Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 05/01/2017 17h35 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

La BPI c’est vraiment des winners, ils avaient aussi investi 12,5Me dans Viadeo.
A mon avis une partie de la dette sera convertie en actions ce rincera encore plus les actionnaires actuels.

Hors ligne

 

#127 05/01/2017 17h56 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   60 

Sans oublier et c’est la cerise sur le gateau qu’il a refusé une offre de rachat il y a 2 ans par Technip à 8.3€ l’action (de mémoire 5 fois supérieur au cours actuel hors regroupement) !!!!

Ce qui me rassure dans l’histoire c’est qu’il a du perdre sa chemise voire son caleçon avec ses stocks..


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#128 05/01/2017 18h05 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

S’il n’a pas levé ses options, il n’a perdu aucune chemise, qu’il doit avoir très belle et  sans doute agrémentée d’une jolie cravate en soie.

Il lui reste son salaire  1 121 000 € en 2015 !!!!!!

Comment peut-on être payé aussi cher en étant aussi mauvais ?

Hors ligne

 

#129 05/01/2017 18h30 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Pour ceux qui parient sur CGG, elle est shortable chez IB.

Hors ligne

 

#130 05/01/2017 20h49 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   17 

Queenstown a écrit :

Sans oublier et c’est la cerise sur le gateau qu’il a refusé une offre de rachat il y a 2 ans par Technip à 8.3€ l’action (de mémoire 5 fois supérieur au cours actuel hors regroupement) !

CGG a regroupé 32 actions anciennes pour 1 action nouvelle, soit 260€ vs 13€ aujourd’hui…

Hors ligne

 

#131 06/01/2017 09h32 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   51 

stokes a écrit :

S’il n’a pas levé ses options, il n’a perdu aucune chemise, qu’il doit avoir très belle et  sans doute agrémentée d’une jolie cravate en soie.

Il lui reste son salaire  1 121 000 € en 2015 !!!!!!

Comment peut-on être payé aussi cher en étant aussi mauvais ?

Je crois que Macron, quand il était ministre de l’économie, s’était "ému" du salaire du PDG lors de l’AK 2016! Si les créanciers sont d’accord pour convertir une partie de leur dette ena ction, ils vont aussid emander un changement de PDG. Ce n’est pas sûr qu’il survive à la restructuration. Il partira néanmoins avec son package!

Hors ligne

 

#132 06/02/2017 09h18 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

Cela sent de plus en plus mauvais :

CGG consulte ses porteurs d’obligations en vue de la nomination d’un mandataire ad hoc  - Capital.fr

Gros coup d’accordéon en vue : les obligataires vont se voir proposer de transformer tout ou partie de leurs créances en actions ; les anciens actionnaires seront complètement "rincés"…

Hors ligne

 

#133 08/04/2017 04h27 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   

Un petit peu de nouveau :

- un accord avec les créanciers Nordiques qui permet une réduction de la dette de 182M en échange de 50% de 5 de ces navires (qui resteront affrétés par cgg pour ses missions)

- réduction des coûts d’affrètement

- un nouveau gros contrat au Koweït (gros d’après la presse) mais aucun chiffre la dessus (ça reste une info très marginale à priori…)

La situation reste critique et une dilution massive est très probable.

le revenu a écrit :

Une dilution inévitable

Début mars, les dirigeants ont indiqué qu’ils envisageaient de convertir 1,8 milliard de dollars de dette en actions. Un projet auquel l’annonce du jour ne change, a priori, rien. Il entraînera une dilution massive des actionnaires actuels puisque la capitalisation boursière de CGG représente moins de 140 millions d’euros.

Si je comprends bien, (avec un calcul simpliste) cette dilution va multiplier par 13 le nombre d’actions (capitalisation passant de 140 millions à 1.94 milliards).
De l’autre côté de la balance, sa dette va passer de 2.3 milliards à 500 millions (2.3-1.8).
J’ai juste ?
Le cours actuel semble t’il avoir anticipé la dilution ou devrait il encore chuter ?

Si certains suivent le dossier, peut on attendre quelquechose de cgg après cette dilution ? Le couteau aura t’il finit de tomber ?
Une fois réglé ce problème de dette et quelques réductions de coûts effectuées, une reprise du secteur pourrait elle permettre un redressement en 2018 ?

Il me reste quelques actions CGG suite à mes débuts de tête brulée.
Dans un sursaut de lucidité j’ai tout de même revendu 80% de ma position avec une belle plus value en 2016 avant que le cours ne s’effondre. 😌
Je me demande si je garde le reste comme ticket de loto, ou si je passe à autre chose…

Dernière modification par Yannick31 (08/04/2017 04h29)

Hors ligne

 

#134 12/04/2017 11h43 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   123 

Yannick
Difficile de quantifier precisement la dilution. Votre raisonnement se base sur les hypotheses suivantes:
(1) les creanciers suivent le plan du management et convertissent effectivement la totalite des 1.8 bio de dette non securisee en actions nouvelles
(2) la conversion se fait sur la base d’un prix unitaire egal au cours actuel de l’action, i.e. environ EUR 6.4 par action

Or, a ma connaissance, rien n’a encore ete decide par les creanciers. De plus, le CEO a avoue lors du dernier conf call qu’il n’a meme pas pris la peine de contacter les actionnaires de reference actuels (incl la BPI) pour envisager une AK. Cela ne laisse pas esperer que les negociations avec les creanciers se deroulent dans un climat de confiance reciproque. Je ne comprends d’ailleurs pas que ce patron incompetent ait pu reste aux manettes si longtemps pour enfoncer le groupe plus profond annee apres annee, tout en etant remunere plus de 1 million d’EUR par an. Enfin cela, c’est une autre histoire…

Logiquement, (1) soit les actionnaires actuels remettent au pot et on prolonge l’histoire avec une chance de recovery si le cycle de capex Exploration des petrolieres se redresse, (2) soit les creanciers prennent le controle, changent le management, engagent un cost-killer et vont chercher a de-risquer leur investissement, i.e. vendre des actifs, notamment la flotte residuelle de 5 bateaux. Dans ce scenario, les actionnaires actuels ne conserveront au mieux qu’un quart de strapontin suite a leur mega dilution.

Bon courage

Dernière modification par SerialTrader (12/04/2017 11h44)

Hors ligne

 

#135 12/04/2017 14h55 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Pour avoir une idée de ce qui peut arriver à CGG, vous pouvez regarder Solocal, la problématique est du même ordre : le modèle d’affaire est obsolète et la dette abyssale.

Hors ligne

 

#136 12/05/2017 23h11 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

stokes a écrit :

Cela sent de plus en plus mauvais :

CGG consulte ses porteurs d’obligations en vue de la nomination d’un mandataire ad hoc  - Capital.fr

Gros coup d’accordéon en vue : les obligataires vont se voir proposer de transformer tout ou partie de leurs créances en actions ; les anciens actionnaires seront complètement "rincés"…

Le coup d’accordéon semble difficile à mettre en place….peut-être Malcor croit-il encore que CGG vaut quelque chose !

La restructuration de la dette de CGG est toujours dans l’impasse

Le dépôt de bilan de CGG pourrait être le 1er gros dossier industriel du nouveau gouvernement.

Hors ligne

 

#137 16/05/2017 05h46 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   123 

Malcor ne fait pas son boulot.
Pour que les creanciers participent a une recovery story, il faut que la boite cesse de bruler du cash. Hors, il depense encore plus en Capex que l’EBITDA de la boite. Cela, c’est purement de l’operationnel, aucune restructuration bilantielle ne peut resoudre ce probleme majeur. Il va falloir qu’il prenne enfin la mesure de la realite. Le plan de restructuration industrielle est loin d’etre termine, contrairement a ce qu’il proclame. De nouvelles coupes dans les Capex et Opex sont necessaires.

Il faut que Malcor demissionne/ soit debarque, vu sa gestion calamiteuse (et exorbitante, cf son salaire) de CGG durant les bonnes comme les mauvaises annees, et soit remplace par un cost killer. Dans 2-3 ans, une strategie de croissance pourrait peut-etre alors etre a nouveau envisagee, pour l’instant, il s’agit de sauver la boite. Il n’y a de toute facon pas de reprise a attendre dans ce secteur en 2017-2018.

Dernière modification par SerialTrader (16/05/2017 10h13)

Hors ligne

 

#138 19/05/2017 13h19 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   196 

Je vais vous avouer un petit vice que j’ai à mes heures perdues : aller lire les échanges sur le forum de CGG sur Boursorama.
Je m’amuse de lire les échanges entre ceux qui ont perdu un bras mais doublent leur position, ceux qui prétendent faire des PV faramineuses alors que le cours baisse sans discontinuer, ceux qui pestent contre les traîtres de VADeurs, les insultes à Malcor et compagnie.

Je trouve ça très rigolo de voir des gens jouer au loto et de se plaindre que décidément c’est trop injuste de ne pas gagner quand on a si minutieusement choisi ses numéros.

Passé l’amusement, je constate que nous sommes très proche du dénouement de l’histoire. Il est question de restructurer une énième fois la dette, mais comme dit par ST, on est au pied du mur : on ne va pas pouvoir continuer de se prendre pour plus riche que l’on est.

J’ai vu dans les hypothèses de restructuration, qu’une dilution de l’ordre de 1/10 serait attendue pour les actionnaires existants. Donc même à 100M€ de capitalisation, CGG risque de décevoir à court terme ses actionnaires.

La question que je me pose désormais, c’est y a-t-il un coup à jouer sur une reprise par un concurrent ou un renflouement par l’Etat qui pourrait venir changer la donne ?
L’entreprise me semble absolument pas viable en l’état même post restructuration. Pour autant elle est loin de valoir 0.

Hors ligne

 

#139 19/05/2017 21h12 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

Bonsoir,

Si jamais l’Etat doit renflouer ce sera après avoir donné un coup d’accordéon ramenant à rien ou presque rien la valeur des actions en circulation ; donc on se ramène au cas précédent : la reprise par les obligataires après avoir "rincé" les actionnaires.

Hors ligne

 

#140 01/06/2017 09h47 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   10 

Dernière nouvelle sur CGG :

Pétrole : dernier bras de fer autour de la dette de CGG.
Le parapétrolier a donné encore 48 heures à ses créanciers pour s’entendre. C’est l’une des restructurations financières les plus importantes en France.

Pétrole : dernier bras de fer autour de la dette de CGG

Hors ligne

 

#141 01/06/2017 23h30 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

Cet article me fait sourire : CGG est-elle en situation de "donner des délais" à ses créanciers ?

On comprend en filigrane que les parties aimeraient bien voir l’Etat faciliter le "deal" via BPI France : non seulement le contribuable actionnaire serait "rincé" par le coup d’accordéon, mais il devrait remettre au pot dans le cadre de l’augmentation de capital à venir, cela tout en restant minoritaire pour laisser le pouvoir aux obligataires.

Cette sinistre farce me semble avoir assez duré ; plus un seul centime public ne doit aller vers CGG.

Plutôt qu’une restructuration financière qui ferait la fortune des banques d’affaires et cabinets d’avocats, le dépôt de bilan me semble être la moins mauvaise solution. Un administrateur judiciaire serait nommé pour se substituer à Malcor, ce qui permettrait d’utiliser la trésorerie pour financer un plan social généreux plutôt que d’engraisser des banquiers "vautours" ; les obligataires se partageraient ensuite ce qui ressortirait de la liquidation des actifs ; quant aux actionnaires, tant pis pour eux et de toute manière ils ne possèdent déjà plus grand-chose.

Cf un article mettant en perspective la descente aux enfers de CGG :

Pétrole : les grandes ambitions de CGG fauchées par la chute du baril

Accessoirement, le dépôt de bilan permettrait aux créanciers d’entamer une action en comblement de passif à l’encontre des dirigeants dont les manquements ont conduit la société là où elle en est.

Cette affaire emblématique devrait normalement donner lieu au prononcé de sanctions exemplaires, telles qu’une interdiction définitive de gérer frappant le principal responsable de ce désastre industriel.

Hors ligne

 

#142 15/06/2017 09h10 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   123 

On y est, le process est enclenche, procedure de sauvegarde en France et pre-packaged restructuring aux US sous le Chapter 11 (et 15 car cross-border).

www.cgg.com/data/1/rec_docs/3552_170614 … ess_vF.pdf

Esperons que la ste parvienne a boucler sa restructuration financiere, y compris la levee du New Money (AK et nlle obligation HY). Je reconnais volontiers que si tout se boucle comme prevu dans les contrats, le bilan sera bien ameliore, meme s’il subsistera un risque de depreciation des actifs, notamment goodwill et autres incorporels.

Cela dit, je maintiens mon opinion que sur le plan operationel et managerial, le compte n’y est pas. Malcor devrait etre remercie pour sa pietre gestion depuis de nombreuses annees, y compris lorsque le secteur etait porteur, et des acquisitions surpayees avant le retournement du marche. Il doit etre remplace par un cost-killer qui va tailler davantage dans le couts operationnels et le budget de Capex. La survie de la societe a moyen terme en depend. Car malgre tout, aujourd’hui CGG brule enormement de cash. Son EBITDA ne couvre meme pas les Capex. Aucune restructuration bilantielle / reduction de la charge d’interets ne viendra changer cet etat de fait. Pas de croissance significative a attendre en 2017-18 AMHA pour venir sauver le soldat CGG, le mgt doit donc faire son boulot pleinement.

Bon allons, soyons optimistes, et surtout il faudra aller voter ! - a l’AG bien sur, je ne parle pas des legislatives smile

Cordialement,
S.T.

Discl. Long Oblig Convertible "unsecured"

Dernière modification par SerialTrader (15/06/2017 09h18)

Hors ligne

 

#143 27/06/2017 16h36 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour ST,
Je suis assez dubitaif sur l’évolution du cours de l’oceane 2020. On est désormais au plus bas à 1.36 EUR ce qui correspond à 10% du nominal! C’est le cours d’une boite en faillite. Par rapport aux conditions de la re-structuration, cela donnerait un cours de l’action à 0.93 EUR. Le calcul est grosso modo, on reçoit 0.20 EUr par oceane + 1.25 action.
Or l’action se négocie toujours vers 4 EUR. Comme le plan n’a pas encore été accepté en AG extraordinaire des porteurs de l’oceane, cela joue sans doute sur le cours. Ne pensez vous pas qu’on peut se placer short action et long oceane pour profiter de ce décalage?

Hors ligne

 

#144 29/06/2017 03h22 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   123 

Oui la difference de valorisation est impressionante, je me suis aussi pose la question. Je pense que l’action ne price pas encore la dilution lie au plan de restructuration. Mais bon, AMHA, le scenario est binaire: soit le plan est approuve et l’action vaut qque chose, soit il ne l’est pas et l’action vaut zero.

Je pense que le cout de l’emprunt du titre doit etre stratospherique, mais si ce n’est pas le cas, l’arbitrage que vous proposez fait du sens, i.e. long CB short action.

S.T.

Hors ligne

 

#145 29/06/2017 13h16 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   356 

Bonjour ST et Reinanto,

Ca semble intéressant à vous croire (et je vous crois volontiers) mais je ne connais rien aux Oceanes. Pourriez-vous nous faire un petit topo sur les caractéristiques de ces Oceanes et nous expliquer en quoi il y a une différence de valorisation Oceanes-Actions avec chiffre à l’appui ? Je serai ravi d’apprendre quelque chose !


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#146 02/07/2017 18h55 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   

les océanes sont des obligations convertibles. Dans le cadre de la restructuration de la dette, il est prévu qu’elles soient converties en actions avec un ratio proche de 1 obligation pour 1,25 action plus une petite soulte d’environ 0.13 euro.

Les actions valent actuellement 4 euros et donneront droit à acheter des actions à 1.75 dollar (environ 1.5 euro).

l’obligation cote à ce jour environ 1.35 euro.

2 cas de figure se dessinent à ce jour: le plan de restructuration échoue et tout le monde perd sa mise. Il réussit  et alors il semble qu’il soit bien plus intéressant d’avoir des océanes que des actions  puisqu’on récupère donc 1.2 action pour 1.35 euro moins la soulte soit moins que le prix proposé pour l’augmentation de capital.
Donc en toute logique il faut arbitrer l’action pour l’océane. Reste le risque de tout perdre aussi.
A vous d’évaluer le risque par rapport au gain potentiel. Mais ne pas garder d’actions cgg semble une évidence.

Non actionnaire mais porteur d’océanes.

Hors ligne

 

#147 23/08/2017 00h33 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   210 

Bonsoir,

Mouvement de panique sur le titre CGG - Indices & Actions - Le Figaro Bourse

Et voilà ce que donne encore une fois la bourse qui clignote.

Franchement chacun voit midi à sa porte (et je ne culpabilise personne) mais je n’appelle pas cela investir, pour sûr certains ont profité sans doute de l’appel d’air pour se débarrasser de leurs titres, mais sans quoi j’appelle cela le casino (certains diront peut-être que "prédire" la baisse-chute d’un titre est plus simple que de le valoriser ou prévoir sa hausse donc statistiquement moins risqué et donc mieux investi, il n’en reste pas moins que cela amène à un certain nombre de dérives).

La bourse est fourvoyé avec ce type de produits, je ne comprends même pas qu’ils ont pu être autoriser.

Entre les options, short, warrants, algorithmes, robots etc l’image qui en ressort auprès du grand public est calamiteuse.

Ma vision peut paraître peut-être naïve et primaire mais on est loin du but premier de la bourse et des entreprises et cela dénature tout. "Monde de merde" comme disait George Abitbol ! smile


Mon portefeuille passif Parrainage Binck me contacter

Hors ligne

 

#148 23/08/2017 09h17 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   261 

Pourtant l’AMF peut à tout moment interdire de shorter une action, ça a même été activé pendant des mois sur les titres des banques, pendant la crise financière.

Hors ligne

 

#149 23/08/2017 20h15 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   

Je reste toujours négatif sur l’action CGG qui n’a fait que reprendre ce qu’elle avait perdu alors que les océanes ont fait +30% entre temps.
Pour ma part j’estime encore les océanes encore un peu sous évaluées (estimation personnelle : 2 euros) mais je continue à rester à l’écart de CGG qui comme dit ci-dessus pourrait avoir fait l’objet de rachats de vad.
Une prise de controle extérieure supposerait d’offrir aux porteurs d’obligation bien plus que ce qui est proposé actuellement donc je n’y crois pas.

non actionnaire mais porteur d’océanes.

Hors ligne

 

#150 15/09/2017 09h35 → CGG : prestataire d'équipements et services pétroliers… (cgg)

Membre
Réputation :   10 

Les porteurs d’Oceane de CGG contestent la restructuration.
S’estimant lésés par rapport aux autres créanciers, ces obligataires ont déposé un recours auprès du tribunal de commerce de Paris pour faire annuler le plan

http://www.agefi.fr/corporate/actualites/quotidien/20170914/porteurs-d-oceane-cgg-contestent-restructuration-22675

Dernière modification par alex470 (15/09/2017 09h36)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech