Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 19/02/2015 11h45 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

La plus value se fait la plupart du temps sur une petite portion des titres, pas sur l’ensemble, ce qui m’a fait me demander si c’était intéressant de tester cela.
J’ai fait une simulation à la louche qui est bien insuffisante (impact des moins values qui également ont leur abattement qui diminue par exemple) donc prendre ces chiffres avec beaucoup de précautions. La réalité est surement moins glorieuse.
Je vais essayer de faire une simulation plus précise (tableur un peu compliqué et je procrastine depuis longtemps). J’éditerai ce post quand j’aurai des résultats.

Hors ligne

 

#52 09/03/2015 17h24 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Mon HBPP
J’ai continué avec le HBPP et ça va bien. Après une mauvaise année 2013 (-3%) mon Euro PP a bien ratrappé :
Jan-Déc 2014 : +12,3%
Depuis 01 jan 2015 : +9%

Ca donne un CAGR de 18% sur les 14 mois depuis janvier 2014, mais je n’attends pas que ça continue ! Ce chiffre élevé est dû au concours de circonstances, entre le Quantitative Easing de Mario Draghi que soutien le marchés européennes et (phénomène lié) la faiblesse de l’Euro, qui rend l’or plus cher en Euros. Je suis content d’en profiter, car le vent a soufflé dans le sens opposé (Euro fort, dollar faible, marchés Euro faible) pendant des années.

Mon HBPP bis
Encouragé par le succès du premier, j’ai réorganisé certains ETFs (que j’avais déjà acheté dans un autre esprit) pour constituer un deuxième HBPP (chez un autre courtier), 4x25% comme le premier.
+15% (actions achetés nov 2014, obligations fev 2014, or jan 2015).

Il y a deux possibles variations du PP qui ont l’air intéressant :

1.    Changer les pourcentages. Un participant au forum Permanent Portfolio  (Permanent Portfolio Discussion - Page 1) a essayé plusieurs variations en backtesting et  a conclu qu’il vaudrait mieux surpondérer les actions et les obligations.
Par exemple actions-oblig-or-cash 30-40-20-10% en backtesting rajoute environ 1% par an au croissance et diminue le max drawdown.

J’ai fait un peu de backtesting moi-même sur Portfolio Visualizer qui confirme que ça apporte un avantage pour quasiment toutes les périodes testées depuis 1972. Je suis tenté à laisser évoluer un de mes PPs dans ce sens.

2.    Surpondérer les deux composants qui montrent les meilleures croissances récentes. Varan sur seekingalpha.com propose 37,5-37,5-12,5-12,5% i.e. diviser le portefeuille en deux, laisser la moitié en 25x4, et investir l’autre moitié 50-50% dans les deux composants les plus performants pendant les trois dernièrs mois. Son backtesting (que je n’ai pas encore fait moi-même) donne les résultats favorables.

En regardent les corrélations entre les divers actifs (actions de divers origines, obligations, REITs, matières premières, or) je suis arrivé à la conclusion que les catégories les moins corrélées avec les actions sont les obligations et l’or. J’ai fait un peu de backtesting en introduisant les small caps, diverses obligations, les REITs et les matières premières, mais en compliquant la recette je ne suis pas arrivé a battre le rendement/risque du HBPP, en particulier le 40-30-20-10. A suivre.

Hors ligne

 

#53 19/03/2015 22h51 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonsoir à tous,

Etant moi-même en pleine réflexion/construction d’un PP (ETFs actions en PEA, en ETFs obligations et Or sur un CTO, et la partie cash soit en fonds euros soit en ETFs obligataires courts sur CTO également), je cherche à sélectionner les supports d’investissement.

Suite à mes différentes lectures et notamment du lien gyroscopicinvesting.com fourni par Tarentola, plusieurs remarques/questions viennent à mon esprit:

- Choisir des ETFs globaux (MSCI World pour les actions, Total Long Term Bond pour les obligations) ou des ETFs centré sur la zone europe ?
- Pour les obligations mixer des maturités longues (>25 ans) avec des maturités courtes compte tenu de la courbe des taux actuelle, ou ne prendre que des maturités longues pour respecter purement la théorie du PP ?
- Beaucoup d’ouvrages recommandent d’investir dans sa monnaie de référence en ce qui concerne les obligations. J’aurais tendance à également demeurer dans ma devise de référence, l’EUR, pour les classes d’actifs Or et Cash.

Qu’en pensez-vous ?

NB; Tarentola, déséquilibrer les pondérations de classe d’actifs comme vous le mentionnez ne remet-il pas intellectuellement en cause l’efficacité du modèle du PP ?

Dernière modification par HuilDoliv (19/03/2015 22h53)


Amicalement,     HuilDoliv

Hors ligne

 

#54 19/03/2015 23h38 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   157 

Bonsoir HuilDoliv !
Pour les pondération de Tarentola, j’avais fait la même remarque: ça part sur un présupposé, donc pervertit un peu l’esprit du PP qui est sensé ne pas faire de pari.

De la même manière, ce que vous proposez pour les obligations (mix court-longues) laisse transparaitre votre avis sur l’avenir, au lieu d’être simplement mécanique. En fait, j’avais fait un peu la même réflexion en Juillet (ou aout ?): pourquoi acheter maintenant des obligations alors que les taux sont "au plus bas"… résultat 7 mois plus tard: les obligations sont ma meilleure performance au sein du PP !
Bref, je pense que si c’est pour partir sur un PP, le mieux est d’être simple et mécanique. Sinon en en perd l’avantage principal: la sérénité.

Pour ce qui est des ETF globaux, je pense qu’il vaut mieux garder une cohérence de zone entre les poches monétaire, obligataire et action. Donc tout monde, tout US ou tout Europe, mais pas un mix.
A noter: la poche Or n’a pas de devise: quelque soit la devise dans laquelle vous l’achetez, son cours ne dépendra pas/peu pas de l’évolution de cette devise.

PS: juste pour update, le PP que j’ai commencé en aout donne un résultat de 26% annualisé… valeur qui m’épate car je ne pensais pas qu’il puisse donner certaines années aussi fortes. Mais il est évident qu’on est sur une année faste et que ça ne durera pas.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#55 20/03/2015 12h23 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Assez d’accord avec Faith. Le PP Harry Browne est a-directionnel d’où son equi-pondération, comme les portefeuilles : Risk parity (Dalio), Rob Arnott portfolio, Marc Faber Portfolio (le seul concurrent qui me convienne au PP Harry Browne), "Ivy League" (terme fourre tout, Swensen, El Erian,…), etc. Il est à priori important de rester dans une zone économique donnée afin que les variations se fassent dans la monnaie des titres détenus. J’avais vu des tests sur le japon où le PP performait tout de même dans un contexte déflationniste prolongé.

En deuxième lieu, dans la mesure ou personnellement je souhaite une neutralité euro/dollar de mon portfolio permanent, j’en ai en fait deux, un en compte dollar sur actifs US, un en compte euros sur actifs Euro. Le world je n’y touche pas trop car je ne saurais sur quelle monnaie le placer.

Pour ce qui est des variations de pondération, encore une fois si les variations sont dynamiques (et non statiques comme dans les cas cités précédemment)
* On obtient des meilleurs perfs sur backtests sur des stratégies directionnelles (Momentum), où là on peut aller taper dans le world, emergent, etc… (en hedgeant le change, tout de même). On peut bien entendu discuter sans fin de la validité des backtests. In fine il s’agit de placer un pari.
* On perd une partie de l’avantage fiscal des PP à pondération fixe, car les mouvements de portefeuille vont être plus importants. L’un des intérêts majeurs du PP Harry Browne en ce qui me concerne, c’est de faire du buy and hold, long terme, en réduisant la volatilité, et très peu de suivi (une fois la décision prise et le sujet bien étudié). En l’occurrence le risque de contrepartie (ETF, Broker, …) devient un sujet plus préoccupant que celui des ajustements de la stratégie elle même.

Hors ligne

 

#56 20/03/2015 12h42 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

moi je suis parti sur la répartition suivante:
OR : 15%
Action: 35%
Obligation: 30%
Liquidité: 20%

je verse au trimestre en respectant cette répartition et j’équilibre une fois l’an si besoin. tout est sur un support AV (aucun frais sur arbitrage/versement) sauf les actions en PEA.

@tarentola: vous avez créer un 2eme HBPP mais avec des supports différents du 1er j’imagine? quel est votre objectif avec celui là?

Hors ligne

 

#57 27/03/2015 16h47 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je m’intéresse au PP de harry browne,
Pour le constituer, j’aimerai avoir quelques précisions physiques.
Je compte faire 25% x4  mais je ne connais rien du tout sur les investissements.
- Faut il créer un compte plutôt chez fortuneo ou boursorama, ou autre? comment faites vous?
- Je compte faire une remise à niveau tout les ans quels sont les frais ?
- Je ne sais pas ou choisir l’or finalement soit BullionVault soit sur un support comme faith Or: GB00B00FHZ82
- Enfin je voudrais savoir si un tel placement est intéressant sur 5 à 10 ans ou vaut il mieux tout mettre en parts sociales sur la BP?

Voici mon PP comme je l’imagine

- Cash: parts sociales
- Or: billonvault
- Obligatoire: LU0290357846, sur l’indice Ibox Euro 25+
- Action: LU0599613147, sur l’Eurostoxx 600 Equal Weight

Merci pour vos éclaircissement

Dernière modification par cghes (27/03/2015 16h48)

Hors ligne

 

#58 27/03/2015 17h42 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour cghes,

Personnellement :
* le cash : sur des tracker type FR0012283398 (schatz, réplication physique), le reste dans un compte bancaire d’un établissement à levier faible (en france, pouyanne ou bourso si on doit en croire chevallier.biz)
* actions, obligations sur tracker à réplication physique aussi. DBXG (LU0290357846) est un bon choix, il y a une composante synthétique mais elle est faible, S6EW (LU0599613147) est synthétique j’aime moins mais il semble éligible au PEA ce qui est peut être la raison de votre choix.
* l’or : les 2/3 en physique chez des organismes de type goldmoney, bullionvault, globalgold,… et le reste soit 1/3 en trackers suisse cotant en euros mais adossé 100% à du métal physique : ZGLDEU ; GBS me semble à priori bien aussi.

Donc environ 65% du portefeuille repose sur des courtiers. Comme Dubus était à ma connaissance le seul courtier retail en France à ne pas être dépositaire, la protection contre le risque de contrepartie est devenue plus ardue depuis leur rachat. Pour ma part, j’ai pris Bourso, Saxo et Interactive Brokers, en répartissant dans les 3, et en faisant les arbitrages achat/vente chez le plus favorable en termes de commissions (IB sur les titres hors zone Euro, Saxo parfois sur les titres zone euro selon le montant). A noter que IB et Saxo écornent bien les dividendes des trackers distribuants.

Pour ce qui est du rendement à 5 ou 10 ans, la seule chose qu’on ait c’est l’historique de la méthode, qui annualise entre 3 et 8% sur les 30 dernières années selon les zones économiques (japon vs US par exemple). En zone euro, mes backtests sur les sous jacents n’ont pas un historique aussi long que sur les US, et il faut aussi penser à factoriser l’érosion due aux frais de trackers dans les backtests si on utilise des sous-jacents comme séries historiques, et non le cours des trackers. La zone euro (et l’Allemagne avant)  annualise environ 7 à 8% également, environ, selon les sous jascents qu’on emploie pour les tests. Je suis d’ailleurs preneur de toute étude plus précise sur le sujet en europe. Le drawdown le plus long sur la période de test dure un peu plus de deux ans. Donc sur une période de 5 à 10 ans, sous toute réserve, votre compte devrait se rapprocher de la valeur annualisée (de manière asymptotique, cela peut prendre du temps).

Les frais dépendent du courtier, il faut éplucher la doc de chacun pour les déterminer. Sur les US sans hésitation Interactive Brokers, sur l’europe cela dépend de la somme.

Hors ligne

 

#59 27/03/2015 18h12 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

bonjour alicante,

Merci pour cette réponse rapide et complète.
Je ne connaissais pas Interactive Brokers et saxobank merci pour les références, je vais éplucher leurs brochures tarifaire avant de me lancer.
Au niveau des actions quelles sont à votre vue celle en qui vous auriez confiance?

Hors ligne

 

#60 30/03/2015 11h57 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour et excusez mes réponses tardives ( à cause d’un voyage).

HuilDoliv

- Choisir des ETFs globaux (MSCI World pour les actions, Total Long Term Bond pour les obligations) ou des ETFs centré sur la zone europe ?
- Pour les obligations mixer des maturités longues (>25 ans) avec des maturités courtes compte tenu de la courbe des taux actuelle, ou ne prendre que des maturités longues pour respecter purement la théorie du PP ?
- Beaucoup d’ouvrages recommandent d’investir dans sa monnaie de référence en ce qui concerne les obligations. J’aurais tendance à également demeurer dans ma devise de référence, l’EUR, pour les classes d’actifs Or et Cash.

Qu’en pensez-vous ?

NB; Tarentola, déséquilibrer les pondérations de classe d’actifs comme vous le mentionnez ne remet-il pas intellectuellement en cause l’efficacité du modèle du PP ?

Plus qu’on soit hors de la zone Euro, plus on est vulnérable si l’Euro devient très fort par apport à la monnaie investie. Mais on veut aussi profiter des bourses performantes ailleurs. Alors a chacun trouver le juste milieu. Les MSCI World ETFs sont (de mémoire) 50% US, 25% Europe et 25% autres, alors pour moi trop peu d’Euros. Je prendrait au moins 50% Euros, alors un ETF Euro comme CEU ou DAX, et un ETF USA comme SP5.

Les obligations : Le PP dépend sur le principe des investissements volatiles qui se contrebalancent, et permettent le rééquilibrage qui encourage les achats aux prix bas. Alors il vaudrait mieux acheter les obligations les plus longues possible. Lyxor vient de sortir un ETF 25+ (MTH).

Pour répondre à la question de déséquilibrer : A mon avis non, si on garde les pondérations choisies en rééquilibrant de temps en temps.

En générale j’hésite à être trop doctrinaire. N’importe quel portefeuille qui consiste des ETFs pas ou peu corrélés et qui est rééquilibré de temps en temps est quasiment sûr de gagner dans le long terme. Par exemple, le simple portefeuille Bogleheads actions-obligations 60%-40% a très bien marché ces dernières années. On peut tester (en utilisant les ETFs USA) avec les sites backtesting comme portfoliovisualizer.com.

freesas

@tarentola: vous avez créer un 2eme HBPP mais avec des supports différents du 1er j’imagine? quel est votre objectif avec celui là?

Les supports sont un peu différents actuellement, par ce que comme j’ai indiqué, ce PP est le résultat de recombiner des investissements que j’avais déjà acheté :
Actions : 30%, repartie entre Euro, US et émergents
Obligations : 30%, MTF (15+)
Or : 20%
"Cash" : 20%. Actuellement, cette poche consiste des obligations corporate CRP et obligations 7-10 ans, que j’ai l’intention ou de liquider, ou de transférer dans un pf obligations et replacer par le cash ou le ETF MTA (obligations 1-3 ans).

Même objectif : faire augmenter le capital. A la retraite je conte à me faire "payer" en prenant du cash du PP au moment de rééquilibrage.

cghes

je m’intéresse au PP de harry browne,
Pour le constituer, j’aimerai avoir quelques précisions physiques.
Je compte faire 25% x4  mais je ne connais rien du tout sur les investissements.
- Faut il créer un compte plutôt chez fortuneo ou boursorama, ou autre? comment faites vous?

On peut toujours ouvrir un compte bourse à sa banque si c’est plus pratique : les transactions coûtent plus cher que chez les courtiers, mais dans un PP il y aurait relativement peu de transactions.

Hors ligne

 

#61 08/04/2015 13h16 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses successives qui permettent à chacun d’avancer dans ses réflexions.

Me concernant, et ayant terminé la lecture du livre Permanent Portfolio, je vais mettre en place un PP européen basé sur un respect scrupuleux des répartitions d’actifs (25% chacun).

Bien que paraissant les plus simples et moins coûteux à utiliser, j’aimerais toutefois limiter l’utilisation des ETF à son minimum. Ceci dans un objectif de réduction du risque de "contrepartie" si on peut l’appeler ainsi, et également car c’est une recommandation de l’auteur: chercher autant que faire se peut à détenir ses actifs en direct.

Je souhaiterais donc idéalement avoir une répartition ETF/détention physique de 20%/80% dans les classes d’actifs qui me le permettent (hors actions donc, et cash que j’aurai sous forme de fonds euros en AV). Les arbitrages/rééquilibrages annuels s’opérant via les ETFs pour plus de praticité.

Dans cette optique, les classes d’actifs sur lesquels je peux influer en ce sens serait pour moi:
- l’Or, via des achats en physique détenus dans un coffre d’une banque (que je préfère à une détention via BullionVault ou AuCoffre, mais ce n’est que mon opinion personnelle).
- Les obligations: via l’achat d’OAT >25 ans de maturité, traitées comme des valeurs mobilières et disponibles chez tout courtier de la place. Pourquoi pas des bunds allemands également s’il est possible d’en acquérir.

Toutefois sur ce dernier point quelqu’un avait-il déjà réfléchi à investir en direct sur des obligations françaises et/ou allemandes ?


Amicalement,     HuilDoliv

Hors ligne

 

#62 08/04/2015 23h17 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour Huildoliv
Attention, investir aujourd’hui dans des obligations peut être une très grosse erreur : les prix sont au plus haut et les taux au plus bas. La moindre remontée des taux, voulue ou non, peut faire tout exploser.

Hors ligne

 

#63 08/04/2015 23h26 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour Franckielestore,

Je suis bien conscient du mauvais "market timing" du marché obligataire actuel, toutefois l’esprit du PP est avant tout de ne pas se soucier du market timing.

La non-corrélation économique des différentes classes d’actifs fera que les sous-performances des uns seront compensées par les sur-performances des autres.

A ce titre, si je devais me fier à mon opinion personnelle pour investir dans l’obligataire aujourd’hui je me positionnerais sur des maturités courtes. Mais on perd alors l’antagonisme de la classe d’actif par rapport aux autres et l’on ne respecte plus le PP.

Dernière modification par HuilDoliv (08/04/2015 23h26)


Amicalement,     HuilDoliv

Hors ligne

 

#64 09/04/2015 07h24 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   157 

Franckielestore a écrit :

Attention, investir aujourd’hui dans des obligations peut être une très grosse erreur : les prix sont au plus haut et les taux au plus bas. La moindre remontée des taux, voulue ou non, peut faire tout exploser.

En aout 2014, je posais la même question: ne peut-on pas "market-timer" l’entrée dans le PP ?
A cette date, "les prix (des obligations) étaient au plus haut et les taux au plus bas".
J’ai écouté les conseils me rappelant que le principe d’un PP est justement de ne pas faire de market timing. Résultat, +35% depuis aout sur les obligations, soit 13% de plus que la poche action.

Bien sur, aujourd’hui, les obligations sont 35% plus haut qu’en aout… mais au final, le principe du PP reste de ne pas réfléchir. Si on veut réfléchir, on ne fait pas un PP (j’exagère un peu, bien sur…)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#65 09/04/2015 17h03 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour Faith et Huildoliv

Effectivement le principe d’un PP est de ne pas réfléchir et vous faites bien de le rappeler ici.
Une fois lancé en tout cas.

La mise en place du PP, donc le point d’entrée dans les différentes classes d’actif est quand même un moment très particulier de la vie du PP. En fonction de la date de mise en place, il y a ceux qui auront de la chance et ceux qui n’en auront pas.

Par exemple mettre en place un PP avec 25% d’actions le 1er septembre 2000 : c’est quand même pas de bol ! Il faut quand même y mettre un peu de discernement : investir dans 25% d’actions le jour ou le Shiller PE sur le S&P 500 vaut 44 et est à son plus haut historique….est ce une bonne idée? Evidemment il est plus facile de répondre à la question après que avant. Je sais bien.

Cette situation spéciale sur les actions se retrouve aujourd’hui sur les obligations. Vont elles monter encore plus haut et faire encore +35% d’ici 9 mois? Peut être mais il faut bien reconnaître que plus les taux descendent et plus les chances s’amenuisent.

Ceux qui auraient mis en place un PP le 10 mars 2009 feraient à contrario partie du club des chanceux (plus bas sur les actions)

En résumé je n’ai pas de solution toute faite  mais on peut se dire une chose : tout ce qui monte est appelé à descendre et vice versa. On ne sait pas quand. Mais la bulle obligataire va éclater , peu de doute là dessus. Du coup pourquoi ne pas attendre 6 mois, un an, trois ans? Y a  t il une telle urgence à mettre en place un PP là maintenant tout de suite? N’est ce pas plus "secure" de le faire juste après éclatement d’une bulle?

Hors ligne

 

#66 09/04/2015 19h03 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   157 

On n’investit pas dans un PP en 1 coup: on lisse son entrée sur 1 ou 2 ans.

Du coup pourquoi ne pas attendre 6 mois, un an, trois ans? Y a  t il une telle urgence à mettre en place un PP là maintenant tout de suite? N’est ce pas plus "secure" de le faire juste après éclatement d’une bulle?

Si vous êtes convaincu qu’il y a une bulle, et qu’elle va exploser, et que vous voulez en profiter, alors vous n’êtes pas destiné à maintenir un PP.
Quand on a des convictions fortes, on n’applique pas des stratégies comme le PP, parce que dans ce cas, on est toujours tentés de déroger à la règle.

La bulle obligataire, ça fait 1 an qu’on est dedans et qu’il ne faut pas y entrer selon certains. La bulle en action, on y est aussi parait-il. L’or, idem. Ce n’est vraiment pas le moment de faire un PP ! Mais bon, il y a fort à parier que ce ne sera jamais le bon moment wink

Cependant, rien n’empêche de renforcer fortement un PP après l’éclatement d’une bulle… Mais il faut être à l’aise avec son investissement, et déroger à la règle c’est montrer qu’on n’est pas aussi convaincu que ça !

PS: J’avais simulé des PP commencés à n’importe quelle période (bulle action ou pas bulle), et les rendements ne sont pas franchement différents.

Dernière modification par Faith (09/04/2015 19h06)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#67 11/04/2015 01h32 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   30 

Je suis tout à fait d’accord avec les messages de Faith. Ceux qui souhaitent appliquer des moyennes mobiles ou autres techniques de gestion active au PP n’arriveront pas à garder le cap lors des longues périodes de sous-performances de certaines classes (et il y en en aura car l’idée du PP est d’utiliser des des actifs peu voire anti-corrélés). Je pense que ces personnes auront de meilleurs résultats en s’orientant vers des stratégies qui s’éloignent moins de la performance globale du marché.

Comme le disait Faith il faut que ça reste "simple et mécanique".

J’ai trouvé l’avis de William Berstein (un auteur américain réputé) sur le PP intéressant :

William Berstein a écrit :

I think that the Harry Browne Permanent Portfolio (HBPP) is a highly unconventional but effective low-risk, low-return portfolio.

I also believe that very few of its new fans will have the long-term discipline to stick with it when two of its riskiest and least conventional components, long Treasuries and gold, underperform, as they inevitably must at some point. I’m not speculating in a vacuum here: the HBPP was similarly quite popular in the 1980s, and this caused a torrent of inflow to the Permanent Portfolio Fund (PRPFX), which uses a similar strategy. This was followed by a headlong rush out of PRPFX during the 1990s, as interest shifted back into stocks. In the wake of the recent crisis and market crash, PRPFX once again is on the receiving end of high inflows.

Il a également écrit un article sur son site : Request Rejected

Quant à la question "Sous quelle forme détenir l’or ?", je ne crois pas qu’il y ait de solution parfaite. Garder des lingots dans son placard est par exemple très coûteux mais pourrait mieux résister à l’apocalypse, mais moins au prochain cambriolage (sûrement plus probable) ! Donc attention à ne pas tirer des conclusions hâtives. Pour reprendre l’exemple donné dans ce sujet, je ne suis du tout convaincu qu’il soit plus prudent de faire confiance à une petite société domiciliée à Malte par rapport à un ETF d’Ishares, le plus gros fournisseur d’etf au monde.

Dernière modification par NicolasV (11/04/2015 01h38)

Hors ligne

 

#68 11/04/2015 19h43 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   17 

Bonsoir.
Je vais améliorer mon portefeuille en essayant de mettre en place un dérivé de permanent portfolio contenant 5 classes d’actifs :
- immobilier & foncier
- cash
- or et argent
- actions
- obligations

Le diable étant toujours caché dans les détails je me pose des questions sur les REITs. Est ce à considérer  dans la classe "immobilier & foncier" ou bien dans la classe "actions"?

J’ai lu de la part de IH que historiquement la corrélation des REITs avec les actions était de 0,2 à 0,4, mais que depuis 2005 c’était plutôt 0,8. Avec une corrélation de 0,8 je rangerai les REITs dans la classe "actions". Mais ça n’était peut être qu’un corrélation temporaire due  à la crise des subprimes?

D’autre part, comment sont corrélés les cours des REITs avec les prix de l’immobilier?

Hors ligne

 

#69 11/04/2015 23h43 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   30 

On dit généralement que les REIT suivent l’immobilier à long terme, et les actions à court terme. Pour moi ce sont avant tout des actions (d’un secteur particulier = risque de concentration) mais je suppose que d’autres peuvent avoir des avis différents. Vous avez bien identifié leur corrélation.

Dernière modification par NicolasV (11/04/2015 23h45)

Hors ligne

 

#70 22/07/2015 10h45 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour à tous.

Voilà une file bien intéressante… J’ai moi-même monté un PP à la française ces derniers mois, pour une partie de mes avoirs (disons 20% du patrimoine total). J’avais évoqué le sujet au tout début de la file, je suis passé à l’acte et la composition (pas la répartition !) a un peu changé par rapport à ce que je voulais faire au début.

Composition :
- 25% cash : livrets réglementés + AV (fonds euro)
- 25% oblig : OAT 30 ans (fichtre, c’est dur à avoir ça)
- 25% actions : un tracker monde dans une AV + quelques actions en direct (big caps françaises, pour simuler le CAC 40) sur compte titre.
- 25% or : des napoléons, conservés par mon banquier dans sa cave.

J’en suis très content. Je ne vous donne pas sa performance actuelle car ça n’aurait pas vraiment de sens (j’ai constitué les quarts les uns après les autres, il y a eu beaucoup de volatilité au début). Mais le principe même du portefeuille est très séduisant (pour moi). L’idée de pouvoir profiter de la volatilité de dingue de la plupart de ces actifs plutôt que de la subir me plait beaucoup.

Au début, j’avais considéré que la poche fonds euro pouvait compter comme une poche "oblig moyen terme" (donc pour les 50% d’obligs), mais l’effet cliquet et le système de réserve des fonds euros m’amène à plutôt les considérer comme du "cash". On ne profite absolument pas de la volatilité dans ces fonds.

Pour les actions, je me suis fait un pseudo tracker "maison" pour limiter les risques de contrepartie. Dix big caps du CAC40, équipondérées, qui devraient subir peu ou prou le même destin que l’indice. Ces actions en direct sont sur PEA, j’ai à côté un tracker mondial sur AV (pour faciliter les rebalancements). C’est une expérience, ne faites pas ça à la maison, comme on dit.

Pour les obligs LT, il y a de fortes chances pour que je bascule en partie sur un tracker, maintenant que je sais que ça existe. Pour l’or, je n’exclus pas d’avoir un chouïa de tracker (malgré mes réticences initiales), pour faciliter le rebalancement. Pas évident d’acheter ou de revendre de l’or physique d’un claquement de doigt. Mais, en tout cas, pas plus de 5% du total.

Après, il ne faut pas voir le PP (à mon avis) comme une manière idéale de conserver l’intégralité de son patrimoine, mais plutôt comme une sorte de fonds euro dopé aux amphétamines que l’on a à côté de son patrimoine plus "spéculatif" pour lui apporter un peu de stabilité. C’est pour ça que je pense que c’est une mauvaise idée de vouloir "jouer" à dire "je prends plutôt 17% d’or et 43% d’actions, car mes backtests sur la période 1992-2001 suggère que c’est la meilleure répartition" ou "je mets de l’immobilier car l’immobilier c’est pas mal". Si on a une opinion forte sur une des classes d’actifs, on investit dedans en-dehors du PP, mais on ne peut pas considérer que ça en fait partie. C’est un peu comme si je disais "pour doper mon épargne de précaution, je l’investis désormais à 80% dans un livret A et 20% dans un tracker small caps" wink

En ce qui me concerne, à terme, il est possible que le PP représente la totalité de mes avoirs financiers, mais moins de la moitié de mon patrimoine global, fortement investi en immobilier.

Hors ligne

 

#71 22/12/2015 07h39 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je vis en Asie depuis de longues années et je compte bien y rester, jes suis à la recherche d’un investissement.
J’aimerai en fait créer un PPHB que je ne désire pas gérer en Euros ou en Europe.
Il y aurait-il une personne pour me conseiller un broker de confiance et déjà tester?

Je vous remercie d’avance.

Hors ligne

 

#72 22/12/2015 09h16 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Administrateur
Réputation :   1307 

dyddoumax a écrit :

J’aimerai en fait créer un PPHB que je ne désire pas gérer en Euros ou en Europe.

PPHB ?

En ligne

 

#73 22/12/2015 09h35 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   82 

InvestisseurHeureux a écrit :

PPHB ?

Ce que j’ai trouvé :
"PPHB is an independent boutique investment firm."

Hors ligne

 

#74 27/12/2015 02h02 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour et bonnes fêtes à tous

Oui, désolé, je pense que les gens connaissaient le terme, en fait le PPHB = permanent portefolio Harry Brown.

Je vous remercie pour les réponses et encore tous mes voeux.

Olivier

Hors ligne

 

#75 28/12/2015 14h26 → Permanent Portfolio : application concrète du Permanent Portfolio en France ? (application, permanent portfolio, pp)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Voici un petit retour sur mon PP créé en septembre 2014 soit un peu plus d’un an comme suit:
15% or sur Certificat
35% action sur tracker amundi MSCI WORLD
30% obligations via tracker EURO BOND+H2O MULTIBONDS+AMUNDI OBLIG INTER
20% cash sur fond euro

je pratique un versement trimestriel avec répartition comme ci-dessus.
le PP est à +8.71% brut soit +6.82% net de frais.
Peu de variation oar rapport à la répartition cible: poche or -2%, poche action +3%.
Le début d’année approche, c’est l’occasion de revoir les actifs, pas de rééquilibrage nécessaire pour l’instant.

Et de votre coté cela donne quoi?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech