Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 19/01/2018 17h29 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   185 

Shima a écrit :

Beaucoup d’entre vous, comme IH, regrettent de ne pas avoir investit dans l’immobilier au début de la vie active. J’aimerais savoir, si vous étiez dans la même situation mais avec les conditions de marché de 2018, achèteriez-vous?
Je pose la question principalement aux parisiens.

Je trouve le prix d’achat délirant par rapport au prix de location. Exemple, nous louons mon logement 1350€, alors que les prix d’achat pour un bien équivalent sont entre 350 et 450k…
Même pour un achat de RP, le retour sur investissement me parait très faible! De plus, les taux sont très faibles et commencent à entamer une remontée aux USA… Ce qui pourrait potentiellement faire baisser le marché immo quand la BCE suivra?

Je prendrais donc le partie opposé aujourd’hui : dans mon entourage, de nombreux jeunes semblent se "jeter" sur l’immobilier, en empruntant à 20/30 ans pour des biens soit étroits, soit de mauvaise qualité, ou alors franchement éloigné  (car même pour deux jeunes cadre, un bien de qualité à Paris est inaccessible sans apport extérieur).
Les raisons invoquées sont : faire une "bonne affaire" avec les taux faibles / être encouragé par les parents qui eux ont vu leur bien s’apprécier fortement ces 10 dernières années / ne pas reussir à epargner autrement qu’en remboursant un crédit.

J’ai bien peur que cette ruée sur l’immobilier à tout prix soit une des "erreur de jeunesse" qu’on retrouvera le plus d’ici 10/20 ans.

Bonjour,

J’ai envie de vous répondre ça dépend. Car sur des surfaces type 3p il faut quand même lâcher entre 2000 et 2500 euros de loyer mensuels CC. Il y a certainement des mauvaises affaires aujourd’hui et je trouve les prix délirants également. Cependant j’ai acquis ma RP à Paris début 2016 (marché un peu moins tendu mais qui commençait à le redevenir) et je ne le regrette pas car le prix était en dessous du marché et parce-que ce bien me convient (bonne expo, bien placé). Les taux bas ont été la cerise.

Bien évidemment j’aurais préféré payer moins cher car je trouve les prix élevés par rapport aux historiques, mais il ne faut pas oublier qu’en attendant vous n’êtes pas certain de pouvoir emprunter plus tard (CDI, santé…)

Hors ligne

 

#27 19/01/2018 17h36 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   96 

Ne pas avoir assez investi en moi sur :
- la maîtrise de la langue anglaise
- la connaissance du fonctionnement de la bourse et de l’immobilier

Par education et peur de l’inconnu Je me suis laissé entraîner dans la facilité de la rat race. Travailler plus pour gagner plus a fonctionné mais a limité toute possibilité d’épanouissement extérieur au travail (Pas de regret sauf celui d’être resté dans ma zone de confort)

Pour apprendre, il faut payer (dicton paysan)

Dernière modification par lachignolecorse (19/01/2018 17h45)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#28 19/01/2018 17h39 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   12 

Shima a écrit :

Je trouve le prix d’achat délirant par rapport au prix de location. Exemple, nous louons mon logement 1350€, alors que les prix d’achat pour un bien équivalent sont entre 350 et 450k…
Même pour un achat de RP, le retour sur investissement me parait très faible! De plus, les taux sont très faibles et commencent à entamer une remontée aux USA… Ce qui pourrait potentiellement faire baisser le marché immo quand la BCE suivra?

Je suis globalement d’accord avec vous, je n’ai jamais bien compris l’interet d’investir a Paris actuellement, la rentabilité est tres mauvaise..les affaires, pour les bailleurs cherchant de la rentabilité (que cherche t’on d’autre?) sont en province, ou a l’étranger…un ami loue 800e un studio dont la valeur est d’environ 240k…avec ca vous pouvez trouver un immeuble de rapport en province qui vous rapporte 2k/mois, voir plus.
Certes ceux qui ont acheté il y a qqs années font de belles plus-values immobilieres et ca avait un sens mais comme vous dites les elements ne vont pas dans le sens d’une poursuite de l’appreciation des biens comme c’etait le cas a l’epoque….on ne peut l’affirmer mais acheter maintenant a Paris pour revendre bcp plus cher dans qqs années ne me semble pas etre le meilleur placement en terme de probabilité de gains. Idem pour la location.

Sinon personellement, j’ai pensé que mon erreur avait été de ne pas avoir acheté de studios/apparts au debut de ma vie active…avec le recul, cela m’aurait certes rapporté plus que les fonds euros mais le moindre souci avec un locataire, des entreprises, le syndic etc m’aurait plombé l’interet d’avoir ces biens. Je ne supporte pas les conflits, les problemes, le manque d’honnéteté etc, et cela arrive un jour ou l’autre quand vous etes bailleur.
Donc au final je me dis que j’ai bien fait de na pas investir dans l’immobilier en direct (j’ai un peu de SCPI, ce qui fait un meilleur compromis rendement/tranquilité pour moi).
Ce que j’ai cru a un moment etre une erreur a finalement été une bonne chose.

Dernière modification par colia (19/01/2018 17h48)

Hors ligne

 

#29 19/01/2018 18h29 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   367 

L’achat d’une résidence principale peux passer par une petite surface qui peux ensuite servir d’apport suite à la revente pour une surface plus grande.

Une petite surface peux également être mise en location.

Dans la notion d’achat de résidence principale ou de location , on oublie l’élément retraite avec baisse du niveau de revenu.
J’ai eu l’occasion de voir de nombreuses personnes en difficulté pour se loger car locataire toute leur vie sans économie et avec la baisse généralisé des prestations retraites , elles se retrouvaient à vivre proche des minimums sociaux.

Quand on parle d’investissement , la RP en est un qui permet de se loger gratuitement plus tard ou d’être revendu.
Bien sûr c’est pas un actif , ça ne rapporte rien mais payer un loyer à vie ne rapporte pas grand chose non plus ….

Philippe


Investissement et partenariat immobilier dans le Sud via des SCI.

Hors ligne

 

#30 19/01/2018 18h50 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   88 

- Achat d’une défiscalisation de Robien: mauvais investissement, le bien a perdu environ 20% de sa valeur depuis l’achat il y a plus de 10 ans, certes on pourrait dire que cela a été payé par les économies d’impots et les loyers, mais j’aurais pu beaucoup mieux faire. D’un autre coté, j’ai beaucoup appris de cette erreur ce qui m’a permis de bien selectionner et gérer l’investissement immobilier suivant qui est beaucoup plus conséquent, mais aussi plus rentable.
Le leçon que j’en ai tiré: un investissement ne doit pas être motivé exclusivement par l’envie de réduire l’impôt, ce n’est qu’un paramètre voir un bonus.
Je regarde également le verre à moitié plein, je n’aurais sans doute pas économisé cet argent avec ma philosophie de l’époque.

- Manque de diversification: mauvais stock picking en particulier Rodgriguez group il y a quelques années et XCO plus récemment, pour des proportions de mon portefeuille tout a fait déraisonnables.
La leçon que j’en ai tiré: diversifier, diversifier, diversifier. Limiter le stock picking, et avoir des ETF pour une partie importante du portefeuille.

D’un autre coté ce que certains pourraient appeler des erreurs mais qui m’en sont pas de mon point de vue. Il est interessant de voir que les dépenses d’investissement ont causéé plus de regrets que les depenses plaisirs.

- Porsche 911: un sacré plaisir et un rêve de gosse. Cela m’a également permis de me faire identifier comme un des "leurs" par mon management de l’époque, un bonus sur le plaisir que m’a procuré cette voiture.  Il y a bien sur les jaloux qui ne manquent pas de lancer des piques, pour ceux la j’ai opté pour un peu de provocation: "ah oui, un cadeau de ma femme, perso je ne suis pas trés voitures.", il siffaisait de voir la tête des jaloux … bien sur c’était en France avant le depart pour les USA.
La leçon que j’en ai tiré: on peut se faire plaisir et même en tirer des avantages auquels on n’aurait jamais pensé.

- Vacances exceptionnelles: un gros budget vacances pendant de nombreuses années, profiter de vacances dépaysantes et comfortable est important. J’ai en particulier profité de vacances d’exception à chaque changement de job, cela permettait de réellement profiter en se déconnectant completement.
La leçon que j’en ai tiré: les vacances sont un élèment essentiels, surtout si on les utilise pour parcourir le monde, cela permet de se deconnecter d’un emploi et d’un environnement stressant, c’est une soupape.


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#31 19/01/2018 19h32 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   

Philippe30 a écrit :

L’achat d’une résidence principale peux passer par une petite surface qui peux ensuite servir d’apport suite à la revente pour une surface plus grande.

Une petite surface peux également être mise en location.

Dans la notion d’achat de résidence principale ou de location , on oublie l’élément retraite avec baisse du niveau de revenu.
J’ai eu l’occasion de voir de nombreuses personnes en difficulté pour se loger car locataire toute leur vie sans économie et avec la baisse généralisé des prestations retraites , elles se retrouvaient à vivre proche des minimums sociaux.

Quand on parle d’investissement , la RP en est un qui permet de se loger gratuitement plus tard ou d’être revendu.
Bien sûr c’est pas un actif , ça ne rapporte rien mais payer un loyer à vie ne rapporte pas grand chose non plus ….

Philippe

Globalement d’accord avec vous sur la forme, mais cela rejoint l’argument invoqué par beaucoup d’acheteur quand on creuse un peu qui est "je n’arrive pas à épargner sauf quand j’y suis contraint par le remboursement d’un crédit".

L’achat d’une petite surface pour se constituer un apport est viable, mais pas forcement rentable comparé à un locataire "fourmi" qui aurait mis de côté un montant équivalent à l’effort financier nécessaire pour une acquisition (frais de notaire, différence de mensualité). D’autant plus aujourd’hui  : les prix sont élevés ("le ticket d’entrée" :frais d’agence et frais de notaire augmente aussi), et ou on reste de moins en moins longtemps en moyenne dans un logement.

Il y a aussi d’autres inconvénients cachés à l’achat à tout pris : se loger en location dans un quartier central est "possible" en location pour des jeunes mais quasiment impossible à l’achat. L’éloignement géographique pour trouver un bien abordable oblige à se véhiculer, à passer beaucoup de temps et d’énergie et dans les transport (et cela se ressentira au travail, et donc sur l’évolution professionnelle).

J’espere ne pas trop faire dévier le fil de la discussion smile

Hors ligne

 

#32 19/01/2018 22h23 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   48 

Mmh moi je regrette vivement une chose, mon adhésion au CREF tout jeune avec déjà des inquiétudes pour la retraite. Un rappel sur cette retraite mutualiste par répartition à adhésion facultative des années 1990 ici (un Ponzi, où ça ?). Mais c’était riche d’enseignement, entre les corrompus aux valeurs mutualistes affichées, les carences dramatiques de l’Etat, la tonte par le fisc de ceux qui retiraient les rares billes restantes, l’incompétence financière de la plupart des agents publics impliqués… Bref pour bien apprendre il faut perdre de l’argent soi-même.

En passant je les soupçonne d’avoir fait partie des acheteurs de CDS/CDO avant la crise, il y avait quelques lignes sybillines sur l’abandon de la recherche de rendement à tout prix, dans certaines lettres après 2008, qui sentaient la catastrophe cachée aux adhérents - alors qu’un portefeuille d’obligations normales à duration longue aurait dû surperformer.

Edit apparemment l’Etat a été condamné et il est possible de récupérer 20% du préjudice subi. A creuser.

Dernière modification par kmo (19/01/2018 23h16)

Hors ligne

 

#33 19/01/2018 22h33 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   70 

Bonsoir,

Moi je regrette surtout d’avoir fumé comme un pompier et bu comme un trou pendant 35 ans…..
Avec cet argent, j’aurais aujourd’hui un appartement de 150 m² sur la Croisette!!

Bon, allez, j’ai une bière à finir…

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#34 19/01/2018 22h41 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   65 

InvestisseurHeureux a écrit :

1. Ne pas avoir acheté ma RP (un appartement) quand j’ai débuté en CDI


Au final, j’ai été locataire de nombreuses années au même endroit, soit près de 45 000 € de loyers "dépensés", alors qu’à l’époque rétrospectivement, les prix de l’immobilier étaient contenus en région parisienne.

Est-ce vraiment une erreur ? C’est toujours plus facile à dire après (C’est le principe du rétroviseur qui est toujours plus propre que le pare brise wink ).
Quand vous vous êtes installé dans cet endroit envisagiez-vous d’y rester de nombreuses années ? était-ce le plus probable selon vous à cette époque ? Si oui, alors vous avez sans doute fait une erreur.
Mais a priori les aspirants (ou déjà) rentiers précoces n’ont pas cette mentalité du jeune diplômé qui après son Master entre chez Axa ou Bnp et y fait toute sa carrière, en vivant les 8-10 premières années dans un studio ou 2 pièces dans Paris, puis après mariage et enfants, dans un F3 ou pavillon en banlieue. Bref, la vie normale pour un jeune cadre parisien.
Au contraire on se voit (à tort ou à raison) bouger dans les 2-3 ans qui viennent à Londres ou Tokyo ou au Costa Rica. Avec cette mentalité acheter sa RP est une idée qui ne vous vient jamais à l’esprit et c’est tant mieux car acheter sa RP (surtout à Paris) sans visibilité au delà de 2 ou 3 ans est toujours un mauvais choix.
Pour ma part je suis arrivé à Paris en 1998, quand l’immobilier était au plus bas. Comme tout petit jeune de province qui débarque à la capitale j’ai cherché un studio à louer ; et je me rappelle avoir rencontré un agent immobilier qui m’a dit "mais non  voyons, dans votre situation faut pas louer, faut acheter !"
A l’époque je l’ai immédiatement catalogué "fou ou escroc qui veut toucher sa comm" et pas une seconde je n’ai pris son conseil en compte. Est-ce une erreur ? Vu aujourd’hui on pourrait croire que oui. En tout cas au strict plan financier : si j’avais acheté en 1998 j’aurais, en moins de 10 ans, triplé la mise sur de l’argent qui ne m’appartenait même pas puisque j’aurais financé à crédit (à l’époque j’avais 10000 francs sur un livret A). Mais tout bien considéré, louer était le meilleur choix : dans les 10 années suivantes j’ai déménagé 10 fois, pour vivre tantôt seul, tantôt pas wink et tout cela n’aurait pas été possible (ou plus difficilement) si je m’étais endetté trop tôt.

Dernière modification par dangarcia (19/01/2018 22h51)

Hors ligne

 

#35 20/01/2018 10h29 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1836 

dangarcia a écrit :

Mais tout bien considéré, louer était le meilleur choix : dans les 10 années suivantes j’ai déménagé 10 fois, pour vivre tantôt seul, tantôt pas wink et tout cela n’aurait pas été possible (ou plus difficilement) si je m’étais endetté trop tôt.

Dans ce contexte, effectivement, la location était pertinente.

Dans mon propos, je soulignais le fait que bien souvent, on était finalement moins mobile que l’on ne le pensait et que l’on avait tendance à rester plus longtemps que prévu au même endroit : ma constatation et l’observation de mon entourage.

Hors ligne

 

#36 20/01/2018 10h40 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   185 

Je ne comprends pas l’argument de la mobilité, partir de Paris et mettre en location son sutido, 2p ou 3p ca se fait carrément, et ca procure un revenu complémentaire.

Ne pas avoir acheté entre 98 et 20XX à Paris est clairement une opportunité manquée que l’on ai bougé ou pas.

Même sans louer, à la revente, les prix ont quasiment doublé entre 98 et 2002 dans certains coins de Paris.

Hors ligne

 

#37 20/01/2018 10h53 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   217 

L’échec n’existe pas .
Soit je réussis soit j’apprends. smile

Pour ma part :

- achat d’une seat ibiza sport recente à mes 19 ans alors que je cumulais 2 emplois.
Je l’ai revendu 1 ans après car j’ai vu a quelle vitesse elle decotait et je trouvais pas cela rationnel.
- je procrastine encore à ce jour pour bien me former en bourse. Je pense que l’énergie que j’y déploie n’est pas bien optimiser et j’apprends trop lentement a mon sens.
- ma RP a été financer cash : je pense que c’est une erreur et je suis en train de rectifier cela également.

Je continue à apprendre et amélioré mon éducation financière pour :
- être indépendant financièrement = fait
- que mes actifs me paie mes loisirs, une belle voiture , de beau voyage… en cours car l’argent génèré continue d’alimenter ma poche d’actif.

Quand je lis cette discutions, je pense que beaucoup on évoluer grace à leurs erreurs.
Au final , se n’est pas plutôt une bonne chose ?


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#38 20/01/2018 11h10 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   280 

roudoudou a écrit :

Je ne comprends pas l’argument de la mobilité, partir de Paris et mettre en location son sutido, 2p ou 3p ca se fait carrément, et ca procure un revenu complémentaire.

Ne pas avoir acheté entre 98 et 20XX à Paris est clairement une opportunité manquée que l’on ai bougé ou pas.

Même sans louer, à la revente, les prix ont quasiment doublé entre 98 et 2002 dans certains coins de Paris.

Pour faire une analogie avec la bourse, Paris sera toujours trop cher, c’est comme une action de qualité. Faut juste ne pas trop y penser et rentrer sur le marché

C’est le seul marché liquide de l’immobilier, avec de la qualité dans l’emplacement et les biens, avec une demande qui excède toujours l’offre en terme de location

Personnellement, j’ai investi à Paris, et je continue même en y habitant plus, j’ai fait par exemple un "flight to quality" ces 4 dernières années en vendant 3 appartements dans le 8eme pour en acheter 2 dans le 6eme
Je trouve encore aujourd’hui, même avec une veille très légère, des produits parfaitement pricés à Paris avec potentiel de PV et rentabilité satisfaisante par rapport aux autres produits financiers. L’effet de levier en plus pour l’immobilier

Désolé pour le HS mais c’est assez désolant de voir des gens qui n’ont jamais investi dans l’immobilier parisien expliquer qu’ils avaient raison d’un point de vue financier

Dernière modification par Tssm (20/01/2018 11h11)

Hors ligne

 

#39 20/01/2018 11h30 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   185 

Je ne vous rejoins pas sur la "veille très légère"… mais sur le reste… oui!

Hors ligne

 

#40 20/01/2018 11h52 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   65 

roudoudou a écrit :

Je ne comprends pas l’argument de la mobilité, partir de Paris et mettre en location son sutido, 2p ou 3p ca se fait carrément, et ca procure un revenu complémentaire.

Être bailleur ne s’improvise pas il me semble. Encore moins quand vous avez 20 ans et quelque, aucune connaissance en la matière, aucune épargne disponible, sans l’accès facile à l’information qu’on a aujourd’hui, etc. il faut se replacer dans le contexte.

roudoudou a écrit :

Ne pas avoir acheté entre 98 et 20XX à Paris est clairement une opportunité manquée que l’on ai bougé ou pas.

Financièrement parlant oui, c’est clair. Est-ce pour autant ce qu’on peut appeler une erreur de jeunesse, de choix de vie, pas forcément.

roudoudou a écrit :

Même sans louer, à la revente, les prix ont quasiment doublé entre 98 et 2002 dans certains coins de Paris.

Eh eh oui mais ça on ne le savait pas en 98 wink
A ce compte là, tout le monde manque des opportunités tous les jours, il suffit de regarder derrière et on en voit plein…

Dernière modification par dangarcia (20/01/2018 11h54)

Hors ligne

 

#41 24/01/2018 17h34 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   15 

Après avoir lancé ce post Vos plus belles réussites dans la gestion de vos dépenses ! je me lance à mon tour dans l’inventaire.

Je n’ai pas d’erreurs coûteuses financièrement parlant.

Quelques maladresses mais dont je me suis sorti :

- avoir ouvert ce type de contrat sur les conseils d’un CGP Swisslife objectif Juillet 2013 : vos avis sur Swisslife Juillet 2013 ? pour le fermer un an plus tard. Je n’étais pas à l’aise avec le produit.

- avoir investi dans des SICAV sur boursorama via une assurance-vie en étant débutant. J’ai arbitré quelques temps après…

- ne pas avoir poursuivi les études jusqu’au bac+5 et avoir stoppé à bac+3. Le choix me revient bien évidemment mais je pense que j’ai manqué de maturité. (choix identique pour le bac S d’ailleurs au grand désarroi de mes profs).
J’aurai aimé que l’on me pousse un peu et le déclic serait venu. Aujourd’hui je mesure le frein que cela représente pour accéder au poste que je vise et aux efforts à déployer pour contourner cet obstacle du sacro-saint diplôme.
J’ai envisagé pendant un temps la reprise d’études mais dans ma filière j’aurai dû boulverser pas mal de choses pour que cela soit envisageable (fausse bonne excuse??).
En parallèle j’ai fait en sorte de mettre mon temps libre à profit pour me former à l’immobilier et investir.

- ne pas être bilingue est une frustration. J’ai encore en tête mes préjugés sur les langues étrangères de mon adolescence. Je considère qu’avoir passé 13 années de scolarité suivre des cours dans cette matière et être aussi nul est une abbération.
Pour ceux qui ont vu la campagne de recrutement d’Air France du moment c’est un pré-requis pour accéder aux tests. Franchement être privé d’opportunités de carrière pour si peu est dommage.

Quand je me relis j’ai le sentiment de ne pas sortir de ma zone de confort suffisamment souvent. J’ai le même employeur depuis 8 ans et j’ai seulement 30 ans.
Mon poste me plait et j’ai la chance de vivre à quelques minutes de mon travail ce qui est un luxe en IDF mais n’est-ce pas la un manque de dynamisme professionnel?

Et joker pour la RP… J’ai acheté de nombreux lots par ailleurs. Ce sera p-e un regret également mais je n’aurai pas pu profiter du levier bancaire sans cela. Je le considère comme un sacrifice mais je rejoins IH sur le fait qu’on reste généralement plus longtemps au même endroit que ce que l’on imagine.

Dernière modification par Ravito (24/01/2018 17h37)

Hors ligne

 

#42 24/01/2018 17h53 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   

Pour ma part j’ai fait la gaffe de croire un agent immobilier. Et cela m’a coûté des ronds : j’ai visité et acheté un appartement qui était en cours de remise à neuf avec plein de promesses sur l’état futur.
Appartement à 300km de chez moi que je n’ai pas fait l’effort de re-visiter avant la signature.
Au final l’appartement n’avait pas de compteur électrique (branché sur un lot voisin de la copropriété), pas de compteur d’eau, une Vmc absente, une installation électrique pour le moins singulière : les câbles et gaines sortaient des murs, mais les gaines semblaient être factices : si on tirait la gaine, un morceau de 15 centimètres sortait du mur sans plus de gaine au bout….. Une grosse grosse erreur.

Hors ligne

 

#43 24/01/2018 17h57 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   29 

je suis exactement dans le meme cas: maison totalement reliée à sa maison jumelle juste à côté. Du coup une fois que j’ai eu les clefs: pas d’electricité (tableau pas totalement aux normes, consuel à refaire après première visite, terres à connecter, cables qui sortent d’une gaine mais relié à rien, etc…), pas d’eau car c’était relié à la maison d’à côté (donc la mairie fait une partie pour me relier, ils attendent une autorisation de la communauté de communes pour une tranchée sur la route, etc…), et téléphone pas connecté (dossier ouvert auprès d’orange, ils se donnent entre 2 et 5 mois juste pour me faire un devis !). Et en attendant je ne peux pas louer. Pourtant quand j’avais visité, il y avait l’eau, l’electricité, le téléphone, et tout fonctionnait. Bref… bon courage, vous n’êtes pas seul smile

Hors ligne

 

#44 24/01/2018 18h03 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   

Tout ceci est heureusement maintenant derrière nous.
Mais la rentabilité a pris un gros plomb dans les dents.
Bon courage à vous.

Hors ligne

 

#45 24/01/2018 18h23 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   96 

eureka38 a écrit :

, une installation électrique pour le moins singulière : les câbles et gaines sortaient des murs, mais les gaines semblaient être factices : si on tirait la gaine, un morceau de 15 centimètres sortait du mur sans plus de gaine au bout….. Une grosse grosse erreur.

Après 20 ans d’immobilier, je n’y ai pas cru lorsqu’on m’a parlé de cette astuce d’électricien ripoux pour gagner de l’argent. Les consuels connaissent l’astuce et tirent les gaines avec une pince pour vérifier qu’elles sont montees correctement.

Dernière modification par lachignolecorse (24/01/2018 18h24)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#46 24/01/2018 18h43 → Vos pires erreurs dans la gestion de vos dépenses ! (erreurs, optimisation, retour experience)

Membre
Réputation :   

C’était mon premier achat et je ne pensais pas tout cela possible.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech