Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1301 14/02/2017 08h04 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   28 

kc44 a écrit :

Igorgonzola vous écrivez typiquement le genre de message alarmiste et bien dans l’air du temps.
Vous auriez pu écrire ce message il y a 10 ou 15 ans, c’était la même chose.

Je plussoie.

Pour changer des sondages, je vous propose la cote de nos candidats chez les bookmakers anglais sur oddschecker.
Eux placent Macron en tête, avec une cote de 2.20 (1€ misé remporte 2.20€), puis Le Pen pour 3€, Fillon pour 6€. A noter que FF était à 1.50€ avant ses histoires.

Hamon est loin derrière à 17€, suivi par Juppé (oui) à 19€.
Mélenchon, souvent quatrième dans les sondages, est loin derrière à 85€.

Hors ligne

 

#1302 14/02/2017 10h17 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   196 

kc44 a écrit :

Igorgonzola vous écrivez typiquement le genre de message alarmiste et bien dans l’air du temps.
Vous auriez pu écrire ce message il y a 10 ou 15 ans, c’était la même chose.

Je me moque pas mal de l’air du temps.

Economiquement parlant, c’est une évidence que vous avez plus de marge de manœuvre dans un pays où le chômage est bas, l’endettement aussi, le solde budgétaire bon et la santé des entreprises solide.

Plus le temps passe en France, plus ces variables se dégradent.

Avec 5 M€ de chômeur et 5 M€ de fonctionnaires, vous ne pouvez pas faire les mêmes réformes qu’avec 3 M€ de chaque et 4M€ d’emploi dans le secteur marchand.

Notre pays a besoin d’investissements massifs dans un grand nombre de domaines (santé, énergie, dépendance, infrastructures…), et aujourd’hui on s’endette pour payer les fins de mois des fonctionnaires.

Si on n’est pas alarmiste aujourd’hui, quand le sera-t-on ? Quand on sera au niveau de la Grèce ? S’alarmer quand le bateau a déjà coulé ne sert à rien.

Les taux Français amorcent une remontée rapide depuis quelques semaines, et ça n’a rien d’encourageant.

Hors ligne

 

#1303 14/02/2017 10h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   193 

Bonjour,

Non seulement je ne suis pas d’accord avec vous, mais surtout je ne vous comprends pas. Comment faites-vous pour arriver à de telles évaluations ?

5M€ c’est le coût de l’assurance chômage ?
c’est aussi celui du salaire des fonctionnaires ?

Et 4 M€ d’emploi cela correspond à quoi ? Aux salaires versés dans le secteur marchand ?

Hors ligne

 

#1304 14/02/2017 10h49 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   237 

Voici un point de vue que je ne partage pas.
On sur-dépense du point de vue infrastructures, nos routes sont belles, les trottoirs bien droits, lampadaires, abris-bus, signalisation, de qualité, remplacés très régulièrement car tout casser tout refaire, c’est bon pour l’électorat - et accessoirement pour les petits copains chefs d’entreprise.
Au niveau santé je pense que l’infrastructure est là (on peut y dépenser sans fin), c’est - comme toujours - du point de vue du personnel qu’il faudrait investir.

Je rentre en France tous les 6 mois, je suis à chaque fois surpris par le niveau de dépenses dans les gadget coûteux et inutiles, des radars partout, des néons bleus le long du périphérique, de beaux chantiers alors que le niveau de l’infrastructure était déjà bien.

Par contre toujours moins d’emplois, partout, on doit tout faire face à des machines, c’est franchement harassant quand on est habitué à se faire servir à l’étranger. Le pire je crois c’est la corvée de plein d’essence.
Ce pays "développé" perd beaucoup de son développement par la perte de ces services un peu partout (caissières, péages…).

Edit: je répondais à Igorgonzola.
@Stokes: je pense que M€ veut dire millions et non pas millions d’euros

Dernière modification par kc44 (14/02/2017 10h57)

En ligne

 

#1305 14/02/2017 12h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Igorgonzola a écrit :

Vibe a écrit :

Et c’est la que ça devient intéressant : il sera obligé de faire une coalition avec la gauche "macroniste" afin de trouver le plus petit dénominateur commun pour faire passer les réformes.

En définitive, nous avons une occasion historique pour le passage de réformes majeures qui de plus seront consensuelles !

Je crois que vous faites une erreur de diagnostic.
On a déjà eu une fenêtre de tir pour les réformes molles et consensuelles. On a vu ce que ça a donné au printemps 2016.

Je ne parle pas de réformes "molles", voilà la différence ! Il s’agira de faire passer des réformes ambitieuses, mais qui auront au préalable fait l’objet d’un consensus dans les deux "majorités". Et je suis sûr que les jupéo/sarko/fillonistes pourront trouver des points d’entente avec les bayrouo-vallso-macronistes ! Il ne s’agira pas de faire beaucoup de réformes édulcorées, mais de sélectionner peut-être 2 ou 3 réformes importantes qui seront appliquées fermement !

Concernant l’élection, le dernier sondage Ipsos Fiducial va dans la tendance de celui que j’ai cité hier : l’écart se redresse entre Macron et Fillon et ce dernier a maintenant un socle de voix 2 fois supérieur !! Ce qui est fou c’est que la presse titre "Fillon s’écroule dans les sondages" en citant … un baromètre d’opinion ou bien un sondage qui date de la semaine dernière !

Concernant les bookmakers, on peut parier en France ? Un upside de x6 m’intéresse grandement.

Dernière modification par Vibe (14/02/2017 12h21)

Hors ligne

 

#1306 14/02/2017 12h30 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   196 

Oups effectivement il faut oublier le signe € après millions.

Pour les infrastructures, je ne parle pas de ronds points.
Avez vous déjà pris le métro parisien ? On se demande parfois si le plafond ne va pas s’écrouler sur la tête des "usagés".
Les lignes de RER sont dans un état déplorable, c’est une chance tous les jours renouvelée que l’on n’ait pas plus de Bretigny quand on voit l’état des voies.

On vit sur le passé, des infrastructures payées essentiellement dans la première moitié du XXème, voire les 3 premiers quarts. Depuis on "investit" dans de la dépense de fonctionnement.

Pour la santé, avez vous déjà comparé les équipements de santé en France et chez les voisins (ex : IRM) ?

Quant à l’énergie, les besoins sont faramineux. Tous les candidats parlent de transition énergétique et ils s’imaginent payer ça avec une petite taxounette. C’est illusoire.

Là où je ne vous comprend pas, c’est que en revenant de l’étranger cela ne vous saute pas aux yeux.
Chaque fois que je rentre, cela m’apparaît avec d’autant plus de force. Peut être que nos destinations à l’étranger ne sont pas les mêmes…

J’avais fait un voyage en France avec des Allemands, ils avaient l’impression d’être dans un pays du tiers monde, ça n’est pas qu’une impression de "décliniste".

Vibe a écrit :

Je ne parle pas de réformes "molles", voilà la différence ! Il s’agira de faire passer des réformes ambitieuses, mais qui auront au préalable fait l’objet d’un consensus dans les deux "majorités". Et je suis sûr que les jupéo/sarko/fillonistes pourront trouver des points d’entente avec les bayrouo-vallso-macronistes ! Il ne s’agira pas de faire beaucoup de réformes édulcorées, mais de sélectionner peut-être 2 ou 3 réformes importantes qui seront appliquées fermement !

A quoi pensez vous ?

Dernière modification par Igorgonzola (14/02/2017 12h32)

Hors ligne

 

#1307 14/02/2017 12h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Je n’en sais rien, c’est à eux de se mettre d’accord et de négocier sur quelques mesures qu’ils s’engageraient à soutenir en bloc. Les programmes de Fillon et Macron sont quand même assez riches de propositions intéressantes qui pourraient faire consensus.

Concernant le programme de Fillon :

Exemple de mesure qui ne pourrait faire consensus : suppression des 35 heures.

Exemple de mesure consensuelle : surpression d’un certain nombre de fonctionnaires. Sûrement pas 500 000, mais peut-être 100 000 ?

Concernant le programme de Macron :

Exemple de consensus : continuer "l’ubérisation".

Ils sont quand même tous les deux de "droite" après tout smile

Dernière modification par Vibe (14/02/2017 12h39)

Hors ligne

 

#1308 14/02/2017 12h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   237 

Le métro, RER, on voit le genre de références. Sortez de cette bulle.
Il me semble que les stations de métro ont été rénovées non? Alors oui le carrelage blanc rectangulaire est toujours aussi moche. Les métros sont modernisés petit à petit, pas assez pour vous mais on ne peut nier d’indéniables progrès selon les lignes.
Quant au RER, ok, ça sent mauvais. Il y a rats et souris. Avez-vous vu la longueur des convois, la fréquence des trains? C’est unique un tel réseau, emprunté par tellement de gens tous les jours.
Oui ces infrastructures datent des années 70, elles ont été bien dimensionnées, plus grand on aurait eu la même saturation, c’est comme les routes.
Mais sortez de votre bulle, il n’y a pas que le sous-sol de Paris puis j’y trouve globalement les infrastructures et monuments exceptionnellement bien entretenus.

En ligne

 

#1309 14/02/2017 13h00 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   196 

Supprimer 100 000 fonctionnaires n’est pas une réforme
C’est même moins que les départs à la retraite pour juste une année. (=calcul de coin de table : 40 années travaillées, 5 M de fonctionnaire, ça fait 125 000 départs tous les ans)
100 000 ce n’est même pas ce qui a été ajouté pendant le dernier quinquennat entre les différentes couches (local / état). C’est upsilonesque en proportion de ce que Jospin a ajouté lors de son mandat.

C’est comme si vous disiez on va passer le taux d’IS de 33% à 32,5%. Ok on aura peut être un consensus, mais on n’aura pas eu de réforme.

Je l’ai déjà dit sur ce fil mais je le répète : on a raté une occasion extraordinaire de faire des réformes majeures pendant le quinquennat de Hollande, le peuple était prêt à des décisions d’ampleur, à faire des sacrifices.

Chaque réforme, et la Grèce nous le prouve sous nos yeux, perd en efficacité plus on met de temps à l’appliquer. Si la Grèce avait fait les réformes demandées aujourd’hui en 2010, les effets n’auraient pas été si douloureux, et les impacts positifs auraient pu se faire sentir.

En France, si on fait des réformes a minima en 2017, il faudra refaire une plus dure l’année suivante, et une encore plus dure l’année d’après et ainsi de suite.
Un autre exemple est la réforme des retraites. Sans cesse repoussée, sans cesse incomplète, il faut toujours revenir dessus et faire de plus en plus de mécontents.

Autre effet de ces renoncements, on perd du temps (et donc de l’argent) mais surtout on perd la confiance des acteurs économiques car ceux-ci savent que la situation n’est toujours pas stabilisée. En faisant des réformes massives mais suffisantes pour la durée du quinquennat, on annonce une direction claire et sur laquelle on peut bâtir des projets.

kc44 a écrit :

Le métro, RER, on voit le genre de références. Sortez de cette bulle.
Il me semble que les stations de métro ont été rénovées non?

Non elles ne l’ont pas été. Et désolé, ce n’est pas une bulle, c’est mon environnement quotidien.
Où vivez / travaillez vous ?

Dernière modification par Igorgonzola (14/02/2017 13h03)

Hors ligne

 

#1310 14/02/2017 13h16 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   237 

Je vis sur une île au soleil, je prends le ferry pour m’y rendre. En France on aurait déjà construit un pont depuis des lustres mais c’est mieux ainsi.
Lorsque j’ai habité à Paris - que je connais par cœur - les stations de métro étaient rénovées au fur et à mesure. Ca continue. Je prenais chaque jour des lignes différentes et il y avait toujours quelques stations fermées pour rénovation. Ca vous a peut-être échappé.
La RATP rénove ses stations
Ajout: 249 stations sur 266 objet de la rénovation étaient rénovées au 1er mars 2016

Dernière modification par kc44 (14/02/2017 13h33)

En ligne

 

#1311 14/02/2017 13h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Je pense que le simple fait que Marine Le Pen ne soit pas élue nous fera regagner la confiance des financiers (oui on en est là !). Alors si en plus, il y a des réformes, qui passent relativement bien, ça sera bien accueillit. Évidement qu’on souhaite tous avoir une baguette magique pour réformer, mais comme le disait le Général, une politique se fait sur des réalités !

(Au fait, petite parenthèse sur nos "amis" du Monde qui se sont fait bannir de Wikipedia pour 9 mois pour création de fake news smile Wikipédia est d’ailleurs non-évalué par le Decodex, en raison d’une fiabilité variable. Je reconnais le HS, peut-être pourrais-je créer un spin-off de cette discussion.)

Hors ligne

 

#1312 14/02/2017 13h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   196 

Depuis quand avez vous quitté Paris ?
Depuis quelle date n’avez vous pas pris les transports aux mêmes heures que ceux qui vont / viennent du boulot ?

La rénovation, j’ai vu, comme vous dites on enlève le carrelage, on le remplace, et on cache deux fils qui pendaient.

Vous avez des stations où on voit des plaques sur le plafond en mode rafistolage, avec les dates dessus, ça remonte à 5 ans.

Avez vous les derniers rapports sur le taux de disponibilité par ligne ? C’est préoccupant.

Tous les lundi matin, une à trois ligne(s) au départ de mon lieu d’habitation sont touchées pas un incident d’exploitation. C’est mathématique, lundi matin = ligne en rade.

Le RER B est tellement propre et ponctuel qu’on est en train de sérieusement réfléchir à créer une ligne parallèle pour acheminer les touristes de CDG à Paris.

Le RER A est fermé sur un tronçon significatif tous les étés depuis je ne sais combien d’années. Sans résultat notable sur la qualité de service.

Je ne suis pas spécialement pessimiste, mais je suis certain d’une chose : la seule façon d’améliorer la situation, c’est déjà de reconnaître ce qui ne va pas.

Hors ligne

 

#1313 14/02/2017 13h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   237 

J’y passe toujours régulièrement avec plaisir. Les lignes que j’emprunte le plus souvent se sont nettement améliorées, tant au niveau stations que rames.
Pour le reste vous amalgamez, j’en resterai là.

En ligne

 

#1314 14/02/2017 13h39 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Débat intéressant !

Concrètement comment voyez-vous l’évolution de la fiscalité des ménages et de l’immobilier selon les candidats potentiels ?

Hors ligne

 

#1315 14/02/2017 13h47 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   237 

Entre ce qu’ils annoncent ou annonceront et ce qu’il feront, l’écart est tel que selon moi, on peut difficilement se lancer dans tout pronostic.

En ligne

 

#1316 14/02/2017 13h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Exactement ! Ce qu’il compte est la volonté qu’ils ont de réformer. Et je crois qu’elle est réelle chez ces deux candidats. Et ça, c’est déjà énorme. Et ça enverrait un signal majeur aux financiers étrangers, dont beaucoup pricent une victoire de Marine Le Pen rappelons le.

Hors ligne

 

#1317 14/02/2017 14h05 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   237 

stokes a écrit :

kc44 a écrit :

Macron est un ballon de baudruche gonflé à l’hélium médiatique, ça ne peut tenir 5 mois.

J"ai longtemps pensé comme vous, mais…..hélas….hélas…..je me demande si je n’étais pas en train de me tromper.

La réponse est dans cet article: Oui, le phénomène Macron était bien une (énorme) bulle médiatique
Je maintiens que les français ne sont pas dupes et qu’en votant, ils réfléchiront davantage qu’en répondant à un bête sondage juste après avoir lu Le Monde, 20Minutes ou les news sur internet.

En ligne

 

#1318 14/02/2017 14h13 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Il est d’ailleurs en train de se dégonfler : recul dans les sondages, et surtout, son socle chute de 50 % à 36 % en une semaine !

Ce qui est triste c’est que sa surexposition médiatique en vient à décrédibiliser son discours "libéral" auprès de la population.

Dernière modification par Vibe (14/02/2017 14h13)

Hors ligne

 

#1319 14/02/2017 14h20 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   28 

"Igorgonzola" a écrit :

Si la Grèce avait fait les réformes demandées aujourd’hui en 2010, les effets n’auraient pas été si douloureux

La pauvreté en Grèce a très fortement augmenté, la précarité pour de nombreuses familles est au plus haut. Mais pas encore assez douloureux il semble, pour les pro-austérité…
Il y a trop de dettes me direz-vous !

Il y a peut-être trop de rachat de dettes, à coup de milliards d’euros par mois ?
Allez savoir…

Hors ligne

 

#1320 14/02/2017 14h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   52 

Vibe a écrit :

Exactement ! Ce qu’il compte est la volonté qu’ils ont de réformer. Et je crois qu’elle est réelle chez ces deux candidats. Et ça, c’est déjà énorme. Et ça enverrait un signal majeur aux financiers étrangers, dont beaucoup pricent une victoire de Marine Le Pen rappelons le.

A l’heure actuelle, tout donne à penser que MLP sera présente au second tour de la présidentielle. Si FF ou EM est élu face à elle et que vous le vouliez ou non, ça sera très probablement "par défaut". Dès lors, il n’est pas du tout certain que les "réformes" que vous appelez de vos voeux passent comme une lettre à la poste. De plus et là encore, que vous le vouliez ou non et que l’on trouve ça juste ou injuste, le "Penelope Gate" a causé des dégâts considérables et irréversibles pour FF qui vont plomber son quinquennat et sa crédibilité à demander des "efforts" aux Français si c’est lui qui est élu.

MLP ne sera peut-être pas élue cette fois-ci, certes, mais même avec un score de 40 % au second tour (je doute qu’elle fasse moins), c’est sans doute un nombre à trois chiffres de députés FN qui siégeront à l’Assemblée nationale à partir de juin et ce parti deviendra alors clairement le premier parti d’opposition, celui qui incarnera aussi une possibilité d’alternance (ou d’alternative) pour l’élection présidentielle suivante (qui pourrait intervenir bien avant 2022 si nous devions avoir une crise politique ou/et sociale majeure en France). A l’autre bout de l’échiquier politique, nous pourrions (devrions ?) également avoir une "gauche de la gauche" avec un socle électoral minimum de 20 %. Bref, il n’est pas sûr que tout ça séduise vraiment les "financiers étrangers".

Sinon et pour être moi aussi un usager quotidien et depuis de très nombreuses années des transports en commun franciliens, je ne peux qu’être d’accord avec ce que décrit Igorgonzola.

Hors ligne

 

#1321 14/02/2017 14h48 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Oui, il est évident que Marine Le Pen sera au second tour, et oui, elle fera un bon score (peut-être même 40 - 45 %). Quant aux nombre de députés, je ne suis pas certain qu’il soit supérieur à 100, du fait du mode de scrutin. Plusieurs dizaines probablement en tous cas.

Mais entre le FN et la "gauche de la gauche" (qui ont des programmes économiques très proches), la "bi-majorité" Macron/Fillon devrait tout de même avoir plus de 50 % des sièges. Et je suis convaincu que cette fois-ci, ils sauront passer à l’action.

Ce qui est indispensable, face au signal Le Pen (légitime et qu’il ne faut pas dénigrer comme le fait - de moins en moins - une certaine gauche) c’est que le Président et le gouvernement soient radicaux sur les questions européennes et de défense. Il faut marquer une pause dans la construction de l’Europe (pourtant je suis pro-européen, mais je suis réaliste) et être ferme sur les questions d’immigration, en ne mélangeant surtout pas la question des migrants économiques (dont il faut discuter d’un seuil annuel à négocier ensuite avec les européens et les pays de départ) et celle des réfugiés politiques qui eux doivent être accueillis dans la mesure du possible (sinon on va tuer le droit d’asile). La solution la plus pragmatique étant un deal financier avec la Turquie.

Si l’exécutif est trop laxiste sur ces questions, alors les réformes économiques, indispensables, ne pourront pas passer auprès du peuple. C’est aussi pour cette raison, qu’après réflexion, j’ai orienté mon choix vers Fillon, même si, sur le papier, je trouve le programme économique de Macron plus moderne. La démocratie, c’est aussi écouter les peur des citoyens et prendre les mesures nécessaires pour les rassurer.

Dernière modification par Vibe (14/02/2017 14h51)

Hors ligne

 

#1322 14/02/2017 14h56 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   144 

chlorate a écrit :

"Igorgonzola" a écrit :

Si la Grèce avait fait les réformes demandées aujourd’hui en 2010, les effets n’auraient pas été si douloureux

La pauvreté en Grèce a très fortement augmenté, la précarité pour de nombreuses familles est au plus haut. Mais pas encore assez douloureux il semble, pour les pro-austérité…
Il y a trop de dettes me direz-vous !

Il y a peut-être trop de rachat de dettes, à coup de milliards d’euros par mois ?
Allez savoir…

La seule facon pour la grece de s’en sortir c’était de sortir de la Z€, on aurait fait une croix sur la dette pris la paume et c’était réglé. Au lieu de cela c’est un gouffre financier.

De plus moi ce qui me choque c’est surtout que on ne mette pas sur le même plan la gauche "Hamon" et Mme Le Pen. Ce sont eux deux des doux des réveurs et quand on voit les programmes on hallucine (je parle de la partie économique entre autres). Je connais des gens qui y croient vraiment.
Ceux qui y croient doivent être tombés dans un niveau de desespoir profond.

M. Hamon "vend du rêve" et Mme Lepen est tellement nulle en économie qu’elle ne comprend rien aux monnaies (vous me direz que 95% des francais non plus donc facile de les berner)

Dernière modification par roudoudou (14/02/2017 15h00)

Hors ligne

 

#1323 14/02/2017 15h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   196 

J’avoue ne pas bien comprendre comment on pourrait rapprocher du macron de Fillon.

Macron n’a ni les idées sociales de la droite (il est progressiste), ni ses idées économiques.

Pour rappel, il a qualifié Fillon d’ultra-libéral ! Un mec qui se prétend libéral, mais n’est en fait qu’un ami des gens qui ont bcp d’argent (un capitaliste de connivence en fait, mais la confusion est fréquente en France), n’utiliserait pas ce genre de vocabulaire.

Quand on voit les critiques qu’il adresse à la droite, et les propositions de son programme, on voit qu’il est sur une ligne plus proche de Hollande-valls. Il n’a d’ailleurs rien proposé d’autre lorsqu’il était ministre.

Fillon considère (à juste titre selon moi) que cette ligne nous a mené au désastre. Donc pourquoi irait-il faire des compromis avec ce camp ?

Et sur le plan purement politique, en termes de nb de députés, c’est bien mal connaître la Vème pour croire que des sujets peuvent être portés au delà des partis. Le seul contre exemple dernièrement, c’est quand il a fallu se votre des bonnes grosses indemnité en cas de veste aux élections locales.

Sur la volonté de Fillon, on peut également s’interroger. Il a déjà reculé sur bien des points avant même le début de la campagne, et son historique de gouvernement ne plaide pas en sa faveur.

Cette élection sera assurément un gros gâchis :  des espoirs avant le premier tour, une grosse frayeur entre les deux tours, et une longue série de déceptions après.

Hors ligne

 

#1324 14/02/2017 15h27 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   63 

Concernant ce qu’a fait Macron, il a tout de même libéralisé le marché des autocars : ça c’est du libéralisme ! Ça peut paraître peu, mais n’oublions pas qu’il était loin d’être seul à décider et qu’il devait faire face à un Premier ministre hostile et aux frondeurs.

Comparées à tous les programmes passés du PS, ses propositions vont tout de même dans le bon sens économique, il faut voir de là d’où on vient.

Concernant ses attaques vis-à-vis de Fillon, il s’agit de propos de campagne, rien de plus, ça fonctionne toujours ainsi, hélas. N’a-t-il pas dit que Fillon "n’avait pas de programme" (sic) ?

Fillon devra faire un compromis avec Macron précisément parce qu’il ne pourra pas faire autrement s’il n’a pas de majorité absolue (et réciproquement si c’est Macron qui est élu).

Dernière modification par Vibe (14/02/2017 15h29)

Hors ligne

 

#1325 14/02/2017 15h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   196 

Alors je poursuis : qu’est ce qui vous fait penser que si Macron échoue à la présidentielle, il aura ne serait-ce qu’un député ?

La proportionnelle n’a toujours pas été mise en place si je ne m’abuse.

J’ai du mal à m’imaginer que suite à cette élection particulièrement, les règles de la Vème et le scrutin uninominal majoritaire à 2 tours ne vont pas produire exactement le même résultat qu’à toutes les élections précédentes.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech