Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Achetez vos SCPI avec des conditions avantageuses en cliquant ici.

[+10]    #1 08/01/2022 11h08

Membre (2011)
Top 20 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   644  

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous souhaite une excellente année 2022 et je fais un petit bilan.

Mon portefeuille historique s’est retrouvé mélangé au milieu d’autres discussions (dont Trackers PEA : liste complète des trackers éligibles PEA p.39) et je n’ai pas averti la modération suffisamment vite. Je ne pense pas que la modération va pouvoir reconstituer cela.

Je pars donc de 2021 (mais en cherchant sur le forum - et ailleurs … - vous aurez plein d’informations sur ma façon de voir les choses).

Quelques points préliminaires :
- On a souvent tendance à faire des bilans et à les partager lorsque la performance a été bonne. On voit plus de portefeuilles qui surperforment que des gadins. Il ne faut pas se laisser impressionner !
- Dans une performance et un développement patrimonial, le savoir-faire et le process jouent, mais la chance joue aussi énormément. Il ne faut pas se laisser impressionner (après la chance ça s’attire …).
- Il faudrait regarder la performance de l’ensemble du patrimoine, et non juste quelques poches. C’est sûr que si l’on a 15 comptes, on va bien en trouver 3 qui ont surperformé. Il ne faut pas se laisser impressionner !

Pour ma part, je continue à être un grand fan de la performance long terme des actions, ainsi que des ETF. Mais je ne suis pas sectaire, et j’aime beaucoup d’autres choses. Je dirais qu’à mesure que mon patrimoine grossit je ressens le besoin d’être de plus en plus diversifié (j’ai toujours aimé la diversification). J’arrive pour l’instant à trouver des façons d’investir avec des rendements/risques complémentaires au couple ETF/ fonds en euros.
Je ne connais pas la performance globale de mon patrimoine, alors je vous montre des bribes (mais ce sont des investissements significatifs).

Assurances vie :
Elles sont majoritairement en ETF actions, mais j’ai aussi un peu de SCPI dedans et toujours des fonds en euros.
Comme c’est un mix de plein d’actifs avec des risques différents, c’est peu intéressant de donner des performances.
Mon AV Luxembourgeoise est en full ETF actions, et a fait 24%. J’ai un biais fort sur les émergents (small value), ce qui me fait sous performer le world (mais ce n’est pas le but sur cette poche).
L’AV Lux n’est pas un must de l’investissement patrimonial, mais j’ai réussi à avoir un prix assez bon, et cela me permet d’investir sur des ETF américains (non UCITS) – j’y gagne notamment sur la gestion de l’impôt à la source et j’ai plus de choix. Et soyons honnêtes, je fais cela parce que ça m’amuse, j’aime bien apprendre, tester, etc.

PER :
J’ai depuis cette année 2 PER, et je compte rattraper l’enveloppe de défiscalisation des dernières années. Comme j’ai fait un gros investissement d’un coup, j’ai des fonds en euros et des ETF actions, mais je prévois de passer full ETF actions sur ces enveloppes.

PEA et PEA-PME :
Ils sont en investissement en direct actions small value momentum
Perf PEA : 55.0%
Perf PEA-PME : 44.4%
C’est énorme, mais il y a un risque associé qui est important (malgré la faible volatilité historique de mes portefeuilles).

CTO :
J’ai plusieurs CTO, mais mon plus gros CTO (qui est bien moins gros que mes PEA) a un biais emerging, il a donc eu une perf de « seulement » 17%

SCI-IS :
J’ai fait une société civile avec de la SCPI en PP et en US, avec emprunt (la SCI « à la malo », merci à lui et à cat pour l’aide).
J’ai d’ailleurs des SCPI (surtout en US) dans la société Épargnant 3.0

Autres actifs :
J’ai pas mal d’autres actifs (PEE, PERCO, Actions de mon employeur, etc.). Les PEE et PERCO sont en full fonds actions (celui qui est disponible dans l’enveloppe). J’ai ma résidence principale …

Autre événement :
Je suis passé de 1 à 3 enfants en 2021 😊

Prochaines étapes :
Je continue comme ça, avec une stratégie cœur-satellite, et en augmentant ma diversification. J’adore la diversification, c’est une bonne façon de réduire le risque. Et j’adore investir dans de nouveaux actifs que je connais moins. Je choisis des actifs qu’il est possible piloter en 1 minute par mois. Et mon patrimoine est pilotable en 1 minute par mois.
Par exemple, je pense que je vais continuer à regarder le crowdfunding immobilier, et peut-être sauter le pas.

Dernière modification par Fructif (08/01/2022 11h09)

Mots-clés : actions, etf, portefeuille, scpi

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 08/01/2022 12h29

Membre (2015)
Top 150 Réputation
Top 20 Entreprendre
Réputation :   188  

Je regrette vraiment votre absence du forum. Vous manquez !

Vos contributions étaient vraiment des plus précieuses. Notamment, une approche EBI / épargnant 3.0 sur les crypto-monnaies ferait un bien fou (Antonacci a déjà publié deux articles sur le sujet, les ETF sont de plus en plus nombreux…)

J’aurais bien voulu plus d’éléments sur la répartition du patrimoine (poids du cœur vs poids des satellites…) et du coup, avoir votre sentiment sur l’approche factorielle si vous avez consolidé ou pas votre conviction sur le sujet (je vois que vous persistez à utiliser des ETF factoriels, ce que j’ai finalement mis de côté). Aujourd’hui, quel poids donneriez-vous au facteurs dans un ptf ?

Enfin, pour le nouveau lecteur, quelques chiffres en valeur absolu serait utiles… Moi, ancien lecteur, j’ai une vague idée de votre patrimoine mais c’est pas le cas de tout le monde. Or, cela change beaucoup de chose ! Comme vous je me rend compte que plus le patrimoine grossi, plus il est facile psychologiquement de prendre des risques (ce qui est absurde… puisqu’il faut prendre les risques au début et le diminuer avec le temps…) et ça peut expliquer certains de vos choix, tout à fait pertinent pour vous mais qui seraient désastreux pour un débutant.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 08/01/2022 14h14

Membre (2020)
Réputation :   15  

Je rejoins @Gog pour vos contributions (et vos livres). D’anciens messages mentionnaient votre projet d’un livre plus orienté "quant". L’audience visée est certainement restreinte mais personnellement je serais très intéressé.

Et le plus important: félicitations pour votre performance énorme de +200% sur les enfants :-)

A titre personnel plusieurs questions sur votre stratégie :

1) pouvez-vous expliquer vos choix d’enveloppes ? Par exemple avoir mis une grosse partie de vos fonds en actions et SCPI en AV. A titre personnel j’ai l’impression que le CTO n’ayant pas de frais de gestion, sur 30 ou 40 ans la différence en intérêts cumulés est énorme, même en prenant compte les avantages successoraux éventuels de l’AV. De plus, le CTO permet l’investissement sur marge. 5 à 10% de marge est relativement peu risqué mais peu aussi changer le patrimoine final. Pour les SCPI je suis moins au fait de la différence de fiscalité entre achat direct et AV

2) quels ETFs US utilisez-vous ? Il existe divers moyens d’en acquérir en CTO même en étant européen (par exemple des astuces avec les options sur IB ou comme vous le mentionnez, AV à l’étranger).

Pensez-vous que ces produits (notamment les nouveaux ETF d’Avantis) peuvent surperformer par rapport aux trackers ZPRX, ZPRV accessibles aux européens mais à la méthodologie moins avancée ? Le calcul est vite compliqué, par exemple choisir entre un ETF Avantis physique et distribuant vs un ETF small synthétique en PEA vs un ETF small value en CTO vs du small cap momentum fait maison en PEA. Sans compter que les trackers US investissant aux USA évitent la retenue de 15% de dividendes. Mais s’ils investissent hors USA cet avantage ne s’applique pas ?

3) comment gérez-vous vos stratégies PEA et PEA-PME pour qu’elles ne prennent qu’une minute par mois ? Quelle est votre fréquence de rebalancing / quelles règles pour entrer et sortir des valeurs ?

4) vous décrivez les marchés émergents comme du "small value". Voulez-vous dire que vous investissez dans un ETF EM small value ou que vous considérez les EM comme du small value comparé au marché mondial ? La 2ème vision des choses est discutable de mon point de vue, notamment d’après les études sur la non-intégration des EM au marché mondial, qui fait qu’on ne peut pas comparer leurs valorisations au niveau global mais seulement local. Que pensez-vous de ces difficultés ? (évoquées aussi par Fama & French)

Dernière modification par xoxo (08/01/2022 14h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 09/01/2022 07h10

Membre (2011)
Top 20 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   644  

Je ne veux pas donner plus de détail sur le niveau de mon patrimoine. Je suis un des seuls membres du forum dont l’identité est connue. Et je ne suis pas un Youtuber qui fait ses vidéos sous les cocotiers …

Mais, je n’ai pas un portefeuille de débutant. Et l’idée n’est clairement pas de copier en tout point ce que je fais. En revanche, un débutant peut faire ce que je dis de faire 😉

Je ne crois pas avoir l’envie d’augmenter le risque du portefeuille à mesure que le patrimoine grossit. J’ai le sentiment de multiplier les stratégies à bon TRI / fort risque, et donc plutôt de faire baisser le risque global du portefeuille. L’idée que j’ai de la diversification est de baisser le risque du patrimoine en allant chercher des types de risques différents. Par exemple, le risque d’une SCI à l’IS est assez différent du risque action : donc mélanger les deux est censé être gagnant. Après, certains risques peuvent être différents au premier abord et finalement assez corrélés, ou en tout cas survenir au même moment, c’est-à-dire quand tout va mal ! C’est pour cela que je n’ai pas l’objectif de prendre des stratégies plus risquées que celles que j’avais avant.
C’est difficile de sizer ces opportunités satellites. Par exemple, par nature, un investissement en SCI IS va être significatif.

Oui, j’ai toujours des ETF factoriels (beaucoup même). Ça n’a pas très bien fonctionné ces dernières années (même le momentum US cette année n’a pas fait des étincelles), mais c’est une stratégie de long terme. Les facteurs fonctionnent (entre autres) parce qu’ils ne fonctionnent pas toujours …
Pour l’emerging value, j’utilise un ETF small dividend. C’est loin d’être parfait et ce que j’aurais aimé dans le meilleur des mondes, mais je trouve le proxy acceptable … et il n’y a pas de meilleur choix quand on veut investir en small value sur les émergents.

Pour l’assurance vie, ce sont principalement des fonds qui ont été apportés avant la réforme de 2017. J’y vois un certain avantage. En plus j’aime bien diversifier les enveloppes fiscales et j’aime bien la simplicité de l’assurance vie (et les fonds en euros). L’arbitrage m’aurait coûté relativement cher, car en même temps un certain nombre d’entre elles n’avaient pas encore 8 ans. Cette année je pourrai y réfléchir sérieusement et voir si j’arbitre vers le CTO et si j’utilise l’opportunité de faire un transfert vers un PER.

Je n’ai pas encore essayé l’investissement sur marge. Je dois dire que certaines choses me rebutent, dont la déclaration aux impôts pour IB. Mais c’est sur ma to do, d’étudier cela plus sérieusement … un jour. À ce stade, j’ai fait le choix de prendre du « levier » autrement, et notamment grâce à l’investissement factoriel.

Dernière modification par Fructif (09/01/2022 07h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 12/01/2022 13h18

Membre (2011)
Réputation :   -1  

Bonjour à tous, bonjour Fructif

Je vous remercie tout d’abord pour votre bilan 2021.

J’ai, comme vous, une stratégie Small Value Momentum sur PEA.
J’achète les actions françaises ayant le meilleur score Stockopedia (Value Momentum Quality) avec une capitalisation boursière inférieure à 1 milliard d’euros.

J’obtiens des résultats bien moins favorables que les votre : j’ai fait environ +25% en 2021.

Comment peut-on expliquer une telle différence qui va du simple au double ?

Je vous remercie par avance pour votre avis.

Gilles

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'etf, d'actions, de scpi, etc. de fructif"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur