Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 21/01/2016 15h08 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Voila rapidement ce qui me choque chez les concurrents d’IBM :

Microsoft de 2011 à 2014 :

81.9 Milliards de Flux nets de trésorerie utilisés pour les activités d’investissement
14.7 Milliards de Dépréciation et amortissement

Evolution de 2012 à 2015
-2.6 milliards de flux de trésorerie
-0.9 milliards de  résultat net( déduction faite des dépenses non recurente)

Oracle corporation de 2011 à 2014 :

27.9 Milliards de Flux nets de trésorerie utilisés pour les activités d’investissement
11.5 Milliards de Dépréciation et amortissement

Evolution de 2012 à 2015
+0.58 milliards de flux de trésorerie
+0.017 milliards de  résultat net

Google de 2010 à 2013
56.3 Milliards de Flux nets de trésorerie utilisés pour les activités d’investissement
10.1 Milliards de Dépréciation et amortissement

Evolution de 2011 à 2014
+7.81 milliards de flux de trésorerie
+4.74 milliards de  résultat net

Les acquisitions de Google  sont nettement plus justifié  ce qui explique peut être la forte capitalisation de la société

IBM de 2011 à 2014 :

23.7 Milliards de Flux nets de trésorerie utilisés pour les activités d’investissement
18.6 Milliards de Dépréciation et amortissement

Evolution de 2012 à 2015

-2.58 milliards de flux de trésorerie
-3.2 milliards de  résultat net

J’ai décalé d’une année les résultats pour laisser un laps de temps aux investissements pour apparaître dans les comptes .

Les 67.2 Milliards d’investissements chez Microsoft auraient pu rapporter 6.7 milliards en cash flow et en bénéfice si ils avaient été investit à 10% sans compter les intérêts composés..

Sans ses investissements Oracle aurait surement fait la même performance que IBM alors pourquoi ORACLE à un PER de 16 et IBM de 9 ? Pourquoi Microsoft à un PER de 20 ?

Attention j’ai même pris en compte les investissements à court terme car je trouve que c’est dommage de placer de l’argent à faible rendement alors que c’est toutes des sociétés faiblement endettés aux flux de trésorerie important   .

Plutôt que d’investir dans des placements à faible risque ou en acquisition externe aux rendements faibles  IBM à fait le choix de redistribuer une grande partie de ses Flux de trésorerie aux actionnaires .

J’ai fais ça à la va vite , il y’a surement des erreurs merci de m’en informer .

Dernière modification par vbvaleur (01/03/2016 12h42)

Hors ligne

 

#227 22/01/2016 11h59 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Au quatrième trimestre de 2014 , IBM avait provisionné 600 millions de dollars pour "rééquilibrage des effectifs".
600 millions de dollars pour l’équivalent de 10.000 licenciements.
Fin 2013 la société disposait environ de  430.000 salariés.
Des rumeurs courent comme quoi IBM  provisionne et supprime 10 000 emplois par trimestre donc 2.4 Millards de provision par année pèse sur les résultats .
Le but à terme selon la rumeur est de supprimer 26 % des effectifs (110 000 personnes) .
Selon ces chiffres le plan de restructuration pourrait durer 2 ans et demie .
En moyenne 60000 dollars de provision par salarié licenciés
Je pense que les effets positifs des licenciements pourraient annuler la charge des provisions à partir de la moitié ou les 3/4 de la durée du plan de restructuration , à part si la direction décide d’accélérer la restructuration et d’avancer l’échéance .
source :
From [email protected]: The Shrinking IBM US Employee Population

Dernière modification par vbvaleur (22/01/2016 13h01)

Hors ligne

 

#228 05/02/2016 15h58 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Administrateur
Réputation :   1309 

L’équipe de Barrage Capital évoque leur investissement dans IBM dans leur lettre annuelle 2015.

Je ne recopie pas le long passage, mais grossièrement, ils ont surtout suivi Warren Buffett et semblent peu enthousiastes par la vitesse de la transformation d’IBM dans les services Internet et ont arbitré une partie de la position.

In fine, j’ai l’impression que les investisseurs "dans la valeur" trouvent globalement IBM bon marché (à 8 fois les profits TTM pour une société avec un moat, il ne saurait en être autrement), mais ce n’est pas un no brainer, car il y a quand même bcp d’incertitudes et le moat semble s’éroder.

Hors ligne

 

#229 06/02/2016 19h47 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Pour des professionnels , c’est un peu limite comme analyse mais bon chacun est libre de suivre les gérants de leur choix .

Dans les années 80 lorsque l’entreprise General Electric et passée  de 411 000 personnes fin 1980 à 299 000 personnes fin 1985 , j’airai bien aimé être né pour voir l’impact sur le chiffre d’affaire de l’entreprise et connaitre les coûts de restructuration engendrés à cette époque .
Sur les 112 000 pertes, environ 37 000 étaient à travers des activités vendues  mais il y’a eu tout de même 81 000 licenciements …
À l’époque énormément  de monde avaient critiqué jack welch de faire passer les profits avant les hommes et la stratégie déployé par IBM à cette  époque là  c’était de faire des campagnes publicitaire sur le fait que IBM ne jouait pas à faire du yo yo avec ses employés(allusion à GE).. Ça n’a pas empêché l’entreprise de le faire plus tard ..

Jack Welch alors que GE faisait des bénéfices mais était en perte de vitesse , il a vendu des filiales , supprimé  des salariés car il pensait que GE en avait trop .

Au cours de son mandat au sein de GE (20 ans), la valeur de l’entreprise  a augmenté de 4000% mais pendant les premiers mois l’action à baissé .

J’ais des raisons de penser que Ginni Rometty suit la même stratégie que Jack Welch dans les années 80 chez GE  pour le plus grand bonheur de ses actionnaires à la seul différence que Ginni le fait d’une façon bien moins apparente pour ne pas s’attirer les foudres des médias. Cette stratégie à un coût a court terme mais généralement les bénéfices futurs en valent le coup .

Jack Welch à regretté de ne pas avoir été assez rapide au début et je regrette que Ginni ne le soit pas plus mais l’exercice est difficile . 

J’essaye de m’informer sur les plans de licenciement de l’entreprise bien qu’elle ne communique pas dessus et je me rend compte qu’ils sont loin d’être négligeables .
ex de source :
https://www.facebook.com/alliancemember/

Dernière modification par vbvaleur (06/02/2016 20h01)

Hors ligne

 

#230 06/02/2016 21h41 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   104 

Pour s’informer des plans de réduction d’effectif dans les entreprises, rien de tel que les blogs des syndicats.

Une recherche google type "ibm cfdt", "ibm cfe" etc …. devrait donner de bons résultats. Ou tout simplement "ibm syndicats"

A+
Zeb

Hors ligne

 

#231 15/02/2016 19h28 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

vbvaleur a écrit :

Au quatrième trimestre de 2014 , IBM avait provisionné 600 millions de dollars pour "rééquilibrage des effectifs".
600 millions de dollars pour l’équivalent de 10.000 licenciements.
Fin 2013 la société disposait environ de  430.000 salariés.
Des rumeurs courent comme quoi IBM  provisionne et supprime 10 000 emplois par trimestre donc 2.4 Millards de provision par année pèse sur les résultats .
Le but à terme selon la rumeur est de supprimer 26 % des effectifs (110 000 personnes) .
Selon ces chiffres le plan de restructuration pourrait durer 2 ans et demie .
En moyenne 60000 dollars de provision par salarié licenciés
Je pense que les effets positifs des licenciements pourraient annuler la charge des provisions à partir de la moitié ou les 3/4 de la durée du plan de restructuration , à part si la direction décide d’accélérer la restructuration et d’avancer l’échéance .
source :
From [email protected]: The Shrinking IBM US Employee Population

Fin 2014 la société disposait de 379.592 salariés …http://www.ibm.com/investor/att/pdf/IBM_Annual_Report_2014.pdf
Soit 50 000 de moins qu’en 2013 .
Certains ont estimé le coût en moyenne  d’un licenciement à 70 000$  je vous laisse calculer l’impact sur le résultat net que peut avoir une tel restructuration en sachant qu’IBM embauche en parallèle des dizaines de milliers de salariés par an (45000 en 2014 selon la direction) sans oublier les rachats d’entreprises .

-En 1991, IBM a mise à pied 30.000 employés et a comptabilisé une charge de restructuration de 3,4 milliards $, et une perte de 2,8 milliards $

-En 1992 IBM à mise à pied 43.000 employés et une perte de 5 milliards $

-En 1993 IBM à mise à pied 45.000 employés et a affiché 8,9 milliards $ en frais de restructuration et une perte de 8,1milliards $

-En 1994 IBM à fait un bénéfice de 3 milliards $

La direction avait promit d’accélérer la transformation en 2015 qu’elle conséquence cela à eu sur le nombre d’employé et le résultat net ?

Hors ligne

 

#232 18/02/2016 17h21 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   327 

Pour une fois IBM se distingue par une forte hausse liée à une acquisition :

Reuters a écrit :

IBM.N  a annoncé jeudi l’acquisition de Truven Health Analytics, spécialiste des données et analyses médicales, pour 2,6 milliards de dollars (2,35 milliards d’euros), ce qui constituerait la quatrième opération du groupe dans le secteur de la santé depuis avril dernier.
Fournisseur de solutions "cloud" pour les données médicales et leur analyse, Truven pourrait apporter 8.500 clients à IBM, allant de certaines administrations fédérales ou régionales à des hôpitaux et d’autres acteurs du secteur de la santé.
En avril 2015, IBM a lancé sa branche santé IBM Watson Health, qui utilise le super-ordinateur du même nom. Le groupe entend intégrer à terme les données médicales de 300 millions de patients dans un système "cloud" incluant celles de Truven. La conclusion de la transaction est attendue dans le courant de l’année.
"Avec cette acquisition, IBM va devenir la première entreprise de données et d’analyses de santé, et la seule à pouvoir apporter les capacités cognitives uniques de la plate-forme Watson", a dit Deborah DiSanzo, directrice de Watson Health.
Cette dernière acquisition va porter à 4 milliards de dollars l’investissement du groupe dans le secteur de la santé. Le groupe Truven avait précedemment été acquis par Veritas Capital Management Fund à Thomson Reuters  TRI.TO  pour 1,25 milliards de dollars, en 2012.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

En ligne

 

#233 29/02/2016 14h22 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Administrateur
Réputation :   1309 

Hum…

Warren Buffett a écrit :

Buying IBM could be a mistake, says Warren Buffett (BRK.A, BRK.B), but he hasn’t sold a share and continues to expect it to be worth more in the future (though "Charlie’s neutral").

Source : Buffett speaks - International Business Machines Corporation (NYSE:IBM) | Seeking Alpha

Hors ligne

 

#234 29/02/2016 15h26 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

http://www.cnbc.com/2016/02/29/warren-b … o-but.html

Actuellement il est chambré pour sa participation dans IBM  et je pense qu’au fond de lui ça le vexe un peu (Buffet aime les investisseurs fidèles et être estimé)  donc il dit aux investisseurs soit vous me faite confiance soit vous allez vers un fond indiciel, je ne sais pas si je vais faire mieux que le marché mais je fais tout pour et toute ma vie j’ais agi dans ce sens .
De plus la baisse de sa côte de popularité est lucrative pour ses investisseurs fidèles car la majeur partie de ses sociétés rachètent leurs actions et comme vous le savez , plus le cours est bas plus ils gagnent de l’argent .
Les fidèles profitent de la sortie des infidèles

Au sujet d’IBM les derniers résultats auraient pu être un peu plus spectaculaires mais malheureusement ils sont atones ce qui explique en partie la valorisation actuel .Je suggère aux investisseurs de vendre leurs actions IBM si ils ne sont pas capable de patienter 1 ou 2 années de plus pour entrevoir les bénéfices de la transformation de ce mammouth , actuellement la direction investit lourdement dans des investissements en rapport avec Watson et après m’être documenté  pour moi il y’a là un potentiel important à développer .

Si vous investissez uniquement parce que Buffet à investit , il est claire qu’après ces propos ambigu il sera difficile de tenir vos positions smile

Hors ligne

 

#235 29/02/2016 22h45 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Administrateur
Réputation :   1309 

En tout cas IBM achète à tour de bras et à ce rythme-là il ne va plus rester grand chose du Free Cash Flow de l’année :
- $2,6 Md pour Resilient Systems aujourd’hui,
- $2,6 Md pour Truven Health Analytics la semaine dernière,
- Resource/Ammirati en début de mois (prix non communiqué, je crains le pire).

Hors ligne

 

#236 01/03/2016 01h47 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

vbvaleur a écrit :

Si vous investissez uniquement parce que Buffet à investit , il est claire qu’après ces propos ambigu il sera difficile de tenir vos positions

D’un autre côté, vous le voyez dire que "c’est sûr à 100%, IBM va monter" ? Non, quoi qu’il advienne, sa réponse sera toujours la même : "je fais ce que je peux, c’est peut-être une erreur, on verra bien."

IH a écrit :

En tout cas IBM achète à tour de bras et à ce rythme-là il ne va plus rester grand chose du Free Cash Flow de l’année :
- $2,6 Md pour Resilient Systems aujourd’hui,
- $2,6 Md pour Truven Health Analytics la semaine dernière,
- Resource/Ammirati en début de mois (prix non communiqué, je crains le pire).

Je vous sens bien négatif IH sur IBM. Les gens ne sont jamais contents : quand IBM rachetait des actions, çà gueulait (y a plus de business qu’est ce qu’ils font ?), maintenant qu’ils rachètent des entreprises, ça gueule toujours…

Là où je vous rejoints et où j’ai personnellement fait une bêtise, c’est que ces cash-flows devraient être comptabilisés en dépenses R&D, pas en investissements de croissance, ce qui fait que j’ai surestimé le profit net et le FCF.

Hors ligne

 

#237 01/03/2016 08h32 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Administrateur
Réputation :   1309 

En fait j’ai des actions IBM.

Mais de la même façon que vbvaleur met en garde contre Sears, je me fais "l’avocat du diable" également pour IBM.

Nous avons très peu d’éléments sur les transactions, sinon que Resilient Systems (racheté donc $2,6 Md) employait 100 personnes. Hum…

Hors ligne

 

#238 01/03/2016 08h57 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

IH a écrit :

Nous avons très peu d’éléments sur les transactions, sinon que Resilient Systems (racheté donc $2,6 Md) employait 100 personnes. Hum…

Oui, d’un autre côté, l’historique de rachat d’entreprises par IBM plaide plutôt en faveur de la boite. Leur avantage, c’est qu’ils peuvent monétiser les technos (c’est ce qu’ils rachètent, le personnel importe peu) de ces petites entreprises avec le nom IBM. Ce n’est pas nouveau, cela fait plus d’un siècle qu’ils marchent comme ça.

Après, comme tout investissement, cela peut partir en vrille.

Hors ligne

 

#239 01/03/2016 09h25 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   78 

Le rachat de Truven Health est probablement  plus important dans le long terme (synergie avec waston), mais Resilient Systems a une excellente réputation dans un domaine très spécifique (la réponse aux cybermenaces) et ça rentre bien dans le cadre de la stratégie IBM très orientée apps et solutions mobiles pour entreprises mid & large.

Ils ont aussi la réputation de payer leur acquisitions au juste prix, donc si ils disent que ça vaut 2,6Md, j’ai à priori confiance.

Hors ligne

 

#240 01/03/2016 11h14 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Ce sont des acquisitions coûteuses et si jamais elles ne se traduisent pas dans les résultats futurs d’IBM , pour moi ce sera peut être une bonne raison pour m’alléger un peu .
J’ais l’impression que de part ses acquisitions IBM veut booster ses activités de croissance tel que Watson , il n’est jamais facile de convaincre les entreprises du bienfait d’une technologie nouvelle , souvent il faut prendre les choses en mains pour montrer l’exemple et ainsi dissiper les craintes des entreprises  . IBM à les moyens de le faire sans se mettre en danger ,ce n’est peut être pas une mauvaise idée .

Là où je vous rejoints et où j’ai personnellement fait une bêtise, c’est que ces cash-flows devraient être comptabilisés en dépenses R&D, pas en investissements de croissance, ce qui fait que j’ai surestimé le profit net et le FCF.

Dans ce cas je vous conseille de regarder les acquisitions passé d’IBM pour savoir si elles ont eu un impacte sur les résultats actuels , personnellement c’est que j’ai fait et j’ai trouvé que IBM à très peu investit proportionnellement à ses résultats comparé à Google Microoft Oracle etc  , IBM à été généreux envers ses actionnaires et n’a pas privilégié la croissance à plus faible rendement que le reste des ses activités .
C’est dommage de déduire du cash flows  les investissements actuels car ils n’ont pas eu  encore  d’effet sur les résultats d’IBM.

InvestisseurHeureux , si à l’avenir IBM ne me contente plus ou si je trouve de meilleurs opportunités ailleurs , je n’hésiterai pas à quitter le navire et qui sait , peut être que d’ici là Sears aura fait faillite et je pourrai acheter les actions d’une entreprise restructurée avec des actifs immo ,un allègement de dettes et moitié moins de salaries , du coup je n’aurai qu’a attendre que Eddie Lampert utilise la même stratégie qu’a l’époque ou il à acheté les obligations de K-mart mais cette fois-ci avec Sears .

Dernière modification par vbvaleur (01/03/2016 11h29)

Hors ligne

 

#241 01/03/2016 12h30 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   74 

Wawawoum a écrit :

Oui, d’un autre côté, l’historique de rachat d’entreprises par IBM plaide plutôt en faveur de la boite. .

Par exemple cognos num 1 aux usa lors du rachat devenu num 2 (malheureusement en déclin)
Datastage num 1 lors du rachat  num 2 en phase d’être num 3 en fort déclin
Websphere logiciel prometteur en total déclin maintenant

Dernière modification par francoisolivier (01/03/2016 12h31)

Hors ligne

 

#242 01/03/2016 12h54 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

francoisolivier a écrit :

Par exemple cognos num 1 aux usa lors du rachat devenu num 2 (malheureusement en déclin)
Datastage num 1 lors du rachat  num 2 en phase d’être num 3 en fort déclin
Websphere logiciel prometteur en total déclin maintenant

Oui peut-être mais ce ne sont que 3 exemples sur certainement plusieurs dizaines (centaines ?) d’acquisitions… À vous entendre, ils perdent de l’argent partout et devraient donc couler prochainement. On verra. Vous avez peut-être raison. Peut-être pas.

De plus, il faudrait connaitre le cash généré par ces acquisitions pour juger de leur qualité. Être numéro 1 ne présume en rien de la génération de cash (vous pourriez demander à Samsung s’ils ne préféreraient pas être numéro 2 à la place d’Apple…). Le but du jeu n’est pas d’être numéro 1, il est de gagner de l’argent. Enfin, après çà dépend si vous préférez l’avarice ou l’orgueil.

vbvaleur a écrit :

C’est dommage de déduire du cash flows  les investissements actuels car ils n’ont pas eu  encore  d’effet sur les résultats d’IBM.

Non, ce n’est pas dommage, c’est logique. Ils ont besoin de ces acquisitions pour maintenir leur chiffre. Enfin, chacun son avis sur la question, le mien étant que ce sont des dépenses nécessaires pour maintenir leur chiffre et leur marge, en conséquence de quoi, ce sont des investissements assimilables à des dépenses de R&D.

Après sur les modalités, vous pourriez effectivement étaler les dépenses en acquisitions sur plusieurs années pour éviter de tout mettre sur cette année. Vous pourriez l’amortir sur 10 ans par exemple.

Dernière modification par Wawawoum (01/03/2016 13h10)

Hors ligne

 

#243 01/03/2016 13h20 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Wawawoum a écrit :

Non, ce n’est pas dommage, c’est logique. Ils ont besoin de ces acquisitions pour maintenir leur chiffre. Enfin, chacun son avis sur la question, le mien étant que ce sont des dépenses nécessaires pour maintenir leur chiffre et leur marge, en conséquence de quoi, ce sont des investissements assimilables à des dépenses de R&D.

Vous ne pouvez pas savoir si ils ont besoin de ces acquisitions pour maintenir leur chiffre ou le développer et il est compliqué de déterminer si Watson est un prolongement des anciennes activités ou une nouvelle activité , peut être que c’est un peu des deux mais dans quelle proportion ?

A l’avenir par contre nous pourrons savoir plus précisément si les derniers investissements en valaient la peine .

C’est pour ça que le réel cash flow libre est difficile à déterminer mais pour  IBM la marge d’erreur est sympatoche .

La bourse ce n’est pas tout noir ou tout blanc , il y’a des zones d’incertitude à prendre en compte et à évaluer grâce à sa propre logique et à sa culture , c’est pour ça que nos avis divergent mais de toute façon il vaut mieux être pessimiste et avoir tord , qu’être optimiste et avoir tord c’est bien moins coûteux .

Lorsque je regarde autour de moi pour le moment je ne trouve pas d’arbitrage que je considère plus optimal mais si vous avez des idées je serai ravi de les écouter d’autant plus que vous êtes un intervenant intéressant .

Dernière modification par vbvaleur (01/03/2016 13h35)

Hors ligne

 

#244 01/03/2016 13h39 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

vbvaleur a écrit :

Vous ne pouvez pas savoir si ils ont besoin de ces acquisitions pour maintenir leur chiffre ou le développer et il est compliqué de déterminer si Watson est un prolongement des anciennes activités ou une nouvelle activité , peut être que c’est un peu des deux mais dans quelle proportion ?

* Fait numéro 1 : En 1999, IBM faisait un chiffre d’affaire de 87 milliards. En 2015, IBM a fait un chiffre d’affaire de 82 milliards.
* Fait numéro 2 : Entre ces deux dates, IBM a réalisé au moins 172 acquisitions (cf List of mergers and acquisitions by IBM - Wikipedia, the free encyclopedia)

Nous avons donc environ 200 acquisitions réalisées pour un chiffre d’affaire qui a baissé de 5 milliards. Je ne vois pas en quoi ces acquisitions étaient des acquisitions de "croissance". Donc oui, je peux savoir si ces acquisitions sont faites pour maintenir le chiffre ou pour faire de la croissance. Je pense que les chiffres parlent d’eux-mêmes.

vbvaleur a écrit :

Lorsque je regarde autour de moi pour le moment je ne trouve pas d’arbitrage que je considère plus optimal mais si vous avez des idées je serai ravi de les écouter d’autant plus que vous êtes un intervenant intéressant .

Je ne vous dis pas qu’IBM est pourri, c’est ma plus grosse position. Je dis juste qu’ils faut voir la réalité en face : IBM est un serial acquirer avec des acquisitions qui lui servent de dépenses R&D.

Dernière modification par Wawawoum (01/03/2016 13h45)

Hors ligne

 

#245 01/03/2016 13h41 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   74 

Wawawoum

Ne me faite pas dire ce que je n’ai pas écrit.
Il faut accepter des contre exemple. Les achats de société par ibm n’ont pas été toujours couronné de succès ( j’ai cité 3 exemples que je connais bien)
Le déclin est dû à la gestion même d’ibm : il faut avoir la gnac commercialement ou être inventif pour conquérir de nouveaux clients. Ce que j’ai pu voir et les retours que j’ai sont : commerciaux sont des "gros chats"

Deuxièmement dans le secteur des logiciels c’est très simple : le premier rafle souvent la mise et très souvent 2/3 éditeurs ont 80-90% du marché.

Hors ligne

 

#246 01/03/2016 14h04 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

francoisolivier a écrit :

Il faut accepter des contre exemple. Les achats de société par ibm n’ont pas été toujours couronné de succès ( j’ai cité 3 exemples que je connais bien)

De la même façon, je n’ai jamais dit qu’IBM ne faisait que des acquisitions intelligentes… Je dis juste qu’en général, cela semble se passer plutôt bien pour eux.

Hors ligne

 

#247 01/03/2016 14h29 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   103 

Wawawoum a écrit :

vbvaleur a écrit :

Vous ne pouvez pas savoir si ils ont besoin de ces acquisitions pour maintenir leur chiffre ou le développer et il est compliqué de déterminer si Watson est un prolongement des anciennes activités ou une nouvelle activité , peut être que c’est un peu des deux mais dans quelle proportion ?

* Fait numéro 1 : En 1999, IBM faisait un chiffre d’affaire de 87 milliards. En 2015, IBM a fait un chiffre d’affaire de 82 milliards.
* Fait numéro 2 : Entre ces deux dates, IBM a réalisé au moins 172 acquisitions (cf List of mergers and acquisitions by IBM - Wikipedia, the free encyclopedia)

Nous avons donc environ 200 acquisitions réalisées pour un chiffre d’affaire qui a baissé de 5 milliards. Je ne vois pas en quoi ces acquisitions étaient des acquisitions de "croissance". Donc oui, je peux savoir si ces acquisitions sont faites pour maintenir le chiffre ou pour faire de la croissance. Je pense que les chiffres parlent d’eux-mêmes.

-Ok mais de 99 à aujourd’hui le FCF est passé de 4 Milliards à plus de 13 Milliards .

-200 acquisitions ou 1000 acquisitions , ça ne veut rien dire pour une entreprise comme IBM , l’important c’est les montants dépensés annuellement et l’impact qu’ils ont eu sur les résultats des années suivantes.

Personnellement j’ai déjà comparé les acquisitions  d’IBM de ces dernières années  avec ses concurrents et j’ai trouvé que IBM à fait partie des retardataires proportionnellement à ses résultats .

Dernière modification par vbvaleur (01/03/2016 14h31)

Hors ligne

 

#248 01/03/2016 14h44 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   97 

Wawavoum a écrit :

* Fait numéro 1 : En 1999, IBM faisait un chiffre d’affaire de 87 milliards. En 2015, IBM a fait un chiffre d’affaire de 82 milliards.
* Fait numéro 2 : Entre ces deux dates, IBM a réalisé au moins 172 acquisitions (cf https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_m … ons_by_IBM)

Certes.

Mais IBM a aussi revendu toute sa division PC à Lenovo (rachetée pour environ 2 Md$) , qui générait beaucoup de chiffre d’affaires pour une marge qui devait être assez faible.
Ainsi que l’activité Point de vente à Toshiba (pour 850 M$).
Ou sa division processeurs à Global Foundry (et IBM va payer 1.5Md$ à Global Foundry, mais cette activité lui coutait 1.5M$/an !).
Et plus récemment la partie serveur x86 devenus des "commodités" de nouveau à Lenovo .

L’évolution du CA ne se fait pas à périmètre technologique constant.
Pour moi, se désinvestir d’activité à fort CA mais à faible marge (ou marge négative) pour investir dans des secteurs plus porteur d’avenir (du moins c’est le pari) me semble plutôt intelligent, même si le CA diminue…


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#249 01/03/2016 19h39 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   327 

Toujours la même histoire, vaut il mieux faire 10$ de CA et 1$ de bénéf ou 5$ de CA et 1.5$ de bénéf ? Et il ne faut pas oublier les rachats d’actions chez IBM.

IBM rapports 1999 a écrit :

Net income for the year ended December 31, 1999 was $7.7 billion, or $4.12 per diluted common share, compared with net income of $6.3 billion, or $3.29 per diluted common share, in 1998.

Revenues in 1999 totaled $87.5 billion, an increase of 7 percent as reported and in constant currency, versus revenues of $81.7 billion in 1998.

rapport 2015 a écrit :

Full-Year 2015:
o Diluted EPS from continuing operations:
- Operating (non-GAAP): $14.92, down 10 percent; impact of 7 points from prior
year System x and customer care divestiture gains;
- GAAP: $13.60, down 13 percent

Revenue from continuing operations: $81.7 billion:
- Down 1 percent adjusting for currency (8 points or more than $7 billion) and
divestitures (3 points or nearly $3 billion); down 12 percent as reported


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

En ligne

 

#250 02/03/2016 02h20 → IBM : encore une cash machine chez les old techs ! (action, analyse, ibm)

Membre
Réputation :   214 

simouss a écrit :

Toujours la même histoire, vaut il mieux faire 10$ de CA et 1$ de bénéf ou 5$ de CA et 1.5$ de bénéf ? Et il ne faut pas oublier les rachats d’actions chez IBM.
IBM rapports 1999 a écrit :Net income for the year ended December 31, 1999 was $7.7 billion, or $4.12 per diluted common.

Tout d’abord, il faudrait inclure l’inflation dans ces calculs pour se faire une idée. Sur 16 ans, elle n’est plus négligeable. En dollars d’aujourd’hui, la market cap d’IBM était de 200 milliards fin des années 60. Aujourd’hui, moins de 130. Cherchez l’erreur.

Ensuite, si l’on prend 1999 peut-être, mais les années 90 ont été en dent de scie pour IBM, difficile de se faire une idée sur une année ; pour certaines années, le cash-flow après investissements était quasiment zéro. À partir de telles données, nous pourrions nous exclamer : "Regardez ! Le FCF était de 0 en 1990, il est de 15 milliards aujourd’hui, la croissance est fulgurante !". Sauf que non…

Enfin, les rachats d’actions sont une autre histoire qu’il faut mettre de côté, ils font partie du retour à l’actionnaire, mais ils ne jouent pas directement sur la rentabilité des investissements ; c’est à la limite un levier sur ceux-ci quand ils sont faits en-dessous de la valeur intrinsèque de la société. 

L’idée n’est pas de dire ici qu’IBM n’est pas rentable, loin de là, c’est plutôt de dire qu’IBM est sans doute un peu moins rentable que ce l’on croit (en tout cas de ce que je croyais auparavant), et que ce que le management clame haut et fort. Mais ça, ce n’est pas vraiment une surprise…

Kohai a écrit :

Mais IBM a aussi revendu toute sa division PC à Lenovo (rachetée pour environ 2 Md$) , qui générait beaucoup de chiffre d’affaires pour une marge qui devait être assez faible.
Ainsi que l’activité Point de vente à Toshiba (pour 850 M$).
Ou sa division processeurs à Global Foundry (et IBM va payer 1.5Md$ à Global Foundry, mais cette activité lui coutait 1.5M$/an !).

Les cessions ne rapportent quasiment rien par rapport à ce que coutent les acquisitions. À la limite, les cessions comme Global Foundry qui se font à perte, sont quasiment assimilables à des coûts d’acquisition.

Dernière modification par Wawawoum (02/03/2016 05h42)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech