Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 04/03/2015 02h43 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   58 

Bonjour,

J’ai trouvé très peu d’articles sur le forum à propos d’un sujet passionnant, le Private Equity.
Pourtant, le Smart Money en est friand : les fonds de dotations universitaires y consacrent souvent plus de 15% de leur portefeuille, et cela va même jusqu’à 80% pour des family office.

Petit partage de ma (modeste) expérience wink

Définition
Private Equity signifie investissements en capital non coté.
C’est la classe la plus risquée d’un portefeuille (les fameux actifs « alternatifs »), mais aussi celle qui rapporte le plus.

Types de PE
Sous ce nom un peu fourre-tout, on retrouve deux grands types d’activité :
1) l’immobilier (Real Estate Private Equity ou REPE)
2) et les sociétés non cotées (PE « classique »).

Le PE classique peut se subdiviser selon plusieurs critères :
- la valeur de la société
      •    Lower middle market (jusqu’à 50M de CA)
      •    Middle market (jusqu’à 500M de CA)
      •    Upper middle market (jusqu’à 1Md de CA)
      •    Megafunds (>1Md de CA)
- le cycle de vie de la société
      •    Capital amorçage (Seed capital) pour lancer une start-up
      •    Capital risque (Venture capital) pour accélérer une start-up
      •    Capital développement (Growth capital)
      •    LBO pour une société mature
      •    Capital retournement pour une société en difficulté
               
Les plus communs et les plus fréquents sont les fonds de capital développement et de LBO en middle market, dont je parlerai principalement ci-dessous (le fonctionnement étant assez similaire pour tous les types de fonds).

Concept
Acheter ou prendre des positions significatives dans une entreprise pour l’accompagner dans sa croissance, puis la revendre ensuite

Cibles
De la petite PME qui fait 5M de CA à la multinationale cotée (il y aura alors un retrait de cote)

Création de plus-value :
-Réduction des effectifs
-Vente d’une partie des actifs
-Meilleur accès a un réseau de décideurs et dirigeants, i.e mettre en place un management expérimenté ou ouvrir des portes
-Amélioration des opérations grâce à un savoir faire sur une ligne d’usine par exemple
-Montage financier
-Meilleure productivité
      • Alignement des intérêts entre le management et les actionnaires
      • Pression de la dette

Types de sociétés
-Gros cabinets (KKR, Blackstone, TPG, Bain)
-Boutiques
-Family office (capital permanent)

Fonctionnement
Le fonds est créé sous forme de SARL, ce qui limite la responsabilité à l’apport en capital.
La société de gestion (KKR ou Ardian par exemple) est General Partner et prend toutes les décisions d’investissement. Les investisseurs ont le statut d’associés (LP ou Limited Partners en anglais) et participent aux bénéfices mais pas à la gestion du fonds, ce n’est pas leur métier.

Sortie
La sortie s’effectue en général au bout de 5 à 7 ans et n’est pas contractuelle, sachant que la durée de vie maximale d’un fonds est en général de 10 ans et est contractuelle.
Pour la sortie, le fonds cherche en général à vendre à un autre fonds, plus gros en général, qui pourra emmener l’entreprise vers de nouveaux sommets.
Autre alternative, plus juteuse celle-là, est de vendre à un acteur stratégique, c’est-à-dire une société généralement plus grosse qui cherchera une synergie avec la cible.

Retour espéré
Personne ne s’engage sur rien, ce n’est pas légal, mais la moyenne des retours est à 2 chiffres. Avec un track record en dessous de 10% d’intérêts capitalisés, il sera difficile de lever un nouveau fonds.

Accès
Aux US, il faut être investisseur accrédité (300k de revenus annuels par foyer ou 1M+ d’actifs investissables hors résidence principale). J’imagine que c’est la même chose en France mais je laisse confirmer.
Le ticket d’entrée est élevé, aux alentours de 300k, pour investir en direct dans un fonds.  Certaines banques privées regroupent les avoirs de leurs clients et investissent en leur nom, ce qui permet d’investir un montant plus raisonnable.

Pourquoi ces retours
Le marché du non coté est largement inefficient. Il existe un peu partout, cachées dans nos cambrousses, de super entreprises qui ont besoin de capitaux et de conseils stratégiques pour passer un palier.
Les retours compensent deux risques importants :
1) l’absence totale de liquidité pendant un bout de temps
2) le risque de perte –totale- en capital. Un petit mot ici. Pour les sociétés matures, le risque de perte totale du capital est faible, car un fonds regroupe en général une dizaine de participations. Pour un fonds de Venture Capital, où la règle dit qu’il faut 19 flops pour une pépite, c’est différent.
Les fonds de VC sont donc naturellement plus volatils, alors qu’un fonds LBO réalisera rarement un 10x (10 fois la mise pour l’investisseur).

Impact sur la société
Autant certaines pratiques sont plus que douteuses, et je pense notamment aux fonds qui font leurs profits en mettant à la porte des milliers d’employés, autant injecter du capital dans des entreprises qui ont en vraiment besoin est profitable pour tous. Sans VC, pas de Facebook, d’Apple ou de Starbucks, et sans PE c’est toute une génération d’entrepreneurs qui partiraient à la retraite sans personne pour reprendre leur boîte.

Rémunération des gérants
Rémunération identique à celle des hedge funds, le fameux 2 / 20 : 2% de management fee sur le capital sous gestion + 20% de la plus value.
Différence notable toutefois, la plus-value n’est pas calculée chaque année mais uniquement après que le capital du fonds ait été remboursé.

En espérant que cette fiche ait constitué un intérêt pour vous.
Bien cordialement
PP

Dernière modification par PP (04/03/2015 02h49)

Mots-clés : non coté, pe, private equity

Hors ligne

 

#2 04/03/2015 20h22 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   129 

Pour un investisseur de ce forum, le plus simple c’est le société de capital investissement cotés. On a Altamir (société de capital risque) et IDI notamment mais beaucoup d’autres selon la largesse de la définition. Il n’y a pas de pré-requis.

On peut aussi investir localement dans des startups. Pas de pré-requis mais il faut dénicher la société vu qu’elle ne peux pas faire d’appel public à l’épargne. Une solution c’est de rejoindre une association des business angels. J’ai pu voir des ticket commençant à 5k€.

Hors ligne

 

#3 04/03/2015 22h21 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   58 

Merci pour l’info, je ne connaissais pas Altamir. Le PDG est l’ancien d’Apax, auquel Altamir est d’ailleurs adossé.

Je trouve que c’est une opportunité intéressante. Certes les LP cèdent une part de leurs profits dans les frais de structure d’Altamir, mais ils n’ont plus à se soucier du manque de liquidité.

Le gros risque que je vois c’est de rentrer à un mauvais prix. D’après le rapport d’activité, la NAV est calculée par Altamir et le détail par société en portefeuille n’est pas public. Ce manque de transparence amplifie la volatilité lors de chocs, et l’action fait par exemple -70% en 2008 et +107% en 2008. Il faut avoir le coeur bien accroché!

Quelqu’un a un retour d’experience?

Dernière modification par PP (04/03/2015 22h31)

Hors ligne

 

#4 04/03/2015 23h02 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   129 

J’avais du Altamir quand ça a touché le fond (j’y étais depuis 6€, c’est descendu jusqu’à moins de 1€ il me semble en intraday). A l’époque, il y avait une doute sur Sechilienne Sidec sur lequel Altamir avait beaucoup emprunté.

Altamir a une certaines inefficience car la société conserve beaucoup de cash et prend ses commissions dessus (qualitativement Altamir est correct sans plus). Depuis le forcing de Moneta et les dividendes indexé sur l’ANR, la décote s’est réduite. Sur le calcul de la NAV c’est classique.

Je ne suis plus actionnaire depuis plus d’un an mais cela pourrait changer, on est sur de la décote un peu intéressante par rapports aux concurrents.

Vous pouvez regarder la discussions suivante, où l’on poste l’actualité de ces sociétés, même si c’est très calme ces derniers temps : Holdings d’investissement : Eurazeo, Wendel, Altamir Amboise…

Hors ligne

 

#5 05/03/2015 00h29 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   58 

Super le lien!

Ce que j’en comprends, c’est qu’Altamir n’est pas un vrai LP au sens où il ne récupère pas 80% de la plus-value comme dans un fonds de PE classique.

Le montage n’est pas tout à fait clair, mais ce qui est certain c’est que les retours n’ont rien a voir avec ceux du Private Equity en direct.

Hors ligne

 

#6 05/03/2015 07h29 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   518 

Discussion intéressante !

J’ai vu des études contradictoires sur la performance du Private Equity. Je ne les ai pas sous la main, mais je pourrai les partager ! La différence vient je crois dont la façon dont les indices sont construits et dont les fonds sont pricés.  L’IRR n’est pas complètement transparent. Mais c’est sûr que l’on regarde l’index de Cambridge on peut probablement être séduit.

Sinon, il est effectivement utile de lister les proxy pour un investisseur lambda. J’ai notamment noté le Lyxor Privex qui suit les socités mondiales qui font du PE.
"Le Privex est composé des 25 valeurs les plus représentatives des sociétés de private equity cotées sur les marchés mondiaux. Pour intégrer l’indice Privex, les sociétés doivent être impliquées dans des activités de private equity, telles que LBO, capital-risque et capital de croissance. L’indice Privex est rééquilibré chaque trimestre et soumis à une révision tous les six mois."
Il y a donc du 3i, Wendel, Eurazeo, Orix, Ares …

Je n’ai pas fait l’analyse pour savoir ce qu’il en était vraiment … (retour/volatilité, qualité du proxy, correlation avec d’autres classes …)

Dernière modification par Fructif (05/03/2015 17h35)

Hors ligne

 

#7 05/03/2015 17h38 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   58 

Merci, je ne connaissais pas le Lyxor Privex.
Il semblerait toutefois qu’il souffre des mêmes maux que Altamir, à savoir qu’une part des profits normalement attribuée aux investisseurs du fonds ne redescende jamais aux actionnaires, comme indiqué avec talent par Parisien dans le lien soumis pas JesterInvest.

La performance est du coup affreuse, et j’en conclus pour l’instant, à mon grand regret, que l’investisseur lambda n’a pas accès aux retours du PE.
A titre d’exemple, j’assistais à une conference sur les family office dernièrement et l’intervenant était un membre de l’une des 10 familles les plus riches des US, fortune en dizaine de milliards donc.
Son point était de dire qu’en investissant en sociétés non cotées, il avait pour but de rajouter un 0 à la fortune familiale dans 15 ans. Ca m’a laissé sur le cul.

Hors ligne

 

#8 07/03/2015 11h18 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   159 

16% annuel sur 15 ans, effectivement, c’est X10.

On peut trouver cela dans des entreprises bien gérées. J’ai cet ordre de grandeur de performance depuis 2009 (bon, il faut encore tenir une dizaine d’années pour le X10).

Il faut mieux faire soi-même 16% brut avec 1% de frais, que de laisser un pro faire 18% bruts et prendre 5% de commissions…

Hors ligne

 

#9 09/03/2015 15h56 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   58 

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6220_screen_shot_2015-03-09_at_94520_am.png

Source: Pitchbook

Hors ligne

 

#10 12/06/2018 18h40 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   96 

C’est dommage que cette classe d’actif ne soit pas développée. Il manque cruellement de plateforme pour rendre cet investissement un peu plus "grand publique".
Il y a certes un ticket d’entrée et des frais importants mais les rendements sont importants et compensent les frais sur longue période >6 ans.
Certains sociétés de gestion proposent des fonds avec une exposition assez diversifiée (capital dvlp, capital risque, LBO, secondaire, co-investissement…) avec des TRI 8-10% net de fees.

Plusieurs rapports intéressants existent faits par PAI, Prequin, Bain, Coller, Mc Kinsey , en voici un : Bain & Company’s Global Private Equity Report 2018 - Bain & Company

Hors ligne

 

#11 12/06/2018 18h56 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

#12 12/06/2018 19h23 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   100 

Le lyxor Privex évoqué par Fructif et PP est désormais dispo en tant qu’UC dans linxea avenir.

Fructif a écrit :

Je n’ai pas fait l’analyse pour savoir ce qu’il en était vraiment … (retour/volatilité, qualité du proxy, correlation avec d’autres classes …)

D’ailleurs… avez-vous pu avancer sur le sujet ?

Dernière modification par Gog (12/06/2018 19h24)

Hors ligne

 

#13 12/06/2018 20h05 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   165 

Bonjour,

Dans le même ordre d’idée, pour investir (indirectement) en Private Equity, vous avez les BDC ou Business Development Companies.

Investopedia a écrit :

A major difference between a BDC and a venture capital fund is that BDCs allow smaller, non-accredited investors to invest in startup companies.

Plus d’infos en anglais sur Investopedia

Leur objectif est de fournir des prêts ou prendre des participations dans des PME en croissance (70% du portefeuille des BDC doit être investi au profit de société de moins de 250M$ de market value)
Les avantages:

- elles sont cotées et prennent la forme d’un CEF (Closed End Fund), donc accessible par tout le monde
- pas d’impôts sur le revenu en échange de la distribution de 90% de leur profit aux actionnaires (un peu à la manière d’une REIT).

Il y a une file dédiée à ce sujet : Business Development Companies (BDC) : capital risque pour les pauvres, forts dividendes !

Qq exemples de BDC dont je suis actionnaire (cf mon portefeuille, les BDC sont dans la rubrique Services Financiers/asset management): GAIN (Gladstone Investment Corp), Solar senior Capital, etc…


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#14 17/07/2018 17h47 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

J’amène ma encore plus modeste expérience. Je viens juste de me lancer et je me suis décidé à investir dans le fond Private Equity Keensight V.

Le ticket d’entrée est plus bas que celui annoncé plus haut aux US. Dans ce cas précis il faut investir 100 K€ minimum. Je vais en rester au minimum d’ailleurs, qui est un maximum pour moi.

C’est un fond spécialisé sur des marchés plutôt de niche, médical et informatique.

C’est la première fois que je me lance sur quelque chose à risque comme ça, puisque effectivement rien n’est garanti. La part gardé par le fonds est importante mais la redistribution des derniers fonds (III et IV) a été d’environ 225% net d’impôts.

Je vous tiendrai au courant de mes aventures dans ce domaine où il faut le reconnaître on est très passif car pas de droits à la décision.

Hors ligne

 

#15 27/08/2018 13h53 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   

Kdick, par quel moyen avez vous investi dans ce fond ?

Ce n’est pas le genre de fonds qu’on semble trouver dans une assurance vie lambda. smile

Hors ligne

 

#16 28/08/2018 15h58 → Private Equity : tout savoir sur le Private Equity ! (non coté, pe, private equity)

Membre
Réputation :   

Non effectivement. C’est par mon GDP.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "private equity : tout savoir sur le private equity !"

Discussion Réponses Vues Dernier message
25 4 114 24/08/2016 17h53 par tikou

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech