Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 28/10/2015 23h50 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonsoir,

Nouvelle actualité ce jour.

IBM se renforce dans les données météo avec Weather

En acquérant Weather Co, IBM souhaite enrichir Watson, sa plate-forme d’intelligence artificielle. […] Depuis, Watson est utilisé dans des hôpitaux outre-Atlantique et aide des praticiens à établir des diagnostics, en analysant l’abondante documentation médicale. Cette année, IBM a racheté Merge Healthcare, pour 700 millions de dollars qui l’aide à renforcer son offre médicale.

Avec Weather, le géant de l’informatique se voit inventer de nouveaux services, qui aideraient par exemple la grande distribution à mieux piloter ses prévisions de vente en fonction de la météo. Les assureurs pourraient alerter les assurés en leur demandant de changer la localisation de leur voiture, en cas d’avis de tempêtes.

IBM a investit massivement dans Watson en créant une unité dédiée forte de 2.000 personnes

Une achat à 2 b$, ce n’est pas juste un coup de vent. Google avait voulu mettre la main dessus il y a 1 an mais sans succès.

J’ai du mal à juger si c’est cela qui "justifie" le rebond de 2% de ce jour (ou alors retour d’un excès du -4% d’hier).

Un acteur du cloud qui se lance dans la météo, ça fait du sens en tout cas smile


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#202 29/10/2015 13h07 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   97 

Quelques précisions sur l’activité d’IBM, le cloud (et non clood, vbvaleur :-) !) et l’analytique.

Sans rentrer dans la discussion précise sur ce qu’est le Cloud (Cloud Computing - l’informatique dans le nuage…), si on se place du coté des utilisateurs, c’est la possibilité d’accéder à des applicatifs ou de l’infrastructure facilement, sans avoir à gérer les évolutions de charge, en étant facturé à la consommation.

On peut avoir de la puissance informatique pure ( Infrastructure as A Service : IaaS), une plateforme complète ( les serveurs, base de données, etc.. : PaaS) ou des logiciels (Software:  SaaS)

On peut avoir :
- un cloud privé, hébergé dans son propre datacenter (le Cloud n’est pas un endroit, c’est une infrastructure), permettant à ses utilisateurs (ses développeurs, le service marketing, …) d’utiliser de la puissance informatique à la demande,
- un cloud public pour utiliser de l’informatique à la demande (c’est là que Microsoft Azure et AWS :Amazon Web Service sont en concurrence). C’est souvent ce modèle qu’on associe à tord à l’ensemble du "Cloud".
- un modéle hybride, ou on a à les 2 à la fois, le Cloud "public" pouvant servir de "débordement" en cas de hausse de charge, ou pour des applicatifs précis (CRM avec salesforce.com par exemple, ou la suite Office avec Office 365)

Quel rapport avec IBM?

Et bien IBM est un précurseur (avec d’autres) de ce mode d’accés à l’informatique, puisqu’il y a déjà de nombreuses années ils mettaient en avant le "on-demand", l’informatique à la demande, facturé à l’utilisation…
Soit la promesse du Cloud!

IBM a investi et est présent sur le business du Cloud, mais à travers des logiciels, des services (et un peu de matériel) et non pas des services de Cloud Public à la Amazon. Ils fournissent avec beaucoup d’autres les pèles et les pioches de cette nouvelle ruée vers l’or, mais ne se mouillent pas directement dans l’offre pure de Cloud public.

Ce qui me fascine avec IBM d’un point de vue IT, c’est qu’ils semblent être déjà passé de manière industrielle à l’étape d’après, l’analytique et le Big Data, l’informatique cognitive. Le Cloud n’est qu’un moyen, l’intelligence vient des données:

Pour le grand public, on se souvient de Deep Blue battant le champion d’échec Kasparov en… 1997. Watson a ensuite gagné le jeu Jeopardy, ou il faut faire preuve de beaucoup plus "d’intelligence". Mais le véritable enjeu de Watson n’est évidement pas de gagner des jeux, mais surtout d’aider les clients d’IBM à utiliser les quantités énormes de données pour en tirer de la valeur.

Si ça vous interesse : IBM Watson

Et IBM "démocratise" le Big Data en mettant Watson à la disposition de tous, la plus petite PME pouvant envoyer ses données, et obtenir des éléments pertinents pour son business, directement sur le web, à la demande.
Ca s’appelle Watson Analytics et ce service est disponible… en  mode Cloud!  (Plus d’info sur Watson Analytics).

Sur l’aspect business IT (et pas sur l’aspect investissement), IBM pour moi était et reste une société capable de se réinventer, de faire preuve de beaucoup d’innovation, ayant les moyens de tester des solutions différentes et d’investir sur le long terme avec une vision de l’avenir de l’informatique.

Je précise que je ne travaille pas pour IBM directement ou indirectement :-) .

Coté investissement pur, je suis rentré sur cette valeur au mois d’octobre, estimant cette société (très) profitable, générant d’abondants cash flow, qu’elle distribue de manière raisonnable en dividendes, et son prix devenant abordable (l’endettement d’IBM étant en dehors de mes critères standards "automatiques", mais la valeur me semble mériter une analyse moins mécanique).

Dernière modification par Kohai (29/10/2015 17h54)


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#203 29/10/2015 20h02 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   51 

Big Blue n’a pas les données. Les données sont 1) chez Google, 2) chez Apple, 3) chez Amazon. Apparament, Azure progresse énormément chez les entreprises avec son intégration office 360. Big Blue est toujours en retard d’une guerre, mais ils communiquent très bien avec leur publicité avec bandeau bleu.

Les technologies offertent par amazon sont constament à la pointe, il y a même un effet de mode la dedans. Et ce n’est bien évidement pas "grand publique", ce sont avant tout des pme et de grandes entrprises qui s’intègre avec. En ce moment ce sont les lambda, qui ne sont qu’une réinvention de ce qui existait déjà, mais terriblement bien intégré.

Pour en revenir à IBM, encore je le répète, ce n’est pas avec le cloud qu’ils ont un moat. Tournez le comme vous voulez, mais ils sont à la traine sur le Cloud. Et il y a un moat pour amazon, une entreprise qui utilise de plus en plus de service intégrés à leur cloud sera complètement dépendant, et même si une transition vers d’autre cloud est facile, il faut qu’il y ait une vrai valeur ajoutée.

Et je la vois pas du tout chez l’offre cloud d’IBM. Si c’est pour avoir une infrastructure localisée, Azure intègre tous les services windows.

Petit article: Benioff calls IBM, Oracle and SAP ’dinosaurs’ - Business Insider

Quant à Watson, c’est très sympa, mais c’est une démo, bref, rien d’industriellement concret.

PS: IBM et Salesforce se renforcent dans le "cloud" par deux rachats "Le cloud est tiré par les services grand public". La croissance est sur le cloud grand publique, pas chez les grandes entreprises qui veulent localiser leur serveur, et donc qui doivent avoir des moyens considérables et doivent se compter sur les doigts d’une main.

Et IBM n’a en rien innové dans le Cloud, ils en sont totalement incapable! Ils ont acheté une petite startup qui savent le faire et compte dessus comme relais de croissance… bon, après c’est ce qu’ont fait Apple avec PA-Semi puis Intrinsity pour leur processeur, et Google avec Android, Inc.

Dernière modification par Stibbons (29/10/2015 20h07)

Hors ligne

 

#204 29/10/2015 20h59 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   

Stibbons a écrit :

[…]
Quant à Watson, c’est très sympa, mais c’est une démo, bref, rien d’industriellement concret.

PS: IBM et Salesforce se renforcent dans le "cloud" par deux rachats "Le cloud est tiré par les services grand public". La croissance est sur le cloud grand publique, pas chez les grandes entreprises qui veulent localiser leur serveur, et donc qui doivent avoir des moyens considérables et doivent se compter sur les doigts d’une main.

Et IBM n’a en rien innové dans le Cloud, ils en sont totalement incapable! Ils ont acheté une petite startup qui savent le faire et compte dessus comme relais de croissance… bon, après c’est ce qu’ont fait Apple avec PA-Semi puis Intrinsity pour leur processeur, et Google avec Android, Inc.

Bonsoir,

Je ne suis pas actionnaire IBM, et je travaille chez une sorte de "concurrent", mais vous vous trompez sur ce point la.
IBM propose des "clouds" privés depuis pas loin d’un demi siecle. La plupart des mainframes qu’ils ont vendus en sont des precurseurs (voir mieux), ce sont des serveurs virtualisés avec des partitions logiques, le paiement est a l’utilisation (plus vous usez de MSU, plus vous payez) et la machine physique ne vous appartient jamais vraiment (vous la louez avec les licences).

C’est un modele (trés lucratif) en fin de course pour beaucoup de raison, et IBM a loupé le tournant de ce nouveau monde, sans doute par peur de se tirer une balle dans le pied (et dans la marge commerciale sur ces mainframes), comme d’autre, Kodak et cie.

Il n’empeche du coup qu’ils sont present de maniere centrale dans un grand nombre d’entreprises avec leur db2/cobol. Dans beaucoup de cas, il s’agit de clients semi-captifs, car une migration coute extrement chere. Ils peuvent et essayent de leur vendre leur "nouveaux" services clouds.
De ce que je peux voir personellement, avec pas mal de succés, a voir si cela se note aux niveaux de leur resultats.

Je pense qu’ils ont encore de bonnes cartes a jouer, et du soft comme Watson peut très bien se monetiser, je pense.

Dernière modification par fork1 (29/10/2015 22h14)

Hors ligne

 

#205 29/10/2015 22h34 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   97 

Bonsoir,

Stibbons a écrit :

Big Blue n’a pas les données. Les données sont 1) chez Google, 2) chez Apple, 3) chez Amazon.

Le "cloud" ce n’est pas un lieu, c’est une architecture, un mode d’accès aux ressources. Les données peuvent être chez Amazon, Azure, hébergées en datacenter propriété ou pas des clients, peu importe : elles appartiennent au client, et si elles ne sont pas exploitées, elles ne servent à rien, n’apportent pas de valeur.

Dire qu’IBM est en retard d’une guerre sur le cloud, je ne suis pas d’accord : ils étaient plutôt en avance, avec les modèles on-demand par exemple.
Ils ont une offre (après on sait tous que le marketing et la réalité, ça peut faire 2…), qui n’est certes pas du tout celle d’AWS : Offre Cloud IBM
Ils ne proposent pas de location de serveurs à bas coût comme Amazon, mais les  services du type "commodités", je ne suis pas sur que ce soit vraiment ça qu’ils recherchent.

Stibbons a écrit :

La croissance est sur le cloud grand publique, pas chez les grandes entreprises qui veulent localiser leur serveur, et donc qui doivent avoir des moyens considérables et doivent se compter sur les doigts d’une main.

Le futur est le Cloud grand public? comme le futur de l’IT est dans les PC, les tablettes et les smartphones…
Je ne dis pas que ce n’est pas un business lucratif, tout le monde connait Apple, mais ce n’est quasiment plus de l’informatique, c’est du device grand public. C’est sûr qu’IBM ne se concentre pas sur le grand public, je vous l’accorde… Mais ces devices, il faut bien qu’ils se connectent à quelque chose! Votre smartphone ne sert à rien sans les applications et les infrastructures derrières.

Je ne suis absolument pas d’accord avec vous sur "les grandes entreprises qui se comptent sur les doigts d’une main" qui souhaitent aller vers le cloud (si j’ai bien compris le "localiser leur serveur" ?)

D’une part les grandes entreprises en elles même se comptent en milliers (4000 entreprises avec plus de 2 Md de capitalisation sur MorningStar par exemple).

Ensuite, toutes les entreprises sont ou iront "dans le Cloud" (ou plutôt utilisent ou utiliseront/proposeront des  accès aux ressources via le "cloud") ne serait-ce qu’à travers les applicatifs (SaaS, du CRM aux ERP, de la gestion des notes de frais à la bureautique, sans compter les myriades d’applications métiers).
Et le cloud, c’est aussi le cloud privé, donc des serveurs dans les datacenters clients qui offrent des services à leurs utilisateurs. La transformation du datacenter traditionnel vers ce modèle, c’est du service et des couches logicielles, et ça, c’est la spécialité d’IBM.

Et pour ce faire, les entreprises ont besoin d’outils, de service, de consulting, d’accompagnement, d’intégration des offres, des technologies : c’est là le métier d’IBM. Quelles applis? comment les relier entre elles? avec quelles technos? quid du réseau? quel contrôle, quelle sécurité, comment on fait évoluer tout ça? etc, etc…
Ce marché est énorme, il ne concerne pas qu’une poignée d’entreprises, mais potentiellement toutes les entreprises du monde. Les PME iront vers des intégrateurs ou des SSII plus petites probablement, mais ça laisse quand même pas mal de place pour IBM.

Ce n’est certes pas de l’hébergement massif de serveurs banalisés qui proposent de la VM à bas coût. Ce n’est effectivement pas le même business (même si ce business de l’hébergement est aussi visé par IBM avec le rachat de SoftLayer). Mais ça reste une offre autour du Cloud, à forte valeur ajoutée, pour laquelle IBM me semble positionnée, avec d’autres sociétés d’ailleurs.

Je vous rejoins sur le fait que le moat d’IBM n’est pas sur le cloud (mais il ne me semble pas avoir dit cela). Leur moat vient de leurs services et leur offre logicielle étendue (et plus sur le hard, le mainframe n’est plus à mon sens un système d’avenir, même si les clients qui sont lié à leur mainframe vont encore devoir payer pour de nombreuses années…).

Bon, j’arrête là car ce forum est celui des "investisseurs heureux" et pas des "informaticiens heureux" et on risque ensuite de rentrer dans plus de techniques :-) !

PS : je n’ai que brièvement travaillé pour IBM directement ou indirectement, disons 2 ans en tout, en début de carrière, versus environ 17 ans chez des concurrents. Si on m’avait dit que je me ferais un jour l’avocat d’IBM :-)


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#206 30/10/2015 00h46 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   51 

Oui il ne faut pas confondre serveur virtualisé et cloud privé. Le second est une évolution du premier, mais c’est comme un vélo et une motocyclette. A la fin, ça n’a juste rien à voir d’un point de vue industriel.

"db2/cobol". Oui, visiblement, on est à des années lumières des technologies du XXIe siecle. On est à peu près dans les années 80.

Je reste convaincu qu’IBM est une entreprise extraordinaire, juste pas sur le cloud.

Hors ligne

 

#207 09/11/2015 22h28 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   320 

Plus bas depuis >5 ans ce soir à 135.34$, -30% depuis 1 an, 131 Milliards de capitalisation.

Aujourd’hui on est à 9.4* les bénéfices et moins de 10* le FCF. La boite rachète pour 1.5 Milliards$ d’actions par trimestre et verse 1.3 Milliards $ de dividendes, soit 80/85% du FCF. Et comme le disait Ledep le 27/10 la nouvelle enveloppe pour le rachat d’action est de 6.4 Milliards (5% de la cap).

Jusqu’où la chute ? Honnêtement chaque nouveau point d’entrée est enfoncé dans le trimestre suivant, je me demande même aujourd’hui si on ne descendra pas sous les 120$.

Pas d’actions IBM


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#208 10/11/2015 00h58 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

simouss a écrit :

Jusqu’où la chute ? Honnêtement chaque nouveau point d’entrée est enfoncé dans le trimestre suivant, je me demande même aujourd’hui si on ne descendra pas sous les 120$.

Çà… On ira au moins jusqu’à 135… Après, on pourrait aller jusqu’à 100, pourquoi pas ? Çà m’embêterait un peu quand même mais bon, pas grave, j’en remets une couche. Avec le dollar qui remonte, les vents contraires ne devraient pas s’estomper tout de suite. Il y a le dividende de bientôt 4% pour se consoler en attendant.

Commence à avoir un petit paquet d’actions IBM.

Hors ligne

 

#209 12/11/2015 00h10 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   60 

Une surréaction des marchés qui commence à être intéressante. Et si le marché pousse le balancier un peut trop par example un an prix sur FCF de 6-7 cela deviendra vraiment bien pour du rendement avec option de croissance gratuite. Inconvenient: la complexité pour suivre IBM.

En Euros c’est également un peut moins bien.

Hors ligne

 

#210 12/11/2015 02h15 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

Bullebier a écrit :

En Euros c’est également un peut moins bien.

Pas tant que çà, le dollar est haut, mais cela pénalise IBM, s’il redescend, cela soulage IBM donc c’est une sorte de hedge naturel… C’est peut-être mieux pour un investisseur américain si vous pensez que le dollar va redescendre, mais vous prenez des risques s’il remonte (avec une remontées des taux par exemple). Donc bon, au final, IBM étant assez international, l’euro/dollar ne change pas grand-chose et est plutôt neutre pour l’investisseur européen.

Hors ligne

 

#211 08/01/2016 02h07 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   35 

La collaboration entre IBM et Softbank se précise. Watson intègre Pepper (en anglais).
Le marché réagit avec un beau - 2,4% wink

Je ne suis pas spécialiste, mais j’ai quand même l’impression que c’est une bonne nouvelle pour IBM. Pepper est le robot dit "intelligent" qui a de l’avance au Japon. On commence vraiment à le voir dans certains magasins à interagir avec la clientèle par exemple. D’autres applications concrètes commencent à être envisagées sérieusement. Les japonais n’ont pas vraiment tendance à se tourner vers l’étranger, donc si softbank est allé chercher IBM, c’est que Watson a quelque chose d’intéressant.

Qu’en pensez-vous?


A mon grand dam

Hors ligne

 

#212 08/01/2016 18h18 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   52 

Disons que pour le moment, il est difficile de distinguer ce qui relève du gadget de la rupture technologique, à l’instar de l’iphone, qui pourrait se traduire par des revenus colossaux.
Mais je trouve excitant de voir toutes les applications possibles de Watson.
IBM est en train de se constituer un joli moat sur l’intelligence artificielle. Reste à trouver les applications commerciales permettant de l’exploiter efficacement.
Je me posais la question de savoir si IBM était capable de créer un moteur de recherche pouvant rivaliser avec Google car cette technologie est un peu le chaînant manque du moteur de Google.
IBM ne paie pas en ce moment mais comme Buffet, je me dis que les rachats d’action n’en sont que meilleur marché.

AMF : actionnaire IBM


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#213 08/01/2016 20h40 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   78 

parentier a écrit :

La collaboration entre IBM et Softbank se précise. Watson intègre Pepper (en anglais).
Le marché réagit avec un beau - 2,4% wink

Je ne suis pas spécialiste, mais j’ai quand même l’impression que c’est une bonne nouvelle pour IBM. Pepper est le robot dit "intelligent" qui a de l’avance au Japon. On commence vraiment à le voir dans certains magasins à interagir avec la clientèle par exemple. D’autres applications concrètes commencent à être envisagées sérieusement. Les japonais n’ont pas vraiment tendance à se tourner vers l’étranger, donc si softbank est allé chercher IBM, c’est que Watson a quelque chose d’intéressant.

Qu’en pensez-vous?

Il me semble que Pepper n’est pas japonais à l’origine, mais vient de Aldebaran Robotics qui est une boîte Française à l’origine (avec le petit frère Nao). Ils ont vendu à SoftBank.

Pepper est très important pour le Japon, parce qu’une grande partie de ce qui serait fait avec des automates en self service en Europe n’est pas envisageable là-bas. Je suis encore sceptique qu’ils arrivent à une programmation assez souple rapidement, mais il est clair que le deep learning à la Watson est un des outils nécessaires.

La vraie question est à savoir si le modèle est transposable ailleurs, un automate self service sera toujours moins cher et plus simple, et est bien accepté à peu près partout ailleurs qu’au Japon.

Mais je suis d’accord que c’est une très bonne nouvelle pour IBM qui est en train d’accumuler de tous côtés une expertise difficile à égaler (il semblerait aussi que les premier résultats de l’utilisation de Watson dans les hôpitaux US sont très prometteurs).

Hors ligne

 

#214 09/01/2016 09h59 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   51 

Je l’ai vu en démo, Watson, c’est pas folichon. Impressionnant, il a un langage presque naturel, mais ça reste dans l’état de l’art de ce que l’on fait aujourd’hui dans les labo. Et après 5 minutes on dit se juste "so what?".

Ils l’ont industrialisé et découpé en module qui peuvent être vendu séparément, pour couvrir les besoins des entreprises. Mais ça nécessite de partager beaucoup (trop) de donnée avec eux, ce qui va nécessairement freiner beaucoup d’entreprise. Mais pour un robot de support technique, ça remplace un IM-center (comment on appelle les Call-center mais pour les messages instantanée de support que l’on trouve sur de plus en plus de site ?).

IBM n’est jamais à la pointe de technologie, ils sont juste derrière et industrialise, sans doute très bien, ce qui a été défriché par d’autre. Les GAFA sont à la pointe (c’est pour ça qu’ils sont premiers), IBM fait parti de ceux qui courrent après les techno.

Hors ligne

 

#215 09/01/2016 13h19 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   78 

Watson, ce qui est impressionnant, c’est le backend pas la partie synthèse de language. Les capacités d’analyse sont très innovantes dans le sens où ce n’est pas un simple système expert mais elles ont des possibilités d’inférences jamais vue précédemment dans une solution industrielle et pas de recherche.

Quand à dire qu’IBM n’est pas une entreprise innovante, c’est affirmer que la mer n’est pas humide. IBM s’adresse aux entreprises et ne fait pas de bling-bling contrairement aux GAFA, mais leur portefeuille IP est là pour témoigner qu’ils sont vraiment en pointe. Je suis d’accord avec Petitportefeuille que le moat sur l’IA qu’ils sont en train de créer est potentiellement énorme.

Les GAFA font du big-data, et la limite du big-data est et a toujours été la capacité d’analyse. Watson est la première réponse crédible à ce problème.

Hors ligne

 

#216 09/01/2016 14h16 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   51 

Je me répète: Watson n’est pas impressionant. C’est l’état de l’art. Les vrais intelligences artificielles n’arriveront pas d’IBM. Il y a des tonnes de startup qui font mieux qu’IBM. Leur seul puissance est de pouvoir les identifier et de les racheter pour l’intégrer dans leur solution.

Siri fait mieux au niveau langage que Watson. Il n’y a pas de moat.

Hors ligne

 

#217 09/01/2016 14h24 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   35 

La capacité supérieure à identifier et racheter les startup qui vont bien n’est-il pas en soi une sorte de moat?


A mon grand dam

Hors ligne

 

#218 09/01/2016 14h38 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   51 

Sauf s’il se font passer devant. Apple et Google rachètent à tour de bras également. C’est d’ailleurs un problème car il risque de se passer ce qui se passe dans l’industrie pharmaceutique: les investissements initiaux pour innover sont tellement grands que les grosses entreprises ne vont plus faire que racheter les startup qui réussissent.

Pour en revenir au Cloud, avez vous vu que Azure de Microsoft était en énorme progression, grâce à une politique de prix et d’intégration très agressive ?

Classement de disponibilité des services Cloud: IBM en dernier.

Ce qu’il faut attendre en 2016: "la guerre des prix entre les géants du Cloud positionnera IBM, VMware et Rackspace dans une position inconfortable"

Hors ligne

 

#219 12/01/2016 15h16 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   23 

Extrait du retour sur le CES par olivier Ezratty ici

J’ai été frappé de l’importance que prenait la thématique de l’intelligence artificielle. Elle était mise en avant en particulier par les équipementiers dans l’automobile (Nvidia, Qualcomm, Mobileeye, Bosch,Valéo, etc). L’IA joue un rôle clé pour le futur de l’industrie automobile et dans presque toutes les industries. L’autre point était le keynote de Ginny Rometty, la CEO d’IBM, qui était d’un très bon niveau. On sentait au travers de sa mise en valeur de Watson que les solutions clés d’IA ne seront pas des commodités comme le matériel ou les réseaux M2M, mais de véritables nœuds technologiques et des plateformes structurantes du marché sans lesquelles rien ne fonctionnera bien. Cela sera vrai dans l’automobile comme dans la santé. Cela transformera tous les métiers: retail, banques, assurances, transports, services publics, professions libérales, etc.

Comme c’est évoqué plus haut IBM n’est probablement pas le plus innovant mais la société a la puissance pour agréger et vendre les technos.

A 133 $ c’est un pari que je prends sereinement pour les  5 prochaines années avec dans le rétroviseur Microsoft qui a su brillamment réinventer son modèle il y a peu de temps.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#220 20/01/2016 15h32 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

IBM a publié ses résultats hier après bourse et ce qu’on peut d’ores et déjà noter c’est qu’il y a une constance dans ce processus !

Une baisse du CA (on le sait déjà mais beaucoup continue à s’en étonner), une non atteinte du consensus, un mauvais traitement boursier le lendemain (-6% en après-clôture).

Fourth-Quarter 2015:
o Diluted EPS from continuing operations:
- Operating (non-GAAP): $4.84, down 17 percent;
- GAAP: $4.59, down 17 percent;
o Net income from continuing operations:
- Operating (non-GAAP): $4.7 billion, down 19 percent;
- GAAP: $4.5 billion, down 19 percent;
o Revenue from continuing operations: $22.1 billion:
- Down 2 percent adjusting for currency; down 9 percent as reported;
o Services backlog of $121 billion, up 1 percent adjusting for currency.

Full-Year 2015:
o Diluted EPS from continuing operations:
- Operating (non-GAAP): $14.92, down 10 percent;
- GAAP: $13.60, down 13 percent;
o Net income from continuing operations:
- Operating (non-GAAP): $14.7 billion, down 12 percent;
- GAAP: $13.4 billion, down 15 percent;
o Gross profit margin from continuing operations:
- Operating (non-GAAP): 50.8 percent, up 20 basis points;
- GAAP: 49.8 percent, down 20 basis points;
o Revenue from continuing operations: $81.7 billion:
- Down 1 percent adjusting for currency (8 points or more than $7 billion) and
divestitures (3 points or nearly $3 billion); down 12 percent as reported;
o Strategic imperatives revenue of $28.9 billion now represents 35 percent of
total IBM revenue, up 26 percent adjusting for currency and the System x
divestiture; up 17 percent as reported:
- Total Cloud revenue of $10.2 billion up 57 percent adjusting for currency and
the System x divestiture, up 43 percent as reported;
-- Cloud delivered as a service revenues of $4.5 billion, up 61 percent
adjusting for currency, up 50 percent as reported;
-- Annual run rate of $5.3 billion vs. $3.5 billion in the fourth quarter
2014 for cloud delivered as a service;
- Business analytics revenue up 16 percent adjusting for currency, up 7 percent
as reported to $17.9 billion;
- Mobile revenue more than tripled;
- Security revenue up 12 percent adjusting for currency, up 5 percent as
reported;
o Free cash flow of $13.1 billion, up $0.7 billion;
- Free cash flow realization equaled 98 percent of GAAP net income from
continuing operations;
o Total capital return to shareholders of $9.5 billion; dividends of $4.9 billion
and gross share repurchases of $4.6 billion;
o The company will discuss 2016 during today’s quarterly earnings conference
call.

Les réactions sont assez multiples lorsqu’on lit les manchettes des journaux.

IBM dépasse les attentes | Résultats financiers
IBM: bénéfice supérieur aux attentes mais nouveau recul des ventes
IBM continue de souffrir du dollar fort | Zone bourse

Les charts de présentation
Le communiqué

La guidance 2016 vient d’être revue et va apporter à nouveau de la déception sans doute…
International Business Machines Corp. (IBM) Updates FY16 Earnings Guidance - EMQ

The company provided EPS guidance of at least ~$13.50 for the period, compared to the Thomson Reuters consensus EPS estimate of $15.06

On sent une certaine impatience quand à la production d’effets du nouveau tournant stratégique pris depuis un certain temps et ça ne paye pas encore.

IBM-Apple : un partenariat ambitieux, avec encore peu de résultats en France - JDN
La mutation stratégique d?IBM continue à peser sur ses résultats
IBM s?envole vers le nuage avec des semelles de plomb | MacGeneration
Faute de croissance, la transformation d?IBM ne convainc toujours pas Wall Street - Libération


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#221 20/01/2016 15h40 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Administrateur
Réputation :   1307 

Nous verrons si IBM suit une trajectoire à la Adobe :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_adobe-20160120.gif

Pendant 5 ans l’éditeur de logiciel se trainait en bourse et accumulait les "déceptions", et hop depuis 2014 monsieur le marché a décidé (bon, je caricature volontairement…) qu’Adobe avait finalement réussi sa transition dans le cloud…

Hors ligne

 

#222 20/01/2016 15h57 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Rien d’étonnant ou  de sexy dans ces derniers résultats , juste un géant qui se transforme en partie et qui est freiné par un taux de change contraignant . 
Une action très ennuyeuse pour les investisseurs actifs.
C’est un géant mal aimé non sans raisons .
Je me renforce encore et encore .

Hors ligne

 

#223 20/01/2016 20h43 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   52 

Plus de 13 milliards de FCF avec un change pas arrangeant, pour une entreprise en reconversion, ça reste quand même très sympa, surtout à ce niveau de valorisation.
J’ai toujours du mal à comprendre la focalisation des marchés sur le chiffre d’affaires. Le plan de route de la PDG me paraît bien suivi.
Pas grave, les rachats d’actions n’en seront que meilleurs.
Evidemment, c’est une action qui demande de la patience. Il faut être long sur plusieurs années pour être récompensé, sauf coup de chance.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#224 21/01/2016 11h41 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Dans les résultats on peut voir une croissance de 26% des revenus stratégique de l’entreprises ce  qui représente presque 30 mds actuellement (35%du chiffre d’affaire total).

La recherche et développement en 2015 représente 6% des revenus totaux.
Il est vrai que comparé à ses concurrents ça peut paraître un peu léger.

Ces chiffres ont une forte influence sur moi .

Dernière modification par vbvaleur (21/01/2016 15h08)

Hors ligne

 

#225 21/01/2016 15h01 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour,

Sans vouloir être méchant, ibm ne peut pas se retrancher derrière un problème de devise : c’est une multinationale avec des coûts multi devises dont une grosse partie est en roupie indienne qui a bien dévissée ces dernières années.

Il n’empêche que je suis d’accord avec vous sur l’opportunité, l’occasion,…

Je suis un peu radin en attendant une baisse supplémentaire du prix (j’ai peut être tort)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech