Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 13/08/2019 07h19 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

Indéniablement le cdi, les banques demandent  généralement un ancienneté de 12-24 mois en interim avant d’envisager un prêt immo.

Hors ligne

 

#252 13/08/2019 07h21 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   25 

30 ans pas certaine que vous trouviez facilement.  25 ans c’est déjà plus répandu.

La logique des banques c’est quand même le CDI. C’est une des premières pièces qu’ils demandent dans le dossier.

Après rien ne vous empêche de commencer en CDI pour faire vos premiers crédits.  Repartir en interim quelques années après pour gagner mieux. D’ici là le restant dû de vos premiers crédits auront diminué et vous aurez déjà un patrimoine pour les crédits suivants qui pourront éventuellement rassurer les banques. 
A voir à ce moment-là.

Hors ligne

 

#253 13/08/2019 07h54 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

Bonjour

C’est juste que les CDIs dans les ESNs proposent des salaires en général 30 % plus bas que les contrats d’intérim pour effectuer le même type de travail.

Avec un diplôme d’ingénieur et un intérim, il n’y a pas moyen d’avoir un prêt, on vit dans un monde ou il faut accepter un salaire plus bas pour pouvoir emprunter. Je ne comprends pas la logique des banques. Si je gagne plus, je peux épargner plus et donc payer plus de frais de courtage sur mon PEA. Surtout que je peux rembourser mon prêt avec mon épargne, c’est pas comme ci, je n’avais pas d’épargne.

Le gros problème avec le CDI s’est la période de 3 mois de préavis que l’on ne retrouve pas dans les CDDs et intérim. Trois mois,lorsque les conditions sont dégradés, c’est très long.

Tata

Hors ligne

 

#254 13/08/2019 08h19 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   16 

Ezerian a écrit :

Bonjour,

Dès que j’ai finis mon stage de fin d’études et que je reviens en France métropolitaine, je vais avoir deux choix niveau travail :

- intérim de 18 mois à 45.000 € brut par an ou
- CDI à 33.000 € brut par an dans une ESN

C’est quoi pour vous le mieux pour avoir un emprunt de 25/30 ans selon vous ?

Merci

Tata

Bonjour,

Le mieux serait de finir la période d’essai dans la SSII (je ne m’y fais pas à ESN), faire le crédit et sauter sur l’intérim à 18mois si possible.

Hors ligne

 

#255 13/08/2019 08h33 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   40 

Bonjour,

Dans mon cas (LBP) c’était mieux le CDI ; une fois passée la période d’essai, vos revenus sont pris en compte contrairement à l’intérim qui demandait à ce que vous puissiez justifier de la régularité et du renouvellement du contrat.

Hors ligne

 

#256 13/08/2019 09h41 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

Après il ne faut pas dramatiser, il est possible d’emprunter avec une mission d’interim. Le parcours sera simplument plus long et penible. Idealement si vous avez une bonne relation avec votre banquier (ou un banquier de famille) ainsi que des garants …

Mon choix se porterait vers la mission d’interim à 45ke si c’est une opportunité qui offre plus de possibilités d’évolution. Il ne faut pas exagérer le bénéfice du levier d’emprunt. A vous d’arbitrer entre retarder un achat de 2 ans mais encaisser 10ke par an de salaire supplémentaire et le réaliser de suite. Le résultat se calcule relativement aisément et en première approximation il doit aller au bénéfice de l’interim.

Hors ligne

 

#257 14/08/2019 06h12 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

Ezerian a écrit :

Bonjour,

Dès que j’ai finis mon stage de fin d’études et que je reviens en France métropolitaine, je vais avoir deux choix niveau travail :

- intérim de 18 mois à 45.000 € brut par an ou
- CDI à 33.000 € brut par an dans une ESN

C’est quoi pour vous le mieux pour avoir un emprunt de 25/30 ans selon vous ?

Merci

Tata

Bonjour, tout d’abord je suis "rassuré" de voir que les grilles de salaires que j’ai connu dans les ESN n’ont pas trop évolué. On peut donc faire des simulations plus générales.

Pour répondre à votre question, en général le CDI est mieux quand on parle d’un emprunt sur 30ans.
Maintenant au vu de votre patrimoine actuel, si vous êtes raisonnable dans la somme a emprunter, vous pouvez peut être voir avec votre banquier dans quelles mesures votre patrimoine actuel peut servir de garantie sur un emprunt.

Vous pouvez faire un business plan solide pour démontrer votre motivation et votre gestion du de cash flow et des risques. Il y a pleins d’indépendants qui empruntent sans avoir de CDI, donc bon.

Dernière modification par Swingueur (14/08/2019 06h15)

Hors ligne

 

#258 14/08/2019 09h14 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   25 

Swingueur a écrit :

Maintenant au vu de votre patrimoine actuel, si vous êtes raisonnable dans la somme a emprunter, vous pouvez peut être voir avec votre banquier dans quelles mesures votre patrimoine actuel peut servir de garantie sur un emprunt.

En reprenant le point de Swingueur, vous avez le crédit in fine. Pas forcément adapté à votre profil mais qui reste une piste.

Crédit à taux fixe et non amortissable, vous ne remboursez tous les mois que les intérêts et assurance pendant toute la durée du crédit.
Le remboursement du capital se fait à la fin en une seule fois.

Le crédit est souvent associé à une assurance-vie (ce sera une épargne de capitalisation). L’épargne permettra le remboursement à la fin du capital du crédit.
Les conditions de l’AV sont vues avec le banquier au montage du crédit. Ça peut aller de 10 à 50% du prix en apport puis vous devez compléter chaque mois l’AV pour arriver à la somme du capital en fin de crédit pour rembourser. 

Vous trouverez des informations sur internet sur le sujet.  Je ne suis pas très calée sur ce type de crédit car je ne prends que des prêts amortissables.

Dernière modification par Gwen11 (14/08/2019 09h16)

Hors ligne

 

#259 15/08/2019 10h38 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

@ Ezerian

Le premier salaire est très important et sert un peu de base pour les évolutions salariales futures. Ce n’est pas logique mais malheureusement ça marche comme ça. Les entreprises sont réticentes à donner des augmentations trop importantes en pourcentage.

Personnellement, je vous recommanderais de choisir l’intérim.

Sinon une remarque sur les jeunes de 25 ans qui débutent leur carrière avec un patrimoine de 135k€ … je pense que c’est extrêmement rare, votre avis est biaisé sans doute car vous venez d’un milieu aisé et forcément fréquentez des jeunes avec une situation similaire.

Hors ligne

 

#260 16/08/2019 00h03 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

Merci Banane pour ce retour,

Je vais prendre RDV à la banque CA en novembre (retour en métropole) pour voir combien ils peuvent me prêter pour de l’immobilier (SCPI et Immobilier direct).

Le premier salaire est important.
Il est encore plus important si on désire travailler pendant 42 ans.
Les futurs rentiers que nous sommes, n’allons travailler max 25 ans normalement donc il y a moins d’augmentations salariales à prévoir.

Tata

Hors ligne

 

#261 16/08/2019 05h15 → Rentier en 20 ans : comment lancer sa fusée ? (actions, intérêts composés, épargne)

Membre
Réputation :   

Les augmentations salariales ne sont pas linéaires, disons que sans changement particulier, c’est du 3-5% par an mais en changeant d’entreprise ou via une promotion, on peut souvent faire du +10% et plus. Puis en fin de carrière si on est sur le même poste, le salaire a tendance à stagner. C’est surtout en début de carrière que les sauts peuvent être les plus importants, par exemple au bout de 2 ans, 5 ans, 10 ans en passant de débutant à confirmé puis senior. Du coup c’est encore plus important pour les gens souhaitant une carrière courte smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech