Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 17/08/2012 14h02 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   554 

C’est toujours le moment jusqu’à ce que ce ne soit plus le moment :-)

Hors ligne

 

#52 05/02/2015 18h01 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Voici ce que l’on entend à droite à gauche depuis quelque temps (en vrac) :

- La BCE se lance (enfin) dans un QE massif pour éviter la déflation (dans laquelle serait entrée la zone euro sinon).

- La bourse monte à cause du QE - (mais le QE a-t-il REELLEMENT commencé seulement en janvier 2015??)

- La BCE (tout comme la FED?) veut ne laisser d’autre choix aux investisseurs que d’aller vers les actions - (et pourquoi donc, au fait?)

- L’austérité n’a pas marché, la preuve le chômage et même la dette se sont accrus partout, alors vive le QE, la raison l’emporte - (mais le QE est-il vraiment une bonne chose pour l’économie européenne? cf un article du WALL STREET JOURNAL wsj.pdf)

Des réactions, histoire de discuter un peu de tout cela? (une fois de plus… mais au moins ça nous changera un peu de l’immobilier wink )

Dernière modification par placementapapa31 (05/02/2015 18h22)

Hors ligne

 

#53 05/02/2015 18h12 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   23 

C’est vrai que les marches attendaient le QE de la BCE et que cela est sans doute la cause principale de la montee des cours en janvier qui a ete forte en general.

Cela ne concerne pas que les actions mais aussi les obligations (cf yield des bunds ou de l’oat)

C’est l’annonce du QE qui a ete tres bien accueilli, le marche anticipe. Quant a savoir si cela va permettre d’eviter la deflation et de relancer l’economie, on verra bien

Hors ligne

 

#54 05/02/2015 19h17 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   93 

Personnellement, tout ce que je sais, c’est que jamais une banque centrale n’a créé de la richesse à elle seule. Pourtant, la jouer contrariant face à une banque centrale me paraît suicidaire. Faute d’idées bien originales, ce que je privilégie en ce moment, c’est les belles valeurs de rendement avec un actif réel derrière. Le rendement devrait attirer des investisseurs chassés du secteur obligataire par la baisse des taux et l’actif réel permet une certaine sécurité face à la création monétaire. Vous aurez reconnu mon penchant pour les foncières cotées. Pour le reste, le QE n’a pas modifié mon allocation d’actifs. Il a simplement confirmé mon exclusion des bancaires (sur quoi feront-elles de la marge si le crédit ne repart pas ?).

Hors ligne

 

#55 05/02/2015 19h27 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Modérateur
Réputation :   1078 

Cet article du WALL STREET JOURNAL wsj.pdf) me semble juste la liste des arguments des opposants au QE, et n’a pas du tout l’aspect d’un inventaire objectif des arguments favorables et défavorables à un QE ou d’une discussion de leur validité.

On verra d’ici quelques mois quels impacts le QE aura eu (même si certains continueront à le contester, en prétendant que d’autres causes ont agi), et je pense qu’il y en aura eu pas mal.

Normalement, un QE fait baisser les taux d’intérêts, et la baisse des taux fait monter le prix des actifs (actions ou autres) et encourage les investissements (au risque de rendre certains investisseurs moins sélectifs).
Normalement, le rôle de la BCE est de maintenir un certain nombre d’équilibres, et d’agir lorsque ces équilibres sont rompus. Un de ces équilibres rompu est le niveau de l’inflation, un autre est le niveau de la croissance (avec toutes ses conséquences). La BCE a estimé que pour rétablir ces équilibres à moyen terme, un QE était plus approprié qu’une absence de QE.  La BCE ne veut pas inciter à acheter des actions (ce n’est en rien son rôle), même si certaines de ses décisions conduisent à rendre intéressant l’achat d’actions.

Il est bien connu que la bourse anticipe les évolutions du contexte économique (ça a souvent été le cas dans le passé… mais il y a eu aussi des faux départs). J’ai tendance à penser qu’une hausse de la bourse, si elle est confirmée à moyen terme, indique plutôt que la BCE a fait le bon choix, et que l’économie va redémarrer en Europe, que l’inverse. N’en déplaise à certains, à Munich (cf l’auteur de l’article du WSJ), ou peut-être à Wall Street.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#56 05/02/2015 19h54 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

GoodbyLenine a écrit :

La BCE ne veut pas inciter à acheter des actions (ce n’est en rien son rôle)

Sauf si la hausse du prix des actifs est un canal de politique monétaire. Mais il faut pour cela qu’il y ait des "effets de richesse" qui soutiennent la demande des ménages (et aussi des entreprises), ce qui semble bien être le cas aux US. Dans l’UE par contre, où les système de retraite sont majoritairement des pensions d’état par répartition, une hausse excessive du prix des actifs ne produit-elle pas l’effet inverse, justement?

Hors ligne

 

#57 05/02/2015 21h19 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   43 

Bonsoir,

Moi je me demande encore en quoi le QE peut être bénéfique?En quoi la dévaluation de l’euro et la hausse des actifs vont aider le pékin moyen qui n’est pas indexé sur l’inflation?

Si l’inflation est de 2% par an je peux considérer qu’a la fin du QE j’aurai perdu 4%  si je ne suis pas augmenté dans les mêmes proportions.

Je suppose aussi que la hausse des actifs va toucher de plein fouet les petits travailleurs qui rêvent de leur RP.Les taux sont déjà bas,va t-on avoir des taux<2%?

Les seuls gagnants finalement sont ceux qui détiennent déjà des actifs,les perdants seront les autres.

N’est on pas justement avec le QE entrain d’enrichir les plus riches au détriment des autres?

J’ai lu un article qui disait que la création monétaire n’était pas forcement synonyme de croissance et que pour qu’il y est croissance il faut que les livrets se vident.

Il est fort possible que je sois a coté de la plaque vu mes maigres connaissances,mais je souhaitais partager mon ressenti.

Bonne soirée.


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#58 05/02/2015 22h15 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   73 

En tout cas l’un des effets positifs (et indirect) du QE  est d’avoir fait baissé l’euro par rapport au dollar.
Certe le pouvoir  d’achat des francais va baisser mais cela devrait améliorer la competitivité des entreprises européenes et donc l’emploi.
Je ne pense pas que les taux us et européens montent enormément car nos etats sont trop endettés et sont bien content des taux bas.
C’est meme une nécessité de preserver des taux bas et je pense que les banques centrales agiront pour les maintenir bas.

Hors ligne

 

#59 06/02/2015 09h38 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   104 

Le QE est un transfert d’argent des petit épargnants ayant un taux d’intérêt bas vers ceux qui ont un crédit hypothécaire avec un taux bas.

Au lieu de laisser dormir vos avoir dans des livrets qui ne rapportent quasiment rien, investissez le en sicavs, trackers ou actions. Choisissez des actifs qui profitent des taux bas, de la baisse de l’euro et de la baisse du baril.

Pour vos vacances choisissez un pays dont la devise à baisser plus que l’euro, la Russie ne manque pas de charme.
La Grèce offrira également des vacances au rabais, assoiffé par la fuite des capitaux et un gouvernement incapable.

Hors ligne

 

#60 06/02/2015 10h12 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   77 

pvbe a écrit :

la Russie ne manque pas de charme.

C’est vrai, il y a un tas de choses splendides à voir.

Mais les infrastructures ne sont absolument pas adaptées pour le tourisme standard… Un minimum de débrouillardise est recommandé, sauf à passer par des agences "tout compris", mais la, les prix explosent…

Hors ligne

 

#61 06/02/2015 11h38 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   512 

mehdi57 a écrit :

Moi je me demande encore en quoi le QE peut être bénéfique?

Il permet aux Etats insolvables de respirer.

La BCE (comme la FED l’a fait avant elle) rachète une partie de la dette qui écrasait les gouvernements, et fournit ("imprime") en retour pléthore de liquidités pour prévenir l’asphyxie.

Subtilement dosé, le programme permet :

(1) De déprécier progressivement la monnaie, et ainsi de rendre le remboursement de la dette moins douloureux sur le long-terme (aux dépens des créanciers, parmi lesquels comptent les épargnants français exposés aux dettes souveraines à long-terme via leurs assurances-vies).

(2) Couplé à des taux directeurs à ras le plancher, à forcer cet excédent de liquidités à s’investir dans l’économie réelle, et ainsi stimuler la croissance (on parie sur la rationalité des agents économiques : puisqu’un dépôt ne rapporte plus rien, il n’y a plus qu’à l’investir).

Sur le papier, les programmes de QE (maintenant mis en place par toutes les puissances économiques mondiales) sont nécessaires et bien pensés. Mais nous savons très bien que s’il n’y a en théorie aucune différence entre cette première et la pratique, en pratique il y en a une…

Hors ligne

 

#62 06/02/2015 12h50 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   70 

A chaque fois que le QE est évoqué je ne peux m’empêcher de penser aux réflexions des enfants qui suggèrent à leurs parents ou à l’Etat d’imprimer des billets pour rendre la population plus riche…

Mais tout le monde semble content avec sa dope monétaire. Alors tout va pour le mieux dans le meilleur d’un monde qui n’a jamais été aussi endetté. Même si tout cela heurte mon bon sens. C’est surement que le monde financier est si complexe et si bien dirigé que je n’ai pas les capacités de comprendre. Ayons confiance…

Hors ligne

 

#63 06/02/2015 13h32 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   512 

Rien de nouveau sous le soleil Okavongo : je ne suis pas un expert de l’histoire monétaire mais, à date, je ne connais aucun Etat qui à long-terme s’est retenu d’utiliser l’arme monétaire pour éponger ses dettes et faciliter ses paiements.

Le système fonctionne tant que cet Etat continue de croître et de créer des richesses. C’est donc davantage un pari sur la stabilité et la productivité du système qu’une équation purement financière.

L’exemple américain l’illustre bien : le pouvoir d’achat du dollar a été divisé par cent en un siècle, ce qui n’a guère empêché la richesse nationale et la richesse par habitant de croître spectaculairement.

Dernière modification par thomz (06/02/2015 13h48)

Hors ligne

 

#64 06/02/2015 14h39 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Il permet aux Etats insolvables de respirer.

Subtilement dosé, le programme permet :

(1) De déprécier progressivement la monnaie, et ainsi de rendre le remboursement de la dette moins douloureux sur le long-terme (aux dépens des créanciers, parmi lesquels comptent les épargnants français exposés aux dettes souveraines à long-terme via leurs assurances-vies).

(2) Couplé à des taux directeurs à ras le plancher, à forcer cet excédent de liquidités à s’investir dans l’économie réelle, et ainsi stimuler la croissance (on parie sur la rationalité des agents économiques : puisqu’un dépôt ne rapporte plus rien, il n’y a plus qu’à l’investir).

Sur le papier, les programmes de QE (maintenant mis en place par toutes les puissances économiques mondiales) sont nécessaires et bien pensés. Mais nous savons très bien que s’il n’y a en théorie aucune différence entre cette première et la pratique, en pratique il y en a une…

thomz a écrit :

Le système fonctionne tant que cet Etat continue de croître et de créer des richesses. C’est donc davantage un pari sur la stabilité et la productivité du système qu’une équation purement financière.

Vous parlez comme un gouverneur de BC.

Vous avez certainement raison, et tout ceci est parfaitement formulé.

Une seule remarque : vous parlez de la rationalité des agents, qui doit les pousser à investir leurs dépôts parce qu’ils ne rapportent plus rien. On sait aussi que cette même rationalité peut les pousser, parce que leurs dépôts ne rapportent plus rien, ou pour d’autres raisons liées à l’anticipation du revenu futur, à accroître leur épargne. Ce qu’a fait la FED est-il transposable en Europe? Je veux dire, la prise en compte de la différence des systèmes de retraites entre les deux zones économiques ne doit-elle pas être au centre de la réflexion?

Dernière modification par placementapapa31 (06/02/2015 15h17)

Hors ligne

 

#65 06/02/2015 14h42 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Modérateur
Réputation :   1078 

okavongo a écrit :

tout va pour le mieux dans le meilleur d’un monde qui n’a jamais été aussi endetté.

Il me semble faux (si l’on en crois les données historiques) de croire que l’endettement des États n’a jamais été plus élevée qu’actuellement, ou que la richesse (actifs - passifs) est au plus bas (voir par exemple ce texte (pages 22 à 25, et suivantes) ou ce graphique).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#66 06/02/2015 15h52 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   43 

placementapapa31 a écrit :

Une seule remarque : vous parlez de la rationalité des agents, qui doit les pousser à investir leurs dépôts parce qu’ils ne rapportent plus rien. On sait aussi que cette même rationalité peut les pousser, parce que leurs dépôts ne rapportent plus rien, ou pour d’autres raisons liées à l’anticipation du revenu futur, à accroître leur épargne. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/viewtopic.php?pid=129804#p129804

]Encore une hausse sur le marché actions… (3/10)[/url]
Si j’en crois ce que j’ai lu je ne sais plus ou , tout est une question de confiance.

La France a une inflation faible ou une déflation:Les salaires n’augmentent pas les gens se méfient,les prix baissent alors ils se disent on va épargner parce que plus tard ça coûtera encore moins cher. Il y a clairement un manque de confiance.

La France est en inflation: Les salaires augmentent tout augmente alors vite il faut acheter,consommer s’endetter.Vous êtes en confiance vous videz vos livrets.

J’en reste sur mon impression de QE au profit de l’État(comme le souligne Thomz) et des 5% de la population la plus riche.

Je n’ai pas non plus l’impression que la dette va se réduire,le QE motive l’état a rester immobile.

L’euro a baissé mais j’ai cru comprendre que maintenant c’est les USA qui commencent a trouver leur monnaie chère,ne va t-on pas assister au ping pong monétaire en plus du ping pong sur les matières premières.

Pour finir quelque chose que je ne comprends pas:depuis tout petit j’entend déficit public annuel -X%.

Est t’il impossible d’avoir un profit public annuel ?Partant de ce constat est il possible qu’un jour la dette soit remboursée?Si le QE ne marche pas on fait quoi un autre QE ou on ponctionne les épargnants?


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#67 06/02/2015 16h09 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Bien sûr, la dette publique est la somme des déficits cumulés. Et la dette (ou plutôt le ratio dette/PIB) ne peut baisser que s’il le budget passait en excédent, ou bien si le dénominateur l’emportait (ie une forte croissance).

Le problème, c’est que l’économie (française, ou autres pays d’Europe dans la même situation) est actuellement dans une zone d’équilibre qui fait que le multiplicateur de dépense publique est élevé (1 voire 1,5), et donc la baisse des dépenses publiques (ou même leur simple modération) nécessaire pour passer un jour en excédent entraîne une perte d’activité, qui a pour effet de faire augmenter le ratio dette/PIB par le dénominateur, effet contraire de l’effet recherché!

Si je suis clair.

(en gros le déficit diminue, mais au prix d’une baisse encore plus importante de l’activité - et ce serait bien pire avec des taux plus élevés, ne serait-ce que de 1%, et les intérêts payés par l’état malgré sa dette croissante sont en baisse structurelle depuis 10 ans, malgré la hausse importante de la dette, de 60% à 100% du PIB en gros)

Dernière modification par placementapapa31 (06/02/2015 16h14)

Hors ligne

 

#68 06/02/2015 16h14 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   42 

Même si d’aventure, le budget devenait excédentaire, tout le monde s’arracherait la "cagnotte" ainsi générée au lieu de la mettre dans le désendettement.
C’est la fable de la cigale Jospin et de la fourmi Schröder.

Hors ligne

 

#69 06/02/2015 16h18 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   60 

Hé hé ça fait plaisir de voir que tout le monde n’a pas la mémoire courte. Moi aussi je me souviens très bien de cette pathétique affaire de la "cagnote"!

Allez, pour se détendre :

- L’Express L’Expansion

Dernière modification par placementapapa31 (06/02/2015 16h22)

Hors ligne

 

#70 06/02/2015 16h39 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Modérateur
Réputation :   1078 

mehdi57 a écrit :

J’en reste sur mon impression de QE au profit de l’État(comme le souligne Thomz) et des 5% de la population la plus riche.

"QE au profit de l’Etat" :  …. donc de nous tous, les citoyens ?  (si oui : tant mieux)

"QE au profit des 5% de la population la plus riche ?" : je ne crois pas vraiment, car l’austérité dont le QE est supposé nous sortir ne pénalise pas surtout "les 5% les plus riches".

Sinon, ne confondez pas les comptes d’un Etat, et ceux d’un particulier (avec une durée de vie finie) ou d’une entreprise (qui a pour objectif le profit). Pourquoi donc un Etat (dont l’objectif est d’offrir à ses citoyens un certain environnement), devrait-il un jour avoir remboursé toutes ses dettes ? Il lui faut surtout s’assurer de pouvoir tenir ses engagements, dont celui de payer les échéances en temps et en heure (quitte à ré-emprunter alors).

Mais vous pouvez ne regarder que la bouteille à moitié vide….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#71 06/02/2015 16h48 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   43 

Vous êtes très clair(ce qui ne me rend pas optimiste)et je vous en remercie.
Seulement j’ai eu le malheur d’aller voir comment est calculé le PIB.

C’est la que ça se complique.Je vous donne un extrait:

En règle générale, les administrations publiques ne génèrent pas de chiffres d’affaires à proprement parler. Certaines administrations peuvent même être vues uniquement comme des centres de coûts si la gratuité des services fournis est partielle ou totale.

Par conséquent, pour comptabiliser la « production » de la fonction publique, l’administration retient le principe de valoriser les biens ou services produits aux coûts des facteurs de production (on est donc assez proche du montant des salaires versés).

A partir de ce constat, est-il pertinent de parler de valeurs ajoutées (au sens comptable) dans les secteurs des armées, de l’enseignement, des services de préfecture, etc. Il n’est pas question bien entendu de remettre en cause ces services, ce n’est pas l’objet de cet article. La question que je pose est de nature comptable et elle suggère la pertinence d’intégrer ces valeurs ajoutées dans le PIB en s’appuyant sur des critères qui peuvent paraître arbitraires.



Prenons quelques exemples :
Enseignement. L’enseignement est le domaine par excellence où il est impossible de valoriser la « production ». Comment chiffrer la transmission des connaissances et du savoir et la qualité de l’éducation ?. Et pourtant la « production » de l’enseignement s’ajoute au PIB. Si les professeurs étaient payés 2 fois plus, les valeurs ajoutées de l’enseignement qui viennent s’inscrire dans le PIB doubleraient ! N’y aurait-il pas là une anomalie comptable flagrante de prise en compte de cette « production » dans notre indicateur fourre-tout. Et pourtant la valeur ajoutée (prise cette fois dans un sens non comptable) est considérable, et n’a pas grand-chose à voir avec le salaire des enseignants.

Le PIB : la grande illusion de richesse et le grand bug économique

Je ne comprends pas comment un état qui dépense de l’argent pour payer des prof peut ajouter cette dépense dans le PIB.

une personne a un actif et un passif mais l’état peut jouer sur les chiffres? (les anglais on ajouté la prostitution et la drogue dans leur PIB)

Cela serait quand même plus réaliste de savoir combien rentre et sort l’état!

(édit:ajout du lien)

Dernière modification par mehdi57 (06/02/2015 16h49)


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#72 06/02/2015 17h05 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   35 

mehdi57 a écrit :

Je ne comprends pas comment un état qui dépense de l’argent pour payer des prof peut ajouter cette dépense dans le PIB.

une personne a un actif et un passif mais l’état peut jouer sur les chiffres? (les anglais on ajouté la prostitution et la drogue dans leur PIB)

Cela serait quand même plus réaliste de savoir combien rentre et sort l’état!

Je ne suis pas sûr de comprendre vos interrogations. Le PIB, c’est une mesure de la production de richesses. Quel est le rapport avec ce qui rentre et ce qui sort ? Quand on décide de mesurer le revenu brut, on ne retranche pas les dépenses. Le PIB n’est pas le déficit public. Si j’enfonce des portes ouvertes, c’est que je n’ai pas compris le sens de vos interrogations.

L’éducation produit une richesse qui est "gratuite". Mais en fait non: nous achetons collectivement le service à un prix exactement égal à la dépense de l’Etat dans l’éducation, via le financement classique de l’Etat (cotisations, impôts). Il me parait donc logique de compter cette dépense dans le PIB. C’est pour cela que le total des salaires des fonctionnaires fait partie du PIB.

Après, on peut se poser la question: à quoi sert le PIB ? Mais c’est un autre débat.


A mon grand dam

Hors ligne

 

#73 06/02/2015 17h09 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   

mehdi57 a écrit :

Je ne comprends pas comment un état qui dépense de l’argent pour payer des prof peut ajouter cette dépense dans le PIB.

une personne a un actif et un passif mais l’état peut jouer sur les chiffres? (les anglais on ajouté la prostitution et la drogue dans leur PIB)

Cela serait quand même plus réaliste de savoir combien rentre et sort l’état!

(édit:ajout du lien)

En passant, l’Italie l’a fait également : L'économie italienne sauvée par la drogue et les prostituées - | Rue89Lyon

Cela me rappelle un documentaire que j’avais vu qui expliquait la croissance du PIB par l’exemple de l’ile de Pâques.
Toute l’économie était basée autour de l’établissement des fameuses statues.
Au fil des années, le PIB croissait considérablement.

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien d’autre que des statues.

Les habitants de cette île ont disparu depuis…

Hors ligne

 

#74 06/02/2015 17h57 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   43 

GoodbyLenine a écrit :

"QE au profit de l’Etat" :  …. donc de nous tous, les citoyens ?  (si oui : tant mieux)

"QE au profit des 5% de la population la plus riche ?" : je ne crois pas vraiment, car l’austérité dont le QE est supposé nous sortir ne pénalise pas surtout "les 5% les plus riches".

Sinon, ne confondez pas les comptes d’un Etat, et ceux d’un particulier (avec une durée de vie finie) ou d’une entreprise (qui a pour objectif le profit). Pourquoi donc un Etat (dont l’objectif est d’offrir à ses citoyens un certain environnement), devrait-il un jour avoir remboursé toutes ses dettes ? Il lui faut surtout s’assurer de pouvoir tenir ses engagements, dont celui de payer les échéances en temps et en heure (quitte à ré-emprunter alors).

Mais vous pouvez ne regarder que la bouteille à moitié vide…. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/viewtopic.php?pid=129822#p129822

]Encore une hausse sur le marché actions… (3/10)[/url]
Vous avez raison je pense comme un particulier parce que je ne m’y connait pas beaucoup alors a chaque fois que je vois beaucoup d’optimisme j’essaie de me renseigner.

La bouteille je ne la voit que pleine ou vide je ne partage que mon opinion et je vous assure que je ne suis pas braqué.
Je serais le premier a venir retourner ma veste si ma bouteille vide se remplissait.

Nous sommes d’accord le QE profitera a l’état, seulement moi je pense qu’il en profitera pour ne rien faire.

Nous sommes aussi d’accord l’austérité n’a pas pénalisé les 5%,Alors en cas de hausse des actifs due au QE vous pensez vraiment que c’est les 95% qui vont en profiter?

Je ne demande pas a l’état de rembourser toutes ses dettes mais il y aurait quand même mieux a faire avec tous les milliards mis dans les intérêts.

Personnellement ça fait un moment que mon salaire n’est plus indexé sur l’inflation.Le seul actif que je possède c’est ma RP,je fais donc parti des 95%.

Je devrais voir une bouteille pleine si l’inflation monte de 2% alors que je suis prêt a mettre ma main au feu que mon salaire ne suivra pas?Mon salaire étant déjà gelé je commençais a trouver la déflation sympa.

Je vois que la file génère beaucoup de réactions et cela devient dur de comprendre tous les termes employés.

Effectivement Parentier j’ai pensé naïvement que le PIB était le total des rentrées d’argent de l’état ,je m’excuse j’essaie de comprendre(interrogation)et je n’ai pas l’intention d’imposer ma pensée.

Je vous remercie tous,partager avec vous est un réel plaisir même si un moment cela devient trop complexe pour moi.

Je finirai sur une citation qui me correspond bien:« Le progrès de la connaissance se résume peut-être en une meilleure compréhension de notre ignorance. »de Robert Mossé.

Bonne soirée.


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#75 06/02/2015 18h07 → Encore une hausse sur le marché actions... (hausse)

Membre
Réputation :   155 

mehdi57 a écrit :

Personnellement ça fait un moment que mon salaire n’est plus indexé sur l’inflation.Le seul actif que je possède c’est ma RP,je fais donc parti des 95%.

Mais vous faites partie de ceux des 95% qui ont la chance d’avoir un emploi.

Je devrais voir une bouteille pleine si l’inflation monte de 2% alors que je suis prêt a mettre ma main au feu que mon salaire ne suivra pas?Mon salaire étant déjà gelé je commençais a trouver la déflation sympa.

Certes, mais si l’inflation de 2% permet à la croissance de reprendre, peut-être trouverez-vous sympa que votre voisin retrouve du boulot après quelques années de chômage.

Ne pas oublier que même si vous ne faites pas partie des plus nantis, vous ne faites pas non plus parties de ceux à plaindre. L’objectif d’inflation à 2%, c’est surtout pour les moins chanceux que vous.
Un analyste que j’apprécie beaucoup disait que le travail en France est comme une forteresse: ceux qui sont dedans font tout pour ne pas perdre leurs avantages, laissant ceux qui en sont exclu supporter toutes les rigueurs de l’hiver.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech