Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #351 31/10/2018 16h22 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   225 

Greg81 a écrit :

Bref, pourquoi cette lente descente?

Je ne dis pas que le dossier est mauvais, car je ne le connais pas assez pour juger, et je ne prétends pas savoir ce que pense le marché, mais j’ai quand-même quelques indices :
- La société exerce en Afrique dans un pays où les risques de spoliation sont conséquents
- Un Etat co-actionnaire qui peut imposer sa stratégie
- Un cours du cobalt qui s’effondre (-20% depuis le début de l’année)
- Des grosses pertes alors que l’on s’attendait à d’énormes bénéfices
- …

Il y a eu beaucoup de spéculation sur le cours du cobalt l’an dernier, propulsant les cours des minières de nickel (mais pas seulement) à des cours très… optimistes. En exagérant à peine, j’avais lu qu’il n’y aurait pas assez de cobalt sur Terre pour fournir Tesla ! Finalement la fièvre est tombée et la réalité sur le long terme semble une nouvelle fois s’imposer, peu à peu.

Ce sont en tous cas ces raisons qui m’ont fait rester à l’écart, même si la tentation de profiter de la folie sur le cobalt était grande.

Dernière modification par valeurbourse (01/11/2018 08h11)

Hors ligne

 

#352 01/11/2018 00h03 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   162 

D’accord avec vos arguments. J’ajouterai la dépendance à Glencore mais ce n’est pas un élément nouveau.

Il me semble que les 2 principaux catalyseurs récents sont la baisse du cobalt et à un degré moindre l’épisode judiciaire avec Gecamines (état co-actionnaire et risque de spoliation que vous évoquez). La minière Cape Lambert (projet cobalt en RDC) que je cite plus haut dans cette file a eu le même genre de parcours que Katanga. Elle s’est envolée en faisant x4  puis est revenu à son cours d’il y a un an…

Par contre, je ne comprends pas l’allusion aux minières zinc.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par okavongo (01/11/2018 00h04)

Hors ligne

 

#353 01/11/2018 08h12 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   225 

Bien vu okavongo : je voulais dire nickel et non pas zinc.
J’ai corrigé dans le message.

Hors ligne

 

#354 06/11/2018 16h08 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Réputation :   

Méchante chute de katanga mining (-30% aujourd’hui après déjà une belle chute ces derniers temps)
Problème apparemment avec de l’uranium indésirable…
J’ai une pensée pour Q et son exposition à cette minière. A titre perso, j’ai remis un billet sur 45cts.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Picsou24 (06/11/2018 16h17)

Hors ligne

 

#355 06/11/2018 18h34 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Banni
Réputation :   279 

stokes a écrit :

Bonsoir,

On comprend donc que vous avez mis 10000€ dans ce "commerce" katangais ; on en déduit que vous êtes sportif, peut-être même un peu téméraire.

Pour ma part, j’ai misé il y a quelques années sur une autre katangaise, Tiger Resources une "cuivrière" qui me laisse 78% de moins-value potentielle à ce jour.

J’ai parcouru l’analyse proposée, fait un tour sur le site de la société (Katanga Mining Limited) ; au final, je suis un peu partagé :

- le Katanga comme la RDC en général c’est un peu "chaud" dans tous le sens du terme et le pire y est toujours plus vraisemblable que le meilleur. Si l’affaire se redresse, on peut craindre que Kabila ou ses successeurs ne modifient les règles du jeu au bénéfice de l’état congolais ou plus vraisemblablement de leur patrimoine personnel. En pareille hypothèse, les actionnaires lésés auront du mal à faire valoir leurs droits ; ce serait une mauvaise idée que de se rendre sur place pour manifester…..http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/01/05/rdc-15-morts-dans-des-affrontements-entre-pygmees-et-bantous_5058400_3212.html

- le redressement des cours du cobalt n’est certainement pas aussi assuré que croit pouvoir l’affirmer l’analyste ; si les cours replongent qui peut affirmer que l’unique mine de KM va rouvrir ?

- les travaux de "refonte à demie-vie" de cette mine ont déjà pris du retard : initialement prévue pour 2017, la réouverture est reportée à 2018.

- je ne suis pas sûr d’avoir compris en quoi les travaux de modernisation permettraient de baisser aussi fortement les coûts de production ;

- le ratio "book/value" est très faible en effet, mais est-on vraiment certain que les réserves sont aussi importantes que l’annonce la compagnie ?

Bon, je me fais un peu l’avocat du diable ; si cela se passe bien, la mise peut être multipliée par 3 ou 4 ; dans le cas contraire, elle peut être totalement perdue. En tout état de cause, ne jamais moyenner à la baisse sur ce genre de valeur.

Cf ce que j’écrivais sur le sujet en janvier 2017 avant que le cours ne monte comme un soufflet. A 0,51$Cad ce jour on est est quand même à 3 fois le cours qui prévalait lors de ma contribution de l’époque.

Sur ce genre de valeur, le plus dur est de savoir faire abstraction de sa propre cupidité pour vendre en "prenant l’oseille" avant que le soufflet ne se dégonfle. SI certains l’on fait, ils ont quand même multiplié leur mise par 10 en un an. Quand à ceux qui nourrissaient la croyance quasi-religieuse que "ça allait encore monter" quand leur mine touchait le ciel, ils ont été ramenés au plus profond de l’exploitation…

Cet uranium indésirable a conduit Katanga à suspendre sa production, le cobalt produit étant radioactif, ce qui est quand même ennuyeux pour les heureux propriétaires d’une voiture électrique…..Glencore dit avoir mis à l’étude un "séparateur" permettant d’éliminer cet uranium, mais il ne pourra entrer en service que mi 2019 environ.

En attendant Sherritt prend ce jour 11%, son cobalt étant pour l’heure exempt de radioactivité.

Dernière modification par stokes (06/11/2018 18h40)

Hors ligne

 

[+2]    #356 24/11/2018 20h15 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Réputation :   39 

Je vous partage mon analyse sur des entreprises qui me paraissent intéressantes dans le secteur minier. On assiste depuis le début 2018 à un fort rebond de l’activité dite d’Exploration par les géant miniers. En effet cette activité a été depuis 2012 drastiquement réduite du fait de la baisse prolongée du prix des matières premières.

Sur certaines matières nous sommes dans une situation critique avec un assèchement des stocks (zinc, uranium, etc…) mondiaux. Les géants ont donc attendu que les prix remontent au dessus du coût de production afin de relancer l’investissement.

Cycle d’une Mine

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/14892_topic-2-the-mining-cycle-6-638.jpg

Aujourd’hui vous ouvrez les rapports financiers des entreprises ci-dessous et vous verrez l’amélioration de l’activité. Pas forcément au niveau de leurs bilans comptables car les 6 années de vache maigre ont eu un impacte important.

Rapport financier 2017 et Q3 2018

Boart Longyear
2017
Q3 2018

Major Drilling
2018
Q1 2019

Capital Drilling
2017
Q3 2018

Foraco
2017
Q3 2018

Orbit Garant
2018
Q1 2019

Energold
2017
Q2

Il y a actuellement une augmentation de l’utilisation des explosifs (blasting) et du forage (drilling).

Les foreurs sont assez nombreux dans le monde, c’est une activité qui demande beaucoup de capital. J’ai regardé les 6 entreprises suivantes :

EV/EBITDA :
Boart Longyear  / 49.5
Major Drilling / 13.8
Capital Drilling / 2.40
Foraco / 9.62
Orbit Garant / 6.38
Energold / n/a

ROE
Boart Longyear / n/a
Major Drilling / -5.22
Capital Drilling / 7.62
Foraco / -15.4
Orbit Garant / 2.46
Energold / -14.4

NET GEARING
Boart Longyear / -232.5 (sceptique sur ce chiffre tant la société va de recapitalisation en recapitalisation)
Major Drilling / -4.49
Capital Drilling / -11.6
Foraco / 300.4
Orbit Garant / 22.2
Energold / 26.7

D’après les chiffres, deux entreprises se distinguent, Orbit Garant et Capital Drilling.
Elles sont faiblement valorisée, peu endettées, et affiche déjà une rentabilité positive alors que nous sommes au début d’un nouveau cycle d’exploration.

Capital Drilling intervient exclusivement en Afrique et Orbit Garant principalement au Canada.

Le graphique permet aussi d’expliquer certaines baisse sur des titres miniers comme Nemaska Lithium. Après avoir été en phase d’exploration, les spéculateurs partent (comme moi avec une perte smile ), la mine se développe et rentrera en production d’ici H2 2019.

J’espère re rentrer dans cette valeur qui a reçu une participation non négligeable de SoftBank
SoftBank Group to Make Strategic Investment in Nemaska Lithium

Bien cdlt,

Carabistouilles

Hors ligne

 

#357 25/11/2018 11h04 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Réputation :   43 

quand vous regardez les foreurs, il faut aussi considérer
-l’age de la flotte
-le type de forage (production, exploration, …) et de sous-jacent(charbon,or, eau, …).Par exemple le taux d’utilisation de la flotte de capital drilling est seulement de 46% car il n’y a pas de demande dans le domaine de l’exploration a l’heure actuelle.
-la localisation géographique (sont-ils dans des régions porteuses? bouger ces machines a un cout. De plus les relations sont tres importantes,donc bouger les machines ne veut pas dire que ca resultera forcément dans des gains de contrat)
-les clients (et le rsique de contrepartie afférent).
Capital drilling est aussi une de mes entreprises favorites du secteur avec Géodrill. Je ne suis pas impliqué a l’heure actuelle. Pour tout comparatif du secteur,il faudrait ajouter ausdrill a la liste.

Hors ligne

 

#358 11/01/2019 14h50 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Réputation :   11 

Quelqu’un sait pourquoi Katanga Mining a pris 20% ce jour en Europe (après 12.5% hier soir au Canada)?

Je n’ai pas trouvé d’actualité nouvelle et les résultats sont dans un mois.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #359 11/01/2019 15h48 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Réputation :   

Greg81,
L’election Présidentielle en RDC. Les marchés ont l’air d’apprécier les résultats ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par starlord72 (11/01/2019 15h52)

Hors ligne

 

#360 22/01/2019 18h11 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Banni
Réputation :   279 

stokes a écrit :

stokes a écrit :

Une opportunité je ne sais pas, mais ce qui est  certain, c’est que ces graphiques semblent indiquer que les stocks de zinc sont sur le point de s’épuiser ; dès lors, les mineurs de zinc (les zinguistes ? les zinguifères ?) seront en position de force.

Pour autant, reste encore à choisir le bon véhicule pour profiter de cette hausse : les plus gros producteurs de zinc sont de grands groupes diversifiés comme Vedanta ou Glencore qui produisent bien d’autres choses et dont le cours obéit à d’autres déterminants que le seul prix du zinc.

Cet article cite deux petits mineurs canadiens très axés sur le zinc : Trevali et Acsendant.

Les sociétés minières productrices de zinc se dépêchent

J’aurais tendance à préférer Trevali, mais avec un PER de 136, il faudra vraiment que le zinc bondisse en 2018 !

Home | Trevali Mining Corporation

On notera aussi Nevsun Resources comme producteur de zinc, mais cette compagnie là est une catastrophe : son cours baisse quand celui des métaux produits, cuivre et zinc, augmente !

Garder aussi à l’esprit que, contrairement au platine cité plus haut, le marché du zinc n’est pas cartellisable : les producteurs sont nombreux et certains disposent d’énormes réserves ; dit autrement, la hausse des cours pourrait vite être "coiffée" par une augmentation corrélative de la production.

En dépit de ce que pouvait donner à penser l’état des stocks, les cours du zinc n’ont pas bondi en 2018 mais se sont cassé la figure, les minières de zinc ayant donc suivi le mouvement.

Mon investissement de début d’année dans la canadienne Trevali se révèle donc catastrophique : -53% en YTD.

Le Wall Street Journal fait état d’un PER 2018 de 7, tandis qu’une note de Seeking Alpha évoque un PER de 3 :

TV.CA Stock Price & News - Trevali Mining Corp. - Wall Street Journal

seekingalpha.com/article/4204184-update-trevali-mining

A conserver à mon sens en attendant mieux.

Je conserve…..mais cela n’empêche pas Trevali de connaître une descente aux enfers en enfonçant ce jour son plus bas historique de 0,32$Cad.

Les résultats du dernier trimestre ne sont pas fameux et les perspectives 2019 ne laissent pas entrevoir d’amélioration ; la direction bicéphale de l’entreprise en tire les conclusions et rend son tablier !

Trevali announces executive overhaul | MINING.com

Bilan pour ce qui me concerne : 78% de perte pour cette valeur acquise il y a tout juste un an lorsque les stocks de zinc étaient au plus bas.

Je me pose pourtant la question de remettre au pot : la valeur est faiblement endettée et ne risque pas la faillite, loin de là ; il est évident que Trevali décollera vivement au premier rebond du prix du zinc…qui n’est peut-être pas pour tout de suite.

En tout état de cause, la question fait sens pour un investisseur un tant soit peu téméraire et spéculateur.

Dernière modification par stokes (22/01/2019 18h13)

Hors ligne

 

#361 25/01/2019 08h11 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Banni
Réputation :   279 

9% de hausse cette nuit pour Iluka, le mineur australien de zircon et de rutile qui voit son CA croître de plus de 20% en dépit de volumes en baisse suite à une grève en Sierra Leone :

Iluka boosts 2018 output despite strike - MiningNews.net

La demande chinoise en zircon et rutile est là et les prix de ces métaux se tiennent bien.

Hors ligne

 

#362 15/02/2019 08h14 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Banni
Réputation :   279 

La charbonnière australienne Whitehaven coal a sorti cette nuit d’excellents semestriels : tout augmente, le CA, l’EBITDA, le bénéfice et bien sûr le dividende, avec 15 centimes de dividende intérimaire et 5 centimes de "spécial", soit un rendement de plus de 4% pour le seul 1er semestre.

Pour transformer le charbon en argent, rien ne vaut Whitehaven Coal !

Whitehaven Coal’s record profit fails to impress investors

En revanche, les autorités de la province de Nouvelles Galles du Sud (NSW) s’y entendent pour transformer l’or en plomb : elles s’opposent à l’extension de la mine de Vickery au motif que le charbon pollue, cela alors que ce minerai est exporté hors Australie pour sa quasi-totalité !

Que dirait-on si les saoudiens refusaient de nous vendre leur pétrole au motif que la région parisienne est polluée ?

Ces entraves font perdre 6% au titre en dépit de la qualité des semestriels sortis.

Dernière modification par stokes (15/02/2019 08h18)

Hors ligne

 

#363 04/03/2019 19h32 → Investir à contre-courant dans les valeurs minières massacrées ? (mines, métaux, or)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   162 

Champion Iron que j’ai évoqué à plusieurs reprises dans cette file semble avoir réussi son pari de redémarrer la mine de Bloom Lake au Quebec. La production est maintenant bien établie et rentable, ce qui devrait permettre de rembourser les dettes. La situation de Vale au Brésil profite aussi aux producteurs de minerai de fer et dans ce contexte le cours de CIA se comporte bien en atteignant ce jour 1,80 $CAD pour la première fois de son histoire. J’en ai profité pour prendre mes bénéfices tout en restant exposé via Fancamp (voir plus haut dans la file) qui détient des actions CIA (même si le nombre diminue au fil du temps) et des royalties sur des propriétés non encore exploitées de Champion Iron.

A propos de minerai de fer, Mount Gibson qui cotait sous son cash début 2018 (voir mon message du 11/01/2018) a pris environ 80% depuis. Par contre, le pari d’exploitation de résidus de cobalt en RDC par Cape Lambert semble compliqué et l’envolée du cours de l’action n’a pas été durable. On a même droit à une suspension de cotation depuis janvier…

Cela renforce ma conviction qu’il ne faut pas hésiter à faire des allers-retours dans le domaine des mines. Profiter de la faiblesse des sous-jacents pour renforcer et s’alléger lorsque les cours retrouvent des couleurs. Ça oblige parfois à récupérer des couteaux qui tombent et qui vont aller encore plus bas. Cela signifie aussi rater une partie des hausses mais cela me semble préférable à un rigide "buy and hold". Même pour des compagnies solides, ne pas oublier que l’on dépend d’un sous-jacent qui est souvent volatil.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech