Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Etablissementen Franz Colruyt sur nos screeners actions.

#1 27/08/2013 14h40

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

Bonjour,

Pour me faire la main, j’ai tenté une analyse de Colruyt via le progamme Excel.

J’ai comparé avec Delhaize et Carrefour, est-ce suffisant?

Sans surprise, le cours actuel est très nettement supérieur au cours d’achat conseillé (+31%).

Analyser toutes les grosses valeurs des indices en attendant (quelques mois s’il le faut) une grosse baisse des bourses peut-être une bonne tactique, en attendant d’acquérir l’expérience pour dénicher les fameuses "décotées mais rentables"?

Mots-clés : analyse colruyt

Hors ligne Hors ligne

 

#2 28/08/2013 11h23

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3310  

koldoun a écrit :

Analyser toutes les grosses valeurs des indices en attendant (quelques mois s’il le faut) une grosse baisse des bourses peut-être une bonne tactique, en attendant d’acquérir l’expérience pour dénicher les fameuses "décotées mais rentables"?

Je ne pense pas…

Parce qu’entre temps la situation peut changer.

Il parait plus gérable d’analyser les valeurs qui sont proches de leur plus bas à 52 semaines.

Pour que la méthode des multiples comparables soit pertinente, il faut au moins 4 comparables. Dans le cas contraire, mieux vaut la sous-pondérer fortement dans le calcul final.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#3 27/11/2013 11h06

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

+ 5% en ce moment…

Hors ligne Hors ligne

 

#4 03/02/2014 12h34

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

Bonjour,

Grosse chute en ce moment (-9,76%): occasion de renforcer? Attendre?

Des membres du forum suivent-ils Colruyt?

Merci!

Hors ligne Hors ligne

 

#5 03/02/2014 13h57

Membre (2012)
Réputation :   -2  

une grosse ligne de mon portefeuille. Ayant des liquidités, je renforce aujourd’hui.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/02/2014 14h36

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

Colruyt lance aujourd’hui un avertissement sur résultat ce qui explique la baisse de 9%.

Colruyt est surévalué par rapport à ses pairs et subi la concurrence du Hollandais Albert Heijn.

Ma préférence va à Delhaize dont l’essentiel du CA se fait aux Etats-Unis et qui côte sous sa valeur comptable.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/02/2014 14h41

Membre (2011)
Top 10 Expatriation
Réputation :   79  

Le projet de fermer à court terme les boucheries des magasins et de fournir la viande en barquettes me paraît de nature à supprimer un des gros avantages concurrentiels de Colruyt : j’attend de voir ce que ça donne avant de prendre une ligne, d’autant qu’après lecture du communiqué de presse et un coup d’oeil à Delhaize je suis vraiment surpris, je pensais que le sentiment de crise allait faire perdre des clients à Delhaize au profit de Colruyt, pas l’inverse.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/02/2014 15h03

Membre (2010)
Réputation :   172  

Message aux modérateurs : faut-il fusionner ce sujet avec celui sur Carrefour et autres distributeurs européens ?
Carrefour et autres distributeurs européens


Ericsson…!  Qu'il entre !

En ligne En ligne

 

#9 16/03/2014 08h32

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

Bonjour,

Suite à l’ebook reçu hier (merci l’IH!), petite analyse de Colruyt :

ROIC > 10% (25%)
ROE > 15% (21%)
Beta < 0,8 (0,1 -> Reuters)
CROIC > 10% (17%)
Couverture des frais financiers par l’EBITDA : 319,82 -> ce chiffre n’est-il pas fantaisiste?
Cout de la dette : 17,6%
Rachat d’actions : régulier

L’écart entre le ROIC et cout de la dette est-il suffisant?
Le chiffre 319,82 pour couv. de frais/EBITDA est-il correct?

-> je tire mes chiffres de XLS.Valorisation de l’IH.

En tout cas, même si c’est une MidCap, ces chiffres me semblent bons.

merci pour vos avis!

(si je m’en suis bien sorti, je ferai le même pour tous mes titres, quand j’aurai un peu de temps!)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 16/03/2014 09h24

Membre (2011)
Réputation :   68  

Desole, mais je vais etre mechant.

Avez-vous essayer de comprendre ce que vous appliquez?

Colruyt n’a pas de dette. Le calcul du cout de la dette ne sert strictement a rien et ne signifie rien du tout.
Forcement, le taux de couverture des frais financiers est stratosphérique.

Prenez un peu de recul sur ces rations. Lisez les etats financiers. Et essayez avant tout de comprendre la signification des ratios.

Dernière modification par faguoren (16/03/2014 09h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 16/03/2014 11h07

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

Bonjour,

Il faut bien commencer quelque part, non?

D’ou mes questions, et merci pour l’explication.

D’ou la question : si le cout de la dette ne sert à rien, pourquoi y a t’il le chiffre de 17,6% dans XLS.Valorisation ?

Mais il me semble que la déduction que Colruyt est une bonne entreprise est correcte, non?

Hors ligne Hors ligne

 

#12 16/03/2014 16h38

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

Le total de la dette nette chez Colruyt est négative, mais ils ont un léger endettement à long terme.

Quand la couverture des frais financiers est à 2 chiffres, vous ne devez pas vous en préoccupé par contre quand elle se rapproche de 1 c’est mauvais signe. voir le tableau de la page 33.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 17/03/2014 02h05

Membre (2011)
Réputation :   68  

koldoun a écrit :

si le cout de la dette ne sert à rien, pourquoi y a t’il le chiffre de 17,6% dans XLS.Valorisation ?

Ce ratio ne sert a rien dans le cas de Colruyt. Quand il n’y a pas de dette, pourquoi vouloir calculer le coût de quelque chose qui n’existe pas ?

Comme tout outil, xlsValorisation apporte une aide très précieuse pour gagner du temps et avoir les principaux ratios et les principales données économiques en un clin d’œil. Par contre, il faut garder un œil critique et comprendre ce que l’outil calcule.

17% en coût de la dette ne vous parait pas aberrant ? Ça équivaudrait a une société notée CCC, voire moins. En d’autres termes, on parlerait alors d’une société avec un risque de faillite très élevé. Est-ce le cas de Colruyt ? Bien sur que non, puisque la société est rentable et n’a pas de dettes.

Par ailleurs, comme indique dans le livre envoyé ce week-end par IH, il ne faut pas prendre les ratios bêtement, mais regarder les numérateurs et dénominateurs pour s’assurer qu’on calcule quelque chose de significatif. D’ailleurs, le livre donne un bon exemple avec le calcul du ROE pour Philip Morris.

Ce que je veux vous faire passer comme message est de ne pas utiliser ces ratios de manière purement mécanique, mais de les comprendre et ainsi repérer les potentielles anomalies (qui s’expliquent toujours). Des ratios ne sont que des outils. On s’apparente plus a un screener qu’a un modèle de prise de décision. De la même manière, xlsValorisation est également un outil. IH nous met a disposition des superbes outils. Cependant, il n’y a pas d’outils magiques qui prendront les décisions a votre place et vous diront quelles sociétés acheter. Il y a un minimum d’effort a faire de la part des utilisateurs, et cela passe par la compréhension des outils.
Si vous ne comprenez pas l’outil, vous pouvez très bien vous retrouver avec des données aberrantes sans vous en rendre compte.

Pour en revenir au premier point, plutôt que de calculer les ratios présentées dans le livre de IH pour toutes vos valeurs, je vous conseillerais plutôt de passer du temps a comprendre comment se calculent les différents ratios et leur signification. Par exemple, prenez le dernier rapport de Colruyt, allez chercher les chiffres vous même dans le compte de résultat et le bilan et faites les calculs a la main.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 19/03/2014 11h48

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

Bonjour,

Merci pour les explications, je vais regarder à tout cela à tête reposée ce weekend.

La je viens de relire le livre de l’IH (pas l’ebook) en prenant des notes dans un cahier.

Après je m’attaque aux newsletters 1 par 1, et ensuite l’ebook.

Mon cahier devrait être bien rempli, et j’espère arriver un jour à faire tourner et comprendre xlsValorisation.

Mais je retiens ce genre d’exercice proposé : à partir de mes notes, chercher moi-même les chiffres dans les rapports.

Merci pour vos avis et conseils!

Hors ligne Hors ligne

 

#15 19/03/2014 13h15

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   237  

Encore mieux : lire le rapport annuel, ne pas se préoccuper des ratios, mais les inventer soi-même (ex : la dette est-elle élevée ? a quoi vais-je la comparer ? le bénéfice est-il important, en euros, mais également en relatif ? a quoi vais-je le comparer ? L’entreprise investit beaucoup, est-ce qu’elle a l’argent ? Si c’est via de l’endettement, l’acquisition permet-elle de rembourser la dette ? De combien sont les marges ? Pourquoi ? Quelle structure de charges ? Fixes ou variables ?).
Jouer à la marchande, s’imaginer gérant d’une petite exploitation et comprendre la réalité des choses.

Sinon, concernant les ratios, je trouve qu’ils sont utiles si on avait eu l’idée de les calculer soi-même au moment de la lecture des comptes. Sinon, ils perdent du sens, plus ou moins selon la capacité de l’analyste à se les approprier.

En outre, mais ce n’était pas le sujet de cet ebook, il faut garder à l’esprit qu’ils permettent de découvrir des entreprises de très bonne qualité, mais que la notion de prix n’apparaît nulle part. Si on les applique au pied de la lettre, une bonne entreprise est bonne à acheter quel que soit son cours… Ce qui est faux bien sûr.

En résumé : plutôt que de lire les newsletters, lire le rapport annuel d’une société que l’on connaît en tant que client (avec les annexes bien sûr !)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 19/03/2014 14h07

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

L’ebook est un bon complément au livre de l’IH je trouve.

Se "contenter" de trouver des titres aux ratios et résultats corrects comme expliqué dans l’ebook, puis investir en lissant les prix comme décrit dans le livre de l’IH, je pense que cela est sensé pour un débutant, non?

Ensuite, maitriser xlsValorisation pour acheter des actions solides avec une marge de sécurité par rapport à la valeur intrinsèque doit-être, pour un investisseur débutant comme moi, un objectif très correct à atteindre.

Je viens également d’imprimer plusieurs articles trouvés sur Morningstar -> je les résumerai dans mon cahier également ce weekend. Après les Newsletters et l’ebook, ce sera au tour du livre de Graham.
Aurai*je assez d’un cahier? ;-)

Bon, mine de rien, on pollue le poste dédié à Colruyt, désolé!

Dernière modification par koldoun (19/03/2014 14h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 22/09/2014 11h07

Membre (2014)
Réputation :   1  

Bonjour à tous,

En lisant la dernière newsletter boursière de Philippe, je me suis posé la question de savoir pourquoi la société COLRUYT semblait délaissée sur ce forum, alors que son cours ne semble actuellement pas très en forme (~ plus bas sur 52 semaines; "… => et pour reprendre l’expression, nous pourrions investir quasiment les yeux fermés…).

J’ai suivi la même démarche que koldoun, et je n’arrive pas à comprendre la raison profonde de cette désaffection. S’il est vrai que la valeur a pu être considérée comme chère vs secteur, il me semble qu’aujourd’hui elle est accessible avec un ratio EV/EBITDA de 6,79 (certes, DELHAIZE paraît plus abordable, mais avec selon moi beaucoup plus d’incertitudes).

Comme les personnes qui participent à ce forum ont des avis éclairés et ne semblent pas vraiment apprécier cette action, je pense que quelque chose m’a échappé. Mais quoi ?

Merci de bien vouloir m’aiguiller :)

Hors ligne Hors ligne

 

#18 22/09/2014 16h51

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

Si Colruyt est en baisse c’est dû à la croissance rapide d’Albert Hein en Flandres, pas encore à Bruxelles et en Wallonie.
Ce qui engendre une baisse des prix, dans les supermarché de 0,7% si ma mémoire est bonne.
Toutes les grandes surfaces en souffre, récemment Delhaize à décidé de fermer des magasins et de supprimer du personnel.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 14/12/2016 13h06

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

-9.5% au moment d’écrire ce poste.

Les chiffres ne m’ont pourtant pas l’air si mauvais, qu’est-ce qui justifierai cela?

https://www.colruytgroup.com/sites/defa … inal_1.pdf

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #20 01/07/2021 14h22

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Je remonte la file de cette belle entreprise.
Tournant intriguant ces dernières années : la société investit ses cash-flows dans d’autres formats ainsi que des fermes éoliennes offshores (presque 800MW en propre et gros pipeline).

Le bilan sans dette nette, le BFR négatif et les FCF de la grande distribution permettent cette diversification.

Est-ce une diworsification ou bien la création d’un mini conglomérat familial ?

Les attentes sont faibles (2% croissance CA et Ebitda).

Le food retail est indexé sur l’inflation. Bon par les temps qui courent.

Une nouvelle vague Covid permettrait aux ventes de bondir à nouveau.

Le titre n’a rien fait en 5 ans et verse un coupon de 4%.

Il faut surveiller la contribution des nouveaux formats. Chaque petite acquisition apporte entre 10 et 50m€ de CA, ce qui est faible vu la taille du groupe (> 8000m€) mais augmente légèrement la croissance, facteur vital de la performance boursière d’un titre de consommation non cyclique.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par kiwijuice (01/07/2021 15h43)


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#21 01/07/2021 15h09

Membre (2021)
Réputation :   25  

Bonjour kiwijiuice, cette diversification est intéressante même si la majorité se fait indirectement via leur family office Korys (forte présence en mer du nord).
En outre, la concurrence en Belgique (de loin leur premier marché) est de plus en plus importante avec les discounters bien connus (Lidl & Aldi) mais aussi les bataves à la recherche de croissance (Albert Heijn et Jumbo) ce qui a tendance à assombrir les perspectives de Colruyt avec une parts de marché qui plafonne (et encore très peu de magasin de proximité).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 01/07/2021 16h22

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

thibaultm95 a écrit :

Bonjour kiwijiuice, cette diversification est intéressante même si la majorité se fait indirectement via leur family office Korys (forte présence en mer du nord).
En outre, la concurrence en Belgique (de loin leur premier marché) est de plus en plus importante avec les discounters bien connus (Lidl & Aldi) mais aussi les bataves à la recherche de croissance (Albert Heijn et Jumbo) ce qui a tendance à assombrir les perspectives de Colruyt avec une parts de marché qui plafonne (et encore très peu de magasin de proximité).

Virya est détenue à plus de 60% par Colruyt donc je ne sais pas pourquoi vous dites cela.

La compétition en food retail est féroce en effet. D’où les estimations de croissance très modestes et qui incluent les nouveaux formats. Donc en organique, on est autour de 0%.
Est-ce plausible? Oui si l’inflation retombe. Si l’inflation augmente légèrement sur les produits de grande conso, ces estimations seront trop basses.
Colruyt contrôle tout de même 31% du marché belge.

Quelques détails supplémentaires.
CA total: 9,9bn
CA retail: 8,3bn
Dedans, le food retail est autour de +4% et les petits concepts food retail vers +13%
Le non food fait +38% mais surtout inorganique.
CA wholesale & foodservice : 1,1bn, +15% du au Covid
Le reste : 500m€, -24% surtout les stations services. Donc reprise en vue cette année.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#23 15/12/2021 11h25

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Résultats H1 très mauvais.

La concurrence forte sur la Belgique était un point négatif qui les a pénalisé.
Les perspectives sont mauvaises, rien pour rattraper la distribution alimentaire.

J’avais vendu il y a quelques semaines heureusement.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#24 17/12/2021 13h58

Membre (2012)
Réputation :   35  

Cela ne m’étonne pas trop même si cela n’a pas forcement de rapport mais je fais de temps en temps des week-end en Belgique pour profiter d’achats à bon prix et Colruyt est/était un passage obligé.

Avec le COVID cela faisait 2 ans que je n’y étais pas retourné. Un week-end sur Blankenberge en septembre et un sur Menin à la toussaint et là, surprise!

A proximité des Colruyt, j’ai vu des LIDL et CARREFOUR, CARREFOUR MARKET flambant neuf, et quand je dis proximité c’est vraiment très proche (200/500 m). Je ne sais pas si c’est le cas sur l’ensemble de la Belgique mais le marché belge semble intéresser d’autres distributeurs.

Dernière modification par bernisevic (17/12/2021 13h59)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Etablissementen Franz Colruyt sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur