Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#526 25/03/2019 17h31

Banni
Réputation :   524  

"Si on considère…" n’est pas une défense, ni une approbabtion/endossement de quoi que ce soit.

Savoir écrire, c’est bien. Savoir lire serait un plus indéniable. Le summum serait de savoir comprendre ses interlocuteurs. L’idéal serait déjà d’essayer.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #527 26/03/2019 02h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Mevo a écrit :

Pari tenu pour le total return VNQ/CBL revenez vers moi le 23 mars 2020 pour me tanner d’à quel point vos arguments étaient imparables. Laissons tomber la volatilité par contre, surtout qu’on peut argumenter que la volatilité est très positive quand on gère activement.

J’ai une petite note dans mon Google Calendar au 23/03/2020, mais vu qu’on parle de moi en ce moment, je me permets de venir faire un petit point sur notre pari, 2 ans plus tard. Bon, il reste encore un an avant l’échéance, mais ça risque d’être compliqué pour CBL de reprendre +260% compte tenu de sa nouvelle notation de crédit BB-/Outlook Negative. J’espère pour vous que c’est à mettre sur le compte "de la volatilité très positive quand on gère activement" smile

Morale : il faut toujours rester critique à l’égard de ses propres convictions. Personnellement je n’y connais pas grand chose, donc je me limite aux ETF indiciels.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2389_cbl.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2389_cbl2.jpg

Dernière modification par lopazz (26/03/2019 03h00)


Monsieur Michu

Hors ligne Hors ligne

 

#528 26/03/2019 09h43

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2527  

En tout cas, les deniers échanges m’ont fait retrouver qu’en septembre 2016 je faisais +45% sur CBL & Associates (source), une belle progression alors que j’avais acheté en mai 2016, puis renforcer en juin et juillet.

Donc +45% en quelques mois en 2016, en moyennant à la baisse.

Aujourd’hui -80%, après en plus avoir moyenné en baisse plusieurs fois en 2017.

J’aimais également à penser que je suis dans le même bateau que la famille gérante et fondatrice, mais en réalité c’est inexact : ils ont certes vu leur patrimoine fondre en valeur, mais ils continuent à se verser une rémunération très élevée.

Bref, la grosse erreur a été de tenir une posture buy & hold sur une foncière qui n’avait pas de moat.

Après, l’histoire est pas fini, et vu l’effet de levier, le cours pourrait brutalement remonter si le FFO se stabilisait, mais probablement jamais au niveau de mon PRU à présent.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#529 26/03/2019 11h12

Banni
Réputation :   524  

Lopazz: Oh, il y a de fortes chances que vous ayez quasi déjà gagné. Je vous félicite donc en avance.
Je ne crois jamais avoir clamé qu’il y avait la moindre certitude (il n’y en a d’ailleurs jamais en bourse, et sans doute peu souvent dans la vie en général).

Vous encaissez du +1, ca semble faire du bien à ceux à qui ca permet de se défouler en mode "pourquoi les autres souhaitent vous voir échouer", bref, il n’y a pas que du négatif pour tout le monde wink

IH: Je me souviens également que le cours de CBL avait bien progressé au départ et pas mal de monde avait été très content . La suite a été moins glorieuse, effectivement. Je suis tombé sur cette mention dans le rapport d’Intu que j’avais consulté hier (c’est ce que dit Intu en page 18: www.intugroup.co.uk/media/5836/intu_ar2018.pdf ):

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3896_intu2.png

Dernière modification par Mevo (26/03/2019 11h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#530 26/03/2019 11h31

Membre
Réputation :   37  

Pour rebondir sur ce que dit IH, l’alignement des intérêts des uns et des autres est un motif d’inquiétude. Je peux comprendre l’absence d’achats d’insiders (risquer à la fois ses économies et son boulot n’est pas forcément une bonne idée), mais je suis plus circonspect sur la décision de ne pas racheter les preferred au cours actuel.

(du moins je suppose qu’ils ne les rachètent pas vu qu’ils n’en parlent pas)

Je trouve ce point inquiétant. Ou alors il y a un truc que je ne comprends pas.

Hors ligne Hors ligne

 

#531 26/03/2019 11h43

Banni
Réputation :   524  

Yonz: Je n’ai pas vérifié, mais des covenants sur leurs autres dettes les limitent possiblement de ce coté.
Et meme si les montants des prefs sont assez faibles, ca augmenterait tout de meme encore un peu plus leur levier, ce qui n’est pas vraiment le but actuel (ni souhaitable). Mais je comprends bien votre sentiment au vu du prix des dites prefs.

C’est sûr que s’ils avaient des capacités, la société pourrait aussi racheter ses actions. Visiblement impensable au vu de la quantité de dette rapportée à la capitalisation actuelle (meme si elle n’est pas si énorme ramenée à l’EBITDA, comparé aux autres foncières). Ils n’ont meme pas d’autorisation de buyback en place, ce qui là, ne mangerait pourtant pas de pain de l’avoir.

Dernière modification par Mevo (26/03/2019 12h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#532 26/03/2019 13h12

Membre
Réputation :   37  

L’hypothèse optimiste (outre en effet d’éventuels covenants) serait que le management attend plus de retour des fonds affectés aux divers réaménagements en cours qu’au rachat des preferred. Mais vu qu’au cours actuel des dernières on est au delà des 17%, ça devient moyennement probable.

J’aimerais bien entendre ce genre de question (et la réponse apportée) à une future conf call…

Hors ligne Hors ligne

 

#533 26/03/2019 21h58

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180  

CBL suspend la distribution pour deux trimestres. Reprise envisagée pour le Q4 2019 (payable au Q1 2020), avec un montant à voir à ce moment là, certainement des clopinettes.

-10% en after hours.

ça fait deux jours qu’on s’écharpe sur la psychologie des investisseurs, ça me semble légèrement plus intéressant comme info et là bizarrement plus personne…

Hors ligne Hors ligne

 

#534 26/03/2019 22h17

Membre
Réputation :   72  

La raison est encore plus intéressante. C’est pour aider à provisionner 90  M$ suite à une class action de locataires qui se plaignent d’une surfacturation de l’électricité de la part de CBL.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #535 26/03/2019 22h19

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   122  

Google translate

La suspension est lié à un contentieux avec probable transaction

Le terme clopinette n’est pas le plus appropriée au regard de la situation. C’est de la spéculation

Le 16 mars 2016, les salons de coiffure Wave Lengths de Florida, Inc. Salon Adrian, ont intenté un recours collectif présumé devant le tribunal américain du Middle District of Florida, en vue d’obtenir des dommages-intérêts non spécifiés, ainsi que des dépens et des conseils. frais, sur la base d’allégations selon lesquelles CBL et certaines entités du même groupe ont facturé des frais excessifs aux locataires dans des centres de traitement de gros pour compteurs d’électricité.

Au cours des derniers mois, l’affaire s’est considérablement accélérée. Le 7 janvier 2019, le tribunal a partiellement accueilli la requête du demandeur en certification de recours collectif pour une classe RICO à l’échelle nationale et pour une classe RICO et FDUTPA en Floride. Le 22 janvier 2019, CBL a déposé une requête auprès de la Cour d’appel des États-Unis pour le onzième circuit afin d’obtenir l’autorisation d’interjeter appel de l’ordonnance de certification de la Cour. Cette requête a été rejetée le 4 mars 2019. Le 11 mars 2019, la Cour a fixé la date du procès au 2 avril 2019. Le 15 mars 2019, à l’issue d’une procédure de médiation, un projet de structure de règlement a été approuvé par les représentants des parties.

CBL nie toutes les allégations d’actes répréhensibles et affirme que ses actes ont toujours été légaux et appropriés. Toutefois, compte tenu de la certification de catégorie, du calendrier des procès accélérés, du risque inhérent à tout procès et du coût potentiel d’une résolution défavorable du litige, la Société estime que la médiation était la voie de la prudence. En outre, elle soutient que le règlement proposé sert au mieux les intérêts de CBL et de ses actionnaires.

Structure de règlement proposée

Les détails de la structure de règlement proposée et de l’incidence comptable prévue sont disponibles sur le formulaire 8-K de CBL déposé aujourd’hui auprès de la SEC.

Dans le cadre du règlement proposé, CBL suspendra le paiement de son dividende ordinaire pendant deux trimestres: le trimestre clos le 30 juin 2019 (payable au troisième trimestre 2019) et le trimestre clos le 30 septembre 2019 (payable au quatrième trimestre 2019). La suspension du dividende pendant deux trimestres préservera environ 26,0 millions de dollars en espèces au taux de dividende trimestriel actuel. Sur la base de la projection actuelle du revenu imposable pour 2019, qui inclut l’impact du règlement, CBL estime qu’elle satisfera à toutes les distributions de FPI requises pour l’année d’imposition 2019. Le règlement proposé ne limite pas le versement par CBL de dividendes ordinaires par la suite.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#536 26/03/2019 22h31

Membre
Réputation :   54  

Franchement incroyable! Sans préjuger de savoir si la boite va s’en sortir ou non, le management fait preuve d’une légèreté inimaginable. Tous les trimestres on en apprend de nouvelles sur les problèmes, sans discontinuer.
Il manquerait plus qu’une suspension sur les prefs, tiens…

Hors ligne Hors ligne

 

#537 26/03/2019 22h33

Membre
Réputation :   59  

90 M$ à sortir… 

FORM 8-K a écrit :

Under the terms of the proposed settlement, we are to set aside a common fund with a monetary and non-monetary value of $90 million (the “Common Fund”) to be disbursed to class members in accordance with a formula to be agreed upon by the parties that is based upon aggregate damages of $60 million.

dont 28 millions pour les avocats smile

FORM 8-K a écrit :

All attorney’s fees and associated costs to be paid to Class Counsel (which is expected to total a maximum of $28.0 million)

Même en coupant le dividende 2 trimestres, cela fait uniquement 26 M$… Et cela fait 90M$ de moins à dépenser dans le re-développement. De mon coté, je vais balancer ma ligne demain et prendre mes pertes. C’était déjà assez spéculatif comme ça…

Hors ligne Hors ligne

 

#538 27/03/2019 11h08

Membre
Réputation :   37  

Je n’aurais pas crû possible qu’un conflit dont les conséquences se chiffrent en dizaines de millions de dollars puisse a) ne pas être annoncé aux actionnaires et b) zappé par le web (je raccourcis …) pendant presque trois ans.

Vu le nombre de personnes au courant, c’est assez stupéfiant…tout autant que les explications du management sur le choix de transiger. (on a tout fait comme il faut mais on préfère payer 90M USD… What?)

Je suis curieux de voir la suite, ça pourrait être saignant.

Hors ligne Hors ligne

 

#539 27/03/2019 15h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   122  

-18% sur CBL pour l’instant.
331 ME de capitalisation pour un EBIT 2019 estimé à 243 ME.
Si elle passe l’année sans spoliation des actionnaires par les banques, ca sera une bonne nouvelle.

Je vous rejoins sur les carences du management et c’est ça le plus inquiétant. Ca donne envie de se couper un bras

exemple
SEADRILL: dégradation trop rapide du cash flow = prise de controle par les banques
VALEANT = dégradation lente + cession d’actifs = aucune AK = entre x 3 et x4 sur le plus bas en un an et demi.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par corsaire00 (27/03/2019 15h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#540 27/03/2019 15h25

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2527  

corsaire00 a écrit :

Je vous rejoins sur les carences du management et c’est ça le plus inquiétant. Ca donne envie de se couper un bras

J’ai déjà perdu les deux bras, une jambe et la moitié de celle qui reste en ce qui me concerne…

-82%, cela me rappelle Alstom il y a presque vingt ans. Le côté positif, c’est que la ligne est devenu tellement petite que même un -15% ne change quasiment rien à présent, et je la conserve surtout pour la leçon et une optionalité qui semble s’éloigner de plus en plus.

On peine à comprendre comment CBL qui a désespéramment besoin d’argent pour ses redéveloppements, préfère transiger $90 M plutôt que d’aller au procès s’ils n’ont rien à se reprocher : ça fait cher la possible surfacturation d’électricité…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#541 27/03/2019 15h57

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   117  

InvestisseurHeureux a écrit :

J’ai déjà perdu les deux bras, une jambe et la moitié de celle qui reste

Match nul !
(digression pour les fans de Monty Python Sacré Graal)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#542 18/04/2019 04h07

Membre
Réputation :   23  

InvestisseurHeureux a écrit :

corsaire00 a écrit :

Je vous rejoins sur les carences du management et c’est ça le plus inquiétant. Ca donne envie de se couper un bras

J’ai déjà perdu les deux bras, une jambe et la moitié de celle qui reste en ce qui me concerne…

-82%, cela me rappelle Alstom il y a presque vingt ans. Le côté positif, c’est que la ligne est devenu tellement petite que même un -15% ne change quasiment rien à présent, et je la conserve surtout pour la leçon et une optionalité qui semble s’éloigner de plus en plus.

On peine à comprendre comment CBL qui a désespéramment besoin d’argent pour ses redéveloppements, préfère transiger $90 M plutôt que d’aller au procès s’ils n’ont rien à se reprocher : ça fait cher la possible surfacturation d’électricité…

Ma ligne sera dans tous les cas vendue avant la fin de l’année pour éponger fiscalement les PV réalisées.

Si les prochains résultats nous ramènent du +10 / +40% tant mieux, sinon tant pis

J’aimerai bien par contre éviter une faillite qui vraisemblablement me scotcherai sur une ligne invendable.

Ce type d’événement est-il écarté pour 2019 ? (sauf nouvelle catastrophe imprévisible, fraude etc… évidemment…)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Rydell (18/04/2019 04h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#543 18/04/2019 07h48

Membre
Réputation :   59  

Pourquoi attendre la fin de l’année pour vendre ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #544 18/04/2019 08h23

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2527  

Rydell a écrit :

Ce type d’événement est-il écarté pour 2019 ? (sauf nouvelle catastrophe imprévisible, fraude etc… évidemment…)

A priori oui.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-properties-20190418.gif

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-properties-20190418bis.gif

Source : invest.cblproperties.com/Cache/10012490 … iid=103092

Même au cours actuel, il n’y a pas un seul achat d’initié…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#545 18/04/2019 08h55

Membre
Réputation :   23  

Pit a écrit :

Pourquoi attendre la fin de l’année pour vendre ?

Je n’ai pas parlé forcément de fin de l’année.

Maintenant, en effet, pourquoi attendre ?

Parce que, à -86%, une nouvelle baisse ne changera pas grand chose pour moi. Par contre une inversion de tendance et il pourrait y avoir un très fort rebond.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#546 18/04/2019 16h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   122  

CBL devient un cauchemar

A ce niveau de cours (1,245) je formule 2 hypothèses pour l’expliquer:

vente à découvert à fonds sans acheteurs en face même à ce niveau de cours,
ce qui m’amène à la 2éme hypothéses: prise de contrôle à venir par les banques avec spoliation des actionnaires

Comme je l’ai déja indiqué, j’ai tourné le sujet en boucle et aux niveaux chiffres et échéances de dettes: aucune urgence à ce jour qui expliquerait cette chute sauf hypothèses évoquées ci-dessus

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #547 19/04/2019 02h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Le marché anticipe, c’est sa nature même. Le cours d’un titre ira à zéro bien avant que la boîte fasse faillite. La bourse, c’est un peu comme le hockey : on patine vers là où va le palet, pas vers là où il est…


Monsieur Michu

Hors ligne Hors ligne

 

#548 01/05/2019 11h23

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2527  

CBL a publié son T1-2019.

C’est mauvais, mais on pourrait avoir toucher le fond…

Le résultat opérationnel est toujours en baisse, mais le taux d’occupation augmente légèrement à 91,3% et les ventes au pied carré des locataires pour les centres commerciaux stabilisés sont maintenues à $377.

SeekingAlpha a écrit :

CBL has made tremendous progress on its anchor replacement program, with nearly two dozen anchor replacements recently opened or pending (complete list follows).
    In January 2019, CBL announced a new $1.185 billion secured credit facility maturing in July 2023.
    FFO per diluted share, as adjusted, was $0.30 for the first quarter 2019, compared with $0.42 per share for the first quarter 2018. First quarter 2019 FFO per share was impacted by approximately $0.02 per share higher G&A expense, primarily related to legal and third party fees incurred for the $500 million term loan that closed in January and litigation expense, $0.01 per share of lower outparcel sales, $0.02 per share of dilution from asset sales completed in 2018 and year-to-date and $0.05 per share of lower property NOI.
    Total Portfolio Same-center NOI declined 5.3% for the three months ended March 31, 2019.
    Portfolio occupancy increased 20 basis points to 91.3% as of March 31, 2019, compared with 91.1% as of March 31, 2018. Same-center mall occupancy was 89.7% as of March 31, 2019, a 20 basis point improvement compared with 89.5% as of March 31, 2018.
    Same-center sales per square foot for the stabilized mall portfolio for the twelve-months ended March 31, 2019, of $377 per square foot were flat compared with the prior-year period.
    Year-to-date, CBL has completed gross asset sales totaling $51 million.

La management maintient sa prévision 2019 (mais jusqu’ici les prévisions n’ont pas souvent été tenues) :

SeekingAlpha a écrit :

Based on year-to-date results and expectations for the first quarter 2019, CBL anticipates achieving 2019 FFO, as adjusted, within its previously issued guidance range of $1.41 - $1.46 per diluted share.

Un début d’optimisme pourrait venir de ce récapitulatif :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-214-20190501.gif

Il y a un à deux ans d’attente, mais les enseignes locomotives "pourries" sont en train d’être remplacées, ce qui laissent à penser que les centres commerciaux intéressent. Si vraiment les centres commerciaux de CBL étaient sans intérêt et voués à la disparition, ces emplacements n’auraient a priori pas trouvé preneur si rapidement.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#549 01/05/2019 15h48

Membre
Réputation :   27  

Je pense que le problème est mal posé.
La question n’est pas de savoir si les mall / shopping center vont disparaitre ou non. Je pense que CBL comme WPG vont continuer à opérer. Le modèle économique c’est pas mort, cependant peut être pas avec ce niveau d’endettement.

Mes doutes portent sur qui sera actionnaire quand la situation se sera stabilisée : actionnaires actuels ou porteurs de dette?

Sur CBL comme WPG, de la dette unsecured est refinancé par de la dette secured.
Les développements sont en route mais les fermetures semblent continuer.

Et dernier point, le statut de REIT joue contre eux. Quand WPG rend un mall au prêteur pour annuler la dette, l’annulation de dette augmente le bénéfice comptable il semble. Il faut donc verser des dividendes sur ce montant. (double peine).

Pour tout ça j’ai vendu mes WPG, mais j’ai encore mes CBL… car il n’en reste presque rien.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#550 02/05/2019 09h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   179  

InvestisseurHeureux a écrit :

CBL a publié son T1-2019.

C’est mauvais, mais on pourrait avoir toucher le fond…

    FFO per diluted share, as adjusted, was $0.30 for the first quarter 2019, compared with $0.42 per share for the first quarter 2018. First quarter 2019 FFO per share was impacted by approximately $0.02 per share higher G&A expense, primarily related to legal and third party fees incurred for the $500 million term loan that closed in January and litigation expense, $0.01 per share of lower outparcel sales, $0.02 per share of dilution from asset sales completed in 2018 and year-to-date and $0.05 per share of lower property NOI.
    Total Portfolio Same-center NOI declined 5.3% for the three months ended March 31, 2019.
    Portfolio occupancy increased 20 basis points to 91.3% as of March 31, 2019, compared with 91.1% as of March 31, 2018. Same-center mall occupancy was 89.7% as of March 31, 2019, a 20 basis point improvement compared with 89.5% as of March 31, 2018.
    Same-center sales per square foot for the stabilized mall portfolio for the twelve-months ended March 31, 2019, of $377 per square foot were flat compared with the prior-year period.


Il y a un à deux ans d’attente, mais les enseignes locomotives "pourries" sont en train d’être remplacées, ce qui laissent à penser que les centres commerciaux intéressent. Si vraiment les centres commerciaux de CBL étaient sans intérêt et voués à la disparition, ces emplacements n’auraient a priori pas trouvé preneur si rapidement.

Je le lis différemment.
Sur les malls sans les Sears et Cie, donc a priori les meilleurs malls, les revenus sont stables. Ouf!
Par contre, quand ils relouent, les loyers du mall baissent.
Ils sont toujours dans la spirale négative donc.
Par ailleurs, je ne connais pas l’impact d’un remplacement d’un grand magasin par un casino. Pour moi, cela affaiblit le mall car le mix de clientèle change. A surveiller.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur