Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 04/02/2013 10h39

Membre (2012)
Top 50 Réputation
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   419  

Pour résumer, voici les titres SNS bank expropriés par le gouvernement néerlandais et sans contrepartie :

1. The following securities, issued by or with the cooperation of the public limited company
(naamloze vennootschap) SNS REAAL N.V. or, respectively, the public limited company SNS Bank
N.V., both having registered offices at Utrecht, shall be expropriated for the benefit of the State of
the Netherlands:
a. all two hundred and eighty-seven million six hundred and nineteen thousand eight hundred and
sixty-seven (287,619,867) issued shares of the class Ordinary shares in the share capital of
SNS REAAL N.V., ISIN code NL0000390706;
b. all six (6) issued shares of the class Shares B in the share capital of SNS REAAL N.V.;
c. all other issued shares in the share capital of SNS REAAL N.V.;
d. all issued shares in the share capital of SNS Bank N.V. held by others than SNS REAAL N.V. or
its group companies;
e. all four million three hundred and fity thousand (4,350,000) Stichting Beheer SNS REAAL Core
Tier 1 capital securities issued by SNS REAAL N.V.;
f. all subordinated bonds issued by SNS REAAL N.V. that belong to the following series:
1°. EUR 350 million 6,258% Fixed/Floating Rate Hybrid Capital Securities issued under SNS
REAAL N.V.’s EUR 2,000,000,000 Debt Issuance Programme of 13 July 2007, ISIN code
XS0310904155;
2°. EUR 100 million 8.45% Fixed/Floating Rate Hybrid Capital Securities issued under SNS
REAAL N.V.’s EUR 2,000,000,000 Debt Issuance Programme of 18 August 2008, ISIN code
XS0382843802;
g. all subordinated bonds issued by SNS Bank N.V. that belong to the following series:
1°. EUR 320 million 11.25% Resettable Tier 1 Notes issued on 27 November 2009 under the
Debt Issuance Programme of SNS Bank N.V. / SNS REAAL N.V., ISIN code XS0468954523;
2°. EUR 200 million 5.75% Subordinated Fixed changing to Floating Rate Notes issued on 22
July 2003 under the EUR 20,000,000,000 Debt Issuance Programme, ISIN code
XS0172565482;
3°. EUR 500 million 6.25% Subordinated Notes issued on 26 October 2010 under the Debt
Issuance Programme of SNS Bank N.V. and SNS REAAL N.V., ISIN code XS0552743048;
4°. EUR 200 million 6.625% Subordinated Fixed Rate Notes due 14 May 2018, issued on 14
May 2008 under SNS Bank N.V.’s EUR 25,000,000,000 Debt Issuance Programme, ISIN code
XS0363514893;
h. all non-listed subordinated bonds issued by SNS Bank N.V. under the name of "SNS Participatie
Certificaten 3" with a nominal value of EUR 100 each, at an interest rate of (currently) 5.16%,
issued for an indefinite period and described in the prospectus of 1 May 2003;
i. all debt instruments, issued by or with the cooperation of SNS REAAL N.V. or SNS Bank N.V.,
which include subordination clauses that are similar to the subordination clauses included in the
aforementioned series of bonds, or that otherwise prevent the claims of holders of such
instruments from being met until after senior creditors of the issuer have been satisfied.
2. The following capital components of SNS REAAL N.V. and SNS Bank N.V., respectively, shall be
expropriated for the benefit of Stichting Afwikkeling Onderhandse Schulden SNS REAAL, with
registered office at Utrecht:
a. the payment obligations of SNS REAAL N.V. and SNS Bank N.V. under the following loans:
1°. the EUR 20 million, 7.13% loan of SNS REAAL N.V. dated 9 October 2000 maturing on 23
June 2020 extended by Van Doorn Securities B.V.;
2°. the EUR 10 million, 7.10% loan of SNS REAAL N.V. dated 9 October 2000 maturing on 23
June 2020 extended by Van Doorn Securities B.V.;
3°. the NLG 400 million loan of SNS REAAL N.V. dated 20 May 1997 and maturing on 24
February 2014 extended by Stichting tot beheer van FNV aandelen Reaal Groep N.V.;
4° the NLG 1 million loan of SNS Bank N.V. received on 23 February 1999 and maturing on 23
February 2019, extended by Stichting Pensioenfonds Poseidon;
5°. the NLG 25 million loan of SNS Bank N.V. received on 27 December 1999 and maturing on
27 December 2024, extended by Stichting Bewaarder OHRA Obligatie Fonds;
b. all obligations and liabilities of SNS REAAL N.V. or SNS Bank N.V. to parties expropriated under
the first subsection or to former holders of securities expropriated under that subsection, to the
extent that those obligations or liabilities relate to the (former) holdership of the said
securities;
such that all rights and obligations arising from those capital components with respect to SNS
REAAL N.V. or SNS Bank N.V. shall transfer to Stichting Afwikkeling Onderhandse Schulden SNS
REAAL effective as of the time of expropriation.

Mots-clés : risque, tsdi

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 05/02/2013 16h13

Membre (2012)
Top 50 Réputation
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   419  

Pour le crédit agricole c’est normal, ils ont soldé leurs casseroles en Grèce, leur activité de trading … donc c’est une purge, pas une perte qui va trainer.
La BPCE, je n’ai aucune nouvelle sur leur solidité, surtout qu’il y a Natixis dans le groupe je crois, on verra s’ils font un call en 2014/2015

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 06/02/2013 14h22

Membre (2012)
Top 50 Réputation
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   419  

L’Irlande a tenté la même entourloupe, 2 fonds ont refusé, sont allés en justice et ont gagné mais l’opération a quand même été rentable pour l’Irlande puisque tous les autres avaient "accepté" ( ne se sont pas opposés ) de se faire spolier.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 06/02/2013 15h08

Membre (2012)
Réputation :   1  

Bonjour,

Je vous signale un article intéressant sur la nationalisation de SNS sur l’excellent blog
Bond Vigilantes - M&G

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 06/02/2013 18h02

Membre (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   664  

ZeBonder a écrit :

Sisi, que pensez-vous de cette proposition ? c’est 1,2% du nominal avec un minimum de 500 euros.

Malheureusement ils veulent être payés d’avance et pas recevoir une commission sur les montants récupérés sad

Pour ceux qui n’ont qu’une petite somme investie dans les SNS c’est beaucoup. Ca depend de la motivation de chacun, mais VEB on y adhere pour un montant de 60 ou 70 euros …a savoir s’il y aura d’autres frais?
500 euros min donc divise par 1.2% = a 47k soit une tranche…
peut etre pour de gros montants ok si on estime que leur angle d’attaque a plus de chances…?

Dernière modification par sissi (06/02/2013 18h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 08/02/2013 20h49

Membre (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   664  

Apres lectures de Knight capital et des differents commentaires, et VEB etc…

Tout ce holding SNS REAAL est bien complique…on nous dit que la banque est responsable de la section property finance donc l’oblig 523 de 11.25 %ne vaut rien ou 5% et c’est la 155 de 6.30% qui vaudrait beaucoup en %

Par contre on releve le fait que les prets etaient assures par axa et les assureurs de l’autre branche de sns…et que la branche property finance faisant partie , directement ou indirectement, de SNS reaal…il n’y a pas de raison d’impacter les 11.25% plus que les tier 1 sns reaal soit la 155 coupon 6.3%

Enfin si la banque n’avait pas de problemes de liquidite elle-me….si et si et si…c’est quoi le dicton avec des si on reconstruirait le monde?

Oui la commission europeenne a empeche la creation de la bad bank et du coup precipite la perte de depots

Oui les dirigeants de SNS ont annonce leur demission en precisant que les negotiations avec CVC et autres partenaires auraient pu encore aboutir et eviter cette mesure trop drastique

Oui la situation immo s’aggrave en Hollande…et le superviseur des banques? et KPGM?

Et …pas de commentaires au niveau europeen? Zero news SNS en France ?

Il me semble que ce sont pourtant bien les autres 3 banques qui connaissent le mieux la problematique, l’ancien chef de Sns etant alle chez Ing…

Le manque total d’infos au marche et aux detenteurs…manque de transparence inacceptable…

Conflit d’interets?

SNS REAAL et tous ses holdings…comment peux-t-on justifier exproprier certaines obligs sub et pas les autres subs?

Philboul: oui pour no 5 …vu que les "petits" surtout ceux de l’etranger ont du mal a se defendre… pour privilegier qui ? deals derriere les portes avec BNP par ex?

Ceci n’est PAS une theorie de complot! C’est plutot …un signal de l’incompetence des politiques…

Avec un peu de recul…et si peu de VRAIES infos…on ne peut que speculer sur les motivations du …x nouvellement elu au niveau europeen de vouloir "mettre au pas" les banques…et d’imposer sa vision NON IMPARTIALE …comme methode dans le futur ?

Dernière modification par sissi (08/02/2013 21h02)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 13/02/2013 20h01

Membre (2013)
Réputation :   1  

Je trouve ce forum très intéressant car il me permet de me tenir informé de l’évolution… et d’un éventuel scoop.
Certains défendeurs de l’action menée par les Pays-Bas se sont joints à ce débat…Vis à vis des autres (ceux qui accusent, pour le moment, une perte) certaines interventions ne sont, à mon avis, pas très élégantes/appropriées. J’en traduis certaines, mais ça n’engage que moi, par : « c’est bien fait pour votre pomme… »
Pour le moment je ne peux pas imaginer que Monsieur le Ministre Dijsselbloem était au pied du mur et qu’il n’avait pas d’autres solutions. (Economie de 1 Md € afin de ne pas mettre en péril la stabilité de son pays (AAA) ? Pour le moment c’est encore 1,7 Md€ ! + actions). L’avenir nous le dira…

Pour rappel que font les Pays-Bas: Une expropriation? Une  réquisition ? Ou une confiscation? Pour le moment Monsieur Dijsselbloem essaie de faire une confiscation basée sur des si. Si SNS avait fait faillite alors … et si …

En ce qui concerne l’autre titre du forum qui n’a rien de scandaleux,

une monarchie bananière où il ne faut pas investir !

certains deviennent subitement très sensibles… Je peux vous assurer que j’ai lu d’autres commentaires sur d’autres sites où ce titre est presque flatteur.

PS : Quelqu’un connaît-il le(s) dernier(s) cas d’une confiscation* par un état (* c’est à dire sans indemnisation et sans qu’il y ait eu faillite)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 15/02/2013 10h36

Membre (2013)
Réputation :   1  

Voici quelques liens concernant l’intervention de l’avocat Pieter van der Korst de l’association VEB au Conseil d’État.

http://economie.nieuws.nl/740712/veb__g … _sns_reaal

http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2680/Eco … -SNS.dhtml

http://www.nd.nl/artikelen/2013/februar … s-kan-niet

un lien en hollandais pour suivre l’affaire en live :

http://www.telegraaf.nl/dft/nieuws_dft/ … ive__.html

il y a foule au conseil d’Etat :

https://twitter.com/JarcodeSwart/status … 60/photo/1

Dernière modification par rachid (15/02/2013 10h58)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 21/02/2013 13h56

Membre (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   664  

Encore plus de fraudeurs a SNS REAAL : en date du 21 fevrier: ONZE accuses de fraude!

Fraudeschandaal SNS REAAL breidt zich uit - Elsevier.nl

Dernière modification par sissi (21/02/2013 13h57)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #10 22/02/2013 14h57

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Réputation :   73  

Vos arguments tournent en rond.

Non remboursement de la dette senior signifie mise en difficulté des financements en dette senior (et donc en capital) des autres banques néerlandaises et donc peut-être faillite d’autres banques et donc crise systémique pouvant atteindre l’épargne de tous les néerlandais.

Les gouvernements ont jusque là globalement fait des profits avec les restructurations et garanties faites durant la crise (Etat français avec SG, BNP, CA, US avec AIG). Qui vous dit que le contribuable y sera perdant ? Perdant à court terme certes mais dans deux ans, cinq ans ?

Toutes les analyses faites sont circonstancielles et incomplètes. Elles ne mentionnent que le côté perfide du gouvernement et de la Commission Européenne qui n’ont pas voulu que les gentils sauveurs qu’étaient les trois autres banques néerlandaises (à coups de garanties étatiques illimitées sur les pertes immobilières) sauvent SNS.

Ces banques feraient mieux de se concentrer sur leur propre consolidation avant de songer à racheter des canards boiteux.

Le gouvernement fait une analyse macro sur le secteur et sa stabilité, vos analyses sont micro centrées sur SNS, nullement l’impact sur la société d’une reprise par les trois banques, ni par la faillite de SNS.

PS: J’ai énoncé ceci trois ou quatre fois, les seules réponses constructives que j’ai eu à cela étaient que j’étais un agent du gouvernement néerlandais…

Dernière modification par Ratpack (22/02/2013 15h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 22/02/2013 18h44

Membre (2013)
Réputation :   6  

Je ne vois pas l’intérêt de répondre à quelqu’un dont le seul plaisir est de se parler à lui même.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 26/02/2013 23h42

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Réputation :   215  

ZeBonder a écrit :

@sissi :

effectivement, les hybrides sont dorénavant considérés comme les actions, je vais continuer à me désengager donc à la prochaine émission de TSDI les banques devront proposer du 15% pour trouver qui y investir vu le risque accru de spoliation, au final ce sont les banques qui vont être "victimes" de cette décision.

The intervention of the Dutch government requires a comprehensive and adequate load distribution to shareholders and hybrid capital holders. As part of the nationalization basically all capital owners of SNS REAAL and SNS Bank - including hybrid capital owners - full role in the losses of SNS REAAL. State resources are only used if the available capital is insufficient

Je suis d’un avis proche.

C’est très valable pour les banques de petites et de moyenne taille. Un peu moins pour les grosses…

Je trouve qu’il y a des mouvements contradictoires sur les banques. On leur demande de prendre moins de risques, d’être plus humain, ou plutôt d’avoir un peu d’éthique, de séparer certaines activités, de faire moins de profits, d’avoir plus de transparence… Très bien.

Mais après on met actionnaires et créanciers dans le même panier dans le scénario pessimiste, ou catastrophe. Le rang de créancier ou les garanties s’effacent pour ne pas laisser grand chose.

Ce qui est drôle, c’est que la rémunération de ces actionnaires et de ces différents créanciers sont totalement différentes (avec la situation antérieure, on pourrait dire que l’actionnaire attend un retour de 10-20% annuel, le détenteur de titres perpétuels 5 à 10% et les obligations plus sécurisées un taux inférieur à 5% sur moins de 5 ans).

Maintenant, si je suis un investisseur en obligation, si quand ça va bien je touche 5% pour un titre sécurisé, et je suis traité au même rang qu’un actionnaire, ou presque si ça va un peu plus mal, la rémunération est trop faible (la sécurité est comme un parapluie qu’on me prête par beau temps et qu’on me retire dès la première goutte de pluie…).

L’ajout de risque pour les obligataires n’est pas gratuit. La rémunération de ces titres devra être revue à la hausse. Attendre plus de 15% sur des perpétuelles, ne sera plus un trou d’air d’une banque pourrie à la solvabilité non avérée…

Quelle est la conséquence ? Les ressources de la banque seront plus chères… Les obligataires ne vont pas se contenter de risques additionnels pour la même rémunération (si je veux donner de l’argent ou faire une bonne action, ce n’est pas en tant qu’obligataire ou actionnaire d’une banque…).
Théoriquement, on met plus de garanties à la banque (on va chercher tous le monde si ça va mal : actionnaires, obligataires de tout rang etc…), mais il y a un coût (un sujet qui fâche). On réduit aussi l’effet (on essaie en fait) de levier de la banque, on lui demande de moins spéculer, etc… On croit qu’elle sera plus sage, que les risques seront réduits et maîtrisés. Et en même temps, on rend ces ressources plus coûteuses ? Je trouve cette situation contradictoire. Avec des ressources plus coûteuses, elle devra faire plus de levier, prendre des produits plus risqués, pour rémunérer ses actionnaires et obligataires (sans compter les salaires des dirigeants etc… au passage) qui lui demandent plus qu’avant !

J’attends juste de voir avec quelle ingéniosité elles vont contourner les nouvelles règles.

Je me trompe probablement complément, mais c’est mon sentiment actuel.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 27/02/2013 15h01

Membre (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   664  

Ratpack a écrit :

Le ZAR ne cesse de se dévaluer par rapport à l’euro et au dollar, alors que la croissance du pays et sa stabilité sont pourtant bonnes.

Donc l’inflation ne fait pas tout mais a quand même un effet certain !

Fin 2011, nous signions des contrats avec une parité USD:ZAR de 1:7, le cours frôle désormais les 9 depuis un bon moment.

Un investisseur sur une obligation en ZAR aurait donc perdu quasiment 20% en un peu plus d’un an rien que par l’effet de change certainement dû en grande partie l’inflation parce que rien d’autre n’a profondément changé dans l’économie du pays depuis.

Pour revenir au sujet, vous qui vous plaigniez des Pays-Bas en les qualifiant de république bananière, je vous invite à faire un tour dans des tribunaux brésiliens et sud-africains. Vos chances de récupérer vos créances y sont quasi nulles, sans compter l’instabilité fiscale chronique de l’Afrique du sud et les lois votées à partir de groupe de pression proches de l’ANC (l’expropriation des mines est un sujet en vogue par exemple, Mugabe étant l’idole d’une frange populiste et extrémiste du parti, mais néanmoins importante).

Les chances d’y récupérer vos billes y sont infimes, ceci explique certainement une partie de la
surrémunération comparé aux mêmes obligations en Europe.

Votre argument sur la baisse du ZAR en un an est bien sur valide. Sauf que sur les devises c’est du timing - comme sur les actions!

Par contre pas votre conclusion - vu que nous parlions au point de depart de la BEI Banque Europeenne d’investissement qui emet dans plusieurs monnaies cotee AAA et devient donc un bon outil pour jouer les devises tout en ayant un coupon raisonnable. Ou Svensk kredit AA-

ZeBonder: d’accord avec vous, l’inflation n’est pas relevante dans le choix d’une oblig en ZAR ou BRL pour celui qui veut jouer la devise.

Et que dire du RMB alors…des obligs immo de Chine en RMB ou en USD avec des coupons de 10, 12 meme 14% ?

Dernière modification par sissi (27/02/2013 15h10)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 06/03/2013 22h02

Membre (2013)
Réputation :   6  

Zebonder je me permets de commenter votre dernière remarque . Elle me semble vraiment intéressante. En effet c’est par ce genre de raisonnement qu’il sera possible de contrer l’argument du ministère qui veut donner une forme pseudo logique et financière à son raisonnement, alors qu’elle n’est que politique. Je ne sais cependant si le Tribunal de Commerce est compétent pour traiter ces arguments de forme.  Espérons cependant que la VEB saura en jouer.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 28/03/2013 17h39

Membre (2013)
Réputation :   1  

@ ZeBonder : c’est une tier II ou junior subordonnée avec coupon postposable mais non anéantissable (pas de coupons perdus comme pour une tier I). On peut aussi dire qu’elle "cumulative": un jour elle devra payer l’accumulation des coupons postposés, sauf si elle tombe en faillite avant ou que l’U.E. l’oblige à postposer les coupons ad vitam eternam…

@ Sissi: "Safe" c’est difficilement évaluable, pas facile d’évaluer les probas en ce moment, de prédire l’avenir, de savoir qui va payer. Avant Chypre, je pensais qu’être liquide était 100% safe big_smile Une oblig de bancassureur n’est assurement pas 100% safe mais dire la probabilité de default ou haircut relève du défi pour des non-initiés comme nous… Perso, je crois que seules les banques les plus faibles ou des pays les plus faibles seront touchés ou alors toutes les banques seront touchées (via explosion de l’euro).

Je n’ai plus que 2 lignes de bancassusseurs (XS0255154717-bnp paribas fortis funding 2021 et XS0294239628-Bank of America 2037 (ex merrill lynch)). La première est senior subordonnée (pas de coupons zappables), elle est sous-cotée depuis 2009 (à cause de la crise fortis et du manque de liquidité je crois - cms10y+0.9 - la partie coupon zéro est interessante au niveau fiscal pour moi); la deuxième (je n’ai pas le prospectus) offre 6.5% (nb de jours où cms10y > cms2y) callable chaque année depuis 2012. La première, je ne compte pas la vendre en-dessous de 85 et la deuxième j’attends de voir s’il y une annonce de call ou pas (si elle est pas callée, elle montra un peu plus haut je crois). J’ai des solides plus-values sur les 2 smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 29/08/2013 16h49

Membre (2013)
Réputation :   6  

Complète erreur juridique: le sinistre Monsieur D est le propriétaire de la société et celle-ci n’est pas en liquidation et il n’y a pas de liquidateur. C’est pour cela qu’il a perdu à  la Cour d’Amsterdam et que comme le rappelle justement sissi il ne peut avoir que des actions delatoires. En plus c’est une nullité.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 08/05/2014 12h04

Membre (2013)
Réputation :   6  

J’ai essayé différents traducteurs mais à mon  cet article n’est pas essentiel.

On est toujours en attente de l’appel de Cour de Justice d’Amsterdam. Il faut chercher sur le site de la VEB si ils ont des informations à ce sujet.

philboul

Le passage du flamand en anglais est plus correct.Ceci date de décembre

Advocate General
This one option remained open. The law gives the Advocate General at the Amsterdam Court of Appeal (the boss of the Amsterdam Public Prosecutor) entitled "for reasons of public interest" a request to set. To mismanagement

VEB, the Advocate General (AG) requested on behalf of investors to ask. An investigation into mismanagement at The AG shall consider the application of the VEB for some time. It is in the interests of many parties, but in any case of SNS duped investors, if the Court answers in the short term.

Dernière modification par Philboul (08/05/2014 12h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 28/02/2016 02h09

Membre (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   664  

Des nouvelles de la cour du 26 février 2016… sur les experts promis et les paramètres (same old same old) …faudra attendre encore …octobre 16?
ECLI:NL:GHAMS:2016:594, Gerechtshof Amsterdam, 200.122.906/01 OK

Compensation; measure and principles

The compensation must be calculated on the actual value of the expropriated asset or effect, which should be based on the expected future prospects of the relevant financial institution in the situation where no expropriation had taken place and the price given that prospects at the time of expropriation would have come about in a supposed free sales in the course of trade between the expropriated as acting reasonably seller and the buyer dispossessor reasonable acting.

The Enterprise gives the experts the following principles for the valuation.

The reference date

The reference date is the date immediately prior to the expropriation, being February 1, 2013, at 8.30.

Other expropriated bonds and subordinated loans; 2: 403 statement

All Others appreciate bonds and other assets should be classified as disadvantaged as laid down in the relevant agreements, including the Stichting Beheer SNS Reaal Core Tier 1 securities and the FNV Foundation loan 1997-2014.

The creditors of subordinated loans at SNS Bank have - by their claims under article 2: 403 Dutch Civil Code in SNS Reaal - are considered unsecured creditors of SNS Reaal.

Cette dernière phrase est un pas en avant pour les détenteurs d’obligations SNS Bank

IEX.nl - Smartphone opties
Le post date du 27 février …les commentaires vont suivre bientôt…

Dernière modification par sissi (28/02/2016 02h23)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 28/02/2016 14h14

Membre (2012)
Top 50 Réputation
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   419  

J’ai fait traduire par google, l’email reçu à l’instant de la part de la VEB :

VEB - Deskundigen aan zet om waarde onteigende effecten SNS vast te stellen

Experts to convert value expropriated securities adopt SNS
The Enterprise Chamber of the Amsterdam Court of Appeal (OK) has appointed experts who have to address the question of the value of the expropriated effects of SNS Reaal (SNS) in 2013. The experts will advise you on the OK, which will then make a decision at a later stage.

Compensation

The nationalization of bank insurer SNS dated February 1, 2013. However, investors still have no clarity about the possible compensation of the expropriated effects. The Minister Dijsselbloem offer made was zero per expropriated effect, but investors have vehemently opposed. OK wishes further investigation into the value of the expropriated effects and three experts appointed for this purpose. The appointment of Deterink, Oosterhout and Jansen Schoonhoven to experts is an important step towards the establishment of the value of the expropriated effects.

OK has to determine asked the experts what was the value of the expropriated securities immediately before the expropriation on 1 February 2013. The principles thereby be used by experts previously adopted by the OK and the Supreme Court.

How long the expert will take is impossible to say in advance. Given the size and complexity of the investigation, it is expected that this will take some time. After the experts have advised the OK, it’s OK to determine the value of the expropriated effects. It will therefore be some time before investors have expropriated clarity.

The compensation procedure is the only procedure on SNS running at the OK. In addition to the compensation procedure VEB inquiry proceedings before the Enterprise brought. The purpose of this procedure is to obtain openness about the demise of SNS and determine who is responsible. The results of the survey research can form the basis for SNS the liability of directors and auditors.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 06/01/2018 20h44

Membre (2013)
Réputation :   6  

Voici ces documents en anglais . J’ai aussi en doc une traduction partielle des points majeurs du décret

Je me suis appuyé sur ce que prévoit le CGI dans des cas pareils pour les sociétés françaises et obligations annulées mais pas la société.

Cette procédure  permet de garder le droit à compensation et je sais que des personnes avisées ont procédé à des achats récents une fois que le rapport des experts a filtré.Donc se déposséder des titres est une grave erreur.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 26/07/2018 16h12

Membre (2013)
Réputation :   6  

Non le gouvernement néerlandais n’est plus une partie de la procédure et ne peut donc décourager les porteurs avisés qui ne se sont pas séparés  de leurs titres et dont je fais partie.

Elle est sans appel possible entre les mains de la Cour depuis 2018. La décision de celle-ci n’est pas attendue fin 2019 mais début 2019 comme toujours indiqué par la Veb , sans que le gouvernement n’ait plus le mot à dire sur le sujet. Après il y a un retard de la Cour comme dans tout pays.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 07/06/2020 14h55

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   673  

Je ne sais pas si certains étaient au courant de cette offre ? Une société proposait de racheter les obligations SNS à 17% ( ou 8% pour certaines tranches ).

Southey Capital Ltd Announces an Invitation to Purchase Securities of SNS Bank NV and SNS REAAL NV for Cash

LONDON, April 28, 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Southey Capital Ltd (the “Offeror”) has today launched an invitation to holders of the securities set forth in the table below (the “Securities”) issued by SNS Bank NV and SNS REAAL NV (the “Issuers”), which have been expropriated by the State of Netherlands, to tender for purchase up to the applicable maximum acceptance amount of such Security (the “Maximum Acceptance Amount”), as set forth in the table below, by the Offeror for cash, subject to applicable offer and distribution restrictions.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 25/09/2020 17h38

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   673  

C’est encore reparti pour 3 mois et en cas de succès, les avocats du ministère des finances vont aller à la cour suprême, bref c’est parti pour durer encore quelques années au moins.

Vous pouvez suivre cette discussion en utilisant le traducteur automatique de Google :

Obbligazioni perpetue e subordinate - SNS Reeal in diretta: storia di un esproprio - Notizie, informazioni e commenti | Page 754 | Forum di Investireoggi

The expropriated process of SNS lenders stumbles to the end:

within three months or less, the Chamber of Enterprises believes it can finally give SNS Reaal’s expropriated lenders clarity on the amount of compensation they will receive. With that promise from President Gijs Makkink, a session of almost seven hours ended on Thursday.

The state and many of the victims have for years been engaged in a fierce legal battle over the amount of money to which the former shareholders of the bank-insurer and other creditors are entitled. It’s been seven years since the state nationalized the ailing financial institution and left creditors empty-handed.

Unnecessary delays

For a moment on Thursday it seemed that the legal battle would last months again.
Several lawyers for deceived investors accused the finance minister of unnecessarily delaying the judicial process. Shortly before the hearing, his lawyers put forward new arguments as to why subordinate bondholders are not entitled to compensation.


Too late, was the unanimous conclusion of the lawyers of the various creditors. "The minister is now pulling another rabbit out of his hat in a last ditch effort to take the compensation set by the experts off the table," said Gerjanne t.e Winkel, a lawyer for a group of victims. "It is not in harmony with the minister’s public office to squeeze every corner to avoid payment."

The minister’s attorneys argued Thursday that there was no money left for subordinate bondholders, as competing creditors would first have to receive lost interest in the event of bankruptcy. When they were paid, there was nothing left for the bondholders.

The judge will decide only after the hearing whether this point can still be raised and whether the victims’ lawyers will then have time to respond in writing. But that doesn’t seem to lead to a delay of months.

Expert report
During the Amsterdam court session for corporate disputes, misled investors and the state discussed a report Thursday that demonstrates how much SNS Reaal stocks would be valued in the theoretical situation that the bank-insurer had gone bankrupt.
In February 2016, the Enterprise Chamber appointed three experts, including heavyweight Louis Deterink, to determine this amount. In April 2018, they concluded that SNS would have generated € 814 million if the bank-insurer went bankrupt and the directors could just do their job. This would mean that expropriated bondholders could recover up to 75% of the value of their bonds.

As the state arrived at a fraction of this amount, the Chamber of Enterprises gave the tasks to the experts at the end of 2018. They had to better demonstrate how they had reached over € 800 million. A year later there was the newly motivated relationship. Experts also come up with a slightly higher amount in this.

On Thursday, state lawyers immediately deposited that amount in the trash. They believe that experts have worked with overly optimistic scenarios. As a result, they were counting on too high income from the liquidation of the mortgage portfolio and the troubled real estate leg.

If the Chamber of the Enterprise makes a decision within three months, the legal battle will not end immediately. If the court agrees with the experts’ arguments, it is quite conceivable that the state will appeal to the Supreme Court. This procedure can take years.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 18/02/2021 09h47

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   673  

Pour information.

Four scenarios emerge for the future:

1. No cassation: you will receive the compensation in june this year

2. Cassation that is turned down in the initial phase (i.e. the High Council declares the attempt inadmissable): you will receive the compensation by the end of the year

3. Cassation that is finally not succesful (turned down as a result of the procedure): you will receive the compensation end of 2022/beginning of 2023

4. Cassation that is finally succesful: The Enterprise Chamber must redo the procedure, which might – dependent upon the specific verdict of the High Council – take another couple of years.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #25 11/05/2021 16h43

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   673  

La réponse est sur le forum des Italiens sad

Obbligazioni perpetue e subordinate - SNS Reeal in diretta: storia di un esproprio - Notizie, informazioni e commenti | Page 792 | Forum di Investireoggi

Dear all,

I myself have taken the initiative to call the High Council in order to check wether the State (or any other party involved) has filed a cassation request.

To my regret I have to inform you that the State indeed has filed this request.

As soon as I have further information (hopefully tomorrow, but eventually Thursday or Friday) I will come back to you in order to discuss the consequences.

Sincerely,

Frans Faas
Stichting “Obligatiehouders SNS”


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "crash tsdi sur le bancassureur néerlandais sns reaal !"

Discussion Réponses Vues Dernier message
42 20 494 04/10/2012 15h06 par Harrington
6 3 042 18/01/2013 17h41 par Derival

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur