Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Si ce message s'affiche, le changement de serveur qui a eu lieu mercredi 14 avril au matin a réussi !

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 03/03/2019 09h42

Membre
Réputation :   14  

Canyonneur75, je vous rejoins totalement sur votre définition du "nombre de parts non échangeables" : c’est une autre façon d’exprimer la chose, et cela met un terme à mes interrogations. Le souci est que la précision que vous apportez (vos trois derniers mots "à ce prix") n’est pas explicite dans la phrase l’AMF. La règle (lue sur myscpi) devrait être rédigée ainsi : "Si plusieurs prix d’exécution sont déterminés sur la base de ce [premier] critère, le prix d’exécution retenu sera celui pour lequel le nombre de parts théoriquement échangeables mais non échangées faute de contrepartie est le plus faible ; puis si l’égalité persiste, celui qui est le plus proche du dernier prix d’exécution retenu."

Dernière modification par fredagro (03/03/2019 10h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#52 03/03/2019 11h24

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je suis d’accord que s’il n’y avait pas eu d’ordre de vente à 430€, Paref Gestion pouvait retenir 429€ ou 430€ sans que cela ne change quelque-chose. Oui mais tel n’a pas été le cas.

Canyonneur75 a écrit :

Edit : je viens de regarder le carnet d’ordre de cifocoma 2 et il semble que le carnet présenté dans le message 41 soit postérieur à la confrontation…

Le CO correspond à celui mis en ligne par Paref Gestion la veille de la confrontation à 20h.
D’autres ordres peuvent arriver jusqu’à midi le jour de confrontation, ce qui a été le cas de l’ordre d’achat de 3 parts à 440,15€ et qui n’a pas changé le résultat final si ce n’est qu’il a permis à 3 parts de plus d’être échangées.

Hors ligne Hors ligne

 

#53 14/03/2019 06h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Voici le nouveau site de AEW-Ciloger sur lequel vous retrouverez chaque SCPI du groupe :
Page d’accueil | AEW Ciloger
Aller dans "nos produits" pour retrouver chaque SCPI, j’ai aussi mis les liens à jour dans le message #1 de cette discussion.

A noter que comme Fructirégions Europe est actuellement en augmentation de capital, AEW-Ciloger profite du changement de site pour ne plus publier directement (ajout suite message de PierreP) le carnet d’ordres qui continue pourtant d’exister, mais ça sera sur demande uniquement.
De là à penser que c’est un moyen de "tuer" les échanges sur le CO et inciter les acheteurs à passer par un achat via l’augmentation de capital, il n’y a qu’un pas … wink

Dernière modification par kc44 (14/03/2019 08h51)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #54 14/03/2019 07h49

Membre
Réputation :   75  

Bonjour,

Capture réalisée à l’instant (en suivant le lien « Vous souhaitez vendre vos parts ? En savoir plus »)
http://imgur.com/cYJftaFl.png


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

#55 14/03/2019 08h49

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Au temps pour moi, il faut en effet cliquer sur « Vous souhaitez vendre vos parts ? En savoir plus » puis ensuite sur  « Vous êtes un particulier » et enfin le carnet d’ordres s’affiche.
Fastidieux non ?

Hors ligne Hors ligne

 

#56 14/03/2019 08h57

Membre
Réputation :   89  

Perso j’utilise un chemin plus rapide en deux clics. une fois positionné sur la bonne SCPI, je clique sur "achat/vente" en haut et je fais défiler un peu la page vers le bas pour tomber sur le carnet d’ordre. Simple non ?

Hors ligne Hors ligne

 

#57 14/03/2019 08h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Oui c’est ce que j’ai précisé dans le message 1. Il faut encore descendre un petit peu pour arriver au CO mais sur Fructirégion ce n’est accessible que via les clics indiqués par PierreP.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #58 02/04/2019 20h55

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je poursuis le fil des éventuelles erreurs ou irrégularités sur les carnets d’ordre (CO).

_On peut noter que le CO de Fructirégions Europe reste actif avec 2000 parts échangées sur la base de 230€ hors frais contre un prix d’achat de 232€ frais inclus via l’augmentation de capital.
La société de gestion reste muette quand on l’interroge sur ce mystérieux investisseur aux poches profondes et qui au dernier moment sauve la mise de quelques vendeurs flairant l’opportunité.
Après tout si cela convient à chacun, pourquoi s’en plaindre.

_Autre point à noter, il semble que Paref Gestion ait fini par entendre (lire) le forum :
En effet si l’on en croit les CO de Capiforce Pierre et Cifocoma, Paref Gestion respecte le critère 2 du nombre de parts non échangées le plus faible, ce qui est nouveau. Ils retiennent donc le prix le plus bas dans un marché vendeur.

CO Capiforce Pierre après et avant confrontation :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_capiforce_2_avr_19.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_capiforce_1_avr_19.png
Par le passé ils auraient retenu 260€ à tort, là ils ont bien choisi de retenir 250€.

CO Cifocoma après et avant confrontation :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_cifo_2_avr_19.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_cifo_1_avr_19.png
Par le passé ils auraient retenu 940€ à tort, là ils ont bien choisi de retenir 939,23€.

Paref Gestion exécute donc ses ordres de la même manière que les autres sociétés de gestion et surtout en conformité avec le règlement AMF. Que les petits malins qui en profitaient en tiennent compte wink

Dernière modification par kc44 (03/04/2019 09h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#59 24/04/2019 14h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Aujourd’hui, dernier mercredi du mois, auront lieu les confrontations des SCPI de AEW-Ciloger.
Hier soir par exemple pour Actipierre 1 et 2, le carnet d’ordre mis à jour après 19h indiquait ceci :

Actipierre 1 le 23 avril soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_acp1_23_avr_19_soir.png

Actipierre 2 le 23 avril soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_acp2_23_avr_19_soir.png

Il est indiqué que la date limite de réception des ordres est à 16h le 23 avril, veille de confrontation.
Surprise, le 24 au matin de nouveaux ordres apparaissent :

Actipierre 1 le 24 avril 9h30 :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_acp1_24_avr_19_matin.png

Actipierre 2 le 24 avril 9h30 :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_acp2_24_avr_19_matin.png

On pourrait se dire qu’il y a un délai de traitement mais la mise à jour continue si l’on regarde à l’instant :

Actipierre 1 le 24 avril 13h30 :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_acp1_24_avr_19_midi.png

Actipierre 2 le 24 avril 13h30 :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_acp2_24_avr_19_midi.png

Réponse probablement demain pour les prix d’exécution, il vaut mieux trop de mise à jour que pas assez, certaines SG semblent à l’inverse ne plus actualiser régulièrement leurs carnets d’ordres.

Hors ligne Hors ligne

 

#60 24/04/2019 15h42

Membre
Réputation :   114  

Bonjour Surin,
Explication peut-être idiote étant donné que je n’ai pas regardé le sujet mais peut-être s’engagent Ils à prendre en compte tous les ordres arrivant avant le 23.04 16h, et en politique best effort ensuite et qu’ils sont excellents sur ce point ?


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 24/04/2019 16h28

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Il n’y a pas 36 façons de passer des ordres surtout lorsqu’on connait la rigidité de cette société de gestion : par courrier recommandé, tout en respectant certains critères.
Il me semble qu’en France l’entreprise La Poste passe une fois par jour. Il doit être possible de traiter les 2 ou 3 ordres par jour et par SCPI en une seule fois, plutôt que de les disséminer peu après le délai de confrontation, puis le lendemain à 9h puis encore un à 11h …

Je ne fais que reporter ce que je constate.

Edit :
Le résultat est affiché rapidement :
Actipierre 1 : 163 parts échangées au prix de 600€ (a priori, sinon 598,37€)
Actipierre 2 : 222 parts échangées au prix de 325,57€ (on passe sous la valeur de réalisation fin 2017)

Dernière modification par kc44 (24/04/2019 16h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#62 03/06/2019 20h21

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

A noter, une mise à jour a été faite sur le site de Paref Gestion pour les SCPI Atlantique Pierre 1, Capiforce Pierre et Cifocoma 2 au 3 juin dans la continuité du mois de mai alors que l’on pouvait s’attendre à y voir le résultat de la confrontation.

Atlantique Pierre 1


Carnet d’ordres 31 mai au soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_atp1_31_mai_19.png

Carnet d’ordres 3 juin au soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_atp1_3_juin_19.png

---

Capiforce Pierre


Carnet d’ordres 31 mai au soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_capiforce_31_mai_19.png

Carnet d’ordres 3 juin au soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_capiforce_3_juin_19.png

---

Cifocoma 2


Carnet d’ordres 31 mai au soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_cifo2_31_mai_19.png

Carnet d’ordres 3 juin au soir :


https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_co_cifo2_3_juin_19.png

Hors ligne Hors ligne

 

#63 03/06/2019 22h03

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   219  

Bonsoir,

Le site de Paref indique :
"Cette confrontation est organisée mensuellement par PAREF GESTION le dernier jour ouvré de chaque mois à 12h00. Le délai de réception des ordres d’achats/ventes y est fixé à veille avant 12h00."

Je présume que Paref gestion n’a pas ouvert le 31/05 (pont de l’Ascension) et a reporté la confrontation au jour ouvré suivant, à savoir le 3/6 alors que l’application de la règle aurait conduit à une confrontation le 29/05…

La situation au 3/6 doit être la situation avant 12h, soit avant confrontation.

A priori, peu d’échanges a attendre, les acheteurs voulant acheter à prix bas.
L’analyse des carnets donne uniquement un échange de 4 parts sur Capiforce, à priori à 250/277,5…


Attendons demain pour en avoir le coeur net !

Canyonneur

Edit : modification suite remarque de Surin - j’ai bêtement lu ce qui était écrit sur le site de Paref !

Dernière modification par Canyonneur75 (03/06/2019 22h24)

Hors ligne Hors ligne

 

#64 03/06/2019 22h13

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Pour Capiforce Pierre les 49 parts proposées à l’achat seront toutes exécutées au prix de 230€ hors frais.
Le (droits et frais compris) à la place de (net vendeur), seul vous le voyez, Paref Gestion n’en a cure wink
Si l’on commence à relever les erreurs de copier/coller présentes sur leur site, c’est comme leurs publications, on ne s’en sort plus.

Hors ligne Hors ligne

 

#65 04/06/2019 20h31

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   219  

Bonsoir,

Le carnet d’ordre de Cifocoma 2 ne semble pas encore avoir été purgé des ordres exécutés…

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (04/06/2019 20h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#66 04/06/2019 20h43

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Au vu de ce qui est affiché ce soir, voici les résultats d’après ma lecture :
Atlantique Pierre 1 : 399 parts échangées au prix de 185€ hors frais
Capiforce Pierre : 49 parts échangées au prix de 230€ hors frais
Cifocoma : 5 parts échangées au prix de 902€ hors frais
Cifocoma 2 : 26 parts échangées au prix de 395€ hors frais

Atlantique Pierre 1 :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_atp1_4_juin.png

Capiforce Pierre :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_capiforce_4_juin.png

Cifocoma :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_cif_4_juin.png

Cifocoma 2 :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_cif2_4_juin.png

Toutes ont un prix en baisse, certaines depuis plus de 3 ans, ça ne surprendra pas ceux qui sont spectateurs des erreurs que Paref Gestion met au grand jour dans ses publications et malgré sa volonté.

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #67 03/04/2020 13h40

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Bonjour,
Nous sommes le 3 avril 2020 (l’année restera gravée à jamais dans nos mémoires mais je la mets quand même), 18ème jour de confinement, nous pouvons faire un point sur le cours de différentes SCPI à capital fixe (même si ça paraît/paraîtra secondaire tout comme le marché avec le temps) :

AEW-Ciloger


Actipierre 1 :

235 parts échangées à 616€, prix stable plus haut que jamais, nombre de parts en légère hausse. C’est fluide, peu de vendeurs, les acheteurs sont là sans plus.

Actipierre 2 :

399 parts échangées à 310€, prix stable mais qui ne s’est pas remis de sa baisse de l’été dernier, nombre de parts en légère hausse mais peu signifiant. Les vendeurs peuvent attendre longtemps.

Actipierre 3 :

456 parts échangées à 331,20€, prix toujours en baisse, nombre de parts en légère hausse mais peu signifiant. Les vendeurs toujours plus nombreux peuvent attendre longtemps.

Fructipierre :

1218 parts échangées à 633,29€, prix plus haut que jamais, la dynamique ne s’est pas arrêtée, nombre de parts élevé. Cette crise ne semble pas calmer la fièvre acheteuse.

Fructirégions Europe :

3645 parts échangées à 244,05€, prix toujours plus haut que l’augmentation de capital, la dynamique ne s’est pas arrêtée, nombre de parts toujours très élevé échangées. Cette crise ne calme pas du tout la fièvre acheteuse.

=> Les SCPI de commerce souffrent ou finiront par le faire, les 2 SCPI de bureau restent dans la dynamique des mois précédents, révélateur de l’inertie du marché des SCPI.

----------

BNP Paribas Reim


Accès Valeur Pierre :

273 parts échangées à 696,13€, prix plus haut que jamais, la dynamique ne s’est pas arrêtée même si le nombre de parts échangées est faible. Cette crise ne calme pas la fièvre acheteuse, les vendeurs sont aux abonnés absents.

France Investipierre :

415 parts échangées à 351,36€, prix toujours haut mais la bulle se dégonfle, il faut dire que la montée inarrêtée des derniers mois devenait difficilement compréhensible, nombre de parts stable.

----------

Paref Gestion


Atlantique Pierre 1 :

390 parts échangées à 205,35€, prix en baisse, nombre de parts stable. Probablement une des SCPI qui souffrira le plus au vu de la piètre qualité des locataires.

Capiforce Pierre :

26 parts échangées à 255,41€, prix en baisse, nombre de parts échangées très faible. Les vendeurs sont toujours là mais les acheteurs ne veulent pas mettre le prix.

Cifocoma :

8 parts échangées à 781,92€, prix en baisse discontinue, nombre de parts échangées ridiculement faible. Les vendeurs sont toujours là mais les acheteurs sont absents.

Cifocoma 2 :

0 parts échangées (oups j’enlève les "s"), prix toujours si bas. Les vendeurs sont toujours là mais les acheteurs sont absents.

Les SCPI de commerce de Paref Gestion n’avaient pas besoin de cette crise pour morfler, au moins 3 d’entre elles vont souffrir plus que jamais, les locataires à problèmes étant déjà nombreux avant le coronavirus, ça va empirer. Pour Capiforce Pierre je ne connais pas assez le dossier pour juger.

----------

DELTAGER


Unidelta :

Pas publié !

----------

VOISIN


Foncière Remusat :

Confrontation le 19 mars, analyse sans intérêt.

----------

Que conclure ?


_C’est mitigé, les SCPI de bureaux étaient dans une dynamique qui ne s’est pas stoppée nette, à mon avis les acheteurs vont comprendre la gravité de la crise et se calmer d’eux-même. Les vendeurs restent confiant, les dividendes devraient souffrir mais il se peut que la crise soit traversée sans trop de dommages à horizon 2 ans. Sans garantie.
_Pour les SCPI de commerce, ça va être le coup de massue. Beaucoup souffraient déjà, nous n’avons plus aucune visibilité sur le prix des murs, les dividendes vont baisser ou continuer de baisser. Je prévois un avenir très morose avant une reprise hypothétique et lointaine.

Que conseiller ?


Personnellement je n’achète plus rien, je lâche tout ce qui était en cours et j’attends. Je ne suis pas à 3 ou 6 mois de dividendes près, ou plus, d’autant plus que les dividendes à venir s’avèrent incertains.
Je vends certains dossiers avec lesquels je n’était de toute façon pas à l’aise, c’est l’occasion, j’essaierai de vous dire si les SCPI à capital variable se vendent sans difficultés, je pense que c’est le cas.

Dernière modification par Surin (03/04/2020 13h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#68 03/04/2020 22h07

Membre
Réputation :   89  

Il est intéressant Surin de voir que le journal investir n’est pas de votre avis et conseille l’achat de SCPI (Un placement bien armé pour affronter la crise !). Grosso modo à travers le journal, les gérants interviewés expriment le fait que si la crise dure moins d’un trimestre, le rendement sera toujours supérieur à ceux du livret A et de l’assurance vie. Les SCPI les plus touchées seront celles de commerces non essentiels et celles composées d’actifs hôteliers.
Il y a quand même la phrase "il ne faut pas paniquer et vouloir vendre ses SCPI, ce qui pourrait créer un risque d’illiquidités" Belle méthode Coué.

L’avenir nous dira qui à raison !
Remarque si les parts baissent ce sera toujours l’occasion d’en racheter 😃

Hors ligne Hors ligne

 

#69 03/04/2020 22h41

Membre
Réputation :   42  

Oui, enfin, du trading de SCPI, avec des "frais de courtage" de l’ordre de 10 %, je suppose que c’est une boutade.

Hors ligne Hors ligne

 

#70 04/04/2020 08h50

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Personne n’a parlé de trading.
Pour ma part je vends des SCPI à capital fixe en plus-value pour lesquelles j’estime qu’un point haut est atteint et sur lesquelles je n’ai pas l’intention de revenir, le but étant d’investir sur d’autres opportunités qui émergeront après la crise. Il y a peu à perdre, potentiellement plus à gagner.
La remarque de Audaces concerne aussi les SCPI à capital fixe, objet de cette discussion, qui, après la baisse des ces mois-ci, seront pour certaines devenues attrayantes ou encore plus attrayantes.

Concernant les contre-vérités ou banalités que vous avez lues dans la presse :
La crise ne durera pas "moins d’un trimestre", c’est une certitude.
"Le rendement sera toujours supérieur à ceux du livret A et de l’assurance vie" ben encore heureux non ? Franchement celui qui a sorti ça ne s’est pas foulé, même s’il est fort possible qu’en incluant la baisse de prix de part, certaines SCPI auront un rendement négatif, pour ma part j’en suis certain.

L’article concerne les SCPI à capital variable, qui, si elles baissent leur prix, le feront dans plusieurs trimestres/semestres. La "baisse" a commencé car une SCPI a renoncé à son augmentation de prix de part, en tout cas la hausse c’est fini.
Seul l’avenir dira si ces placements s’avèrent bien armés pour affronter la crise, il est évident que vu l’inertie de ce placement, la volatilité est moindre et ne se ressentira que dans plusieurs trimestres, reste à voir "l’après-crise" et ce que l’on nomme crise car la crise sanitaire donc le confinement si elle se termine relativement rapidement ce qui n’est pas gagné sera suivie d’une autre crise bien plus longue pour redémarrer la machine et payer les pots cassés (et impayés).

Hors ligne Hors ligne

 

#71 04/04/2020 08h58

Membre
Réputation :   3  

Certes les conséquences de cette pandémie ne pourraient se faire sentir plusieurs trimestres, mais un investissement SCPI se fait sur des années pour ne pas dire décennies.
Attendre plusieurs trimestres pour confirmer si oui ou non la SCPI x a tenu le coup comme espéré, n’est ce pas une forme de market timing à une échelle de temps différente de celle dont on parle usuellement dans la section Action?

Hors ligne Hors ligne

 

#72 04/04/2020 10h10

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   219  

Bonjour,

Il me semble nécessaire de bien distinguer l’influence de la crise sur :
- le rendement
- la valeur de réalisation

Mon analyse est la suivante :
- rendement :
Risque modéré à mon avis : il y aura effectivement des incidents de paiement, des locataires qui mettront la clef sous la porte… mais, à mon sens, l’impact devrait être limité dans le temps et le RAN, pour les SCPI qui en disposent, pourra servir d’amortisseur… Le rapport, dans le compte de résultat, entre les frais fixes et les recettes sera une aussi un paramètre important… Le résultat sera d’autant plus affecté en % que les frais fixes seront importants pour une perte de recette donnée. Une baisse de 20% du résultat induit une perte de 0,75 à 1% de rendement.

- valeur de réalisation :
Risque important à mon avis : la crise peut induire des modifications d’habitudes de consommation et de mode de travail. Je gage que de nombreuses personnes confinés expérimentent l’achat par internet et découvrent le télétravail. Cela risque d’accélérer les mouvements existants et induire des modifications sur la demande de locaux et donc sur les valeurs vénales… L’analyse me semble plus difficile à mener mais les SCPI qui connaissaient déjà des problèmes de sous-occupation (TOF bas) risquent de souffrir tout particulièrement. Une baisse de 20% de la valeur de réalisation se répercute à 100%.

On a toutefois un temps de latence sur ce point : les premières valeurs de réalisation après crise seront connues en avril 2021, la baisse des évaluations peut être lente, les SCPI peuvent conserver un écart maximal entre prix de souscription et valeur de reconstitution pour les SCPI à capital variable, et les épargnants ne semblent pas considérer ce paramètre lors de l’achat et continuer d’acheter fort cher, comme le montre l’analyse de Surin…

Canyonneur

PS : en relisant le message, je me rend compte que le contenu n’est peut être pas directement en phase avec le sujet de cette discussion…

Dernière modification par Canyonneur75 (04/04/2020 12h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#73 04/04/2020 11h36

Membre
Réputation :   89  

Ok

Dernière modification par Audacesfortunajuvat (04/04/2020 16h25)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 04/04/2020 12h08

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   642  

Audacesfortunajuvat a écrit :

j’ai classé sur ce tableau les SCPI par ordre de risque à venir (celles qui ont un plus grand pourcentage de commerces sont les plus risquées)

Si vous avez sans doute raison sur un raisonnement global, c’est peut-être malgré tout une conclusion un peu hâtive. La qualité du locataire me semble compter autant que sa typologie d’activité. Il y a bien -aussi- des activités tertiaires (ou d’entreposage) qui vont être rapidement en difficulté.


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#75 04/04/2020 14h46

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2332  

Audacesfortunajuvat a écrit :

Pour les dividendes on voit avec le RAN, qu’elles ont de quoi tenir pour la plus part un trimestre si les sociétés ont l’intelligence de l’utiliser.

Remarque pour ceux qui croient, à tort, qu’un gros RAN permettrait de maintenir le dividende : pour pouvoir maintenir le dividende, il faut des réserves distribuables comptables (c’est à dire du RAN ou des Reserves de plus-value) et de la trésorerie.

On a vu récemment qu’une SCPI avec d’énormes réserves distribuables, mais pas assez de trésorerie, était bien obligée de diminuer beaucoup son dividende. Par exemple : Cifocoma ou Cifocima2.

Se focaliser uniquement sur les réserves est une erreur. Et l’intelligence n’a rien a voir la dedans…

La trésorerie provient de l’exploitation courante, des cessions d’immeubles (pas faciles en temps de crise…), et aussi de la collecte (abondantes ces derniers temps sur presque toutes les SCPI à capital variable, mais on ignore si elle ne va pas se tarir). Elle est diminuée lorsque les charges d’exploitation sont fortes (par ex s’il y a beaucoup de vacance locative ou de travaux, ou des VEFA), s’il y a des emprunts à rembourser, et s’il y a des impayés ou des différés de paiement.

La contrainte sur les dividendes prochains des SCPI sera principalement la trésorerie, car la crise aura sur elle des conséquences négatives à presque tous les niveaux (moins de collecte, de cession d’immeubles, plus de vacance locative, d’impayés et de différés). Les SCPI à capital variable pourraient mieux s’en sortir que celles à capital fixe, grâce à une collecte résiduelle (même si largement en baisse) à ce niveau. Les dividendes des SCPI à capital fixe vont sans doute souffrir pendant quelques trimestres…

EDIT : Voir ici pour des "prévisions" sur l’impact de la crise sur les SCPI.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur