Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 18/04/2017 21h46 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

francoisolivier a écrit :

MickenseN a écrit :

Personnellement je commence la bourse , je suis rentré sur Easyjet à 10.85. Je pense que le cours va monter et avec les annonces du trafic d’avril (vacance de pâques) je pense que le cours va continuer à monter. Je vois tous les jours à Lyon , les avions sont pleins à craquer.
Je pense racheter encore quelques actions.

Je vois plusieurs raisons pour lesquelles easyjet decote sous sa fair value (18 ou 19£) au moment du brexit :
1/ mauvais resultat 2016 et remise en cause de leur business model
1bis/ hausse continue du petrole et donc perte d’argent d’easyjet
1ter / baisse de la livre en continue depuis le vote du brexit.
1.4 / baisse de trafic avec les attentats 2016.
2/ impact du brexit : hausse des taxes eu/gb et libre circulation
2bis/ perte de pouvoir d’achat des anglais et baisse trafic
3/ cout de changer de pays (is et de legislation uk moins chere en terme d’entretien)
4/ remise en cause du business model d’achat / revente frequent d’avions.
La valeur d’easyjet est basé en autre sur la valeur de ses actifs des avions qui risque avec la surcapacité actuel de baisser (voir file easyjet et remarque de vbvaleur)

Avec les bons resultats Q1, on voit que le business model marche toujours, que le petrole reste à des prix très raisonnable, que la livre ne baisse plus et que les gens se font à l’idée des attentats. Donc les risques (1,1bis, 1ter, 1.4) supprimés.
De plus beaucoup de we prolongés en 2017, excellent pour le business et donc quasi automatiquement hausse ca et meilleure marge grace au we.
Superbe performance du tourisme au portugal, espagne et grece.Les 2 premiers sont des marchés important pour easyjet.
Bon trafic pour la suisse (easyjet numero 1 en suisse)

Pour le risque 2, je pense que uk et eu vont finir par converger et je pense qu’il y aura une libre circulation ou pas d’entrave forte au business

Je pense que le cout 3/ n’est pas tres élevé, mais cout inconnu.

Le point 4/ est le vrai probleme.
Mais d’une part au lieu de changer d’avion tous les 3-4 ans, easyjet peut changer tous les 5ans.
Est ce que la concurrence est mieux : ryannair => non car ils ont le meme probleme.
Lufthansa ou air france sont mal.
Une hausse des prix pour compenser cela, pourrait voir le jour, mais cela doit concerner tous les lows cost.

2eme nuance : les financiers sont aux manettes et si c’est plus rentable de louer, les dirigeants changeront de business model. L’ Impact financier m’est inconnu aussi.

Ccl : quelle est la prime de risque pour cela : 30-40% ?  => 12,5£ à 13,5£ c’est mon objectif

Personellement j’ai envie d’y croire avec les vacances de pâques , les vacances d’été…

Après j’ai pris du BP / Royal Shell en £. Peut être que ce n’est pas de bon choix mais comme dit plus haut c’est sur du LT. J’aurais peut être du prendre du TOTAL…

Maintenant j’essaye de trouver de quoi investir en € ou Tous autre monnaie comme SEK. Je cherche attentivement même si actuellement les valeurs qui m’attirent sont en £.

Hors ligne

 

#202 18/04/2017 22h18 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Vous auriez pu acheter BP OU RDS en euros !

De toute facon elles fluctuent avec le prix du pétrole et le jour ex-dividende tout comme Total

Dernière modification par sissi (18/04/2017 22h20)

Hors ligne

 

#203 09/05/2017 10h42 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   59 

Je pense que les Britanniques ont crié un peu trop vite victoire en pensant que le Brexit etait tout bénéfique pour eux. Pour le moment ils sont avantagés par la faiblesse de la livre qui leur a fait gagner en compétitivité mais je pense qu’ils vont bientôt se réveiller avec une sacré gueule de bois une fois que le brexit sera effectif !
Rien de plus simple pour une banque de délocaliser ses employés (pas de machine, de réseau de distribution etc) et les derniers articles sont sacrément inquiétants.
quitter-londres-que-de-se-convertir-en-filiale

D’ailleurs on assiste pour la première fois a une baisse des loyers à Londres baisse loyers londres

Pour ceux qui sont lourdement investis en Livre, je commencerais a me poser les bonnes questions, pour ma part j’attends encore 1 mois ou 2 max et je solde ma position sur Easyjet. Il sera peut être intéressant de revenir investir dans les foncières de Londres dans quelques années à un meilleur prix.

Q


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#204 09/05/2017 11h48 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Pourquoi ne pas utiliser une marge en GBP - ça vous evite d’être expose a la livre tout en pouvant profiter de la volatile et des bons dividendes?
Il y a d’excellentes opportunités et un grand choix de stocks …
C’est mon terrain de jeu prefere - sur marge a 1.22% chez IB

Dernière modification par sissi (09/05/2017 11h50)

Hors ligne

 

#205 23/05/2017 15h35 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Modérateur
Réputation :   211 

Bonjour,

Je pose ça là pour le clin d’œil, l’annonce de Brexit a déjà profité à certains, on pourrait encore aussi classer cela dans les fonds "éthiques" en toute théorie mais chacun appréciera.

L’Église d’Angleterre compte parmi les meilleurs financiers du monde


Mon portefeuille passif Parrainage Binck me contacter

Hors ligne

 

#206 09/06/2017 01h17 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   256 

Il semble que Theresa May ait fait un coup à la Chirac : dissoudre l’assemblée où elle avait la majorité pour retrouver une assemblée d’opposition.
Trop forte …

"Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | 09.06.2017 à 00h12 • Mis à jour le 09.06.2017 à 00h42" a écrit :

Législatives au Royaume-Uni : May perdrait sa majorité absolue
La première ministre comptait sur une large victoire aux élections afin d’avoir un mandat clair des britanniques pour négocier le Brexit.

Le Parti conservateur a remporté la victoire lors des élections législatives anticipées organisées jeudi 8 juin en Grande-Bretagne mais a perdu sa majorité absolue, selon un sondage sortie des urnes.

Les Tories décrochent 314 sièges, contre 330 dans l’assemblée sortante, soit douze de moins que la majorité absolue. La première ministre conservatrice Theresa May, qui disposait d’une majorité de 4 sièges dans le Parlement sortant et souhaitait un « mandat clair » pour négocier le Brexit, perdrait ainsi sa majorité absolue, à quelques jours de l’ouverture de négociations cruciales avec l’Union européenne.

Les travaillistes de Jeremy Corbyn gagnent 32 sièges à 266 mandats, selon une estimation Ipsos/MORI. Une campagne jugée réussie.
Les Libéraux-Démocrates, ouvertement europhiles, gagnent six sièges à 14 mandats, mais sans parvenir à fédérer les camp des 48 % des Britanniques qui avaient voté contre le Brexit.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#207 09/06/2017 14h27 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Oui c’est plutôt un "flop" d’autant que rien ne la forcait a avoir des élections…

Beaucoup de spéculations quant a un Brexit moins "hard" …

En tous cas d’excellentes opportunités d’achat aujourd’hui de stocks UK !

Hors ligne

 

#208 09/06/2017 21h09 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   90 

sissi a écrit :

Oui c’est plutôt un "flop" d’autant que rien ne la forcait a avoir des élections…

Remember Chirac 1997 ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#209 11/06/2017 19h27 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   152 

sissi a écrit :

Oui c’est plutôt un "flop" d’autant que rien ne la forcait a avoir des élections…

Beaucoup de spéculations quant a un Brexit moins "hard" …

En tous cas d’excellentes opportunités d’achat aujourd’hui de stocks UK !

Hmm. May va avoir besoin du DUP (conservateurs extrêmes et isolationnistes) qui sont en faveur d’un brexit ultra-hard.

Hors ligne

 

#210 11/06/2017 19h52 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Administrateur
Réputation :   1681 

Pour le coup, autant j’étais relativement confiant sur la résilience des anglais et leur talent de négociateur dans la mise en œuvre du Brexit, autant maintenant je suis moins optimiste.

1) le partenariat privilégié qui aurait pu avoir lieu avec les USA parait bien fragile, avec le versatile et protectionniste Trump à la tête des USA (pour le moment ?!),

2) l’élection d’E. Macron relance le couple franco-allemand et d’une manière générale, j’ai l’impression que les "peuples" sont en train de se rendre compte que l’UE c’est pas si mal, quand on voit le "bordel" ailleurs,

3) le résultat des élections au UK fragilise aussi bien T. May que les futures négociations anglaises pour le Brexit.

Du coup, je finis par penser qu’il y a maintenant une configuration très favorable pour l’UE, qui ne sera plus bridée par le UK pour avancer, et alors que les USA sont fragilisés par l’incompétence de Trump.

Sur le UK, je conserve ma position sur Intu Properties et m’inquiète peu pour les bigs caps UK, mais pour les smalls caps pur player de l’économie UK, je suis plus circonspect (si tant est que cet avis plus subjectif que réellement étayé ait un intérêt !).

Hors ligne

 

#211 12/06/2017 16h55 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   33 

C’est un peu difficile a prevoir. D’un cote la position du gouvernement de May est fragilise et on devrait assister a plus de compromis avec un parlement equilibre ou tres eclate selon comment on voit les choses. C’est clairement plus confus cote politique. Il y a eu pas mal de changements legislatifs donc un peu de repit ne ferait pas mal de ce cote la.

Cote economique cette incertitude suscite des craintes mais c’est egalement vu comme le tournant vers un brexit plus souple puisqu’il ne sera pas possible de passer en force. Par exemple, le DUP d’irlande du nord voudra garder la frontiere irlandaise ouverte donc ca veut dire un accord sur les frontieres et pour ca il faudra un compromis avec l’UE. Donc le hard brexit semble s’eloigner.

Dans l’incertitude, la BOE va sans doute attentre encore avant de remonter ses taux, malgre l’inflation.

Pour Trump, je pense que c’etait beaucoup de vent, j’attends de voir qu’il fasse quelquechose de concret comme ses fameuses baisse d’impots pour voir.

Hors ligne

 

#212 18/10/2017 01h16 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   152 

Je crois qu’on assiste à une des première conséquences réelles du brexit et elle est pas bonne du tout pour les Anglais :
L’inflation 2017 du Royaume-Uni est sur la cote des 3%. Elle est autour de 1-1.2% en France et 1.7% en Allemagne.

En fait, on n’a pas connu 3% d’inflation depuis les années 90 soit avant l’Euro.

Couplé à une dette importante, surtout côté banques et ménages, et une livre faible, ça me semble une bonne recette pour une récession carabinée.

Qu’en pensez-vous ?

Hors ligne

 

#213 18/10/2017 08h15 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   256 

Au contraire, l’inflation est très favorable à tous ceux qui sont très endettés, leurs remboursements ont moins de valeur en pouvoir d’achat.
Par contre, pour les salariés et les retraités il faut que les revenus suivent l’inflation, ce qui n’est pas gagné.

Une monnaie faible est également favorable aux entreprises exportatrices.

Mais il pourrait y avoir d’autres raisons à une récession.
Par exemple la délocalisation du secteur financier.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#214 18/10/2017 09h03 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

La £ etant passee de 1.45 a 1.12 en 1 an, ca n’est pas trop etonnant que l’inflation se soit envolee pour un pays qui importe beaucoup.

Il faut voir si l’inflation perdure maintenant que la devise semble se stabiliser. Je trouve difficile de faire un constat comme le votre. Ce que je vois, c’est que le marche de l’emploi est tres robuste et que le baisse de la devise va favoriser l’export.

Les maisons/quartiers poussent comme des champignons a des prix qui ne font que grimper et semblent se vendre comme des petits pains.

Par contre, on parle beaucoup de hausse des taux, et si ca se materialise, ca peut faire tres mal pour les re-mortgage.

Hors ligne

 

#215 18/10/2017 09h54 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   237 

Zaalman a écrit :

La £ etant passee de 1.45 a 1.12 en 1 an

Quelle est la signification de ce message?
De quelle paire de devises parlez-vous?

La £ est passée de 1.12€ à 1.12€ en 1 an.
C’est factuel. Entre temps elle a frôlé les 1,2€.
Je ne sais pas d’où tirez-vous ce 1,45.

En ligne

 

#216 18/10/2017 10h02 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

Le temps passe vite, j’ai donne les valeurs de tete. Avant l’annonce du referendum 
1 GBP = 1.45 EUR (Novembre 2015)

Au moment du referendum (Juin 2016)
1 GBP = 1.30 EUR

Hors ligne

 

#217 18/10/2017 10h10 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   237 

Ca reste confus, imprécis. Sur ce forum je suis désolé mais on ne cite pas "de tête", on vérifie les informations avant de les poster et en tirer des commentaires.

En ligne

 

#218 18/10/2017 11h25 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   152 

Une inflation supérieure de 1.5% à la croissance, ça ne peut pas être bon, parce que les salaires ne vont pas suivre.

Quand à la dette, c’est vrai que l’inflation efface une partie de l’ardoise, si et seulement si la première est exprimée en taux fixes. Hors la dette Anglaise des ménages est plus qu’ailleurs en taux variable et souvent sur du court et très court terme. De plus, si la banque d’Angleterre a résisté jusqu’ici à une hausse des taux directeurs, la pression est maintenant forte pour abandonner cette politique, ce qui risque  d’entrainer un cercle vicieux de hausse.

Quand aux entreprises exportatrices, il faudrait d’abord qu’il y en ait. Hors secteur financier, le R-U est extrêmement déficitaire dans les échanges, et les entreprises qui exportent sont des industries de seconde transformation qui doivent importer leur matières premières et brut.

Hors ligne

 

#219 18/10/2017 11h38 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   109 

Les retraités Anglais ayant investis au tarif fort dans l’immobilier en France seront donc de plus en plus tentés de vendre si l’on reste logique ; peut être :

- des opportunités d’achat (bof ?)
- un effet catalyseur déclencheur de crise dans certains secteurs côtiers tels que le Bordelais ou le Touquet etc ?

Dernière modification par Iqce (18/10/2017 12h10)

Hors ligne

 

#220 18/10/2017 11h52 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   371 

Peut-etre vendront ils en France ou l’immo est plus cher mais au Portugal ce n’est pas le cas
Meme avec une livre basse les Anglais ne partent pas.
D’ailleurs certains s’expatrient a l’étranger - en Italie par ex …d’après les commentaires sur expat.com

Dernière modification par sissi (18/10/2017 11h53)

Hors ligne

 

#221 20/10/2017 17h50 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Administrateur
Réputation :   1681 

Curieux qu’à aucun moment de la campagne pour le Brexit, ce point n’ait été mis en avant :

"France 24" a écrit :

Une facture de taille pour acter le divorce

"Le problème de Theresa May aujourd’hui, c’est que celles et ceux qui ont prôné le Brexit n’ont jamais expliqué au peuple britannique quelles en étaient les conséquences", a rappelé Emmanuel Macron.

La question de la facture du Brexit fait partie des trois dossiers érigés en priorité par l’UE pour organiser le divorce, avec le sort des expatriés et les conséquences de la séparation pour l’Irlande. Le solde de tout compte que devra verser le Royaume-Uni pour honorer ses engagements financiers au sein de l’UE est officieusement estimé côté européen à entre 60 et 100 milliards d’euros, selon les sources.

Entre temps, Nigel Farage (fondateur et dirigeant du UKIP qui a fait la promotion du Brexit) est devenu… animateur radio ! En plus de continuer à toucher ses indemnités de député européen…

Pour le coup, je pensais que le pragmatisme UK allait l’emporter dans les négociations avec une UE divisée. Mais c’est tout l’inverse : l’Allemagne et la France tiennent bon, et les politiques UK sont divisés.

Avec Trump qui ne montre aucune velléité de tisser une relation forte avec le UK, les Anglais sont maintenant bien isolés.

Hors ligne

 

#222 20/10/2017 18h22 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   34 

@InvestisseurHeureux
Vous évoquez là un argument rationnel - mais cette campagne a été tout sauf rationnelle. Le bus officiel de la campagne du Leave avait affiché dessus ’donnons à notre NHS les £350M que nous prend l’UE chaque semaine’. Plus populiste c’est pas possible. Un gros bobard qui a convaincu quelques récalcitrants - ces £350M étant en fait £165M p/semaine de contribution nette.
Plus fondamentalement, cette campagne a fait apparaitre un fossé générationnel (les moins de 35 ans ont en majorité voté pour le Remain) et aussi géographique, entre le Grand Londres et le reste du territoire  (sauf l’Ecosse, pour d’autres raisons).

Quand à ce qui va se passer maintenant, allez savoir. Mais ce qui est sûr c’est que les anglais risquent de l’avoir dans le baba. Si les droits de douane se remettent à fleurir, ils vont comprendre leur malheur, à commencer par leur alimentation, sachant que la majorité de ce qu’ils boivent et mangent est importé et déjà bien cher. Aldi et Lidl avait déjà commencé à révolutionner la distribution britannique depuis quelques années, ils ont de beaux jours devant eux!

Et encore, les britanniques ont évité le pire : ils auraient pu avoir Boris (dit "The buffon") comme 1er ministre…

Hors ligne

 

#223 21/10/2017 00h11 → Situation économique du Royaume-Uni et avenir du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   365 

Je n’interviens quasiment plus sur les files généralistes ou politiques mais petite exception pour un exercice de politique fiction.

La France, l’Allemagne (et les Pays-Bas !) vont tenir bons et très bien négocier. L’accord un peu bancal et clairement désavantageux pour le UK aura pris presque 18 mois à être finalisé. Pour des raisons de "démocratie et parce que l’enjeu est trop grand pour être laissé aux mains du parlement" le gouvernement UK décidera et proposera en début 2019 un referendum "oui pour quitter l’UE avec cet accord ou non on reste". Et alors, la victoire ira au… smile

Dernière modification par PoliticalAnimal (21/10/2017 09h02)


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech