Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Si ce message s'affiche, le changement de serveur qui a eu lieu mercredi 14 avril au matin a réussi !

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 17/08/2020 20h04

Membre
Réputation :   24  

Je vous propose une réflexion - basique, non chiffrée - concernant les foncières et les SCPI.

Si on met en parallèle la situation compliquée des premières avec celle bien meilleure des SCPI, du moins en apparence, je me demande dans quelle mesure ces dernières pourraient être acheteuses d’actifs cédés par les premières.

Par exemple, Unibail, qui a déjà cédé des actifs au Crédit Agricole et à La Française, cherche à vendre d’autres immeubles.

Dans ce scénario, la vente ne peut pas se faire avec une trop forte décote, car cela pénaliserait les 2 classes d’actifs qui ne pourraient plus justifier leur valorisation (pour les foncières c’est déjà le cas, mais les SCPI, elles n’ont pas bougé d’un iota).
Avec une décote de -20%, cela permettrait aux foncières de redresser la barre, et aux SCPI d’acheter des actifs avec un taux de capitalisation intéressant.

Une décote de 20% me paraît être un bon compromis.

Qu’en pensez-vous ?

Dernière modification par sinwave (17/08/2020 20h24)

Mots-clés : anr, foncières, scpi

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur