Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 25/03/2015 15h16 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   93 

Votre réflexion sur "qui détient la dette à taux négatif" m’amène d’ailleurs à me poser une question connexe. Lorsque la BCE rachète de la dette à taux "positif", d’après ce que j’ai compris, elle devra reverser les intérêts à ses actionnaires qui sont les Etats de la zone euro. Je me trompe quelque part ou ça équivaut à instaurer des taux zéro ? Parce que la BCE "prend" d’une main aux Etats ce qu’elle redonne à ces mêmes Etats de l’autre. Lorsqu’elle rachète de la dette à taux négatif, ça devient encore plus compliqué ! La BCE "perd" de l’argent sur des créances de ses propres actionnaires. Autrement dit, ce qu’elle perd est égal à ce que gagnent ses actionnaires. Là les taux négatifs me semblent devenir des taux zéro. Non ?

Sur le fond, il me semble que vous avez parfaitement raison, le QE s’affiche comme un mécanisme à même de relancer l’investissement des entreprises. Le seul problème, c’est qu’en Europe le financement des entreprises est assuré majoritairement par le crédit. Afin de le relancer, la politique de taux bas suffisait. La volonté derrière le QE n’est d’ailleurs pas vraiment de faire baisser les taux, car c’était déjà fait. Le QE vise surtout à pousser les investisseurs vers les secteurs à risque, comme les actions, afin de financer par d’autres voies l’économie. Mais j’ai peur que ça ne produise pas les mêmes effets qu’aux Etats-Unis car les entreprises sont en Europe peu dépendantes des marchés financiers. Quant aux ménages, l’effet richesse est minime tellement on a tout fait pour décourager l’actionnariat individuel.

Hors ligne

 

#227 25/03/2015 16h33 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Pour répondre à votre premier paragraphe, ce que j’ai compris moi (tout comme vous j’ai l’impression), c’est qu’il y aura compensation, avec une conclusion identique à celle que vous faites…

Pour le lien QE investissement, quelques pistes :

- d’abord il y a le canal de la baisse de l’euro

- le financement monétaire peut permettre de modérer le fardeau des prélèvements pesant sur les entreprises, et donc les inciter à investir

- un effet psychologique peut-être : moral en hausse --> demande anticipée en hausse --> investissement?

- on cite parfois aussi un lien entre le cours des actions et l’investissement des entreprises, mais je n’ai pas très bien compris les mécanismes

Dernière modification par placementapapa31 (26/03/2015 14h05)

Hors ligne

 

#228 26/03/2015 19h54 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Dans la continuité du message précédent, un doc (certainement un peu provocateur, mais c’est un exercice intellectuel toujours intéressant) qui permet pour une fois de voir la zone euro sous un angle un peu optimiste:

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=83397

Natixis a écrit :

Et si c’étaient les Etats-Unis, et pas la zone euro, qui vont ressembler au Japon

On s’inquiète souvent d’une évolution « à la japonaise » de la zone euro, avec l’inflation basse, la faiblesse de la demande intérieure conduisant à l’excédent extérieur, les taux d’intérêt très faibles.
Mais n’y a-t-il pas un risque que ce soient en réalité les Etats-Unis qui se mettent à ressembler au Japon ?

On observe un effet aux Etats-Unis, comme au Japon :

-    un partage des revenus structurellement défavorable aux salariés (ce qui n’est pas le cas dans la zone euro) ;
-    ce qui ne peut plus être compensé par la hausse de l’endettement ; - d’où l’affaiblissement de la demande intérieure, avec une situation d’excès d’épargne des entreprises (ce qui n’est pas le cas non plus dans la zone euro), leur profitabilité étant supérieure à celle qui est nécessaire
pour financer leurs investissements ;
-    d’où aussi la faiblesse de l’inflation, et la nécessité de maintenir une
politique monétaire expansionniste.

La différence fondamentale entre le Japon et la zone euro, qui n’existe pas entre les Etats-Unis et le Japon, est la nature du partage des revenus entre entreprises et salariés.

Dernière modification par placementapapa31 (26/03/2015 19h56)

Hors ligne

 

#229 27/03/2015 01h57 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   12 

J’ai bien noté l’impact du QE sur l’investissement, en particulier le fait de "pousser" les investisseurs à chercher des produits plus risqués pour un meilleur rendement".

Néanmoins, je m’interroge, sur un point, l’investissement, c’est bien, mais le 2eme "moteur" qui est tout aussi important, si ce n’est plus, c’est la consommation. Et là, je me pose la question, y a-t-il un impact positif du QE sur la consommation?

Logiquement, il devrait y avoir un impact sur l’inflation, si l’euro baisse effectivement (en toute logique, malgré le rebond actuel) mais rien ne dit que la consommation va suivre ou, du moins rester stable?

Hors ligne

 

#230 27/03/2015 11h21 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   

[Remarque modération :  Ne pas citer le message juste précédent !!]

Les économistes sont partagés :
- La production des entreprises entraîne-t-elle le versement de salaires et donc de la consommation ?
- La consommation entraîne-t-elle de la demande et donc de la production des entreprises ?

Hors ligne

 

#231 27/03/2015 11h43 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   

Ohpinez a écrit :

Néanmoins, je m’interroge, sur un point, l’investissement, c’est bien, mais le 2eme "moteur" qui est tout aussi important, si ce n’est plus, c’est la consommation. Et là, je me pose la question, y a-t-il un impact positif du QE sur la consommation?

Justement, en simplifiant beaucoup, on peut dire que le premier moteur (l’investissement) devrait être incité par les taux bas et que le QE intervient pour faire tourner plus ce moteur mais aussi pour relancer le deuxième moteur (la consommation) par augmentation de la masse monétaire.

En effet, pour certains économistes le QE est censé être "théoriquement" équivalent à donner de l’argent directement aux particuliers.

Hors ligne

 

#232 27/03/2015 19h13 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   12 

Alors là, je ne vous suis plus du tout. En quoi, le QE revient à donner de l’argent aux particuliers? La BCE rachète des obligations aux "particuliers"? Celà sert à dévaluer la monnaie, sachant que les salaires n’augmentent pas en conséquence, à priori celà fait même plutôt l’inverse ou n’a eu mieux pas d’impact?

De même, la création de masse monétaire, c’est bien. Réinjecter cette masse monétaire dans le circuit de la consommation, c’est mieux? Et c’est cette étape qu’il me manque là.

PS: Est-il possible de préciser "particuliers" dans votre phrase?

Dernière modification par Ohpinez (28/03/2015 02h39)

Hors ligne

 

#233 27/03/2015 21h27 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   

Ohpinez, je suis d’accord avec vous sur le fait que ce ne soit pas si évident (j’ai d’ailleurs dis "pour certains économistes"). Je n’en suis à mon petit niveau pas totalement convaincu si on n’y ajoute pas quelques artifices.

Toutefois vous dites "cela sert à dévaluer la monnaie", quel est selon vous le mécanisme en jeu ? Serait-ce si différent à distribuer de l’argent aux particuliers ?…

Parmi les pistes d’interprétations/explications on trouve :
- cela augmente la quantité de "monnaie" disponible, elle va se diffuser partout (plus ou moins vite)
- les banques vont prêter plus et à taux très faibles
- indirectement ou pas, une partie des particuliers sont détenteurs de titres rachetables par la QE

ensuite avec quelques artifices :
- les états vont pouvoir dépenser plus
- les états vont faire baisser les impôts
etc

Tous le monde n’est pas d’accord et il y a en permanence des débats pour savoir si oui ou non le QE tel qu’il est fait correspond ou pas au fameux "helicopter drop"

Hors ligne

 

#234 28/03/2015 02h38 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   12 

Et bien, pour ce qui est de la dévaluation, j’ai pris un raccourci rapide, j’en conviens:

Pour moi, cette réinjection de liquidités est un peu comme une dilution en bourse par une émission de nouvelles actions. C’est un raccourci rapide, j’en conviens, mais il me semble très logique.

Et pour la partie "serait-ce si différent de distribuer de l’argent aux particuliers", je reprendrais l’exemple d’une émission d’action nouvelles.

Si lors de cette dilution, vous n’avez pas de droits préférentiels de souscription ou simplement que vous ne souscrivez pas, vous perdez en "part de l’entreprise"*.

Et pour moi c’est le cas pour les particuliers, non seulement ça ne les aide pas directement, mais en plus, la somme de leur argent perd en valeur (en considérant la "chute de l’euro"). C’est donc, pour moi, l’exact inverse de la distribution aux particuliers. A la limite, on distribue aux banques ou aux états qui éventuellement pourront ou pas redistribuer sur le long terme aux particuliers. Mais à court terme, pour moi, il s’agit purement et simplement d’une perte.

D’ailleurs, j’ai pu voir sur ce même forum des interventions du genre "le cac a pris 15% mais l’euro en a perd autant, résultat nul".

De ce fait, et c’est là ou je bloque, j’ai du mal à comprendre comment le QE pourrait relancer la consommation, du moins à court/moyen terme.

Hors ligne

 

#235 28/03/2015 12h28 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   128 

Ohpinez a écrit :

De ce fait, et c’est là ou je bloque, j’ai du mal à comprendre comment le QE pourrait relancer la consommation, du moins à court/moyen terme.

Le but du "QE" est de faire monter l’inflation à 2 %, et uniquement cela. C’est d’ailleurs pour cela que ces opérations ont pu être lancées, la BCE ayant pour mandat de maintenir cette inflation autour de 2 %. Et la BCE a estimé que pour atteindre cet objectif, il ne restait plus que cette solution du "QE" dans la situation actuelle.

On peut discuter des conséquences sur la consommation, la valeur de la monnaie, des taux, etc. Mais il ne faut pas voir ces conséquences comme étant le but recherché à l’origine.

Hors ligne

 

#236 28/03/2015 13h03 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   74 

La relance de l’investissement devrait se traduire par des embauches au niveau des entreprises.
C’est dans ce sens là qu’une baisse du chômage devrait relancer la consommation
Une hausse de l’investissement devrait augmenter les revenus des états.

Je mets devrait car le "fameux baby boom" ne s’est pas du tout traduit par des emplois en France mais à l’étranger.

Dernière modification par francoisolivier (28/03/2015 13h06)

En ligne

 

#237 29/03/2015 16h18 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   70 

Bonjour

Derival a écrit :

Le but du "QE" est de faire monter l’inflation à 2 %, et uniquement cela.

Je ne partage pas cette approche, qui crée une confusion entre cause et conséquence.
Pour moi, l’objectif du QE est double.

D’une part relancer l’activité en favorisant une politique de l’offre principalement, de la demande accessoirement. La BCE prête en masse aux banques qui ont la tâche de reverser ces liquidités aux entreprises pour favoriser l’investissement et éviter la déflation qui menace. Et pour les obliger, la BCE a mis des taux négatifs. Donc cela coûterait aux banques si elles avaient la mauvaise idée de replacer cet argent à la BCE. Bien sûr, les banques peuvent aussi reprêter une partie de ces sommes aux Etats, mais ce n’est pas l’objectif le plus important à mon avis.
Et dans le cadre de cette politique, la BCE a une limite. Son action ne doit pas créer plus de 2 % d’inflation. Mais à priori, il y a encore de la marge, du moins tant que les salaires et les matières premières ne se mettent pas à monter.

D’autre part, faire chuter la valeur de l’euro. Les produits de la zone euro devenant moins chers, c’est une manière de relancer la demande internationale de ces produits, donc les exportations.

Le QE est une manière intelligente de relancer à la fois l’investissement en zone euro et la demande internationale. La BCE en espère une hausse de l’emploi en Europe (baisse du chômage), et par conséquent, une augmentation de la consommation en Europe (donc de la demande).

Cette politique peut fort bien réussir, mais il y a un grand point d’interrogation. Tous les grands pays veulent la même chose, et toutes les banques centrales utilisent les mêmes outils, d’ou une guerre des monnaies. Aujourd’hui, c’est le dollar US qui est pénalisé. Mais il y a de grandes chances que cela ne dure pas.
Il faut espérer que la politique de la BCE fonctionne, car pour le moment, ce sont les retraités et les épargnants qui sont sacrifiés. Et il faut aussi le reconnaître, les allemands, car eux ne souffrent pas des mêmes maux que les autres pays de la zone euro.

Hors ligne

 

#238 06/11/2015 20h26 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Au cas où il y en aurait encore qui y croient :

L’impossible normalisation des taux d’intérêt à long terme

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=87862

Natixis a écrit :

"La solvabilité budgétaire est alors obtenue avec un effort (excédent
budgétaire primaire à atteindre) bien inférieur à celui qui serait nécessaire
s’il y avait normalisation des taux d’intérêt à long terme. Nous mesurons cet
avantage pour les pays analysés."

"compte tenu de
l’ampleur de l’ajustement budgétaire nécessaire, la croissance
(graphiques 6a/b)
disparaîtrait complètement en Allemagne, en France, en Italie
(NB : si les taux étaient normaux/croissance nominale)

Que ceux qui ne n’ont pas encore leur petit "claim" se dépêchent, il n’y en aura pas pour tout le monde.

Dernière modification par placementapapa31 (06/11/2015 21h49)

Hors ligne

 

#239 07/11/2015 00h18 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   

Le lien ne fonctionne pas. J’ai un "File not found." Le serveur semble avoir des problèmes.

Je ne comprends pas bien ton message (placementapapa31).

Que veux dire "normalisation des taux" ?

"Que ceux qui ne n’ont pas encore leur petit "claim" se dépêchent" => quel claim ? Faire un emprunt ?

Hors ligne

 

#240 07/11/2015 08h30 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   29 

Petitrichard

normalisation veut dire une remontée des taux des banques centrales.

Aujourd’hui les banques centrales ont baissé leurs taux aux minimum (BCE, FED…).

En ce qui concerne le "claim", je ne sais pas.


Parrainage Binck (100€)

En ligne

 

#241 07/11/2015 13h50 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Un taux "normal" serait un taux au moins égal à la croissance nominale (croissance en valeur). Donc par ex si on a aujourd’hui en zone euro une inflation de 1% et une croissance de 1,5% on devrait avoir le taux 10 ans à 2,5% au moins. Si en 2016, 2017 … on a inflation 1,5%, croissance 2% (je ne dis pas qu’on les aura!), on devrait avoir un taux nominal de 3,5%. Or on est très loin des ces chiffres.

Par "claim" (droit de concession minière) je voulais dire, en songeant aux histoires de chercheurs d’or de mon enfance, "quelques actifs".

(bien entendu, je ne considère pas les obligations au taux administré comme des actifs wink )

Dernière modification par placementapapa31 (07/11/2015 14h37)

Hors ligne

 

#242 12/07/2016 21h28 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   224 

Bon il faut peut-être changer notre file café de commerce favorite pour parler un peu de la hausse de fin d’année?

Cette semaine, avec la nomination sans querelle d’un nouveau premier ministre au 10 Downing Street, et un bon chiffre de l’emploi US, les marchés sont euphoriques.

Finalement le Brexit c’est top, on devrait donner plus de crédit au FN en France… C’est ironique, je ne le pense pas.

Personnellement je n’attends que quelques jours, j’espère la continuation du rally jusque la fin de la semaine pour sortir complètement du marché UK et reprendre des euros. Je ne vois pas la lune de miel se prolonger lorsque les négociations vont rentrer dans le vif du sujet après l’été.

Je suis toutefois optimiste sur les marchés US et émergents qui devraient profiter de la stagnation de l’Europe pour récupérer les liquidités des institutionnels en recherche de performance.
La question est quand revenir sur l’Europe? Quels signes permettront de voir que l’incertitude est terminée et que l’économie peut reprendre ses droits sans peur de l’éclatement?
J’ai peur que pendant 1 an au moins le sort de l’Europe ne soit pas enviable. L’Europe va peser comme un boulet dans les indices World.

De l’autre côté de l’Atlantique on a une économie en bonne santé mais avec un niveau de valorisation plus élevé que la moyenne long terme et des risques de remontée des taux d’intérêt.
Concernant les taux, pour reprendre la posture de IH, on a vu ce que ça a donné depuis bientôt une décennie, on ne devrait pas de si tôt retrouver des taux forts.
Par contre concernant la valorisation du marché US… Aujourd’hui avec le Brexit les investisseurs n’ont pas vraiment le choix donc je ne vois pas de chute mais j’ai du mal à croire aussi que les valorisations vont s’envoler.

Je pense que ce sont les émergents finalement qui vont tirer le mieux leur épingle du jeu (si la Chine se maintient). Je vais probablement augmenter la proportion des émergents dans mon portefeuille.

Ah j’oubliais le Japon. On peut raisonnablement penser que le Japon va lui aussi profiter de la situation surtout avec la réélection de Abe et par transitivité avec le regain d’intérêt des émergents qui sur la zone Asie échangent beaucoup avec le Japon.

Que pensez-vous de cette fin d’année? Plutôt cette file ou on reste sur ’Encore un krach’?

P.S. Désolé nik66, je ne vous force pas à vous exprimer sur cette file optimiste! ;-)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech