Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 15/12/2016 13h42 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   41 

Ça spécule fort aujourd’hui!

Je trouve qu’ils s’en sortent plutôt bien sur la cession d’actif qu’ils effectuent pour financer le projet en Angleterre.

S’ils arrivent à apprendre des 4 EPR en cours de construction, ce qui a l’air d’être le cas puisque les deux derniers seront les deux premiers, alors je suis plutôt confiant sur le dossier.

Le tarif de vente à l’Angleterre est élevé.

Par chance, j’ai vendu une partie de ma ligne il y a deux jours, alors bon, je rachète aujourd’hui… wink


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#152 15/12/2016 16h51 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   167 

Dans un portefeuille, EDF est un balourd : le titre s’écroule quand les marchés baisse ; il monte légèrement en phase de hausse pour repartir à la baisse dès la 1ère mauvaise nouvelle. A mon sens, cette action ne vaut pas grand-chose et aura bien du mal à remonter au-delà de 15€ et cela à très long terme et après moult augmentations de capital.

Le pauvre communiqué de l’entreprise n’incite pas à l’optimisme : 2017 sera encore pire que 2016 déjà pas bien terrible et l’on espère que 2018 sera peut-être un peu meilleure si les prix de gros de l’électricité veulent bien remonter…..en attendant on vend les bijoux de la couronne (RTE) pour financer les intérêts de la dette et les construction des réacteurs britanniques, vente qui ne permettra pas d’éviter une augmentation de capital ; non seulement on "fait minable" mais on vous demande de remettre au pot !

Contrairement au pétrole ou aux ressources minières dont le potentiel de production est fini, les producteurs peuvent produire autant d’électricité qu’ils le veulent pour répondre à un éventuel surcroît de demande ; il est donc vain d’imaginer que les prix de gros de l’électricité puissent opérer une vive remonter : dès que la demande se redressera, les producteurs augmenteront les quantités fournies.

Ceux qui ont eu le flair de rester à l’écart seraient bien inspirés de ne pas bouger.

Hors ligne

 

#153 15/12/2016 17h14 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   43 

Sur les fondamentaux, voici une vidéo (un peu longue) de présentation du programme de grand carénage. Le vocabulaire est plutôt technique, mais l’on ressent bien les dépenses financières qui en découlent.

https://tv.arts-et-metiers.fr/grand-car … vancement/


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#154 16/12/2016 00h49 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   202 

La remarque de Stokes est très juste. Il n’aborde même pas la question salariale et la situation de l’entreprise face à ses obligations. On peut lui arguer que si elle avait été bien gérée, elle aurait pu continuer de prospérer tout en rétribuant ses agents comme ils le méritent en assurant cette continuité de la distribution d’électricité. Au lieu de quoi on a préféré le court-terme, la distribution massive de dividende et le discours idéologique anti-nucléaire.

Hors ligne

 

#155 16/12/2016 13h03 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   29 

La situation de l’actionnaire etait deja peu brillante mais la, EDF doit vendre ses meilleurs actifs RTE pour miser gros en s’endettant sur un ticket de loto, l’EPR. Il est impossible de savoir quel en sera le cout final de la construction de ces EPR.

En attendant l’actionnaire peut se faire rincer plusieurs fois car ce n’est pas le problème de l’état. Si demain EDf doit "sauver" un nouveau canard boiteux façon areva, il le fera.

il y a également une absence de stratégie de mon point de vue pour redresser vraiment la situation et l’année prochaine, nouveau gouvernement donc à nouveau tout pourra changer alors que d’ici la la situation ne devrait pas trop changer.

EDF me semble être un ticket de loto, encore trop cher au prix actuel.

Hors ligne

 

#156 16/12/2016 13h10 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1565 

Engie a bien dévissé également :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_engie-20161216.gif

A choisir, sa gestion me parait un peu moins étatisée et "schizophrène".

Hors ligne

 

#157 19/12/2016 03h22 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   119 

Bonjour,
Pour ma part, je suis a peu pres sur la meme longeur d’onde que l’ancien CFO demissionnaire, T. Piquemal. Hinkley Point est un enorme pari financier sur une technologie qui n’a pas encore fait ses preuves. Encore une projet industriel bancal, pousse par les politiques, qui plus est de maniere anachronique etant donne le Brexit.

Le directeur financier d?EDF démissionne sur fond de désaccord autour du projet d?Hinkley Point

L’ampleur de l’engagement financier d’EDF pourrait dans un scenario cauchemardesque affaiblir la ste de la meme facon que la mania des acquisitions a tout va avait naguere fait plier France Telecom, il y a une petite quinzaine d’annees. Pour avoir une idee des risques potentiels, cf. l’impact de l’EPR finlandais Olkiluoto sur le bilan d’Areva, au bord de la faillite si le soutien de l’Etat ne s’etait pas concretise.

A cela s’ajoute l’enorme incertitude concernant les couts de demantelement des centrales nucleaires, pour lesquels une enorme provision a ete constituee, mais dont nous ne savons pas si elle sera suffisante. Cela restera une incertitude pendant de nombreuses annees, voire decennies, si le nouveau gouvernement 2017 revient sur la decision de fermer Fessenheim.

Je reste a l’ecart de l’action, et meme des obligations, qui je trouve trop risquee pour le rendement offert.

Cdt, S.T.

Dernière modification par SerialTrader (19/12/2016 03h41)

Hors ligne

 

#158 20/12/2016 18h51 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   42 

Le problème du nucléaire c’est que nous avons que 2 points de vue. Celui des écologistes des pro nucléaire et celui des anti nucléaires. Dialogue de sourd !

Concrètement, quelle est l’alternative à l’EPR ? On entends beaucoup parler des renouvelables et de l’exemple allemands touefois il faut faire attention aux transpositions faciles.

- Faut gérer l’intermittence en faisant des centrales termiques. Totalement incompatible avec les accords sur le climat signés par la France.

- On va devoir renoncer à l’agriculture ou aller habiter dans un autre pays. L’équivalent de la production annuelle d’un EPR en panneau voltaique c’est l’équivalent d’un département moyen en surface occupée.

Vous me direz on peut les mettre sur les toitures. Certes mais dans ce cas il faut refaire notre réseaux électriques, il est conçu pour des gros points de production. On parle de centaines de milliards. Aujour’hui, quand une toiture produit de l’énergie ca ne sert a rien.

Si les anglais commande 2 EPR a 21 milliards d’euros (ce que va couter Flammenville au final) et s’engage sur un tarif garanti sur 30 ans a deux fois et demi le prix spot actuel, ce n’est pas uniquement parce qu’ils sont complètement idiot. De même pour les chinois qui s’associent au projet.

Investir sur EDF c’est prendre le pari que l’Etat ne fera pas le choix de nous priver d’électricité. Cela concerne la France mais une partie de l’Europe car la France est un exportateur net d’electricité. Les prix actuels et quelquesoit l’énergie ne permettent pas de dégager une marge. Le système de régulualation actuel ne fonctionne pas. Il y a un mur d’investissement pour EDF mais il n’y a pas d’autre choix que de le passer. Ca va se faire par AK essentiellement par des taxes directes ou indirectes. La taxe carbonne.  Au 1ier janvier 2017, il y en a une nouvelle qui entre en vigueur sur l’obligation d’achat de certificat de capacité par les distributeurs.

Je précise que je n’ai pas d’action EDF et que ce n’est pas dans mon intention d’en acheter. Il y a une très forte décote de type value mais je ne vois pas le décote se résorber à moyen terme. Si on compare la capacité de production et sa durée de vie à la dette + capitalisation + investissement à venir, c’est vraiment pas cher.

Hors ligne

 

#159 20/12/2016 20h59 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   29 

je suis d’accord que l’état fera tout pour qu’EDF ne fasse pas faillite et fera en sorte que l’approvisionnement soit assuré (quitte a mettre le contribuable encore et toujours à contribution)

Par contre rincer encore et encore l’actionnaire est tout à fait possible. je ne conçois l’investissement sur EDF que comme un ticket de loto et donc avec un prix à la casse. On y viendra peut être et je regarderai à nouveau.

Hors ligne

 

#160 20/12/2016 21h11 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   62 

C’est le boulet de mon portefeuille.
Pour le moment, j’attends. C’est une action très dépendante des cycles politiques.
Clairement, aucune augmentation de prix significative est possible pré-élection. On y verra plus clair en 2017 ainsi que sur la recapitalisation.
La capacité à construire les EPR moins chers va aussi être déterminante.

Dernière modification par Petitportefeuille (20/12/2016 21h12)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#161 20/12/2016 23h13 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1565 

alexsince1978 a écrit :

Investir sur EDF c’est prendre le pari que l’Etat ne fera pas le choix de nous priver d’électricité.

Franchement, il n’y a pas de rapport. :-)

C’est aussi avec ce type de raisonnement ("on n’a toujours besoin d’électricité") que des tas de particuliers ont acheté EDF, pour le "rendement" et la "sécurité".

On voit où on en est…

EDF est une société très mal gérée, coincée entre l’Etat actionnaire avec une vision court termiste (des dividendes excessifs pour boucler le budget), l’Etat stratège géo-politique (projet hyper-risqué au UK, qui a quand même donné lieu à la démission du CFO, du jamais vu ; récupération des activités d’Areva en faillite) et l’Etat clientéliste (il ne faut pas augmenter les prix de l’électricité en France).

Et je passe sur les dirigeants, qui sont nommés également sur des critères politiques plutôt que de compétences.

EDF, c’est LE business case de tout ce qu’il ne faut pas faire dans une entreprise. Cela cristallise tous les problèmes français et aussi ses atouts (l’excellence [passée ?] de l’ingénierie française).

Hors ligne

 

#162 21/12/2016 13h48 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

J’avais hésité à prendre de l’EDF mais ils sont trop dépendant de l’état et de sa politique.
L’EPR en Angleterre c’est de la folie au vu des conditions du contrat et de la maturité de la technologie.
Le dividende n’est pas durable et il est intenable.

Hors ligne

 

#163 24/12/2016 17h58 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   42 

InvestisseurHeureux a écrit :

alexsince1978 a écrit :

Investir sur EDF c’est prendre le pari que l’Etat ne fera pas le choix de nous priver d’électricité.

Franchement, il n’y a pas de rapport. :-)

C’est pourtant la conclusion de la l’assemblée nationale et la commission européene.

Quelques explications et de retour en arrière:

1996, la commission europééne pose les bases de l’ouverture à la concurence du secteur de l’energie

2013/2014, On admet que c’est un echec total. Le secteur est en situation de désinvestissement sur le secteur et on va droit vers le blackout. Globalement, la commission redonne la main aux Etats pour relever la situation financière des groupes énergétique qui rappellons le d’après l’AIE doivent mettre sur la table 2500 milliards de $ d’investissement d’ici 2050. Le temps que les directives soit traduite en droit national .

Comment cela se traduit en France, cela commence Au 1ier janvier 2017 :

- les certificats de capacité. Concrètement, chaque fois qu’un distributeur d’énergie vends de l’énergie, en plus de l’achat de l’électricité, il doit acquérir un certificat par l’intermédiaire de RTE.
On a un prix plafonds de 20000 euros en 2017, 40000 euros en 2018, 60000 euros en 2020 et fin du plafonds en 2021

La conséquence pour EDF n’est pas simple à déterminer. On ne connait pas le prix moyen ni même la part de marché en MW des concurents sans production. Difficile à évaluer. On sait qu’on parle en milliards.

Difficile a dire si cela va suffire à redresse les comptes d’EDF. Il y une autre solution en réserve si cela ne suffit pas. A savoir imposer le tarif de rachat à l’énergie nucléaire. C’est ce qu’on fait les anglais avec Hinckley point et c’est validé par la commission européene. Demain, l’Etat Francais est en droit de garantir un tarif au nucléaireau frais du contribuable.

Il y a aussi un plan C de dire que finalement nos réacteurs de puissance n’ont pas vocation à être démanteler. Plus de 20 mds de trésorerie de libéré et un bilan assaini en contrepassant les provisions.

Vous chargez beaucoup de l’Etat français sur la situation d’EDF. Sans dire parler d’une entreprise à la gestion exemplaire, on peut pas écarté l’effet marché. On a une moyenne européene d’échange sur les marché de gros à 25 euros le MW en 2016… A ce tarif, personne ne gagne de l’argent. Le compte n’y est pas, il manque 30 euros et finalement les soucis financiers viennent de là. Rappellons que d’après la CRE le prix du MW de nos centrales amorties est de 42 euros.Si on regarde un peu la situation du secteur, on voit d’ailleurs qu’EDF n’est pas le "cancre".

Sur les prix, nos politiques gélent les tarifs par démagogie mais au final on a la hausse rétroactive. Il faut ajouter qu’in fine le tarif réglementé est plus cher que le tarif de marché.

Areva, cela a été très mal pris mais le deal final corresponds à un arbitrage en faveur d’EDF. Ils reprennent uniquement l’activité réacteur après recapitalisation et sans le risque des suites de L’EPR finlandais. 7,5 l’EBITDA c’est plutôt une bonne affaire et industrielement cela a du sens. On assiste à des série de deal favorable à EDF (et a ses minoritaires). On peut citer la cession de RTE dont la valorisation a pris 3,5 mds en 5 mois.

thome76, sur le deal, Hinkley point, les conditions financières sont généreuses. Le risque c’est la maîtrise du chantier. Sur ce point, il y a des éléments rassurants. Le dérapage du Flammanville ce sont les fissures de l’enceinte béton et la non conformité des pièce en provenance d’AREVA et en particulier la cuve acier. L’enceinte, l’effet d’expérience fait qu’il a peu de chance que cela se reproduise. En Chine, grace au retour d’expérience lié a Flammanville, il n’y a eu aucun soucis.

Hors ligne

 

#164 27/12/2016 22h41 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   41 

J’ai découvert ce soir le site de RTE et notamment la partie "données", certaines en temps réel.

http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/ec … nergetique

C’est passionnant! et ça permet de mieux comprendre le marché de l’électricité.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#165 10/01/2017 09h45 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   202 

Nicolas888 a écrit :

Bonjour,
J’ai profité de ce "trou" pour rentrer assez fort ce matin.
Maintenant W&S.
Je doute fort qu’on aille plus bas, beaucoup de panique ce matin.

Bon choix et bon gains.
Nicolas

Un règle dit "on n’achète pas un couteau qui tombe" c’est cela?
Regardez un peu le parcours de valeurs comme Peugeot ou Dexia. Des exemples il doit y en avoir à foison alors certes certaines valeurs remontent, très fort parfois mais il ne faut pas s’attendre à trop de miracles lorsque l’on spécule uniquement. C’est trop s’exposer, ça peut concerner un partie de son portefeuille seulement.
Le point bas de EDF est inconnu.

Hors ligne

 

#166 10/01/2017 10h07 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Effectivement on ne connais pas le point bas d’EDF.
Ni de quelqu’autre action d’ailleurs.
Ma ligne ne représente qu’une petite partie de mon portefeuille.
Les prochaines semaines/mois diront si j’avais tord ou raison.
On ne peux pas avoir 100% de trades gagnants.
À suivre donc….
Belle journée.
Nicolas

Hors ligne

 

#167 08/03/2017 09h58 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   68 

Ce matin, EDF cède 8% à l’ouverture, chute liée à l’augmentation de capital.
J’aimerai comprendre l’origine de cette baisse. Elle n’est surement pas uniquement liée à l’effet mécanique de l’augmentation de capital. Sinon, elle était facile à anticiper et tout le monde aurait acheté des puts.
Autre information, l’état vend une très grosse partie de ces DPS, Droits Préférentiels de Souscription. Est ce cela qui cause la chute de l’action ?

En fait, je cherche à comprendre si cette forte baisse était anticipable sur la seule information qu’une augmentation de capital, annoncée depuis plusieurs semaines, allait démarrer.
D’habitude, lorsqu’une augmentation de capital a lieu, c’est lors son annonce que le cours de l’action s’ajuste. Ici, j’ai l’impression que cet ajustement se fait aujourd’hui, c’est à dire a posteriori.

Hors ligne

 

#168 08/03/2017 10h00 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   202 

Je vais tenter une réponse, bien que n’étant pas spécialiste et ne connaissant pas bien le dossier:
cela fait longtemps que le cours de l’action EDF ne varie plus sur des critères rationnels, au moins sur la tendance à court-terme.

Hors ligne

 

#169 08/03/2017 10h22 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   101 

J’ai une VAD sur EDF et j’ai reçu des EDF DS en négatif

Que signifie ce DS?

Bonne journée

Hors ligne

 

#170 08/03/2017 10h42 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

Je traduis DS par "Droit de Souscription" personnellement
Aujourd’hui, Bourse direct m’a informé de la possibilité, dès le 10 mars, d’avoir des actions EDF à tarif préférentiel selon le nombre d’action détenues le 7 mars.


parrainage Bourse direct (50€), linxea (20€), boursorama (80€), Fortuneo (80€)

Hors ligne

 

#171 08/03/2017 10h45 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   17 

Cette opération de DPS est-elle possible dans un PEA ?

Hors ligne

 

#172 08/03/2017 11h20 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   53 

Quelqu’un sait-il si il est possible de souscrire à l’augmentation de capital d’EDF grâce aux droits de souscription aux actions à 6€ chez Boursorama?

D’après ce que je vois sur le site, je ne peux que vendre ces droits de souscription environ 0.47€ (potentiellement, je n’ai pas essayé), ce qui me semble moins intéressant, mais pas souscrire.

Connaissant le service client Boursorama, l’offre sera terminée avant d’avoir la réponse.

@Ostal:

La faible amplitude de la baisse du cours d’EDF lors de l’annonce de la petite augmentation de capital m’avait étonné également. Je prends du recul quand j’entends que les cours du marché anticipent l’avenir.

Je suis actionnaire EDF.

Hors ligne

 

#173 08/03/2017 11h27 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

ostal a écrit :

Ce matin, EDF cède 8% à l’ouverture, chute liée à l’augmentation de capital.
J’aimerai comprendre l’origine de cette baisse. Elle n’est surement pas uniquement liée à l’effet mécanique de l’augmentation de capital. Sinon, elle était facile à anticiper et tout le monde aurait acheté des puts.

Une partie de la variation est bien mécanique. Si vous achetez aujourd’hui l’action EDF, vous n’avez plus droit au DPS qui a été détaché hier. Or le DPS a une valeur intrinsèque puisqu’il permet d’acheter l’action à un prix décoté par rapport au cours de marché.

Gamma76 a écrit :

Cette opération de DPS est-elle possible dans un PEA ?

Oui si vous étiez détenteur d’actions EDF avant le détachement du DPS. Mais vous ne pouvez pas acheter de DPS supplémentaires (car ils ne sont pas éligibles PEA).

Tetrapil

Dernière modification par Tetrapil (08/03/2017 11h29)

Hors ligne

 

#174 08/03/2017 12h02 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1565 

On notera  :
1) l’allocation du capital horrible : après avoir versé trop de dividendes pendant des années, EDF émet de nouvelles actions alors qu’elle cote sur son plus bas ever,
2) comment les cabinets d’analystes RBC Capital Markets ou Morningstar se sont complètement plantés sur la société, alors que tout ce qui arrive était fort prévisible et avait été discuté dans cette file,
3) comment une société qui a une excellence opérationnelle et d’ingénierie peut être complètement massacrée par une mauvaise gouvernance,
4) une fois de plus, comment l’Etat français a "flingué" un de ses joyaux.

Hors ligne

 

#175 08/03/2017 12h08 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   101 

Me vient donc la question suivante :

Pourquoi, IH et les autres intervenants de ce forum, vous ne vous penchez pas sur l’achat de put, VAD ou autre?

Analyser les bonnes sociétés pour les acheter ne peut-il être combiné, de manière réfléchie et prudente bien entendu, à la vente à découvert des mauvaises comme EDF?

Cela ne peut-il constituer de bons parachutes en cas de crack?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech