Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#351 11/01/2017 19h14 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   346 

Comme vous dites Miguel : c’a ne fait que commencer..

Premier article en reaction :
How Trump’s Attacks on U.S. Intelligence Will Come Back to Haunt Him
By DANIEL BENJAMIN January 11, 2017
How Trump’s Attacks on U.S. Intelligence Will Come Back to Haunt Him - POLITICO Magazine

Dernière modification par sissi (11/01/2017 19h15)

En ligne

 

#352 11/01/2017 20h28 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   172 

sissi a écrit :

Nous allons regretter la classe et le charme d’Obama!

Pour ma part je ne le regretterai pas : il a peut-être une bonne tête, mais il a commis de lourdes erreurs dont nous n’avons pas fini de subir les conséquences. J’ai déjà évoqué les assassinats ciblés. L’intervention en Libye et la déstabilisation du pouvoir syrien ont eu pour seul résultat de mettre en place des nids de terroristes aux portes de l’Europe et de plonger dans le désarroi les millions de migrants fuyant les ’théâtres" d’opération. Heureusement que la Fédération de Russie est là pour remettre un peu de tranquillité dans ces zones dévastées par les groupuscules soutenus par les Etats-Unis. Avec beaucoup moins de moyens militaires que les américains, les russes obtiennent bien plus de choses….

Cette fin de mandat est absolument pathétique : alors qu’il est d’usage que le président sortant expédie les affaires courantes pendant les 2 derniers mois, Obama semble être obsédé par la volonté de savonner la planche de son successeur. La fable grotesque du truquage des élections américaines par la Russie en est le plus bel exemple. Poutine a su répondre à ces bassesses avec la hauteur de vue qui convenait. Les médias ont beau nous ressortir chaque jour avec la larme à l’oeil le "story telling" du président "bon" et du président "méchant", oncle Donald prendra bien ses fonctions dans quelques jours. Contrairement à Valbuena, ce n’est pas une histoire de "sextape" (corne-cul en français) en Russie qui va parvenir à le déstabiliser.

Si les démocrates avaient vraiment voulu gagner cette élection, ils auraient renoncé au principe des "super-délégués" non élus et auraient investi Bernie Sanders. A ce jour, ils ne sont plus que de mauvais perdants.

Sur le fond des choses, on ne peut qu’approuver la volonté de Trump de réduire les dépenses militaires exorbitantes des Etats-Unis et d’en finir avec l’héritage russophobe des administrations Bush et Obama.

Depuis leur création, les Etats-Unis ont quasiment toujours été en guerre à un endroit ou un autre de la planète. En cette période de voeux, souhaitons que Trump en finisse avec cet atlantisme agressif et dévastateur qui a jusqu’ici été la marque de fabrique des "yankees".

Hors ligne

 

#353 11/01/2017 21h00 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   316 

Je trouve que c’est vous qui avez une lecture assez édulcorée de la situation.
Obama n’est certainement pas parfait mais le Donald non plus!

Et au bout des 4 ans, car je ne vois pas comment Trump pourrait rempiler, avec déjà les casseroles qu’il se traîne il sera plutôt impeached que re-elected.

Je ne partage pas votre enthousiasme sur la Russie qui n’a pas de leçon à recevoir des ricains pour faire la guerre dans leur zone d’influence et en général sans s’embarrasser de frappes chirurgicales comme les Yankees.

Je ne crois pas non plus que même s’il baisse les investissements militaires Trump soit une colombe. On a certainement plus de risque de voir une guerre dans la mer de Chine maintenant qu’il est au pouvoir avec ses gros sabots.
Il pourrait même avoir des problèmes à sa frontière s’il continue les attaques gratuites envers le Mexique. Il se croit encore au temps des pionniers quand les colons piquait la Californie aux Mexicains.

Quant au charisme réciproque de l’un ou de l’autre, je partage l’avis de Sissi, l’un est plus proche du charmeur gentleman et l’autre du bouffon sans éducation.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#354 11/01/2017 21h40 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   287 

A l’instant en direct:

Donald Trump spars with CNN at news conference, calls it "fake news"

TRUMP a écrit :

Donald Trump got into a verbal scuffle with CNN on live TV Wednesday, when he refused to allow a reporter from the news organization to ask a question at his press conference.

Trump was responding to the explosive report CNN published Tuesday night alleging that Russia has compromising information that could be used to blackmail the president-elect.

"I am not going to give you a question," Trump yelled at CNN reporter Jim Acosta. "You are fake news."

traduction avec aide de Google Translate a écrit :

Donald Trump a eu une altercation verbale avec CNN sur la télévision en direct mercredi, quand il a refusé d’autoriser un journaliste de la "news organisation"  à poser une question après sa conférence de presse.

Trump a répondu au rapport explosif CNN publié mardi soir alléguant que la Russie aurait des informations compromettantes qui pourraient être utilisés pour faire chanter le président élu.

"Je ne vais pas vous laisser poser une question", a crié Trump au journaliste CNN - Jim Acosta. 
Vous publiez de fausses nouvelles.

Jef56 a écrit :

Quant au charisme réciproque de l’un ou de l’autre, je partage l’avis de Sissi, l’un est plus proche du charmeur gentleman et l’autre du bouffon sans éducation.

Je partage votre avis Jef et Sissi.
Et en attendant le marché continue à progresser.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#355 11/01/2017 22h10 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   138 

Les services de renseignement américains sont lamentables , il n’y a aucune preuve concernant ce "rapport explosif ".

Écoutez la première partie de la conférence ou ils expliquent pourquoi ils parlent de fausses nouvelles .

VIDEO. Regardez l’intégralité de la conférence de presse de Donald Trump, la première depuis son élection

Dernière modification par vbvaleur (11/01/2017 23h13)

Hors ligne

 

#356 11/01/2017 23h13 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   173 

Stokes vous êtes vraiment la voix de Moscou, comme il y en avait tant il y a un demi siècle. Alors le Communisme promettait le bonheur à l’humanité à condition d’en liquider une partie avant, ce qu’il a joyeusement fait par millions. Aujourd’hui la voix de Moscou c’est Russia Today, la TV de propagande russe. Quiconque doué d’une once de sens critique comprend en 5 minutes que c’est un tabloïd postfactuel selon lequel l’Occident représente le vice décadent et la Russie la voie de la raison et de la vertu. C’est grotesque et contraire à la réalité qui penche infiniment en faveur de l’Occident, dans la mesure bien entendu où on est démocrate. Personne n’est obligé de l’être, on peut préférer les régimes autoritaires ou les dictatures, mais ce n’est pas une raison pour reproduire leurs mensonges éhontés.

J’essaie généralement de ne pas vous lire car ça m’accable quand je le fais. Je préfère lire les vrais auteurs de contes de fées. Parmi toutes les faussetés que vous reprenez de RT, évidemment sans aucune base ni source :
- L’intervention en Libye est d’abord le fait d’un certain président français qui a récemment perdu à des primaires. Les USA avaient décidé de "lead from behind" ce qui me faisait plus penser à une position sexuelle équivoque qu’à un engagement clair de politique extérieure.
- La déstabilisation du pouvoir politique syrien attribuée à Obama mais vous délirez doucement ? Tout le monde a donc oublié qu’un mouvement de réforme est né en Syrie lors des "Printemps arabes" pour demander des réformes au pouvoir ? Que ce dernier n’a rien trouvé de mieux que de réprimer ce mouvement dans le sang ? Dans le gigantesque chaos qui s’en est suivi, certes les USA ont leur part, comme la France et d’autres pays, mais il faut savoir ordonner un peu la cause et l’effet si on veut réfléchir à des problèmes de cette complexité. La cause première de ce chaos, c’est le régime dictatorial syrien, et parmi les causes secondes on trouve l’Iran, l’Arabie séoudite, les Kurdes, la Turquie, les Syriens eux-mêmes qui ont été incapables de trouver une issue pacifique par eux-mêmes et bien entendu comme je le disais aussi les USA mais en premier lieu ceux de W. Bush qui a ouvert la boîte de pandore des divisions du monde arabe.
- Attribuer de ce fait à Obama l’arrivée d’une nouvelle vague d’immigration en Europe montre votre incapacité à ordonner les causes et l’effet. Mais je vous invite à développer votre argumentation, je suis certain que ce sera très amusant.
- L’affirmation la plus grotesque, les USA ont "quasiment toujours été en guerre" est une farce conspirationniste qu’on a déjà vu apparaître sur ce forum et qui ne mérite pas de réponse, mais j’aimerais rappeler à nouveau qu’ils sont venus deux fois au moins en Europe au siècle passé pour nous tirer des guerres dans laquelle nous nous étions enlisés, et que sans ça nous parlerions aujourd’hui en allemand ou en russe.
- L’héritage russophobe récent des USA ??? Vous faites l’économie du siècle de relations conflictuelles dont 45 ans de guerre froide entre USA et Russie.

Je m’arrête là car il n’est pas possible d’avoir une discussion si tous les prémices posés sont faux.

Le seul point d’accord que je peux avoir, c’est en effet l’activisme excessif d’Obama dans ces dernières semaines, mais j’ajoute immédiatement qu’on n’a jamais connu un intellectuel du calibre de celui qui va rentrer en fonction la semaine prochaine (voir sa conférence de presse) et cela excuse facilement les tentatives d’Obama de cadrer un peu les choses avant son départ. Au passage la "fable grotesque" de l’intervention directe de Poutine dans l’élection US comme vous dites a été reconnue et validée par diverses agences de renseignement US, par Trump lui-même et encore ce soir par Tillerson lors de son audition. Mais vous avez sans doute de meilleures informations depuis Moscou ?

PS à vbvaleur, comme d’habitude du postfactuel sans sources ?

Dernière modification par sat (11/01/2017 23h17)

Hors ligne

 

#357 11/01/2017 23h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   172 

Vous avez tout à fait le droit d’être atlantiste, mais un peu de mal à admettre que tout le monde ne soit pas aussi admirateur que vous du "pays des merveilles". Vos rengaines et diatribes anticommunistes semblent indiquer que vous avez de surcroît un peu de retard à comprendre que le monde change  : cela fait maintenant 26 ans que le PCUS n’est plus au pouvoir à Moscou mais est dans l’opposition à Poutine. Je ne mets pas en doute votre bonne foi, mais vous êtes simplement dans l’erreur en accordant du crédit aux affirmations de la CIA et de la NSA.

Expertes en coups tordus, assassinats et écoutes à l’échelle planétaire, ces agences ont perdu toute crédibilité depuis qu’elles ont produit de fausses preuves de la présence d’armes de destruction massive en Irak. Croire que le mouvement de "réforme" est arrivée en Syrie par la magie du "printemps arabe" sans intervention de ces agences procède d’une naïveté confondante ; le résultat de cette brillante intervention a été l’installation dans ce pays de l’EI et d’Al Qaïda, ce dernier mouvement étant considéré comme "rebelle modéré" par les occidentaux. Aller installer durablement des terroristes là où il n’y en avait aucun, il fallait quand même le faire.

L’une des premières tâches de la nouvelle administration Trump va être de purger la CIA et la NSA des éléments néo-conservateurs qui lui sont ouvertement hostiles et ont tout fait pour empêcher son investiture. Toute cette pantalonnade autour du piratage russe est le fait d’une clique de néo-conservateurs bellicistes et du lobby de l’armement qui craignent pour leur "’fromage". Les agents de ces services qui ont sciemment manqué à leur devoir de neutralité vont sans doute en subir prochainement les conséquences et s’entendre dire "You are fired !".

Hors ligne

 

#358 11/01/2017 23h55 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   71 

Bonsoir !

Bien que n’étant pas d’accord avec toutes les positions de Stokes, il faut reconnaître que plusieurs de ses points de vue sont intéressants et avec une grosse probabilité d’exactitude.

Ainsi, pour Trump, je pense qu’il faudra le juger sur les actes, plutôt que le condamner d’avance d’après des shows TV. AMHA, il pourrait bien secouer le cocotier de l’administration US et faire tomber quelques branches pourries.

Quand à Poutine et à la Russie, lorsque j’y ai passé quelques semaines, en discutant avec beaucoup de russes, j’ai eu des avis et opinions très différents de ce dont nous abreuvent les médias français.

Je crois que l’économie US a beaucoup à gagner à une bonne entente avec la Russie.

En attendant, la conférence de Trump m’a déjà fait gagner 3000 $


M07

Hors ligne

 

#359 12/01/2017 00h12 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   62 

Même si je suis d’accord pour dire que Obama avait beaucoup de charisme, je partage entièrement l’analyse géopolitique de Stokes. Ce n’est pas être "la voix de la Russie" que de ne pas taper sur ce pays. C’est comme si en 2003 on se serait fait taxer de voix de l’Irak en s’opposant à son invasion. Heureusement il y avait un homme lucide comme Jacques Chirac à l’époque …

Hors ligne

 

#360 12/01/2017 00h38 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Je suis également d’accord avec certaines remarques de Stokes et je trouve un peu limite qu’il se fasse ramasser et accuser d’être un "propagandiste soviétique" que dés qu’il partage sont point de vu sur le forum, toujours par la même personne au passage…

RT.com n’est pas plus de la propagande que BFM TV, New york times ou d’autres journaux.

Il serait bien que cette file de discussion reste ouverte d’esprit et que chacun puisse exprimer sont point de vu sans se faire accuser d’être "pro" ou "anti" quoi que ce soit.

Le plus important pour l’investisseur est d’avoir un regard éclairé sur une situation donnée afin de prendre la meilleur décision. La liberté d’expression est un facteur essentiel d’objectivité.

Dernière modification par vschmitt (12/01/2017 02h49)

Hors ligne

 

#361 12/01/2017 01h03 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   29 

Un des risques US pour 2017 que je considère c’est une hausse des taux FED trop forte alors que les chiffres ne sont pas tous en vert. Pour faire mal, Yellen pourrait envisager de ne pas faire de cadeau à Trump en augmentant plus de 3 fois les taux en 2017.
Concernant le USD, je pense qu’il pourrait s’apprécier encore. Il n’y a pas assez de création de monnaie et l’assèchement du USD dans les réserves des pays EM est préoccupant. Contre l’EUR, je vois le besoin (à minima) d’une parité à moyen terme.
Pour revenir sur les actions futures de la FED, le Congrés serait d’ailleurs dans l’idée d’obliger la FED par une règle de Taylor. Son créateur de 70ans pourrait même être nommé à la FED par Trump.
La règle de Taylor plaide pour des fed funds rate à environ 3,5% fin 2017 (je crois, j’essaye de trouver un graph dans la semaine).

Dernière modification par niceday (12/01/2017 01h05)

Hors ligne

 

#362 12/01/2017 02h00 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   62 

Pour clore cette "parenthèse russe", voici un excellent reportage sur Poutine qui devrait nous pousser à nous interroger sur notre arrogance occidentale aux relents de colonialisme : NOUVEL EMPIRE POUTINE - DOCUMENTAIRE - FRANCE 2 - 2017 - YouTube

Hors ligne

 

#363 12/01/2017 06h55 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   316 

Poutine n’est pas le diable mais ce n’est pas non plus notre ami. Il ne faut pas insulter l’histoire et lancer des anathèmes, nos alliés objectivement sont plus Yankees que Ruskofs.

À nous (européens) en effet de comprendre les russes et de ne pas les ostraciser.
S’ils peuvent avoir quelques succès actuellement (indéniable en Syrie pour éviter la vague migratoire dans un premier temps) c’est aussi parce qu’ils ne sont pas jugés aux mêmes aunes que les occidentaux et qu’ils ont les mains plus libres. Il faut savoir en profiter mais attention au retour de flammes!

La Russie montre des velléités d’expansion géographique alors que les USA veulent dominer par l’économie et la culture. Une déclinaison du soft power versus le hard power. Si je suis la victime je préfère être condamné à boire du Coca et à regarder des films Disney que de finir au goulag à taper de la pierre pour trouver des éclats de diamants…

Le personnage de Poutine fascine, à juste titre, celui de Trump… je ne sais pas mais ce n’est pas positif. J’ai l’impression que Poutine est le chat et Trump la souris et ça me fait un peu peur.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#364 12/01/2017 07h25 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   215 

Je trouve la comparaison sans objet.
Les Etats-Unis ont toujours imposé leur multinationales par la force si ce n’était pas possible pacifiquement. Je trouve votre "déclinaison du soft power versus le hard power" hautement caricaturale en fait et ne reflétant qu’une partie émergée de la réalité.

Hors ligne

 

#365 12/01/2017 09h50 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   216 

vschmitt a écrit :

Je suis également d’accord avec certaines remarques de Stokes et je trouve un peu limite qu’il se fasse ramasser et accuser d’être un "propagandiste soviétique" que dés qu’il partage sont point de vu sur le forum, toujours par la même personne au passage…

RT.com n’est pas plus de la propagande que BFM TV, New york times ou d’autres journaux.

Vous parlez d’une entité financée à 99,7% par le gouvernement russe sur l’année 2015. Ce n’est pas la peine de passer des heures à débattre, il suffit bien souvent de suivre l’argent.

Et pour creuser le sujet :   

https://www.bloomberg.com/view/articles … from-putin

Hors ligne

 

#366 12/01/2017 10h08 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   48 

stokes a écrit :

Expertes en coups tordus, assassinats et écoutes à l’échelle planétaire, ces agences ont perdu toute crédibilité depuis qu’elles ont produit de fausses preuves de la présence d’armes de destruction massive en Irak. Croire que le mouvement de "réforme" est arrivée en Syrie par la magie du "printemps arabe" sans intervention de ces agences procède d’une naïveté confondante ; le résultat de cette brillante intervention a été l’installation dans ce pays de l’EI et d’Al Qaïda, ce dernier mouvement étant considéré comme "rebelle modéré" par les occidentaux. Aller installer durablement des terroristes là où il n’y en avait aucun, il fallait quand même le faire.

L’une des premières tâches de la nouvelle administration Trump va être de purger la CIA et la NSA des éléments néo-conservateurs qui lui sont ouvertement hostiles et ont tout fait pour empêcher son investiture. Toute cette pantalonnade autour du piratage russe est le fait d’une clique de néo-conservateurs bellicistes et du lobby de l’armement qui craignent pour leur "’fromage". Les agents de ces services qui ont sciemment manqué à leur devoir de neutralité vont sans doute en subir prochainement les conséquences et s’entendre dire "You are fired !".

En fait, rien de nouveau. La CIA, NSA, DGSE, etc… font tous la même chose. La crédibilité de ces agences ne se déterminent pas à l’aulne de leur popularité. Pour moi, justement, la CIA et la NSA sont très bons, ils ont fait croire à la planète à un canular géant pour servir les intérêts du gouvernement en place (sensé représenter le peuple US). C’est juste leur métier : information/désinformation.
Après, pour la purge, j’ai envie de dire "as usual". Dans toutes les administrations, les gens changent quand une nouvelle tête arrive. Je ne suis pas sur que la purge soit plus ou moins puissante que d’habitude.

Hors ligne

 

#367 12/01/2017 14h40 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   64 

C’est amusant comme le récit de la seconde guerre mondiale tel qu’elle est enseignée au collège continue d’influencer les esprits en France.

Les US ne sont pas un allié de l’Europe, mais plutôt un suzerain au sens féodal du terme.

L’armée rouge a fait la majorité du sale boulot à l’époque, et les US ne sont intervenu en Europe de l’Ouest (et ont fait tomber leurs bombes A au Japon) que pour circonscrire la zone d’influence de Staline, quand la chute de l’Allemagne était déjà inévitable. D’où les investissements énormes en Allemagne de l’Ouest et au Japon par la suite, qui devaient servir de "tampons" en première ligne contre l’URSS. Ce bref résumé n’est pas original ou tendancieux, c’est le consensus moderne dans la communauté des historiens. Mais dans les manuels scolaires, on nous présente toujours le brave GI altruiste venant mourir sur nos plages juste pour sauver la Liberté smile

Les actions récentes de Poutine sont plus des réactions contre l’encerclement toujours plus serré de l’OTAN depuis la chute de l’URSS (interventions en Yougoslavie, élargissement de l’UE pour inclure les pays Baltes et d’Europe de l’Est, Géorgie, révolutions colorées en Ukraine, Afghanistan, déploiement de boucliers anti-missiles en Europe de l’Est et en Corée du Sud…) qu’une agression spontanée.

Personnellement, je ne suis pas fâché du Brexit et de l’affaiblissement américain ; j’espère que cela donnera l’opportunité à l’Europe de s’affirmer comme un pôle de pouvoir indépendant.

Hors ligne

 

#368 12/01/2017 22h22 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   287 

Je reviens sur le sujet initial :

"Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis"

Trump dans sa conférence de Presse, fait une erreur collosale quant au nombre de demandeurs d’emploi.

Donald Trump’s colossal error on jobs during his press conference

Trump a écrit :

Trump said that there "are 96 million wanting a job and they can’t get (one). You know that story. The real number. That’s the real number."

Il parle de  96 million de personnes qui souhaitent un travail.
Il y a là une petite vidéo ou il donne les "vrais chiffres" 96 million de chercheurs d’emploi,
Il semblerait qu’il mélange tout.
En effet il y a bien 96 million d’américains de plus de 16 ans sans activité.
Mais seuls, un peu plus de 5 million sont sans emploi; Les autres sont encore à l’école, femmes au foyer, ou retraités.

Une simple erreur de 91 millions de personnes.

Avec des erreurs pareilles,  je ne vois pas trop bien ou vont les USA.

Lets be prepared for what will come next…

Dernière modification par Miguel (12/01/2017 22h25)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#369 12/01/2017 22h47 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   111 

A propos de trump et de son mur : Trump n’aurai pas assez de ciment et il devrait faire appel à la premiere societe américaine de ciment : une société mexicaine cemex et qui plus est cotée à wall street.
Umbroglio car elle devrai payer des taxes puisque c’est une société cotée à wall street et qui delocalise au mexique et qui fait passer la frontière pour importer du ciment pour construire le mur big_smile

Dernière modification par francoisolivier (12/01/2017 22h51)

En ligne

 

#370 12/01/2017 22h47 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   172 

Miguel a écrit :

En effet il y a bien 96 million d’américains de plus de 16 ans sans activité.
Mais seuls, un peu plus de 5 million sont sans emploi; Les autres sont encore à l’école, femmes au foyer, ou retraités.

Bonsoir Miguel,

N’oubliez pas les rentiers, à moins que vous ne les comptabilisiez parmi les hommes et femmes au foyer ! Bon, même dans un pays "merveilleux" comme les USA, il ne doit quand même pas y avoir 91 millions de rentiers….

C’est une boulette en effet mais sans conséquences ; d’autres en ont commis avant lui et d’autres en feront. Ce n’est pas pire que de proférer des grossièretés en public comme le faisait "Sarko". Tonton Donald n’a pas vraiment fait campagne sur le thème de son omniscience et il aurait été miraculeux que son élection l’ait transfiguré. Le pape est pour l’instant l’unique chef d’état qui peut prétendre à l’infaillibilité

Sur le fond, j’ai le sentiment que cette 1ère conférence de presse ne nous a pas appris grand-chose ; les journalistes qui imaginaient que Donald changerait d’avis comme de chemise en ont été pour leurs frais. Il a en effet confirmé sa volonté de mettre au pas le patronat automobile s’il persiste à vouloir produire au Mexique. En pratique, on ne sait pas trop comment il s’y prendra car il y a des accords de commerce entre Etats-Unis et Mexique. Si ce patronat est un tant soit peu intelligent (cela ne va pas forcément de soi), il continuera à produire les pièces détachées au Mexique et assemblera les véhicules dans la "rust belt",  ce qui permettra à tonton Donald de tenir sa promesse sans aller au  bras de fer.

Pour le reste, en particulier les voies et moyens de "réchauffer" les relations avec la Russie, il ne semble pas avoir dit grand-chose.

Pour autant, j’observe que cette perspective de "réchauffement" a déjà produit un effet bénéfique en Europe : la Pologne et les pays baltes se font beaucoup plus discrets et semblent mettre en sourdine leur russophobie agressive et maladive ; de même, on n’entend plus beaucoup parler de la clique néo-fasciste au pouvoir à Kiev. Si Trump réduit les moyens militaires américains en Europe comme il en a envisagé l’éventualité, ces pays seront sans doute beaucoup plus prudents et avisés dans leurs initiatives.

Dernière modification par stokes (12/01/2017 22h49)

Hors ligne

 

#371 12/01/2017 23h43 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   287 

"Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis"

stokes a écrit :

Ce n’est pas pire que de proférer des grossièretés en public comme le faisait "Sarko"

Sarko ? 
Il n’a pas sa place dans cette discussion.
Trump ne dit pas de grossierté en Publique ?   
Vous ne devez pas bien comprendre l’anglais, "the american english"
car jusqu’a présents dire des grossiertés c’est le point fort de Donald Trump.

Stokes a écrit :

N’oubliez pas les rentiers, à moins que vous ne les comptabilisiez parmi les hommes et femmes au foyer ! Bon, même dans un pays "merveilleux" comme les USA, il ne doit quand même pas y avoir 91 millions de rentiers….

En effet j’ai omis de mentionner les rentiers, les malades et les handicappés, mais  mis à part les rentiers les autres sont bien mentionnés dans l’article.

"The rest are retired, sick, disabled, running their households or going to school. "


stokes a écrit :

…/…C’est une boulette en effet mais sans conséquences…

C’est ce genre de boulette sans conséquences qui font qu’un Casino puisse faire faillite.

Vous étes bien indulgent, avec cet individu qui dit n’importe quoi depuis le début de sa campagne.

Ce week-end dernier il y a eu une réunion d’économiste aux USA
cet article de CNBC relate le fait
’Math has a habit of not going away’ — economists worry Donald Trump seems to be ignoring them

Il semblerait que Monsieur Trump ne souhaite pas s’encomber d’économistes.
C’est vrai que lorsqu’il dit de toutes façons n’importe quoi,  il serait idiot d’avoir l’avis de gens compétents.

Comme le mentionne Allan Krueger

Allan Krueger a écrit :

…/…it’s not whether Donald Trump can get economists to work for him; it’s whether he wants economists to work for him at all.

stokes a écrit :

…/…Si ce patronat est un tant soit peu intelligent (cela ne va pas forcément de soi), …/…

Vous avez totalement cerné la question, le patronat américains ce sont des gens qui sont certainement moins intéligent que le future président des Etats Unis d’Amérique … L’homme le plus puissant du monde qui utilise un vocabulaire approximatif et qui considère qu’a part lui tout les autres sont des c..s  et des incompétents.

Bonsoir ou bonne nuit, chez moi au Mexique c’est l’aprés-midi, 15h45.

Dernière modification par Miguel (12/01/2017 23h45)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#372 13/01/2017 01h08 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

D’un point de vu de l’investissement lié à la “Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis” et aux décisions politiques à venir de Trump je pense m’orienter progressivement vers le secteur de la consommation cyclique et non cyclique.

Donald Trump a répété à plusieurs reprises qu’il souhaitait créer des emplois et a même affirmé qu’il serait le président qui créera le plus d’emplois aux USA.

Si on part du principe que Trump va appliquer cette promesse et que celle-ci sera effective, alors le secteur de la consommation cyclique et non cyclique devrait en bénéficier.

Je pense par exemple à certains distributeurs ayant récemment subit une correction comme Kohl’s Corp (KSS) et Macy’s (M) ainsi qu’à Colgate-Palmolive (CL) même si son PER reste encore un peu élevé.

J’envisage éventuellement de prendre AMERICAN OUTDOOR BRANDS CORPORATION (AOBC) puisque Trump s’est clairement affiché comme étant défenseur des armes à feu.

Pour l’année 2017, j’ai choisi une approche plutôt « Lazy » sur les valeurs que je viens de citer, c’est à dire que je vais acheter régulièrement une petite tranche de chacunes de ces actions sans chercher particulièrement un « momentum ».

Mon approche intègre les affirmations suivantes :
1 : Donald Trump va tenir sa parole et prendre des mesures visant à créer des emplois.
2 : Les mesures prises par Donald Trump pour créer des emplois vont fonctionner.
3 : La création d’emplois provoqué par les mesures prises par Donald Trump va augmenter la consommation.
4 : Les entreprises appartenant au secteur de la consommation cyclique et non cyclique vont augmenter leurs chiffres d’affaire et leurs bénéfices.

Je n’ai pas intégré dans mon approche la promesse de Trump de baisser les impôts sur les sociétés.
Je n’ai pas non-plus intégré les conséquences de la volonté de Trump de contraindre les entreprises à re-localiser leur production aux USA.

À noter que les sociétés offrant des biens de consommation déjà produits sur le territoire américains ne devraient pas être impactées. Il y aurait par exemple certains produits alimentaires, contrairement aux produits du textile principalement conçu en Asie.

Hors ligne

 

#373 13/01/2017 07h01 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   287 

Bonjour vschmitt,

Je viens de lire votre poste et cela m’a fait penser à un article que j’ai lu cet après-midi.
article daté de Jan. 12, 2017

vschmitt a écrit :

D’un point de vu de l’investissement lié à la “Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis” et aux décisions politiques à venir de Trump je pense m’orienter progressivement vers le secteur de la consommation cyclique et non cyclique.
…/… [
Je pense par exemple à certains distributeurs ayant récemment subit une correction comme Kohl’s Corp (KSS) et Macy’s (M …/…) ainsi qu’à Colgate-Palmolive (CL) même si son PER reste encore un peu élevé.

Michael T. SnyderFollow, Independent research, macro, economy, vient de plublier un papier intitulé
"Why Are Wal-Mart And Boeing Laying Off Workers If The U.S. Economy Is In Good Shape?"
Article repris par une douzaine de journaux a travers le monde --- just Google it !

On peut y lire que Macy’s et Sears, ferment des magasins et licencient du personnel.
Il semblerait aussi que Wal-Mart fasse partie des magasins qui licencient également, alors que l’auteur ne pensait pas du tout que Wal-Mart puisse être atteint.

Michael T. SnyderFollow a écrit :

The stock market has been on quite a roll in recent weeks, but signs of trouble continue to plague the real economy. Earlier this week, I talked about the "retail apocalypse" that is sweeping America. Major retail chains such as Sears (NASDAQ:SHLD) and Macy’s (NYSE:M) are closing stores and laying off workers, but I didn’t think that Wal-Mart (NYSE:WMT) would be feeling the pain as well. Unfortunately, that is precisely what is happening. USA Today is reporting that approximately 1,000 jobs will be cut at Wal-Mart’s corporate headquarters in Bentonville, Arkansas by the end of this month:

D’autre magasin tels que PETCO, PTC  licencie également.
l’article est intéressant.
Boeing   annonce également une nouvelle vague de licenciement.

Je suis sûr que certains vont très probablement apprécier cet article, l’auteur mentionne entre autre l’économiste français Thomas Picketty

Thomas Picketty a écrit :

[b]"The rich are money-making machines. Today, the top mega wealthy - the top 1% - earn an average of $1.3 million a year. It’s more than three times as much as the 1980s, when the rich "only" made $428,000, on average, according to economists Thomas Piketty, Emmanuel Saez and Gabriel Zucman."

Votre approche est entierement basée sur ce que TRUMP dit.
Le probnleme c’est que Trump dit tout et son contraire, il m’est difficile de croire ce qu’il dit.
Par ailleurs voici autre chose qui va dans le sens de TRUMP, il voulait taxer la Chine  et voila le résultat.
Alibaba job boom: Jack Ma chats with Trump about how to create 1 million US jobs over 5 years

Tout cela semble superbe, c’est trop beau…  je me méfie

Border wall to begin next week, says Trump
Manufacturers who move south will have to contend with a border wall and a big tax


Il faudrait savoir: les Mexicains= Drug traffiquants, violeurs, voleurs, ou bien
Dans cet article TRUMP nous dit :

trump a écrit :

“And by the way, Mexico has been so nice, so nice. I respect the government of Mexico. I respect the people of Mexico. I love the people of Mexico. I have many people from Mexico working for me. They’re phenomenal people. - See more at: Border wall to begin next week, says Trump

Trump a écrit :

“Mexico has taken advantage of the United States. I don’t blame the representatives and various presidents, et cetera, of Mexico. What I say is we shouldn’t have allowed that to happen. It’s not going to happen anymore.”

The Wall Street Journal
ISEN  AND AARON KURILOFF nous disent : "Beware of the Trump Risk"
Jan 12, 2017 8:02 am ET

Dernière modification par Miguel (13/01/2017 07h56)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#374 13/01/2017 09h37 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   172 

Miguel a écrit :

Vous étes bien indulgent, avec cet individu qui dit n’importe quoi depuis le début de sa campagne.

Ce week-end dernier il y a eu une réunion d’économiste aux USA
cet article de CNBC relate le fait
’Math has a habit of not going away’ — economists worry Donald Trump seems to be ignoring them

Il semblerait que Monsieur Trump ne souhaite pas s’encomber d’économistes.
C’est vrai que lorsqu’il dit de toutes façons n’importe quoi,  il serait idiot d’avoir l’avis de gens compétents.

Comme le mentionne Allan Krueger

Allan Krueger a écrit :

…/…it’s not whether Donald Trump can get economists to work for him; it’s whether he wants economists to work for him at all.

Hola Miguel,

Il est de coutume d’être en effet indulgent avec un débutant quel que soit sa profession ; pour Trump comme pour n’importe quel apprenti, on verra bien à l’usage s’il a des aptitudes.

Krueger est certes un brillant économiste, mais il a fait partie de l’équipe Obama ; son opinion ne peut donc être autre que biaisée.

Gageons que le président saura s’entourer des compétences qui lui seront utiles et choisira ses conseillers avec sagacité ; on comprend qu’il ne veuille pas s’encombrer de ceux qui lui sont proposés par son propre parti, qui l’a soutenu pendant toute la campagne comme la corde soutient le pendu.

Hors ligne

 

#375 13/01/2017 18h46 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   172 

Obama a décidément résolu de s’agiter de façon pathétique  tel un histrion jusqu’au dernier jour de son mandat ; gageons qu’il ne fera pas cadeau d’un quart d’heure à son successeur : 3500 soldats américains en armes viennent d’être déployés en Pologne ! Que craint-on ? Que Poutine envahisse la Pologne ou ne tente de déstabiliser le gouvernement catho-conservateur de ce pays ?

Le Monde a écrit :

Face à l’activité militaire de la Russie en Europe de l’Est, le président Barack Obama a décidé de déployer une brigade américaine en Pologne. « Dans le cadre de l’opération “Atlantic Resolve” il y a des forces américaines qui reviennent en Europe, et c’est une réponse à ce que fait la Russie », a fait savoir vendredi 13 janvier la secrétaire générale déléguée de l’OTAN, Rose Gottemoeller.

Ce déploiement de 3 500 soldats, 87 chars et 144 véhicules blindés Bradley est une réponse « proportionnée et mesurée », selon la responsable américaine.
« Une menace contre nous »

Ainsi, des chars américains ont-ils franchi jeudi la frontière polono-allemande dans le cadre d’un des plus vastes déploiements militaires des Etats-Unis en Europe depuis le fin de la guerre froide.

Cette unité, qui tournera également en Lituanie, en Lettonie, en Estonie, en Hongrie, en Roumanie et en Bulgarie, a provoqué la colère de la Russie. « Nous considérons cela comme une menace contre nous », a répliqué jeudi le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Les GIs n’ont pas fini de maudire le chef inconséquent qui les envoie se geler en plein mois de janvier. Pauvre Pologne…..elle a décidément vocation à être le terrain de jeu des armées d’occupation.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech