Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Gérard Perrier Industrie sur nos screeners actions.

#1 22/09/2012 13h19

Membre (2012)
Réputation :   31  

Bonjour,

Quelqu’un pourrait-il me renseigner sur cette small cap francaise que le journal Investir
semble par ailleurs bien aimer? Quelqu’un en detient-il dans son portefeuille?

C’est le genre de small cap familiale qui m’interesse (bloc familal au capital empechant toute OPA inamicale, industrie peu sexy, "under the radar").

J’ai mate leur rapport annuel 2011 et mon constat en voyant leur premieres pages est que soit
le management contient des cinquantenaires nostalgiques de Pink Floyd, soit ils nous font un trip
esoterique ou ils ont fume la moquette…

D’avance merci

Dernière modification par stockjunkie (22/09/2012 13h40)

Mots-clés : familial, famille, gerard perrier, industrie, small cap

Hors ligne Hors ligne

 

#2 22/09/2012 14h10

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   186  

Je n’en détient pas, mais la société semble intéressante au demeurant. Heureusement qu’elle est dans l’industrie et pas dans le marketing ou la communication.

Je n’ai pas regardé en détail, mais je pense que l’absence d’endettement net est dommage. 20% de la capitalisation est couverte par la trésorerie nette alors que le business ne semble pas très cyclique (vu l’impact quasi nul de la crise). Donc 20% de la capitalisation est rémunéré à 1-2%.

Cela peut être un bon dossier dormant qui soit s’endentera par dividende pour donner des moyens d’actions à la holding, soit pourra faire une bonne acquisition. Dans les deux cas, EPS augmentera sensiblement. Sur ce point il faudrait savoir quelle est l’endettement de la holding SFGP (si la dette se trouve là, ces opérations n’arriveront pas, mais par contre cela fiabilisera la politique de dividende).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 22/09/2012 16h29

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   186  

Mon intuition était assez juste, la holding a un gearing de 66% donc ils ne prendrons aucun risque sur la filiale. On est dans une situation assez proche de Casino / Rallye. Le dividende est de fait assuré et vous avez une certaine assurance qu’aucun risque ne sera pris sur la filiale.

SOCIETE FINANCIERE GERARD PERRIER à BELLEY (01300), bilan gratuit 2010, sur SOCIETE.COM (483041695)

C’est une valeur à un prix correct. Attention cependant le carnet d’ordre et les perspectives ne sont pas très bonnes.

Dans les comparables, vous avez ECA qui s’est bien ramassée la figure cette année et reste plus chère.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 22/09/2012 17h20

Membre (2012)
Réputation :   31  

Jester Invest,

Merci pour ces remarques pertinentes et eclairees.

Il semblerait effectivement que la SFPG se soit endettee pour acquerir un dernier bloc d’actions
en 2011 (detention =61%, floating 39%), ce qui devrait garantir une attribution en dividendes elevee pour les prochains exercises. La dette et le floating me semble aussi raisonablement eleves pour ne pas devoir craindre un FBO (family buy out :-) ) a court terme.

Si la SFPG ne detient que PERR, il n’y a pas de risques qu’elle prenne du dividende pour financer d’autres activites, autrement dit que le dividende augmente plus vite que l’EPS.

J’ai mis cette valeur sur ma watch list.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 22/09/2012 19h33

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   186  

L’endettement vient plutôt d’une réduction des capitaux propres (dividende ou rachat d’actions) de la holding (il semble y avoir une autre holding dessus). SFPG peut-être considéré comme un véhicule de LBO.

Au dessus de la SFPG on ne sais pas ce qu’il y a (une SARL il me semble), donc le cash peut quand même remonter tout en haut. En pratique, l’endettement de SFPG l’empêchera je pense (il doit y avoir des covenant à ce niveau de gearing).

Je vous rejoins sur l’idée de la mettre en watch list, merci pour avoir fait passer la valeur.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 24/09/2012 13h53

Membre (2010)
Top 20 Expatriation
Réputation :   132  

L’acquisition d’une partie du capital à crédit milite pour une remontée du dividende qui servira à désendetter l’actionnaire majoritaire. La trésorerie abondante le permet largement.

La société a traversé la crise sans trop de casse à ce stade.

Elle génère un cash-flow libre très élevé par action (sur le cours actuel). Je pense que c’est une bonne pioche.

Conformité AMF : je possède des actions PERR.


En pré-retraite du forum…

Hors ligne Hors ligne

 

#7 24/09/2012 14h14

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Je renforce à chaque baisse depuis 3 ans, pour l’instant jamais déçu (pas le cas d’ECA mais j’y crois).
Je n’ai rien contre un management psychédélique…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#8 24/09/2012 15h15

Membre (2011)
Réputation :   74  

Bonjour,

1/ Lire le communiqué du CA semestriel du 3/8/2012 sur boursorama. Le pôle énergie poursuit son rythme soutenu, tandis que comme assez souvent en période économique difficile, l’activité fabrication voit son chiffre d’affaires légèrement diminuer.

2/ Surveillez le résultat net du S1 2012, ainsi que les commentaires du communiqué qui va paraitre dans jes jours qui viennent.
Année    CA semestriel    Progress.    Résultat Net Sem
2006    32 192         1 277 325
2007    36 401    13,07%    1 521 885
2008    43 588    19,74%    2 123 000
2009    42 896    -1,59%    1 502 222
2010    45 636    6,39%    2 862 000
2011    58 158    27,44%    3 130 000
2012    64 130    10,27%    

3/ La société est capable de générer du cash, pour régulièrement poursuivre sa croissance externe.

A+

CPaulus

Hors ligne Hors ligne

 

#9 30/10/2012 20h31

Membre (2012)
Réputation :   0  

Bonjour à tous,

Je me suis également interessé à PERR que je trouve intéressante, structure Fi, Gestion etc…
Cependant je me demande comment vous faites dans vos analyses de boites pour les placer dans leur industrie, connaitre la concurrence, leur compétitivité.

Comment faites vous également pour vous faire une idée des perspectives quand vous ne pouvez obtenir de business plan pour les années a venir?

Quelles sources utilisez-vous?

Merci

F

Hors ligne Hors ligne

 

#10 30/10/2012 21h19

sergio8000
Invité

Bonjour,

Pour faire des projections, on ne peut que s’appuyer sur le passé (7 à 12 ans par exemple, selon la cyclicité de l’activité) et les chiffres du bilan et du compte de résultat. S’il y a un plan déconomies en cours, vous serez capable de simuler un scénario où ce dernier ce réalise et un où il ne se réalise pas en identifiant les postes comptables impactés.

Pour les concurrents, on peut taper entreprises secteur X où X est le secteur de l’entreprise considérée. On regarde ensuire s’il y a des concurrents côtés.
Sinon, on peut appeller les relations investisseurs et leur poser des questions. Ils vous parleront des concurrents si vous vous y prenez correctement.
Autrement, on peut chercher dans ses contacts des gens travaillant dans l’industrie ou clients de l’industrie ou fournisseurs pour l’industrie et on peut leur poser des questions.

Voilà quelques pistes que j’utilise, j’espère que cela vous aidera.

 

#12 18/11/2012 15h47

Membre (2012)
Réputation :   0  

Merci beaucoup pour vos réponses.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 10/02/2013 12h22

Membre (2013)
Réputation :   10  

Les résultats du premier semestre ont été bon mais comme l’avait anticipé la société, elle connait un ralentissement d’activité sur le second semestre.

Résultats du premier semestre :

(AOF) - Gérard Perrier Industrie a publié un résultat net de 3,7 millions d’euros au premier semestre, soit une progression de 18,4%. Au niveau de la rentabilité, le résultat opérationnel courant connaît une hausse de 12 % à 5,28 millions d’euros, profitant d’une contribution positive de chacun des 3 pôles d’activité. Le chiffre d’affaires semestriel a progressé de 10% en données publiées et de 5% sur une base constante à 63,97 millions d’euros. L’activité installation/maintenance a progressé de 4,6% et a bénéficié du bon niveau des commandes industrielles.

La direction constate toutefois un début de ralentissement des investissements industriels depuis la rentrée de septembre.

L’activité fabrication d’équipements électriques et électroniques a connu une hausse de 11,8% par rapport au premier semestre de l’an dernier.

L’activité du pôle Energie qui englobe les prestations de services destinées au secteur de l’énergie et notamment du nucléaire, a connu encore une progression de 17,2%. Le pôle continue de se développer à un rythme soutenu et profite de son excellent positionnement sur le secteur.

A propos de ses perspectives, la direction s’attend, sur l’ensemble de l’exercice, à un chiffre d’affaires Groupe de l’ordre de 125 millions d’euros, soit une progression de 3% (stable à périmètre constant), et à un niveau de marge nette comprise dans la moyenne historique de 5 à 5,5%.

Le CA à 9 mois approchait les 95.8M€ donc l’objectif de CA pour 2012 pour 125M€ semble jouable, 30M€ à faire sur le dernier trimestre.

Après il faudra voir la rentabilité sur le second semestre, si l’activité ne ralentit pas trop fortement et les perspectives pour 2013.

Une jolie petit boîte mais plutôt correctement valorisée, j’ai un objectif de 39€ par titre pour un ROP de 10M€ pour l’année 2012.

P.S: transparence, je suis actionnaire.

Dernière modification par Vladrix (11/02/2013 09h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 07/02/2014 13h50

Membre (2011)
Réputation :   74  

CA 2013 annuel record

"L’homme …la première énergie de l’entreprise". Notre priorité sera la rentabilité. Notre croissance sera maîtrisée. Notre actionnariat sera fidélisé par une politique active de distribution de dividendes.

Bien que la politique de distribution de dividende depuis 2 ans est bien moins généreuse, je suis "sentimentalement" actionnaire de cette société.

NB:lors du dernier salon Porte Maillot, William Higgons m’a bien fait rigoler concernant l’histoire de M. Gérard Perrier.(no comment)

A+

CPaulus

Hors ligne Hors ligne

 

#15 07/02/2014 14h21

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Vladrix a écrit :

Une jolie petit boîte mais plutôt correctement valorisée, j’ai un objectif de 39€ par titre

Il est toujours aléatoire de donner des objectifs. Vive les managements psychédéliques !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#16 27/10/2018 12h59

Membre (2012)
Réputation :   3  

Bonjour,

Je ressort ce post du passé. Je vois une forte baisse de l’action PERR depuis quelques temps (après une certaine volatilité). J’ai balayé les dernières annonces et n’ai pas vu de raison particulière. Croissance globale des activités, maintien des objectifs annuels… Je n’arrive pas à identifier de cause pour cette baisse significativement plus forte que le marché.

Aurais-je raté quelque chose ?

Jmf

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 27/10/2018 14h19

Membre (2015)
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   410  

Merci JMF de réveiller cette belle endormie….

GPI ne perd que 13% depuis le début de l’année… dans un univers (celui des small et micro caps) qui s’effondre depuis quelques mois.

Les résultats intermédiaires (S1 2018) sont en léger retrait mais la Direction ambitionne un meilleur S2.

L’heureux actionnaire de GPI sera invité à l’AG qui a lieu chaque année fin mai dans le département de l’Ain à Belley.

Comment est-ce possible ? GPI effectue via un prestataire un TPI exhaustif (Titre au Porteur Identifiable) afin de recenser tous ses actionnaires et les inviter à l’AG qui se déroule dans la salle des fêtes du village où se trouve le siège social.

J’ai eu la chance de m’y rendre en 2017 et c’est un évènement assez exceptionnel qui débute tôt et finit assez tard pour ceux qui prennent le temps de visiter le site industriel. Nous étions plus de 100 actionnaires réunis pour l’AG et un after très sympa.
----

Un extrait de mon CR : "Les clés du succès" :

Une usine RH à former des talents dans un contexte de pénurie de personnel qualifié : flux d’embauches réguliers de techniciens et ingénieurs débutants + écoles internes par métier (exemples : académie du nucléaire et des techniques appliquées, parcours de formation pour les chargés d’affaires)

Une Approche clients sur-mesure, BU autonomes dirigées par des entrepreneurs tous actionnaires de GPI

L’adoption partout de SAP depuis plus de 15 ans >> grande rigueur de gestion à tous les niveaux.
----

@suivre
Bons trades
Stan

AMF : ancien actionnaire de GPI

Dernière modification par stanny (27/10/2018 18h27)


stock picker de small et micro caps - France -

Hors ligne Hors ligne

 

#18 28/10/2018 07h41

Membre (2012)
Réputation :   3  

Plutôt chercher du côté d’une baisse généralisée du compartiment ? Je vais regarder. Mes autres baisses’dansnle domaine étaient plus explicables (comme INN).

Jmf

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 20/04/2019 10h48

Membre (2019)
Réputation :   10  

Les résultats 2018 ont été publié le 25/03/2019.

extrait communiqué Gérard Perrier a écrit :

L’activité de l’exercice 2018 du Groupe GERARD PERRIER INDUSTRIE, spécialisé dans les automatismes et les équipements électriques destinés à l’industrie, est en belle progression de 6,6% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Le résultat opérationnel courant atteint 9,3 % du chiffre d’affaires, soit 17,7 millions d’euros contre 16,6
millions l’exercice précédent.

Il est à noter qu’une prime de pouvoir d’achat (Prime Macron) à verser aux salariés du groupe d’un
montant d’ 1 million d’euros a été provisionnée dans les comptes 2018.

Le bénéfice net quant à lui est en progression de 9,2% et atteint 13,121 millions d’euros contre 12,007
millions l’an dernier.

Je trouve très positif la régularité des résultats de Gérard Perrier, l’attention accordée aux actionnaires (dividende élevé pour la deuxième année consécutive) et au personnel (formation). Les perspectives 2019 semblent prudentes, avec un CA en faible croissance.
A noter que Gérard Perrier possède 7,27% de ses actions.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 01/07/2019 17h25

Membre (2016)
Réputation :   22  

Bonjour,
Merci de partager vos infos sur GPI.

Plusieurs éléments me plaisent bien dans cette société.

Mais je suis surpris par 2 choses:

- le changement tout récent concernant les 7,+% du capital qui devaient etre annulés (dans les 2 ans).
GPI décide de conserver ces actions, a priori comme monnaie d’échange pour des acquisitions futures.
Why not, mais cela change de leur discours "je fais ce que je dis".

- la rémunération des dirigeants.
Somme toute, 4,4 M€ pour 16 dirigeants, cela reste honorable.
C’est le ratio par rapport au résultat net que je trouve surprenant: 4,4/13 = un tiers…
Surtout + de 10% comme prestations facturées par l’actionnaire principal, i.e. les 2 dirigeants…

Certes, ils font un super boulot, le CA progresse de presque 7% par an depuis 5 ans, et les CF encore plus fort.

Mais jugez-vous cela raisonnable?
Avez-vous des exemples comparables dans les petites/moyennes cap. françaises?

Ci-dessous un aperçu (p. 37 du rapport annuel)

Hors ligne Hors ligne

 

#21 01/07/2019 21h28

Membre (2019)
Réputation :   10  

Remarque intéressante. Je me suis parfois posé la question de savoir quelle était la juste répartition de la valeur ajoutée.

Il s’agit ici d’une valeur familiale, et il me semble juste qu’une proportion significative de la VA remonte à la famille. Je trouverai plus juste de comparer la rémunération avec le ROC qu’avec le résultat net, et le ratio est alors plus proche de 25% que de 33%.

Cela me semble d’autant plus juste que les actionnaires récupèrent une part plus importante encore, même si c’est plus récent.

Il me semble aussi que les valeurs de la société concernent aussi le personnel, ce qui est aussi une chose importante à mes yeux.

Je ne sais pas à quoi correspondent les prestations, pour un montant élevé.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 01/08/2019 22h03

Membre (2019)
Réputation :   10  

Pour le suivi de cette valeur très régulière, qui ne semble pas intéresser beaucoup de monde.

Gérard Perrier a écrit :

L’activité du premier semestre de l’exercice 2019 du Groupe GERARD PERRIER INDUSTRIE, spécialisé dans les automatismes et les équipements électriques destinés à l’industrie, a atteint 100 millions d’euros, soit une progression de 7,7 % par rapport à la même période de l’exercice précédent (92,8 millions d’euros).
La progression au T2 a été de 6,4%, l’activité est restée bien orientée, notamment grâce au pôle Energie.



Sur l’ensemble de l’exercice 2019, la Direction ajuste l’objectif de chiffre d’affaires à 200 M€ contre 197 M€
précédemment (rappel CA 2018 de 191 M€).

Révision à la hausse donc du CA annuel, avec un pôle énergie attendu en hausse de 15% sur l’année (20% au premier semestre). La hausse du CA se poursuit sur le même rythme qu’en 2018.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #23 18/04/2021 13h55

Membre (2021)
Réputation :   11  

Une autre très belle entreprise familiale de la région AURA pour une autre file très calme.

Quelques points intéressants d’après moi.

D’abord, l’exercice 2020 confirme une bonne résilience et un gros rattrapage au S2 (CA en baisse de 9% et BNPA de 16%). 2021 devrait marquer le retour de la croissance (7% anticipé par le management).

Ensuite, SIPAREX signe son retour comme actionnaire de référence de la holding familiale Amperra pour un nouvel OBO afin de financer la sortie (et retraite prochaine?) de Grégoire Cacciapuoti, la consolidation de l’actionnariat majoritaire de la famille Perrier et, a priori, des acquisitions à venir.

La fille de François Perrier, dont le CV est très solide avec une bonne expérience internationale, est désormais à la tête de l’innovation et des nouveaux marchés depuis près de 2 ans. La relève est donc a priori assurée. A suivre de près.

Enfin, il faut noter que le groupe est très présent sur l’IIOT, le software, la data et l’industrie 4.0, notamment avec sa filiale DATIVE. Cela pourrait constituer un relais de croissance très intéressant dans l’avenir avec, potentiellement, un impact sur les multiples de valorisation.

Avec une situation de cash net de plus de 30m€ (sans parler d’un auto-contrôle porté à plus de 8% suite à un nouveau rachat d’actions en 2020), une génération de FCF annuelle élevée et un passage de relais préparé qui, espérons-le, se passera en douceur, le groupe a certainement les moyens de croître à l’international et dans la data tout en garantissant la pérennité et la solidité financière de l’entreprise.

En conclusion, si la croissance et la rentabilité restent au rendez-vous, le retour total pour l’actionnaire devrait continuer d’être très satisfaisant sur le long-terme. Le dividende et le taux de distribution devraient quant à eux rester conséquents, ne serait-ce que pour permettre à Amperra de rembourser une dette senior encore significative.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par FRValue (18/04/2021 14h30)


Le prix est ce que vous payez. La valeur est ce que vous obtenez. Twitter

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Gérard Perrier Industrie sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur