Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#776 14/11/2017 01h06 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Il ne s’est rien passé de particulier, les officiels ont brassé du vent et jouent la montre pour gagner du temps.

Venezuela offers chocolates but little else to creditors - Times of India

Venezuela offers chocolates but little else to creditors

"There was no offer, no terms, no strategy, nothing," said one bondholder

He read a statement protesting unfair treatment by global financial institutions, including U.S. President Donald Trump’s sanctions aimed at preventing Venezuela from issuing new debt.

"Now Maduro can say: ’I showed goodwill, the bondholders showed goodwill … but unfortunately because Uncle Sam is not playing ball we can’t (refinance)’," said Dehn, who did not attend the meeting.

"I’m not hugely surprised nothing’s come out of that meeting."

El Aissami told creditors that Deutsche Bank may soon cut off some financial services to Venezuela, participants said.

Hors ligne

 

#777 14/11/2017 07h21 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   276 

Bonjour !

Une version en français du compte-rendu de cette mini réunion : ZB-Vénézuéla-1.
En résumé : 25 minutes pour rien.

Quelques détails complémentaires ici : ZB-Vénézuéla-2 notamment des participants vénézuéliens accusés par les USA ; l’histoire des chocolats (dérisoire) ; le jeu russo-chinois.

Et tout ça alors que la production pétrolière du pays est au plus bas de 28 ans : Pétrole vénézuélien au plus bas

Dernière modification par M07 (14/11/2017 07h23)


M07

Hors ligne

 

#778 14/11/2017 11h37 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Au lieu des chocolats, ils auraient dû offrir des cacahuètes, ça aurait donné une idée plus précise sur les intentions de Maduro smile

Dernière modification par ZeBonder (14/11/2017 14h10)

Hors ligne

 

#779 14/11/2017 21h10 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   276 

@ZeBonder,

L’anecdote des chocolats me remémore que, lorsque j’étais en activité, j’avais noté qu’il ne fallait jamais offrir des consommables comme cadeaux d’entreprise. Car les chocolats, les bouteilles de vin, et les autres spécialités gastronomiques sont assez rapidement consommés, et tout aussi rapidement oubliés. À l’inverse des sacoches, stylographes, vêtements ou autres objets, qui durent bien plus longtemps avec une efficacité publicitaire de longévité supérieure.


M07

Hors ligne

 

#780 14/11/2017 22h14 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Les cacahuètes commencent à arriver.

Après un coup de pouce russe, nouvelle étape critique pour le Venezuela - La Croix

Le Venezuela et son fleuron pétrolier en défaut de paiement partiel

Le Venezuela a été déclaré en défaut partiel sur sa dette mardi tout comme son joyau pétrolier PDVSA mais celui-ci a néanmoins obtenu un peu de répit face à ses créanciers internationaux.

S&P Declares Venezuela in Selective Default | Financial Tribune

Standard & Poor’s declared Venezuela in “selective default”, after it failed to make $200 million in payments on its global bonds, becoming the first credit ratings agency to do so. The agency said it acted after a 30-day grace period had passed on payments on two bonds.

“We have lowered two issue ratings to ‘D’ (default), and we lowered the long-term foreign currency sovereign credit rating to ‘SD’ (selective default),” the agency said, AFP reported.

Besides the two bond payments it has defaulted on, Venezuela is overdue on four other debt payments but they were still within the 30 day grace period, S&P said. Ratings on those bonds also will be lowered to ‘D’, of default, if not paid on time, it said.

Dernière modification par ZeBonder (14/11/2017 22h15)

Hors ligne

 

#781 16/11/2017 06h15 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   516 

Malgre tout ce "bruit" les intérêts ont été "envoyes" sur plusieurs obligations …

Les chiffres d’endettement versus la production journalière de la concurrence - s’ils sont justes- font réfléchir car Pemex est IG et Petrobras en "bon" HY

oday,  03:34 Subject : Re: Venezuela # 17656
moon  Moon is online now
Registered since
05.02.2010
posts
2927
Even if I repeat myself: We talk about PDVSA and the state of debt in a ridiculously small size at the level of a German city (Hamburg, for example € 32 billion in debt, Berlin € 60 billion, the tiny Bremen has € 23 billion in debt, which would be just as much as the entire state of Venezuela in USD). The debt rescheduling debate is a smart election campaign move that reaches voters on the street. Necessary you would not have a debt restructuring; the subject will therefore evaporate in a spongy voluntary nature. I assume that the offers to extend short and medium term maturing bonds will be so good that you will gladly accept them.

Regarding PDVSA for comparison with the competition to debt levels and daily oil production:

PDVSA promotes 2.5 billion barrels per day on capital market debt of $ 25 billion.
PEMEX promotes $ 2 billion a day in capital market debt of $ 85 billion.
Petrobras is raising $ 2.3 billion a day from $ 56 billion in capital market debt.


Bondboard problem is that hardly anyone thinks here in comparative scales, so that the mass almost always comes to wrong conclusions. PDVSA stands much better than the competition, which is also crushed by horrendous personnel costs.
Changed by Moon (Today at 03:59 am)

Venezuela Did Not Default, But Risks Remain

The Emerging Markets Trade Association -- a group of emerging market specialist banks and traders -- agreed on Wednesday to continue trading bonds with accrued interest instead of flat. Investmen firms trade bonds flat typically if bonds are in default, and trade bonds based on interest payments due if bonds are believed to be paid at some point. In other words, the market thinks Venezuela will service its debts, though risks remain.

Dernière modification par sissi (16/11/2017 06h22)

En ligne

 

#782 16/11/2017 06h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   15 

Toutes les dernières annonces n’ont que très peu de cohérence selon moi, le prétendu "defaut partiel" etc …

Les USA bloque tout les canaux pour effectuer les paiements/ transferts requis. J’en suis la preuve vivante avec un envoi rendu impossible depuis la Colombie malgré la légalité du transfert. Les US tente tout pour isoler le Venezuela des marchés financiers mais il faudra encore du boulot aux US pour classifier le pays en défaut.

Le paiement a été effectué mais a travers un autre canal, ce qui prend plus de temps que prévu quand tout les canaux basés au Venezuela sont fermés sur ordre des US. Plus rien ne sort ni ne rentre du VE.

C’est via les comptes internationaux de personne morale et d’entreprises vides basés dans les caraïbes (Aruba, panama, les barbades et bahamas majoritairement) que les paiements envers les créanciers sont effectués (les sources de ses financements importent peu pour les détenteurs d’obligations). Vous comprendrez que de telles transferts sont rendues difficile vue les sommes en jeu.

Tant que le Venezuela aura des acheteurs de pétrole et des soutiens importants sur la scène international, le Venezuela pourra résister à la guerre monétaire et financière que les US ont lancé.

La Chine, la Russie mais aussi plusieurs pays du proche orient nouent des relations avec le gouv VE comme en atteste le récent contrat signé avec la Turquie pour des sommes importantes. Pendant ce marasme économique, une entreprise comme Turkish Airlines est en train de créer une nouvelle route long courrier …

A court terme, c’est davantage le risque interne qui inquiète (protestations, manifestations …). Les fêtes de fin d’année en Amérique latine sont propices aux manifestations. Il faut noter que dans la culture locale, le risque de ne pas pouvoir fêter un tel événement peut être l’élément déclencheur d’une rev interne. C’est le seul élément qui pourrait perturber cette fin d’année 2017 pour le VE.

D’autre part, selon l’intensification de la guerre éco par les US comme l’interdiction aux entreprises américaines d’acheter du brut VE etc … Les Us sont évidemment en position de force.

Dernière modification par Medellin (16/11/2017 06h33)

Hors ligne

 

#783 16/11/2017 22h36 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   516 

Rating companies have said both the government and oil company are in default, and officials are discussing whether a credit event occurred to trigger payments on credit-default swaps. But that’s a sideshow. For bond traders, the main game is keeping the faith.

Case in point, the state-run utility Electricidad de Caracas was deemed to be in default last week, causing the bond to tumble to 20 cents on the dollar. Today, investors were told by Euroclear that the late $28 million interest payment has finally arrived (it was due on Oct. 10), according to people familiar with the matter.

No Money? No Problem! Venezuelan Bonds Rally in Act of Faith - Bloomberg

En ligne

 

#784 17/11/2017 08h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Ouch, ça me rappelle une personne endettée qui fait des crédits revolving à 20% pour rembourser ses autres crédits.
Maduro a sans doute quémandé une aide supplémentaire à la Chine ou à la Russie pour ne pas faire défaut, je lui reconnais un certain talent dans ce domaine !

Hors ligne

 

#785 20/11/2017 14h51 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

L’ISDA confirme le défaut de paiement et fait déclencher les CDS.

Subscribe to read

The International Swaps and Derivatives Association has ruled that Venezuela and its state oil company PDVSA have defaulted on their debts, which will trigger insurance-like contracts on its bonds.

Hors ligne

 

#786 24/11/2017 13h37 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   56 

Je remonte le topic Camposol sur cette file.
La société a annoncé des résultats très solides pour leur Q3. L’EBITDA annualisé est de 115 M$ alors qu’il y a une année, ca plafonnait à 40 M$!

Camposol: Company Announcements

Leur oblig senior secured 2021 10.5% se traite vers les 108-109. Je n’ai pas regardé s’il y a des conditions de call.
Moodys conserve un rating B3. Un upgrade de rating pourra avoir lieu si les résultats se maintiennent.
Si pas de call, le YTM est entre 7 et 8%.

Hors ligne

 

#787 28/11/2017 14h13 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   56 

Après une petite recherche sur le net, voilà le premium en cas de call de l’obligation Camposol 10.5% 2021
07/2018 105.250%
07/2019 102.625%
2020 and thereafter 100.000%
A un prix d’achat de 108% et s’il y a un call en 2018, il est encore intéressant d’en acheter même si le rendement ne sera pas mirobolant

Hors ligne

 

#788 28/11/2017 14h22 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

L’obligation Camposol que vous avez, résulte d’un échange que les agences de notation n’avaient pas apprécié à l’époque, elles y voyaient un "distressed exchange".
Lors de l’offre d’échange j’ai renforcé ma position sous le pair avant de refuser l’offre de rachat et tout recevoir en cash, c’était une occasion en or smile
( Si le deal avait capoté, l’échange n’aurait pas eu lieu et la société aurait eu du mal à se refinancer sur le marché classique ).

(29/32) Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine…

19/01/2017 12h41

Pour Camposol, j’en avais depuis longtemps, elle avait baisé dans les 85% avant l’échange alors j’ai renforcé ma position et refusé l’échange, elle est désormais au pair avec remboursement début Février smile

www.moodys.com/research/Moodys-downgrad … -PR_349995

The rating downgrade to Caa2 reflects Camposol’s tight liquidity profile even following the exchange offering concluded in May 27th, 2016. Camposol exchanged 73.75% of its 9.875% USD 200 million notes due 2017 for new 10.5% USD 200 senior notes due 2021, representing USD 147.5 million. A total of USD 52.5 million principal amount of existing notes was not tendered in the exchange offer. The 73.75% acceptance was below the 95% originally expected by the company.

In Moody’s opinion, the debt exchange constitutes a distressed exchange, which is considered a default under Moody’s definition of default. A distressed exchange occurs when an issuer offers creditors new or restructured debt, or a new package of securities, cash or assets, that amount to a diminished financial obligation relative to the original obligation with the effect of the transaction being the avoidance of an eventual payment default on the debt.

Hors ligne

 

#789 05/12/2017 18h25 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   276 

Bonsoir !

La dernière trouvaille de Maduro : Petro


M07

Hors ligne

 

#790 05/12/2017 23h02 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Il aurait dû l’appeler le Banano ou e-bannana, vu que ce sera de la monnaie de singe comme le Bolivar.

Hors ligne

 

#791 08/12/2017 15h14 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Avec un peu de levier, ça m’a l’air pas mal.
Par 10 000$ :
Un coupon de 7% pour la nouvelle obligation de la compagnie aérienne GOL | OBLIS
Quelqu’un connait ?

Hors ligne

 

#792 08/12/2017 15h51 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Gol rime avec GoGol, dommage qu’oblis ne parle pas du "distressed exchange" proposé il y a 1 an et qui a failli rincer les obligataires.

Pour moi une compagnie qui génère du BRL et s’endette en USD, qui a de plus essayé de faire un haircut 1 an auparavant, ne pourrait devenir intéressante que si elle propose du 12% annuel au moins.

CORRECTED-UPDATE 1-Brazil’s Gol wants bondholders to take loss in debt plan | Reuters

SAO PAULO, May 3 (Reuters) - Gol Linhas Aéreas Inteligentes SA plans to propose bondholders take losses of up to 70 percent in some of their bonds as Brazil’s second-largest airline strives to overcome a steep recession and plunging air travel demand.

GOL launches bond exchange – Aviation News – daily news dedicated to the global aviation industry

GOL launches bond exchange   

GOL Linhas Aéreas Inteligentes (GOL) has announced a plan to exchange outstanding bonds for new debt. The terms of the bond exchange, set out below, requires investors in Gol’s perpetual bond to assume a 70 percent loss, while those holding notes due in 2020, 2022 and 2023 would take a haircut of 65 percent. The loss proposed for bondholders of the 2017 notes is 30 percent.

Brazil Traders Who Spurned 55% Bond Haircut Are Vindicated - Bloomberg Quint

Gol Linhas Aereas Inteligentes SA’s $200 million of so-called perpetual notes have soared 64 percent since July 1, when the company finalized a debt restructuring that was accepted by 22 percent of bondholders, far short of the 95 percent rate desired by the company. The airline offered just 45 cents on the dollar for the perpetual securities, which are now trading at 52.5 cents.

Dernière modification par ZeBonder (08/12/2017 15h52)

Hors ligne

 

#793 08/12/2017 16h06 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   24 

Et bien vos archives remettent la pendule à l’heure. Tandis que l’article d’Oblis présente le dossier d’une façon positive.
Je m’y suis déjà fait prendre…no comment…

Hors ligne

 

#794 08/12/2017 18h49 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Disons qu’ils ne veulent peut être pas faire peur aux souscripteurs ?
Je vais déposer un commentaire par rapport à cette mésaventure et voir s’il sera publié ou non.

Oblis est un site intéressant mais leurs articles arrivent souvent trop tard quand la valeur a trop baissé ou trop augmenté …

Hors ligne

 

#795 09/12/2017 15h24 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Bizarre bizarre mais mon commentaire négatif sur GOL n’a pas été publié sur oblis sad

Sinon le Venezuela a encore fait défaut, je pense que le pays ne payera plus rien du tout, les caisses sont vides.

Le Venezuela en défaut de paiement sur deux emprunts obligataires

Le Venezuela a été à nouveau déclaré vendredi en défaut de paiement sur deux remboursements d’emprunts obligataires, d’un montant total de 183 millions de dollars, par l’agence de notation S&P Global Ratings.

"Le Venezuela a raté des paiements de 183 millions de dollars sur ses emprunts obligataires à échéance 2023 et 2028", ne parvenant pas à rembourser même à l’issue de la période de grâce de 30 jours, a souligné l’agence

Hors ligne

 

#796 09/12/2017 16h02 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   516 

Un membre (sérieux) du forum allemand vient de toucher les intérêts sur electricidad de caracas sur un compte euro Deutsche Bank, mais toujours pas sur son compte USD de Deutsche Bank.
Pourtant cette obligation a été déclarée en "défaut"

Apparemment les paiements sont arrives pour plusieurs obligations a la fin de la "grâce period" mais retenus par les agences de clearing!

Aussi
"The interests of the 2020 bond began to arrive as of Thursday, two weeks after the grace period ended, the sources said. PDVSA said two weeks ago that it had started the “transfer process” of interest payments on its 2020 and 2022 bonds, worth some $233 million."
Some Venezuela bondholders receive payments on PDVSA 2017N, 2010 bonds | Reuters

"Holders have so far been tolerant of the delays and largely confident that Caracas will keep trying to pay."

On ne peut pas en dire autant de beaucoup d’obligations mid allemandes ex Air Berlin et autres!!!

Venezuela Says More Than $3 Billion Frozen due to Sanctions
Foreign Minister Jorge Arreaza provided that figure in a meeting with a group of international observers who are in Venezuela to monitor Sunday’s municipal elections
Latin American Herald Tribune - Venezuela Says More Than $3 Billion Frozen due to Sanctions

Dernière modification par sissi (09/12/2017 16h28)

En ligne

 

#797 09/12/2017 16h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   15 

De même pour moi, l’argent envoyé à Caracas qui n’est jamais entré sur le compte prédéterminé Venezuelien est en cours de rapatriement sur mon compte colombien pour le début de la semaine prochaine.

On comprend donc encore une fois que rien ne rentre ou ne sors du pays actuellement mais le monde est grand et les îles caribéennes nombreuses… Les Barbades, Aruba, Curacao sont très prisées au Venezuela.

D’ailleurs, existe-il un moyen de récupérer mes 70 USD consommés pour l’envoi puis le rapatriement de mes fonds ? (J’en doute fort, une perte de temps quasi garantie)

Je serais finalement le mois prochain a Caracas et plusieurs villes du pays pour réaliser enfin mes premiers investissements immo. Je vous ferais un update de la situation le moment venu.

Actuellement, les élites comme les classes moyennes sont déjà en train de préparer les fêtes de fin d’année, l’économie est figé au venezuela actuellement. Les élites préparent leurs vacances au soleil et les 90% sous le seuil de pauvreté préparent leurs départs du pays ( vente de biens) ou les fêtes pour se donner un peu de baume au coeur.

D’ailleurs le départ des venezueliens se poursuit et ce n’est pas forcément une mauvaise chose pour le Venezuela économiquement parlant :
- Moins d’aides sociales à verser.
- Moins de subventions énergétiques (electricité, petrole, eau, tout est quasi gratuit).
ex : 1 litre de pétrole le mois dernier valait 100 bolivar soit 0.000833centimes d’euros au taux du marché. [i]Soit 100 litres à 9 centimes etc …[/i]
- Moins de subventions alimentaires (financé par les ventes de Pétrole).
- Plus de remesas (Argent des expatriés venezueliens envoyé au pays).

Hors ligne

 

#798 09/12/2017 18h17 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

@sissi : tout paiement en dollars US doit passer par une chambre de compensation sur le sol Américain, par exemple si vous virez de l’USD d’un compte en USD au Luxembourg vers un compte en USD en France, la transaction est compensée aux états-unis.

C’est la même chose pour les paiements des intérêts par le Venezuela sauf qu’ils sont sous sanction US donc ils ne peuvent pas le faire, aucune banque sérieuse ne prendrait le risque de violer un tel embargo ( cf les 9 milliards de dollars d’amende payés par la BNP ).

Hors ligne

 

#799 09/12/2017 18h34 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   516 

Zebonder

Exact.
Du coup Maduro a beau payer … mais c’est Trump qui empêche que les sommes soient créditées aux détenteurs … Donc c’est Trump qu’il faut poursuivre en dommage et intérêt??? Haha!

Ce qui est sur c’est que les rapaces américains ont pu encaisser leurs shorts ou CDS !
Une fois que tous les CDS auront été payes… il y aura peut-être pressions des fameux fonds qui possèdent 1/3 de la dette sur le gouvernement américain pour pouvoir encaisser leurs intérêts passes dus - et restructurer ???

Pas étonnant que Maduro cherche d’autre voies de paiement - Singapour a été utilise une fois pour sur… mais son histoire de crypto… dur a avaler comme solution!

Dernière modification par sissi (09/12/2017 18h36)

En ligne

 

#800 09/12/2017 18h49 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine… (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   362 

Espérons qu’il n’utilise pas ces sanctions comme prétexte pour ne pas payer, parce qu’il faut bien avouer que le pays n’a plus un rond en devises.
Son histoire de crypto c’est du pipo, rien de concret, il voulait juste faire le buzz.

Dernière modification par ZeBonder (09/12/2017 18h59)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech