Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1351 16/02/2017 18h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

GoodbyLenine a écrit :

Pour ma part, je retiens des échanges récents sur cette discussion qu’il semble peu évident de déterminer les impacts des prochaines élections sur la situation économique de la France.
Je constate cependant qu’un certain nombre d’indicateurs, encore peu engageants il y a 6 ou 12 mois, semblent significativement s’améliorer. J’ignore si c’est une éclaircie temporaire ou durable, ou si c’est juste plus visible avec la diminution du Hollande-bashing (devenu assez inutile).
J’ai constaté dans le passé que des "réformes" produisent bien souvent leurs résultats positifs seulement sur le moyen/long terme (et leurs résultats négatifs à plus court terme). Même si les acteurs économiques tentent d’anticiper leurs impacts, il faut souvent laisser le temps faire son oeuvre.

C’est en effet maintenant visible : les indicateurs relatifs à la croissance, à l’emploi, au déficit public, semblent enfin vouloir se remettre dans le bon sens. Une fois cette bonne nouvelle constatée, on peut toujours essayer de chercher des facteurs explicatifs dans les "réformes" mises en oeuvre au cours du quinquennat.

J’aurais plutôt tendance à voir là un simple effet d’hystérèse : lorsque le cycle redémarre, ce sont toujours les Etats-Unis qui donnent le coup de collier, l’Europe réagissant avec retard et la France avec encore plus de retard que les autres pays de l’UE. Dit plus simplement, notre pays commence à connaître une embellie que les Etats-Unis, puis l’Allemagne ont connue avant nous. A l’opposé, lorsque le cycle se retourne, le jeu des stabilisateurs automatiques fait que la France plonge souvent plus tard et moins profondément que ses partenaires. Nous avons connu le même phénomène au milieu des années 80 : les Etats-Unis avaient profité à plein du contre-choc pétrolier et retrouvé la prospérité dès le début de la décennie, alors que la France avait dû attendre 1987 ou 1988 pour ce faire.

J’avais essayé d’expliquer sur ce fil il y a quelques temps que le "programme Fillon" recelait bien des effets récessifs de court terme susceptibles de contrarier cette fragile embellie.

Dernière modification par stokes (16/02/2017 18h40)

Hors ligne

 

#1352 17/02/2017 12h54 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   62 

Et voilà, les courbes Fillon et Macron viennent de se croiser !

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_capture_de769cran_2017-02-17_a768_125129.png

PrésiTrack OpinionWay / ORPI pour Les Echos et Radio Classique

Hors ligne

 

#1353 17/02/2017 13h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   61 

Attention à ces sondages en ligne, car toutes les catégories de population ne sont pas réprésenter. Par exemple, ceux qui n’utilisent pas Internet par définition ne peuvent pas apparaître sur ces résultats. Et 1605 personnes c’est relativement bas

Hors ligne

 

#1354 17/02/2017 13h26 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   62 

La plupart des sondages que je vois sont réalisés en ligne (exemple) mais c’est vrai qu’ici l’échantillon est faible (donc marges d’erreur de 2 points environ). C’est sans doute lié au fait qu’il s’agit d’un "rolling" quotidien.

Dernière modification par Vibe (17/02/2017 13h28)

Hors ligne

 

#1355 17/02/2017 17h49 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

On peut imaginer que le biais internet défavorise Fillon, la population non connectée se recrutant dans l’électorat âgé, traditionnellement favorable à la droite.

Après cela, chacun interprète comme il veut ces résultats en essayant de trouver "midi à sa porte".

J’observe pour ma part que les candidats totalisant respectivement 16 et 13% sont tous deux éliminés dès le 1er tour. En revanche, 16+13=29% ; avec pareil score, le succès auparavant hors de portée devient non seulement possible mais vraisemblable. Encore faut-il pour y parvenir que ces deux candidats acceptent de fusionner !

Je ne fais pas de sondage, mais je discute beaucoup autour de moi, plutôt à gauche qu’à droite : militants socialistes, communistes, écologistes, sympathisants….Tous appellent de leurs voeux le rassemblement autour d’une seule candidature d’unité populaire. Maintenant que Hollande et Valls sont hors du jeu, les obstacles à l’unité ont été levés ; ce rassemblement est à nouveau possible et souhaitable. Les deux intéressés font pour l’instant mine de ne rien vouloir entendre, mais il n’est pas certain qu’une position "autiste" soit tenable très longtemps.

Je comprends bien que la droite pense avoir partie gagnée au vu de ces sondages, mais rien n’est encore joué avant le dépôt des candidatures.

Dernière modification par stokes (17/02/2017 17h51)

Hors ligne

 

#1356 17/02/2017 18h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   62 

stokes a écrit :

Je comprends bien que la droite pense avoir partie gagnée au vu de ces sondages, mais rien n’est encore joué avant le dépôt des candidatures.

Évidemment. Cependant il faut tenir compte des intérêts personnels et partisans : si Hamon se retirait, il mettrait le PS hors-jeu. Réciproquement, Mélenchon a trop d’égo pour se désister.

Un deuxième sondage, à la méthodologie comparable au premier, confirme le croisement des courbes Fillon et Macron. A la différence que dans cette enquête, l’hypothèse Bayrou est retenue.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_capture_de769cran_2017-02-17_a768_183320.png

Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTELE et Sud Radio

Dernière modification par Vibe (17/02/2017 18h41)

Hors ligne

 

#1357 22/02/2017 19h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   202 

Bonsoir,

Autant certains attendaient la décision de François Bayrou sur un aspect politique, autant peu de monde prévoyait un impact comme on vient de le voir, sur le CAC 40, l’Euro et les taux d’intérêts !

Eh oui !, Bayrou a un impact en Bourse

L’euro grimpe après la décision de Bayrou de ne pas se présenter

https://investir.lesechos.fr/medias/2017/02/22/1644492_1487782955_1644490-1487782915-cac_565x250p.jpg

Quand je vois cela, au delà de l’impact potentiel pour notre pays, je me demande tout de même ce qui passe dans la tête des opérateurs financiers et à se demander tout de même de la fragilité d’une monnaie comme l’Euro qui réagi entièrement à l’annonce d’une personne qui pèse 3,3M de votes pour 340M de personnes utilisant cette monnaie…
Sans doute que l’élection française nous réserve encore quelques surprises sur les marchés lorsqu’il y aura de vrais gros évènements…


Mon portefeuille passif Parrainage Binck me contacter

Hors ligne

 

#1358 22/02/2017 21h30 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   33 

Ces réactions ne m’étonnent pas vraiment.

Avec cette décision de Bayrou, l’hypothèse (même si ce n’était déjà pas la plus probable) d’un second tour Le Pen-Hamon ou Le Pen-Mélenchon, qui aurait été dans les deux cas et encore plus dans le second un cauchemar pour les marchés, semble s’éloigner définitivement.

Les marchés sont sans doute rassurés à l’idée de penser que le prochain président de la République s’appellera soit Macron, soit Fillon. Personnellement et je n’aurais pas dit ça il y a seulement quelques mois, je crois que l’hypothèse d’une victoire de Le Pen n’est pas à exclure totalement. En cas d’élection de Macron ou de Fillon face à elle, je reste en tout cas sur ce que j’avais écrit dans le message #1320.

Dernière modification par Froidevaux (22/02/2017 21h38)

Hors ligne

 

#1359 22/02/2017 22h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

Ledep a écrit :

Sans doute que l’élection française nous réserve encore quelques surprises sur les marchés lorsqu’il y aura de vrais gros évènements…

Il me semble, même si mes souvenirs sont embrumés par la fête que j’avais faite ce soir-là, que la bourse avait perdu plus de 20% au cours des 2 ou 3 séances ayant suivi l’élection de François Mitterrand. Ceux qui ont eu la sagacité d’investir à ce moment-là, pendant que petite et grande bourgeoisie fuyaient vers la Suisse tels des levreaux apeurés, ont dû bâtir des fortunes : le double septennat du Tonton a été beaucoup plus doux pour les boursicoteurs que pour les salariés !

La façon dont les marchés ont réagi à cet "effet Bayrou" n’est guère surprenante : le renfort du palois va faire perdre des voix à Fillon dans l’électorat catho au profit du candidat préféré des médias et de la finance.

Clone de Lecanuet, surnommé "dents blanches" en son temps, ce candidat a en effet tout pour plaire aux marchés auxquels il garantit implicitement la continuité de la politique menée sous les mandatures Sarkozy et Hollande. Il est non seulement libéral, mais européiste (cf son discours de Berlin en anglais), atlantiste, pro-israélien soutenu comme tel par le binational Patrick Drahi (Libération, L’Express,…) et bien sûr russophobe, laissant courir le bruit que le "méchant Poutine" veut pirater sa campagne.

Cela étant, il est tout aussi évident que n’importe quelle nouvelle défavorable à ce candidat risque de faire chuter le CAC et d’accroître à nouveau le "spread".

Hors ligne

 

#1360 22/02/2017 23h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   202 

Bien-sûr que comme tout un chacun j’ai entendu que cela rebattait un peu le champ de bataille en écartant un petit peu Marine Le Pen, mais n’est-on pas à peine dans la marge d’erreur ?

François Bayrou était à priori crédité d’un potentiel 3% (la somme d’un Dupont-Aignan et d’un Poutou…) donc à nouveau, la monnaie d’une zone de 340M d’habitants doit-elle trembler (même si peu comme elle l’a fait dans l’absolu) pour le mouvement d’un candidat qui en représente moins d’1% ?

Franchement, on est dans l’épaisseur du trait et pourtant cela spécule à tout-va et cela ne fait que démontrer que nombre d’opérateurs de marché sont persuadés que Marine Le Pen va l’emporter pour se réjouir d’une si faible variation de l’équation finale. Si il advient à ce qu’elle perde au second tour, le lendemain, bien qu’étant un jour férié, ça sera la fête sur les marchés !
Par contre gardez du cash pour l’entre deux tours, il y aura des affaires à faire si elle passe effectivement au 2ème tour…


Mon portefeuille passif Parrainage Binck me contacter

Hors ligne

 

#1361 23/02/2017 08h09 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

Je suis beaucoup moins optimiste que vous ; j’ai le sentiment que les marchés ne bougeront pas beaucoup le 8 mai (jour férié mais non chômé à la bourse) si un candidat autre que la Le Pen l’emporte au second tour.

En revanche, dans l’hypothèse où le corps électoral serait assez décervelé pour confier la direction du pays à cette famille de gangsters, il va sans dire que les marchés s’écrouleraient, mais qu’il faudrait être vraiment téméraire pour imaginer faire de bonnes affaires dans pareilles circonstances : avec les Le Pen au pouvoir, les entreprises comme les ménages seraient financièrement lessivés en à peine quelques mois. Les seules poches qui se rempliront seront celles de la famille régnante.

Ce qui effraie tant les marchés, ce n’est pas le risque, heureusement très faible, d’un succès de l’entreprise familiale Le Pen, mais la probabilité quand même non nulle de voir un candidat autre qu’Emmanuel "Rotschild" Macron l’emporter.

Hors ligne

 

#1362 23/02/2017 08h20 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   27 

De 30% de chance de l’emporter pour les 3 candidats principaux, les bookmakers sont passés à 33% pour EM, 31% pour FF et 29% pour MLP.
Hamon est à 5% et Mélenchon 1%.

D’ailleurs, une facon peut-être de se couvrir pourrait être de miser sur ceux qui feraient - à priori - chuter les marché ?
A 1%, il est pas cher Mélenchon !

Hors ligne

 

#1363 23/02/2017 08h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   111 

Ce sont plutot les candidats pronant une sortie de l’euro et de l’europe qui font peur aux marchés (source lechypre). Le marché a peur qu’une sortie de la France entraine la fin de l’euro.

Hors ligne

 

#1364 23/02/2017 18h04 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

Voici ce que je lis dans la prose que m’a adressée ce matin Saxobank :

Saxobank a écrit :

Même dans le cas de figure d’une élection de Marine Le Pen, la probabilité est élevée qu’elle ne parvienne pas à obtenir une majorité au parlement ce qui conduirait à une cohabitation. Elle en serait ainsi dans la situation d’un président de la IVème République dénuée de pouvoirs réels. Elle ne pourrait même pas enclencher le référendum sur l’appartenance à l’UE. Bien qu’il s’agisse d’une prérogative du Président de la République (article 11 de la Constitution), le recours au référendum doit se faire sur proposition du gouvernement ou sur proposition conjointe des deux chambres du Parlement. Dans tous les cas, la marge de manoeuvre pour Marine Le Pen présidente serait réduite, ce qui devrait à terme rassurer les investisseurs.

Malgré tout le respect qui est du à Saxo, cette affirmation me semble être une douce et optimiste ânerie, qui ignore complètement les pouvoirs exorbitants que l’article 16 de la constitution confère au chef de l’Etat.

Hors ligne

 

#1365 23/02/2017 18h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   12 

stokes a écrit :

avec les Le Pen au pouvoir, les entreprises comme les ménages seraient financièrement lessivés en à peine quelques mois. Les seules poches qui se rempliront seront celles de la famille régnante.

Il y a vraiment des gens qui avalent ça ! C’est fascinant.
(Si vous me permettez l’emploi du mot, un peu proche de "fascisant".)
Je n’entre pas dans un débat concernant nos opinions politiques, cela est souvent vain, mais je déplore ce niveau d’analyse.

Au sujet de la difficulté à faire changer d’avis qqn sur la politique : une excellente étude a conclut que les opinions politiques sont profondément liées à l’identité-même d’un individu, d’où ses réticences à en changer parfois même devant l’évidence… ( j’ai retrouvé cet article qui en parle )

Hors ligne

 

#1366 25/02/2017 13h18 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   33 

On parle du populisme au FN… encore faut-il définir le ppopulisme au cours du temps, ce mot laisse irrémédiablement penser au poujadisme, mais cela n’est-il pas du populisme… ?


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#1367 25/02/2017 13h40 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

JeanGoisse a écrit :

stokes a écrit :

avec les Le Pen au pouvoir, les entreprises comme les ménages seraient financièrement lessivés en à peine quelques mois. Les seules poches qui se rempliront seront celles de la famille régnante.

Il y a vraiment des gens qui avalent ça ! C’est fascinant.
(Si vous me permettez l’emploi du mot, un peu proche de "fascisant".)
Je n’entre pas dans un débat concernant nos opinions politiques, cela est souvent vain, mais je déplore ce niveau d’analyse.[/url] )

Bonjour Jean Goisse,

Il ne s’agit pas ici d’avaler mais plutôt de prévoir et d’anticiper.

Si on lit votre présentation, on y découvre que vos actifs se composent d’une AV en €, d’un PEL et de livrets défiscalisés.

Si jamais et par malheur, le "franc Le Pen" venait à remplacer l’€, vos actifs seraient du jour au lendemain libellés non plus en € mais en "francs Le Pen" ; il est hélas à craindre qu’en l’espace de quelques jours, quelques semaines ou tout au plus quelques mois, vous ne soyez effectivement "lessivé" car le "franc Le Pen", cela vaudra ce que vaut la monnaie de singe.

Bref, dès lors que le scénario d’une victoire de la famille Le Pen devient plausible, il est sage et raisonnable de ne détenir que des actifs n’ayant pas vocation à être libellés en "francs Le Pen". Dans cette perspective, je ne saurais trop conseiller le franc suisse ; ce franc-là ne risque pas de faire faillite.

Hors ligne

 

#1368 25/02/2017 14h10 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   111 

Je suis decu stokes que vous ne parlez pas du franc melanchon.
Mais peut etre que marine lepen va imposer le franc cfa qui sait ?
;-)

<Plaisanterie off> Comme la plupart des AV sont de droit luxembourgeois, peut etre qu’elles resteront libellé en euros ?

Dernière modification par francoisolivier (25/02/2017 14h11)

Hors ligne

 

#1369 25/02/2017 14h12 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   30 

Souvenez-vous lorsque Le Pen père s’est retrouvé au 2ème tour des présidentielles, le visage qu’il faisait à l’instant où il l’a appris, la surprise puis l’inquiétude se lisait sur son visage, il n’était pas du tout prêt. Son boulot était d’être dans l’opposition et de taper sur tous les autres tout en faisant en permanence dans la provocation.

Le Pen fille n’est pas dans la continuité de son père, au fur et à mesure que le temps passe, elle voit de plus en plus probable la possibilité d’être élue et elle s’y est préparée.

On peut aussi observer qu’au fur et à mesure qu’elle monte dans les sondages, son programme évolue dans une direction plus "démocratique" sur des sujets comme la peine de mort ou autres.

Si elle est élue, je ne pense pas qu’elle revienne au franc français. Son programme évoluerait pour rejoindre plutôt la droite dure de LR.

Si les prochains élus PS, LR ou autres ne revoient pas leur manière de gouverner sur tout un tas de sujets (dépenses, fiscalité, sécurité, immigration, politique étrangère, moralité) , je crains que nous y ayons droit dans 5 ans. En fait, le FN représente peut-être une dernière alternative non testée pour les français avant … le chaos ?

Ensuite, wait and see…

Hors ligne

 

#1370 25/02/2017 14h27 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   172 

francoisolivier a écrit :

Je suis decu stokes que vous ne parlez pas du franc melanchon.
Mais peut etre que marine lepen va imposer le franc cfa qui sait ?
;-)

<Plaisanterie off> Comme la plupart des AV sont de droit luxembourgeois, peut etre qu’elles resteront libellé en euros ?

Mélenchon et non  Melanchon.

Je n’en parle pas car ce franc-là ne verra jamais le jour !

Ceux qui s’en souviennent n’ont d’ailleurs pas oublié que Mélenchon fût en 1992 l’un des thuriféraires de la monnaie unique lors de la campagne référendaire du traité de Maastricht. Il a peut-être un peu changé d’avis, mais ne sera sans doute pas le fossoyeur de l’€ après l’avoir porté sur les fonds baptismaux.

Si jamais il est élu, hypothèse quand même hardie, il y aura des coups de menton, des comédies dans les couloirs bruxellois, des sorties fracassantes, mais au final l’€ restera moyennant peut-être quelques adaptations à la marge des traités. Tout au plus, et cela paraît encore très lointain, pourrions-nous avoir un serpent monétaire "grosse maille" avec deux € : l’un pour l’Allemagne et ses satellites, l’autre pour les pays du sud.

Hors ligne

 

#1371 25/02/2017 14h57 → Situation économique de la France et avenir de la France

Banni
Réputation :   380 

francoisolivier a écrit :

Comme la plupart des AV sont de droit luxembourgeois, peut etre qu’elles resteront libellé en euros ?

FrancoisOlivier, là je patauge un peu sur le sujet, mais je suis curieux: De quelles assurances vie parlez-vous ? Des votres ? (ouvertes au Lux ?)

Ou des contrats ouverts en France par la majorité des gens ? (ne seraient-ils pas de "droit Français" à ce moment là ? Mais encore une fois, je ne connais pas grand chose à ces contrats d’assurance. Ou est-ce que la base des contrats utilisés en France aurait une source Luxembourgeoise ?)

D’après ce que j’en comprend, si jamais (ce dont je ne sais absolument rien, sur lequel je n’ai aucune opinion, et je m’en fiche d’ailleurs pas mal) la France devait sortir de l’Euro, sa dette deviendrait libellée dans la nouvelle monnaie, et au-delà du contrat d’assurance vie en soi, c’est ce qui est détenu à travers ce contrat qui est important.

Si le contrat bascule en lui-même dans la nouvelle monnaie (ce que j’imagine serait le cas des contrats ouverts en France, au même titre que les comptes bancaires des résidents Français qui seraient sans doute convertis automatiquement un week-end ou quelque chose dans le genre), c’est une chose, mais même si ça n’est pas le cas, et qu’une partie importante de dette Française est detenue à travers ce contrat qui resterait en Euro, vous auriez l’impact du change nouveau qui entrerait en jeu, avec à priori une forte dévaluation de la nouvelle monnaie contre l’Euro, comme le mentionne Stokes, donc une belle perte … en Euros.

En fait en y réfléchissant, une "sortie" de l’Euro n’est pas un exercice facile, raison pour laquelle certains répètent que l’Euro est "irréversible". La dette existante: Convertir en nouvelle monnaie ou non ? Si oui, ça fera du grabuge du coté d’un certain nombre de détenteurs qui arguront que le "deal" était un remboursement en Euro, pas en "Tout nouveaux Francs". Si non, le pays aura de sérieuses difficultés à rembourser ses anciennes obligations en Euros.

Conversion "de force" et légèrement "surprise" de tous les comptes détenus par des Français en France ? Pas évident non plus comme question, mais très difficile de ne pas le faire. D’ailleurs qui ira utiliser la nouvelle monnaie si tout le monde conserve des Euros ? Il y a de sérieuses difficultés techniques d’un passage Euro vers nouvelle monnaie. Si l’Euro explose et disparait, ça parait bien plus simple, mais s’il continue à exister … La solution "soft" serait sans doute impossible économiquement parlant pour l’état, la solution "hard" risquerait de voir de GROS mécontentements.

Quant à l’intérêt réel d’une sortie de l’Euro pour un pays comme la France, dans sa situation… Je sais pas trop.

Dernière modification par Mevo (25/02/2017 15h00)

Hors ligne

 

#1372 25/02/2017 15h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   350 

Pour les "vraies" assurance-vies luxembourgeoises oui je pense qu’elles resteraient en "vrai"s euros

Celles émises par des compagnies non- françaises et pas re-assurees en France oui…donc hors loi Sapin aussi
Tout simplement parce que vos sous ne vous appartiennent plus en titre mais appartiennent a la compagnie d’assurance… qui elle n’est pas francaise

Ce pourquoi je suis sceptique sur les contrats appelés de droit luxembourgeois mais émis pas une cie française sise en France … C’est un argument de marketing mais qui sait si ce sont de "vraies" assurances luxembourgeoises??

Des experts ici?

Pour la question de sortir de l’euro … ça me semble tres complique … et pas probable
But who knows ?

Dernière modification par sissi (25/02/2017 15h31)

Hors ligne

 

#1373 25/02/2017 16h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   61 

Mevo a écrit :

si jamais (ce dont je ne sais absolument rien, sur lequel je n’ai aucune opinion, et je m’en fiche d’ailleurs pas mal) la France devait sortir de l’Euro, sa dette deviendrait libellée dans la nouvelle monnaie

En fait, pas totalement, la dette émise depuis quelques années ne pourra pas être converti (il faut réécouter les Experts sur BFM de cette semaine pour comprendre) mais la dette longue oui. En gros, 80% de la dette sera converti en Francs et donc devalué fortement, les 20% resteront en euros et donc en cas de devaluation deviendront trop lourds à rembourser. Dans tous les cas, si la France sort violemment de l’euro, elle fera defaut (ne remboursera pas tout ou parti de sa dette), et donc sera exclue de tout marché. Vu son addiction a la dette, sans doute aucun politique ne prendra la resposabilité de se retrouver dans une position a la Venezuela.

Hors ligne

 

#1374 25/02/2017 16h31 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Mevo a écrit :

D’après ce que j’en comprend, si jamais (ce dont je ne sais absolument rien, sur lequel je n’ai aucune opinion, et je m’en fiche d’ailleurs pas mal) la France devait sortir de l’Euro, sa dette deviendrait libellée dans la nouvelle monnaie, et au-delà du contrat d’assurance vie en soi, c’est ce qui est détenu à travers ce contrat qui est important.

Bonjour Mevo,
tout d’abord Marine Le Pen n’a jamais dit que la France sortirait de l’Europe si elle était élue. Elle a dit que dans un premier temps elle renégocierait les traités européens pour rendre à la France la suprématie de l’état. Marine Le Pen défend une Europe de nations dans laquelle chaque état conserve sa suprématie.

Par la suite, donc après la renégociation des traités européens, Marine Le Pen organisera un référendum pour lequel il y aura deux possibilités : soit la renégociation des traités est acceptable et dans ce cas Marile Le Pen défendra le maintien de la France dans l’Europe, soit les négociations ont échoués au quel cas Marine Le Pen défendra la sortie de la France de L’Europe. Et là il y a encore deux possibilités : si les français votent le maintien de la France en Europe Marine Le Pen démissionne, si les français votent la sortie de l’Europe, Marine déclenchera l’article 50 pour sortir de l’Europe.

En Résumé si le FN l’emporte :
DÉBUT Renégociation des traités européens :
  SI négociations validées
    ALORS Référendum(Marine soutient le maintien de la france en europe)
  SINON SI échec des négociations
    ALORS Référendum(Marine soutient la sortie de la france de l’europe)
      SI français votent la sortie de l’Europe
        ALORS Marine Le Pen active l’article 50
      SINON SI français votent le maintient de la france en europe
        ALORS Marine Le Pen démissionne
      FIN-SI
  FIN-SI
FIN

Aussi il me semble que Mario Draghi au cours d’une récente interview avait affirmé que si un pays envisageait de sortir de l’Europe, il fallait d’abord qu’il solde son compte à la BCE, c’est à dire qu’il paye sa dette. Donc la dette de la France ne serait pas convertie en nouveau franc mais devra être remboursée intégralement avant l’activation de l’article 50.

Mario Draghi a écrit :

Si un pays devait quitter l’Eurosystème, la position créditrice ou débitrice de sa banque centrale envers la BCE devrait être règlée dans son intégralité.

Mario Draghi a écrit :

If a country were to leave the Eurosystem, its national central bank’s claims on or liabilities to the ECB would need to be settled in full

Sources : http://www.ecb.europa.eu/pub/pdf/other/ … i_1.en.pdf

Hors ligne

 

#1375 25/02/2017 17h05 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

sissi a écrit :

Ce pourquoi je suis sceptique sur les contrats appelés de droit luxembourgeois mais émis pas une cie française sise en France … C’est un argument de marketing mais qui sait si ce sont de "vraies" assurances luxembourgeoises??

On peut se souvenir que quelque temps après l’affaire Calhuzac,  un Français ayant un compte ouvert en Suisse auprès de la BNP s’était vu refuser par celle-ci le retrait de ses avoirs tant qu’il ne fournissait pas une attestation du fisc Français prouvant qu’il était en règle avec l’administration française. Cette persone avait eu je crois, recours au tribunal en Suisse.

Lorsque le choix du vote sera entre l’Allemagne de L’Est et l’Allemagne nazie, pourra-t-on encore parler d’élection Française ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech