Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 10/11/2015 09h52 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   

Bonjour a tous je souhaite savoir quelle opération est la plus avantageuse à réaliser avec les actions intermédiaire de classe C que je viens de recevoir sur mon PEA car ayant lu toute la file RR je suis un peu perdu

Merci d’avance

Hors ligne

 

#52 12/11/2015 09h57 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   154 

Je m’étonne d’être le premier à réagir :
-18% ce jour après un profit warning et une possible coupe du dividende.

On a même ouvert à -22%

Hors ligne

 

#53 12/11/2015 10h34 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   27 

Bonjour,

Il y a un début de surcapacité sur les wide bodies (cf CEO American Airlines si ma mémoire est bonne).
Des avions récents qui étaient en location se retrouvent sur le marché et les compagnies en profitent pour se séparer d’anciens appareils plus gourmand (par exemple AF avec ses B747 et A340).
Cela affecte RR qui assurait la maintenance de ces « vieux » avions équipés de RB211 et Trent 500.
Le marché semble aussi être difficile pour RR sur les jets d’affaires -> indicateur d’une baisse de la croissance économique mondiale ?
Safran est moins exposé par sa présence en force sur les narrow bodies et est absent (à ce jour) du marché des jets d’affaires.

Dernière modification par Tahure (12/11/2015 11h36)

Hors ligne

 

#54 12/11/2015 14h52 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   134 

boursorama a écrit :

Rolls-Royce prévoit désormais pour 2016 une baisse de son bénéfice 2016 de 650 millions de livres (918 millions d’euros), contre 300 millions évoqués en juillet, ce qui sous-entend que le bénéfice annuel pourrait être inférieur de plus de 30% au consensus des estimations d’analystes. Celui-ci, pourtant revu en baisse après l’avertissement de cet été, est actuellement de 1,053 milliard

Il faut dire que c’est le 4ème avertissement sur résultat en un peu plus d’un an, ça commence à faire beaucoup.
C’est toujours mieux à mon sens quand le management annonce une grosse cata en un coup et qu’un seul profit warning suffit, plutôt que cette succession de profit warning qui donne l’impression de "On a dégradé, mais pour maintenir ce niveau-là de cash-flow ça y est maintenant on maîtrise sans problème… Ah ben en fait non !" qui donne une impression d’improvisation.

Par ailleurs, je vois que sur Bourse Direct, le titre est désormais marqué comme "Valeur interdite à la négociation". Pas chez mes autres courtiers.
Quelqu’un a-t-il une idée de la raison ?

Dernière modification par julien (12/11/2015 14h53)

Hors ligne

 

#55 13/11/2015 01h21 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   217 

julien a écrit :

Il faut dire que c’est le 4ème avertissement sur résultat en un peu plus d’un an, ça commence à faire beaucoup.

Le problème, c’est que le cours était monté sur des hypothèses de cash-flows et de croissance qui ne se réalisent pas. Avec une petite croissance, il faut encore 20% de discount pour que cela soit intéressant de rentrer… Si vous regardez le cash-flow, il est faiblard par rapport à la capitalisation, et à un multiple de 10 à la louche, on tombe sur une valo dans les 400 de l’action…

Hors ligne

 

#56 13/11/2015 09h47 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   42 

Tahure a écrit :

Safran est moins exposé par sa présence en force sur les narrow bodies et est absent (à ce jour) du marché des jets d’affaires.

Plus pour longtemps, car le Silvercrest est en fin de développement et devrait entrer en service d’ici 2017 (ce qui est demain à l’échelle d’un programme de ce type)


"After all, you only find out who is swimming naked when the tide goes out." W. Buffett

Hors ligne

 

#57 13/11/2015 09h52 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   43 

Wawawoum a écrit :

julien a écrit :

Il faut dire que c’est le 4ème avertissement sur résultat en un peu plus d’un an, ça commence à faire beaucoup.

Le problème, c’est que le cours était monté sur des hypothèses de cash-flows et de croissance qui ne se réalisent pas. Avec une petite croissance, il faut encore 20% de discount pour que cela soit intéressant de rentrer…

Une raison de la croissance limitée de RR : L?horizon de Rolls-Royce s?assombrit, Aéronautique - Défense

Hors ligne

 

#58 13/11/2015 09h59 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   27 

lesson1 a écrit :

Plus pour longtemps, car le Silvercrest est en fin de développement et devrait entrer en service d’ici 2017 (ce qui est demain à l’échelle d’un programme de ce type)

Oui d’où ma parenthèse = (à ce jour). ;-)
Voir la présentation de Safran pour plus de détails Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité

Hors ligne

 

#59 13/11/2015 14h15 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   109 

N’oubliez pas que RR est exposé au secteur maritime via sa division moteur maritime qui est soumis à une rude concurrence notamment de la part des Chinois, de ce fait RR n’a pas le même "moat" que Safran.

Hors ligne

 

#60 19/11/2015 17h11 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   21 

Le premier actionnaire de Rolls-Royce, le fonds ValueAct Capital, se renforce en doublant sa participation et passe à 10% du capital.

ValueAct Capital manages over $19 billion.

ValueAct Capital concentrates on acquiring significant ownership stakes in a limited number of companies that it believes are undervalued. Such companies may be temporarily mispriced for a variety of reasons, including perceived unfavorable industry conditions, poor business performance, changes in management or ownership, reorganizations, or other external factors. These conditions can often result in fundamentally "good" businesses that are available at depressed valuations.

ValueAct Capital is typically one of the largest independent shareholders at each of its core investments. The goal in each investment is to work constructively with management and/or the company’s board to implement a strategy or strategies that maximize returns for all shareholders. The investment partners have extensive experience working effectively with portfolio companies as long-term large shareholders, and oftentimes as members of the companies’ boards. At any given time, the portfolio consists of ten to eighteen core company investments, as well as a small "farm team" of additional investments in development.

Rolls-Royce’s biggest shareholder ValueAct is in for the long haul:
Rolls-Royce’s biggest shareholder ValueAct is in for the long haul - Telegraph

Hors ligne

 

#61 28/07/2016 10h57 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   134 

yahoo finance a écrit :

LONDON, July 28 (Reuters) - British engineering company Rolls-Royce posted an 80 percent drop in first-half profit - ahead of expectations - and stuck to guidance that its profit performance would recover in the second-half of the year.

Rolls-Royce, in turnaround mode after warning last year that 2016 profit would halve, reported an underlying pretax profit of 104 million pounds for the first six months of the year, beating a consensus forecast for it to be 16 million pounds in the red.

The company said on Thursday its outlook for the full-year was unchanged, driven by a pick-up in large aero-engine deliveries, growth in demand for engine servicing and as it benefits from a cost-cutting programme. Analysts expect profit it to post pretax profit of 669 million pounds in 2016. (Reporting by Sarah Young; editng by Kate Holton)

Les résultats ne sont pas encore si si terribles que ça, mais M.Le Marché semble apprécier la guidance annoncée par le management et le fait qu’ils battent le consensus, le titre faisant +12% à la suite de ce communiqué.

J’en ai profité pour alléger ma ligne et ainsi abaisser mon PRU. Il faut avoir l’humilité de reconnaître que c’est une entreprise parmi les + complexes à analyser, et donc ma ligne était un peu trop importante eu égard à cet état de fait. J’en garde une petite ligne néanmoins.

Dernière modification par julien (28/07/2016 17h11)

Hors ligne

 

#62 14/02/2017 15h14 → Rolls-Royce: un wide-moat à prix discount ? (action, investissement, rolls, royce)

Membre
Réputation :   381 

Le motoriste britannique Rolls-Royce a perdu 4 milliards de livres en 2016, le pire résultat de son histoire, victime de la chute de la livre et d’une lourde amende dans une affaire de corruption.

La perte nette a atteint 4,032 milliards de livres (4,8 milliards d’euros) l’an passé, soit la plus importante de son histoire, contre un maigre bénéfice net de 84 millions de livres en 2015, selon un communiqué publié mardi.

Après avoir multiplié ces dernières années les difficultés financières, le groupe doit dorénavant composer avec la chute de la livre, consécutive au vote en faveur du Brexit.

Le groupe suit des normes comptables qui l’ont contraint à passer dans ses comptes les coûts de la baisse de la devise, évalués à 4,4 milliards de livres.

Rolls-Royce explique que ses comptes ne comportent pas de couverture contre les changes et qu’il doit ainsi comptabiliser au prix du marché l’évolution de la livre, qui lui est très défavorable compte tenu du fait que ses coûts sont en grande partie en dollar et en euro.

Sans tenir compte de ces effets comptables, le motoriste, qui fabrique notamment des moteurs pour les avions de ligne d’Airbus et Boeing, enregistre un bénéfice de 41 millions de livres, en très forte baisse par rapport à 2015 (1,5 milliard de livres).

Il a en effet intégré dans ses résultats l’amende de 671 millions de livres, dévoilée mi-janvier, qu’il doit payer pour solder une affaire de corruption auprès de la justice britannique, américaine et brésilienne.

La société britannique a également dû restructurer son fonds de retraite, ce qui lui a coûté 306 millions de livres supplémentaires.

"Le groupe subit l’une des pertes les plus importantes jamais enregistrées par une entreprise britannique mais les résultats ne semblent pas si mauvais que cela", tempère Neil Wilson, analyste chez ETX Capital, observant que les performances financières sont meilleurs que prévu hors changes et amende.

- Prudence pour 2017 -

Sur le plan opérationnel, la rentabilité du groupe s’est toutefois érodée dans l’ensemble de ses activités, surtout dans la marine, mais également dans l’aéronautique civile, sa principale branche.

Seule bonne nouvelle, son chiffre d’affaires a progressé de 9% à 14,96 milliards de livres en 2016.

"Nous avons fait des progrès sur le plan opérationnel et nous avons fait mieux que prévu pour l’année dans son ensemble", estime Warren East, directeur général du groupe cité dans le communiqué.

"Bien que nous ayons fait de bons progrès dans la réduction de coûts et les programmes devant nous permettre d’être plus efficaces, nous devons faire plus pour améliorer nos marges dans la durée", prévient-il.

Pour 2017, le groupe reste prudent et anticipe une faible hausse de son chiffre d’affaires à taux de change constant, s’attendant à de nouvelles difficultés dans l’activité marine en raison de la faiblesse du marché pétrolier et gazier en mer.

Le groupe, qui doit achever dans le prochain mois un examen de sa stratégie pour les années à venir, a d’ailleurs précisé que son programme de transformation avance plus vite que prévu et estime être en mesure d’être dans le haut de ses objectifs dès la fin de 2017 avec des économies de coûts annuelles de 200 millions de livres.

Depuis son arrivée en juillet 2015, le patron de Rolls-Royce a lancé une vaste réforme du groupe qui passe par la simplification de sa structure de direction ou encore des économies drastiques, qui comprennent 3.600 suppressions d’emplois dans le monde.

"Les nouveaux projets vont mettre des années à se mettre en place et une reprise n’arrivera pas du jour au lendemain", prévient George Salmon, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Le marché semblait de son côté peu convaincu par la publication, l’action du groupe perdant 1,76% à 727,00 pence vers 12H50 GMT à la Bourse de Londres, dans un marché stable.

Reflet des difficultés du groupe ces derniers années, le titre de Rolls-Royce, qui est un peu remonté depuis un an, vaut deux fois moins que son niveau de début 2014.


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech