Suite au changement de serveur, le forum rencontre momentanément quelques problèmes (carte des membres KO...). - Philippe
Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 24/11/2014 10h36 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   196 

Ok merci.

Effectivement, des relations dans ce journal peuvent servir vu les effets…

Hors ligne

 

#27 24/11/2014 13h46 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   396 

Ils ont prévenu Vendredi après midi (bourse encore ouverte) d’un changement dans le Investir 10, mais pas pour CIS ! Dommage, je m’étais fixé de suivre les 3 listes d’Investir.

Hors ligne

 

#28 24/11/2014 17h28 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Pour CIS, il faudra regarder l’évolution de la marge nette ce qui permettra de voir si les nouveaux contrats sont mieux margés. Cela sera d’autant plus important avec leur plan "arise 500" où ils visent un CA de 500 MEUR.
On verra également si l’activité au Brésil devient plus rentable et si les autres pays permettent de compenser le ralentissement prévu en Nouvelle calédonie (contrat qui de mémoire était très rentable).
On suivra aussi lors de la prochaine publication si il y a des news sur la trésorerie bloqué en Algérie (18 MEUR sur 33 MEUR).
Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#29 11/02/2015 11h35 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Un petit up suite à la publication de plusieurs informations.
-    CA en progression de 1,5% à taux de change constant qui s’établit à 291,4 MEUR.
-    432 MUSD de commandes en progression de 7%.

Les nouveaux contrats majeurs concernent :
-l’Algérie : bon point car historiquement c’est là qu’ils ont leurs meilleures marges.
- Mongolie,Kazakhstan et Russie : à voir car pas nécessairement les zones géographiques où historiquement l’entreprise fait ses meilleures marges.

Mise en place d’un partenariat en Arabie Saoudite : point à suivre pour voir si les contrats sont rentables.

Achat de 70% de Top service qui est présent en RDC qui est positionné sur un important bassin minier.

Le CA par zone géographique en 2014 nous apprend que :
-    L’asie Pacifique est nettement moins importante du fait de la fin d’un contrat très rentable en Nouvelle Calédonie.
-    L’Afrique du Nord continue à être le point fort de CIS.

Présentation d’un plan arise 500 dont le but est d’obtenir un CA de 500 MEUR d’ici 2019.

Pour CIS :
-    On verra lors de la publication des résultats annuels  si les marges s’améliorent,
-    Comment est géré l’important contrat au Brésil ;
-    Si la problématique de la trésorerie bloqué en Algérie évolue.

Cheers

Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#30 11/02/2015 16h09 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   152 

Je ne vois pas comment la problématique du cash en Algérie peut évoluer favorable par la suite. Cette monnaie ne peut pas être convertie. La baisse du pétrole ne peut que empirer la situation.

Au marché noir, il y a 6 mois / 1 an ont été vers 150 DZD pour 1 €. Le change "officiel" est dans la fourchette 100-110.

Hors ligne

 

#31 11/02/2015 16h25 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello Super_pognon,
toute l’idée est de voir quelle est la puissance du "réseau" de CIS en Algérie. Ce pays étant historiquement leur "cash machine", à mon avis ce problème est une priorité. Ils continuent à remporter des contrats dans le pays: ils font bien leur job. Clairement, il faudra être patient sur ce sujet.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#32 05/04/2015 23h51 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,
un petit up suite à la publication des résultats 2014.
CA en légère progression à taux de change constant.
Résultat opérationnel courant à 17,9 MEUr (baisse de 9,1%).
Les coûts financiers diminuent de moitié.
Le résultat net s’établit à 7,9 MEUR (hausse de 30%).
Le BNPA s’établit à 0,98 euros par action. Le PER s’élève à 20,6.
On a 6 euros de cash net par action, en se rappelant qu’une partie de la trésorerie est bloqué en Algérie.
Augmentation de 38% du dividende (désormais 0,18 euros soit un rendement de 0,8%).
La lecture du RA nous donnera plus d’informations.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#33 28/05/2015 17h49 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,
A la lecture du RA 2014 de CIS voici des points intéressants.
CIS a racheté 70% de« Top service » en RDC pour environ 1,4 MEUR. On a peu d’informations sur l’entreprise mais selon CIS s’est immédiatement relutif.  Ils ont un partenaire en Arabie Saoudite qui devrait leur permettre d’obtenir des contrats ( 3 obtenus en 2015). Un département force armées a été crée pour viser les marchés des forces de maintien de la paix.

Pour la trésorerie bloquée en Algérie, ils ont eu un arrêt favorable de la cour de cassation mais pour l’instant le cash reste bloqué en Algérie. La situation semble évoluer dans le bon sens mais bon soyons patient. Ce cash bloqué représente 57,7% de la trésorerie total contre 52,3% en 2013. Cieptal en Algérie est une belle cash machine.

Le Brésil voit les pertes diminué de 1,8 MEUR mais la maîtrise de la rentabilité est toujours aussi difficile. L’équipe de management a été changé. Un retour à l’équilibre est prévu pour 2015. C’est un point à surveiller, en termes de CA c’est un pays important si la rentabilité revient cela sera un petit catalyseur. La Mongolie et le Mozambique semblent être des marchés intéressants, on verra dans le temps si la rentabilité vient aussi.

Les pénalités sur les contrats restent importantes (1,1 MEUR en 2014 contre 0,7 MEUR en 2013). Je pense qu’il s’agit de pénalités liées aux contrats au Brésil.

La zone Afrique (qui comprend l’Algérie) reste la zone géographique source de cash pour CIS. L’Asie/Océanie décroît naturellement avec la moindre importance progressive de la Nouvelle-Calédonie. L’Amérique du Sud n’est pas encore profitable mais comme vu avant, les pertes se réduisent (-2 MEUR contre -5,3 MEUR).

Valorisation
VE/EBIT= 7,5 en considérant que la totalité de la trésorerie est disponible. Le ratio passe à 9,2 si on neutralise la trésorerie qui est bloquée.

P/FCF= 13 en sachant que 2014 a vu la variation de BFR se stabiliser contre -9,5 MEUR en 2013.

Cheers

Jeremy

Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#34 25/08/2015 16h48 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,
Avec les chiffres du CA du 1er semestre 2015, on retiendra qu’ils sont stable par rapport à 2014 hors effet de change (+4,1% avec l’effet devise favorable).
Des nouveaux contrats ont été signés en Arabie Saoudite. 1er contrat signé au Congo Brazzaville. Tous les contrats au Brésil ont été renouvelés.
Le carnet de commandes passe de 256 à 311 MUSD. La priorité est donnée au BTP, les infrastructures et la LNG (gaz naturel liquéfié). Objectif maintenu et déclaré d’être un acteur important dans le secteurs des forces armées en opération.
On verra si la rentabilité de l’ensemble progresse lors de la publication des résultats semestriels.
Cheers !
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#35 12/11/2015 11h31 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,
on retiendra du rapport semestriel 2015 les éléments suivants:
- la marge opérationnelle ne se redresse pas (4,3% contre 5,8% au semestre 2014). L’Amérique du Sud est toujours en perte (1,3 MEUR contre 1,6 MEUR au 1S 2014) malgré la hausse du CA. C’est un point à suivre: si la rentabilité revient sur cette zone géographique cela peut-être un catalyseur.
- la dette financière a augmenté pour financer notamment l’acquisition de Top Services.
- trésorerie à 42,4 MEUR mais 50,5% est bloquée en Algérie (on était à 53,2% de la trésorerie bloquée au 1S 2014).
- la trésorerie nette s’établit à 25,4 MEUR mais on a toujours une partie de la trésorerie bloquée en Algérie donc ce chiffre doit être nuancé.  Pas de nouvelles concernant un possible déblocage de cette trésorerie même la Cour de cassation a annulé l’arrêt défavorable de la cour d’appel.

- le montant des pénalités reste stable (0,4 MEUR).

Les mêmes enjeux sont toujours d’actualité: débogage de la trésorerie en Algérie et retour à la rentabilité en Amérique du sud.

Cheers
J
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#36 01/12/2015 09h30 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   

Ça bouge fort sur CIS , +10% hier et +6% pour l’instant aujourd’hui , la société annonce avoir décrochée deux gros contrats en Arabie saoudite et en Mauritanie pour un total de 60M$ , après un gros coup de mou les dernières semaines , elle reprend des couleurs avec des belles news et en prime Investir la cité parmi les valeurs qui vont rebondir en 2016

http://www.cis-catering.com/fr/Presse/A … us-de-60-M

Hors ligne

 

#37 01/12/2015 10h15 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,

les contrats sont importants, tout l’enjeu sera de savoir si ils sont rentables. CIS a une superbe rentabilité en Algérie et en Nouvelle Calédonie (mais le contrat se termine pour ce dernier). Par contre, pour les autres pays cela a été plus compliquée.

Ces contrats leur permettent de maintenir le rythme pour respecter leur objectif de CA de 500 MEUR d’ici 2019.

Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#38 28/01/2016 15h30 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,
le CA du 4ème trimestre 2015 recule de 14,7% (6,1% à taux constant). Le CA 2015 baisse 4,7% (1,8% à taux constant).
L’exposition aux secteurs pétroliers et minier explique ce recul.
L’entreprise nous prévient que la rentabilité va baisser (recul CA, pressions sur marge et investissements).
Le carnet de commande progresse de 8% et rappel de récents contrats remportés en Arabie Saoudite, Tchad et Somalie.
La problématique reste inchangée avec CIS : les marges ne progressent pas…
Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#39 04/03/2016 23h53 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   152 

Super_Pognon a écrit :

Je ne vois pas comment la problématique du cash en Algérie peut évoluer favorable par la suite. Cette monnaie ne peut pas être convertie. La baisse du pétrole ne peut que empirer la situation.

Au marché noir, il y a 6 mois / 1 an ont été vers 150 DZD pour 1 €. Le change "officiel" est dans la fourchette 100-110.

Un petit update du marché au noir algérien du change de devise.

On est vers les 200 actuellement. Et, oui, 95% des revenus/ressources du pays sont le pétrole et le gaz.

Le taux officiel est à 119.

Si la trésorerie était de 20M€ en dinars, sa valeur a bien baissé… Officiellement - 10%. Au cours "officieux" - 40%.

Sans compter que les affaires risquent d’aller un peu plus mal.

Hors ligne

 

#40 06/03/2016 19h04 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   152 

L’équivalent du gorafi en Algérie fait un article sur le sujet (journal d’humour avec plein d’articles loufoques). C’est complétement faux (les cambistes au noir qui rencontrent les officiels de la banquue), mais le sujet sous-jacent est bien réel (stabilisation devise)…

L’Association des Cambistes au Noir du Square reçue à la banque d’Algérie pour discuter de la stabilisation du cours des devises

El Manchar a écrit :

L’Association des Cambistes au Noir du Square reçue à la banque d’Algérie pour discuter de la stabilisation du cours des devises

La situation est devenue tellement inquiétante et chaotique que des mesures devaient être prises en urgence par les autorités. La flambée du cours des devises, notamment le dollar et l’euro, a poussé la banque d’Algérie à réagir pour calmer les choses.

Pour ce faire, le gouverneur de la banque d’Algérie, sur ordre du ministre des finances, a reçu une délégation de l’ACNS (Association des Cambistes au Noir du Square) avec à sa tête, son charismatique président « Moh El Tiki », afin de discuter de la situation actuelle du change au marché noir et des mécanismes de stabilisation du cours des devises dont l’inflation prend des proportions très inquiétantes depuis plusieurs semaines.

Il faut dire que la banque d’Algérie n’a pas eu trop de choix que de se tourner vers la place du square Port-Saïd afin d’essayer de trouver une solution d’accalmie.

Cette place est en effet connue pour sa capacité à dicter les choix financiers et monétaires qui gouvernent l’économie nationale en ayant la mainmise sur des dizaines, voire des centaines de millions d’euros, de dollars et de livres sterling mises en circulation quotidiennement.

Or, il se trouve que depuis quelques semaines, avec la baisse des cours du pétrole et de là, la baisse des revenus en devises, des craintes sont apparues dans les milieux du change parallèle sur la raréfaction des quantités de devises en circulation. Cela a été suffisant pour lancer des rumeurs sur une future pénurie monétaire qui, associée aux perspectives de départ en pèlerinage, allait immédiatement avoir un effet sur les prix pratiqués.

Résultats des courses, l’euro est monté récemment à près de 200da et le dollar se négociait à près de 170da. Des niveaux jamais atteints depuis la création de la bourse du square.

La banque d’Algérie s’est donc trouvée dans l’obligation d’intervenir auprès des cambistes au noir pour calmer les choses et stabiliser les cours.

Si aucune information n’a filtré sur la teneur des échanges qui ont eu lieu entre le gouverneur et l’ACNS, des sources internes à la banque nous ont confié que les deux parties sont parvenues à un accord qui va soulager le marché. On a d’ailleurs pu observer un recul depuis hier des cours du dollar et de l’euro d’environ 10%. Mais, nous dit-on, c’est temporaire car le président de l’ACNS a posé des conditions à cet accord.

Il devrait d’ailleurs tenir une conférence de presse dans le jardin du square afin de donner quelques précisons sur la teneur de cet accord.

Je suis tombé sur les commentaires sur ce petit bijou.

Devise-dz.com | Taux de change en Algérie (Euro / Dollar)

Et oui, les cours en direct du marché au noir *rires*

Dernière modification par Super_Pognon (06/03/2016 19h07)

Hors ligne

 

#41 10/01/2017 11h14 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,

On sait que CIS dépend fortement de l’évolution des prix des MP car ses clients lancent ou non des projets en fonction de ces prix.
L’impact devise est également imp
ortant (ils sont payé en USD et dans les devises des pays où ils accompagnent leurs clients : ces devises peuvent faire l’objet d’importantes évolutions).

Le CA du 3ème trimestre 2016 semble indiquer un changement de dynamique : le CA a taux de change constant est en légère progression.  En séquentielle, la marge opérationnelle repart à la hausse  (et revient presque au niveau de S1 2015 (4,6%)). 2017 serait l’année du rebond.
UN DG délégué a été nommé ainsi qu’un nouvel administrateur.

L’activité au Brésil a été réorganisée et dégage un résultat opérationnel positif au S1 2016. C’était un point à traiter. Beaucoup de CA dans ce pays (avec Petrobas) mais la rentabilité y était jusqu’à présent quasi absente.

Ils ont passé une dépréciation de 0,8 MEUR sur le goodwill de Top Service (entreprise achetée en 2014… et intervenant au Congo) suite à des jugements défavorables.

Il n’y a pas eu d’évolutions concernant la trésorerie bloquée en Algérie malgré un jugement favorable de la Cour de Cassation Algérienne en 2015. En 2015, elle représente 60,4% du total de la trésorerie de l’entreprise (en augmentation par rapport à 2015 du fait de la consommation de cash pour financer la croissance). Pour la VE, on ne peut ainsi prendre en compte la totalité de la position de trésorerie, on peut lui appliquer une décote de 50%.

Ainsi, on a un VE/EBIT de 11,5. Si 2016 et 2017 confirme un retour à un meilleure niveau de croissance rentable, ce ratio serait amené à diminuer. Toute évolution favorable quant à la problématique de la trésorerie bloquée pourrait être un point favorable.

Le montant des pénalités sur les contrats semblent se stabiliser à 1 MEUR par an. Cis améliore la gestion opérationnelle de ses contrats. En 2015, la liquidation de CIS Sierra Leone a permis d’obtenir un produit de 1,2 MEUR. Ainsi, les autres produits et charges opérationnels sont quasi flat.

A noter que la pépite de l’entreprise (activité en Algérie) reste rentable mais le niveau de rentabilité diminue du fait de l’augmentation du coût de la main d’œuvre.

Cheers
Jeremy
Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#42 22/04/2017 16h53 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Pour le suivi,
CA 2017: +1,7% à taux de change constant.
RO: 13,2 MEUR à taux de change constant.

Les charges opérationnelles baissent.
Dépréciation de goodwill à hauteur de 0,8 MEUR sur Top Service.
Trésorerie nette à 41,3 MEUR mais attention on n’a pas la part qui reste bloqué en Algérie. La trésorerie nette recule par rapport à 2015: on été 44,2 MEUR.

Le Brésil a un résultat net positif sur l’année.

Un nouveau DG délégué a été nommé en 2016.

Le dividende est divisé par 2 et passe de 0,12 à 0,06 euros.

Il faut attendre la publication du rapport annuel pour étudier plus en détail les comptes (pénalités, part de la trésorerie en Algérie, performance opérationnelle de l’Algérie qui fait l’objet d’une attention toute particulière pour 2017 afin d’accroître sa performance).

L’Algérie est un point important à suivre avec la trésorerie qui y est bloqué et c’est historiquement la filiale la plus rentable.

La part des minoritaires dans le résultat net monte et passe de 21,5% à 43,9%.

Cheers

Jeremy

Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

#43 10/05/2017 16h09 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Pour le suivi.
CA T1 2017: +2,5% à taux de change constant. Il s’établit à 62,3 MEUR (+6% en publié à 64,4 MEUR).
Dans la répartition du CA, un peu moins de dépendance à l’Afrique du Nord suite à une légère montée en puissance du CEI et de l’Asie Pacifique.
Les défis restent inchangés: améliorer la rentabilité du Brésil et la problématique du cash bloqué en Algérie.
À la suite du RA on retiendra:
- baisse des pénalités qui passe de 1 MEUR à 0,5 MEUR.
- 0,4 MEUR touché grâce à des indemnités sur litiges.
- sur les 42,5 MEUR de trésorerie, 25,3 MEUR sont bloqués en Algérie.
- rentabilité des zones géographiques: l’Amérique du sud redevient très légèrement profitable (0,5 MEUR soit environ 1,2% de marge opérationnelle), la zone CEI (Russie, Kazakhstan, Turkménistan) redevient profitable (un peu moins de 4%), la zone Aise voit sa rentabilité baisser (fin d’un contrat rentable de mémoire l’année dernière) et l’Afrique reste la cash machine mais sa rentabilité diminue.
- les dotations sur dépréciation des créances clients et autres créances passe de 0,4 MEUR à 1,4 MEUR et les reprises de provisions sont passées de 1,7 MEUR à 0,3 MEUR.

Cheers

Jeremy
Pas d’actions CIS

Hors ligne

 

#44 06/11/2017 11h10 → Catering International & Services : une wide moat small-cap française ? (cis)

Membre
Réputation :   260 

Hello,
Pour le suivi :
-    Au S1 2017 : sur les 43,4 MEUR de trésorerie 27,5 MEUR sont bloqués en Algérie : soit 63.6% contre 62% au S1 2016. CIS a fait une demande de transfert de dividende vers la France suite à un arrêt favorable. Affaire à suivre. Le blocage de la trésorerie peut expliquer en partie la hausse de l’endettement pour financer l’activité mais aussi les opérations de croissance externe.
-    Génération de cash bien aidé par une belle amélioration du poste clients et à un degrés moindre du poste fournisseurs.
-    Pas de surprise : c’est toujours l’Afrique qui apporte une très grande majorité du ROC. A noter l’amélioration de la zone Amérique du sud (qui a une contribution positive) même si cela reste peu significatif.
-    Hausse des dotation aux provisions d’exploitation (0,4 versus 0,3). Il y a notamment une hausse des autres litiges filiales.
-    Les pénalités restent élevés : 0, 4 MEUR versus 0,3 au S1 2016. C’est un indicateur intéressant parmi d’autres à suivre pour voir l’efficacité opérationnelle.
-    A noter que les provisions sur clients douteux ont augmenté (2 MEUR versus 1,1 MEUR au S1 2016) et représente 3,9% du comptes clients (2% au S1 2016).

En terme de valorisation, VE/EBITDA de 8,8 en neutralisant la trésorerie bloquée en Algérie et 7 sans neutralisation de la trésorerie bloquée.

Cheers

Jeremy

Pas d’actions CIS.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech