Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

56% - 342
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

3% - 21
Je suis liquide, je suis serein

12% - 76
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

1% - 12
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

2% - 18
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

22% - 133
Nombre de votants : 681

#3401 01/07/2016 20h10 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   29 

azorgues a écrit :

Cette Europe "démocratique" se met à falsifier les urnes à son avantage en Autriche en disqualifiant l’extrême droite. Ça ne choque personnes.

Votre affirmation semble vaguement complotiste,  elle est essentiellement incompréhensible (qu’est ce que l’"Europe" a à voir avec les décisions des Cours autrichiennes ? Vous pensez que les juges de la Cour constitutionnelle prennent des consignes auprès de Juncker ?).

Hors ligne

 

#3402 01/07/2016 20h37 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   157 

azorgues a écrit :

On n’est plus à ça prêt. Cette Europe "démocratique" se met à falsifier les urnes à son avantage en Autriche en disqualifiant l’extrême droite. Ça ne choque personnes.

Ce qui me choque, c’est que je lis dans la presse que l’écologiste avait gagné les élections devant l’extrême droite.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#3403 01/07/2016 21h05 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   -3 

GillesDeNantes a écrit :

(qu’est ce que l’"Europe" a à voir avec les décisions des Cours autrichiennes ? Vous pensez que les juges de la Cour constitutionnelle prennent des consignes auprès de Juncker ?).

Je constate simplement qu’un vote d’une présidentielle a été invalidé après une commission d’enquête. Un peu comme dans certaines "démocratie" d’Afrique gouvernées par des partis uniques depuis des lustres. C’est pareil.
A la différence qu’en Autriche ; il y a une "justice" indépendante ; et c’est important de le souligner comme vous le faites remarquer Gilles.

Boursier.com a écrit :

" La Cour constitutionnelle a relevé de nombreuses irrégularités lors du dépouillement des [… ] bulletins "

Boursier.com a écrit :

" La Cour n’a en revanche pas récolté de preuves de manipulation du scrutin."

C’est noir OU blanc, ce n’est pas noir ET blanc. Le résultat de la présidentielle autrichienne invalidé

Personnellement je m’intéresse à l’économie et je repond donc que les élections autrichiennes n’auront aucune incidence sur les cours boursiers. Vous partagez sans doute cette position.

Commentaire de Zorglub a écrit :

Ce message n’est pas conforme aux faits et introduit une propagande politique sous-jacente.
-    Aujourd’hui 20h36

Magnifique commentaire. Je fais la propagande de Boursier.com . S’ils mentent selon vous : "c’est qu’on ne nous dit po tout." A savoir qui est le plus complotiste d’entre nous… Pour ma part ; c’est vous.

Dernière modification par azorgues (02/07/2016 00h02)

Hors ligne

 

#3404 01/07/2016 21h11 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   197 

Azogues, vous devriez avoir HONTE de propager de telles rumeurs. "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose". C’est abject.

Le Monde a écrit :

Ni fraude ni manipulation du scrutin du 22 mai n’ont été diagnostiquées par les juges de la plus haute juridiction du pays, mais une accumulation de négligences dans le dépouillement des urnes et des votes par correspondance qui entachent la validité du résultat. L’enquête et les auditions de la Cour ont permis de confirmer que plusieurs dizaines de milliers de bulletins provenant du vote par correspondance avaient été dépouillés de façon irrégulière, soit en dehors des heures légales, soit par des personnes non habilitées, une pratique jusque-là largement tolérée.
En savoir plus sur L?élection présidentielle autrichienne invalidée

Si d’aventure vous parlez allemand, pour tout le détail : http://diepresse.com/home/politik/innen … e/index.do

Hors ligne

 

#3405 01/07/2016 21h38 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   60 

stokes a écrit :

En revanche, affirmer que la volatilité va se réduire ne revient pas à estimer que la baisse va cesser

Quand on regarde le CAC en tout cas on voit qu’il ne baisse plus depuis 4 mois.

Mais je suppose que vous voulez dire que suite au Brexit une baisse peut s’amorcer - ou se poursuivre - mais sans volatilité extrême comme au moment du "choc" (?).

Sur le poids des bancaires dans la baisse des indices globaux, que j’évoquais plus haut, voici un document de Natixis :

La défiance des investisseurs vis-à-vis
des actions de la zone euro est-elle
globale ou due à des situations
sectorielles spéciales ?

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=92243

(il semble que la baisse soit générale et non uniquement due aux bancaires ou aux pétrolières)

NATIXIS a écrit :

"Hors pétrolières et financières, le marché des actions de la zone euro s’est
détérioré depuis le début de 2015, certes moins que l’indice global. Mais il y
a une défiance globale vis-à-vis des actions."

Dernière modification par placementapapa31 (01/07/2016 21h39)

Hors ligne

 

#3406 02/07/2016 09h57 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   61 

A force de chuter comme un dingue tous les 6 mois sans grande raison, les investisseurs vont peut être s’endurcir non et arréter de vendre tout pour voir tout reprendre en 1-2 semaines et devoir racheter plus haut? On a eu le "crack" d’aout, le "pétrole à 10$ pour longtemps" en Janvier, le "brexit qui va transformer l’union européenne en grèce", les émergents qui vont couler.
A moins que ces mouvements soient le fait de traders qui y trouvent leur compte. Décidément la bourse…

Pour moi le risque c’est les obligations, les facebook /amazon / tesla, les champions de dividende surévalués, mais bien sur on ne parle jamais des vrais risques, car le consensus est haussier. Soyons prudents.
Sinon un éventuel choc de credit chinois bien sur, mais cela n’est pas dans mes compétences.

Hors ligne

 

#3407 02/07/2016 10h16 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   74 

’les investisseurs’ , oui mais c’est qui ces investisseurs ?

Le probleme est plutot que le marché est fait par des  days traders et robots.
Et qu’il y a plus de suiveurs de tendance, day traders que d’investisseurs.

Dernière modification par francoisolivier (02/07/2016 10h36)

En ligne

 

#3408 02/07/2016 14h40 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Administrateur
Réputation :   1311 

Francoisolivier a écrit :

’les investisseurs’ , oui mais c’est qui ces investisseurs ?

Bien malin qui sait, les éléments factuels sur le sujet sont durs à trouver et les mythes légions.

Pour l’humour et tout à fait dans la lignée de la La bourse qui clignote et qui s’agite.

Vendredi dernier matin quand il y a eu le "krach", les "marchés fuient la bourse à cause des incertitudes liées au Brexit". (source : BFM).

Vendredi après-midi, émission spécial Brexit : "Pourquoi les bourses s’effondrent ?" (les marchés ont peur bla bla bla). Sauf qu’à part le CAC40 qui fait -8%, il n’y a aucun effondrement des bourses, le DJIA fait juste -2% ! Cela n’empêche pas les "experts" de sortir leur tambouille habituelle.

Cette semaine quand les bourses remontent, voire approchent de niveaux records : les "marchés achètent les entreprises du UK qui font leur bénéfices en USD ou qui exportent". (source : BFM).

Parce que vendredi dernier les entreprises en question n’étaient pas déjà exportatrices ou ne faisaient pas déjà leurs bénéfices en USD ?

Tout cela est tellement ridicule. L’actualité économico-financière est vraiment le seul secteur d’activité où on peut raconter en permanence n’importe quoi, mais continuer à passer pour un expert dès lors que l’on porte un beau costume et une belle cravate.

-

En tout cas, cette semaine boursière est un cas d’école de la stricte impossibilité du market timing, d’autant plus devant la prépondérance du rôle des banques centrales sur les valorisations boursières.

En ligne

 

#3409 02/07/2016 15h06 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   195 

francoisolivier a écrit :

’les investisseurs’ , oui mais c’est qui ces investisseurs ?

En plus des éléments très juste que IH a déjà mentionné au dessus, j’invite quiconque se posant ce genre de question à s’intéresser un peu à Renaissance Technologies, un (très gros) hedge fund US. Ca vous donnera quelques perspectives sur la supposée efficience des marchés et les explications à la BFM sur les "investisseurs".

Page Wikipédia sur Renaissance Technologies (Anglais)
Jim Simons a rare interview with the mathematician who cracked Wall Street

Wikipédia a écrit :

The firm is an early pioneer of quantitative trading, where researchers tap decades of diverse data in its vast petabyte-scale data warehouse to assess statistical probabilities for the direction of securities prices in any given market [..] Renaissance employs specialists with non-financial backgrounds, including mathematicians, physicists, signal processing experts and statisticians.

En ligne

 

#3410 02/07/2016 15h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   60 

InvestisseurHeureux a écrit :

devant la prépondérance du rôle des banques centrales sur les valorisations boursières.

Je ne sais pas si le "fondamental" a encore un impact sur les indices actions, mais en tout cas la baisse de la croissance potentielle de la zone euro entre avant et après la crise de 2008 est spectaculaire : en gros de 2% à 1% brutalement.

graphique 5 dans  http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=92238

Hors ligne

 

#3411 02/07/2016 17h15 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   26 

InvestisseurHeureux a écrit :

Tout cela est tellement ridicule. L’actualité économico-financière est vraiment le seul secteur d’activité où on peut raconter en permanence n’importe quoi, mais continuer à passer pour un expert dès lors que l’on porte un beau costume et une belle cravate.

Peu importe le secteur, l’important c’est que ça fasse de l’audience, quoi que l’on raconte.
C’est aussi valable pour les politiques (cf cet article édifiant l’An 2000 - Le Brexit, ou l’impuissance du fact-checking - Libération.fr)

Dans un domaine plus léger, les commentateurs sportifs. Je suis tombé par hasard sur une émission ce matin où 4 experts en football se demandaient très sérieusement si l’équipe de France avait intérêt à marquer dès le début du match vu que la Pologne et la Belgique ont été éliminées de l’Euro après avoir marqué d’entrée de jeu. Et blablabla, et blablabla… (je n’ai pas la réponse à cette angoissante question, j’ai éteint la télé)

Hors ligne

 

#3412 02/07/2016 18h26 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   80 

placementapapa31 a écrit :

stokes a écrit :

En revanche, affirmer que la volatilité va se réduire ne revient pas à estimer que la baisse va cesser

Quand on regarde le CAC en tout cas on voit qu’il ne baisse plus depuis 4 mois.

Mais je suppose que vous voulez dire que suite au Brexit une baisse peut s’amorcer - ou se poursuivre - mais sans volatilité extrême comme au moment du "choc" (?).

Sur le poids des bancaires dans la baisse des indices globaux, que j’évoquais plus haut, voici un document de Natixis :

La défiance des investisseurs vis-à-vis
des actions de la zone euro est-elle
globale ou due à des situations
sectorielles spéciales ?

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=92243

(il semble que la baisse soit générale et non uniquement due aux bancaires ou aux pétrolières)

NATIXIS a écrit :

"Hors pétrolières et financières, le marché des actions de la zone euro s’est
détérioré depuis le début de 2015, certes moins que l’indice global. Mais il y
a une défiance globale vis-à-vis des actions."

Oui, en effet, la mise en musique du brexit peut provoquer de nouvelles petites secousses mais d’une amplitude sans rapport avec celle du 24 juin. A mon sens, les principaux risques sur les marchés d’actions ne portent pas là-dessus mais sur :

- la remontée des taux américains ; pour l’instant, il semble que l’on pourrait s’orienter vers un unique relèvement à l’automne si l’on en croit les exégètes de Janet Yellen ;

- une nouvelle dégradation de la situation économique de la Chine entraînant une forte dévaluation du Yuan et des désordres monétaires.

Cette étude de Natixis enfonce des portes ouvertes en "démontrant" que les pétrolières et les bancaires ont baissé davantage que le reste des valeurs qui s’inscrit aussi en repli depuis 2015…la belle affaire ! Quand on lit cela, on se demande toujours pourquoi P Artus a une telle côte dans le microcosme des économistes….

Ce qui est intéressant n’est pas de savoir ce qui a baissé le plus depuis 2015, mais si oui ou non les marchés boursiers vont reprendre le chemin de la hausse au cours de ce semestre. Je ne sais pas lire dans la boule de cristal, mais je suis a priori plutôt optimiste quand je constate avec quelle résilience ils ont passé le cap du brexit. Les fondamentaux économiques sont en effet très médiocres, mais le robinet de liquidités continue de couler à gros bouillons tel le mérinos qui urine ; dans un contexte de taux d’intérêt négatifs je ne vois pas bien où ces liquidités pourraient s’orienter en dehors des marchés d’actions. Voilà pourquoi je suis modérément optimiste pour ce semestre.

Entre le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté (ce n’est pas de moi mais de Gramsci), j’ai tendance à penser que la seconde va l’emporter dans les prochains mois.

InvestisseurHeureux a écrit :

Vendredi dernier matin quand il y a eu le "krach", les "marchés fuient la bourse à cause des incertitudes liées au Brexit". (source : BFM).

Vendredi après-midi, émission spécial Brexit : "Pourquoi les bourses s’effondrent ?" (les marchés ont peur bla bla bla). Sauf qu’à part le CAC40 qui fait -8%, il n’y a aucun effondrement des bourses, le DJIA fait juste -2% ! Cela n’empêche pas les "experts" de sortir leur tambouille habituelle.

Cette semaine quand les bourses remontent, voire approchent de niveaux records : les "marchés achètent les entreprises du UK qui font leur bénéfices en USD ou qui exportent". (source : BFM).

Pour ne pas subir pareilles sornettes et inepties, le mieux est peut-être de ne pas écouter BFM…..quand j’entends par hasard Nicolas Doze et Emmanuel Lechyfre déverser leur logorrhée, cela me fait penser à radio Paris et au célèbre slogan :

"radio-paris ment
radio-paris ment
radio-paris est allemand !"

Dernière modification par stokes (02/07/2016 18h37)

Hors ligne

 

#3413 02/07/2016 19h08 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   103 

stokes a écrit :

quand j’entends par hasard Nicolas Doze et Emmanuel Lechyfre déverser leur logorrhée, cela me fait penser à radio Paris

Vous êtes certain de ne pas confondre Nicolas Doze avec Philippe Béchade ?

Hors ligne

 

#3414 02/07/2016 19h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   15 

Traitement outrancier de l’information boursière :

Pourquoi ce ressentiment envers les médias qui font du sensationnel ?
On vit dans un monde capitaliste, n’est-il pas normal qu’ils agissent ainsi ? Quand BFM business fait grossir ses revenus (audience) à peu de frais, n’est-ce pas une façon rationnelle d’obtenir un bon ROI ?

Si j’étais actionnaire de NextRadioTV, ne devrais-je pas en être ravi ?

Pardon pour la dérive par rapport au sujet mais on est tous là à investir dans des sociétés, et à espérer que les ROI soient maximums, donc un peu de réalisme.

Hors ligne

 

#3415 03/07/2016 10h15 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   197 

Je crois que ce que vous décrivez là n’est pas un capitalisme durable mais tient plutôt de la politique de la terre brulée. Si ça peut produire un ROCE sympathique pendant quelques temps, ça se finit toujours mal.

Une entreprise ne peut pas avoir pour seul et unique but de faire du profit au mépris de toute autre considération. Il est dans l’intérêt de tous, actionnaires, clients et société, qu’elle prenne en compte l’impact de son activité.

Expliquons-nous : si vous êtes actionnaire d’un fabriquant de cigarettes comme Altria, il est de votre intérêt que l’entreprise maximise ses profits. Accepterez-vous cependant qu’Altria fasse de la publicité pour des cigarettes en chocolat dès la maternelle avec distribution d’échantillons, distribue ensuite des échantillons de cigarettes mentholées ou aux goûts de bonbons dès l’école primaire puis installe un distributeur de cigarettes juste à côté de la cantine au collège quand les enfants ont été conditionnés à toujours avoir une cigarette à la main ? Dans une société un peu civilisée, ce comportement corporate là est illégal et c’est de l’intérêt de tous : entreprise (qui risque sur le long terme de se faire des ennemis qui par des procès en série la ruineraient définitivement, ou la détruiraient par une action législative concertée), actionnaires (qui profitent bien mieux de la politique actuelle, à base de rachats d’actions dans un marché qui se réduit) et la société, qui paie toujours une lourde partie des externalités négatives liées au produit d’Altria, mais qui se doit de trouver un juste milieu entre ce coût et la liberté individuelle des individus adultes de choisir de fumer.

L’exemple des médias est par ailleurs intéressant : c’est une profession qui porte une lourde responsabilité, celle d’informer les citoyens, notamment selon la charte de Munich de 1971 (Charte de Munich ? Wikipédia). Cette charte établit dix devoirs et cinq droits, que je vous invite à consulter à ce lien. Je pense que la majorité des tabloids anglais ou de la presse partisane, par exemple, ne respectent pas du tout ces dix devoirs.

On est dans un processus profondément pervers : une presse à sensation tire la qualité de l’information facilement disponible vers le bas (quand elle ne fait pas de la désinformation pure et simple), elle participe donc à ce que de plus en plus de citoyens aient une compréhension viciée de l’actualité et du monde qui les entoure. Si la majorité des gens est mal informée, la qualité de vie dans un pays finira par s’en ressentir lourdement pour tous, notamment de par les implications politiques qui en découlent : de nombreux partis font désormais campagne sur des mensonges, des faits déformés, et jouent sur l’émotion plutôt que sur la raison des gens pour gagner un vote. Qui peut penser que ce processus là sera bénéfique, à part pour les extrêmes, qui ne font jamais bon ménage avec les faits et ne sont jamais les amis d’un capitalisme pérenne ?

En tant qu’actionnaire de NextRadioTV, pour reprendre votre exemple, je serais atterré : les bons investisseurs n’ont pas besoin d’eux (c’est du bruit, c’est tout!) et les gens qui veulent apprendre à investir en bourse feraient bien mieux de lire les lettres annuelles de Warren Buffett : il y a plus de substance dans une seule de celles-ci que dans un siècle d’émissions de BFM. Et pour s’informer, mieux vaut passer par l’écrit (presse, internet) : c’est un média qui fait appel à un temps plus long et laisse davantage de place à la raison.
Après, j’en conviens, il est tout à fait possible que BFM puisse produire de bons ROCE pendant un temps avec leur ligné éditoriale qui consiste à produire du bruit. Je veux croire néanmoins qu’ils suivront le chemin des chaines généralistes, assez largement sur le déclin et remplacées par du contenu à la demande. Il y aura toujours des consommateurs de fast-food (ou de fast-information) mais je préfère investir dans des secteurs aux dynamiques plus positives, ce notamment en termes d’externalités.

Dernière modification par Kapitall (03/07/2016 10h19)

Hors ligne

 

#3416 03/07/2016 14h26 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   15 

Vendre un produit mortel (cigarette) et du vent (information boursière inutile) sont deux choses différentes. Quant à l’impact de « mauvais » médias sur une société, il est sans doute impossible à quantifier (on peut faire l’analogie avec les produits phytosanitaires, en plus compliqué).

Je suppose que l’actionnaire rationnel de NextRadioTV sera surtout ravi de voir son entreprise adapter sa stratégie si elle n’est plus assez rentable.

Edit: j’ai oublié de dire que je suis globalement d’accord avec Kapitall, à propos de la déontologie/morale. Mais nos actions grimpent parce que les gens consomment ce qui ne leur est pas nécessaire. C’est la morale du libéralisme qui veut que chacun est responsable de ses actes. On y adhère ou pas. Si on y adhère, comme je le suppose ici, pourquoi un tel ressentiment ?

Dernière modification par nor (03/07/2016 14h52)

Hors ligne

 

#3417 03/07/2016 19h56 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   17 

Votre grand développement pour nous dire que vous adhérez à un capitalisme responsable et une information triée sur le volet.
Aucune polémique sur le sujet, ni besoin de précision, vous êtes quelqu’un de bien !

Par contre, je serai ravi que vous développiez ceci :

Kapitall a écrit :

je préfère investir dans des secteurs aux dynamiques plus positives, ce notamment en termes d’externalités.

Merci de votre aide.

Hors ligne

 

#3418 03/07/2016 22h08 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   197 

@Nor, il ne fait aucun doute que la plupart ici, dont moi comme de bien entendu, adhèrent au libéralisme.

Ceci étant dit, le libéralisme n’est pas monochrome, il est pluriel. C’est trop court de dire qu’il s’agit seulement de responsabilité individuelle, ou plus largement de la responsabilité de chaque agent économique. Ayn Rand, avec son capitalisme du laissez-faire, ne produira pas la même société que le libéral Jean Tirole, qui travaille sur la régulation et démontre de manière indiscutable que le marché doit parfois être encadré pour être objectivement plus efficace. Il est très dangereux de partir de concepts absolus, comme la main invisible d’Adam Smith, pour en construire des idéologies qui ne souffrent pas de nuance. Parce que la réalité n’est jamais figée et qu’un pays peut parfois avoir besoin de beaucoup moins de régulation ou au contraire de plus de régulation pour assurer que l’économie de marché puisse fonctionner aussi bien que possible en son sein.

Le ressentiment dont vous parlez vient, je crois, de l’avis qu’ont plusieurs intervenants ici que certaines entreprises produisent des biens ou des services qui ont trop d’externalités négatives. Evidemment, vous avez parfaitement raison, comparer NextRadioTV et Altria est excessif, je ne le faisais que pour illustrer mon propos. Ceci étant dit, je suis absolument convaincu que ce que produit NextRadioTV ou, en bien pire, la « gutter press » anglaise, est à long-terme parfaitement destructeur pour le tissu social et, pour ce qui nous intéresse, in fine pour l’économie : c’est un poison pour l’esprit là où les produits d’Altria sont un poison pour le corps.

Si l’occident en général veut conserver son pouvoir d’achat dans la globalisation, l’économie va devoir évoluer vers des métiers de plus en plus pointus et à forte valeur ajoutée et surtout continuer à être innovante et créative. Pour cela, on a besoin d’un capital humain en progression qualitativement parlant, et pas en regression. Nous ne prenons pas ce chemin là. Vous ne pouvez pas nourrir les gens avec la "télé réalité" et espérer les élever mentalement ou en termes de capacités cognitives. C’est comme partout : vous récoltez ce que vous semez.

Evidemment, je ne peux pas étayer mon analyse par des faits, ce qui la relègue au rang de simple opinion.

@Facelvaga :

Vos propos cachent si mal votre ironie !

Ce n’est pas la même chose d’investir dans Pearson que dans NextRadioTV ou avec Rupert Murdoch en actionnaire majoritaire. Vous pouvez acheter Altria ou Johnson & Johnson. Vous pouvez investir dans Northland Power ou dans Canadian Oil Sands. Le pattern est-il assez clair pour vous ?

Hors ligne

 

#3419 03/07/2016 23h59 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   80 

KAPITALL a écrit :

Si l’occident en général veut conserver son pouvoir d’achat dans la globalisation, l’économie va devoir évoluer vers des métiers de plus en plus pointus et à forte valeur ajoutée et surtout continuer à être innovante et créative. Pour cela, on a besoin d’un capital humain en progression qualitativement parlant, et pas en regression. Nous ne prenons pas ce chemin là.

Le problème est que dans toute société, les capacités cognitives de la population se répartissent suivant la très connue courbe en cloche (Distribution Gaussienne). On peut décaler celle-ci par l’éducation un peu vers la droite, éventuellement diminuer l’écart type, mais la courbe restera de la même forme et 50% de la population aura une capacité cognitive inférieure à la moyenne.

Dans le passé, les métiers manuels leur permettaient de s’en sortir, et la croissance profitait à tout le monde même si de façon non égale. La globalisation et l’automatisation ont tout changé. En disant que l’occident doit se concentrer vers des métiers plus pointus et à forte  valeur ajoutée, vous excluez de fait les 30 ou 40%  inférieurs sur cette courbe. La conséquence suivante est le déclassement de ceux qui étaient juste au dessus.
Et c’est cette situation qui explique le ressentiment qui conduit à des Le Pen, Trump ou Brexit. La presse Tabloïd ou les stations Télé ne font qu’exploiter la situation, elles ne l’ont pas créée.

Le libéralisme économique (laissez-faire) et le capitalisme financier moderne n’apportent aucune solution à  ça et en reportant de plus en plus d’externalités sur les plus fragiles (gig économie, dérégulation …) exacerbent même le problème.

La vieille sociale-démocratie (centre droit ou centre gauche peut importe) à l’Européenne essayait d’apporter un équilibre qui laissait moins de monde sur le bord de la route, mais elle a largement échouée hors des pays nordiques qui ont bien profité de leur ressources naturelles.

Je ne sais pas où est la solution mais il est clair que ce n’est guère tenable plus longtemps, il y a maintenant 2 générations en Europe dont une bonne partie vit moins bien que leur parents.

Hors ligne

 

#3420 05/07/2016 07h38 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   15 

Kapitall, je partage votre envie d’un monde où la morale et la sagesse régneraient.
Ce que je veux dire ici, c’est que des phénomènes d’excitation de type "bourse qui clignote" sont une conséquence de notre modèle, et qu’il est inutile de s’en plaindre. C’est comme s’enerver un symptôme sans agir sur sa cause.

Pour l’éviter il faudrait imposer une morale stricte aux agents économiques, ce qui ne paraît pas souhaitable. Et il serait probablement impossible de convaincre que fournir les cours de bourse en direct, et des commentaires "économiques ", va à l’encontre de la charte de Munich dont vous parliez.

Bonne journée

Dernière modification par nor (05/07/2016 19h45)

Hors ligne

 

#3421 05/07/2016 09h17 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

Brexit : les investisseurs se détournent des actions

Les Echos a écrit :

Ils ont vendu pour 20 milliards de dollars net d’actions en une semaine. La part des actions dans les portefeuilles est au plus bas depuis cinq ans.
Sans surprise, les dégagements ont massivement touché les fonds actions européennes : 5,3 milliards en une semaine, du jamais-vu depuis octobre 2014…
Plus surprenant, les sorties ont fortement touché les fonds investis en actions américaines : plus de 11,6 milliards de dollars de retrait en une semaine. Au contraire, les investisseurs se sont rués sur les actifs monétaires à hauteur de 14,9 milliards. Le signe d’une montée de l’aversion au risque des deux côtés de l’Atlantique. C’est ce que montre l’enquête annuelle ­réalisée par Reuters auprès de 44 gérants entre les 15 et 29 juin. Sur cette période, ceux-ci ont réduit l’encours en actions à un niveau jamais vu depuis cinq ans.

En savoir plus sur Brexit?: les investisseurs se détournent des actions, Marchés Financiers

Hors ligne

 

#3422 05/07/2016 14h15 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Administrateur
Réputation :   1311 

Nik66,

En général j’essaie d’être impartial, mais je ne suis pas parfait et j’ai un biais : je me réjouis quand les bears/pessimistes/et autres prophètes de malheur se font massacrer en bourse.

Là franchement votre citation… On a l’impression que vous cherchez la news pour alimenter votre pessimisme habituel.

La vérité est que pour l’heure, le séisme sur les marchés financiers suite au referendum du brexit n’a pas eu lieu : à part certaines valeurs (bancaires, etc.), les bourses crèvent le plafond tandis que les taux longs se sont écroulés un peu plus.

En ligne

 

#3423 05/07/2016 18h09 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   189 

Gaspode a écrit :

Le problème est que dans toute société, les capacités cognitives de la population se répartissent suivant la très connue courbe en cloche (Distribution Gaussienne). On peut décaler celle-ci par l’éducation un peu vers la droite, éventuellement diminuer l’écart type,

Je ne suis pas d’accord : 1. la "capacité cognitive" générale augmente au cours du temps 2. l’éducation est une composante essentielle de nos capacités : prenez les personnes au 18ème siècle qui avaient des capacités cognitives égales aux votres, la majorité ne savait pas écrire ; maintenant, y’a plein de gens avec des "capacités cognitives" inférieures aux votres qui savent écrire. Ca change tout..

Gaspode a écrit :

mais la courbe restera de la même forme et 50% de la population aura une capacité cognitive inférieure à la moyenne.

Tautologie !
(propriété de la gaussienne).

Gaspode a écrit :

Dans le passé, les métiers manuels leur permettaient de s’en sortir, et la croissance profitait à tout le monde même si de façon non égale. La globalisation et l’automatisation ont tout changé. En disant que l’occident doit se concentrer vers des métiers plus pointus et à forte  valeur ajoutée, vous excluez de fait les 30 ou 40%  inférieurs sur cette courbe.

Dans le passé ils ne savaient pas lire, maintenant la plupart de gens savent surfer sur internet…

Gaspode a écrit :

La vieille sociale-démocratie (centre droit ou centre gauche peut importe) à l’Européenne essayait d’apporter un équilibre qui laissait moins de monde sur le bord de la route, mais elle a largement échouée hors des pays nordiques qui ont bien profité de leur ressources naturelles.

Ha bon !? Il faudrait définir ce que veut dire "échouer" en ce domaine…

Gaspode a écrit :

il y a maintenant 2 générations en Europe dont une bonne partie vit moins bien que leur parents.

Ha bon ? Il faudrait nous donner les critères de ce que c’est que "mieux vivre".

Dernière modification par JeromeLeivrek (05/07/2016 18h10)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#3424 05/07/2016 19h22 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   32 

Pour apporter un peu d’eau au moulin.

Avec des taux négatifs qui se répandent un peu partout en Europe sur des maturités de plus en plus longues (cf. le graphique allemand ci-dessous à titre illustratif), des cours de l’or qui sont sur des plus hauts de 2 ans et de grosses sorties (en net) des acteurs de marché :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/10933_morningstar_-_flux_sortants_netsjpg_large.jpg

Sans avoir de boule de crystal, le point haut du marché ne semble pas être très loin. Quoi qu’il en soit, la volatilité, pour un particulier, peut joue en sa faveur. Il n’a pas les impératifs institutionnels du zinzin qui doit vendre pour répondre à des appels de marge, des clients qui veulent récupérer leur argent au pire moment, …

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/10933_taux_negatif_sur_les_obligation_etat_allemand_-_juillet_2016jpg_large.jpg


les Daubasses : 1er site français d'investisseurs dans la valeur / Parrainage DeGiro

Hors ligne

 

#3425 05/07/2016 21h14 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

@IH

Ma foi, il me semblait bien que, vu le titre de cette file, les infos de ce type avaient bien leur place ici, non ?  L’info me parait être intéressante. Et puis, on ne peut tout de même pas passer son temps à se dire que tout va bien et que les marchés ne peuvent faire que monter éternellement. N’oubliez pas que je suis le contrariant de service. smile
Les marchés crèvent le plafond ? Aux US, certes, mais ailleurs, il y a bien des marchés où il y a déjà pas mal de casse, et pas seulement sur les financières. Et même sur les US, voilà trop longtemps que le S&P échoue sur ses plus hauts. Allez, je suis prêt à prendre un pari avec vous : le prochain mouvement d’ampleur sur le S&P ne sera pas haussier mais baissier. Une bonne bouteille ?
Le Brexit et la crise européenne ont-ils produit tous leurs effets ? On en est loin à mon avis, c’est un processus qui va s’étaler sur plusieurs mois. Nous dansons vraiment sur un volcan.
Les taux longs s’effondrent et passent en territoire négatifs, certes : est-ce vraiment une bonne nouvelle ?
En tout cas, la période est bien confuse, je vous l’accorde… ! Permettez moi de gardez mon scepticisme… et de rester couvert ! Surtout que les mauvaises nouvelles ne manquent pas.
Allez, encore une petite, juste pour la route. wink
Oui, je sais, je suis taquin…

Le Figaro a écrit :

Brexit: sueurs froides sur l’immobilier de bureau britannique
Face à l’afflux massif de demandes de retraits d’argent, trois fonds investis dans des bureaux et des commerces britanniques ont dû être ponctuellement fermés depuis lundi. Les investisseurs redoutent que le Brexit fasse chuter les prix de la pierre.

Brexit: sueurs froides sur l?immobilier de bureau britannique

Dernière modification par nik66 (05/07/2016 21h38)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech