Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 03/11/2021 17h39

Membre (2011)
Réputation :   0  

Bonjour à tous,

Il y a quelques jours, Facebook a changé de nom et s’appelle maintenant  Meta. Mark Zuckerberg a annoncé 3 milliards de dollars d’investissements et le recrutement de 10.000 personnes en Europe dans les cinq prochaines années pour l’univers du Metaverse. Apple, Google, Amazon, Microsoft et bien d’autres devraient bientôt emboîter le pas. Avenir du Metaverse
Bloomberg a récemment estimé la taille du marché du métaverse à 800 milliards de dollars

Au niveau des crypto,  après le changement de nom de Facebook, les tokens lié au Metaverse ont  carrément explosé. plus de 500% pour certaines.

Qu"en pensez vous ?  investir sur un ETF sur le metaverse ou sur les GAFAM direcrement ?

Dernière modification par Sittingbull91 (03/11/2021 18h00)

Mots-clés : etf (exchange traded funds), meta, metaverse

Hors ligne Hors ligne

 

#2 03/11/2021 18h49

Membre (2011)
Réputation :   0  

Etf Ball Metaverse

Que pensez vous de cette ETF ?

Hors ligne Hors ligne

 

#3 03/11/2021 18h56

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Réputation :   237  

L’approche de Mark Z. ressemble très fortement à ce qui est décrit dans Ready Player One puis Ready Player 2d’Ernest Cline. Preferer le livre à sa pale adaptation cinématographique. L’approche de Mark Z / Meta n’est pas nouvelle, c’est une stratégie qui précède le rachat de Occulus par Facebook en 2014. Si le pari est osé, le jeu peut en valoir la chandelle, j’ai pour ma part misé quelques milliers de dollars sur ce cheval.


A Lannister always pays his debt.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 03/11/2021 19h00

Membre (2016)
Réputation :   29  

Voici une file que je vais suivre avec attention pour deux aspects intéressants :
- le côté utilisateur : là je suis un peu largué car je n’utilise pas les réseaux sociaux mis à part quelques forums dont celui-ci. Que va-t-on trouver dans ces univers virtuels et que vont y chercher les utilisateurs ?
- le côté investisseur : là ça m’intéresse ;-). Comme d’habitude ce seront les fournisseurs d’outils qui vont tirer des bénéfices de cette construction en cours. Donc les fournisseurs de cloud, les spécialistes de l’intelligence artificielle et bien sur les fondeurs de semi-conducteurs dont les précieuses puces vont servir de support à tout ça. Perso je suis investi en fonds IA dont Échiquier IA et en fonds Growth Asia dont les principales lignes sont Tsmc et Samsung.
@suivre
(Abonné)

Dernière modification par Yg75 (03/11/2021 19h10)


B.Graham "Le principal problème de l’investisseur - et même son pire ennemi - est probablement lui-même".

Hors ligne Hors ligne

 

#5 03/11/2021 20h08

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   172  

Je pense que l’avenir du Metaverse est celui de Second-Life : vous vous souvenez, le Web en 2D c’était ringard et dépassé, l’avenir d’Amazon, c’était de visiter une boutique en baladant son avatar dans une boutique virtuelle… (à ceci près que les "Linden Dollars", aujourd’hui ce sera fait en crypto-monnaies, le monde avance)

Mais en tant qu’actionnaire Facebook et du reste, je ne demande qu’à voir…

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/11/2021 21h28

Membre (2015)
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   120  

Perso j’ai du mal à croire à la révolution.

Je pense que ça va vite lasser, que porter des lunettes ou un casque juste pour ça devient rapidement gênant.

Et vu que les progrès vont se faire petit à petit,  il y aura pas d’effet Waouh.

On verra bien…

En ligne En ligne

 

#7 03/11/2021 21h41

Membre (2018)
Réputation :   13  

En effet, j’étais jeune lors de Second Life et ça paraissait incroyable, le futur… mais ça a vite disparu.

D’un autre côté il est vrai que les écran tactile existaient avant l’iphone mais que personne n’avait réussi à en faire un produit enviable.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 03/11/2021 22h33

Membre (2014)
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   268  

Bonsoir,

Second Life est sans doute moins connu qu’il y a quelques années, mais cela existe toujours. J’y ai par exemple un avatar depuis 2006 et j’y "exploite" quelques modestes boutiques inworld ainsi que sur le web marketplace où je vends divers articles pour personnaliser son terrain ou son avatar. Il y a beaucoup plus de monde depuis les confinements, le télétravail et le COVID. J’y gagne toutefois bien moins qu’avant la réglementation des jeux de hasard aux US qui m’avait conduit à fermer mon casino virtuel SL de mémoire en 2014.

A mon avis plus largement il faut distinguer parmi les metaverses ceux qui permettront d’acheter des produits de la vie réelle (vous achetez une paire de chaussure qu’on vous livre chez vous pour de vrai), de ceux qui permettront d’acheter des produits totalement virtuels utilisables uniquement dans le monde virtuel, et donc reproductibles à l’infini inworld (comme Secondlife aujourd’hui qui semble déserté effectivement par les boutiques réelles).

Dernière modification par skywalker31 (03/11/2021 22h35)


"A 20 ans c'est pour le choc, à 40 pour le chic et à 60 pour le chèque…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #9 03/11/2021 23h17

Membre (2021)
Top 10 Crypto-actifs
Réputation :   68  

Bonjour,

Quand je vois comment, en une dizaine d’année:

- le smartphone est passé de gadget à outil indispensable du quotidien
- Facebook à crée un réseau de 2 milliards d’utilisateurs
- les réseaux sociaux sont devenus le thermomètre de l’humeur des populations
- les jeux vidéos, mis en réseau, sont passés de produit de divertissement individuel à produit d’addiction de masse ( World of Warcraft et Second Life il y a quelques années, Fortnite maintenant)

J’ai un point de point de vue fortement positif sur l’innovation et la croissance à venir dans ce domaine.

Les développements devraient avoir lieu sur plusieurs plans:

-les infrastructures numériques ( Facebook/Meta etc…)
-les interfaces ( casques de VR avec Oculus, scanners pour divers objets à virtualiser…)
-l’économie virtuelle
-la propriété virtuelle
-le stockage de données (AWS d’Amazon, …)
-le streaming de données

Au vu du caractère technologique et virtuel/numérique de cette promesse de "nouveau monde", les crypto-monnaies ( terme générique qui devient de moins en moins pertinent) devraient se voir pleinement engagées dans cette évolution. Il est même bien possible qu’après la bulle spéculative liée au projets de monnaie (2014), de blockchain d’infrastructure (2017) et de finance décentralisée ( 2020-2021), le metaverse soit le catalyseur du prochain "bull-run" sur cette classe d’actif (après la probable phase de correction à venir).

D’ailleurs, étonnement, on peut voir que dans l’océan des projets actuels décentralisés, il existe déjà, de façon plus ou moins embryonnaire, des réseaux conçus dans le but de répondre à ces problématiques futures:

-monnaies virtuelles: Bitcoin etc
-les infrastructures numériques: Ethereum, Solana, Fantom, Holochain etc
-les interfaces : Metahero, un des seuls projets à ma connaissance
-l’économie virtuelle: les marchés de NFT (OpenSea etc), le staking, la DeFi, les échangeurs décentralisés (Serum etc)
-la propriété virtuelle: les NFT, Decentraland etc
-le stockage de données: Filecoin etc
-le streaming de données: Theta etc

Il manque encore toutefois deux éléments importants: l’effet de réseau et la démocratisation. Les projets DeFi et les NFT existaient déjà en 2017 mais il aura fallu attendre 3 ans de développements pour que l’engouement (encore confidentiel) apparaisse. Pour le metavers, je pense donc que les projets centralisés (Facebook etc) seront les plus visibles dans un premier temps, mais que les projets décentralisés et basés sur la blockchain seront les plus spectaculaires en terme de performance.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 03/11/2021 23h27

Membre (2011)
Réputation :   46  

Zuck himself vous présente sa vision du Metaverse
The Metaverse and How We’ll Build It Together -- Connect 2021
Ça a l’air passionnant même si je ne suis pas sur d’avoir tout compris.
Je suis sans doute trop vieux pour voir l’intérêt de cette future révolution.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 02/12/2021 21h24

Membre (2016)
Réputation :   0  

2 nouveaux ETF viennent de faire leur apparition sur le Metaverse

Global Metaverse Index ETF - MTVA
Evolve Metaverse ETF - MESH

Ces 2 ETF sont sur la bourse de Toronto

Je suis chez DEGIRO et je ne vois pas l’ETF META de chez Roundhill, je pensais que tous les ETF s’y trouvaient. Apparemment cet ETF est bien chez Interactive Broker.

Quelqu’un sait-il pourquoi ?

Hors ligne Hors ligne

 

#12 11/12/2021 10h57

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   186  

Je viens de lire un article des Echos (article) au sujet de l’engouement actuel pour la "pierre numérique" dans le metavers.

Est-ce que certains ont sauté le pas et ont déjà acheté des biens numériques ?

Je comprends qu’il s’agit d’acheter des emplacements primes dans des zones qui pourraient être amenées à voir défiler des avatars en grand nombre dans quelques années pour les louer à des boutiques (luxe…) et à des annonceurs.

Mais qui détient le bien numérique que l’on achète au départ ?

Il va y avoir un cadastre numérique ?

Je suis assez stupéfait par toutes ces évolutions technologiques qui ringardisent des trentenaires en un rien de temps. J’ai l’impression d’être complètement largué par ces nouveaux concepts non tangibles.

Donc si certains esprits affûtés voulaient bien éclairer ma lanterne, je les remercie d’avance !


Primum non nocere

Hors ligne Hors ligne

 

#13 11/12/2021 13h15

Membre (2012)
Réputation :   100  

RadioInvest a écrit :

Je suis assez stupéfait par toutes ces évolutions technologiques qui ringardisent des trentenaires en un rien de temps. J’ai l’impression d’être complètement largué par ces nouveaux concepts non tangibles.

Si certains sont prêts à vivre dans un monde complètement virtuel… je suis moi aussi dépassé visiblement. J’attends de voir ce que cela donne, hors amusement récréatif et expérience d’achat enrichie… pour le reste, je pense que ce n’est pas l’avenir, ou alors un avenir dont je ne veux pas.


Portefeuille : 12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #14 11/12/2021 13h38

Membre (2014)
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   268  

RadioInvest a écrit :

Est-ce que certains ont sauté le pas et ont déjà acheté des biens numériques ?

Pour ma part j’ai quelques modestes terrains dans SecondLife et des boutiques exploitées dessus depuis 2006. Je pense que le concept est comparable au Metaverse. Dans SecondLife, les utilisateurs peuvent venir avec leurs avatars dans mes boutiques, m’acheter les produits que je vends et les utiliser ensuite sur leurs propres terrains ou les terrains des autres etc…. J’encaisse des Linden Dollars (la monnaie du monde virtuel) lors de la vente des objet, celle ci ayant un cours relativement fixe depuis des années avec le Dollar réel (1 USD=280 LINDEN $ environ) et je peux me virer mon résultat net sur Paypal régulièrement (en pratique quelques dizaines d’euros par mois, mais je gagnais autrefois quasiment un SMIC lorsqu’il était encore autorisé d’exploiter des salles de jeux, désormais extremement réglementées cause risque de blanchiment international).

ps : ooops je vois que je me répete un peu par rapport à mon message du 3/11 que j’avais completement oublié smile

Dernière modification par skywalker31 (11/12/2021 13h45)


"A 20 ans c'est pour le choc, à 40 pour le chic et à 60 pour le chèque…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne Hors ligne

 

#15 11/12/2021 14h31

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   213  

Geoges a écrit :

RadioInvest a écrit :

Je suis assez stupéfait par toutes ces évolutions technologiques qui ringardisent des trentenaires en un rien de temps. J’ai l’impression d’être complètement largué par ces nouveaux concepts non tangibles.

Si certains sont prêts à vivre dans un monde complètement virtuel… je suis moi aussi dépassé visiblement. J’attends de voir ce que cela donne, hors amusement récréatif et expérience d’achat enrichie… pour le reste, je pense que ce n’est pas l’avenir, ou alors un avenir dont je ne veux pas.

Je dois dire que moi aussi ce monde me laisse sceptique.
J’en suis à penser que pour l’avenir je préférerais acheter quelques parcelles de bois pour pas cher dans des coins perdus avec de l’eau de source qui y coule, avoir un peu de terrain pour y semer et planter des choses que je mangerai en vrai, et avoir la possibilité d’avoir une maison où je peux m’abriter en vrai et pas virtuellement.
J’éprouve un certain malaise face à la promotion de ce modèle de (non-)vie. Hormis quelques revenus financiers pour continuer à ce qu’il soit soutenu par ses contributeurs, et je pense un coût énergétique non négligeable, quels avantages pérennes ce genre d’ entreprise produit-il réellement ?
PS: oui, je sais, je suis d’un ancien monde et je n’y comprends probablement rien.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 11/12/2021 14h41

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1376  

Geoges a écrit :

RadioInvest a écrit :

Je suis assez stupéfait par toutes ces évolutions technologiques qui ringardisent des trentenaires en un rien de temps. J’ai l’impression d’être complètement largué par ces nouveaux concepts non tangibles.

Si certains sont prêts à vivre dans un monde complètement virtuel… je suis moi aussi dépassé visiblement. J’attends de voir ce que cela donne, hors amusement récréatif et expérience d’achat enrichie… pour le reste, je pense que ce n’est pas l’avenir, ou alors un avenir dont je ne veux pas.

Je m’étais posé la même question avec la même incrédulité, et cet article m’a offert un point de vue différent, que l’on n’a pas forcément l’automatisme d’adopter.

Second Life représente pour beaucoup une manière de combler le temps, et parfois aussi la solitude. Elle l’assure : « Il y a une importante communauté de personnes handicapées ou isolées ici, à qui cela permet d’avoir un semblant de vie. Certains trouvent leur sexualité ici. Un de mes amis en fauteuil roulant m’avait dit “je ne suis pas dupe, j’ai 35 ans, je vis chez mes parents, la seule relation que j’aurais avec une femme, ce sera sur Second Life”. »

Chacun prend sa « seconde vie », qui s’étale sur des années, plus ou moins au sérieux. Pour certains, elle représente tout, jusqu’à la mort, bien réelle, que Patty a rencontrée à travers le jeu :

« J’ai assisté à la mort de quelqu’un sur Second Life. Elle souffrait d’un cancer, elle était dans sa chambre d’hôpital, connectée à SL avec son ordinateur portable. On l’entendait, et puis soudain, ce fut l’affolement, l’arrivée des infirmières… On était près d’elle sur son lit de mort. Les proches, c’était nous. »

Il y a des gens qui ont une vie réelle véritablement difficile, et ce type d’univers leur sert d’exutoire. Dans ce cas je comprends beaucoup mieux l’intérêt que cela peut avoir pour certaines personnes.

Dernière modification par bibike (11/12/2021 14h43)


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect Linxea

Hors ligne Hors ligne

 

#17 11/12/2021 15h08

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   304  

Geoges a écrit :

Si certains sont prêts à vivre dans un monde complètement virtuel… je suis moi aussi dépassé visiblement. J’attends de voir ce que cela donne, hors amusement récréatif et expérience d’achat enrichie… pour le reste, je pense que ce n’est pas l’avenir, ou alors un avenir dont je ne veux pas.

D’accord mais notre problème en tant qu’investisseur est d’identifier en amont ce qui va marcher / les tendances futures, non ? Que cela nous plaise ou non ne doit pas entrer dans l’équation ? (en disant cela je réalise néanmoins avoir beaucoup de mal à investir dans des business que je n’aime pas).

Alors bien sûr il y a toujours l’argument de dire que l’on ne veut pas financer telle ou telle activité (cigarettes, ventes d’armes, alcool, big pharma, énergies fossiles etc), mais Facebook / Meta aura t’elle du mal à se financer sans nous ?

Après la position en tant que citoyen / membre de l’humanité, c’est une autre histoire ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 11/12/2021 15h14

Membre (2019)
Réputation :   11  

Hormis quelques revenus financiers pour continuer à ce qu’il soit soutenu par ses contributeurs, et je pense un coût énergétique non négligeable, quels avantages pérennes ce genre d’ entreprise produit-il réellement ?
PS: oui, je sais, je suis d’un ancien monde et je n’y comprends probablement rien.

100% en accord avec vous. J’ai du mal a comprendre comment ce business model 100% virtuel peut etre perenne avec la crise energetique a laquelle nous allons faire face d’ici quelques annees et dont nous voyons deja les premisces aujourd’hui. Lorsqu’on voit que le bitcoin seul consomme 0.5 % de l’electricite mondiale -> en grande majorite issue du charbon, ca me laisse penseur sur l’avenir de ce genre de technologies toujours plus "virtuelles". N’oublions pas que le virtuel reste toujours ancre au reel, c’est a dire comment transformer de l’energie d’une forme a une autre. Et pas sur que le multiverse arrive a solutionner la question.
Le pire c’est que je suis aussi persuade que la chute des societes avec un business "reel", extraire du petrole par exemple, sera bien avant la chute des societes "virtuelles"…

Hors ligne Hors ligne

 

#19 11/12/2021 18h35

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   213  

@Nemesis: qu’en tant qu’investisseur nos affects n’entrent pas dans l’équation est effectivement la vraie question pour moi.
Justement j’ai constaté que j’étais incapable d’investir dans un secteur ou une entreprise dont je ne partage pas l’éthique.
Je posais cette question du coût énergétique, en fait derrière je posais la question, s’il faut parler investisseur, de la vraie valorisation qui est derrière.

Que certains vivent vraiment grâce au virtuel est une chose. Cela dit ayant travaillé avec de jeunes handicapés, je peux vous dire que parfois justement leur rapport au virtuel était régulièrement recadré, car pouvant amener à des debordements, des dépenses non contrôlées, etc… Le virtuel quand il s’entrechoque au réel, ça fait parfois réellement mal !
Je pense que la jouissance par le monde du virtuel est un accomplissement humain par défaut, et à mes yeux ce n’est pas forcément le signe d’une société qui ait investi dans l’intégration des plus vulnerables et exclus. Quid d’un handicapé d’un pays pauvre où internet ne parvient même pas ?
Pour revenir à la question d’être investisseur sans affects, concentrés uniquement sur le gain, il me semble justement que ce modèle du virtuel repose sur cette absence de lien et d’affects, et donc sur un modèle d’enrichissement reposant sur…une absence de présence réelle.
J’ai beaucoup de mal à croire en sa pérennité présenté ainsi. Même si je pense comme QMCorp, que ce modèle durera un moment ! Mais il me semble reposer sur une illusion ! Même si elle rapporte beaucoup et réellement à certains.
Mais quand j’y pense, je me rappelle Warren Buffet disant, au coeur de la bulle internet, qu’il investissait dans des entreprises aussi innovantes que les fabriquants de moquette et autres business ultra classiques, mais aux actifs tangibles.
Bref je me sens un vieux machin à lire cette file.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 11/12/2021 19h01

Membre (2020)
Réputation :   3  

Il ne faut pas résumer le métaverse à une réalité parallèle cloisonnée faite uniquement pour les personnes souhaitant s’acheter une seconde vie .
C’est au contraire les futurs application de réalités augmentés et donc « d’amélioration » de la vie réelle qui risquent d’être une révolution .

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 11/12/2021 19h26

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3312  

Geoges a écrit :

RadioInvest a écrit :

Je suis assez stupéfait par toutes ces évolutions technologiques qui ringardisent des trentenaires en un rien de temps. J’ai l’impression d’être complètement largué par ces nouveaux concepts non tangibles.

Si certains sont prêts à vivre dans un monde complètement virtuel… je suis moi aussi dépassé visiblement. J’attends de voir ce que cela donne, hors amusement récréatif et expérience d’achat enrichie… pour le reste, je pense que ce n’est pas l’avenir, ou alors un avenir dont je ne veux pas.

Heureusement, il ne suffit pas que toute la planète y participe pour que ce soit rentable. ;-)

Avant je regardais tout ça de haut, mais prenez Twitch : ce sont des types qui se filment en jouant aux jeux vidéos toute la journée, et qui sont regardés par des tonnes d’adolescents et moins jeunes !

Et le pire, c’est qu’ils arrivent encore à être payés pour faire des placements de produits puisqu’ils ont une audience !

Franchement, si on m’avait dit que dans le futur des gens sur leur temps libre regarderaient d’autres gens jouer à des jeux vidéos toute la journée, jamais je n’y aurais cru : le loft c’est de la haute culture à coté de ça !

Donc là, que des gens s’achètent des Nike dans un univers virtuel pour aller voir un concert virtuel payant avec d’autres gens et bots virtuels, pourquoi pas ?

D’ailleurs, cela ne me semble pas plus surprenant que d’acheter des "actifs" numériques.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #22 11/12/2021 20h51

Membre (2014)
Top 10 Crypto-actifs
Réputation :   177  

InvestisseurHeureux a écrit :

Avant je regardais tout ça de haut, mais prenez Twitch : ce sont des types qui se filment en jouant aux jeux vidéos toute la journée, et qui sont regardés par des tonnes d’adolescents et moins jeunes !

Et le pire, c’est qu’ils arrivent encore à être payés pour faire des placements de produits puisqu’ils ont une audience !

Franchement, si on m’avait dit que dans le futur des gens sur leur temps libre regarderaient d’autres gens jouer à des jeux vidéos toute la journée, jamais je n’y aurais cru : le loft c’est de la haute culture à coté de ça !

Je fais partie de ceux qui regarde Twitch régulièrement. Plus aujourd’hui mais il fut un temps où j’y pensais bien une vingtaine d’heures par semaine. Je trouve malheureux la description que vous en faites.

Twitch regroupe des créateurs de contenu indépendants, on y trouve le meilleur comme le pire. De la même façon avec la télé (que je ne supporte pas), vous avez le choix entre le loft ou arte.

Sur Twitch, il y a effectivement une grosse communauté gaming qui a fait la genèse du projet. Le jeux vidéo se prête particulièrement bien à ce média. La plupart des gens qui ont eu une console et ont eu à la partager peuvent probablement témoigner de souvenirs où ils ont apprécié voir quelqu’un y jouer. Que ça soit parce que le gameplay est trop difficile (ou imbuvable… Resident Evil… kof kof) ou parce qu’il fallait bien partager la dite console.

Certains jeux vidéos ont une histoire profonde et développée qui est toute aussi plaisante à suivre que celle d’un film.

Autre point, certaines personnes n’ont pas les moyens d’acheter des jeux vidéos mais ont envie de voir le jeu et éventuellement de suivre l’histoire. Twitch permet cela facilement.

Autre point encore, certains streamers ont un niveau mondial et il s’agit de leur métier. Est-ce différent de regarder un pro gamer s’entrainer pour une compétition via Twitch que d’aller au stade de foot regarder les entraînement de l’EdF ?

Outre ces points là, chaque streamer est un être humain et apporte sa personnalité. Ce qui apporte une forte diversité des contenus et un intérêt si on compare à la télé. Il y a également beaucoup d’interaction avec ceux qui regardent, bien plus que ce que votre message laisse entendre.

Enfin aujourd’hui, Twitch a su élargir son offre. La rubrique créative est top si on veut voir quelqu’un créée quelque chose et éventuellement apprendre, tout comme la catégorie cuisine et plus récemment la politique est arrivée.

Honnêtement je conseille à tout le monde de regardé la chaîne Jeanmassiet pour suivre les débats aux sénats par exemple.

Bref c’est toujours pareil, on a une vision différente quand on est dans le truc de quand on le regarde de l’extérieur donc je suis fortement biaisé, néanmoins je voulais apporter de la nuance à votre opinion.

Pour le reste de votre message, je suis plutôt d’accord smile

Hors ligne Hors ligne

 

#23 11/12/2021 21h00

Membre (2015)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   118  

QMcorp a écrit :

J’ai du mal a comprendre comment ce business model 100% virtuel peut etre perenne avec la crise energetique a laquelle nous allons faire face

Justement dans la video de dom67, Zuck explique que parmi les nombreuses utilisations, le metaverse permettra de développer le télétravail, de faire moins de voyages d’affaires…

Pour avoir un casque VR Quest 2 à la maison, c’est déjà bluffant, par exemple, de jouer avec ou de se balader où on veut avec google street view. Alors, en y ajoutant les NFTs, la dimension sociale, le mélange monde réel et univers meta : ça va être une dinguerie à mon avis!

D’autant que dans ce nouveau monde, il y aura un écosystème économique où beaucoup de valeur sera dans les mains des créateurs et des développeurs. C’est le web3. Bien entendu, Meta prendra sa part… 

Je ne peux que vous encourager à prendre une heure de votre temps pour regarder cette vidéo (voir message #10). Et pour ceux qui veulent comprendre un peu plus ce qu’est le web3, vous pouvez écouter l’épisode 228 du podcast  Génération Do It Yourself avec Nicolas Julia co-fondateur de Sorare: Génération Do It Yourself - Home | Facebook

Dernière modification par Pierrot31 (11/12/2021 21h04)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 11/12/2021 21h44

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   980  

Geoges a écrit :

Si certains sont prêts à vivre dans un monde complètement virtuel… je suis moi aussi dépassé visiblement. J’attends de voir ce que cela donne, hors amusement récréatif et expérience d’achat enrichie… pour le reste, je pense que ce n’est pas l’avenir, ou alors un avenir dont je ne veux pas.

Je ne sais pas si Sandbox ou Decentraland sera le metaverse qui réussira à s’imposer, donc il est probablement prématuré d’y investir des sommes conséquentes, mais c’est l’avenir.

C’est certes un avenir dont je ne veux pas non plus, Geoges, mais c’est celui qu’on nous prépare. Le modèle actuel se heurte aux limites physiques de la croissance, et migrer les "bouches inutiles" dans un univers virtuel à la "Ready Player One" résout beaucoup de problèmes de manières "humaine" dans le schéma de pensée malthusien et eugéniste de nos meilleurs.

N’oubliez pas qu’on a les moyens de nous rendre ces "paradis" virtuels attractif en nous pourrissant l’existence physique.

Si vous êtes assigné à résidence à cause de "confinements climatiques", voler virtuellement à dos de dragon devient soudainement plus intéressant que regarder le mur aveugle de l’immeuble d’en face à travers la fenêtre de votre studio.

Si vous n’avez plus accès qu’à des ingrédients de mauvaise qualité et rationnés, "crafter" de la nourriture comme un chef cuisinier dans un jeu devient comparativement plus excitant que se préparer des ramens, surtout si une firme innovante parvient à simuler le goût et le parfum (on y travaille : Using Electric Currents to Fool Ourselves Into Tasting Something We’re Not | Innovation |  Smithsonian Magazine ou Face electrodes let you taste and chew in virtual reality | New Scientist ou encore ’Digital smell’ technology could let us transmit odors in online chats ).

Et que d’économies de matières premières réalisées ! Les gens pourront être habillés comme des sacs en réalité, avec une ou deux tenues remplacées lorsqu’elles sont usées jusqu’à la corde, mais dépenser tout leur argent en fringues virtuelles spectaculaires qui ne coûtent rien à produire et reproduire à l’infini ; finis les gadgets chinois en plastiques, ou les meubles IKEA jetables : les gens meubleront leur appartement virtuel de mesh 3d comportant des millions en polygones mais ne nécessitant que la sueur d’un graphiste pour les produire. A côté de ça, vous obliger à vous trimballer avec une gourde en bambou et vous interdire les pailles c’est petit joueur.

Si vous êtes de classe moyenne, on va vous enlaidir et rendre insupportable la réalité jusqu’à ce que vous trouviez plus intéressant de ne plus y séjourner que pour vos besoins de bases (nutrition, santé, hygiène).  Vous vous transformerez sans vous en rendre compte en hikikomori (N・H・Kにようこそ!). Les pauvres eux continueront probablement de pédaler dans une réalité sordide pour vous apporter votre ration de soylent ou vos vêtements propres, ou pour les plus chanceux de jouer les mechanical turks pour pallier discrètement aux limites des intelligences artificielles.

N’oubliez pas de mettre 5 étoiles.

Dernière modification par doubletrouble (11/12/2021 21h52)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 11/12/2021 22h40

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   186  

Cette réalité de demain, si elle advient effectivement est assez effrayante.

Même si l’on ne partage pas cette vision de l’avenir, essayer de la comprendre permettra peut-être d’y investir un jour et de prendre notre part du gâteau même si son goût laisse à désirer.

Ce qui m’angoisse relativement, c’est l’apparence de la décentralisation. On nous vend un système de blockchain (exempt de tout reproche, traçable, infalsifiable…) qui permet de mettre tous les citoyens du monde sur un même pied d’égalité mais on s’aperçoit rapidement que dans le même temps, ce sont de très gros acteurs numériques qui achètent à coups de milliards des espaces virtuels dans lesquels ils voudront nous faire évoluer (nos avatars) pour y circuler, acheter, vendre, jouer… Il y a donc une centralisation qui ne dit pas son nom.

Lorsqu’on achète un bien immobilier dans un Etat stable et bien géré, on sait ce que l’on achète et à qui. Dans le metaverse, comment évaluer la valeur véritable de tel emplacement virtuel vendu par un gros acteur qui a décidé que c’était son univers sur lequel il fallait aller ? Comment mesurer la fiabilité de ces acteurs et la pérennité de ces univers ?

Dernière modification par RadioInvest (11/12/2021 22h41)


Primum non nocere

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur