Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 18/01/2017 13h32 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   118 

@Zebonder :

Comme pour Trump et les mexicains, si les polonais travaillent en Angleterre et qu’on les virent, il faudra bien les remplacer.
Et je dirai bien cela aussi des Français, vu le nombre de français qui bossent à Londres.

Hors ligne

 

#177 18/01/2017 14h24 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   251 

Je disais "Polonais" mais la population visée par May est les Europées occupant un emploi "non qualifié", elle n’en veut plus : elle veut faire travailler les anglais à leur place ce qui fera mécaniquement monter les salaires.

En ligne

 

#178 18/01/2017 14h31 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   440 

Des emplois mal payés, encore moins bien pour ces étrangers et que personne ne veut faire. Un bon vieil argument populiste et xénophobe.

Dernière modification par simouss (18/01/2017 14h32)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#179 18/01/2017 14h34 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   251 

Dans un marché fermé ( comme le fut la Suisse d’avant Schengen ), en absence d’immigration les emplois précaires disparaissent ou deviennent pérennes ( du moins en thérorie ).

En ligne

 

#180 18/01/2017 22h14 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   194 

simouss a écrit :

Avec 414 Milliards hors UE, e pourcentage de leurs exportations vers l’UE est donc proche de 50%.

Mon sentiment c’est que les anglais savent très bien qu’ils ont gros à perdre en quittant le marché commun et qu’ils espèrent la division entre les états de l’UE pour avoir le beurre et l’argent du beurre. Pour l’instant ils sont assez surpris de la cohésion qu’ils ont réussi à développer contre eux et ils jouent la montre en attendant les prochaines élections en Allemagne et France.

Leurs menaces arrogantes de se transformer en paradis fiscal sont assez comiques quand on sait qu’ils ont déjà le taux d’IS le moins élevé du G20 (17%). Par ailleurs ont à déjà le Luxembourg et l’Irlande dans l’UE.

Ceux qui disent que le Brexit n’a pas affecté l’économie britannique ont raison tout simplement parce que pour l’instant il ne s’est encore strictement rien passé en dehors d’une guerre psychologique et une dévaluation de la livre sterling.

Ce que vous écrivez Simouss accrédite encore plus le fait que l’UE soit en position de force pour négocier avec l’UK. Les pays les plus touchés par la transformation de l’UK en paradis fiscal seraient en effet l’Irlande et le Luxembourg….pays de Jean-Claude Juncker.

Pour autant, en dépit de cette apparente position de force, je reste pessimiste sur l’issue des négociations : d’un côté nous aurons des fonctionnaires britanniques qui défendront bec et ongles les intérêts de la Grande-Bretagne ; de l’autre les agents de la Commission qui ne négocieront pas du point de vue des intérêts des états-membres, mais feront passer avant toute chose leur idéologie qui fait du libre-échangisme la forme optimale d’organisation du marché. Les précédents des traités TAFTA et CETA n’incitent guère à l’optimisme.

Lénine avait affirmé que les capitalistes allaient finir par vendre aux rouges la corde pour les pendre. Dans les circonstances de l’espèce, la Commission pourrait creuser sa propre tombe : si l’UK obtient un traité avantageux et réussit son brexit, cela constituera un précédent fâcheux pour l’avenir de l’UE.

Hors ligne

 

#181 19/01/2017 06h51 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   118 

A propos :

LES ECHOS 18/01/2017
Goldmann sachs pourrait delocaliser 1000 postes de Londres vers Francfort.
Les raisons invoquées : brexit, …
Selon le quotidien allemand Handelsblatt, les personnes concernées par ce transfert vers la capitale financière allemande sont des courtiers ainsi que des cadres chargés de la réglementation et de la mise en conformité aux règles.

A propos des polonais et roumains : apres avoir délocalisé une partie de l’IT en pologne et l’inde.
La nouvelle mode est à la roumanie. En effet la bnp, la sg ont des projets de migrer des equipes d’inde et france vers la roumanie.

Hors ligne

 

#182 19/01/2017 07h22 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   159 

LE MONDE 18/01/2017 :

HSBC va déplacer son activité investissements marché à Paris, soit 1000 emplois. C’est 20% de leur activité.

Le choix de la France est dû au fait qu’ils possèdent le Crédit Commercial de France et ont donc une licence universelle de banque ici de ce fait.

Hors ligne

 

#183 15/03/2017 00h06 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   131 

Bonsoir

Je ne sais pas si vous l’avez constaté comme moi, mais si la livre sterling se déprécie face au dollar et à l’euro, ce qui semble être envisagé comme quasi sûr par beaucoup d’économistes, la bourse de Londres va perdre tout son intérêt pour les investisseurs étrangers, autant à l’achat qu’en vente à découvert. Elle ne restera intéressante que pour ceux qui n’ont pas de problèmes de change, c’est à dire pour les seuls britanniques.
Pour rappel, 1 € vaut 0,87 £ aujourd’hui, et la tendance ML terme est à la hausse. En octobre 2016, c’est même monté à 0,92. En 2000 - 2001, c’était 0,6 £ pour 1 €.
Comme vous le savez probablement, la fusion London Stock Exchange - Deutsch Boerse a maintenant très peu de chance de se matérialiser, et c’est probablement là l’une des raisons principales. Toutes les cartes vont être rebattues en Europe, et la Grande-Bretagne va probablement payé très cher son désir d’indépendance totale.

Je suis près de 350 actions britanniques, et pour le moment, je ne trouve quasiment rien d’intéressant, avec toujours ce risque que la £ dévisse de 5 à 10 % à cause des déclarations tonitruantes d’un nationaliste excité.

Je crois vraiment que les britanniques ont pris une décision dont ils sont loin d’envisager toutes les répercussions, dont beaucoup seront catastrophiques pour le pays lui-même.
Cet événement finira peut-être par être une chance pour la France qui, en regardant bien ce qui se passe en GB, écartera chaque jour un peu plus l’idée de fanfaronner en sortant de l’Europe. En tout cas, je l’espère.

Bonne soirée.


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#184 15/03/2017 00h21 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Durun

Si on investit en utilisant le levier sans faire le change ( sur un compte multi-devises) c’est intéressant quand meme d’investir en stocks UK - et c’est ce que je fais - et les pros surement aussi - mais eux avec des stratégies de couverture de devises bien astucieuses que je ne peux pas avoir -

Il ya de bonnes compagnies avec des revenus substantiels en dollars ….et les dividendes sont verses sans retenue.

Contrairement a vous je pense que les UK s’en sortiront bien - avec le temps…. et la livre anglaise remontera - d’ailleurs elle a un range intéressant pour des stratégies devises et DOCUS

Les compagnies d’assurance commencent a ouvrir des subsidiaires au Luxembourg au cas ou..
voir le rapport de Moody’s au message 80  www.devenir-rentier.fr/t5197-4
et la réplique de Zebonder qui vous fera peut-être rire aussi:

zebonder a écrit :

Et dire que Sapin est parti à la city pour demander à ce qu’ils migrent vers Paris ( tout en gardant l’ISF, la taxe à 75%  … ).
Je crois que pour le moment tout le monde bluffe ( l’UE, May, la citry ) mais que des plans sont quand même en cours d’élaboration.

La negociation sera dure et compliquée mais les Brits sont tenaces - ils renforcent d’ailleurs leurs relations commerciales avec les pays du Commonwealth comme le Canada…

D’ailleurs je suis convaincue que malgré les grands cris et les grandes phrases de denis…l’UE va céder sur beaucoup de points…

Message édité par l’équipe de modération (15/03/2017 03h04) :
- ajout de balises Url/Société/Quote/Livre
- orthographe

Dernière modification par sissi (15/03/2017 00h42)

Hors ligne

 

#185 15/03/2017 00h52 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Banni
Réputation :   382 

1. Le change se couvre si besoin.
2. Si quiconque est "sûr" que la livre va baisser plus, alors il y a de l’argent très facile à faire sur le forex.
3. Toutes les sociétés exportatrices qui ont des revenus en devises étrangères bénéficient de cette situation. Plus la livre baisse, meilleur c’est pour leur cours (en livre), et si en plus on est couvert au niveau change, c’est le pactole.

C’est sûr que la bourse de Londres va perdre tout son intérêt pour les investisseurs étrangers. En plus ils n’ont même pas de retenue à la source, quelle galère ! wink

Plus sérieusement, c’est plutôt les US qui m’inquiètent avec leurs nouvelles règles.
Maitenant, si je parie 100 Euros avec un autre membre du forum qu’une société US qui verse un dividende va atteindre un certain prix, il faut que je verse un impôt au trésor US !!! Ils réussissent aussi maintenant à prélever de la retenue à la source sur le dividende de toutes les actions crées par les positions shorts ou tous les paris effectués avec des produits dérivés. Leur base taxable va donc devenir bien plus importante que le nombre de dividendes effectivement payés.

Pour ma part, si je peux trouver des opportunités en GB (et à Singapour), je vais être ravi de migrer progressivement des US vers là (en plus les sociétés exportatrices UK payent un bon 15% de moins d’impôt sur les sociétés par rapport à leurs consoeurs US, ce qui veut dire in fine, 15% de profits en plus qui se répercuteront de manière indirecte au niveau de l’actionnaire, et cela avant toute considération de retenue qui se rajoute encore par dessus)

Dernière modification par Mevo (15/03/2017 00h55)

Hors ligne

 

#186 15/03/2017 01h14 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Mevo

Très juste… et les impots sur les business UK vont encore baisser!

C’est bien hors USA qu’on peut trouver de opportunités …moins taxées!

On peut s’attendre a bien des surprises encore avec Trump…

Singapour ??? Vous pouvez développer?

Quant a "il y a de l’argent très facile à faire sur le forex."
Pas de Docus chez IB … donc options seulement?

Dernière modification par sissi (15/03/2017 01h19)

Hors ligne

 

#187 15/03/2017 01h26 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Banni
Réputation :   382 

Singapour est très pro business, a aussi des taux d’IS très bas (et une fiscalité basée sur la territorialité), est accessible par IB avec de faibles frais (et de faibles minimums, ce qui n’est pas forcement le cas de l’Australie par exemple) et n’a ni TTF / Stamp Tax ou autre, ni retenue à la source sur dividendes.

Il est juste dommage que leur bourse ne soit pas super développée et n’ait pas plus de sociétés internationales de cotées, mais espérons que ça viendra.

Je ne vote pas (plus) avec un morceau de papier dans une boite, mais par contre, je vote par mes décisions. Les Anglais peuvent d’ailleurs compter sur moi à l’avenir pour les soutenir dès que j’en aurais l’occasion.

EDIT: "Argent facile" si vous savez de manière certaine ce que va faire la devise… C’était plus une boutade qu’autre chose wink Enfin je ne considère pas pour ma part savoir ce que va faire la Livre Sterling à l’avenir (ni aucune autre devise d’ailleurs). Mais oui, Options, qui font la même chose que les "Docus" auxquels vous êtes habituée. Nous avions discuté de la chose je ne sais plus où. Je suis sûr que vous vous en souvenez, il faut éventuellement retrouver et relire cette file.

Dernière modification par Mevo (15/03/2017 01h30)

Hors ligne

 

#188 15/03/2017 14h26 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   118 

sissi a écrit :

Mevo

Très juste… et les impots sur les business UK vont encore baisser!

Pas de Docus chez IB … donc options seulement?

Il y a une volonté d’essayer de capter les sociétés voulant optimiser leur IS en europe.
(Google, amazon,…).
Irlande a declaré reflechir à baisser en répercussion son IS
Cette course à l’echalotte concerne l’irlande, la gb et les pays bas aussi.

Singapore essaie de plutot capter les flux asiatiques (en ligne de mire hong kong qui decline un peu)

Dernière modification par francoisolivier (15/03/2017 14h27)

Hors ligne

 

#189 18/04/2017 16h01 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

Theresa May propose des élections anticipées en juin pour tenter de conforter sa majorité … elle ajoute donc de l’incertitude à l’incertitude et la bourse de Londres est en forte baisse.

Quelles seraient les valeurs britanniques les plus intéressantes à suivre si la baisse devait se poursuivre ?

Hors ligne

 

#190 18/04/2017 16h59 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Question difficile car tout dépend de ce que vous cherchez? P-V ou dividendes aussi?

Perso j’ai des etfs dividendes UK comme IUKD et UKDV et une bonne trentaine de stocks a dividendes : les meilleurs rendements, mais aussi de la bière et des pubs avec Green King!
Pele-mele de memoire: Bp, carillion, bt.a, man group, henderson group, légal and général, standard life, itv, taylor wimpey, just eat, tullow oil, premier oil, virgin money, petrofac, dixon, direct line insurance,card factory, aberdeen asset management, tui, easy jet…glaxosmith, lloyd’s, HSBC…BBA, MARKS and SPENCER, Vodafone, Barratt, talk-talk, RDS…

Regardez les liens suivants pour vous aider
-dividendes www.dividenddata.co.uk/
- recommendations www.directorstalkinterviews.com/reports/ratings
- www.hl.co.uk/shares/share-research/share-tips - fouillez!

Edit:

Le meilleur site pour suivre les nouvelles des marches facilement - avec line au forum UK
Je vous donne le commentaire du jour sur les élections UK le 8 juin et l’impact possible… c’est la 2eme page de l’article avec les grosses baisses du jour … mais lisez la page 1 aussi et fouillez
Je recois gratuitement les news chaque jour une a 3 fois par e-mail
citywire.co.uk/money/pound-surges-ftse- … a1008930/2

Dernière modification par sissi (18/04/2017 17h55)

Hors ligne

 

#191 18/04/2017 18h05 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

Si la baisse est conséquente, un ETF pourra servir de base d’investissement bien sûr mais un peu de stock picking pour mettre en portefeuille de solides valeurs LT à des prix raisonnables n’est pas à exclure.

Toutefois, quid du comportement de la livre sterling, une analyste de BNP me confirme de vive voix qu’il n’y a pas de raison que la livre s’apprécie dans la conjoncture actuelle et un analyste de la DB parlait même d’une possible dévaluation dans le futur pourrait intervenir pour soutenir l’économie britannique.

NB : sur le site Directors Talk Interviews :
13/4/17 : Tesco PLC 40.8% Potential Upside Indicated by HSBC ;
18/4/17 : Tesco PLC 18% Potential Decrease Indicated by Goldman Sachs ?? ;

28/3/17 : Rio Tinto plc 32.3% Potential Upside Indicated by Macquarie
11/4/17 : Rio Tinto plc 25.2% Potential Decrease Indicated by Liberum Capital ??

Hors ligne

 

#192 18/04/2017 18h15 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Ah ces fameux "pros" …Marrant comme ils se contredisent n’est ce pas
Mais ce site m’a permis de découvrir des cies quand le Brexit est arrive et a faire du stockpicking de mid- cap pas juste big cap…

Je travaille sur marge - donc sans prendre le risque de change!
IB UK est le courtier idéal pour ça.

Hors ligne

 

#193 18/04/2017 18h15 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   30 

Sissi,

Vous aviez repéré des points bas et des points hauts sur Easyjet.
Avez-vous vendu lorsque l’action est montée au dessus de 1075 la semaine dernière ?

NB: du coup je vous ai suivi sur ce dossier et ai revendu à 1074 et prêt à y revenir au prochain coup de mou smile

Edit: orthographe

Dernière modification par Bluegrass (18/04/2017 18h30)

Hors ligne

 

#194 18/04/2017 18h20 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Bluegrass bravo!

J’ai revendu avant vous … mais suis bien contente de la P-V + dividende!
Comme vous je rachèterai dans un creux…
Je roule pour capter les dividendes et/ou la montée avant le jour ex-dividende.
Je trouve les dividendes UK nettement plus attractifs … surtout du fait qu’ils sont distribues 2 x voir 4x/an

Hors ligne

 

#195 18/04/2017 18h27 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

Personnellement je commence la bourse , je suis rentré sur Easyjet à 10.85. Je pense que le cours va monter et avec les annonces du trafic d’avril (vacance de pâques) je pense que le cours va continuer à monter. Je vois tous les jours à Lyon , les avions sont pleins à craquer.
Je pense racheter encore quelques actions.

Sinon je me suis placé sur BP mais sur du long terme smile

Hors ligne

 

#196 18/04/2017 18h35 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

gefinance a écrit :

Si la baisse est conséquente, un ETF pourra servir de base d’investissement bien sûr mais un peu de stock picking pour mettre en portefeuille de solides valeurs LT à des prix raisonnables n’est pas a exclure
[/i]

Oubliez les propos de la BNP ou DB … si vous etes en comte multi-devises c’est irrelevant …
Si j’écoutais toutes les remarques négatives envers les "Anglais" … ou le ressentiment envers les UK je me serais privee de sacrées P-V et dividendes depuis le Brexit !

Bien sur les actions les plus volatiles sont les minières … mais je n’en ai pas - ou les pétrolières et ça oui j’en ai des small, mid et big cap…

Ca va brasser pas mal ces prochains 10 jours … a nous de saisir les opportunités meme sur des stocks "ennuyeux"

Lsez CITY Wire … pour une perspective UK …tres differente!

Dernière modification par sissi (18/04/2017 18h49)

Hors ligne

 

#197 18/04/2017 18h46 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

@Sissi : Je joue justement sur l’évolution des devises, donc la livre faible, c’est bien, mais une dévaluation, c’est nettement moins bon lol.
C’est pourquoi je suis aussi à l’achat sur la Norvège avec une NOK assez faible et des sociétés qui ont de l’upside à MT (B2 Holding, Selvaag Bolig, etc).
Pour peu que les cours du pétrole remontent un peu, le NOK va directement s’apprécier par rapport à l’EUR.

@Sissi et Bluegrass : Easyjet est dans une tendance globalement haussière mais quelques retracements semblent possible, à fortiori si la bourse de Londres accuse le coup.

@Mickensen : BP est encore en train de payer pour le désastre du golfe du Mexique.
Au niveau des pétrolières, suite à une séance d’information à mon club boursier, Total était cité comme étant une des pétrolières les plus solides, capable de passer le cap d’un baril bon marché.
Dans une moindre mesure, Royal Dutch Shell est aussi ok mais les perspectives ne sont pas claires au-delà de 2020 (de plus, je la trouve un peu chère malgré les plantureux dividendes)

Hors ligne

 

#198 18/04/2017 19h01 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

gefinancea

Tout a fait …pour easyjet ou les pétrolières… je prefere BP mais j’ai trade Total aussi cette dernière année. Le fait est que les dividendes français sont trop faibles apres retenue - et d’autant plus chez IB (30%)
Alors j’adapte ma stratégie pour la meilleure combinaison : frais bas, divi pas taxe, liquidité…

Pour les UK je crois qu’ils s’en sortiront bien - malgre toute la pub négative de l’U.E. …
C’est une autre mentalité … l’anglo-saxonne!
Si May gagne des sièges en juin elle va avoir plus de latitude … et plus de pouvoir.
Faut pas oublier les autres pays du Commonwealth et l’accord Canada- UE couple au traditionnel support USA
A terme le gbp remontera je pense - mais who knows??

et … un petit secret … quand j’etais aux US avec mon bateau et que je mettais 6000 a 7000 litres de diesel … c’est BP qui avait le meilleur prix… alors j’ai un "soft spot" pour BP depuis !

Dernière modification par sissi (18/04/2017 19h07)

Hors ligne

 

#199 18/04/2017 19h26 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   118 

MickenseN a écrit :

Personnellement je commence la bourse , je suis rentré sur Easyjet à 10.85. Je pense que le cours va monter et avec les annonces du trafic d’avril (vacance de pâques) je pense que le cours va continuer à monter. Je vois tous les jours à Lyon , les avions sont pleins à craquer.
Je pense racheter encore quelques actions.

Je vois plusieurs raisons pour lesquelles easyjet decote sous sa fair value (18 ou 19£) au moment du brexit :
1/ mauvais resultat 2016 et remise en cause de leur business model
1bis/ hausse continue du petrole et donc perte d’argent d’easyjet
1ter / baisse de la livre en continue depuis le vote du brexit.
1.4 / baisse de trafic avec les attentats 2016.
2/ impact du brexit : hausse des taxes eu/gb et libre circulation
2bis/ perte de pouvoir d’achat des anglais et baisse trafic
3/ cout de changer de pays (is et de legislation uk moins chere en terme d’entretien)
4/ remise en cause du business model d’achat / revente frequent d’avions.
La valeur d’easyjet est basé en autre sur la valeur de ses actifs des avions qui risque avec la surcapacité actuel de baisser (voir file easyjet et remarque de vbvaleur)

Avec les bons resultats Q1, on voit que le business model marche toujours, que le petrole reste à des prix très raisonnable, que la livre ne baisse plus et que les gens se font à l’idée des attentats. Donc les risques (1,1bis, 1ter, 1.4) supprimés.
De plus beaucoup de we prolongés en 2017, excellent pour le business et donc quasi automatiquement hausse ca et meilleure marge grace au we.
Superbe performance du tourisme au portugal, espagne et grece.Les 2 premiers sont des marchés important pour easyjet.
Bon trafic pour la suisse (easyjet numero 1 en suisse)

Pour le risque 2, je pense que uk et eu vont finir par converger et je pense qu’il y aura une libre circulation ou pas d’entrave forte au business

Je pense que le cout 3/ n’est pas tres élevé, mais cout inconnu.

Le point 4/ est le vrai probleme.
Mais d’une part au lieu de changer d’avion tous les 3-4 ans, easyjet peut changer tous les 5ans.
Est ce que la concurrence est mieux : ryannair => non car ils ont le meme probleme.
Lufthansa ou air france sont mal.
Une hausse des prix pour compenser cela, pourrait voir le jour, mais cela doit concerner tous les lows cost.

2eme nuance : les financiers sont aux manettes et si c’est plus rentable de louer, les dirigeants changeront de business model. L’ Impact financier m’est inconnu aussi.

Ccl : quelle est la prime de risque pour cela : 30-40% ?  => 12,5£ à 13,5£ c’est mon objectif

Dernière modification par francoisolivier (18/04/2017 19h38)

Hors ligne

 

#200 18/04/2017 19h29 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

@Sissi : toujours des sites pertinents, grâce à vous, j’étoffe ma liste de favoris wink

Sinon, je pense avoir vu que Wizzair, une entreprise extrêmement profitable, est encore sous-cotée avec un potentiel à 2000p
Je l’ai aussi retrouvée ici (attention, ça date de décembre 2016)
=> Four stocks to watch in 2017

Concernant T. May, on peut aussi avoir un scénario "à la Chirac" en 1997 avec un retournement de majorité lol

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech