Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Signaux Girod sur nos screeners actions.

[+2]    #76 31/07/2018 14h53

Membre
Réputation :   36  

La société SIP avait été acquise pour 7 M€. Ci-dessous un extrait du rapport annuel 2007/2008.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10297_acquisition_sip_2008.png

La société SIP fait partie de l’activité sociétés spécialisées du groupe. Le dernier rapport annuel indique que les sociétés spécialisées regroupent notamment :

Equipement floral, fabrication et vente d’équipement floral – Activité de la société ATECH ;
Mobilier urbain non publicitaire, fabrication et vente – Activité de la société Concept Urbain ;
Identité visuelle à base de film adhésif (décoration de véhicules…), fourniture et pose – Activité de la société SIP

Au 30/09/2017, l’activité du groupe se répartit de la manière suivante :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10297_resultats_actifvite_giro_2017.png

Les résultats du dernier exercice des 3 principales sociétés de l’activité sociétés spécialisées sont les suivants (source : societe.com) :
SIP : chiffre d’affaires = 10,4 M€, REX = 1,6 M€, RN = 1 M€
Avance Technologique Choletaise (ATECH) : chiffre d’affaires = 6,4 M€, REX = 0,6 M€, RN = 0,5 M€
Concept Urbain : chiffre d’affaires = 2,9 M€, REX = 0,1 M€, RN = 0,1 M€

SIP représente donc +/- 70% du REX des sociétés spécialisées et cette activité a contribué à hauteur de 113% au REX du groupe pour l’exercice 2016/2017.

Il faut donc s’attendre à une dégradation notable des résultats opérationnels pour l’exercice 2018/2019.

Pour rappel le résultat net de l’exercice 2016/2017 était proche de 0 mais il avait été impacté par des charges exceptionnelles à hauteur de 2,6 M€ (dont 1,4 M€ de provision pour un litige lié à des pratiques anticoncurrentielles suite à un jugement de 2010).

Aussi, il est précisé dans le communiqué du 26 juillet :

Une assemblée générale des actionnaires de la société sera convoquée le 4 septembre 2018 à l’effet de se prononcer sur une distribution exceptionnelle de dividende d’un montant de 8,80 euros par action à destination de l’ensemble de ses actionnaires. Le solde du produit de cession sera utilisé par la société pour la consolidation de son bilan et pour le développement de ses activités sur son cœur de métier.

Le dividende représente 32% du cours actuel de l’action, je trouve que c’est un beau retour aux actionnaires ! De plus, l’impact de la cession sur la valeur de l’actif net tangible devrait être relativement limité car le prix d’acquisition en 2008 incluait 4,6 M€ de GW et la plus-value de l’opération est de l’ordre de 5 M€.

D’un point de vue patrimonial l’opération est à mon avis plutôt positive, du point de vue opérationnel il faut espérer que l’activité signalisation France ne se dégrade pas davantage et que de nouveaux éléments exceptionnels ne viennent pas peser sur les résultats futurs.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bben123 (31/07/2018 18h50)


Blog Margin of safety - Parrain Bforbank, Binck, Boursorama, Degiro et Hello Bank - Comparatif courtiers

Hors ligne Hors ligne

 

#77 20/08/2018 19h12

Membre
Réputation :   82  

bben123 a écrit :

Le dividende représente 32% du cours actuel de l’action

Bonjour à tous,
j’imagine que c’est une question idiote vu que le cours de l’action a peu progressé depuis cette annonce, mais … ça ne vaudrait pas le coup d’en acheter un max pour profiter de ce dividende exceptionnel ? Même si le cours de l’action baisse de 8,80€ le jour du détachement (? ex-dividend date?) il devrait se reprendre en partie dans les semaines suivantes.
Qu’en pensez-vous ?


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #78 20/08/2018 21h49

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   961  

Bonjour Rylorin,

Que le cours d’un titre remonte tranquillement après détachement d’un dividende ordinaire, c’est compréhensible, c’est juste lié à la volatilité (un dividende de 3 à 5%, on n’est pas à ça près pour estimer la fair value d’une entreprise).

Une entreprise est une machine à cash, elle re-génère la trésorerie qu’elle distribue, c’est sa raison d’être, donc oui le cours peut remonter de ce fait, pour un dividende ordinaire.

Par contre, compter sur ce phénomène pour le détachement d’un dividende exceptionnel me semble risqué.

8.80 € / 26 € = 33.8%

Le cours "devra" donc remonter de 51% pour "rattraper" ce détachement (8.80 €/17.20€).

"Le cours" ne réagit pas comme vous l’avez remarqué et c’est plutôt normal.

C’est un dividende exceptionnel de 8.80 €.

Autrement dit, 8.80 € de trésorerie vont être détachés de l’action et distribués aux actionnaires. Ce n’est pas un cadeau, ni un rendement lié à l’opérationnel, c’est juste un déplacement de valeur.

Ces 8.80 € ne vont pas se re-générer grâce à l’activité opérationnelle de l’entreprise (contrairement aux dividendes ordinaires) puisqu’elle vend justement l’activité opérationnelle qui représente ces 8.80 € de valeur.

8.80 € x 1.139M titres = 10 M€

La société va verser (si c’est voté) 10 M€ de trésorerie et elle vaudra donc 10 M€ de moins (puisqu’elle n’aura plus ce cash dans ses coffres, et qu’elle n’aura plus l’activité opérationnelle génératrice de cash associée).

Le cours pourrait remonter si l’activité cédée ne pénalise pas trop les résultats futurs mais j’ai du mal à penser ainsi quand on sait que SIP représente 2.3 M€ sur les 2.5 M€ de ROC des sociétés spécialisées dans le compte de résultat ci-dessous. S’ils avaient vendus les activités déficitaires cela aurait nettoyé le compte de résultat et été un véritable retour aux actionnaires, là je me demande s’ils n’ont pas plutôt bradés la vache à lait.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_signaux_girod-sip.jpg


Parrain Ing Direct SENZYDB - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#79 20/08/2018 21h52

Membre
Réputation :   6  

Qu’est-ce qui vous amène à penser que le cours se reprendra après le versement du dividende (qui reste à confirmer par l’assemblée des actionnaires) ?
2 points :
1) Le cours de l’action Signaux Girod était de 24€ au moment de l’annonce de la vente de SIP en avril. Il est ensuite monté jusqu’à 28 et des poussières pour redescendre et y remonter suite à l’annonce du dividende de 8,8€. Depuis il baisse. N’oublions pas que SIP génère également du résultat et que depuis l’annonce du dividende on sait que la société ne souhaite pas réinvestir la majeure partie du cash récupéré.
Mon humble avis est donc qu’il convient de faire ses devoirs pour tenter de pricer la sortie de SIP, au-delà de la chute annoncée de 8,8€ du cours. Le marché peut être imparfait mais il n’est pas non plus complètement inefficient.
2) Si l’on prend l’exemple Graines Voltz qui a également annoncé un dividende exceptionnel de 4€ (début févirier), le cours s’est envolé avant de mécaniquement chuter (post 30/06 où il était de 48€). Depuis c’est descendu à 38€.

Au final une conclusion simple : faisons nos devoirs.
Sinon on a 1 chance sur 2 de se tromper.

Edit : Bibike m’a devancé.

Dernière modification par Math3109 (20/08/2018 21h54)


"Quand on tire, on raconte pas sa vie."

Hors ligne Hors ligne

 

#80 30/08/2018 23h21

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   961  

Signaux Girod publie son CA T3

CA +3.6% et +2.2% en cumul.

La branche signalisation France repart +1.1% après 2 trimestres de baisse (cause météo sur S1 pour le marquage)

Sociétés spécialisées +7.3% y compris SIP (+5.8% en cumul), sans SIP on est à +1.8% sur le trimestre et +9.9% en cumul.

International : +8.1% au T3 et +18.8% en cumul.

CA conforme à leurs prévisions mais le résultat net s’annonce inférieur.

Prochaine com : 29 novembre CA annuel


Parrain Ing Direct SENZYDB - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#81 10/09/2018 10h40

Membre
Réputation :   36  

Détachement ce jour chez BINCK du dividende exceptionnel de 8.80€ smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #82 31/01/2019 20h55

Membre
Réputation :   85  

Le rapport annuel de la société vient d’être publié ici

Pas brillant : résultat net de -3.4m€

Dette nette légèrement supérieure à 12m€

Point positif : 6.18% du capital auto-détenu

62m€ de capitaux propres (54.43€ par actions, 48.91€ si on compte le goodwill pour 0).

Le dividende est suspendu.

Toujours une grosse décote même si les résultats sont très médiocres.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#83 01/02/2019 16h35

Membre
Réputation :   36  

Des résultats médiocres en effet.

Le résultat net est néanmoins à relativiser car il inclut une perte de valeur de 4 M€, dont 0,8 M€ de dépréciation de goodwill et 3,2 M€ de dépréciation sur les actifs de la société IRS (Angleterre) liquidée en septembre 2017. Il est également impacté, à la hausse cette fois-ci, par la plus-value réalisée sur la société SIP (+1,1 M€) et son résultat net sur la période (+0,8 M€). Le résultat net normalisé est donc plutôt de l’ordre de -1,3 M€ (contre +0,2 M€ au 30/09/2017) ce qui reste mauvais évidemment et pour cause les résultats opérationnels de l’activité Signalisation France se sont nettement dégradés :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10297_giro_activites_20180930_.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10297_giro_activites_20170930.png

Le chiffre d’affaires de l’activité Signalisation France recule de 4% et le ROC sur cette activité passe de -0,95 M€ à -2,64 M€. L’activité Sociétés spécialisées recule logiquement suite à la cession de SIP (baisse du CA de 10 M€ et du ROC de 1,75M€, le ROC passe de 12,2% à 6,1% du CA…). Seule l’activité internationale se porte bien : CA en hausse de 19% et ROC en hausse de 53% mais cette activité est moins rentable que l’activité Sociétés spécialisées.

L’actif net tangible est d’environ 48€ contre 55€ au 30/09/2017, l’impact de la cession de SIP reste donc relativement modéré au niveau du bilan. On ne peut pas en dire autant d’un point de vue opérationnel et la dégradation de l’activité sur le pôle Signalisation France n’arrange pas les choses.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Blog Margin of safety - Parrain Bforbank, Binck, Boursorama, Degiro et Hello Bank - Comparatif courtiers

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #84 06/06/2019 15h47

Membre
Réputation :   36  

Bonjour,

Petit suivi suite à la publication du chiffre d’affaires du 1er semestre 2018/2019.

Après un premier trimestre difficile (chiffre d’affaire en recul de 6,9% hors impact de la cession de la société SIP), le niveau d’activité a été meilleur sur le deuxième trimestre avec un CA en hausse de 9,9% sur 3 mois. En cumul, à fin mars, le CA s’élève à 46,9 M€ (idem n-1 à périmètre comparable, sur un +1,5% en n-1 vs n-2).

Le CA progresse nettement sur les deux activités rentables du groupe : sociétés spécialisées (+26,1% sur le T2 et +13,4% à fin mars) et activités internationales (+29,5% sur le T2 et +18,8% à fin mars). La tendance semble également s’améliorer sur l’activité Signalisation France (+1,8% sur le T2 vs -13,3% sur le T1, -7,3% à fin mars).

Les résultats du premier semestre 2017/2018 avaient été plombés par des coûts de restructuration pour un montant de 0,8 M€. Au premier semestre 2016/2017, nous avions eu droit à des provisions pour litige et à des coûts de restructuration pour 1,6 M€. Si l’on suit la même tendance, les charges exceptionnelles pourraient être nulles sur ce premier semestre smile.

Prochain communiqué : Résultats semestriels le 27 juin 2019 après bourse.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bben123 (06/06/2019 16h54)


Blog Margin of safety - Parrain Bforbank, Binck, Boursorama, Degiro et Hello Bank - Comparatif courtiers

Hors ligne Hors ligne

 

#85 06/06/2019 18h33

Membre
Réputation :   85  

On notera également que la société poursuit ses (judicieux) rachats d’actions.

Entre le 01/01/2019 et le 17/05/2019, ce sont 3.121 actions supplémentaires qui ont été rachetées (environ 0.27% du capital).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 07/06/2019 09h39

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   524  

Bonjour,
J’ai jeté un oeil très rapide aux comptes.
Situation déficitaire sur 2018. Réorganisation en cours. Sur 5 ans, la société est en décroissance.
La valorisation semble proche de Lacroix (VE/CA 0,25x) alors que leur concurrent est 5 plus gros et a une meilleure marge opérationnelle.
Je reste sur la touche pour le moment. Je préfère attendre de vrai résultats positifs pour ré-évaluer la situation.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #87 27/06/2019 20h06

Membre
Réputation :   36  

Signaux Girod (GIRO) a publié ses résultats du premier semestre 2018/2019.

oliv21 a écrit :

Je préfère attendre de vrai résultats positifs pour ré-évaluer la situation.

Il va falloir attendre encore un peu…

Les résultats sont pour le moins décevants : le résultat opérationnel courant est de -3M€ contre -1,7M€ au premier semestre 2017/2018. Le groupe évoque (i) "une activité insuffisante sur le périmètre signalisation France" et (ii) "l’impact financier du traitement et de la régularisation d’une défaillance de management sur notre filiale marocaine". Résultat, le ROC du pôle "Activités internationales" passe dans le rouge à -0,5M€ contre +0,2 M€ au 1er semestre 2017/2018 et celui du pôle "Signalisation France" de -1,8M€ à -2,6M€.

Comme toujours avec Signaux Girod, on peut quand même se consoler un peu avec le bilan :
- la valeur de l’actif net courant par action passe de 17,3€ à 17,5€ (décote de 30%)
- la valeur de l’actif net tangible par action passe de 47,8€ à 49,8€ (décote de 75%)

- la dette nette passe de 12,2M€ à 6,8M€ (hausse de la trésorerie de 3,6 M€ et baisse des emprunts de 1,8 M€)

Il est également précisé dans le rapport : "Suite à la centralisation de la production sur le site de Bellefontaine et à la réorganisation des régions, le groupe a cédé trois constructions devenues inadaptées par rapport aux besoins (Avranches, Glisy, Colmar) pour un montant total de 2,1 M€."

Dans la note 14 du rapport, on trouve les chiffres suivants :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10297_screen_shot_2019-06-27_at_195104.png

On voit que sur le S1 2018/2019 les cessions ont été réalisées à 95% de la VNC. Même si l’on ne peut pas extrapoler, on est quand même loin d’une décote de 75%…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bben123 (27/06/2019 21h03)


Blog Margin of safety - Parrain Bforbank, Binck, Boursorama, Degiro et Hello Bank - Comparatif courtiers

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #88 11/07/2019 13h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   524  

Boursier.com a écrit :

Signaux Girod : et cette recovery ?

Momentum.
Le réveil du titre Signaux Girod a tourné court à la Bourse de Paris. Après avoir brillé une bonne partie de l’année en 2018 en raison notamment de la distribution d’un dividende exceptionnel de 8,8 euros consécutif à la cession de SIP, l’action de ce spécialiste de la signalisation routière, du mobilier urbain et du mobilier végétalisé est désormais totalement ignorée par les gérants, ou presque… En témoigne la quasi absence de volatilité et les très faibles échanges sur le dossier depuis le premier janvier 2019, avec un cours ’scotché’ dans la zone des 12-13 euros. En cause, un redressement qui se fait attendre et des perspectives qui ne brillent pas par leur clarté. Plus prosaïquement, Signaux Girod fait face au déclin durable de son principal débouché, la signalisation en France, avec un contexte de marché très concurrentiel. Même si l’International et le pôle Sociétés spécialisées (mobilier urbain et végétalisé) prennent le relais, le groupe jurassien déploie des efforts importants pour réduire ses coûts et accroître la compétitivité sur son coeur de métier, ce qui pèse sur la profitabilité. L’exercice 2017-2018 s’est ainsi soldé par une perte nette de 3,4 millions d’euros, contre un bénéfice symbolique sur les deux années précédentes. Le ROC a aussi basculé dans le rouge, à hauteur de -1,1 ME.

Embellie. A côté de cela, le discours du management est teinté de prudence. Certes, Signaux Girod anticipe une amélioration des marges sur 2018-2019, entièrement concentrée sur le second semestre. Mais celle-ci sera en tout état de cause limitée. De fait, la direction précise que le millésime en cours n’intégrera que partiellement les effets de la restructuration, avec des revenus attendus en repli. Dans ces conditions, difficile pour les investisseurs de s’emballer sur le dossier, du moins dans l’immédiat… Mais une analyse des fondamentaux de Signaux Girod met cependant en exergue quelques qualités pour le moyen terme. Pour commencer, la capitalisation boursière actuelle, inférieure à 14 ME, apparaît très dépréciée. Il convient en effet de rappeler que cet industriel affiche un niveau de capitaux propres de 62 ME à fin septembre. Si l’on tient compte de l’endettement net, de l’ordre d’une douzaine de ME, la valeur d’entreprise avoisine les 26 ME, soit un quart du chiffre d’affaires annuel estimé. Autant dire que le titre est bradé avec un potentiel de revalorisation significatif dès lors que la recovery se confirmera… Sur ce seul argument, nous repassons à l’achat sur Signaux Girod. Moyen terme.

Source
La société décôte toujours très largement sur ses fonds propres mais la recovery n’est toujours pas la. C’est vraiment du deep value …
Je ne vois pas comment une société petite peut se battre sur un marché en déclin et très concurrentiel. Dans ce secteur sinistré, je chercherais plutôt du côté du leader Lacroix.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

#89 30/10/2019 10h23

Membre
Réputation :   85  

Une rapide mise à jour concernant les rachats d’actions : Signaux Girod détient selon mes calculs 94.120 des ses propres actions - soit 8.26% du capital - et continue inlassablement ses rachats.

Il reste encore 19.786 à acheter avant d’arriver à 10% - seuil qui nécessitera que le management prenne une décision d’annulation afin de pouvoir continuer à procéder par voie de rachat d’actions (au rythme actuel, de 250 titres en moyenne par semaine, les 10% seront atteints dans 1 an et demi).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#90 31/10/2019 00h32

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   636  

oliv21 a écrit :

Je ne vois pas comment une société petite peut se battre sur un marché en déclin et très concurrentiel. Dans ce secteur sinistré, je chercherais plutôt du côté du leader Lacroix.

Attention, Lacroix est en très mauvais état. Les pertes en France sont importantes, il y a une course au CA pour gagner du temps mais cela est fait au détriment des marges. Bref, on court à la cata. A quelle échéance, mystère, tout dépend des créanciers.


Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck : m'écrire.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #91 30/01/2020 19h06

Membre
Réputation :   85  

Les résultats annuels de Signaux Girod ont été communiqués ce soir.

C’est plutôt encourageant de mon point de vue.

CA +2.4% à 100.1m€
ROC = 0.0m€ (contre -1.1m€ en 2018)
RO = 2.7m€ (en raison de produits exceptionnels)
RN = 1.5m€

L’endettement net tombe à 6.2m€ pour des capitaux propres d’environ 62m€.

Pour rappel, le capital est composé de 1.139.062 actions.

Au cours actuel, on a donc une capitalisation boursière de 12.4m€.

La société anticipe un résultat opérationnel légèrement positif sur l’exercice 2020.

Le rapport annuel n’a pas encore été publié mais les actions d’autocontrôle représentent environ 8.8% du capital.

Si on compte les écarts d’acquisition pour 0, on obtient des capitaux propres corrigés à 55m€ environ.

Bref, on a une grosse décote sur actifs dont les capitaux propres devraient cesser de se dégrader.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par ilovevalue (30/01/2020 19h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#92 31/01/2020 09h21

Membre
Réputation :   7  

Bonjour
Vu comme ça l’action à l’air intéressante. Mais n’est ce pas une trappe à valeur ?
Beaucoup de capitaux propres mais pour quelle rentabilité ? Et pour en voir la couleur il faut vendre tout et cesser l’activité. Pas de vente à la découpe en vue. Donc ?
Le marché n’aime pas ce titre depuis plusieurs mois. Lente glissade.
L’ordre iceberg à la vente sur 11e est intrigant.
On verra.

Hors ligne Hors ligne

 

#93 31/01/2020 10h51

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   524  

Dans la catégorie deep value, Cofidur me semble plus intéressant.
Il y a encore un peu de rentabilité (malgré la décroissance structurelle et la cession de Cherbourg en 2018) et surtout, il y a une grande partie de cash au bilan. C’est toujours mieux que d’avoir des usines ou des stocks qui peuvent être fortement provisionnés in fine.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

#94 31/01/2020 11h00

Membre
Réputation :   85  

Cofidur et Signaux Girod, pourquoi choisir ? ;)

Plus sérieusement, ma thèse sur Signaux Girod, c’est un retour à la rentabilité (même modeste) et une poursuite des rachats d’actions.

Comme les rachats sont réalisés à une fraction des capitaux propres par action, c’est immédiatement relutif pour les actionnaires (sous réserve que la société ne continue pas à être en perte sinon l’effet est annulé).

le FCF est positif sur Signaux Girod, ce sont principalement les amortissements qui dégradent le résultat net.

Après, il ne faut pas se voiler la face, le secteur est peu porteur (il y a eu des morts et il y en aura d’autres).

C’est un "mégot de cigare" typique à mon sens, qui vaut peut être plus morte que vivante.

Une cession ou un retrait de la cote ne sont pas non plus à exclure.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#95 31/01/2020 21h26

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   524  

Si les amortissements sont supérieurs aux opex, alors la société "recycle" progressivement ses actifs en cash ce qui améliore la qualité du bilan sur moyen terme. Le problème est que les actifs industriels doivent quand même être maintenus …
Donc quelle est la situation sur Girod ? plus d’amortissements qu’opex ? ou pas ?


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Signaux Girod sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur