Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 23/12/2017 15h55

Membre
Réputation :   3  

Une maison passive permet d’augmenter la rentabilité pour le bailleur et la satisfaction du client en réaffectant les gains de chauffage au propriétaire et au locataire. Sans entrer dans les détails du pourquoi et comment, et au risque d’enfoncer une porte ouverte, j’observe que la logique du gagnant - gagnant est assurément celle de tous les succès. Point faible de l’histoire, pour le moment un BBC ou passif est notablement plus cher à construire.

Est-ce incontournable ? N’est il pas rationnel de rechercher activement les solutions pour construire pas cher et de qualité.

Cette logique n’est pas nouvelle en particulier outre atlantique ou dans ces pays du nord. Pourtant elle demeure, à la marge dans notre pays, quand elle n’est pas raillée. Toujours les même blocs de ciment, briques et autre doublages en laine de verre pour l’immense majorité des projets. A celui qui s’en étonne il est répondu avec condescendance que c’est comme ça et que si faire autrement était possible on le ferait, ce que je trouve désopilant.

Avez vous identifié des techniques de construction de qualité en BBC ou passif particulièrement agressives en terme de prix ?

Dernière modification par Kistinie (23/12/2017 15h57)

Mots-clés : bas prix, bbc, immobilier, isolation thermique, maison passive, nouvelles techniques construction

Hors ligne Hors ligne

 

#2 23/12/2017 18h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   636  

Je me penche depuis peu sur la question et j’ai une proposition en cours de définition à 1200€/m2 (hors VRD, assurances) en THPE (Très Haute Performance Énergétique R=11,5). Il s’agit de maison passive ossature métallique avec un travail très soigné sur la qualité de l’isolation et l’étanchéité à l’air.

J’en ai visité une, c’est bluffant, pas de chauffage en dehors d’une période +/- 15/12 à 01/03 (poêle à granules) la chaleur humaine et celle des appareils électroménagers suffisent le reste de l’année à produire/maintenir une température de 20/21°C au nord de la Loire.

Dernière modification par DDtee (23/12/2017 18h14)


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 23/12/2017 23h37

Membre
Réputation :   3  

Merci pour cette contribution. C’est effectivement déjà un prix bas sur ce marché. Pour réellement baisser encore plus le prix. il faut simplifier la mise en oeuvre,  employer massivement des matières moins couteuses, et enfin réduire les quantités et surfaces nécessaires en matériaux par exemple avec l’emploi de formes plus elliptiques qui apportent une rigidité de forme et un développé de surface plus réduit. Ceci est encore à des années lumière des principes actuels, et à la vue du nombre de réponse, l’intérêt n’est pas là. Et pourtant, quoi de mieux pour augmenter la profitabilité que de baisser les coûts.

Je possède un terrain en pente à bâtir exposé sud. Je vais rechercher une solution technique pour un bâtiment semi enterré toit végétalisé afin d’utiliser la terre comme isolant principal sur les cotés et complémentaire au dessus afin de limiter la charge à porter. Larges ouvertures au sud et puits de lumière au dessus. L’eau est un composé qui a la propriété d’arracher de la matière sous forme d’ions à tout ce qui existe. L’on peut seulement la ralentir, jamais l’arrêter. La problématique principale dans la durée est alors l’étanchéité. Pour le moment ma meilleure option est la fibre de verre polyester recouvert d’epoxy pour éviter l’osmose. La prise d’eau est de 0,5% ce qu’il laisse le temps de voir venir probablement une voir plusieurs centaines d’années.

Dernière modification par Kistinie (23/12/2017 23h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 24/12/2017 10h06

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   636  

La terre comme isolant est un excellent système qui a fait ses preuves (il suffit de voyager en Afrique ou au moyen orient pour s’en convaincre)  cependant il me semble que depuis la dernière définition des permis de construire (il y a 3 ou 4 ans) obtenir l’autorisation de construire est devenu problématique. J’ai lu plusieurs articles sur le sujet mais n’ai malheureusement pas de source à vous citer…
Je lis dans vos interventions une expérience sans doute liée à la voile (polyester/epoxy, osmose…). Ce procédé intéressant pour les formes que l’on peut créer est-il satisfaisant pour recevoir une quantité importante de terre ? En effet, l’épaisseur fait l’isolation et la terre en grande quantité c’est très lourd…

Dans les procédés alternatifs celui-ci m’avait séduit Ensamble Studio La Trufa Espagne | Floornature en gros : faire un immense tas de paille, le ferrailler en surface, couler du béton dessus et laisser ensuite des vaches manger la paille et hop une structure complète !


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 24/12/2017 10h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2059  

Bonjour,

Je vous fais une remarque toute simple : en France, la construction est hyper encadrée par des normes, des DTU. Lorsqu’on veut utiliser une solution technique qui ne respecte pas les normes en vigueur, on demande un avis technique au CSTB ; démarche assez ardue et coûteuse, mais c’est indispensable pour rassurer les clients sur la qualité de la solution technique.

C’est cela qui garantit la qualité du résultat. Une maison neuve est garantie 10 ans pour la structure et 2 ans pour les équipements. Au-delà de cette garantie légale, la responsabilité du maître d’ouvrage et/ou du constructeur peut être recherchée si un dommage survient même au-delà de ces délais.

Je ne pense pas que la solution "fibre de verre polyester + epoxy" soit validée par un DTU ni par un avis technique.

Une personne qui construit une maison en dehors de ce système normatif se met "hors la loi" à tous points de vue :
- lors du dépôt d’un permis de construire sans architecte, le maître d’ouvrage atteste respecter les normes en vigueur. S’il ne les respecte pas, il vient de faire une fausse déclaration.
- vous voulez louer ce bâtiment à titre d’habitation. Tout défaut de conception qui nuit au confort ou à la sécurité du locataire peut conduire à une mise en cause grave du bailleur, jusqu’à un procès et une indemnisation, voire une condamnation au pénal s’il en résulte par exemple des dommages pour la santé.
- il faudra à un moment céder ce bâtiment, d’une façon ou d’une autre. Un bâtiment non conforme est difficile à vendre et l’acheteur peut se retourner contre le vendeur, à juste titre, pour tout désordre qui résulterait de ses méthodes de construction exotiques. J’ai connu un cas comme ça où les acheteurs croyaient acheter une maison "normale" et il s’est avéré qu’elle avait été rénovée par un Géotrouvetout, avec plein de trucs mal conçus, sous-dimensionnés, pas aux normes, etc.

A mon avis, c’est une très mauvaise idée de construire un immeuble locatif d’habitation avec autre chose que des techniques éprouvées et validées par les normes, DTU, ou avis techniques. Je ne répondrai donc même pas sur la technique elle-même (fibre de verre, isolation avec la terre etc.), bien que ça me démange fortement, car c’est juste complètement hors sujet par rapport au forum.

Dernière modification par Bernard2K (24/12/2017 10h38)


Qui sait de quoi le futur sera fait ?

Hors ligne Hors ligne

 

#6 24/12/2017 11h09

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   129  

Avez vous identifié des techniques de construction de qualité en BBC ou passif particulièrement agressives en terme de prix ?

Regarder du coté des maisons modulaires préfabriquées.


Buy sheep, Sell deer and Give to WHO.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 24/12/2017 11h17

Membre
Réputation :   83  

Bonjour,

Regardez aussi du côté des earthships (geonef en français)


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 25/12/2017 13h37

Membre
Réputation :   3  

Bonjour, et bon Noël wink

Le préfabriqué aussi appelé "maison pop up" est un bon axe, en particulier en provenance des pays du nord est de l’Europe pour qui le froid est une donnée importante et le coût de la vie plus bas. Si quelqu’un connait des fournisseurs testés, cela m’intéresse.

Les earthships sont une référence, en terme de conception, mais aussi, vu la poésie hippie naïve dans laquelle baignent souvent ces projets, pour les malfaçons, en particulier sur le sujet de l’étanchéité.

La solution composite pour l’étanchéité de base est un classique. Que ce soit approuvé ou pas par les DTU, la morale religieuse et le parti, je m’en contre fiche. Je connais assez bien cette technologie, ses performances, ses faiblesses, son vieillissement. Cela me suffit pour avancer sereinement. Pour mémoire, en 20 ans sur 10 logements, j’ai été inondé plus d’une douzaine de fois suite à des travaux réalisés par des professionnels qui respectent les DTU. De mon coté avec mes méthodes libérales, je n’ai impacté personne.

Pour l’idée du tas de paille comme coffrage, la finition est plutôt du genre ultra rustique. Je pensais plutôt à un réservoir souple gonflé pour faire l’arche de voute, puis recouvert de ciment. L’avantage est la finition intérieure. Les militaires font parfois leurs hangars de campagne ainsi avec une version intégrée ou est gonflée une baudruche en tissus imprégnés de béton.

Concrete Canvas Shelters ’09 - YouTube

Home | Concrete Canvas

Pour ce qui est de l’éventuel "hors sujet" que serait d’aborder l’aspect technique du bâti, c’est oublier qu’en locatif la performance financière dépend de la performance fonctionnelle de l’habitat.
Avec un taux de panne à zéro la marge est bien plus élevée que pour celui qui doit y revenir tous les 6 mois. De même un bâtiment passif se loue mieux, rapporte plus, et le turn over des locataires est ultra faible, ce qui augmente aussi la marge.

Dernière modification par Kistinie (25/12/2017 15h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 25/12/2017 17h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   375  

Bonjour,

Dans mon ancienne vie j’ai eu une conduite d’op’ sur un bâtiment soit disant passif de mon employeur (n’étant pas compétent, je me serais défilé autrement !).
NB : la conduite d’op’ n’est pas de la maîtrise d’oeuvre.
Les études ont démarré début 2000, les travaux furent achevés en 2010.
J’ai eu l’occasion d’y retourner car dans le cadre de la décennale le propriétaire actuel à les pires soucis.

La morale que j’en retire et sur laquelle je souhaite attirer votre attention c’est que vous aurez beau faire au niveau cahier des charges et même consultation des entreprises en terme de qualification, il est dans la réalité très difficile de n’avoir que des personnes qualifiées sur le chantier, or la mise en oeuvre conditionne totalement le résultat !
Prévoir de nombreux points d’arrêts…Et des paiements en conséquence.

Accessoirement la visite à fait ressortir également que :

- les employés ne savent pas utiliser la technologie mise à disposition, mais on les comprends car ils n’ont pas eu le mode d’emploi (de la chaufferie climatisation)
- les isolants "scotchés" ne vont pas tenir 10 ans
- le parti pris d’utiliser la nappe n’a pas tenu compte des épisodes de sécheresses comme celui de cette année…Donc aucune résilience…

DDtee soyez prudent et vigileant mon ami !
Sinon ce prix est très bon pour un particulier, c’est ce que je vois sur des programmes neufs BBC (exemple possible en MP si besoin de justifier mes dires, je ne poste pas car les éléments sont la propriété du concepteur et du Maître d’Ouvrage).


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#10 25/12/2017 19h20

Membre
Réputation :   3  

Si il faut retenir un point d’accord de cette discussion c’est qu’effectivement, l’art du BBC ou passif est difficile et les occasions de se planter, nombreuses. C’est aussi ce qui rend le challenge intéressant et de la noblesse à la réussite de celui qui persévère.

Pour ma part je pense que la solution d’avenir, performante, durable et pas cher n’existe pas encore, ou est à la marge, inconnue.

D’autre part, la réflexion peut se scinder en deux axes distincts. Le rentier qui comme moi dispose de 100% de son temps et des compétences pour faire par lui même une autoconstruction ou le coût de la main d’oeuvre n’est pas le paramètre primordial, et celui qui ne touche pas un outils pour qui travaux rime uniquement avec time is money qui s’en va.

En autoconstruction le prix plancher au M2 de 2005, donc à réactualiser, était de 3 à 500€ de matériaux, ce qui par ailleurs confirme le prix plancher actuel d’environ 1200€ avec M.O

Avec ce dernier exemple nous voyons aussi que l’organisation sociale est une composante importante de la rentabilité en vue d’échapper à la nasse du salariat.

maison 3E

Dernière modification par Kistinie (26/12/2017 06h11)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur