Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de RWE sur nos screeners actions.

#1 18/01/2011 10h24

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3377  

INTJ

Ça fait un bon moment que les utilities allemands font du surplace à la France Telecom et sont cités régulièrement dans les opportunités de la semaine.

Mais ils font face à plusieurs problèmes, qui sont décrits dans cet article des Echos (certains avaient déjà été évoqués sur le forum) :
Le pain noir des géants allemands de l’énergie

Les Echos a écrit :

Il y a d’abord l’excès d’offre sur le marché européen du gaz, notamment sous forme liquéfiée. Il fait baisser les prix « spot » du gaz naturel, alors que les grands de l’énergie s’approvisionnent, à des tarifs supérieurs, auprès du russe Gazprom, à qui ils sont liés par des contrats de long terme.

Les Echos a écrit :

Il y a ensuite la réforme du système européen d’échange de quotas d’émission. Elle prévoit que, à partir de 2013, les quotas, dans le secteur de l’électricité, devront tous être achetés. Une sérieuse ponction pour le secteur - on parle de milliards d’euros. L’addition devrait être particulièrement salée pour RWE, qui possède le plus grand parc de centrales au charbon du pays.

Les Echos a écrit :

Autre casse-tête pour les états majors : l’opposition croissante de la population aux nouvelles infrastructures énergétiques. La nouvelle centrale à charbon d’E.ON, à Datteln, près de la frontière néerlandaise, en offre un exemple spectaculaire. Suite à une décision de justice de 2009, le chantier est partiellement gelé, au motif que la procédure d’autorisation n’a pas pris suffisamment en compte la protection de la nature et celle de la population.

Les Echos a écrit :

Enfin, pour couronner le tout, les géants du secteur font face à un mouvement massif de « recommunalisation » du secteur. Les municipalités, qui avaient cédé en masse leurs réseaux d’électricité, de gaz ou d’eau, à la fin des années 1990 ou au début des années 2000, au moins en partie, y voyant un moyen de renflouer leurs caisses, veulent désormais reprendre la main.

Pour l’investisseur de rendement, ces valeurs restent intéressantes au cours actuel, mais il parait vain d’espérer une plus-value en imaginant qu’elles retrouveraient leur plus haut du passé (2008).

Ça vaut aussi probablement pour GDF-Suez.

Mots-clés : allemand, e, fiscalité, imposition, justice, légalité, on, rwe, utility

En ligne En ligne

 

#2 13/12/2017 23h45

Membre (2016)
Réputation :   113  

Bonjour,

RWE fait -13% aujourd’hui suite à la mauvaise nouvelle sur Innogy. RWE détient 77% d’Innogy.
Innogy a annoncé des mauvais résultats sur leurs marchés UK.

Je trouve que cette baisse est vraiment trop exagérer pour RWE.
Qu’en pensez-vous ?
Malgré la baisse, l’orientation du tableau de trésorerie ne donne pas envie d’y investir pour ma part.
CFO en baisse, puis FFO passe négatif avec leur Capex énorme même si celui-ci devrait se réduire.
Puis une Book value per share (EUR) à 17€ avec un prix à 18€.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de RWE sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur