Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

56% - 339
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

3% - 21
Je suis liquide, je suis serein

12% - 76
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

2% - 12
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

3% - 18
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

22% - 132
Nombre de votants : 676

#3351 26/06/2016 11h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   

Je n’avancerai pas le nombre exacts des "déçus" car comme vous l’avez bien dit il est sans doute peu représentatif mais il reflète cependant l’ineptie de la campagne "leave" basée sur la xénophobie et la manipulation du peuple (encore une fois malheureusement), les propos de Nigel Farage sur le "refinancement" du NHS en sont un bon exemple.
Pour ce qui est de parler du peuple souverain, je n’apprécie vraiment pas ce genre d’expression, car au final, si on prend les chiffres officiels :

17 410 742 de voix pour sortir de l’UE, soit 51,9%

16 141 241 pour rester dans l’UE, 48,1%

Participation : 72,2%

Nous avons en toute et pour tout un peu moins de 37,5% des Britanniques (dont sans doute beaucoup de "vieux") qui ont choisi un avenir qui déplait à un peu plus de 34,7% des Britanniques (dont sans doute beaucoup de "jeunes"), et au total 27,8% de la population en âge (auxquels il faudrait ajouter tous les mineurs qui subiront toutes les conséquences, bonnes ou mauvaises) qui eux n’ont rien choisi. La démocratie est une belle chose et j’y suis très attachée, mais il ne faut pas confondre suffrages exprimés et peuple souverain.

Suis-je réellement un "déçu" du Brexit, je ne suis pas sûr, mon portefeuille bien que très jeune à fait -3,6% sur vendredi. Mais en même temps, je fais partie des gens qui trouvent que le RU est dans une situation d’enfant gâté et capricieux, donc du haut de mes petites (et sans dout très incomplètes) notions de géopolitique et d’économie je suis presque content qu’ils s’en aillent, mais en même temps le risque qu’ils font planer sur l’UE me fait craindre pour l’avenir…

Ce que j’espère, c’est voir un peu de conseils en matières d’investissement selon les scenarii qui sont désormais possibles : vrai Brexit, revote avec la même issue ou au final demi-tour complet, réalisation des velléités de sortie d’autres pays membres ?

Hors ligne

 

#3352 26/06/2016 12h13 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   80 

J’avoue qu’à la lecture de tels propos, j’ai vraiment du mal avec la notion de démocratie ou du moins votre notion adaptative et à la carte de la démocratie si tant est que l’on puisse finalement appeler cela de la démocratie.
Je pense que l’on s’éloigne du sujet si l’on poursuit dans cette voie et me garderai de tout autre commentaire désobligeant.

En ligne

 

#3353 26/06/2016 12h20 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   97 

Xiaoh123 a écrit :

"The best argument against democracy is a five-minute discussion with the average voter" W. Churchill

"Amusant" si on peut dire, la 2éme question la plus posée sur Google par les britanniques APRES le Brexit  est : "qu’est ce que l’UE" ?

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2937_brexit.jpg

Mais que ce soit un vote réfléchi ou pas, c’est fait. Faire un référendum sur des questions complexes amène au final souvent les gens à se prononcer non pas sur la question, mais sur leur sentiment général vis-à-vis de leur situation, de leur classe politique, etc… C’est l’éternel débat entre démocratie directe et démocratie représentative…
Je ne tranche pas, ce n’est pas le lieu ici.

Maintenant que le Brexit a eu lieu, pour les investisseurs que nous sommes, je vois 3 points:

1- "Keep calm and carry on" : pas besoin de paniquer, on sait que la volatilité va être forte dans les prochains jours/semaines/mois. C’est le moment idéal pour se tester: Avoir une stratégie et s’y tenir, être discipliné.

2- Apprécier la diversification en devise. Comme préconisé par IH, si vous êtes diversifié (€, £,$, CAN$ par exemple), les impacts sur votre portefeuille (et surtout pour ce qui me concerne sur le montant annuel de mes dividendes!) sont bien plus lissés et supportables. Voire négligeable pour les dividendes: la hausse du $ compensant la baisse de la £.

3- profiter des opportunités. Je ne sais pas si on aura un "vrai" krach, mais les sévères corrections déjà effectuées sont sources d’opportunités. Certaines valeurs ont déjà perdu ou vont perdre de leur valeur en Bourse, constituant d’excellents point d’entrée ou de renforcement…

A contrario, certaines valeurs elles méritent d’être examinées pour voir si elles doivent rester en portefeuille, surtout à mon sens les valeurs "britannico-britanniques" : utilities, foncières,… J’ai personnellement fait le choix de me séparer de Centrica, pour ré-investir dans d’autres valeurs UK plus internationalisées (HSBC) et non-UK (Sanofi entre autres).


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#3354 26/06/2016 12h24 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   12 

Nous avons en toute et pour tout un peu moins de 37,5% des Britanniques (dont sans doute beaucoup de "vieux") qui ont choisi un avenir qui déplait à un peu plus de 34,7% des Britanniques (dont sans doute beaucoup de "jeunes"), et au total 27,8% de la population en âge (auxquels il faudrait ajouter tous les mineurs qui subiront toutes les conséquences, bonnes ou mauvaises) qui eux n’ont rien choisi. La démocratie est une belle chose et j’y suis très attachée, mais il ne faut pas confondre suffrages exprimés et peuple souverain.

Dans le cas d’un vote remain majoritaire avec les mêmes proportions de vote, votre phrase aurait été tout aussi correcte. On ne sait pas ce qu’il se passera dans le futur avec le RU hors de l’Europe, tout comme on ne sait pas ce qu’il serait advenu si l’envie de rester avait été votée. Pourquoi donc s’encombrer la tête d’une possibilité qui n’est plus ?

Hors ligne

 

#3355 26/06/2016 12h31 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   17 

Personne ne connaît les conséquences du Brexit, mais une chose est à peu près sûre: il n’y aura pas de nouveau vote. Aucun dirigeant britannique ne prendrait le risque de déjuger le vote, et il n’y avait déjà pas de consensus dans le gouvernement Cameron.

D’un point de vue économique, les échanges commerciaux avec l’UE ne vont pas être remis en cause du jour au lendemain.
Le vrai problème sera plutôt l’impact devise sur la compétitivité des achats de ses champions nationaux, et sur le pouvoir d’achat des touristes anglais.

Est-ce que l’UE voudra punir la GB avec un divorce difficile? Je ne pense pas. L’UE a toujours eu la culture du consensus mou, et cette situation ne devrait pas déroger à la règle. La GB de part sa puissance économique a déjà montré une balance des pouvoir en sa faveur, et l’UE continuera à lorgner sur une contribution budgétaire britannique.

De la même manière, est-ce que les dirigeants européens profiteront de ce choc politique pour remettre à plat l’organisation de l’UE, avec moins de dumping social, une meilleure harmonisation fiscale? Il ne faut pas rêver. L’EU à 27 reste ingouvernable.

Hors ligne

 

#3356 26/06/2016 12h49 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   

Je suis tout à fait d’accord avec votre remarque sur l’ambivalence d’un vote qui se joue à 50% ou presque, et c’est d’ailleurs le fond de ma critique. Ceux qui font la comparaison avec les présidentielles chez nous n’ont pas tort, une si faible différence signifie que la décision finale n’est pas celle de tout le peuple mais juste d’un peu plus de la moitié d’une partie du peuple, et on voit ce que ça donne quand on regarde l’efficacité de reforme des 2-3 derniers mandats présidentiels.
Même si la participation est bien supérieure à ce qu’on peut voir chez nous, on voit bien qu’au final peu de gens ont fait basculé le destin de tout un pays (ce qui est là aussi vrai dans les deux sens) sans doute à très long terme.

Dans tous les cas, nous verrons bien si le gouvernement britannique considère que ce vote acte une vraie décision démocratique ou pas d’ici mardi.

En attendant je vais surveiller mon exposition £ et essayer de chasser les bonnes affaires, après tout c’est les soldes ?

Hors ligne

 

#3357 26/06/2016 13h11 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   223 

Pour revenir sur les investissements puisque comme le disent très bien certains, ce qui est fait est fait. Et même si je trouve la décision regrettable, on ne va certainement pas re-voter.
Je me demande même s’il y a un article miroir de l’article 50 qui permette à l’UE de sortir le Royaume-Uni plus rapidement qu’ils semblent le vouloir.

L’incertitude est en effet la pire des choses, il faut aller vite (même si ça prendra 2 ans) pour appliquer cette décision et séparer le UK des institutions européennes.

L’Europe entre donc dans une phase de transition et d’incertitudes et je ne vois pas les investisseurs se précipiter sur ses actifs. J’espère qu’il n’y aura pas de krach larvé, car il entraînerait forcément l’économie mondiale mais que les marchés européens vont stagner en attendant plus de visibilité.

Ce qui signifie que les autres marchés seront moteurs: les US bien sûr mais aussi les émergents peut-être qui ont beaucoup soufferts et qui reprennent des couleurs avec la remontée des matières premières en général et du pétrole en particulier.

Je vais donc personnellement rester sur les US et ajouter des émergents (en particulier Asie) à mon portefeuille.

Je pense aussi que le facteur low volatility qui est déjà cher va rester intéressant car il reste perçu comme un refuge dans ce monde de volatilité.

Je pense que la banque centrale américaine ne pourra pas augmenter ses taux comme elle le souhaite cette année car les marchés seront très volatiles, car le dollar déjà fort (valeur refuge) serait encore plus fort et car les banques centrales européennes et anglaises (peut-être même japonaise) vont être obligées d’être encore plus interventionnistes et colombes ce qui aura aussi l’effet de surenchérir le dollar.

Donc une sous exposition franche de l’Europe en attendant plus de visibilité et un portefeuille US avec une part importante sur les émergents. Ce sera pour l’instant ma position.

En cas de krach ou de krach larvé, je me replierai tant bien que mal sur les US.

N.B: l’Inde qui est un émergent prometteur et proche de l’UK (ancien commonwealth), ainsi que l’Australie (commonwealth) sont certainement 2 cartes à jouer.

Dernière modification par Jef56 (26/06/2016 13h18)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3358 26/06/2016 13h43 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   183 

Xiaoh123 a écrit :

[..] un point ne me semble pas du tout évoqué.
Depuis samedi plus d’un million de gens au RU ont signé une pétition pour faire remettre en cause le résultat du vote.

Xiaoh, nous avons un petit soucis qui est qu’avec le Brexit, cette file s’est transformée dernièrement en discussion sur le Royaume-Uni, et cette discussion s’est retrouvée séparée entre la "bonne" file et ici. J’avais parlé de cette info hier dans la file sur le RU: Le potentiel coup du vote "à l’Irlandaise"

Par rapport à vos commentaires suivants sur ce sujet, je viens de réaliser à l’instant qu’il y a en fait une GROSSE ASTUCE à laquelle je n’avais pas pensé et qui n’est pas forcément apparente au premier abord ! Par contre, je vais vous répondre sur la file sur le RU pour essayer de remettre doucement les choses dans l’ordre. Je vous invite là-bas.

Dernière modification par Mevo (26/06/2016 13h48)

Hors ligne

 

#3359 27/06/2016 07h22 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

D’accord avec Fasthand, il n’y aura pas de nouveau vote, l’homme politique anglais qui oserait le proclamer se ferait lyncher, c’est un coup à provoquer une guerre civile. La pétition en cours n’a bien évidemment aucune valeur, elle totaliserait 10 ou 20 millions e votes qu’elle ne vaudrait rien. Le vote du Brexit, officiel, a une puissance définitive. 
Pas de nouveau référendum non plus sur l’Ecosse. Un éclatement du UK aggraverait encore les choses.
Pas de vote non plus en Irlande du Nord.
Pas de plan de relance crédible et forte de l’Union européenne, l’Allemagne et la France affichent déjà leurs divergences. L’UE va rester ingouvernable et va continuer à se diviser avec en toile de fond des populations de plus en plus hostiles à l’UE. En France, sur tous les réseaux sociaux et forums, c’est un déchainement de violence et de haine contre l’UE et l’euro conjointement accusés de tous nos problèmes, et à des niveaux que je n’avais jamais vu jusque là.
Dans ces conditions, les pays les moins favorables à l’UE (Danemark, Pays-Bas en tête) ont bien des chances de finir par proposer des référendums sur une sortie de l’UE. L’euro est en danger, une fois de plus.
La sortie de la GB de l’UE est partie pour se faire dans la tension et le ressentiment. Je doute qu’il puisse en aller autrement. C’est la même chose que dans un divorce entre deux personnes : les choses finissent toujours mal sinon elles ne finiraient pas. Peu de chances d’avoir bcp de conciliation avec Johnson et Farage à la manoeuvre en GB.
Nous sommes entrés dans une crise politique majeure. Je ne vois aujourd’hui aucune autre issue qu’un délitement progressif de l’UE. Si cela devait arriver, ce serait plus que grave et entrerait à coup sûr l’Europe, et inévitablement le reste du monde, dans le chaos, pas seulement économique et financier, mais aussi politique. Tout est possible. Seul un mouvement massif des populations en faveur de l’UE pourrait enrayer cette mécanique. Elle n’est pas à l’oeuvre actuellement.
Post très pessimiste ce matin donc, alimenté par tout ce que j’ai pu lire et entendre ce week end. Croyez bien, mon cher Jef56, que j’en suis bien navré ! Je constate qu’à leur façon, les marchés financiers sont eux aussi très pessimistes : quand on voit les gérants investir sans sourciller et sur des durées toujours plus longue des capitaux énormes sur des rendements négatifs, on a compris leur niveau de confiance en l’avenir !
On verra à faire une mise à jour plus positive si des événements surviennent enfin dans ce sens là. Pour ce week end, j’ai bcp cherché et pas trouvé grand chose.
Allez, on va dire que je n’ai rien vu, rien lu, rien compris et que je me trompe. Cela m’aidera à passer une bonne journée ! Je ne désespère pas de lire ici des éléments solides pouvant infirmer mon point de vue.

Dernière modification par nik66 (27/06/2016 08h01)

Hors ligne

 

#3360 27/06/2016 08h23 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   223 

En vous lisant et avant de me voir citer j’allais vous conseiller d’aller vous recoucher. ;-)

Post très pessimiste en effet, j’espère que l’avenir ne sera pas celui-ci. Même si cela paraît désuet, l’Europe c’est la paix.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3361 27/06/2016 11h32 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   183 

Nik66 a écrit :

c’est un déchainement de violence et de haine contre l’UE et l’euro conjointement accusés de tous nos problèmes

En prenant du recul, on peut quand même se demander s’il y a un fondement à ce ressentiment. Est-ce que l’Euro et l’UE ne servent pas principalement de bouc émissaire à certains problèmes ?

La hausse des prix ? C’est considérer que les prix n’auraient pas augmenté d’(au moins) autant sans l’Euro, ce qui est très loin d’être garanti. Les prix progressaient également avant l’Euro, les gens s’en plaignaient également, mais ils n’avaient pas l’Euro à blâmer.

Eventuellement certaines régulations Européennes. Oui, la tendance globale est au toujours plus de règlements, normes et règles en tout genres, mais pareil, est-ce que ça ne serait pas pareil sans l’UE ?

Par contre, la liberté de circulation des biens et des personnes, c’est quand même un sacré avantage pour les citoyens Européens je trouve, et il serait dommage de la perde. Tous les Européens sont quand même libres de se déplacer, d’aller travailler, ou d’aller s’établir dans n’importe lequel des 28 pays de l’UE, sans formalité particulière, ce qui est tout à fait appréciable. Ca et la praticité de la monnaie unique pour les transactions dans toute la zone Euro.

Cette "haine" de l’Europe est-elle donc justifiée ?

Hors ligne

 

#3362 27/06/2016 11h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   51 

On retrouve la même chose, mais sous différente forme, aux états-unis. Et ils ne se plaignent pas des travailleurs détachés polonais ! Celà vient à mon avis, d’une acceptation de moins en moins grande du pacte politique: je vote pour toi politique, et t.e donne du pourvoir, j’accepte t.es fastes et écarts, mais en échange je veux que ma situation s’améliore. La situation ne s’améliorant plus pour la classe moyenne, la seule porte de sortie des politiques est de reporter la faute sur :
- l’europe dans sa forme la plus technocratique
- l’état fédéral américain forcément privateur de liberté constitutionnel
- par défaut, l’Etranger

Hors ligne

 

#3363 27/06/2016 12h55 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   110 

nik66 a écrit :

Nous sommes entrés dans une crise politique majeure. Je ne vois aujourd’hui aucune autre issue qu’un délitement progressif de l’UE. Si cela devait arriver, ce serait plus que grave et entrerait à coup sûr l’Europe, et inévitablement le reste du monde, dans le chaos, pas seulement économique et financier, mais aussi politique. Tout est possible. Seul un mouvement massif des populations en faveur de l’UE pourrait enrayer cette mécanique. Elle n’est pas à l’oeuvre actuellement.

Thèse invalidée si les dirigeants politiques de l’UE ont l’intelligence de ne plus faire de référendum sur la question, ce qui me parait vivement souhaitable…


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

#3364 27/06/2016 13h00 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

@Mevo
Bien sûr que cette haine de l’UE et de l’euro est très excessive et injustifiée. Bien sûr que nos problèmes structurels ne disparaitraient pas si on détruisait tout, je suis même certain que cela s’aggraverait. Mais c’est ainsi, depuis le Non de 2005, la défiance n’a fait que croitre.
Ce lundi matin la forte baisse d’un grand nombre de valeurs se poursuit, les banques sont massacrées, la livre poursuit son recul. Une action politique forte devient très urgente.

Dernière modification par nik66 (27/06/2016 13h01)

Hors ligne

 

#3365 27/06/2016 13h49 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   52 

Je remarque qu’en même une chose sur ce krach : il y a un gros "fly to quality" et pas de vente panique sur toutes les actions à part sur l’ouverture de vendredi, corrigée depuis.
Ce sont les bancaires et les très cycliques qui prennent cher tandis que les actions très défensives ne sont quasiment pas touchées après deux séances. Sanofi est même au top.
Je dois changer du coup ma stratégie post-Brexit concernant mes liquidités que j’avais gardé au chaud. Je vais m’orienter sur les financières quitte à me prendre de la volatilité. Je ne crois pas du tout à une dislocation de l’U.E. et de la zone euro.

Dernière modification par Petitportefeuille (27/06/2016 14h02)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#3366 27/06/2016 14h21 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   125 

Concernant le dernier risque identifié - les élections espagnoles - le résultat n’est pas d’une grande clarté mais devrait plaire aux marchés.
Espagne : l’échec de Podemos

Le Monde a écrit :

Pari perdu pour Podemos. Le mouvement issu des « indignés » est le perdant des élections législatives du 26 juin en Espagne. Son chef, Pablo Iglesias, espérait devancer, dans les urnes, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et lui faire subir ce que Syriza, le mouvement du premier ministre grec, Alexis Tsipras, avait infligé au Pasok grec : la marginalisation. Pour cela, il avait fait les alliances nécessaires : un pacte avec les communistes d’Izquierda unida, un accord pour autoriser un référendum sur l’indépendance de la Catalogne, une dénonciation vigoureuse de l’austérité.

Finalement, Podemos et ses alliés ne recueillent que 21,1 % des suffrages (71 députés), contre 24,3 % en décembre 2015. La gauche radicale est coiffée au poteau par le PSOE, qui progresse légèrement en pourcentage (22,7 %) mais recule en sièges (85 députés, le pire score de son histoire) et en voix (– 100 000). Il n’empêche, le fameux « sorpasso » prédit pendant toute la campagne électorale, et qui aurait permis à Podemos de revendiquer le pouvoir, n’a pas eu lieu. « Nous ne sommes pas satisfaits des résultats, nous espérions autre chose », a reconnu lui-même Pablo Iglesias.

Les électeurs n’ont pas voulu non plus partir à l’aventure

Après des années d’austérité et de lente reconquête de la compétitivité, les Espagnols n’ont pas voulu jeter par-dessus bord les réformes du marché du travail engagées par le socialiste Jose Luis Rodriguez Zapatero et le conservateur Mariano Rajoy. Ils n’ont pas voulu compromettre les douloureux efforts qui ont permis au pays de retrouver le chemin de la croissance (+ 3,2 % pour le PIB et 600 000 emplois créés en 2015).

Deux jours après le « Brexit », les électeurs n’ont pas voulu non plus partir à l’aventure avec un référendum en Catalogne, même si le dossier doit être traité avec beaucoup moins d’intransigeance de la part de Madrid.

Dans cette affaire, il convient de saluer le leader du PSOE, Pedro Sanchez, qui a accepté cet hiver la mission de former un gouvernement. Il a échoué, en raison de l’intransigeance de Podemos, mais il a permis à l’Espagne de sortir de l’impasse constitutionnelle et au roi Felipe VI de convoquer de nouvelles élections.

Le résultat du scrutin ne lève pas les incertitudes, mais, après six mois de vide du pouvoir, l’Espagne a besoin d’être gouvernée. L’indication donnée par les électeurs est ténue mais suffisamment claire : il appartient au Parti populaire (PP) de diriger le pays. Le parti du premier ministre, Mariano Rajoy, progresse de 4,3 points avec 33 % des voix et 137 députés. C’est 14 de plus qu’en décembre. Ce chiffre est insuffisant pour former une majorité absolue, mais le PP peut espérer le soutien des centristes de Ciudadanos, en recul, ainsi que l’appui de partis régionaux pour former un gouvernement. Une coalition minoritaire n’est pas exclue, Pedro Sanchez ayant affirmé que son parti était « au service de l’intérêt général ».

Le Parti populaire sort renforcé des nouvelles législatives espagnoles
Mariano Rajoy, lui, a bien vu son intérêt personnel. « Nous avons gagné les élections, nous revendiquons le droit de gouverner », a expliqué le premier ministre sortant. Certes, mais l’Espagne se porterait mieux si M. Rajoy, qui incarne un parti profondément corrompu, passait le flambeau. Le scrutin a montré que l’Espagne n’était pas condamnée à la crise politique. Le bipartisme n’a pas disparu au profit d’un quadripartisme entre formations qui se haïssent tellement qu’elles sont incapables de former une coalition sérieuse. Il n’empêche, elle a besoin de renouveau, y compris à droite

Hors ligne

 

#3367 27/06/2016 14h35 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Administrateur
Réputation :   1307 

nik66 a écrit :

Post très pessimiste ce matin donc, alimenté par tout ce que j’ai pu lire et entendre ce week end. Croyez bien, mon cher Jef56, que j’en suis bien navré ! Je constate qu’à leur façon, les marchés financiers sont eux aussi très pessimistes : quand on voit les gérants investir sans sourciller et sur des durées toujours plus longue des capitaux énormes sur des rendements négatifs, on a compris leur niveau de confiance en l’avenir !

Je me fais l’avocat de l’optimisme "réaliste".

À court terme, ce leave créée de l’incertitude.

À long terme, il clarifie les choses et va permettre à l’Europe d’avancer autour du couple franco-allemand, d’autant que F. Hollande partira en 2017.

Les banques centrales sont toutes à l’affût pour agir et les entreprises bénéficient de conditions de financement jamais connues.

Aussi je continue à penser qu’investir dans de bonnes grosses multinationales ou sociétés leaders sur leur marché devrait très bien faire à long terme (si pas de croissance, elles rachèteront leurs actions).

Sur le UK, ils ont de gros challenges à venir, mais ils n’auront plus aussi les contraintes réglementaires de l’UE, et je ne doute pas que la City trouvera le moyen de rebondir fortement.

"Débarrassé" de l’UE, le UK, comme la Suisse, pourrait accentuer son statut de pays "refuge" (Londres s’entend) des grandes fortunes internationales et européennes.

La baisse de la Livre sterling pourrait rendre à nouveau attractif l’immobilier britannique pour les investisseurs internationaux par exemple.

-

Enfin, que Podemos soit finalement contenu en Espagne est une excellente nouvelle de mon point de vue. Que les partis non traditionalistes emportent des villes est très bien (Rome, etc.). Mais les pays, il faut les laisser aux partis "traditionnels", les enjeux sont trop complexes.

Hors ligne

 

#3368 27/06/2016 15h21 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   78 

InvestisseurHeureux a écrit :

Enfin, que Podemos soit finalement contenu en Espagne est une excellente nouvelle de mon point de vue. Que les partis non traditionalistes emportent des villes est très bien (Rome, etc.). Mais les pays, il faut les laisser aux partis "traditionnels", les enjeux sont trop complexes.

Bonjour,

De mon point de vue c’est une triste et surprenante nouvelle ; je ne suis d’ailleurs pas certain que les marché auraient beaucoup plus dévissé ce matin si "podemos" avait gagné. Je note néanmoins que l’alliance entre "izquierda unida" et "podemos" obtient certes moins de suffrages mais le même nombre de députés qu’aux élections de l’an dernier.

Enfin, les espagnols sont souverains : libre à eux de préférer le PP, toujours néo-franquiste, et le PSOE qui lui n’a plus rien d"obrero" ni de "socialista". En revanche, il ne leur faudra pas se plaindre s’ils doivent toujours et encore serrer leur ceinture…

Hors ligne

 

#3369 27/06/2016 15h34 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   188 

Kohai a écrit :

Faire un référendum sur des questions complexes amène au final souvent les gens à se prononcer non pas sur la question, mais sur leur sentiment général vis-à-vis de leur situation, de leur classe politique, etc… C’est l’éternel débat entre démocratie directe et démocratie représentative…

En y réfléchissant, je me dis que c’est la même chose, voire pire, dans la démocratie représentative : au parlement, nos députés et sénateurs ne votent pas selon leurs convictions mais selon leur appartenance de parti.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#3370 27/06/2016 16h21 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   78 

Les 4000 points viennent juste d’être enfoncés cet am, ce qui porte la chute du CAC à 13,7% cette année ; on ne devrait pas tarder à taquiner le plus bas de février.

Comme l’indiquent plusieurs collègues du forum, il y a sans doute des soldes intéressantes sur le marché ; cela étant, mis à part la situation particulière d’Easyjet, je préfère attendre octobre ou novembre pour profiter de la 2ème ou 3ème démarque.

Hors ligne

 

#3371 27/06/2016 17h32 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   97 

JeromeLeivrek a écrit :

Kohai a écrit :

Faire un référendum sur des questions complexes amène au final souvent les gens à se prononcer non pas sur la question, mais sur leur sentiment général vis-à-vis de leur situation, de leur classe politique, etc… C’est l’éternel débat entre démocratie directe et démocratie représentative…

En y réfléchissant, je me dis que c’est la même chose, voire pire, dans la démocratie représentative : au parlement, nos députés et sénateurs ne votent pas selon leurs convictions mais selon leur appartenance de parti.

Lors du dernier referendum français sur l’Europe, la fracture entre les partisans du Oui et du Non était interne aux partis politiques…. Et idem au RU dans le camp des conservateurs (Cameron et Johnson sont dans le même parti!)

Mais d’une manière générale, je suis d’accord, il n’y a pas de solution idéale.
"La démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres"…

J’arrête la, ça risque de "déraper" sur des discussions politique et ce n’est pas l’objet :-)

En revanche coté investissement, je suis plutôt content de la chute des cours! A suivre…


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#3372 27/06/2016 20h35 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   31 

stokes a écrit :

Les 4000 points viennent juste d’être enfoncés cet am, ce qui porte la chute du CAC à 13,7% cette année ; on ne devrait pas tarder à taquiner le plus bas de février.

Comme l’indiquent plusieurs collègues du forum, il y a sans doute des soldes intéressantes sur le marché ; cela étant, mis à part la situation particulière d’Easyjet, je préfère attendre octobre ou novembre pour profiter de la 2ème ou 3ème démarque.

Qu’est ce qui vous fait dire qu’il y aura des soldes en octobre ?
Il y a d’autres valeurs comme axa ou air liquide qui ont bien baissé également…

Hors ligne

 

#3373 27/06/2016 20h59 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   223 

Il y a quelques semaines on lisait que Icahn shortait massivement le S&P500, il doit être content ces jours-ci…

Ca ne sent quand même pas bon, on a l’impression que l’on s’enfonce inexorablement vers un bon krach progressif, à la sauce 2008. J’espère que les banques centrales vont intervenir très bientôt.

Peut-être que la couronne d’Angleterre va demander à son parlement devant les risques pour l’unité du Royaume de sursoir à l’application de la décision du bon peuple.
Les Brits sont plutôt royalistes (encore plus les partisans du Brexit a priori), ils pourraient accepter cette sortie par le haut! God save the Queen and the realm!


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3374 27/06/2016 21h32 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   -3 

Jef56 a écrit :

J’espère que les banques centrales vont intervenir très bientôt.

C’est alarmant et symptomatique de lire cela sans arrêt sur tous les forums boursiers ; dans toutes les émissions sur BFM ; dans tous les discours sponsorisés et dans celui de certains institutionnels. Ainsi on parle de QE4 aux states et en Europe alors ? Des taux à -25% ?

Et le plus désolant c’est de n’avoir personne en face pour contredire… Personne n’approfondit d’autres solutions.

C’est un peu comme un gamin de 6 ans qui a tous les hôtels au Monopoly… Les autres joueurs n’ont plus de pognon pour financer les "loyers" ; alors on pioche dans la caisse 20x de suite. Bravo l’Europe.

Au passage j’ai pris une position sur Natixis complètement ravagé par le brexit… Une valeur qui dans la vrai vie ne vaut rien. Mais qui grâce à ce fabuleux Monopoly procure une rendement de 10% à l’heure actuelle.

Dernière modification par azorgues (27/06/2016 21h49)

Hors ligne

 

#3375 27/06/2016 21h39 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   223 

Belle métaphore ;-)
Mais vous ne le faisiez pas vous lorsque vous jouiez au Monopoly?

Si j’ai le choix entre la ruine et l’aide de la banque, je suis égoïste et préfère l’aide de la banque. Mais cela peut ne pas durer éternellement, je suis d’accord avec vous.

Toutefois la monnaie est basée entièrement sur la confiance (avec quelques arguments de puissance économique pour l’appuyer) alors pourquoi des taux à -25% seraient mal si c’est le nouveau socle de confiance? Après tout ce n’est que conceptuel.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech