Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#2776 09/01/2017 11h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   92 

Un article relativement intéressant sur Sears et le style de management de Lampert:
Why Sears is failing and closing stores - Business Insider

Bon, je n’ai pas l’habitude d’attacher beaucoup d’importance à ce genre de sources, mais ce qui y est dit et les départs en pagaille au niveau du management récemment laissent penser que seul Lampert croit (déséspérément?) au possible succès de SYW.

Hors ligne

 

#2777 09/01/2017 12h39 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

C’est le plus inquiétant aujourd’hui.
Lampert fait un all in tout seul contre vent et marée sur SYW (il considère que le retail est mort, et que l’équity ne vaut plus rien sans SYW). Il finance le deal via de la dette que son fond ESL prête, protégée par des actifs.
Si ça marche, parfait, il sera rémunéré en equity. Si ça ne marche pas, il aura perdu l’equity (mais ça, c’est peut être déjà acté), par contre la dette est "garantie". D’ailleurs, il ne fait pas d’AK sur Sears pour cela.

Ce que je comprends moins, ce sont les positions de Chou et Berkowitch la dedans.
Berko est un gros actionnaire. Si il vend l’action va au tapis. Par contre, Chou pourrait sortir dans trop de problème.

J’ai l’impression que les intérêts entre gros et petits actionnaires n’ont jamais été aussi éloignés.

Hors ligne

 

#2778 09/01/2017 14h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   156 

a former executive who worked on the program a écrit :

One primary goal of Shop Your Way was to acquire customers’ personal information and sell it to other companies

Business insider a écrit :

Some said they had signed nondisclosure forms barring them from sharing information about the company.

Business insider a écrit :

Lampert’s plan is for Sears to one day be a tech company, more like Apple or Facebook than a traditional retailer, according to three former executives.

On peut penser que l’une des raisons pour lesquelles Lampert communique peu sur SYW (en plus du fait que ca ne génère probablement pas (encore ?) beaucoup de cash) c’est que le business model de SYW repose en bonne partie sur la collection et la revente de données personnelles (les alliances avec Uber et Citi vont dans ce sens)

Un tel business n’est pas très "vendeur" auprès du grand public et il vaut probablement mieux rester discret quant au "pitch" du modèle d’affaire (expliquer ouvertement et publiquement que l’on souhaite attirer de nouveaux "membres" pour vendre l’essentiel de leurs informations personnelles à des tiers ne donne pas vraiment envie de créer un compte et de s’engager sur la plateforme..)

Dernière modification par Thomas (09/01/2017 14h10)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#2779 09/01/2017 14h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   382 

a former executive who worked on the program a écrit :

One primary goal of Shop Your Way was to acquire customers’ personal information and sell it to other companies

Cette partie de l’article sur le but avoué de vouloir monétiser les données clients m’avait effectivement tapé dans l’oeil également.

Thomas a écrit :

expliquer ouvertement et publiquement que l’on souhaite attirer de nouveaux "membres" pour vendre l’essentiel de leurs informations personnelles à des tiers ne donne pas vraiment envie de créer un compte et de s’engager sur la plateforme..

D’un autre coté, Facebook ne semble pas particulièrement avoir de problèmes de ce coté. Et pourtant les utilisateurs de Facebook n’ont aucun intérêt financier à l’utiliser.

Dernière modification par Mevo (09/01/2017 14h36)

Hors ligne

 

#2780 09/01/2017 14h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   142 

suite aux remarques de Thomas, j’ai trouvé intéressant de relire cet article qui cite Lampert lors de l’AG 2016

Subscription Center | ChicagoBusiness.com

J’ai l’impression que la "value proposition" de Lampert peut etre résumé par cet exemple:

Lampert AG 2016 a écrit :

If Levi’s wants to do a deal in Chicago with people who are 6 feet tall and give them $10 in points (to buy jeans), we can do it."

Dans l’article pour Lampert, la plateforme est là mais elle n’est pas exploitée par suffisament de partenariats pertinents

je pense que le but #1 est d’essayer d’engrenger le max de deals de ce genre

Le partenariat avec UBER en est un bon exemple
=> cible les chauffeurs et les passagers dans 25 villes

Pour le business-model SYW vous avez 2 exemples de contrats entre SYW et un partenaire
=> on voit que SYW charge tout un tas de truc à son partenaire contre l’emission de points, type de campagne etc..
2 différences quand même:
- Ici bien sur il s’agit de socité controllées par Lampert
- Lands End est un partenaire chez qui on peut utiliser des points (d’ailleurs peut etre qu’un jour il y aura des accors pour l’utilisation de points chez des concurrents non-SHLD)

- Land’s End
EX-10.6

- SHOS
agreement initial
Retail Establishment Agreement

amendement #1
EX-10.7

Dernière modification par Q2000 (09/01/2017 14h56)

Hors ligne

 

#2781 13/01/2017 15h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   41 

Un travail de fonds sur les positons short sur SEARS

Sears: Mighty Eddie Could Unleash A Short Squeeze - Sears Holdings Corporation (NASDAQ:SHLD) | Seeking Alpha

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3667_18006192-14842054414972878.png

L’auteur indique qu’actuellement il manquerait 3,6 M de titres si l’ensemble des vendeurs à découvert devaient se racheter.
Il souligne un point intéressant également c’est que les initiés compte tenu des opérations en cours ne pouvaient pas acheter de titres SHLD depuis plusieurs mois compte tenu des opérations annoncées il y a peu.

Normalement, les achats devraient pouvoir reprendre + un cout d’emprunts de titres de 60% cela pourrait relancer l’action dans l’autre sens

A suivre


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#2782 13/01/2017 15h24 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Pour ceux qui voudrait jouer le short squeeze en limitant le capital exposé, il y a la possibilité de prendre une option.

Par exemple, en tablant sur le fait qu’il se produise un short squeeze dans les 4 mois qui viennent et que le titre SHLD pourrait rebondir à 22 usd, le choix d’une option Jun 17 Strike 15 se négocie aux environ de 0.20 usd. C’est assez peu liquide par contre.

Si le scénario se réalise, le gain est d’environ 35 fois la mise et le double si SHLD atteint 31usd.

A mon sens le short squeeze est techniquement réalisable, mais assez peu probable. Toutefois si il fallait évaluer sa probabilité, j’aurais peut être tendance à dire intuitivement que c’est plus qu’une chance sur 35.

A creuser !

PS : Oui le short squeeze reste très spéculatif

Dernière modification par AleaJactaEst (13/01/2017 16h27)

Hors ligne

 

#2783 13/01/2017 15h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   41 

Je vais m’intéresser aux options sur SHLD plutot qu’à l’action en complément de ma ligne car ce niveau me semble intéressant pour ce type d’instrument.
Comme d’habitude avec ce type d’instrument, c’est une question de timing. Il faut trouver les bons catalyseurs.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#2784 13/01/2017 15h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Pour avoir un  short squeeze, il faudrait une bonne nouvelle.
Hors Lampert vient de preter 1B de plus à SHLD, plus 500M pour la transaction Craftman.

Cela laisse présager un lourd cash burn pour 2017

Dernière modification par NicoZ (13/01/2017 15h41)

Hors ligne

 

#2785 13/01/2017 15h49 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   382 

Corsaire00, je n’ai pas lu l’article, mais au vu du tableau, c’est FAUX. Il n’y a pas de "déficit": A chaque fois qu’une position short est crée, une nouvelle action est mise en circulation, donc il faut ajouter le nombre de positions shorts en cours pour obtenir le"real float". Dans son tableau, il serait juste de dire qu’il y a 16.6M de shorts pour un float "réel" de 29.6M (13+16.6).

Lisez cette discussion si le coeur vous en dit (qui est partie d’ici d’ailleurs avec le commentaire suivant de "Parentier"):

Parentier a écrit :

X prête une action. Y la shorte. C’est donc qu’il la vend à Z.
Quand Y est short, X et Z sont long, non?
D’ailleurs, Z peut à nouveau prêter son action…

Dernière modification par Mevo (13/01/2017 15h50)

Hors ligne

 

#2786 13/01/2017 15h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Je ne pense pas que Lampert ou Berkovitz cherchent à créer un short squeeze. Cependant ils ne sont pas les seuls à bord et d’autres fonds pourraient en avoir envie. J’ai peur aussi que certains cherchent à sortir dès qu’ils le peuvent et puissent ainsi laisser les shorts se racheter sans faire exploser le cours du titre.

Hors ligne

 

#2787 13/01/2017 16h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   41 

Un short squeeze est extrêmement rare.
Il faut une news très très importante pour enclencher un short squeeze car en général les vendeurs ont la main sur le cours de bourse.
Dans la majorité des cas, la news permet aux vendeurs de se racheter en dessous de +25 à 30% ce qui limite la casse et ne fait pas exploser les comptes de marge.

Dernière modification par corsaire00 (13/01/2017 16h24)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#2788 13/01/2017 16h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Plus l’action baisse et plus on parle de short squeeze. La réalité c’est que la plus forte probabilité reste la poursuite de la chute (pourquoi en serait-il autrement ?). Les vendeurs à découvert ne sont pas les premiers venus en bourse et ils savent ce qu’ils font. Il ne suffit pas d’être dans l’incantation du short squeeze pour qu’il arrive…il faut un déclencheur et celui-ci n’est pour l’instant pas prêt d’arriver. Par ailleurs, les shorts ont des moyens de se couvrir. Bref, je suis sûr qu’on continuera de parler de short squeeze dans les mois à venir et que celui-ci n’aura toujours pas eu lieu wink

Hors ligne

 

#2789 14/01/2017 13h51 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Pour mémoire, on parlait déjà du "short squeeze" page 22 et page 26 de la file, en 2014, quand on cotait $40.

Même s’il y avait un short squeeze aujourd’hui ET que les bulls aient le temps de vendre ET que le cours était temporairement multiplié par 3 (par exemple), on coterait à $27, encore bien loin des $40.

En plus, la "bonne" nouvelle, on la eu récemment, avec la vente à un prix honorable de la marque Craftsman.

SAUF QUE

1) Comme d’habitude, le deal est compliqué. Une partie de l’argent maintenant, le reste dans trois ans (si Sears survit jusque là).

2) EL a perdu toute crédibilité, et "monsieur le marché" anticipe simplement que cet argent va rejoindre le tonneau des Danaïdes que l’on connaît maintenant. Même si EL a dans cette file quelques "fans" irréductibles, la réalité c’est plutôt qu’EL est classé dans le TOP 5 des pires CEO des business cotés des USA depuis plusieurs années :
- Sears’ Edward Lampert Is the Most Hated CEO in America 2016
- The Worst CEOs of 2015
- The Worst CEO Screw-Ups Of 2014


3) C’est indépendant de Sears, mais le secteur de la vente au détail aux USA est le secteur détesté du moment ! Il n’est pas clair si Internet et Amazon sont un changement de paradigme ou non, mais même des stars comme Macy, Target, Gap, L Brands présentent des chiffres inhabituellement "décevants".

A tel point, que Wells Fargo a qualifié récemment le secteur de "non-investissable" à court terme (Retail sector called ’uninvestable’ by Wells Fargo).

Donc autant dire que le short squeeze est par pour demain…

Hors ligne

 

#2790 14/01/2017 14h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Je suis d’accord pour le short squeeze. Celui ci ne peut arriver qu’en cas de spin off intéressant (voir la montée lorsque Seritage fut annoncée), ou si l’entreprise revient rentable.

Quand au fait qu’il soit un mauvais Ceo, c’est certain. Bon déjà il a fait des erreurs de mauvaise allocation du capital en rachetant des actions dans le passé.

Puis il vire 20000+ employés par an. Difficile d’être populaire dans ce cas et d’être Ceo de l’année!

Je cite "Many complaints center around layoffs and stagnant wages".

Ensuite je ne vois pas en quoi cela embête l’actionnaire actuel.

Je m’explique; il liquide petit à petit l’activité principale de distribution. Ce qui nous interesse c’est les actifs, et les entreprises de la holding qui ne sont pas de la distribution.

Qu’il soit nul en distribution ou que la distribution aille mal, je pense que nous n’investissons pas pour cette activité. Les autres entreprises sont gérées par des directeurs non pas par lampert."""

Dernière modification par BulleBier (14/01/2017 14h14)

Hors ligne

 

#2791 19/01/2017 20h24 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   320 

MaeketWatch a écrit :

Sears Holdings Corp. SHLD, -1.47% will replace its associate discount program with a new associates points program that will award points and other perks through the company’s Shop Your Way loyalty program, effective Jan. 29. With the current system, a discount is taken on items at the time of purchase. Under the new points program, associates will receive 20% back in points on softlines categories, such as clothing, and 15% back on hardlines purchases, such as home furnishings and appliances, according to company spokesperson, Howard Riefs. Points can be used toward future purchases. "All of our company initiatives support the company’s transformation from a traditional retailer to a member-centric integrated platform leveraging Shop Your Way," said Riefs.source

En français : à partir du 29 janvier (donc dans 10jours), les employés n’auront plus droit à un rabais sur leurs propres achats, ils auront droit à des points ShopYourWay.

Clairement il y a un problème de cash…

Dernière modification par Geronimo (19/01/2017 20h29)

Hors ligne

 

#2792 19/01/2017 22h13 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

Lampert aurait pu faire cela quand il avait deux fois plus d’employés…
ca faisait plus de membre, et aurait couté moins cher en cash wink

Hors ligne

 

#2793 19/01/2017 22h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   156 

Je pense que c’est bien plus malin d’offrir à ses salariés des points sur leurs prochains achats plutôt qu’une remise directe. Problème de cash ou pas.
A mon avis le système de points avec des dates de péremption (généralement de 15j à 30j) est assez  incitatif et pousse à la (sur)consommation chez un certain nombre de membres, qui ne veulent pas voir leurs points s’évaporer.


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#2794 19/01/2017 22h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   320 

Thomas a écrit :

Je pense que c’est bien plus malin d’offrir à ses salariés des points sur leurs prochains achats plutôt qu’une remise directe.

Pas certain que les salariés soient du même avis !

Pour info même chez Walmart (les radins de chez radins cf Sam Walton) il y a 10% de discount immédiat pour les salariés (=associates)  :

Walmart a écrit :

As a Walmart associate, you receive a 10 percent discount on regularly priced general merchandise and fresh produce when you use your Walmart associate discount card at any Walmart store in the United States. In addition, you can receive the same discount on select merchandise on Walmart.com.

C’est surtout le côté "au fait on le fait dans 10j" qui est inquiétant. Comme si c’était une priorité (SYW existe depuis 7 ans pour rappel !).

Dernière modification par Geronimo (19/01/2017 22h45)

Hors ligne

 

#2795 21/01/2017 00h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   391 

Thomas a écrit :

Je pense que c’est bien plus malin d’offrir à ses salariés des points sur leurs prochains achats plutôt qu’une remise directe. Problème de cash ou pas.
A mon avis le système de points avec des dates de péremption (généralement de 15j à 30j) est assez  incitatif et pousse à la (sur)consommation chez un certain nombre de membres, qui ne veulent pas voir leurs points s’évaporer.

Thomas, pensez-vous vraiment que Shop your Way soit l’inventeur des points avec dates de péremption ? (je vous donne la réponse : évidemment non). C’est un grand classique de plein de marketeurs depuis des décennies (des siècles sans doute même), je ne vois pas du tout ce qu’il y a d’incitatif par rapport à ce que fait la concurrence mais ouvert à la discussion pour comprendre.

En plus, comme nous n’avons (aucun) chiffre clair sur le nombre d’achats purement SYW, on ne saura jamais si l’hypothèse est vraie.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#2796 21/01/2017 08h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   

En plus si cela marche, pourquoi la concurrence ne le copie pas ?

Par ex, Wallmart et d’autres ont délégué des personnes de sa rd chez Leclerc  pour voir comment le Leclerc Drive avait autant de succes en France.

Hors ligne

 

#2797 21/01/2017 10h52 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   382 

Jef et Political: Sur la news postée par Geronimo, il est assez clair que ça va maintenant être mieux pour Sears et moins bien pour les salariés. Ces derniers n’ont pas trop le choix, à part démissionner ou être à priori éventuellement encore un peu moins contents et moins motivés.

Jef44: Je vois assez mal les concurrents tenter de copier les recettes pour avoir des salariés mécontents wink Et à la rigueur, il y a une méthode encore meilleure à ce niveau: couper purement et simplement tout avantage pour les salariés.

Political: Les points qui expirent, c’est SOIT incitatif: La personne achète pour ne pas perdre ses points, souvent quelque chose où il faut qu’elle rajoute au bout (mais pas forcément). SOIT c’est lucratif pour l’émetteur des points: Les points perdus, ça ne coûte rien.

Maintenant, le client (ou le salarié) n’apprécie pas forcément la manoeuvre. Et si c’est pour avoir des clients qui sont dégoutés à l’arrivée par leur perte de points, l’intérêt premier des dits points tombe un peu à l’eau (=encourager le client à en accumuler).

Si un concurrent propose un système identique avec des points qui n’expirent pas, les clients seront très contents de passer chez eux. Pour les voyageurs, c’est par exemple le cas de Delta Airlines contre Air France, pourtant tous les 2 membres Skyteam. Il y a quelques années maintenant, j’ai par exemple été extrêmement content de délaisser le programme de fidélité d’Air France le jour ou j’ai perdu plusieurs dizaines de milliers de "miles" pour passer chez Delta, et je n’ai aucune intention de retourner un jour chez Air France (peut-être le jour où ils implémenteront les miles "à vie" comme Delta).

Bref, c’est comme sur les marchés: il n’y a pas de miracle (ou "no free lunch"): Avoir des astuces comme les points qui expirent, ça fait certes "gagner" de l’argent sur ces points perdus, mais avec des "membres" pas forcément super contents quand ça leur arrive.

Pour ma part, toutes ces histoires de programmes de fidélité, ça à tendance à sérieusement me "gaver": Je préfère de bons prix à la base, et rien d’autre. J’ai de toute façon tendance à être fidèle, et tous ces programmes, pour le client, c’est surtout se compliquer la vie, je trouve. Maintenant, Sears qui veut baser son futur principalement sur ce "SYW", m’ouais … Je suis TRES loin d’être convaincu (mais bonne chance à eux, et ceux qui y croient).

Dernière modification par Mevo (21/01/2017 10h54)

Hors ligne

 

#2798 21/01/2017 12h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

Le problème de base reste le même. SYW est du couponing, et relativement une forme extreme de ça, or le couponing est à un plus bas à 40 ans, parce que les vieux utilisateurs meurent et les jeunes ne veulent pas s’emm**der avec ça. Les gens ont compris que c’est rarement des offres intéressantes.

Les sites de déstockage et/ou vente privée, eux, progressent à vitesse grand V, mais la remise est offerte directement, pas sur le prochain achat, et sans devoir acheter plus d’un article.

Coupon Use Hits 40-Year Low - Coupons in the News

Substituer un rabais substantiel (10%) par des coupons n’a aucune chance d’être vu comme intéressant.

Hors ligne

 

#2799 21/01/2017 14h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Bonjour a tous!

Enfin un article qui nous parle de la valeur réel du deal Craftsman entre SHLD et SWK.

Encore une fois E. Lampert va pouvoir continuer discrètement à faire ce qu’il fait depuis plus de 10 ans à l’intérieur de la holding, tout heures que 99% des analystes, journalistes et autre le prennent pour un idiot. C’est tellement plus facile pour lui!

seeking alpha article deal Sears

Hors ligne

 

#2800 21/01/2017 14h49 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Lisez bien l’article :

Christophe Spadone a écrit :

It is important to state that the present discussion makes no sense for people thinking that Sears will go bankrupt this year or the next. We do think that Sears will not go bankrupt and we’ll explain why shortly but for the time being it would be safer to say that "Sears sold Craftsman’s outside operations to SWK and WILL RETAIN MOST OR ALL EARNINGS MADE AT SEARS."

Assuming no more revenues after 2032, the net present value (discount rate 5.2% on the whole curve) of the deal is more than $2B. ($500M up front, $250M in year three and $1.3B over 15 years).

Forcément, avec un taux d’actualisation à seulement 5,2% et en supposant que Sears ne fasse pas faillite, le deal est avantageux pour Sears !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech