Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#301 09/11/2016 14h51 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Au delà des considérations politiques.

L’élection de Trump est pour moi une bonne nouvelle.
Car nous risquons d’avoir un trou de marché dans les prochains jours/semaines et le dollard va baisser par rapport à l’euro

Cela sera une opportunité pour rentrer sur de bonne valeur mais encore cher à l’heure actuel, un peu comme lors du Brexit.

Ensuite sa remontera, car le marché comprendra que Trump n’est qu’une marionnette et que lui ou un autre, ça ne change rien.


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne

 

#302 09/11/2016 16h17 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   136 

Paradoxalement, ce qui souffre le plus dans mon portif, c’est les REITs, alors qu’en cas d’élection de Clinton, la hausse des taux les auraient probablement plus impactées.

Par contre HCLP (fracking) +7,3% ! J’ai pas vérifié le charbon wink

Hors ligne

 

#303 09/11/2016 17h37 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   422 

koldoun a écrit :

Si ça continue, la journée se terminera dans le vert…

Vert foncé même, +1.32% pour le CAC à cet instant.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#304 09/11/2016 20h22 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   103 

Et qu’est-ce qui pourrait expliquer cette forte hausse des indices?

On nous avait pourtant annoncé exactement l’inverse…

Hors ligne

 

#305 09/11/2016 20h28 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   92 

On dit souvent que le marché n’aime pas l’incertitude ; l’élection est faite, il n’y a pas de guerre mondiale en vue le discours tenu par le nouveau Président fût somme toute "traditionnel" , les capitaux reviennent.

Hors ligne

 

#306 09/11/2016 20h43 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   103 

Irrationalité?

Peut-on imaginer des grosses mains qui s’arrangent pour faire baisser les cours et provoquer une panique, puis racheter à bon compte?

Je râle de ne pas m’être servi d’AB Inbev quand elle flirtait avec -5%… A mon échelle le gain est ridicule, mais quand on gère des centaines de millions…

Hors ligne

 

#307 10/11/2016 09h05 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   56 

sat a écrit :

We’ll invest in the next frontier of military engagement, protecting U.S. interests in outer space and cyberspace. You’ve seen reports. Russia’s hacked into a lot of things. China’s hacked into a lot of things. Russia even hacked into the Democratic National Committee, maybe even some state election systems. So, we’ve got to step up our game. Make sure we are well defended and able to take the fight to those who go after us.

As president, I will make it clear, that the United States will treat cyber attacks just like any other attack. We will be ready with serious political, economic and military responses.
And we’re going to invest in protecting our governmental networks and our national infrastructure. I want us to lead the world in setting the rules of cyberspace.

J’aime bien ce forum dans la mesure où ses participants font un effort minimum pour dépasser les apparences, je pensais en tout cas que c’était ce qui conduisait les investisseurs à la Ben Graham : se faire son propre jugement en évitant le prêt-à-porter de la pensée ou plus souvent de la propagande.

Et ? Cela change quoi le passage complet ? Je ne vois pas en quoi cela retire le ton de la menace militaire (military responses). Au passage dans son speech original je vois qu’il y a 23 fois prononcé le mot "military", cela revient assez souvent pour penser que c’est très important pour elle. Désolé je reste sur ma pensée, cette femme voulait des guerres (comme d’autres présidents américains en ont voulu), a clairement exprimé les gros bras militaires, et donc ne comptait pas aller vers plus de paix, elle n’était pas non plus pour de meilleures relations avec la Russie, contrairement à Trump qui l’a exprimé, ce que Poutine a souligné :



Désolé je suis plutôt d’accord avec Trump, aller tuer Khadafi et Saddam, c’était pas pour le peuple américain et cela aurait été mieux de ne pas le faire, vu le bordel laissé après qui est encore pire (sans parler des massacres de civils), le terrorisme encore plus fort qu’avant, l’horreur au quotidien grâce à la "libération des US" :

Hors ligne

 

#308 10/11/2016 11h17 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

GillesDeNantes a écrit :

koldoun a écrit :

Je trouve d’ailleurs un tel parti pris à la limite du scandaleux, le travail d’un journaliste n’est-il pas d’informer plutôt que d’essayer de convaincre les populations de ce qui est bien ou mal?

N’y voyez aucun complotisme de ma part, mais le Brexit et Trump devraient faire admettre aux médias mainstream qu’ils sont totalement déconnectés du citoyen lambda.

Ben ça dépend des journalistes. Certains sont appelés "journalistes d’investigation" et sont prioritairement à la recherche d’informations inédites, d’autres appelés "éditorialistes" et prioritairement chargés d’écrire des billets d’opinion. Cela n’a rien de "scandaleux" à mon sens. Si les éditoriaux se perpétuent, dans une situation de concurrence où le coût d’entrée n’est pas énorme, c’est quand même probablement que les clients des journaux sont demandeurs. Un média n’a pas à s’adresser au "citoyen lambda" (qui, d’ailleurs est extrêmement varié) mais à son lectorat (oui, je suis de la vieille école des médias qu’on lit).

Si on considère que la fraude est scandaleuse, il faut qualifier le travail de ces journaleux de scandaleux je pense. Fraude? Oui, dans la mesure où ils présentent, dans le fond et dans la forme, leur analyse comme la vérité factuelle, vérifiée et à graver dans la pierre.

Hors ligne

 

#309 10/11/2016 15h59 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   173 

@zetrader : Les propos de Clinton sont sortis de leur contexte dans votre vidéo et je les y remets : cela permet de voir que - contrairement à ce que vous et la vidéo affirment - Clinton n’est pas en train de menacer la Russie d’une guerre mais dit bien au contraire qu’elle apportera des réponses graduées (political, economic and military) aux cyber-attaques dont les USA feront l’objet.

Vos impressions sur ce que voulait Clinton en réalité m’importent à peu près autant que la couleur de vos chaussettes aujourd’hui, et je ne pense pas qu’elles nourrissent ce forum.

Pour ce qui est des autres vidéos, elle soulignent la débilité (faiblesse) de votre argument. La première est du Russia Today tout craché : on voit le bout d’une question de Fareed Zakaria (CNN) - dans une salle à St Petersburg qui est conquise à Poutine - et une longue réponse de Poutine sans qu’aucune contradiction ne lui soit apportée. Au passage il affirme que les USA ne sont pas une démocratie du fait du popular vote : un président peut-être élu avec un minorité de suffrages. Il devrait donc désormais réclamer que Clinton devienne la prochaine présidente US. Mais je ne suis pas certain que Poutine puisse donner des leçons de démocratie aux autres pays.

Pour les propos de Donald Trump, c’est comme d’habitude un mélange de choses justes et d’impasses ou d’approximations complètes (les USA soutiennent ISIS/Daesh). Je l’ai dit et je dois le répéter ce sont les Républicains avec W Bush qui ont initié le chaos au Moyen-Orient qu’on connaît aujourd’hui. Rendre Obama et Clinton responsables de ça est parfaitement biaisé. Ensuite on peut regretter que leur politique n’ait pas trouvé de réponses à ce conflit, mais il faut aussi s’interroger sur les alternatives possibles aujourd’hui et alors.

On verra rapidement que les alternatives de Trump sont celles d’un adolescent qui voit le monde en noir et blanc alors qu’il y a beaucoup de problèmes gris et insolubles ou qui requièrent beaucoup de temps et d’efforts avant de trouver une réponse.

Que vous mettiez ces vidéos côte à côte montre que vous mélangez tout : la défense qu’aurait mis en oeuvre Clinton contre des cyber-attaques, l’avis de Poutine sur le rôle des États-Unis dans le monde, et l’appréciation de Trump sur les problèmes domestiques et internationaux des USA.

Je n’ai nullement l’intention de faire votre éducation politique, cela me semble une tâche impossible et j’ai des choses bien plus intéressantes à faire. J’aimerais juste que ce forum et ce sujet ne deviennent pas une annexe de Russia Today et des méthodes complotistes : un tissu d’approximations où la cause et l’effet sont perpétuellement inversées. Tout cela présenté comme de l’information alors que c’est de la mer.de.

Hors ligne

 

#310 10/11/2016 19h07 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   63 

La réaction de la bourse est assez surprenante quand même. Tellement instable.
Je crois de moins en moins en la rationalité des marchés.
J’ai vendu quelques positions. Le dollar est haut. C’est un bon moment pour avoir quelques liquidités et observer à tête reposée.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#311 11/11/2016 10h17 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

En tant qu’investisseurs, il ne reste que deux choses à faire aux déçus du vote : accepter la défaite et s’adapter.

Hors ligne

 

#312 11/11/2016 14h55 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   88 

Michaels a écrit :

En tant qu’investisseurs, il ne reste que deux choses à faire aux déçus du vote : accepter la défaite et s’adapter.

Non, la défaite çà s’épèle v.i.c.t.o.i.r.e


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#313 13/11/2016 20h23 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   173 

Les deux précédentes interventions sont passionnantes, elles me font penser au Vicomte dans Cyrano.

Désormais à moins d’une divine Providence, on va devoir se farcir quatre ans de Trump, et peut-être même huit s’il organise une petite guerre en fin de mandat.

Pour un rapide obituaire de la candidature de Clinton, je veux souligner quelques paradoxes : c’est une femme assez religieuse (protestante méthodiste) et praticante. Pourtant elle a été démonisée par la campagne de Trump, avec nombre de ses supporters qui voyaient en elle Satan en personne.

Trump quant à lui, qui n’a pas de morale et je crains peu de vertus, a été soutenu par les Évangélistes, sans doute pas pour ses performances annoncées avec les private parts des femmes mais peut-être parce qu’il s’est déclaré contre l’avortement. Un bel exemple de morale ecclésiale.

Un autre paradoxe, plus mineur mais dans la même veine : En tant que femme Clinton était, toujours par les trumpistes, présumée incapable d’apporter des réponses viriles à des conflits internationaux. Et inversément dès qu’elle se mettait à envisager des réponses armées à des agressions, elle était accusée d’être une va-t-en guerre (voir la discussion plus haut).

C’est un autre débat, mais on ne peut que regretter que les partis de gauche dans nos démocraties aient délaissé la classe ouvrière (aujourd’hui plutôt les employés, fonctionnaires et modestes cadres) dans les dernières décennies pour l’offrir aux populistes qui enfin ont écouté tous ces oubliés de la modernité. Je précise que je ne suis pas de gauche (je suis à droite de Gengis Khan, à gauche de Proudhon et génétiquement centriste). 

Ceci dit je dois reconnaître que je me suis trompé - je ne suis pas le seul, même Trump pensait être défait le 8 novembre dernier - en pensant que Clinton allait gagner l’élection. Ma clef de lecture est que les gens - aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Brésil ou ailleurs - préfèrent choisir la solution la moins entropique / coûteuse. Il faut que je change ma clef de lecture.

J’invite les gens qui ne savent pas forcément ce que Trump veut dire à consulter cette page. On y verra qu’il a pour le moins "declared trumps".

Dans un récent entretien avec le Wall Street Journal, Trump semble mettre de l’eau dans son vin (I want a country that loves each other […] the best way to ease tension would be to “bring in jobs.”) mais il est encore trop tôt pour savoir si ce sont des voeux pieux ou quelle sera sa politique, en pratique et non plus en paroles.

Il y a au moins deux secteurs aux US qui patissent actuellement de son élections surprise : les REITS, je crois que ça a été signalé, et les énergies renouvelables. On se rappelle que Trump a déclaré que le réchauffement climatique était un canular (hoax) monté par les Chinois. J’ai une ligne d’utility US qui a déjà pris un coup.

A l’inverse, ceux qui ont des bancaires US (comme moi) en portefeuille ont déjà bénéficié de l’effet Trump, même si le WSJ trouve l’enthousiasme actuel un peu exagéré. La raison de cette hausse est principalement attribuable à la dérégulation bancaire que Trump souhaite mettre en place. Toutes autres lectures sont les bienvenues.

Hors ligne

 

#314 13/11/2016 20h43 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   125 

Bonsoir,

Je pense qu’il ne faut pas chercher midi à quatorze heure. Le vote latino, le vote féminin, le vote évangéliste, le vote ceci, cela …. Pour moi cela joue à la marge.

Des quelques discussions que j’ai eu avec quelques un de mes collègues (New York, Texas et Californie), il en ressort qu’ils en ont plus que plein le c.. de la mondialisation, de ses effets sur les "Work Force Reduction", les délocalisations de tous ces jobs en Inde, aux Philippines, en Malaisie, au Costa Rica ou encore en Argentine.
Ils n’en peuvent plus de voir leurs proches qui ont perdu leur job se retrouver en situation de précarité et même de pauvreté.

Je pense que ce phénomène de mondialisation et donc d’appauvrissement de certaines classes sociales est le phénomène majeur qui a conduit à cette élection.

Si on élargit le périmètre, et bien le Brexit en UK, la percé de l’extrême droite en Allemagne, en Autriche, en Hollande, et même le non à la constitution européenne en France lors du referendum de 2005, sont des exemples qui montrent que les pays occidentaux sont dans un rejet massif de la mondialisation. Ces populations, à tort ou à raison, voient la mondialisation comme un mécanisme d’appauvrissement des plus faibles, au profit des plus forts, qu’ils soient locaux ou à l’autre bout du monde.
Les élites du monde occidentale viennent de prendre conscience que le monde n’est pas comme ils l’espéraient, et que leur vision de celui-ci n’est pas partagée par leurs peuples.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#315 13/11/2016 20h51 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   349 

Comme vous SAT je me suis trompee… il n’empêche que Hillary a eu dans les 2 millions de plus de votes du peuple que Trump
En tous cas il a su faire ses speechs aux bons endroits…ou sa grossièreté ne choquait pas

Bref oui on va devoir se le farcir sauf impeachment auquel s’attendent certains … dont celui qui a su prévoir chaque élection…
Il fait semblant de mettre de l’au dans son vin… Le fait d’avoir "gagne" satisfait son ego …pour le moment…
Sur son site il a remis les propos anti mexicains et anti-musulmans.

En plus ses avocats ont demande de suspendre les dates de cour pour les actions en justice contre lui "car il est trop occupe avec sa phase de transition" si le juge acquiesce… l’excuse en février va étre "il est trop occupe Mr le President???" non mais… C’est de la "class action" qu’il s’agit … de sa fameuse Universite Trump ou les étudiants veulent ravoir leurs sous… A suivre…

Beaucoup de spéculations sur les secteurs et stocks qui vont profiter de son élection… A vérifier dans le temps…

Dernière modification par sissi (13/11/2016 20h51)

Hors ligne

 

#316 13/11/2016 23h21 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   -3 

https://www.google.fr/amp/m.20minutes.fr/amp/a/1960547

Flash info : Il promet d’expulser jusqu’à 2 millions d’immigrés clandestins et de criminels.

Au moins ; on peut dire qu’il appliquera les mesures pour lesquelles il a été élu contrairement à nos "représentants" européens.

Le message de Zeb est très réaliste et concret. C’est la réalité éloignée de toutes les fantaisies médiatiques qu’on rabâche.

Cette opposition à Trump est dangeureuse comme l’était celle contre le Brexit. Aujourd’hui le taux d’anti-européens atteindrai les 70% en cas de remise en cause du Brexit. La remise en cause de modes de scrutins démocratiques est ; je pense ; très néfaste.

Êtes vous sûr de vouloir cela ?

Dernière modification par azorgues (13/11/2016 23h34)

Hors ligne

 

#317 14/11/2016 01h27 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   136 

Va déjà falloir qu’il les trouve. D’après le wp, il n’y aurait que grosso modo 300 000 expulsables.

Trump’s fuzzy math on undocumented immigrants convicted of crimes - The Washington Post

Plus gênant, les 2 premières nominations de Trump sont Reince Priebus et Steve Bannon. Le premier est un ultra-conservateur ex chairman du RNC donc un pur insider que Trump avait juré qu’il n’utiliserait pas, le second a des liens avec le KKK et a été plusieurs fois impliqué dans des affaires de violence conjugales.

So much pour assécher le marais, et il s’agit de figures pour le moins controversées.

@Zeb
le phénomène des gens qui se sentent déclassés ou en danger de l’être se tournant vers des solutions très à droite n’est pas nouveau ni réellement surprenant, c’est arrivé à peu près partout en Europe dernièrement, c’était déjà la raison du tea-party, et historiquement, c’est la raison du fascisme Italien entre les 2 guerres (Ce qui s’est passé en Espagne et en Allemagne est un peu plus complexe).

Ce qui est plus surprenant, c’est que personne aux USA n’a rien vu venir, ni les sondeurs ,ni les journalistes et même les politiques sur le terrain ont été pris de court.

Mais je ne suis pas sûr que c’est un rejet de la mondialisation per se, ce ne sont pas les plus pauvres qui ont votés Trump, ce sont ceux juste au dessus d’age moyen par peur de s’appauvrir. C’est plus un fantasme de retour à l’age d’or préalable.

Hors ligne

 

#318 14/11/2016 01h27 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   288 

Donald TRUMP nomme Steve BENNON en tant que Chief Strategist.

Il nomme également PRIEBUS, Republican National Committee Chairman Reince PRIEBUS, Chief of Staff at the white house.

Deux positions très importantes.

Steve BENNON est l’ancien chef de campagne de Trump, a du pain sur la planche
il va falloir qu’il récrute un peu plus de 4000 personnes pour assumer les positions autour du nouveau président.

Le job de du chief of staff est également un job très prennant, le chief of Staff of the white house est sur le job 24/24 .
C’est lui qui prend les appels télephonnique la nuit, le jour, et qui décide si le président doit être réveillé ou si il règle le problème tout seul. Il communique également avec les journalistes.
Il a été mentionné qu’en général les "Chief of Staff" sont usés après 2 ans de bons et loyaux services .

Paul RYAN a commenté la décision, et il est très satisfait du choix de Donald TRUMP.
Information Glané sur les News TV (FOX NEWS).

Par ailleurs Paul RYAN a affirmé qu’il n’était pas question de déporter quique ce soit pour l’instant,
que la priorité restait la construction du "MUR sur la frontière.
Ryan: ’We are not planning on erecting a deportation force’

Trump dans un interview conçoit qu’il est possible que le "MUR soit remplacé ici ou là par un grillage.

Trump told CBS’ Lesley Stahl in a "60 Minutes" interview, CNN a écrit :

Trump told CBS’ Lesley Stahl in a "60 Minutes" interview set to air Sunday night that he still plans to build a US-Mexico border wall.
And asked if he’d accept a fence instead of a wall, Trump said: "For certain areas I would, but certain areas, a wall is more appropriate. I’m very good at this, it’s called construction." Trump added that "there could be some fencing."

Ici un article du New York Times : annoncement des choix de D. TRUMP
Donald Trump Picks Reince Priebus as Chief of Staff

Dernière modification par Miguel (14/11/2016 01h51)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.1, 2, 3

Hors ligne

 

#319 14/11/2016 01h49 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   121 

sissi a écrit :

Comme vous SAT je me suis trompee… il n’empêche que Hillary a eu dans les 2 millions de plus de votes du peuple que Trump

Plutôt 650 000 !

Trump a été élu par environ 25% des inscrits sur les listes électorales américaines, ca peut faire réagir. On peut cependant relativisé un peu, le mode de scrutin indirecte peut pousser à l’abstentionisme dans les états à forte tendance.

Selon moi les facteurs qui ont pu influencer le vote :

- Deux mandats démocrates, avec 5 ans de co habitation et d’inaction : lassitude, envie de changement.
- Un volonté de retrouver l’Amérique insouciante des années 80, où du moins telle qu’elle est restée dans les souvenirs (bien résumé par le slogan de Trump).
- La personnalité de Trump pose question. Certes. Mais les gens ont ressenti que les médias essayaient de leur dicter ce qu’il devait voter par un courant de "bienpensance" et de "politiquement correcte". L’américain moyen, qui se senti pris pour un con/plouk et surtout pour quelqu’un qui n’existe pas, qui ne compte pas et n’a pas de libre arbitre, a tout simplement envie/besoin de réagir fortement. La réaction est bien plus forte que les quelques doutes sur la personnalité de Trump. Ils se sont senti autant pris pour des plouk eux même que Trump l’était par les médias et l’establishment, ca rapproche.
- Les sondages qui donnant Hillary gagnante a démobilisé sans doute plus chez les démocrates et chez les gens qui aurait voté par raison que chez les républicains qui ont voté par émotion.
- Les gens ont voté Trump pour lui même mais aussi pour le parti, pour Pence, pour le congrès, pour la cours suprême. Chacun voyant qui il voulait voir dans ce vote.
- Le père de famille qui a fait des enfants à toutes ces femmes et qui s’en ait occupé… ca peut faire sourire, mais les "pro life" ont pu y être sensibles.

Au final ca c’est jouer à rien, à 1 ou 2 % abstention près, on en aurait écrit des tartines dans l’autre sens.

Dernière modification par AleaJactaEst (14/11/2016 15h44)

Hors ligne

 

#320 14/11/2016 02h44 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   43 

Malgré le envie de certains de changer les regles du scrutin, ou de manifester contre le président elu, la democratie veut que Donald Trump ait la chance d’appliquer son programme, car c’est cela la democratie.

Des millions de républicains conservateurs sont heureux, pas tant de l’élection du President mais de celle du VP Mike Pence, et du maintient du Sénat de de la Chambre chez les républicains. La sociale démocratie avec des frontières ouvertes et du welfare a outrance n’est pas le seul model democratique. Je trouve qu’il est meme effrayant de voir la tyrannie des biens pensant a n’accepter que cet unique model en méprisant tout autre courant de pense.

J’indiquais sur ce forum que Trump serait elu car cela se voyait simplement en prenant sa voiture pour sortir des centres villes americains, le soutient populaire a été impressionnant et décisif. 

J’ai quitte la France pour toutes les raisons qui m’ont fait soutenir Trump contre une Clinton qui ne pensait qu’a pousser les USA vers un semblable modele de sociale democratie. A la vérité j’aurais ete encore plus satisfait avec Ted Cruz.

Les biens pensants disant que Trump ne serait pas elu … wrong … que la bourse s’écroulerait … wrong … il sera donc successful pour ces meme raisons.

Cette discussion ne devrait pas avoir sa place sur ce forum, mais tellement de post me paraissent  condescendants … les sociaux democrates ne détiennent pas l’unique vérité mais un point de vue que je respecte mais que je ne partage pas. J’aimerai juste que bon nombres de ces sociaux democrates aient la même approche et acceptent les idees conservatrices.

Pour revenir a l’investissement, de belles opportunites en perspectives, j’ai place de nombreux ordres d’achat.

Peut-être une opportunité de clôturer temporairement cette fille qui est devenue tres politique et tres peu oriente investissements.

T.

Dernière modification par TyrionLannister (14/11/2016 09h52)

Hors ligne

 

#321 14/11/2016 09h16 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   88 

je ne veux pas faire de "what if" mais je pense que Bernie Sanders aurait fait gagner son camp
Et les dernières révélations Wikileaks et FBI auraient elles fait pencher la balance au dernier moment ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#322 14/11/2016 21h19 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   63 

Si Trump applique ses promesses (ce dont je doute de plus en plus au vu de ses dernières déclarations et à cause de la séparations des pouvoirs américains), on rentrerait dans une sorte de dilemme du prisonnier.

La Chine vient de signifier qu’une rédéfinition des relations commerciales engendrerait des représailles.
L’idée d’une armée européenne revient sur le devant de la scène alors que l’on croyait l’idée enterrée. On peut aussi imaginer une réponse commerciale en cas de sortie des accords de Paris sur le climat.
Reste Mexico, qui n’a pas beaucoup de moyens de riposte. Néanmoins, une grosse crise mexicaine pourrait aussi engendrer une instabilité économique non négligeable.

J’ai toujours du mal à comprendre l’optimisme de Wall Street devant ce flot d’incertitudes. Pour les coupes d’impôt, je ne vois pas du tout où ils trouvent l’argent.

Patrick Artus fait une bonne analyse de la situation économique je trouve.

Dernière modification par Petitportefeuille (14/11/2016 21h37)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#323 14/11/2016 22h23 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   71 

Bon…

Savez vous ce qu’à fait Trump lorsqu’il a appris qu’il était élu ?

il a rit  !

Bon, OK, je sors…


M07

Hors ligne

 

#324 15/11/2016 12h39 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   

Petitportefeuille a écrit :

J’ai toujours du mal à comprendre l’optimisme de Wall Street devant ce flot d’incertitudes. Pour les coupes d’impôt, je ne vois pas du tout où ils trouvent l’argent.

Bonjour Petitportefeuille,
J’ai le sentiment que Wall Street nous amène vers une bulles qui subira une belle correction.
Personnellement, je profite de cet optimisme pour alléger les positions que je peux pour récupérer du cash.

J’attends aussi avec impatience la remontée des pétrolières pour diviser mes lignes.

On verra pour la suite…

Hors ligne

 

#325 15/11/2016 13h57 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   173 

TyrionLannister a écrit :

Pour revenir a l’investissement, de belles opportunites en perspectives, j’ai place de nombreux ordres d’achat.
Peut-être une opportunité de clôturer temporairement cette fille qui est devenue tres politique et tres peu oriente investissements.

Alternativement vous pourriez nous en dire plus sur les valeurs ou les secteurs que vous retenez dans vos ordres d’achat, ça ferait un thème de discussion non politique.

Puisque deux forumeurs m’ont déjà demandé de me taire (avec une certaine vacuité de motifs) je m’empresse de rajouter quelque chose : ce qui rebute beaucoup de monde (y compris bon nombre des Républicains US), ce n’est pas que Trump porte des thèmes républicains / de droite mais bien ses méthodes et sa personnalité, son racisme, son sexisme, etc. etc.

Un mot sur la bien pensance, la presse mainstream, la presse franchouillarde, le politiquement correct, expressions qui ressortent régulièrement pour réfuter des arguments : C’est le degré zéro de la réflexion. Ce sont des fourre-tout qui permettent d’éviter de préciser une pensée, s’il y en a une. On peut faire plein de reproches aux journalistes, mais au moins eux ils essaient de penser, ils travaillent et ils s’exposent. Si quelqu’un veut réellement être politiquement incorrect, ce n’est pas en étant plus nul que les journalistes mais meilleur qu’eux qu’il y parviendra.

Sur le pétrole, êtes-vous bien sûr vschmit que les sociétés US vont bénéficier de la hausse du dollar (jusqu’ici) ? Plus généralement, au-delà des questions domestiques US, le protectionisme annoncé de Trump (renégociations à la baisse des traités commerciaux) va également avoir des conséquences que je n’arrive pas à mesurer pour l’instant. La réponse de la Chine - dont la situation est assez fragile, voir le rapport de la BRI de septembre dernier - devient en effet un sujet assez brûlant. On en saura plus le 20 janvier prochain, pour l’instant encore deux mois avec Obama.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech