Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 31/05/2016 10h19 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   281 

Parentier

Oui pas simple … 
Perso suis résidente fiscale au Lux … je voulais acheter ce fond AUD …on me répond "pas de convention Lux-Australie" et on me dit ne PAS savoir si retenue ou quel montant de retenue…
Evidemment sans cette réponse je n’ai pas achète - encore-

BetaShares - Equity Yield Maximiser Fund
distribution interessante de plus de 8% et trimestrielle
BetaShares - Equity Yield Maximiser Fund

Dernière modification par sissi (31/05/2016 10h22)

Hors ligne

 

#127 31/05/2016 10h36 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   37 

Là comme ça je dirai que c’est assez simple: le fond semble basé en Australie et comporte des valeurs australiennes. Donc pas de prélèvement de niveau 1. Mais prélèvement de 30% au niveau 2 (à confirmer).
Ca serait la même chose si vous preniez les titres en direct.

C’est votre broker qui vous dit qu’il ne sait pas s’il y a une retenue?

Dernière modification par parentier (31/05/2016 10h39)


A mon grand dam

Hors ligne

 

#128 31/05/2016 10h45 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   281 

Cette réponse bancale venait de mon trader de banque privée!!

Suite a quoi j’ai cherche pour des dividendes "franked" comme Westfarmers (approx 5.2%)
pour éviter le "unfranked" ou une retenue s’applique - je vois d’après votre lien de 30% dans mon cas

Mais la retenue avant que le dividende ne devienne "franked" semble être de 30% aussi - donc perdue…

Pas intéressant non plus pour la plupart des investisseurs !

Si vous etes curieux voici quelques titres australiens et dividendes franked ou pas
dividends.com.au | Australia’s No.1 Dividend Resource

Yield Finder | dividends.com.au

Dernière modification par sissi (31/05/2016 11h10)

Hors ligne

 

#129 31/05/2016 11h09 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   37 

Pas de commentaire, alors. C’est un pro, il connait son métier. Et je connais pas le cas des franked et unfranked.

Sinon, je ne vais pas aller dans le détail, mais votre fond, il sous-performe l’indice australien assez nettement.

Pour reboucler sur la discussion, prenons par exemple l’ETF Pacific ex-Japan basé en Irlande de Vanguard.
Je calcule un bon 4% de yield, après prélèvement de niveau 1. Et comme c’est en Irlande, vous ne payerez rien au niveau 2 (reste l’impôt luxembourgeois, je connais pas). Il performe à peu près comme son indice de référence. Et les frais sont de 0,22%, alors que votre fond australien est à 0,59%.
Bon, ce sont juste quelques observations, je ne conseille rien du tout évidemment. Mais la conclusion c’est qu’il y a pas mal de choix… et que votre trader ne vous aide pas beaucoup wink

Dernière modification par parentier (31/05/2016 11h09)


A mon grand dam

Hors ligne

 

#130 31/05/2016 11h45 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   281 

Il y a 2 aspects dans un investissement en AUD: la devise et le rendement net.
J’avais acheté ne obligation en AUD de Anglo-american une 5.75% 2018 avec rendement de plus de 12 % a mon PRU - elle va être callee ou toucher le pair sous peu et …au pair il me reste 5.75 moins le RELIBI de 10% (taxe libératoire) disons 5.20%  …
Comme il n’y a aucune obligation avec un coupon aussi haut je cherchais a replacer mes 40k AUD par un etf ou autre avec un rendement supérieur.
Ca a l’air bien difficile!

Mon Ymax est a -10.87 et votre etf a -11.45% sur 1 an mais pas le meme indice de reference donc comment comparer? sauf que le mien distribue le double … car ils utilisent 25% de levier - et se limite a l’Australie.

Pour revenir au sujet .. la fiscalité fait toute la différence bien sur et c’est tres complique de trouver un rendement valable - meme en obligations maintenant - ou alors faut aller sur des tranches de 100k ce qui limite vite la diversification

La priorité pour moi c’est de pouvoir vivre des revenus donc je cherche du 6%+ net en moyenne
Et c’est le vrai débat: etf a 4% sans risque de titre … ou risque action a dividende de 4 a 10%…avec volatilité qui permet d’encaisser des PV non taxables au Lux - mais ou on peut aussi se retrouver avec des MV latentes en cas de grosse baisse des marches…

Anyway merci pour votre feedback!

Dernière modification par sissi (31/05/2016 11h56)

Hors ligne

 

#131 31/05/2016 16h58 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   37 

sissi a écrit :

Mon Ymax est a -10.87 et votre etf a -11.45% sur 1 an mais pas le meme indice de reference donc comment comparer? sauf que le mien distribue le double … car ils utilisent 25% de levier - et se limite a l’Australie.

Certes mais le dollar australien (devise de Ymax) est à -9% par rapport au dollar US (devise de l’ETF Vanguard). Donc si on compare en USD: Le Vanguard Pacific fait -11.45%, le Ymax fait -19%, sauf erreur.

Mais même en faisant cela, ça n’a pas beaucoup de sens, puisque les performances passées ne sont pas les futures, tout ça. Il ne s’agit donc pas de comparer les indices entre eux, on ne sait pas lequel va performer dans le futur proche ou lointain. Et vu que les grosses valeurs australiennes dépendent fortement des matières premières, c’est normal qu’elles se soient cassé la gueule. Elles pourraient bien remonter, qui sait?

Mon idée était simplement de dire: y’en a un qui a le triple de l’autre en frais, quelque part ça doit faire une différence. Et on le voit sur la performance par rapport à l’indice suivi. C’est tout, faut pas chercher plus loin.
Les frais, comme la fiscalité de l’ETF choisi, vont faire une différence de performance.


A mon grand dam

Hors ligne

 

#132 31/05/2016 18h43 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   281 

Oui Parentier sauf que ça dépend de quand on a fait le change en AUD - je l’ai fait en tranches …y compris au bas … donc je fais abstraction des up and down des devises vu que j’ai autant de GBP, NZD et BRL que d’AUD car je les avais investis en obligations de bonne qualité avec bien meilleur rendement que les obligations en Euro - et bonne LTV / levier . Bien sur je ne ferai de change que s’il est gagnant par rapport a mon cout et/ou si je trouve une belle opportunite - plutôt rare ces temps ci hélas !

Pour les frais déplus eleves de Ymax ils sont surement dus a leur stratégie de levier qui donne ce rendement de 8+ %  au lieu de 4%

Votre point de vue et vos infos sur les retenues me font réfléchir ! C’est bon ! Merci.

J’ai la nostalgie du temps ou les coupons d’obligations étaient dans les 10 a 13 % haha!

Hors ligne

 

#133 01/06/2016 07h11 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   37 

Histoire de vérifier un peu ce que je raconte, j’ai été chercher deux ETF très similaires mais pas domiciliés au même endroit:
VOO: Vanguard S&P 500, aux USA
VUSA: la même chose mais en Irlande
Ils sont distributifs, et ont à priori quasiment le même contenu.

J’ai regardé les dividendes des derniers 18 mois, pour chaque distribution j’ai calculé le rendement par rapport à la VL actuelle (tout en USD). Puis j’ai calculé, en pourcentage, la différence entre ces rendements ponctuels. Et finalement j’ai fait la moyenne: elle est d’un peu plus de 14%, à l’avantage de VOO évidemment. A un pouillème près, CQFD.


A mon grand dam

Hors ligne

 

#134 02/06/2016 18h43 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   16 

Un investisseur résidant fiscal français ayant reçu un dividende via un ETF basé en Irlande, IEXXX… a-t-il le montant du prélèvement réalisé par le courtier français pour l’impôt sur valeurs  étrangères ?

Dernière modification par Rydell (02/06/2016 19h01)

Hors ligne

 

#135 03/06/2016 09h29 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   37 

Les messages #120 et #123 contiennent la réponse à votre question. Qu’est-ce qui n’est pas clair?


A mon grand dam

Hors ligne

 

#136 03/06/2016 09h41 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   16 

Bonjour,
Le message 123 indique que selon votre raisonnement, il n`y a pas de prélèvement à la source pour les etf basés en irlande.
Ceci à-t-il été vérifié en pratique?

Hors ligne

 

#137 03/06/2016 09h45 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   37 

Je n’ai aucun ETF irlandais en portefeuille, je n’ai donc pas vérifié en pratique.


A mon grand dam

Hors ligne

 

#138 08/07/2016 16h58 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   173 

Je ne suis pas régulièrement ce sujet mais je vois un produit que je ne connaissais pas (et une recherche sur le site ne donne pas de résultats) : Les ETMF / Exchange Traded Managed Funds.

Je lis par exemple cela :

ETMFs also include many elements of exchange traded funds, including:
    Tax efficiency, since the funds does not draw capital gains
    Net asset value (NAV)–based trading

Un exemple, Eaton Vance Stock Nextshares EVSTC.

Fund Facts
Inception     02/25/2016
Expense Ratio (Gross)3     0.83%
Expense Ratio (Net)3,4     0.65%
Distribution Frequency     Annually

Des retours d’expérience avec ces instruments ?

Hors ligne

 

#139 08/07/2016 18h12 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   281 

Pour les etfs bases en Irlande il me semble q’un membre a bien reçu la distribution d’un i-share d’Irlande ssans retenue a la source mais il est expat en Asie. Par contre il a 30% aux USA et 15% en France - j’en déduis que si lui a 0 retenue. .. c’est bon signe…

C’est vraiment important de le savoir!

J’ai du IUKD, IDVY, IDJV, ISF mais achetes APRES l’ex-div. = APRES le BREXIT

Dernière modification par sissi (08/07/2016 18h15)

Hors ligne

 

#140 08/07/2016 18h16 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   16 

De ce que j’ai compris à la lecture de la convention fiscale, il n’y aurait pas ou plus de prélèvement à la source sur les dividendes distribués en irlande pour les contribuables français

Hors ligne

 

#141 08/07/2016 19h29 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   173 

Toujours dans la thématique ETFs et Funds j’ai trouvé ceci chez mon courtier Interactive Brokers. C’est un réplicateur de Mutual Funds, qui permet de choisir des ETFs plutôt que de payer les frais du fond. Ici par exemple un fonds de Blackrock sur un secteur d’investissement qui m’intéresse : les obligations.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5522_mutual_fund_replicator.png

Lorsque comme ici il ne trouve pas d’ETF corrélé au fond, il propose une combinaison, dans ce cas deux ETF Vanguard.

Dernière modification par sat (08/07/2016 19h30)

Hors ligne

 

#142 08/07/2016 20h18 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   

bonsoir
j’ai du vanguard VEUR en PEA et je reçois exactement le coupon annoncé sur le site vanguard  france

https://www.vanguardfrance.fr/portal/si … tributions

avez vous reçu le dernier coupon mis en paiement normalement le 29 06 16 ?

Hors ligne

 

#143 23/02/2017 11h35 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   28 

Bonjour,

Et un point de plus en faveur des trackers.

Par contre à la lecture du commentaire de l’AMF ils semblerait que les fonds Français seraient vertueux par rapport aux confrères européens ?
Mais c’est peut être uniquement une question de rhétorique car la conclusion de l’AMF ci-dessous me laisse dubitatif.

Les anglo-saxons appellent cela le « naming and shaming ». C’est ce qui vient d’arriver à 80 gestionnaires d’actifs, et non des moindres, puisque parmi eux figurent Amundi, Candriam, Schroders, Fidelity ou JPMorgan. Ils viennent d’être nommés et dénoncés par l’association Better Finance pour avoir commercialisé des fonds qui ont toutes les chances d’être des « closet trackers », c’est à dire des fonds qui laissent penser aux investisseurs qu’ils sont activement gérés alors qu’ils présentent des performances semblables à celles de leur indice de référence, tout en facturant des frais correspondant à une gestion active. 

En 2016, l’Autorité européenne des marchés financiers (Esma)avait publié une étude sur les fonds faussement actifs mais sans publier les noms des produits identifiés. Better Finance a alors décidé de répliquer cette étude « en utilisant la même méthode d’analyse quantitative, afin de rendre publique la liste des fonds sélectionner par l’Esma ». Les résultats sont édifiants. Sur l’échantillon de plus de 2.300 fonds, 165 présentent des caractéristiques les désignant comme étant potentiellement des « closet trackers ». A noter : le mois dernier, l’Autorité des marchés financiers (AMF) avait relativisé les conclusions de l’Esma (elle avait eu connaissance de la fameuse liste). Elle avait ainsi jugé que ces fonds « ne constituaient pas des « closet trackers », notamment parce que les critères quantitatifs utilisés ne permettaient pas à eux seuls de pouvoir affirmer que des fonds étaient bien des « closet trackers » .

Surtout, 57 % des OPCVM étudiés ne fournissent pas les informations nécessaires pour rendre possible le calcul de leur « active share » (part active) ou de leur écart de suivi par rapport à l’indice de référence. La part de fonds faussement actifs est donc potentiellement beaucoup plus élevée que ne l’indique l’étude de Better Finance.

Pour ces fonds potentiellement faussement actifs - parmi lesquels un certain nombre de fonds ISR - , les frais de gestion sont compris entre 0,75 % et 3 % par an, alors que les fonds indiciels (ETF) pratiquent généralement une tarification comprise entre 0,05 % et 0,3 %.

Les suites de l’étude de l’ESMA sur des potentiels « closet trackers »
En 2015, l’ESMA a mené une étude sur les fonds parfois appelés « faussement actifs » (ou « closet trackers ») en Europe. Cette pratique consiste à laisser penser aux investisseurs qu’un fonds est activement géré, alors qu’il présente, en réalité, des performances semblables à celles de son indice de référence, en termes de profil de rendement / risque, tout en prélevant un montant de frais proche de
celui prélevé par des fonds mettant en oeuvre une gestion réellement active. L’ESMA a sélectionné un échantillon d’OPCVM européens investis en actions et les a analysés selon une approche quantitative afin de pouvoir comparer les données des différents marchés et produits européens. L’ESMA a finalement listé un certain nombre de fonds européens susceptibles d’être concernés par cette pratique
et les a communiqués aux régulateurs nationaux afin qu’ils puissent examiner le sujet de plus près. Après analyse des fonds français mis en évidence, l’AMF a considéré qu’ils ne constituaient pas des « closet trackers », notamment parce que les critères quantitatifs utilisés ne permettaient pas à eux seuls de pouvoir affirmer que des fonds étaient bien des « closet trackers ».

liste better finance mentionnée par Carpediem


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#144 24/02/2017 14h56 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   

Il s’agit seulement de lobby car si tout le monde utilise les trackers, plus de frais pour les gérants…


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne

 

#145 02/03/2017 09h02 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   

Petite intervention de Mr BUFFET:

Buffet a écrit :

À 86 ans, le plus célèbre investisseur américain ne garde pas sa langue dans sa poche. Le Président de la société d’investissement Berkshire Hathaway Inc, évaluée à 420 milliards de dollars à la Bourse de New York, n’hésite pas à remettre ouvertement en cause les performances des gérants traditionnels.





« S’en tenir à la gestion indicielle aux frais faibles »



« Lorsque des milliers de milliards de dollars sont gérés par des gens de Wall Street qui appliquent des frais élevés, ce sont généralement les gérants qui en récoltent d’immenses profits, non les clients. Les grands comme les petits investisseurs devraient s’en tenir à la gestion indicielle aux frais faibles » déclare ainsi le célèbre investisseur dans sa dernière lettre annuelle.



(« When trillions of dollars are managed by Wall Streeters charging high fees, it will usually be the managers who reap outsized profits, not the clients. Both large and small investors should stick with low-cost index funds »).



Warren Buffett s’était déjà illustré il y a deux ans dans le même registre, en affirmant qu’il avait conseillé à sa femme de placer 90% de son futur héritage sur des ETF répliquant le S&P 500 et 10% en bons du Trésor, au lieu de confier cet argent à des gérants actifs.



Selon Warren Buffett, la gestion active plébiscitée par de nombreux investisseurs institutionnels et particuliers leur aurait fait perdre « plus de 100 milliards de dollars au cours de la dernière décennie » à cause des frais provoquant une sous-performance à long terme de leur investissement par rapport aux performances d’un simple ETF indiciel.



Plus qu’aux sociétés de gestion, Warren Buffett s’en prend surtout aux hedge funds dans sa lettre, affirmant que les performances de ces derniers sont totalement neutralisées par les frais de gestion qu’ils prélèvent et que « la grande majorité des gérants qui essaieront de surperformer échoueront ».





« Nous ne sommes pas dans une bulle »



En-dehors de cette attaque en règle contre la gestion active, le « sage d’Omaha » a également livré en début de semaine ses convictions sur l’orientation des marchés américains.



En termes d’allocation d’actifs au sein de Berkshire Hathaway Inc, Warren Buffett a de nouveau réduit en 2016 la part d’actifs obligataires au profit des actions, et ceci pour la septième année consécutive.



Ce choix n’est pas un simple choix par défaut dans un contexte de taux faibles et de risques de fragilisation des marchés obligataires. La confiance de Warren Buffett dans les actions américaines est bien réelle. « Nous ne sommes pas dans une bulle » sur les marchés actions a-t-il déclaré, selon une citation de CNBC rapportée par CMC Markets.



« Vous feriez une terrible erreur si vous vous mettiez en dehors du jeu en ayant la prétention de croire que vous pourriez trouver un meilleur moment pour acheter » a-t-il ajouté.



Les récents records de Wall Street restent toujours très débattus entre experts pour savoir si les marchés sont allés « trop loin » au cours des derniers mois, ou si la hausse de 15% des marchés américains depuis l’élection de Donald Trump pourrait être pérenne.


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne

 

#146 02/03/2017 10h47 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   59 

Bonjour,
Information qui attise ma curiosité. Pouvez vous donner votre source orginale pour que l’on puisse lire le sage d’Omaha dans le texte ?
Bien à vous,


Dooffy

Hors ligne

 

#147 02/03/2017 11h06 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   21 

Hors ligne

 

#148 02/03/2017 14h39 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   

Mi345 a écrit :

http://www.berkshirehathaway.com/letters/2016ltr.pdf

La citation: « Nous ne sommes pas dans une bulle » sur les marchés actions a-t-il déclaré, selon une citation de CNBC rapportée par CMC Markets.

n’est pas incluse dans la lettre. On peut la trouver ici

Dernière modification par srem (02/03/2017 14h57)

Hors ligne

 

#149 02/03/2017 15h03 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   21 

Buffett a écrit :

Our expectation is that investment gains will continue to be substantial – though totally random as to
timing – and that these will supply significant funds for business purchases.

Buffett a écrit :

Our efforts to materially increase the normalized earnings of Berkshire will be aided – as they have been
throughout our managerial tenure – by America’s economic dynamism. One word sums up our country’s
achievements: miraculous. From a standing start 240 years ago – a span of time less than triple my days on
earth – Americans have combined human ingenuity, a market system, a tide of talented and ambitious
immigrants, and the rule of law to deliver abundance beyond any dreams of our forefathers.

Buffett a écrit :

American business – and consequently a basket of stocks – is virtually certain to be worth far more in
the years ahead. Innovation, productivity gains, entrepreneurial spirit and an abundance of capital will see to that.
Ever-present naysayers may prosper by marketing their gloomy forecasts. But heaven help them if they act on the
nonsense they peddle.

@Srem, Merci de vous être relu.


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#150 03/03/2017 08h24 → Trackers et ETF : avantages et inconvénients (avantage, etf, inconvénient, physique, réplication synthétique, tracker)

Membre
Réputation :   

@Mi345: D’accord! J’ai été interessé surtout à la lecture du mot "bubble" prononcé par Mr. Buffet.

Dernière modification par srem (03/03/2017 08h25)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech