Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#751 02/06/2017 12h09 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Je ne pense pas en prendre, j’ai déjà assez de junk bonds smile
Je dois changer de courtier et voudrai avoir du Lombard alors il faut j’assainisse mon portefeuille d’ici là.

Hors ligne

 

#752 05/06/2017 16h49 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

Comme vous savez j’en ai de ce superjunk - mais desfois je trouve que ça n’est pas trop éthique quand on voit a quel point les gens souffrent dans ce pays…
Voici un article intéressant a ce niveau-la
Venezuela Poses Bonds Investor Dilemma – Distressions

En ligne

 

#753 05/06/2017 17h11 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   14 

Mais voyons sissi, quel est le problème ?
http://2ccr.c.2.f.unblog.fr/files/2014/06/aacrise1.jpg

Hors ligne

 

#754 09/06/2017 16h21 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Toutes les obligations PEMEX sont remontées au dessus du pair en ce moment smile

Dernière modification par ZeBonder (09/06/2017 16h53)

Hors ligne

 

#755 12/06/2017 11h41 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

J’ai repris une petite ligne d’Andino Investment Holding ( une société basée au Pérou ), elle est à 87,5% sur le marché secondaire ( pour un coupon de 11% smile )

Bonds Detail
International bonds: AIH, 11% 13nov2020, USD (USP0323NAC67, P0323NAC6)

Isin : USP0323NAC67
Coupon annuel : 11%
Monnaie : USD
Tranche minimale :  10k$
Maurité : 13/11/2020

Andino Investment Holding S.A.A. provides port and airport, logistic, and maritime services in Peru. The company engages in the development, operation, and modernization of various port terminals; provision of airport infrastructure services; reception, storage, transportation, and dispatch of liquid bulk cargoes; construction of logistic complexes; and development of aero-commercial and real estate projects. It also provides integral solutions in maritime and fluvial services, maritime pilotage and provisioning services, towage services, freight control and unloading supervision, transshipment in port and extra-port terminals, container opening, submarine inspection services, and other services. In addition, the company offers integral services and logistic solutions for cargo of the maritime foreign trade sector; container and bulk cargo, pipe, machinery, equipment, mineral ore, and oversized-cargo transportation services, as well as truck and platform rental services; habitability, storage, and transportation solutions by fitting containers for offices, rooms, and storage sales and rentals purposes; financial solutions to its customers’ foreign trade operations; issues certificates of deposit and warrants; and filing and information management services. The company is based in Lima, Peru

Hors ligne

 

#756 22/06/2017 09h54 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

JBS : la vente d’assetts a Minerva bloquee par la Cour

Briefs

Court ruling blocks sale of JBS assets in Mercosur to Minerva
4 hours and 50 minutes ago
A lower court ruling suspended the sale of JBS assets in Argentina, Paraguay and Uruguay to Minerva Foods. The ruling, issued on Tuesday by the judge of 10th Federal Court of Brasília, Ricardo Leite, was first reported by Reuters. In his decision, the judge found the sale of JBS assets "premature" due to the "fragility" of the evidence presented by the meat company’s executives so far in their plea agreement. In addition, the plea deal will still be reviewed by the Federal Supreme Court, which may change it. Contacted by Valor, JBS said it will appeal the decision. As for Minerva, it told the Securities and Exchange Commission of Brazil that it had not made any payment related to the acquisition, valued at $300 million.

En ligne

 

#757 28/06/2017 20h21 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

JBS: apres le ban par les USA … JBS ne paie plus cash pour les animaux livres mais en 30 jours
Pratique "normale" dit JBS ?
"

JBS SA, the nation’s meat-producing powerhouse, used to buy almost half of the Mato Grosso cattle headed for slaughterhouses. But since the company’s owners admitted taking part in a sweeping corruption scheme, its finances have been squeezed and purchases have plunged. Even worse, JBS no longer offers cash upon delivery of animals and instead asks to pay ranchers as much as 30 days later.

JBS no longer offering cash upon delivery of animals in Brazil

Dernière modification par sissi (28/06/2017 20h23)

En ligne

 

#758 01/08/2017 13h02 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   51 

BR malls a callé son oblig perpétuelle 8.5% fin juillet. Dommage, coupon juteux et trimestriel

BRMalls | Investor Relation

Hors ligne

 

#759 24/08/2017 21h42 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

ZeBonder a écrit :

J’ai repris une petite ligne d’Andino Investment Holding ( une société basée au Pérou ), elle est à 87,5% sur le marché secondaire ( pour un coupon de 11% smile )

Bonds Detail
International bonds: AIH, 11% 13nov2020, USD (USP0323NAC67, P0323NAC6)

Isin : USP0323NAC67
Coupon annuel : 11%
Monnaie : USD
Tranche minimale :  10k$
Maurité : 13/11/2020

Andino Investment Holding S.A.A. provides port and airport, logistic, and maritime services in Peru. The company engages in the development, operation, and modernization of various port terminals; provision of airport infrastructure services; reception, storage, transportation, and dispatch of liquid bulk cargoes; construction of logistic complexes; and development of aero-commercial and real estate projects. It also provides integral solutions in maritime and fluvial services, maritime pilotage and provisioning services, towage services, freight control and unloading supervision, transshipment in port and extra-port terminals, container opening, submarine inspection services, and other services. In addition, the company offers integral services and logistic solutions for cargo of the maritime foreign trade sector; container and bulk cargo, pipe, machinery, equipment, mineral ore, and oversized-cargo transportation services, as well as truck and platform rental services; habitability, storage, and transportation solutions by fitting containers for offices, rooms, and storage sales and rentals purposes; financial solutions to its customers’ foreign trade operations; issues certificates of deposit and warrants; and filing and information management services. The company is based in Lima, Peru

Correcteur d’orthographe et de grammaire  français
Bonne nuit à tous et excusez-vous pour le mauvais français … C’est la faute de googler traduit. J’ai l’obligation de détenir des Andes de 11% 2020 et la situation est difficile car elles perdent diverses parts de marché également en raison des enquêtes judiciaires. Généralement en raison des conflits d’intérêts. Actuellement, la vente de biens immobiliers (ternie) pour payer l’intérêt des obligations est que cela ne durera pas éternellement. Mais il est vrai que les dirigeants ont une bonne expérience et une réputation est, par conséquent, avec un peu de chance, ils peuvent rembourser les obligations. Ou négocier l’expiration de l’échéance plutôt que de faire défaut. Nous avons encore environ trois ans pour nous croiser les doigts

Hors ligne

 

#760 26/08/2017 05h27 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   50 

Hors ligne

 

#761 26/08/2017 07h07 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   14 

J’imagine que la Russie et la Chine vont continuer d’injecter du cash en contre-partie d’avances sur paiments ou de discounts sur certains assets de PDVSA. Ça fait quand même un moment que l’on ne vit plus dans un monde mono-polaire, non ?

Hors ligne

 

#762 26/08/2017 09h18 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

Trump interdit l’emission de nouvelles obligations PDVSA ou Venezuela et le paiement de dividendes etc au pays. .. Il se prend pour qui?
Mais ca n’affecte pas le trading des obligations existantes !
Sanciones de EEUU tuvieron poco impacto en los bonos venezolanos

Par contre ça renforce les liens de ses "ennemis" Russie-Venezuela-Chine
Dangereux ce jeu-la!

Cette semaine on a pu lire que la Chine pourrait créer un fond pour racheter les obligations dues en 2017 et 2018 au marche - réalisant ainsi une économie de 700 millions pour le Venez - et en plus ces obligations rachetées seraient transformées en obligations 2037 et 2047 plutôt que d’être remboursées
"Chinese government to create a binational fund that will buy discount government bonds of the Pdvsa Republic"
Venezuela y China negocian fondo para recomprar deuda de la República y de Pdvsa

Si quelqu’un s’y intéresse … il y a une file Venezuela tres active sur le forum allemand
Venezuela

Dernière modification par sissi (26/08/2017 09h44)

En ligne

 

#763 27/08/2017 12h17 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

En tout cas je reconnais le talent de Maduro : il a réussi à éviter la faillite malgré un baril à 30$, des milliards de $ évaporés en corruption et une inflation à trois chiffres.
La décision de Trump va quand même avoir une conséquences sur les dettes du Venezuela et de PDVSA parce que ces sanctions font peur aux banques et aucune ne participera à une future émission sous peine de sanction US.

Hors ligne

 

#764 01/09/2017 09h56 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

TEMER vient de signer une loi qui facilite l’obtention de crédit pour les entreprises
Esperons que cela aidera les cies!

SAO PAULO, Aug 31 (Reuters) - A new law allowing Brazilian companies to electronically register receivables and other guarantees as collateral could accelerate corporate loan disbursements and cut interest rates in the segment, Valor Econômico newspaper reported on Thursday.

The supply of available credit for Brazilian companies could rise by as much as 480 billion reais ($153 billion) with the new system, Valor said, citing Cerc, a privately owned receivables registration company. The stock of available receivables and assets that could be used for guarantees is 1.9 trillion reais, Valor said.

www.reuters.com/article/brazil-banks-co … SL2N1LH18Q

Dernière modification par sissi (01/09/2017 09h59)

En ligne

 

#765 20/10/2017 18h39 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

ZeBonder a écrit :

En tout cas je reconnais le talent de Maduro : il a réussi à éviter la faillite malgré un baril à 30$, des milliards de $ évaporés en corruption et une inflation à trois chiffres.
La décision de Trump va quand même avoir une conséquences sur les dettes du Venezuela et de PDVSA parce que ces sanctions font peur aux banques et aucune ne participera à une future émission sous peine de sanction US.

Vous pouvez désormais ajouter que le gouvernement vénézuélien a largement remporté les élections régionales de dimanche dernier : contrairement aux prévisions des sondages, les forces politiques favorables au président Maduro conservent 17 régions sur 23, à l’issue d’un scrutin dont la sincérité a été attestée par les nombreux observateurs étrangers présents sur place.

A quand des observateurs étrangers pour contrôler les élections américaines ? En 2000 et en Floride, cela eût sans douté été bien utile…..

Hors ligne

 

#766 29/10/2017 20h34 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Et s’il n’avait pas gagné, il aurait créé une assemble régionale constituante ?

Hors ligne

 

#767 30/10/2017 13h36 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   50 

stokes a écrit :

à l’issue d’un scrutin dont la sincérité a été attestée par les nombreux observateurs étrangers présents sur place

Hein ? Le vote a été largement manipulé par le pouvoir :

Les candidats officiels ont continué à faire campagne jusqu’à la fermeture des bureaux de vote. Leurs partisans ont souvent accompagné les électeurs dans l’isoloir et vérifié leur « carnet de la patrie », une pièce d’identité indispensable pour recevoir l’aide alimentaire par ces temps de pénurie, en général réservée aux personnes favorables au régime. Ni l’heure d’ouverture ni l’heure de fermeture des bureaux n’ont été respectées. Le gouvernement n’a accrédité aucun observateur international. Le travail de l’Observatoire électoral vénézuélien, une organisation non gouvernementale, a été entravé.

Dernière modification par Betcour (30/10/2017 13h36)

Hors ligne

 

#768 04/11/2017 00h00 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Le Venezuela n’a plus les moyens de payer, Nicolas Maduro annonce vouloir restructurer la dette.
Le pays a déjà du retard dans le paiement d’un coupon et doit rembourser d’énormes sommes d’ici la fin de l’année mais il ne reste plus rien dans les caisses.

Ce qui est ridicule c’est qu’il a pris un décret pour "reformater" ( sic ) la dette et la refinancer, c’est comme si les investisseurs allaient se ruer pour financer ce pays en ruine.
Sans oublier les sanctions US qui empêcheront les banques Américaines ou tout fonds "vautour" de s’y intéresser.

Pour information, le Venezuela vient d’émettre un nouveau billet de 100 000 bolivars, ce qui équivaut à … 2,42$ !

New 100,000-Bolivar Note Worth $2.42 (Now) Coming to Venezuela

Nicolas Maduro annonce vouloir restructurer la dette du Venezuela | OBLIS

Jeudi soir, le président vénézuélien Nicolas Maduro, a annoncé que son gouvernement allait entamer un refinancement et une restructuration de sa dette extérieure, estimée à environ 150 milliards de dollars.

"J’ai décidé par décret un refinancement et une restructuration de la dette extérieure du Venezuela et des remboursements" a-t-il ainsi annoncé. " Nous allons procéder à un reformatage complet. Pour trouver un équilibre et pour couvrir les nécessités du pays " a-t-il encore ajouté.

Outre les prochaines échéances de dettes, le pays accuse également un retard de quelque 800 millions de dollars, relatifs à des paiements de coupons qui bénéficient d’un délai de grâce de 30 jours.

Au total, la dette extérieure du gouvernement et des entités liées, est estimée à quelque 150 milliards de dollars dont environ 52 milliards en obligations.

Le Venezuela en violation avec les règles du FMI - Libération

«Je dis aux investisseurs du monde entier et aux détenteurs de dette vénézuélienne: je vous convoque le 13 novembre à Caracas pour lancer un processus de refinancement et de renégociation de la dette externe», a déclaré vendredi le chef de l’Etat socialiste.

Maduro envisage de restructurer la dette du Venezuela

Problème : en raison des sanctions américaines imposées à l’encontre du Venezuela, aucune banque ne souhaitera participer à une opération financière avec le pays. La seule issue pourrait dès lors être un défaut unilatéral décrété par Caracas.

Cette perspective n’est peut-être pas si lointaine. Le pays doit rembourser près de 4 milliards de dollars sur ses titres obligataires d’ici à la fin de l’année. Complètement asphyxié, il a déjà dû repousser le paiement d’une échéance due le 12 octobre.

Dernière modification par ZeBonder (04/11/2017 00h08)

Hors ligne

 

#769 04/11/2017 09h34 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   50 

Le vrai mystère c’est pourquoi le pays n’a pas fait défaut bien plus tôt, surtout vu l’idéologie du régime. Je ne pense pas qu’ils pourront émettre de nouvelle dette tant que  la situation actuelle perdure de toute façon, alors quitte à être coupé des marchés…

Hors ligne

 

#770 04/11/2017 21h12 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   14 

Surprenant oui. Aucun pays n’a attendu un tel degré de détérioration économique pour faire défaut. Le pire est de laisser la famine se répandre et de poursuivre les paiements.
Depuis plus de 10 ans j’observe les multinationales (françaises notamment) tenter systématiquement de remonter quelques cash flows ou dividendes en dollar, souvent via des "Bono del Sur" où l’Etat Vénézuélien se goinfre d’environ 20% de commission de change au passage. Zéro investissement dans ce contexte naturellement quand des milliards de dollars d’euros et de dollars se déversent dans les pays Andins, et depuis Macri en Argentine qui vient de lever cette semaine de la dette en euro à 4 ou 5%, là où Cristina Kirschner était incapable de financer le pays.
Le Venezuela est beaucoup plus dépendant du pétrole qu’avant Chavez et son épigone Maduro. La production pétrolière, depuis le départ des majors (consécutivement aux ukazes de Chavez dés son arrivée), a baissé. Depuis que le baril a aussi entamé sa baisse il y a 2 ans, l’agonie du pays soviétique était programmée.
Le Vénézuela des apprentis Staliniens ne ressemble en rien au pays prospère de la fin du 20eme siècle. Place à la restructuration brutale. Je me demande si le fonds Elliott va acheter de la dette ( encore plus) à la casse que le niveau actuel…Je reste à l’écart de ce pays désormais dans le congélateur de l’histoire pour longtemps, et pense aux citoyens Venezueliens avec compassion.

Hors ligne

 

#771 04/11/2017 22h06 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Maduro n’avait pas le choix, il devait retarder le défaut coûte que coûte parce qu’il avait besoin des financements extérieurs, son pays ne produit presque rien vu que l’initiative privée y est fortement réprimée et l’argent du pétrole avait déjà disparu dans la poche des Chavistes.

Vu l’état du pays et la crédibilité de Maduro, je ne vois personne qui voudrait encore le financer ou participer à cette restructuration.

L’argentine avait compris qu’en payant ce qu’elle devait à ses créanciers, elle retrouverait sa crédibilité et pourrait émettre de nouveaux emprunts mais attention ceux-ci sont de droit Argentin, c’est à dire qu’en cas de coup dur ils seront restructurés sans possibilité de contestation.

Hors ligne

 

#772 11/11/2017 11h53 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

La situation au Venezuela est grave ! La population souffre enormement.

Mais si on prend en considération les remarques de Medelin sur la corruption de tous y compris des opposants (voir l’autre fil hier (3/3) Investir au Venezuela dans l’attente d’un changement post-Chavez…) forcer un changement de gouvernement est a peine une solution.
Bloquer le refinancement du Venezuela incluant PDVSA ne fait qu’aggraver la situation pour la population. Et contre les intérêts des détenteurs de la dette: 60% appartient a de gros gérants pour la plupart américains.
Les sanctions de Trump et maintenant meme du Canada et de l’Union Europeenne … me semblent aller a l’encontre de l’intérêt de la population…
Et c’est de l’ingérence.

Vu la complexite de la situation … la lecture de divers articles - de divers points de vue - est nécessaire…

Et je suis plutôt d’accord avec l’article suivant !

Reports from Reuters and other national media about PDVSA’s alleged inability to pay are part of this plan, adding fuel to the fire of financial terrorism directed from the Rating Agencies against Venezuela as well as from some opposition leaders such as Julio Borges who continues pushing for sanctions.

www.telesurtv.net/english/opinion/U.S.- … -0009.html

La fausse annonce hier sur le coupon de Electricidad de Caracas illustre bien le problème : le trustee rapporte un non-paiement alors que intérêts sont payes par un autre "chemin" et intermédiaire.

The U.S. is betting on the default of Venezuela affecting its financial credibility and hampering its debt repayments, as part of a maneuver to force a default on payments that would allow the violation of PDVSA’s international assets and partially block its oil income. However, the timely payments by Venezuela have prevented the default from happening, even if the rating agencies, the treasury department and some Wall Street banks keep pushing in that direction.

But given that this action in the financial war has not yielded the expected results, the U.S. looks as if it will take the road of the oil embargo as its ace card. The objective of pressuring banks and U.S. refineries from buying Venezuelan crude seeks to restrict the flow of dollars into the Venezuelan economy which are used for various purposes – such as debt repayment and imports of basic goods.

US Sanctions on Venezuela: ’Attempt to Destroy the Economy’

Dernière modification par sissi (11/11/2017 12h08)

En ligne

 

#773 11/11/2017 12h51 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Je n’ai pas vraiment d’espoir pour ce pays, il est à l’agonie et les autres pays veulent remplacer Maduro par une opposition aussi corrompue que les Chavistes.

Hors ligne

 

#774 11/11/2017 13h11 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   350 

La situation est certainement catastrophique pour le peuple vénézuélien et très compliquée. En effet plus compliquée que simplement de faire tomber Maduro.

Je ne sais pas si ce que font les pays développés créditeurs est mieux ou moins bien que de laisser les mains libres à Maduro. C’est probablement mieux qu’une guerre civile ou une guerre tout court.

Espérons que ce système corrompu tombe rapidement et qu’il soit remplacé par un système moins corrompu. On n’en est pas sûr malheureusement mais on est sûr que le système Maduro est une plaie.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#775 13/11/2017 23h40 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   350 

Je n’ai pas vu d’infos sur la réunion d’aujourd’hui des créanciers du Venezuela.

Alors défaut ou rachat du pays par la Chine ou l’Arabie Saoudite (MBS est en forme en ce moment)?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech