mais à priori, ce sera Australie…possibilité d’avoir un visa + pays moderne et libéral

Pour y avoir travaillé, c’est un tres beau pays. Par contre, travailler avec eux est plus delicat.

Cependant, comment expliquer (dans mon cas) que l’offre d’emploi qu’on m’avait faite a l’epoque etait 30% superieur au salaire que j’avais en France? Pour un rythme de travail bien different (la aussi, on parle de competivité au travail ! Partout ou je suis allé, sans chauvinisme aucun, j’ai trouvé que le Francais etait le plus travailleur et attaché a son entreprise et son metier, contrairement aux Australiens par exemple).

Gruezivoll resume en 3 mots, moi je le resumerai en 1: Gachis

Et ce n’est pas avec toutes ces marionnettes qui s’articulent pour au final faire du vent (montebourg&Co) que je vois un bel avenir a court terme.

Puisse l’avenir me donner tord…

Ps: désole pour ce coup de "gueule"

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech