Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 18/03/2013 23h25 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   

Voici un bref interview du Conseil fédéral Suisse, qui évoque la situation économique de la Suisse et de ses voisins.

L’invité: le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann parle de l’économie suisse dans un contexte européen difficile - rts.ch - vidéo - info - 19:30 le journal

L’invité: le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann parle de l’économie suisse dans un contexte européen difficile - 19h30 - TV - Play RTS

Dernière modification par Helvète_heureux (18/03/2013 23h30)

Mots-clés : situation, suisse

Hors ligne

 

#2 18/03/2013 23h44 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   246 

Pas mal de sous risquent de prendre le chemin de la Suisse sous peu …si j’en crois les forumeurs Italiens…

Hors ligne

 

#3 19/03/2013 03h09 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   22 

Ou celui de Singapour et Hong Kong….mais ca sera pour sur moins pratique pour les Europeens…

D’ici quelques annees les Etats-Unis et l’UE auront fini de presser le citron en Suisse et se tourneront du cote de l’Asie et de l’Amerique Centrale. Les fonds reviendront en Europe (ou peut-etre iront-ils plus loin encore…Vanuatu? Iles Salomons? etc)

Hors ligne

 

#4 19/03/2013 09h06 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   17 

La Situation économique de la Suisse est très enviable ,  et c est tant mieux 
mais  des éléments sont difficilement comparables à ceux  de pays voisins .
Par exemple la gestion du chômage

Sa gestion est déléguée par le Canton à la Commune  ce qui limite beaucoup les abus-
Le calcul des prestations et le versement de vos droits à des prestations  sont  effectués  par
l Administration communale: Aussi les possibilités pour recevoir des prestations sont nettement plus contraignantes  que dans  les pays voisins -
Je suppose  toutefois que certaines  grandes villes font exception  en partie à cette règle-

C est un département de l Administration Communale qui sera en charge de vous trouver un nouveau job : Cette prestation est suivie sérieusement- Assez généreuse, elle vous aidera au mieux   : Cours de perfectionnement professionnel  , de langues ..)
Un handicap Suisse  ne pas pratiquer d autres langues que le français
-Les prestations de chômage  sont limitées dans la durée - Après un délai assez bref , vous devrez accepter un nouveau travail ,  dans une profession pas forcement en rapport avec vos qualifications ,  n importe ou  et même  avec un salaire moindre :
Les sociétés internationales  et les banques sont plus généreuses pour vous aider dans la recherche d un emploi, mais la finalité est la même -

Je pense que si on assurait un tel suivi en France , le pourcentage du nombre de chômeurs serait nettement plus flatteur , d autant plus que la retraite peut s obtenir dès  60 ans  ou même avant

Par ailleurs, en raison de  certains accords cantonaux  franco-suisses , des milliers de licenciés frontaliers sont sortis de la statistique Suisse , et bien qu ils aient payé leur cotisation sur leur salaire Suisse , pointent aux Assedic , et deviennent  des chômeurs français -
- Des milliers d Etrangers qui ont perdu leur emploi sont contraints  en raison du coût de la vie de retourner vivre dans leur pays d origine  -
Ils ne figurent donc pas  non plus dans la statistique Suisse
Autres prestations  généreuses pratiquées en France 
- Qu en est-il des indemnités de chômage perçues  par  les Intermittents du Spectacle ??
- et autres régimes spéciaux ….

@Sissi

Du fait que l échange d informations  fiscales va faire l objet d échanges automatiques entre la plupart des pays  - La Suisse devient de moins en moins un paradis fiscal pour les particuliers -
Des milliers d emplois dans le secteur bancaire ont déjà été perdus - ---A la cadence de quelques dizaines par semaine ---

Aseb.ch a écrit :

Prise de position concernant la suppression de postes de travail au dit Suisse:
4’000 employés de banque au chômage, tendance croissante - Temps de réagir? Le 9 novembre dernier, Credit Suisse annonce la suppression de 300 postes de travail qui s’ajoutent aux 1’500 postes de travail supprimés il y a presque un an jour pour jour. L’ASEB demande que cette réduction des postes de travail se fasse sans licenciements.
31.10.12 -
2500 emplois supprimés en Suisse à UBS: le début de l’hémorragie?
La première banque du pays vient d’annoncer la suppression de 10’000 emplois dans le monde d’ici 2015, dont 2500 en Suisse

Dernière modification par Swx (20/03/2013 11h57)

Hors ligne

 

#5 19/03/2013 11h07 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   51 

stockjunkie a écrit :

Ou celui de Singapour et Hong Kong….mais ca sera pour sur moins pratique pour les Europeens…

D’ici quelques annees les Etats-Unis et l’UE auront fini de presser le citron en Suisse et se tourneront du cote de l’Asie et de l’Amerique Centrale. Les fonds reviendront en Europe (ou peut-etre iront-ils plus loin encore…Vanuatu? Iles Salomons? etc)

Tres beau pays les vanuatu, un pays absolumment incroyable je recommande vivement à chacun d’y passer un mois.

Hors ligne

 

#6 14/06/2013 00h47 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   

Il semblerait que l’actualité des banques suisses n’est pas aussi mauvais que l’on pourrait l’imaginer :

Malgré les assauts répétés contre le secret bancaire, la santé financière suisse demeure solide - 19h30 - TV - Play RTS - Radio Télévision Suisse

La place financière suisse a su se réinventer :
1/3 de la fortune privée mondiale gérée en Suisse…..incroyable !!!

Dernière modification par Helvète_heureux (14/06/2013 00h53)

Hors ligne

 

#7 15/06/2013 13h55 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

#8 17/10/2013 00h49 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   

Sauvetage de la banque UBS…..5 ans après quel bilan en tirer :

Il y a cinq ans, la Confédération élaborait le plan de sauvetage d’UBS - 19h30 - TV - Play RTS - Radio Télévision Suisse

Je tire mon chapeau au Conseil Fédéral et à la BNS qui ont géré ce très difficile dossier de façon de maître

Dernière modification par Helvète_heureux (17/10/2013 00h51)

Hors ligne

 

#9 21/01/2014 18h20 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   

Voici un excellent reportage de France 2, sur mon pays.

Pour ceux qui ont une peu de temps, vous y apprendrez pas mal de choses…ça pourrait même donner envie à certains de s’y installer :-)

Dernière modification par Helvète_heureux (27/01/2014 19h41)

Hors ligne

 

#10 18/05/2014 20h11 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   

Aujourd’hui les citoyens suisses votaient :

1. Achat d’un nouvel avion de combat "Grippen" refusé par le peuple (53.4 % de non)

2. Refus d’un salaire minimum de CHF 4’000 par mois (76.3 % de non !!!)

3. Interdiction à vie d’avoir un travail en relation avec les enfants pour les personnes coupables de pédophilie (63.5 % de oui)

4. Soins médicaux de base inscrit dans la Constitution (88 % de oui)

Hors ligne

 

#11 18/05/2014 22h43 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   -1 

Bravo a vous , nous serons bientot "des votres" car nous demenageons debut 2015 …
Comme le France nous pousse dehors ….
cdlt

Dernière modification par kienast (18/05/2014 22h49)

Hors ligne

 

#12 05/09/2014 18h09 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   

Ci-dessous un lien, relatif à la vie "comme tout le monde" de nos conseillers fédéraux

La Suisse est le pays où les ministres prennent le tram et le train comme tout le monde - 19h30 - TV - Play RTS - Radio Télévision Suisse

Dernière modification par Helvète_heureux (05/09/2014 21h33)

Hors ligne

 

#13 20/11/2014 00h20 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   71 

Intéressante cette initiative "sauvez l’or de la Suisse" qui fera l’objet d’un vote le 30 novembre.

En résumé, si les Suisses votent Oui alors la BNS devra acheter de l’or pour disposer de 20% de ses réserves en métal jaune (contre seulement 7,4% aujourd’hui). Et aussi rapatrier 30 % de ses réserves qui sont stockées à l’étranger (GB et Canada). Bon courage, pour ce dernier point si l’on se réfère au cas de l’Allemagne (69% de ses réserves à l’étranger) qui a finalement renoncer à rapatrier son or.

La BNS est évidemment contre puisque sa politique actuelle, tendance planche à billets, serait plutôt à l’opposé de la relique barbare. Pour mémoire, la BNS a vendu une partie des réserves d’or lorsque les cours étaient bien inférieurs à ce qu’ils sont encore aujourd’hui. Le manque à gagner est de plusieurs dizaines de milliards de Francs Suisse. Une broutille… qui n’incite pas pour autant les banquiers centraux à faire profil bas.

Position de la BNS : Initiative sur l'or: le président de la BNS prend position - Économie - Bilan

Des éléments intéressants : L?initiative sur l?or est mal formulée - Économie, Les plus de la rédaction - Bilan

Je retiens que le bilan de la BNS a été multiplier par 10 depuis 2008… Ce qui explique qu’avec une quantité d’or par habitant élevée, comme le dit le Monsieur de la BNS, le % d’or dans les réserves est faible.

Alors qui sont les apprentis-sorciers ? Les banquiers centraux ou les citoyens à l’origine de l’initiative sur l’or ?

Un article ancien mais rassurant (ou pas) sur la stratégie de la BNS : Pourquoi la BNS va gagner son pari sur l?euro - Argent & finances, Les plus de la rédaction - Bilan

Pour comparaison l’or représente 56,3% des réserves de changes de la france à fin octobre. Mais les réserves françaises sont bien inférieures aux réserves Suisse (130 milliard d’euros contre 522 milliards de Francs Suisse).

Source : France: diminution des réserves officielles de change.

Hors ligne

 

#14 20/11/2014 11h14 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Banni
Réputation :   -3 

Je ne peux m’empêcher d’exercer un certain esprit critique quant on parle de miracle économique dans un pays. Et d’ailleurs historiquement, parler de miracle économique pour une nation  est de mauvais augure,  l’exception étant les Etats-Unis. Alors il y a quelque chose d’exceptionnel également dans la culture et le monde des affaires suisses, mais il y a aussi eu des politiques particulières derrière le miracle suisse qui on l’a vu deviennent une à une intenables. Les Suisses votent d’ailleurs le 30 novembre sur la question des forfaits fiscaux pour les riches étrangers.  La politique de la BNS qui est pour beaucoup dans la résilience économique post crise, vient aussi à l’esprit à cet égard, et il est certain qu’elle a conduit à une bulle immobilière et une  augmentation de l’endettement des ménages qui est massif en comparaison internationale, comme l’est le bilan de la BNS en relation avec le PIB.       
Il est certain que la Suisse, qui est le dernier bastion de la liberté économique en Europe continentale, garde des atouts immenses en comparaison de ses voisins européens où les choix politiques des décennies passées ont amené à la situation, inextricable, que l’on connaît aujourd’hui.

Dernière modification par huguesvdb (20/11/2014 11h27)

Hors ligne

 

#15 17/01/2015 09h07 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   85 

Bonjour,

J’essaie de prendre du recul sur la "crise suisse " de la semaine car je me demandais s’il y avait une opportunité quelconque à prendre maintenant par exemple un tracker suisse compte tenu de la baisse du marché cette semaine.

Je résume ce que j’ai compris : en 1 journée, appréciation du CHF / EUR de +17% (abandon du cours plancher) et  chute de l’indice boursier suisse SMI de -14%. En théorie, un investisseur étranger libellé en Euro qui détient des actions suisses représentatives du marché n’est pas beaucoup affecté au cours de la semaine car son investissement évolue comme suit : 1 * (effet devise 1+17%) * (effet SMI 1 - 14%) = 1 * 1.17 * .86 = 1.006, soit pas grand chose.

Or vérification avec la contrevaleur d’un tracker suisse Amundi FR0010655753 CSW
évolution sur 5 jours : +5.71% en EUR. Et vérification avec la catégorie Actions suisses grandes cap d’après SICAVONLINE : +10% sur une semaine.

Je suis surpris de cette forte hausse nette car les grands groupes suisses sont lourdement exportateurs : NESTLE, Pharma, … et la contribution des filiales hors Suisse a leurs comptes consolidés devrait en théorie chuter de l’ordre de 17% si la devise reste désormais stable en 2015.

>>> Quelqu’un aurait il des explications sur la hausse de la contrevaleur Euro de ces actifs suisse dans ce contexte ? Merci de vos avis si vous en avez car c’est un évènement rare et intéressant.

Hors ligne

 

#16 18/01/2015 18h07 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   17 

Très certainement les trackers ou indices que vous évoquez ne répliquent pas le exactement le SMI. Ils répliquent peut être des valeurs moins exportatrices qui ont moins baissées que le SMI. Du coup c’est le fait d’être investi dans une monnaie devenue plus forte qui l’emporte.

Hors ligne

 

#17 19/02/2015 18h19 → Situation économique de la Suisse et avenir de la Suisse (situation, suisse)

Membre
Réputation :   24 

Pour compléter un peu le sujet évoqué par le reportage de France 2 sur la formation professionnelle:
Je sors d’une conférence sur le passage de la formation à la vie professionnelle donnée dans mon université. Les conférenciers étaient le Conseiller Fédéral Johann Schneider-Ammann, en charge du Département Fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche, et le Conseiller d’État Beat Vonlanthen, Directeur de l’économie et de l’emploi du canton de Fribourg.

Voilà ce que j’en ai retenu :
Dans son intervention, Schneider-Ammann a souligné le faible taux de chômage chez les jeunes et le fait que leurs préoccupations sont davantage de trouver un travail qui leur convient plutôt que de trouver un job tout court. Ensuite il parlait de l’importance d’informer les étudiants pour les permettre de trouver la bonne filière, afin qu’ils ne se retrouvent pas démunis devant les nombreuses possibilité de formation. Il a conclut avec un mot d’ordre des ingénieurs: KISS-Keep It Simple and Smart.
(Schneider-Ammann a une formation d’ingénieur de l’EPFZ et un MBA obtenu à Paris)

Vonlanthen a parlé aussi bien du cas suisse que du cas fribourgeois. Il débute sa présentation par la citation de Clinton : « It’s the economy, stupid! ». Il a parlé du système dual de formation que connait la Suisse : éducation publique et formation au sein des entreprises. L’apprentissage et l’école professionnelle jouent un rôle clé. Ainsi 95% finissent leur éducation secondaire. Il a montré que le chiffre du chômage des jeunes dans les pays avec un système dual sont moins élevé que dans les autres pays.
Puis il a pris l’exemple du canton de Fribourg où les entreprises sont fortement impliquées dans le système de formation. Elles ont besoin de former de la maindoeuvre qualifiée qui auront de fortes chance de devenir leur employés. La thématique du manque de maindoeuvre qualifié est d’autant plus importante après la votation du 9 février 2014. Plusieurs commissions dirigées par un directeur d’entreprise et comprenant des membres du gouvernement cantonal travaillent sur le sujet. Environ 3150 entreprises sont autorisées à former des apprentis dans le canton.

Voilà, à titre personnel, j’ai apprécié de me retrouver à 15 mètres d’un conseiller fédéral. Avantage des petits pays : le fossé entre responsables politiques et la population n’est pas si grand. D’ailleurs une autre conférence sur la politique monétaire avec le président de la BNS Thomas Jordan est prévu en mai par la faculté des sciences économiques.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech