Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

56% - 342
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

3% - 21
Je suis liquide, je suis serein

12% - 76
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

1% - 12
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

2% - 18
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

22% - 133
Nombre de votants : 681

#2501 15/01/2016 19h53 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   76 

Bonsoir

Je ne peux que vous inviter à ne pas sous-estimer le phénomène détaillé par Business Insider (message n° 2484 de Jef56), qui annonce avec une très forte probabilité un très sérieux plongeon des marchés boursiers. De mon point de vue, après un rebond en février et mars lors de la publication des résultats, le CAC 40 devrait revenir au niveau des 3000 points, voire moins.

Concernant les raisons de la crise, ce sont toujours les mêmes. Des entités économiques ne peuvent plus payer leurs dettes, et le système financier s’écroule, entraînant des faillites de banques. En 2008, c’était les ménages surendettés à qui l’on avait vendu du rêve. Aujourd’hui, plus que les dettes des particuliers (il n’y a pas encore d’effet massif comme en 2007-2008 même sur les prêts étudiant) ou des Etats (qui font rouler leurs dettes en pratiquant la cavalerie, technique qu’ils interdisent aux entreprises), c’est l’endettement des entreprises qui inquiète de plus en plus.

La dette obligataire des entreprises n’a jamais été aussi élevée. Le nombre d’entreprises en perte augmente, ainsi que les défaillances de paiements (les 2 indices sont corrélés et se suivent dans le temps). Enfin, la hausse des taux d’intérêt a toujours été suivie d’une baisse des marchés actions, beaucoup d’institutionnels privilégiant alors les marchés obligataires aux marchés actions.
Vous trouverez ces trois graphes illustrant mon propos sur mon blog Tumblr.
La chute des prix du pétrole et des matières premières pose certes de nombreux problèmes, mais, à mon avis, n’est pas la cause de l’effondrement attendu des marchés boursiers.

Hors ligne

 

#2502 15/01/2016 21h19 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

alexsince1978 a écrit :

C’est assez drôle l’exemple d’hermes, j’ai une ligne avec un PRU à 107 acheté en 2007… Le c’est trop cher; on l’entendait déjà.

Oui, la c´est une bonne affaire, mais pas aujourd´hui.

Une equity de 30 euros par action, qui compose a 30% par an ( en mettant que ca continue ), calculez combien d´annees il faut pour arriver a 300 euros ( prix actuel de l´action )?

J´ai calcule: au moins 8 ans.

Dernière modification par Muscadet (16/01/2016 00h32)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2503 15/01/2016 21h52 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   96 

Muscadet a écrit :

Quant a Hermes, chacun se fera son idee. Pour moi, meme, meme a 295 euros, c´est toujours trop cher.
Et je parle d´Hermes!!!

les Etats Unis sont en avance sur l´Europe en terme de resserement monetaire.
Pour vous dire, je pense que certaines valos de midcaps integrent deja une belle remontee des taux, et donc une belle prime de risque attend ceux qui les achete.

En Europe, quand M.Dragui arretera son QE, on va compter les morts en Europe.

Quand vous allez dans un magasin Hermes, vous comprenez pourquoi ca vaut ce prix.

Hors ligne

 

#2504 15/01/2016 22h36 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

Certes, mais je voulais juste dire: qu´y a t´il dans le PER d´une entreprise francaise:
- du dumping fiscal ( subventions, projets finances par/ pour le secteur public…)
- du dumping social ( aides a l´emploi pour les jeunes, les seniors, education gratuite, retraite et chomage avantageux…)

Il n´a pas que ca bien sur, mais c´est part importante.
Et pour certaines, l´etat investit directement au capital avec les brillants resultats que l´on connait.

Si l´on pense que ca va continuer eternellement, tres bien. Je pense que la BCE n´a pas le choix aujourd´hui a cause du chomage et des pays qui ne veulent pas se reformer.

Ca m´etonnerait que ca dure encore longtemps. M. Draghi, n´est pas le pere noel, il vient de Goldman Sachs, ne l´oubliez pas.

Mme Yellen a deja siffle la fin de la recreation.

Dernière modification par Muscadet (15/01/2016 22h38)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2505 15/01/2016 22h42 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   189 

Cette discussion me rappelle un des passages du livre "The big short" :

"2008 touchait alors à sa fin. Le nombre d’experts qui prétendaient avoir prédit la catastrophe ne cessait de croître, mais ceux qui l’avaient réellement prédite étaient beaucoup moins nombreux. Et parmi eux, rares étaient ceux qui avaient eu le cran de parier sur leur vision. […] Whitney m’a communiqué une liste d’une demi-douzaine de noms, principalement des investisseurs qu’elle avait personnellement conseillés. Au milieu se trouvait John Paulson. Tout en haut il y avait Steve Eisman."


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#2506 15/01/2016 23h05 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   96 

Je ne sais pas ce qu’il y a dans les tuyaux mais est on dans une situation semblable que les subprimes ?

Hors ligne

 

#2507 15/01/2016 23h05 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   93 

En 2016, qui on mettrait sur la liste ?
Le premier qui répond Phillipe Béchade et Olivier Delamarche gagne un abonnement à la lettre Agora.

Hors ligne

 

#2508 15/01/2016 23h14 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

Le truc c´est que cette baisse se passe assez tranquillement somme toute. Rien a voir avec 2008. On degraisse, c´est tout.
Messieurs Bechade et Delamarche avaient tout a fait raison, et dans le fond, je pense que nous le savions tous.
Ce qui m´embete chez M. Delamarche, c´est cette idee d´aller acheter des obligations US.
Trop fin-du-mondiste pour moi.

Dernière modification par Muscadet (15/01/2016 23h18)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2509 15/01/2016 23h30 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   93 

@Muscadet J’étais ironique. Ces deux personnages (surtout Delamarche) ne m’inspirent guère.

roudoudou a écrit :

Je ne sais pas ce qu’il y a dans les tuyaux mais est on dans une situation semblable que les subprimes ?

A mon petit niveau, je ne vois rien de dramatique. Ca peut venir, mais on ne voit pas de produits titrisés vermoulus, pas de paralysie interbancaire, pas de faillites retentissantes.

Les propos alarmistes ne me semble pas très convaincants. Par exemple, j’entendais Philippe Béchade justement à la radio en revenant du boulot, il expliquait que le monde allait manquer de pétrodollars, que les Etats-Unis se financent  grâce aux pays du Golfe et que maintenant que ces pays ne peuvent plus le faire, tout va s’effondrer… Il n’y a un petit oubli là dedans ? Les pays du golfe tiennent leurs pétrodollars de l’extérieur. Les dollars qui leur manquent, c’est des dollars qui restent désormais aux US ou en Europe. S’il y a un risque, je le vois plus du côté des faillites dans le secteur pétrolier. De là à créer un risque systémique ? J’ai des doutes…

Hors ligne

 

#2510 15/01/2016 23h34 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   40 

Au risque de choquer certains orthodoxe, tant qu’on a pas d’inflation pourquoi pas continuer le QE ?
Je parle d’un vrai QE, pas de mesurette à quelques dizaines de milliards par mois.

La BCE pourrait par exemple :

- Racheter de la dette des états proportionnellement à leur nombre d’habitant et l’annuler, dans le genre 10000€/habitants.

- Racheter des actifs liquides européens petit à petit, en prenant une participation (sans l’annuler). Ainsi cette action serait une sorte d’impôts payé par l’inflation mais uniquement supporté par les vendeurs d’actifs.

Les états ne peuvent pas se réformer et dépenser moins. Et bien laissons alors filer un peu d’inflation. C’est le seul moyen de baisser les salaires et de désendetter les acteurs de l’économie.

Les taux vont monter et plus personne ne voudra prêter aux états ? Pas grave la BCE continuera de prêter pour pas chère ou de réduire la dette des états.

L’euro pourrait baisser ? vu le prix des matières premières, est ce un problème ?

Imaginons un QE à 3000-5000 milliards en 6 mois. Qu’est ce qui se passerait ? pas grand chose.

D’ailleurs la BCE pourrait aussi racheter des actifs en devises. Tiens pourquoi pas.

D’ailleurs je me demande toujours ce qu’attends la FED pour annuler la dette des USA.

Hors ligne

 

#2511 15/01/2016 23h49 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

Je pense que le probleme n´est pas l´inflation, mais le chomage. Si le chomage baisse, vous aurez des tensions inflationistes et le probleme sera regle.

Je pense que Mme Yellen l´a joue a la Greenspan, du style:¨je sais que je ne dois pas remonter les taux, mais si je ne le fais pas, on va croire que la fete continue ¨

Elle a eu raison de le faire, et elle doit continuer de le faire: il faut purger nos marches pour aller de l´avant!

Sinon, on entend parler de ¨reconnexion¨ chez M. Bechade ou Bloomberg.
Je suis d´accord pour les US, pas pour l´Europe. Il faut qu´on baisse encore.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2512 15/01/2016 23h52 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   96 

Je pense qu’on oublie rapidement que si il y a un souci les BC iront réimprimer des euros et usd.

Elles s’en carrent complètement, et préfèrent de très loin imprimer qu’avoir à faire à des faillites de pays et de gros problèmes économiques.

Imprimer ne coute rien, vous vous rendez compte du cout social et humain d’une crise grave ?

Hors ligne

 

#2513 16/01/2016 00h09 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

Oui, mais dans ce cas, vous remettez en cause le dogme du capitalisme et de la destruction creatrice.
Il y a tout un tas d´entreprises qui n´ont tout simplement rien a faire sur la cote, notamment en France.
Remarquez, on parle aussi de revenu universel, c´est dire a quel point on est rendu.

Un salaire unversel pour tous…des mercantilismes nationaux ( SNCF, EDF…)

Je suis sur que cela ne se passera pas aussi facilement…pas avec notre endettement, notre croissance et notre chomage…ni pour nous, ni pour les emergents qui ne font pas autre chose…et ce sera tres bien comme ca.

Dernière modification par Muscadet (16/01/2016 00h40)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2514 16/01/2016 04h04 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

alexsince1978 a écrit :

valeurbourse a écrit :

Pour moi, le krach de 2015 (s’il s’avère que c’est un krach) est plutôt celui des matières premières, dont la plus emblématique est le pétrole.
La chute des cours des matières premières emporte les économies de pays fragiles et attaquent les économies plus stables comme l’Australie ou le Canada. Et pourtant, je n’ai pas constaté d’amélioration des économies importatrices (ce serait même plutôt l’inverse).

IH l’avait souligné. A part, les matières premières… RAS.

Désolé mais je ne partage pas cet avis.

De quoi parle-t-on ? Du CAC40 qui a baissé de 20% en quelques mois. Tout le monde s’accorde à dire qu’à partir de 10% de baisse sur une courte période, il s’agit d’un crack.

Si l’on regarde la composition du CAC, 15% seulement du poids de cet indice est relatif aux matières premières (dont 10% seulement pour Total). Il aurait fallu une baisse de 50% de ces valeurs pour impacter autant l’indice. Or, ces valeurs ont plutôt bien tenu. C’est donc tout le marché dans son ensemble qui corrige.

Plus grave, une baisse des matières premières est un facteur très favorable à l’amélioration des marges. De même, une baisse du prix de l’énergie est un facteur de soutien fort de l’économie dans son ensemble.  Donc, cette conjonction des facteurs aurait du largement compenser la faiblesse de 15% des valeurs de l’indice.

Or, depuis 2008, le taux de marge moyen des entreprises n’a cessé de baisser. On n’a pas encore les statistiques pour l’année 2015, mais il semble que le taux de marge devrait augmenter par rapport à 2014.  Mais le taux d’investissement devrait considérablement baisser. Bref, rien de catastrophique mais rien d’exhaltant non plus. Aucun facteur macro/micro économique ne peut donc justifier une hausse ou une baisse des marchés.

En revanche, les facteurs liés au marché de l’offre et la demande me semblent actuellement avoir une influence plus imporrtante sur les cours:
- l’afflux et le reflux des capitaux (QE, …)
- l’évaluation des risques
- le couple risque / rapport
- …

L’afluence de capitaux liés aux QE a joué un rôle majeur, dopant artificiellement le marché. Parallèlement, cela a augmenté le risque. La confiance à moyen terme n’étant pas là (et comme certains l’ont précisé, on attends ou anticipe toujours le nettoyage dans le monde financier, qui devrait faire trés mal, celui-là !); on assiste donc à un transfert des capitaux vers les produits moins sensibles aux marchés financiers. Cette tendance devrait être durable à moyen terme et/ou les prémises d’une vraie correction et d’un crak des financières.

roudoudou a écrit :

Je pense qu’on oublie rapidement que si il y a un souci les BC iront réimprimer des euros et usd.

Elles s’en carrent complètement, et préfèrent de très loin imprimer qu’avoir à faire à des faillites de pays et de gros problèmes économiques.

Imprimer ne coute rien, vous vous rendez compte du cout social et humain d’une crise grave ?

Ce n’est pas aussi simple. Lorsque l’on a une balance commerciale négative et une consommation intérieure de produit provenant de l’extérieur,  faire tourner la planche à billet signifie faire de l’inflation, autrement dit, augmenter les prix et donc réduire le pouvoir d’achat. Cela s’est pratiqué pendant des années … et c’est tout à fait supportable … lorsqu’il y a une forte croissance. Ce n’est plus le cas et, pour un certain temps semble-t-il … Et, dans ce cas, cela a aussi un fort impact social et humain !

Dernière modification par WhiteTiger (16/01/2016 04h32)


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#2515 16/01/2016 05h15 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   96 

Hello,

Je pense surtout que vous pouvez imprimer tout ce que vous voulez (ou presque) quand vous avez une economie tres diversifiee et developpee et une monnaie de reserve.

Regardez toute la creation monetaire en USD par exemple.

Hors ligne

 

#2516 16/01/2016 07h35 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

Tout à fait, mais comme je l’ai expliqué dans mon message précédent, celle-ci a toujours été contre-balancée par la croissance économique du pays. C’est une façon de maitriser l’inflation, notamment.

Mais ces derniers temps, cela n’est plus possible. C’est pour cela qu’il y a eu des tensions importantes entre la Chine et les USA récemment… et à chaque dévaluation de la monnaie chinoise !

(En plus, cela démontre que les USA ne contrôle plus à 100% leur monnaie puisqu’elle dépend de phénomène extérieur. Et, par le fait, le dollar a perdu sa valeur de monnaie de référence.)


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#2517 16/01/2016 09h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   13 

Certains analystes ont souligné avec raison la nature profondément déflationniste des QE liée à la baisse du loyer de l’argent. Le Japon en est un très bon exemple, ce pays est en déflation depuis plus de 20 ans et a été le premier à expérimenter ce type de politiques.
Cela confirme la thèse néochartaliste sur la nature de la monnaie ou théorie moderne de la monnaie.
Il n’y aura pas de retour de l’inflation à moins d’une remontée des taux d’intérêts, ce qui contredit en fait le mandat des banques centrales.
Il pourrait éventuellement  y avoir une remontée inflationniste due à un changement sur le marché du travail, cependant, le chômage de masse est structurel dans les pays développés et en lien direct avec les gains de productivité, d’où les conclusions du rapport du conseil national du numérique qui prône une expérimentation du Revenu Universel.
La remontée des taux US ne peut de plus pas se poursuivre dans le contexte de ralentissement économique actuel sous peine de provoquer une récession économique mondiale, les émergents souffrent déjà du renchérissement du dollar. Une hausse significative des taux dans le contexte actuel provoquerait de plus une réallocation massive des actifs en faveur des T-bonds et un krach sur les marchés actions. Mme Yellen souhaite t-elle déclencher l’apocalypse ?

Hors ligne

 

#2518 16/01/2016 11h52 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

Juillet a écrit :

Cela confirme la thèse néochartaliste sur la nature de la monnaie ou théorie moderne de la monnaie.
Il n’y aura pas de retour de l’inflation à moins d’une remontée des taux d’intérêts, ce qui contredit en fait le mandat des banques centrales.

C´est vraiment tres interessant cette theorie. Je ne savais pas qu´elle s´appelait comme ca. Dans le fond, c´est logique: monter les taux favorise la destruction creatrice, d´ou une ¨bonne¨ inflation.

Si cela provoque une recession mondiale, sera-ce la faute de la FED…ou des etats?

Dernière modification par Muscadet (16/01/2016 12h00)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2519 16/01/2016 12h27 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

WhiteTiger a écrit :

De quoi parle-t-on ? Du CAC40 qui a baissé de 20% en quelques mois. Tout le monde s’accorde à dire qu’à partir de 10% de baisse sur une courte période, il s’agit d’un crack.

… pour quelles phases de hausses auparavant ?
un CAC à 4076 le 05/01/2015 et qui atteindra 5240 exactement 3 mois après, parle-t-on d’un krach à l’envers ?
IH a raison quand il parle de la bourse qui clignote et qui s’agite. Il suffit de se caler sur un horizon d’investissement suffisant pour prendre du recul et appréhender ces phases de chahut plutôt sereinement.
Je suis en MV sur pratiquement toutes mes lignes, je lisse au fur et à mesure des dégringolades, mais il me semble important d’intégrer le fait que le marché n’obéit à aucune logique. Mis à part peut-être, le phénomène nouveau et que certains théoriciens commencent à peine à normaliser, de bulles régulatrices qui éclateront ponctuellement sous forme de "mini-krach" pour éviter un chaos généralisé. 
Delamarche, Eisman, Soros, Faber, Nourini ou Elizabeth Teissier, what else ?

Hors ligne

 

#2520 16/01/2016 12h34 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   189 

A propos d’Eisman, je me suis peut-être mal fait comprendre : après avoir vu la catastrophe arriver, il a mis un paquet d’argent pour être short sur les subprimes. Il s’est engagé sur sa prédiction, ça change tout. Ce n’est pas la même chose que Tessier. Delamarche c’est encore autre chose, il engage l’argent (de ses clients) mais ça fait des années qu’il le perd.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#2521 16/01/2016 12h47 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

christian a écrit :

Je suis en MV sur pratiquement toutes mes lignes, je lisse au fur et à mesure des dégringolades, mais il me semble important d’intégrer le fait que le marché n’obéit à aucune logique.

Tout a fait.
Vous lissez vers le bas, je pense que c´est la bonne methode: votre moins value immediate vs une marge de securite plus haute.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2522 16/01/2016 13h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

WhiteTiger a écrit :

De quoi parle-t-on ? Du CAC40 qui a baissé de 20% en quelques mois. Tout le monde s’accorde à dire qu’à partir de 10% de baisse sur une courte période, il s’agit d’un crack.

Beaucoup plus de monde s’accorde plutôt pour dire qu’un Krach peut s’appeler ainsi lorsqu’un indice majeur baisse de plus de 20% en moins de 3 jours.

Dans le contexte pétrole et MP actuel et sur un autre sujet, je me faisais la réflexion qu’on entends bien moins les chantres politiques et autres de l’exploitation du gaz de schiste en France. Si cela avait été lancé , on peut imaginer le massacre que cela serait actuellement. On ne s’improvise pas puissance pétrolière comme cela sans tenir compte d’un marché qui peut autant osciller.


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#2523 16/01/2016 14h56 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Banni
Réputation :   

JeromeLeivrek a écrit :

A propos d’Eisman, je me suis peut-être mal fait comprendre : après avoir vu la catastrophe arriver, il a mis un paquet d’argent pour être short sur les subprimes. Il s’est engagé sur sa prédiction, ça change tout. Ce n’est pas la même chose que Tessier. Delamarche c’est encore autre chose, il engage l’argent (de ses clients) mais ça fait des années qu’il le perd.

Si ses convictions matchent celles de ses clients je ne vois pas le probleme.
Et qui peut dire la fin de l´histoire avant qu´elle n´arrive?
D´autre part, perdre de l´argent quand on est investisseur…est-ce vraiment la bonne facon de voir les choses si c´est une conviction?

Dernière modification par Muscadet (16/01/2016 14h58)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#2524 16/01/2016 16h36 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

la sémantique employée est intéressante : "prédiction", qui sous-entend (presque involontairement) une notion quasi-mystique basée sur des croyances plutôt que sur des éléments factuels et rationnels,
…et "conviction" annonçant clairement des biais personnels forcément perfectibles, car aucun être humain n’est capable en ce bas monde, d’appréhender la masse de paramètres susceptibles de l’aider à formuler un avis quasi-infaillible sur les évolutions possibles du marché.   
De l’unité-temps 5 minutes, à l’évolution des courbes sur un siècle (ponctuée par les sorties cinéma de king-kong, génial smile ), le marché est irrationnel et chacune de ses importantes fluctuations - vers le haut ou vers le bas - trouvera forcément son cortège d’explications… évidemment pertinentes a posteriori.

Dernière modification par christian (16/01/2016 17h31)

Hors ligne

 

#2525 16/01/2016 16h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

christian a écrit :

WhiteTiger a écrit :

De quoi parle-t-on ? Du CAC40 qui a baissé de 20% en quelques mois. Tout le monde s’accorde à dire qu’à partir de 10% de baisse sur une courte période, il s’agit d’un crack.

… pour quelles phases de hausses auparavant ?
un CAC à 4076 le 05/01/2015 et qui atteindra 5240 exactement 3 mois après, parle-t-on d’un krach à l’envers ?
IH a raison quand il parle de la bourse qui clignote et qui s’agite. Il suffit de se caler sur un horizon d’investissement suffisant pour prendre du recul et appréhender ces phases de chahut plutôt sereinement.
Je suis en MV sur pratiquement toutes mes lignes, je lisse au fur et à mesure des dégringolades, …

Tout à fait, cette dégringolade fait suite à une phase de hausse, qui faisait suite à une phase de baisse,  …

La pratique des moyennes à la baisse est intéressante mais elle se base sur l’hypothèse que le marché est fondamentalement haussier sur le long terme. Par quel miracle serait-ce toujours le cas ? Il peut y avoir des cycles long baissiers comme haussiers. Tout dépend ce que l’on appelle long et tout dépend du point d’entré choisi et du point de sortie.

Une "astuce" permet aussi aux indices d’être mécaniquement haussiers sur le long terme: les valeurs qui sous-performent sont sorties de l’indice et remplacées par d’autres plus performantes. Ce n’est pas le cas des valeurs individuelles.

Par exemple, une trés belle valeur vendue à son origine comme:
- Une société exploitant des infrastructures avec une concession de trés long terme (>50ans)
- Dont les prévisions de croissance annuelle sont importantes
- Dont le bussiness plan a été validé par les plus grandes banques mondiales (qui elles sont parties prenantes dans l’affaire)
- Avec un flottant de 100% dont 65-70% pour les petits porteurs et le reste placés auprès des banques. (possibilité d’OPA qui ferait grimper le cours)
- Avec le soutien de l’état
- Intégré dans l’indice big cap
- …

Non ce n’est pas Kinder-Morgan mais Eurotunnel ! Et, quelqu’un qui a investi dessus depuis le départ et qui a fait une myenne à la baisse devrait s’en mordre encore les doigts. Lorsque cette valeur ne valait plus rien, elle est sortie du CAC40 au profit d’une autre.

Des exemples comme celui-là, il y en a plein !

La hausse long terme des indices est un leurre. Un épargnant fait toujours un choix. De ce choix, de son point d’entrée et de sortie dépend sa performance. Si 100% des gagnants ont tentés leur chance, cela ne signifie pas que 100% de ceux qui ont tenté leur chance, sont sortis gagnants.

Dernière modification par WhiteTiger (16/01/2016 16h45)


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech